Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Homoparentalité : la droite toujours contre

Homoparentalité : la droite toujours contre

Le Conseil Constitutionnel a confirmé le 7 octobre dernier l’interprétation du droit actuel qui interdit au sein d’un couple homosexuel l’adoption simple de l’enfant du partenaire ou du concubin. C’est une nouvelle déception pour les couples homosexuels.

Le droit actuel est en décalage par rapport aux évolutions de notre société et la droite ne souhaite visiblement pas que celui-ci évolue.

Une dizaine de propositions de loi de parlementaires de gauche destinées à ouvrir le débat sur ces évolutions sociales notamment sur les droits des familles homoparentales ont été rejetées par la droite.

Nicolas Sarkozy et l’UMP ont ainsi montré leur incapacité à moderniser la société française et à accorder aux Français des droits égaux, en phase avec l’évolution de leurs mœurs et de leurs modes de vie.

Nous entendons à chaque fois le même argument de la part des politiques de droite contre l’adoption d’enfants par des couples du même sexe, à savoir : "Un enfant à besoin d’un père et d’une mère".

Pourtant ce n’est pas la cas pour le parent vivant avec une personne qui n’est pas le parent de l’enfant.

Idem pour les parents célibataires qui vivent seul, l’enfant n’a pas de papa ou de maman sous le même toit.

En France, un célibataire a le droit d’adopter, faudrait il interdire ce droit car il n’y a pas de deuxième parents ?

Malheureusement dans certaines situations il vaudrait mieux que l’enfant ne voit plus son père, sa mère ou bien les deux plutôt que d’être mis en danger ou bien carencés.

Les personnes homosexuelles sont comme tout le monde, elles travaillent, payent des impôts, votent, sont élus, mis à part qu’elles tombent amoureuses de personnes du même sexe.

De plus, dans leur entourage, les homosexuelles, hommes ou femmes, ont de la famille du sexe opposé, parents, frère, sœurs ou bien des amis avec qui l’enfant aura des liens, ainsi celui-ci n’aura pas uniquement des personnes du même sexe comme repère.

Alors pourquoi les homosexuelles n’auraient pas le droit d’adopter des enfants ?

 

Arnaud MOUILLARD - http://hern.over-blog.com


Moyenne des avis sur cet article :  2.4/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

173 réactions à cet article    


  • anty 16 octobre 2010 07:15

    Il n’y a plus que la droite qui est contre
    il y a aussi et de plus en plus des hommes de gauche qui on en marre de se faire mener par le bout du nez par une ultra minorité que sont les homos.
    La candidate brésilienne de gauche Mme Dilma Rousseff a clairement dit qu’elle s’oposera contre le mariage homo et homoadoption.

    Voyons un peu le problème

    Les homos se posent de plus en plus en donneurs de leçons dans nos société occidentales et essaient sans se le cacher de saper les fondements de la société en invoquant des prétendues inégalités devant la loi.

    Pour le mariage il faut être claire il a été inventé par les hétéros pour les hétéros jamais dans l’histoire humaine les homos ne revendiquaint ce droit pour eux mais bien au contraire
    nombreux d’entre eux trouvaient que c’est une institution ridicule contre laquelle il faut lutter

    Si aujourd’hui ils réclament le droit de se marier
    ce que cette idée à l’origine avait surtout pour le but de ridiculiser cette institution qui a encore dans la têtes de beaucoup des gens un caractère religieux et donc sacré.
    Et les homos essayent de combattre par tous les moyens toutes les religions sans se soucier des conséquences pour la majorité des gens mais voient surtout le renforcement
    de leurs positions (politiques ) dans la société

    L’homoparentalité rentre dans la même logique
    inventer n’importe quel prétexte(de discution ) qui semble à la fois sympathique aux yeux de l’opinion public et efficace politiquement pour détruire les fondements de la société
    pour promouvoir et imposer un type de société à coup des lois (liberticides ) qui évidement excluraient l’avis de la majorité


    • anty 16 octobre 2010 10:00

      ....elle s’opposera au mariage homo.....


    • Mmarvinbear Mmarvinbear 17 octobre 2010 14:20

      Faut pas croire... Plus un homophobe s’affiche comme étant virulent plus il y a de chances pour qu’il soit une « honteuse »...


    • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 17 octobre 2010 14:24

      Jertal, ça devient pathologique.


    • anty 16 octobre 2010 07:57

      Les personnes homosexuelles sont comme tout le monde

      Non justement elles ne sont pas comme tout le monde

      elles le font savoir à tout le monde qu’elles ne sont pas comme tout le monde

      et elles le font bien sentir (jusqu’à l’écoeurment ) qu’elles ne sont pas comme tout le monde

      Encore un mensonge de ce groupe hétérophobe


      • epapel epapel 17 octobre 2010 20:02

        Je suis hétérosexuel, mais visiblement je ne suis pas comme vous.


      • anty 17 octobre 2010 20:31

        Je fais partie de la majorité non homosexuel mais je le revedique pas


      • epapel epapel 17 octobre 2010 22:38

        Tant mieux


      • anty 18 octobre 2010 07:56

        Les homos revendiquent leur différence

        donc c’est plutôt une mauvaise chose

        si vous avez une logique


      • epapel epapel 18 octobre 2010 14:56

        Faux, les homosexuels revendiquent leur droit à la différence.


      • epapel epapel 18 octobre 2010 14:58

        "Les homos revendiquent leur différence

        donc c’est plutôt une mauvaise chose

        si vous avez une logique"

        Mais elle est où la logique là-dedans ? Désolé, mais ça n’a aucun sens !


      • anty 18 octobre 2010 19:07

        Vous avez droit de réclamer le droit à l’inconsistance

        comme les homos

        le droit à la différence

        le droit à l’indifférence

        le droit à la visibilité

        etc...


      • epapel epapel 18 octobre 2010 23:21

        Je supporte bien le droit à la connerie.


      • anty 19 octobre 2010 07:54

        Gardez là
        pour vous visiblement c’est vital


      • COVADONGA722 COVADONGA722 16 octobre 2010 08:47

        comme quoi il arrive à la droite d’avoir raison !


        • Internaute Internaute 16 octobre 2010 09:47

          Les arguments que vous avancez sont vraiment navrants. Ils se limitent à dire que puisqu’il y a un tas de situations horribles où les enfants sont dans un milieu inapproprié, on peut très bien les placer chez des homosexuels.

          L’enfant est le produit de la sexualité normale entre un homme et une femme et ne doit pas être le jouet de personnes ayant des troubles du comportement. Si les pédés veulent un enfant, qu’ils le fassent. La société égalitaire dans laquelle nous vivons leur reconnaît le même droit au mariage avec une femme qu’aux autres hommes. Leur problème est qu’ils veulent le beurre et l’argent du beurre. Ils me font penser aux jeunes qui refusent l’Eglise (ce qui est parfaitement leur droit) mais qui veulent quand-même du baptême et vont demander au Maire de jouer au curé, ce qui est complètement malsain.

          L’état s’occupe sans cesse de modifier le comportement des gens, avec le plein soutien des ong, des journalistes, des politiques de gauche et de tous les biens pensants de l’hexagone. Par exemple, on trouve normal de discriminer les fumeurs et de les éduquer pour qu’ils perdent leur mauvaise habitude. Pourquoi, dans ces conditions ne pas informer les homosexuels sur leur état, les éduquer et les contraindre par la discrimination comme on le fait pour les fumeurs ? C’est une piste à suivre qui a au moins l’avantage de protéger la santée mentale des enfants en attente d’adoption. Les pauvres ont déjà assez de soucis à se faire comme cela.


          • foufouille foufouille 16 octobre 2010 18:27

            "Ils me font penser aux jeunes qui refusent l’Eglise (ce qui est parfaitement leur droit) mais qui veulent quand-même du baptême et vont demander au Maire de jouer au curé, ce qui est complètement malsain."

            fais toi soigner
            un mariage CIVIL


          • Mmarvinbear Mmarvinbear 17 octobre 2010 14:36

            "L’enfant est le produit de la sexualité normale entre un homme et une femme et ne doit pas être le jouet de personnes ayant des troubles du comportement.«  : Exact. Même que dans ce cas là, une fois sur dix en moyenne, l’enfant né et élevé par des hétéros devient pédé... :)

            Plus sérieusement, si on veut éviter que des enfants soient élevés dans des »milieux inappropriés« , l’urgence ne serait-elle pas d’instaurer un permis de reproduction et d’éducation pour les couples hétéros ?

            On pourrait évaluer le couple selon sa situation financière, son patrimoine, son niveau d’éducation, une étude psychiatrique et psychologique pour déterminer si le milieu constitue un avantage ou un inconvénient pour l’éducation d’un ou plusieurs enfants.

            Comme on ne pourrait pas mettre une ceinture de chasteté à tout le monde, on peut jouer sur l’accès à la société pour les contrevenants : un enfant non autorisé serait exclu de la prise en charge du système de santé et d’éducation gratuits. Il aura accès à tout cela bien sur, mais au tarif plein. Il ne serait pas pris en compte pour le calcul des allocations, de la retraite des parents ou du calcul des impôts. Pas de »congé maternité ou paternité« bien entendu. Plus tard il pourra travailler, mais il n’aura pas accès aux indemnités de chômage, et il devra cotiser indépendamment pour sa retraite.

            Tu vois, c’est facile de plonger dans l’horreur totalitaire à partir de rien...

             »La société égalitaire dans laquelle nous vivons leur reconnaît le même droit au mariage avec une femme qu’aux autres hommes.«  : Ah bon, pour toi l’amour et le mariage sont deux choses différentes ?

            Moi qui croyait qu’on ne devait épouser quelqu’un que parce qu’on l’aimait, et pas pour des avantages fiscaux ou sociaux...

            C’est ton (ta) conjoint(e) qui doit être ravi(e) de t’avoir dit »oui« ...

             » Par exemple, on trouve normal de discriminer les fumeurs et de les éduquer pour qu’ils perdent leur mauvaise habitude.« 
             : C’est normal. L’usage du tabac induit des maladies graves et souvent mortelles chez l’usager comme chez ses proches.

             »Pourquoi, dans ces conditions ne pas informer les homosexuels sur leur état, les éduquer et les contraindre par la discrimination comme on le fait pour les fumeurs ?"  : Parce que la tabagisme est une maladie et une addiction, alors que l’amour est un état naturel. Fut-ce pour une personne du même sexe.


          • jullien 16 octobre 2010 11:54

            Quelques remarques.
            Premièrement, le rôle du Conseil constitutionnel se limite à juger de la conformité du droit à la constitution. Il a très justement respecté la séparation des pouvoirs en faisant valoir que c’était aux représentants de la Nation de décider (avez-vous oublié que nous vivons en démocratie ?).

            Deuxièmement, il n’existe strictement AUCUNE règle de droit en France interdisant aux homosexuels d’adopter des enfants ou d’en élever sans pour autant les adopter. La preuve en est que la Cour de cassation a reconnu des adoptions faites par des personnes se déclarant homosexuelles (laissez-moi un moment pour rechercher les jurisprudences).

            Ce qui amène à la troisième remarque : est-il vraiment nécessaire de légiférer ?


            • Mmarvinbear Mmarvinbear 17 octobre 2010 14:42

              « Ce qui amène à la troisième remarque : est-il vraiment nécessaire de légiférer ? » : Pour combler les manques, oui.

              Un couple hétéro (marié ou pacsé) a adopté un enfant. Un des conjoints meurt quelques années après. L’autorité parentale partagée fait que la garde est maintenue, transferée au dernier survivant. L’enfant reste avec son parent survivant.
               
              Un homosexuel a adopté un enfant. Il peut le faire à titre personnel, même s’il est déjà en couple et pacsé avec une autre personne. Si l’adoptant meurt, le conjoint n’est pas reconnu par la loi et l’enfant doit retourner à la DDASS, étant considéré comme étant de nouveau seul. Et tant pis pour les liens affectifs qui auront été noués.

              Rien que pour cela, oui, il convient de légiférer sur la question.


            • Pie 3,14 16 octobre 2010 12:28

              Et c’est reparti pour un tour. Les mêmes cinglés, Anty en tête se déchaînent dès qu’il est question des homos.

              Leurs arguments d’arrière-garde sentent la haine et la bonne grosse connerie.

              Ces gens refusent de comprendre que les moeurs évoluent, que la norme hétérosexuelle n’implique pas le rejet des minorités, qu’il existe des quantités de manières d’être parent dans la réalité.

              Ces gens nous expliquent que les homos sont anormaux ( certains voudraient même les soigner), qu’ils peuvent exister à condition de rester cachés, qu’ils doivent payer leurs impôts mais surtout ne rien réclamer. Ils parlent comme la génération des années 50 et ne voient pas que le monde a changé autour d’eux.


              • anty 16 octobre 2010 19:07

                Il y a aussi des cinglés qui traite les autres des cinglés sans donner ni préciser sa position exacte sur le problème..

                Pour vous on est cinglé dès qu’on est pas d’accord avec vos pensées secrètes....


              • Pie 3,14 17 octobre 2010 12:51

                « Pensées secrêtes » ? vous n’avez pas encore compris que je suis d’accord avec l’auteur de cet article ?

                Je suis favorable à la reconnaissance juridique et administrative des couples gays, je suis favorable à l’adoption pour ces mêmes couples.

                C’est une position de gauche (celle des verts et d’une partie du PS) qui vous hérisse mais c’est votre problème, pas le mien.

                Est-ce assez clair pour vous ?


              • Shaytan666 Shaytan666 17 octobre 2010 12:59

                Pour une fois je suis d’accord avec pi, bien que j’aie une certaine réserve sur l’adoption.
                En quoi cela vous dérange t’il que deux homo’s (h/f) se marient ?


              • Mmarvinbear Mmarvinbear 17 octobre 2010 15:30

                "Mais comme elle est essentiellement un facteur de trouble, en particulier pour certains jeunes qui s’en croient atteint, mais aussi pour leurs parents et leurs proches qui en souffrent, la bienséance voudrait qu’elle adopte un profil bas. «  : Sauf que les troubles ne viennent pas de l’homosexuel, mais de son entourage !

                Quand un jeune annonce ou que ses proches découvrent qu’il est homo et que cela créé des tensions, ce ne sont pas les parents qui partent de la maison, mais c’est le jeune qui en est expulsé !

                La faute en revient exclusivement aux »normés« qui n’acceptent pas la différence.

                Quand une classe découvre qu’en son sein, il y a un garçon ou une fille qui est élevé par un couple de même sexe, ce n’est pas lui qui se jette sur les autres en les traitant de »fils d’ hétéros« .

                Le problème n’est pas l’homosexualité, mais la »norrmalité" qui n’accepte pas la différence.


              • anty 17 octobre 2010 20:51

                Sauf que les troubles ne viennent pas de l’homosexuel, mais de son entourage !

                Qu’en savez-vous ?

                les troubles peuvent être fort différents et avoir des causes variés
                Votre affirmation péremptoire sur les causes des troubles chez les homos est ridicule
                Nombre d’homo affirment qu’ils sont plutôt bien traité par l’entourage ce qui apparemment ne les empêche pas d’être plus suicidaires que les autres et avoir des comportements plus exessives que les autres .
                Au Pays Bas les homos sont bien acceptés par la société et pourtant selon les spécialistes ce sont eux qui poussent la porte des psy plus souvent (proportionnellement parlant ) qu’un hétéro


              • non667 16 octobre 2010 14:51

                cette farouche volonté de vouloir adopter me fait penser comme a un appétit de chaire fraiche ! smiley


                • epapel epapel 17 octobre 2010 19:58

                  Honni soit qui mal y pense !


                • anty 17 octobre 2010 20:54

                  Au contraire

                  Béni soit les prudents...


                • epapel epapel 17 octobre 2010 23:53

                  Désolé, je ne suis pas croyant.


                • anty 18 octobre 2010 07:51

                  Désolé je ne suis pas haineux...


                • epapel epapel 18 octobre 2010 14:55

                  Ce n’est pas à vous d’en juger.


                • anty 18 octobre 2010 18:59

                  Mais à vous encore moins


                • epapel epapel 18 octobre 2010 23:23

                  Mon jugement m’appartiens et j’ai le droit de l’exprimer.


                • anty 19 octobre 2010 07:55

                  effectivemet voir plus haut


                • epapel epapel 17 octobre 2010 20:00

                  C’est bien vu.


                • Teo Toriatte 16 octobre 2010 16:17

                  Je n’aime pas cette notion qui semble vouloir arriver à grand pas : Celle du droit à l’enfant.
                   
                  Le principe du droit de l’enfant à avoir des parents peut parfois être contraire au principe du droit de candidat parents à avoir des enfants.

                  Cela vaut pour tous, homo comme hétéro !


                  • epapel epapel 17 octobre 2010 19:57

                    Entièrement d’accord.


                  • non666 non666 16 octobre 2010 16:19

                    « Alors pourquoi les homosexuelles n’auraient pas le droit d’adopter des enfants ? »

                    Parce que l’enfant n’aurait pas de referents de l’autre sexe.
                    L’argument des grands parents ou des « amis » ne tient pas ?
                    C’est un couple qui adopte , pas un clan familial, un village ou une rue.

                    De plus, il n s’agit pas d’acheter un chien de race, mais d’adopter un enfant et l’adoption se fait DANS L’INTERET DE L’ENFANT.


                    Le lobby homo sort toujours le meme type d’arguments , purement rhétorique :
                    * certains enfants sont malheureux avec leurs vrais parents
                    (« Malheureusement dans certaines situations il vaudrait mieux que l’enfant ne voit plus son père, sa mère ou bien les deux plutôt que d’être mis en danger ou bien carencés ».)


                    Ici, Il s’agit d’introduire la maltraitance dans le debat et de ne voir que le couple homo, comme solution possible. Or il y d’autres solutions pour les enfants maltraités ou carencés que les couples homos, heureusement.

                    * D’autres vivent avec le compagnon de foyer recomposé d’un de leur parent naturel.
                    Puisqu’il ne s’agit pas dans un des cas du « vrais » parent , pourquoi pas nous ?

                    Au moins un des deux est le parent legitime ET a la garde legale.
                    Ses choix de vie, ensuite, lui appartiennent


                    Dans tous les types de rhétorique homo , on elude l’interet de l’enfant et on montre des enfants maltraités par la vie pour dire :
                    « regardez comme ils sont malheureux avec ces heteros !
                    cela ne pourrait pas etre pire avec nous ! »

                    Sauf que la Dass a le choix et que nous ne sommes surement pas en situation de pénurie pour les parents adoptant, au contraire.
                    Du coup, avec raison, les travailleurs sociaux privilegient les couples « normaux » (c’est a dire dans la norme de fait) , et surtout les facteurs d’integrations et d’acceptations.

                    Quel enfant a deja exprimé le souhait d’etre adopté par deux homosexuels ?

                    De plus ce sont des enfants deja brisés, qui recherchent une certaine « nromalité » ou plutot un retour à la normale apres le traumatisme initial qui leur a vallu la mise en adoption.
                    Pourquoi rajouter un trauma au traumatisme initial ?
                    Vous vous imaginez , dans le 9-3, etre « le fils des deux PD » ?

                    Oh oui , ce serait un magnifique exercice de tolerance et d’apprentissage du metissage sexuel....
                    Sauf que les enfants ne sont pas la pour valider VOS luttes, vos interets et qu’apres ce qu’ils ont subi, ils meritent la meilleur famille « normale » possible.

                    Enfin, l’homosexualité est un choix qui , comme son nom l’indique, est d’abord et surtout sexuel.
                    On ne fait pas de projet de mariage , d’enfant en se mettant avec un autre mec, si ?
                    On n’envisage pas son partenaire comme le père ou la mère de ses enfants.
                    Les couples y sont statitiquement beaucoup plus instable que chez les « hétéros »
                    Et avec 2 papas artificiels la question risque de ne pas etre « qui gardera l’enfant » , mais qu’est ce qu’on en fait en se separant....

                    Ce n’est pas du leasing une adoption.


                    Donc la diabolisation, les arguments comme le sens de l’histoire « l’evolution » , la « modernisation » ne sont pas de mise.
                    Enfin le plus odieux des arguments etait quand meme le « on paie des impots quoi, merde ! »

                    Tout ne s’achete pas, meme sous la Sarkozie, malgrès l’influence de la trilatérale, de Bilderberg, des francs maçons et autres doigts crochus.

                    Par contre, je suis d’accord sur UN point : il n’est pas normal, vu la pénurie, qu’on laisse des celibataires adopter.
                    Les referents des deux sexes sont necessaires.












                    • Mmarvinbear Mmarvinbear 17 octobre 2010 15:36

                      « Parce que l’enfant n’aurait pas de referents de l’autre sexe. » : cela s’applique aussi donc à l’enfant qui perd un parent alors qu’il est en bas âge, non ?

                      Que doit on faire de lui ?

                      Forcer le parent restant à se remarier dans les plus brefs délais ? Le placer ? Le faire piquer ?

                      « Quel enfant a deja exprimé le souhait d’etre adopté par deux homosexuels ? »
                       : L’enfant adoptable a t-il le droit de rejeter un couple, hétéro ou non, qui a des vues sur lui ?

                      « Les couples y sont statitiquement beaucoup plus instable que chez les »hétéros«  »
                       : D’un autre coté, la fidélité n’est pas non plus une norme chez les hétéros...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès