Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Hausse de l’insécurité : les chinois unis dans l’adversité

Hausse de l’insécurité : les chinois unis dans l’adversité

Réunis place de la Bastille aux cris de « sécurité pour tous », « la sécurité est un droit »,  ils étaient des milliers de français d'origine asiatique à marteler le pavé parisien ce dimanche. Pourquoi en viennent-ils à sortir de leur réserve ? Ce rassemblement communautaire est-il l'arbre qui cache la forêt d'une insécurité "galopante" consentie par les élites politiques ?

Notre Président de la République s'est fait élire sur un programme de politique générale dont l'un des axes prioritaires était le rétablissement de la sécurité sur tout le territoire nationale. Or, dans les quartiers indigents des grandes villes, l'insécurité s'étend. Prenons acte, notre Président justifie réformer en profondeur notre société au prétexte qu'il en avait pris l'engagement auprès des français. Le peuple français ne lui a pourtant pas remis un blanc seing pour saper à sa convenance les fondamentaux de notre pays. En revanche, bien peu des engagements clairs et précis contractés avec la Nation ont été tenus. Le "droit à la sécurité", Nicolas Sarkozy s'y était fermement engagé mais en pratique bien des citoyens se savent démunis et ne peuvent aller et venir librement. 

L'insécurité croissante auquelle est notamment confrontée la communauté chinoise de Paris est pitoyable quand on connait la rhétorique guerrière de Nicolas Sarkozy. Sa responsabilité est élevée [1] et sa duplicité naturelle se dévoile peu à peu [2].

 

 

[1] - Responsabilité politique de la montée de l'insécurité ( violences aux personnes en hausse constante )

 

Le gouvernement est prêt à toutes les compromissions pour réduire les dépenses publiques (et ainsi assurer le paiement des intérêts de la dette publique aux banquiers). Pour satisfaire la haute finance, ce gouvernement prétendument classé à droite sur l'échiquier politique, n'hésite pas à compresser les frais de fonctionnement relevant des missions régaliennes de l'Etat. Il en va ainsi avec la fermeture de services de proximité d'urgence aux personnes ; d'une part des services de santé publique ( hôpitaux, maternités...), d'autre part des services de sécurité publique. En quelques années des postes de gendarmerie, des escadrons ont été dissous en toute discrétion, des commissariats subissent le même sort.

Au départ la suppression de ces unités fixes et mobiles nous était vendu comme la mise en place d'un nouveau maillage des forces de l'ordre sur le territoire, allant des zones rurales vers les zones urbaines plus criminogènes. Or, la réalité est tout autre.

Effectifs policiers en net recul

Les citoyens font les frais du dogme du non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux dans la police nationale également.

Dans toutes les grandes agglomérations françaises, Marseilles, Lyon, Paris.... des commissariats d'arrondissements sont menacés de fermeture. A Paris, se sont pas moins de trois commissariats centraux qui sont sur la sellette. Quand à présent, leur fermeture est restée à l'état de projet ou est gelée dans l'attente des prochaines élections. Cependant une éventuelle alternance politique de façade ne remettrait pas en question cette orientation politique prévue de longue date. Et des commissariats dévolus à la sécurité proximité sont déjà fermés à Paris. Entre baisse d'effectifs et fermeture de locaux, rien d'étonnant alors, que le manque de sécurité se fait déjà clairement ressentir de-ci ou de-là.

 

VIDEO - Manifestation des chinois de Paris contre l'insécurité le 19 juin au départ de Bastille
Fille adoptive de Jacques Chirac, Anh-Dao Traxel s’est adressée publiquement au ministre de l’Intérieur : « Je demande à Claude Guéant d’accorder d’urgence des effectifs de police supplémentaires" et a regretté qu’« aucun élu de la République » ne soit venu à la manifestation. « Il y a trop de victimes de la violence gratuite, surtout des femmes qui sont attaquées quotidiennement par des bandes de voyous », s’est-elle insurgée.

 

VIDEO - Extrait d'une émission "C dans l'air" diffusée fin 2010

Contrairement à ce que prétend cet illustre invité, les tensions dans le quartier Belleville ne se ramènent pas à un conflit ethnico-religieux entre deux communautés bien identifiées, maghrébines et chinoises. Dans les faits, des asiatiques de Belleville se font dérober leurs valeurs souslaviolence ou la menaces d'une arme par des voyous, souvent d'origine africaine. Il s'agit de bandes de délinquants qui profitent d'un sentiment d'impunité presque totale pour dépouiller les résidents à majorité asiatiques.

 

 

[2] – Duplicité du Président en exercice et mise en péril de la sûreté Nationale

 

Pour faire passer des réformes contraires à l'intérêt général, Nicolas Sarkozy ment ouvertement et constamment car le cas d'espèce de la sécurité aux personnes n' est pas un fait isolé. Sur des faits majeurs, le Président en exercice s'est, en outre, montré d'une grande incompétence, au risque de porter atteinte à la sûreté nationale. La personnalité de Nicolas Sarkozy n'est pas sans nous rappeler Georges Jacques Danton, grand orateur de la période révolutionnaire accusé de duplicité par le comité de salut public pour sa correspondance amicale soutenue et ses conseils prodigués à Louis XVI. N'est-ce pas à cet habile orateur qu'on doit cette célèbre maxime : « De l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace » ?

VIDEO - Le Président de la République vente les subprimes On a vu la pertinence !

VIDEO - Le Président veut rendre constructibles les zones innondables On a vu !

François Roussely, ancien patron d’EDF, se voit chargé par le Présient de rédiger un rapport sur l’avenir de la filière française du nucléaire civil . Document classé Secret Défense jusqu’ici. Dans une synthèse, le Canard y relève néanmoins une perle : « la question du risque nucléaire acceptable est un débat de société à part entière pour lequel la ou les réponses à donner sont naturellement du rôle du politique. La seule logique raisonnable ne peut pas être une croissance continue des exigences de sûreté ». On vu !

 Etc.....etc.... On a vu ! L'UMPS, on ne nous y reprendra plus !

.


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • Taverne Taverne 21 juin 2011 09:47

    Nicolas et son petit Kärcher en caoutchouc smiley On en rit encore. Bien que ce soit tragique...

    La dernière trouvaille de l’UMP : le gilet pare-balles pour tout enfant de maternelle ! On ne peut pas aider nos amis les riches si on gaspille de l’argent bêtement dans la police de banlieues.


    • Robert GIL ROBERT GIL 21 juin 2011 10:51

      la securité pour les français est un vrai probleme a na pas prendre a la legere, mais on ne nous dit pas tout, voici un rapport accablant :

      http://2ccr.unblog.fr/2010/12/10/stop-a-linsecurite/


      • lsga lsga 21 juin 2011 12:12

        La droite, comme l’extrême droite, a pour projet politique et économique d’attaquer les services publiques dont la police et la justice.


        Sans une police publique républicaine et une justice impartiale dotées des moyens nécessaires pour travailler convenablement ; il n’y a pas de sécurité possible dans l’espace publique. 





        • easy easy 21 juin 2011 12:35

          Des Chinois étant, dans leur pays, ramenés à des conditions de vie proches du servage ou de l’esclavage pour nous servir des bidules à pas cher, n’ayant plus grand chose à perdre, acceptent de prendre tous les risques pour essayer une formule où ils auraient un peu plus de chance de sortir de leur misérable condition en Chine.
           
          Ceux d’entre eux qui ont déjà construit ici quelque début de château, qui ont acquis ici quelque droit de propriété, trouvent intéressant de profiter de la misère des Chinois qui tentent l’émigration. D’autant que ces derniers ne demandent qu’à travailler comme des bêtes de somme pour des clopinettes en considérant que ce ne sera qu’un mauvais moment à passer. 

          Ainsi, il nous arrive un flux de main d’oeuvre hyper intéressante d’un point de vue productiviste et c’est la diaspora chinoise en place qui la récupère à 100 % puisqu’elle l’a organisé.

          De toutes les diasporas, la chinoise est certainement celle qui préserve le plus son isolement linguistique et comptable. Il y a peu, on trouvait encore des commerçant ne pratiquant que le boulier. 

          Ils n’opèrent quasiment que dans le commerce normal et n’ont aucune ambition politique ou réformiste, pas même religieuse. Ils ne présentent aucune forme de danger (même leur volume de commerce traité au noir ne pèse pas grand chose) 

          Mais comme une frange des Chinois circulant en ville sont en situation illégale ou limite du point de vue administratif, comme leurs employeurs logeurs pratiquent surtout un commerce en espèces, comme les diplomates chinois sont très nombreux, très protégés en France et très enclins à prendre des participations occultes ou non dans ce commerce et aident donc à faire circuler toutes sortes de produits illicites hors drogues, les bandits de l’IDF voient dans cet ensemble plutôt isolationniste et paisible, un terrain très favorable à leurs méfaits. 

          Face à ce constat, les autorités se retrouvent à devoir favoriser la régularisation des Chinois et Chinoises clandestins ou qui le deviendront au terme de l’expiration de leur visa touristique.

          Mais cette régularisation, si elle est évidemment intéressante pour les individus qui se terrent tant pour travailler que pour manger et dormir, l’est nettement moins pour ceux qui escomptaient en profiter et qui ont investi dans son importation. Les employeurs Chinois ne se bousculent donc pas dans les préfectures pour faire régulariser leurs employés de l’ombre.

          Tant que les seuls clandestins chinois étaient rackettés par nos voyous, la diaspora établie n’y voyait pas de motif de manifestation.

          Mais nos voyous distinguant très mal entre les Chinois en règle et les Chinois clandestins, constatant que même un commerçant en règle a quelque chose à cacher aux autorités, opérant de toute manières dans la fourmilière, ils finissent par s’en prendre à tous les Chinois, même à ceux qui sont à des lunes de ce jeu souterrain, même à des Chinois bossant chez Véolia.

          Alors que les profiteurs de la clandestinité auraient supporté bien des rackets plutôt que de rendre l’affaire publique, trop de Chinois non clandestinistes en souffrent et trouvent tout naturel d’appeler à plus de police.

          Maintenant que le scandale est établi, maintenant que bien des Chinois très francistes et républicains leur reprochent ouvertement de faire de leur communauté une cible des voyous, les plus clandestinistes devront réviser leur position et renoncer progressivement à tirer profit d’une main-d’oeuvre très soumise et peureuse (dont ils firent parfois partie en leurs premières heures en France) 


          • Tarouilan Tarouilan 21 juin 2011 20:25

            @ Easy

            C’est quoi ce brûlot ignoble, easy, ...... les chinois ne posent aucuns problèmes pratiquement en France, contrairement à certains membres, d’autres communautés.

            Vous développez une haine des chinois, qui frôle l’hystérie, et votre diatribe est odieuse, le problème de l’insécurité à Belleville, est bien réel, votre histoire de « papiers pas en règle » est totalement ridicule, l’absence de papiers en règles, de certains chinois, n’est pas la cause de cette horrible situation, mais bien, la difficulté pour la police d’arriver à monter un dossier avec des charges suffisantes, pour mettre à l’ombre ces voyous, parfois drogués, qui on pris ce quartier en otage.

            Olivier


          • J-J-R 21 juin 2011 22:24

            La violence crapuleuse est inexcusable. Il n’y a pas de distingo à faire entre des clandestins qui seraient des « sous » hommes qu’on pourrait dérober en toute impunité et d’autres hommes soit disant « supérieurs », elles seules victimes reconnues de la violence. C’est un raisonnement débile.Et le code de procédure pénale ne fait heureusement pas cette distinction sociale.La loi est la même pour tous, s’applique à tous sur le territoire national.


          • Mathieu B. 22 juin 2011 07:03

            Allons, allons, reprenez vous Taroulian, respirez un grand coup et ca va aller...

            Est-ce par ce qu’il met le doigt sur qqch qui vous gene (ou que vous ne comprenez pas, ce qui parfois revient au meme) que vous vous emporter sur Easy ?

            Son analyse n’est que tres juste.


          • Georges Yang 21 juin 2011 12:36

            Il y a juste un an, j’avais ecrit ceci, il ne semble que rien n’aie ete fait> J’utilise le conditionnel car je suis le plus souvent hors de Paris 


              • jinule 21 juin 2011 13:27

                soyont indulgent avec sarko aussi ! l’insécurité est son fond de commerce ! s’il la supprimais, il perdrais son fond électoral et devrais campagner sur d’autres choses, comme l’europe ou l’économie, ça serait sa perte !

                et je tiens à remarquer que l’insécurité est souvent presque « cherchée ».

                si je marche dans la rue avec un sac a main chanel a 200e et que j’écris sur un téléphone à 300e, je ne doit pas m’attendre à de la gentillesse de la part de personnes dont les revenus mensuels n’atteignent pas la somme de ces deux objets !

                pareil, je suis riche, j’ai bien réussi, inutile de me la péter (oui mais à quoi bon l’être, si ce n’est pour la frime ?) si je bois un verre en terrasse, je ne pose pas mon ipod sur la table !

                il y a une arrogance de la part d’une bonne partie de la population qui veut se montrer bourgeoise (même les pauvres le peuvent maintenant, avec zara et tout ça), et ça, c’est tout à fais légitimement que ça en énerve d’autres !


                • OMAR 21 juin 2011 20:47

                  Omar 33

                  Calmos le Cha...tré :

                  L’auteur à été clair : des asiatiques de Belleville se font dérober leurs valeurs sous laviolence ou la menaces d’une arme par des voyous, souvent d’origine africaine...

                  Mais non, il vous faut votre dose d’islamophobie......
                   
                  Et pourtant, à Stalingrad, ils vous ont bien précisé de ne pas abuser sur le toncar...


                • Citoyen 21 juin 2011 14:23

                  Les Français d’origine asiatique, qui ont -il faut le dire - bonne réputation vis à vis de la communauté d’origine magrhébine, en viennent à défiler contre l’insécurité !
                  Il doit y avoir un réel problème, pour que cette communauté d’ordinaire silencieuse et intégrée - bien qu’on lui reproche tout de même un certain communautarisme - descende dans les rues.

                  L’existence d’une impunité - on se dit que les « yeux bridés » sont non violent, ne se vengent pas, se laissent faire - est réelle.

                  Le problème des Français d’origine asiatique est après tout le même problème que les autres Français. Preuve qu’ils sot intégrés ! smiley


                  • J-J-R 21 juin 2011 15:45

                    Le communautarisme est une réalité chez toutes les ethnies, qu’elles soient importantes en nombre, puissantes par les postes occupées dans la société, plutôt pauvres, travailleuses, nomades ou sédentaires, traditionnelles ou modernes.....
                    Prétendre le contraire est malhonnête. Assimiler une population est l’idéal a atteindre. Mais si déjà la République française réussissait à intégrer tous les français d’origine étrangère au niveau des asiatique se serait déjà une réussite. Mais les élites politiques de notre pays font tout pour nier cette évidence.
                    Le tord des chinois au fond, ne pas chercher ou ne pas réussir à se fondre dans des postes clefs de la vie publique ( A de très exceptionnelles exceptions près). Ce qu’on très bien su faire des immigrations ethniques plus anciennes, il est vrai. Il n’existe donc aucun véritable lobby asiatique dans ce pays capable de défendre les intérêts partagés de tous les français et leur propre intégrité morale et physique. 


                  • Numero 19 Numero 19 21 juin 2011 17:55

                    >Le tort des chinois au fond, ne pas chercher ou ne pas réussir à se fondre dans des postes clefs de la vie publique ( A de très exceptionnelles exceptions près).

                    En tant qu’asiatique, je pense (et c’est MON sentiment, qui me semble être partagé par pas mal de mes pairs) surtout qu’on s’en tape un peu de notre représentation.
                    On est déjà bien contents de vivre tranquillement chez les français, on évite de la ramener.
                    Vous voyez souvent les asiatiques :
                    - demander à la France des comptes vis-à-vis de la « dette » issue de la colonisation (indochinois, surtout) ?
                    - gueuler au racisme quand ça ne marche pas fort pour nous ?
                    - sortir la carte du racisme pour tout et n’importe quoi ? (si on n’a pas un asiat en équipe de france, c’est parce que laurent BLANC est raciste, normal, quoi)
                    - nommer leurs enfants avec des prénoms du pays d’origine ? (on a plus de prénoms français que de prénoms asiats pour ceux qui sont nés en france)
                    - chercher à imposer notre façon de vivre et péter notre mode de vie au nez des « souchiens » ?
                    - demander à être représentés à la télé, au gouvernement... et nous plaindre d’une éventuelle discrimination ?

                    On arrive en étrangers, on est accueillis, on profite d’un système et d’une organisation plutôt confortables (on a beau râler sur la situation de la France, on est quand même bien lotis), on évite de pousser le bouchon.
                    Surtout quand une plus grande représentation ne changerait absolument rien pour nous.

                    Sérieusement, vous voudriez que l’on demande quoi de plus à l’état français pour que nos conditions de vie se rapprochent de celles du français moyen ?
                    On n’a RIEN à demander, pas grand-chose à envier aux français alors que l’on est chez EUX.


                  • Citoyen 21 juin 2011 21:11

                    Bonsoir,
                    Bonne fête de la musique.
                    Les asiatiques (je me permets de faire ce raccourci par fainéantise intellectuelle vous me le pardonnerez) n’ont pas à râler de leur situation. Ils ont été accueillis dans un pays qui leur donne des droits et devoirs comme aux autres, qui est développé, qui partage des principes similaires aux leurs. Ils ne se plaignent pas car ils sont reconnaissants et intégrés. Ils ne renient pas leurs origines mais acceptent très bien la culture occidentale.
                    Ils ont toujours été tournés vers l’évolution (pour les communautés du sud est asiatique issus de l’ancienne Indochine).
                    Ils ont fait table rase du passé sanglant et voient aujourd’hui la France comme leur patrie.

                    Le communautarisme existe, en tant que solidarité, mais il n’a pas une image si négative.

                    Je suis également d’accord avec le dernier message de notre confrère asiatique.
                    Bonne soirée 


                  • OMAR 21 juin 2011 23:31

                    Omar 33

                    Numero19 :"On n’a RIEN à demander...

                    Je suis totalement solidaire avec le présent article et condamne toute forme d’agréssivité et de saloperie envers n’importe quelle communauté.

                    Cependant, votre commentaire me semble quelque peu pathétique et...suggestif.

                    Car contrairement à vous, c’est la France, souffrant d’une trés grave pénurie de main-d’oeuvre, qui fit appel à la communauté maghrébine, en lui faisant croire qu’elle avait les mêmes droits et devoirs que les citoyens français, qu’elle respectait leurs us, coutumes et religion.

                    Je ne m’attarderai pas sur certains de vos écrits et allusions gratuites, sinon pour vous rappeler que Marama Vihirua a fait partie de l’équipe de France en 1999, sous R. Domenech... 

                    Pour terminer, si vous étes français, c’est un trés grand tort de ne pas demander vos droits.

                    Cordialement.


                  • Numero 19 Numero 19 22 juin 2011 01:35

                    >Car contrairement à vous, c’est la France, souffrant d’une trés grave pénurie de main-d’oeuvre, qui fit appel à la communauté maghrébine, en lui faisant croire qu’elle avait les mêmes droits et devoirs que les citoyens français, qu’elle respectait leurs us, coutumes et religion.

                    Attendez. En QUOI est-ce que le peuple français ne respecte pas les us et coutumes d’asiatiques ? En quoi est-ce que nous immigrés manquons en termes de droits et de devoir ?

                    >Je ne m’attarderai pas sur certains de vos écrits et allusions gratuites, sinon pour vous rappeler que Marama Vihirua a fait partie de l’équipe de France en 1999, sous R. Domenech... 

                    >Pour terminer, si vous étes français, c’est un trés grand tort de ne pas demander vos droits.

                    Vous voulez demander quoi de plus ? On fait presque ce qu’on veut à la maison, on est traité comme de bons français par les autorités, on a les mêmes merdes que les français, on bouffe du saucisson français comme vietnamien, on a du boulot comme tout le monde, on crache des impôts, on s’en sort comme tout le monde en classe.

                    Essayez de sortir de la culture de l’excuse. C’est à cause de la colonisation française qu’on ne s’en sort pas, c’est à cause des français que notre pays est à la ramasse, c’est les français qui sont racistes et qui nous empêchent de creuser notre trou, on nous a importés et parqués comme des rats et on ne s’en sort pas...

                    Merde, comparez les situations.

                    La colonisation ? Les viets l’ont également subie. Et ils s’en sortent pas trop mal (classés parmi les CIVETS par des « experts » économistes, donc pays prometteur). C’est pas trop mal parce que la guerre des ricains et l’embargo qui a suivi ont été assez hard comparé à ce qu’on pu subir les pays du maghreb. Donc la population du pays s’en sort, les gens de la diaspora aussi. Globalement, les ex-colonies asiatiques s’en sortent mieux que les africaines, alors que l’influence et les tentatives d’exploitation des pays occidentaux ou multinationales sont les mêmes.

                    Le racisme ? difficile de comparer en france, mais aux US, les latinos, les asiatiques et les noirs ont tous subi des lois et des comportements racistes (interdiction de citoyenneté (1878) et de propriété (1913) pour les chinois immigrés). Résultat aujourd’hui ? Las asiatiques s’en sortent bien, ils vivent correctement. Les noirs forment la classe la moins bien lotie du pays : chomâge, criminalité... comme en france, quoi.

                    L’importation de main d’oeuvre ? Admettons que cela ait eu mauvaise influence, et que ça explique pourquoi leur progéniture soit devenue des casse couilles. Est-ce que les autres pays d’europe ont eu la même procédure d’importation ? Non. Et pourtant, les communautés africaines sont comparables aux françaises.

                    Que voit-on se dessiner ?

                    On voit que les communautés asiatiques s’en sortent, s’intègrent, ont bonne réputation, que ce soit en france, aux US, dans d’autres pays d’europe, ou dans leur pays d’origine, et ce quel que soit le nombre de générations ayant été présentes sur le sol de tel ou tel pays.

                    On voit que les communautés africaines ne s’en sortent pas, s’intègrent mal, ont mauvaise réputation, ont toujours des conflits avec le mode de vie en place, ont un taux de criminalité EVIDENT, que ce soit en france, aux US (et ne me sortez pas qu’avec UN noir président ça change tout), dans d’autres pays d’europe, ou dans leur pays d’origine , et ce quel que soit le nombre de générations ayant été présentes sur le sol de tel ou tel pays.

                    Maintenant, dites-moi pourquoi le même schéma se répète dans tous les lieux sans mentionner de différences comportementales innées liées à l’origine ethnique.


                  • Yohan Yohan 21 juin 2011 23:48

                    Bien sûr que Sarko a gravement échoué sur la sécurité. Mais qui a plaidé pour l’édification des ghettos sociaux urbains en nous serinant que l’immigration était un bienfait pour la France hein ! qui ? je vous le demande. Qui alloue 300 000 euros tirés de la poche des parisiens aux clandestins tunisiens qui ne trouveront pas de boulot, uniquement pour être sûr de ne pas être emmerdé pendant ses vacances à Bizerte. hein ? je vous le demande.


                    • LE CARDINAL 22 juin 2011 00:14
                      Pas de mosquée saoudienne en Norvège, tant qu’il n’y a pas de liberté religieuse en Arabie Saoudite !

                      Le gouvernement saoudien et de riches donateurs privés d’Arabie Saoudite, voulaient financer des mosquées en Norvège à hauteur de dizaines de millions d’euros. Légalement, ils en ont le droit ; conformément à la loi norvégienne il est permis aux pays étrangers de soutenir financièrement les communautés religieuses, mais vu l’importance de ces sommes, le gouvernement doit approuver le financement.
                      Or, le ministère des Affaires étrangères vient non seulement de refuser d’approuver ce financement, mais il a également répondu au Centre islamique Tawfiiq, qu’il serait
                      « paradoxal et contre nature d’accepter le financement venant d’un pays qui n’accepte pas la liberté religieuse . »

                      Le ministre norvégien des Affaires étrangères Jonas Gahr Støre a déclaré au journal VG : « Nous aurions pu simplement dire non, le ministère n’approuve pas, mais nous avons profité de l’occasion pour ajouter que l’approbation serait paradoxale, tant que vouloir établir une communauté chrétienne en Arabie saoudite sera considéré comme un crime ».


                      • Eclaireur 22 juin 2011 03:32

                        Bonjour à tous,

                        Je vais essayer d’informer ceux qui ne connaissent pas en détail la communauté asiatique en France.

                        D’abord, posons une vraie question : La manifestation annuelle (juin 2010 et 2011) contre l’insécurité à l’encontre des « chinois » est-elle utile ?

                        La réponse est NON !
                        Cette manif est, de surcroit, contre le but recherché, à savoir « la sécurité pour les chinois en France ».
                        En effet, il est évident que cette manif ne fera pas que la police protégera plus les chinois que les autres.
                        La police est républicaine, elle a pour mission de protéger toutes personnes en France sans distinction de race.
                        Il est clair qu’il n’y aura pas de policier affecté spécialement pour les chinois !

                        De plus, cette manif fait savoir aux agresseurs de toute la France que les chinois sont particulièrement faciles à agresser et à racketter.
                        Donc cette manif est aussi une pub pour dire : « Chinois = facile à racketter »

                        Concernant les asiatiques en France, il en existe 3 catégories.

                        1ère catégorie : les asiatiques issus de l’Asie du Sud-Est (Cambodge, Vietnam, Thaïlande, Laos etc…) d’origine chinoise ou non.
                        Ceux là sont venus dans les années 70 et 80, ils sont réputés les plus travailleurs et beaucoup de leurs enfants réussissent brillamment à l’école.
                        Ce sont des gens calmes et sans histoire.
                        Ils sont le symbole de l’intégration.
                        Ils sont majoritairement nombreux dans le 13ème à Paris.
                        C’est eux qui sont à l’origine de la fierté et de la bonne réputation des asiatiques en France.
                        Je les appelle les indochinois.
                        Ils sont totalement différents (culture, moeurs et coutumes) des chinois des 2 catégories suivantes et n’aiment pas qu’on les confondent avec ces dernières.

                        2ème catégorie : les Wenzhous (de la province de Zhejiang en Chine)
                        Ces chinois de Wenzhou viennent directement de la Chine continentale.
                        Ce sont les 1ers à être en France (certains depuis la 1ère guerre 14-18).
                        Les Wenzhous continuent toujours et encore à affluer en France par millier, clandestinement ou par regroupement familial (voir les rapports des RG sur Internet)
                        Ce sont souvent des triades mafieuses qui les font venir (15 mille Euros par tête)
                        Ces Wenzhous sont méprisés et détestés par les autres asiatiques car ils salissent la réputation des asiatiques.
                        Ils sont réputés sans morale, sans éducation et sauvages.
                        Ils ont les cheveux gras non coiffés ou alors coiffés bizarrement en imitant les stars coréennes.
                        Ils ont aussi un look très spécial, propre à eux, les hommes sont souvent en faux cuir sky.
                        Ils sont à l’origine des restos chinois avec de la nourriture avariée et les raviolis et nems faits dans des apparts dégoûtants que l’on voit dans les reportages.
                        Ils sont aussi réputés pour des crimes et délits de toutes sortes.
                        Ces chinois sont grossiers et ne connaissent nullement la politesse.
                        Ils sont non-fréquentables, je les appelle les Whenzhou.
                        Ils sont nombreux dans le 3ème, le 10ème, le 11ème et le 18ème arrondissement de Paris.
                        La quasi-totalité des chinois d’Aubervilliers (93) sont des Wenzhou.
                        Ce sont aussi des champions en importation de produits de mauvaise qualité et de contrefaçon chinoise.
                        En Chine, les wenzhous sont célèbres pour leurs escroqueries et leur manque de loyauté.

                        3ème catégorie d’asiatiques en France :
                        Les nouveaux chinois de France, je les appelle les continentaux.
                        Ce sont les chinois autre que ceux de Wenzhou qui viennent fraîchement et directement de Chine.
                        Ils viennent en France soit clandestinement, soit en tant qu’étudiant.
                        Ceux qui sont clandestins sont évidemment très travailleurs, à la limite de l’esclavage.
                        Par contre ceux qui sont étudiants sont issus de familles aisées en Chine et très souvent enfants uniques.
                        Rares sont ceux qui étudient vraiment et réussissent brillamment en France.
                        Ce sont souvent des enfants très gâtés dans leur pays et qui se retrouvent du jour au lendemain livrés à eux mêmes en France.
                        Résultat : ils sont nombreux à faire l’école buissonnière, profitent de la vie en France avec l’argent de leurs parents, font des petits boulots car l’argent de leurs parents ne leur suffit pas.
                        Les filles cherches souvent à se marier avec un français pour rester en France.
                        Il y en a aussi qui croient qu’en accouchant en France, leur enfant sont automatiquement français et que la France sera obligé de leur accorder la carte de séjour.
                        Ces jeunes chinois restent seulement entre eux et ne cherchent surtout pas à s’intégrer en France malgré leur souhait de rester en France.
                        Heureusement, beaucoup n’ont pas la possibilité de rester en France et finissent par retourner chez eux dans leur cocon familial.
                        Cette catégorie de chinois en France sont les plus agressés car les racketteurs connaissent maintenant leur vulnérabilité (ils ne se défendent pas) et savent qu’ils ont souvent des liquidités et des petits appareils derniers cris sur eux.

                        A propos des manifs de juin 2010 et 2011, il n’y avait que des chinois continentaux (les nouveaux chinois en France, importés directement de Chine) et les fameux Wenzhous.
                        Les organisateurs et les portes paroles sont d’ailleurs des purs Wenzhous.

                        J’espère que cela vous aurait éclairci sur les asiatiques en France.


                        • J-J-R 22 juin 2011 09:15

                          Si ! Cette manifestation est légitime. Ce n’est pas en se retranchant dans le silence et le repli sur soi qu’on avance vers un mieux, fut-il modeste.
                          La Police est Républicaine et « a pour mission de protéger toutes personnes en France sans distinction de race. » Ca signifie justement que tout un chacun à droit à un service de qualité, quel que soit son origine et son lieu de résidence.
                          Or, la sécurité des personnes, la liberté d’aller et venir, la tranquillité publique n’est pas du tout la même dans les beaux quartier du XVIème notamment et les quartiers indigents de la capitale. Dirigeons-nous vers une Sécurité à deux vitesses ? Et vous savez pertinemment que les asiatiques comme bon nombre de communautés, sont essentiellement regroupés dans des quartiers bien identifiés, tel le quartier miséreux de Belleville.
                          Si la Préfecture de Police le voulait vraiment, elle pourrait très bien renforcer la sécurité de ce petit quartier multiculturel pour le bien être de ses habitant d’origine européenne, africaine et asiatique.
                          En tout état de cause, le volontarisme des chinois pointe du doigt la dégradation de l’environnement sécuritaire de certains quartiers des grandes villes.


                        • easy easy 22 juin 2011 09:41

                          Je ne serais pas allé à la dire et je m’en étais abstenu mais je confirme cette catégorisation.

                          Pourquoi je pense qu’il n’est pas bon de dire ce fait ?

                          Parce que je préfère dire la problématique globale de l’Homme que de stigmatiser tel ou tel groupe.

                          Je préfère dire que des Chinois vivant en France (Et là je globalise car il ne s’agit que d’une certaine sorte de Chinois) profitent de la quête désespérée de solution de vie de certains Chinois vivant en Chine, pour les exploiter ici dans la clandestinité (clandestinité qui aboutit à toutes sortes de dérives et qui finit par se retourner contre ces clandestinistes). Et j’ai précisé que cette clandestinité qu’ils font subir à des immigrés de Chine, ils l’ont parfois subie eux-mêmes et en sont devenus très durs « J’ai subi ça et je m’en suis sorti, vous ferez de même »

                          Disant cela et bien que je cite les « Chinois » je pense évoquer plus une problématique universelle, un comportement universel (que bien des groupes humains ont vécu) qu’une spécificité qui serait liée disons à un génome. Je crois exprimer le fait que tout homme qui aurait l’opportunité de profiter de la misère de quelques membres de sa communauté parce qu’il est en configuration administrative et financière confortable, se voit tenté de le faire.

                          Que certains résistent à cette tentation pendant que d’autres succombent, c’est encore un fait humain.
                           
                          Que certains n’y pensent même pas tant ils sont obnubilés par une autre problématique est aussi un fait humain.
                          Par exemple : Bien que la Chine ait subi une certaine version du colonialisme à la fin du XIXème siècle, il était d’abord multi culturel puisqu’au moins 4 nations se sont mises à la grignoter, et ces multicolonisateurs n’ont visé qu’à abuser sur l’axe commercial, sur l’axe bancaire et sur l’axe de l’opium. Ils n’ont pas eu d’autres ambitions que ça.
                          Alors qu’en Indochine, les Français y étaient le plus souvent seuls et avaient visé un abus sur tous les axes. Or, pour une grande part, les Indochinois avaient trouvé assez intéressant de sortir de la sinisitude pour entrer donc dans le franscisme. 
                          Malgré le cadouille, la guillotine, les décapitations et Poulo Condor, bien des Viets ont adoré Victor Hugo. (Pendant qu’en Chine, on allait plutôt à adorer Norman Bethune parce qu’il s’était engagé dans le soin aux révolutionnaires)

                          Faire de Victor Hugo un dieu alors qu’on subit le fouet des Français, implique une sublimation de la douleur physique, de la misère matérielle, au profit d’une idéalisation des possibilités que peut offrir l’esprit des Lumières.
                          Nombreux étaient les Viets affamés par la colonisation mais apprenant par coeur Baudelaire, Rousseau, Montesquieu ou Hugo et ne jurant que par les productions de l’Institut Pasteur. Cet étrange paradoxe comprenait donc le fait que beaucoup de Viets adoraient l’intellectuel français (très peu présent physiquement sur place donc plus facile à idéaliser) et méprisaient les colons incultes. 
                          Ces Viets là ont eu des enfants, des petits-enfants et ce petit monde, quand il a pu se retrouver en France, s’est regroupé autour du Panthéon et de la Sorbonne en produisant les résultats scolaires qu’on connaît. 

                          Le Hugolisme des Viets s’est probablement étiolé au fil des générations et des changements de contexte. Les petits-enfants des premiers Viets adorateurs d’Hugo sont désormais à Lady Gaga comme tous les autres jeunes d’ici, mais ils portent encore des traces de ce culte et sont certainement plus républicains que les plus républicains des Bretons. 


                          Ainsi, au travers de cet exemple pris sur un sous-groupe asiatique, j’espère avoir montré plus une mécanique humaine liée à des contextes, qu’une nature liée à quelque génome. 

                          Considérons des principes, des mécaniques universelles et considérons que n’importe quel individu de n’importe quel phénotype, s’il est placé dans un certain contexte, réagira en fonction de ce contexte au point de développer, s’il se retrouve entouré d’autres personnes subissant le même contexte, une culture de groupe, une tendance culturelle marquée. 

                           
                          Ces mécaniques appliquées sur des contextes fort différents il y a un siècle, font qu’aujourd’hui, se retrouvent dans Paris, des sous-groupes dits Chinois, comprenant en réalité des gens venant aussi bien du nord de la Chine que du plus sud Cambodge en passant par l’incontournable Vietnam (du point de vue géographique, le seul passage plat Nord Sud passe par le Vietnam)

                          Ceux qui ont manifesté sont probablement les plus jeunes et les plus républicains de ces « Chinois ». Ils ont très probablement des visions et préoccupations sociétales fort différentes de celles des autres sous-groupes.

                          Mais autant il est intéressant de constater et comprendre les différences de cursus et de mentalités, autant il est nécessaire de les confondre en matière de traitement politique afin qu’ils s’influencent mutuellement et se nivellent autour d’un suffisant républicanisme. Je suis bien en train de dire que les plus républicains d’entre eux doivent se retrouver à devoir sermonner ceux d’entre eux qui le sont le moins.


                          Toutes les communautés établies ont un sermon interne. Ce discours moraliste s’arrête très souvent aux limites de chaque sous-groupe.
                          En l’occurrence, si dans chaque sous-groupe dit chinois, il existe un sermon, il ne franchit pas du tout les limites de ce sous-groupe. 
                          Le fait que nos voyous attaquent les dits Chinois sans trop bien piger leurs différences de sous-groupe, oblige à ce que s’établisse, pour la première fois sans doute, un dialogue moraliste entre ces sous-groupes chinois. Mais autant dire tout de suite que ce dialogue sera très, très ténu et cassera à la moindre vexation.

                          C’est donc à la République d’obliger ces sous-groupes à communiquer sur la morale et le républicanisme. Et elle peut les y forcer en les traitant sans faire de distinction entre eux.

                          Ca peut sembler fort de café de faire ici comme le procès de gens qui sont victimes de rackets et qui s’en plaignent, mais l’occasion est trop belle pour ne pas la saisir, de parler des cloisonnements trop puissants entre ces sous-groupes ; cloisonnements si forts que si dans un groupe on fait blanc, dans l’autre on fait noir.

                          Les manifs peuvent très bien traduire le fait que les plus jeunes de toutes ces sortes de Chinois, cherchent à briser ces cloisonnements internes pour aller vers plus de républicanisme en criant de manière si singulière « On veut plus de Police »

                          On voudrait faire cesser le commerce crapuleux de son père ou de son oncle sans le lui dire en face, on ne s’y prendrait pas autrement qu’en manifestant pour plus de Police.

                          Que beaucoup de Chinois de toutes sortes se soient fait agresser par nos voyous et qu’ils aient envie de plus de Police, oui. Mais pour en venir à réclamer officiellement plus de flicage et de manière plus éclatante que n’importe quel autre groupe national, il faut forcément qu’il y ait dans les arrière-pensées des manifestants d’autres vieilles et sourdes raisons de faire cet éclat. Et ces raisons profondes c’est que les plus républicains d’entre eux en ont marre d’entendre parler de clandestins planqués sous des paquets de nouilles chinoises.


                        • Numero 19 Numero 19 22 juin 2011 11:04

                          Merci pour cet éclaircissement, j’avais lu des articles concernant les différentes vagues d’immigration.
                          Il est à noter que dans les communautés, il y a des positions explicitement racistes, et en général, les gens n’aiment pas les chinois qui ont la réputation d’être toujours prêts à vous enculer... à l’image de leur politique internationale...

                          >Cette manif est, de surcroit, contre le but recherché, à savoir « la sécurité pour les chinois en France ».
                          >En effet, il est évident que cette manif ne fera pas que la police protégera plus les chinois que les autres.
                          >La police est républicaine, elle a pour mission de protéger toutes personnes en France sans distinction de race.

                          Je ne suis pas d’accord.
                          On peut interpréter cela comme étant « on veut plus de sécurité dans des quartiers précis ». La sécurité d’un territoire plutôt que la sécurité d’un groupe en particulier.

                          Mais bon, personne n’est dupe, comme l’année dernière, ils manifestent parce que les gars d’origine africaine leur cassent les pieds.
                          On aura beau dire qu’ils transportent du liquide sur eux, qu’ils sont des proies faciles ou autre, cela n’excuse en rien le vol et le racket.
                          Donc pour simplifier le message, ils essaient de vivre tranquillement (ou discrètement, c’est selon), des gars viennent les faire chier (noirs ou arabes, il faut le dire).

                          Ma position (que beaucoup qualifieront d’horriblement raciste), est que nous ne venons pas au monde avec les mêmes cartes selon notre ethnie d’origine, et que par conséquent il est illogique de chercher à jouer avec les mêmes règles.
                          Si un groupe a plus d’échec scolaire, alors il faut leur fournir une éducation adaptée.
                          Sortir une vérité blessante et trouver de vraies solution plutôt que de continuer dans le déni de la réalité et ne rien faire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

J-J-R


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès