Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > II/ Les lobbyistes, opérateurs en territoires troubles. 1/2 : Les trois (...)

II/ Les lobbyistes, opérateurs en territoires troubles. 1/2 : Les trois voies du lobbying

Le lobbying peut emprunter trois orientations différentes : l'optimisation de l'activité économique, la représentation sociale et la représentation politique. Ces trois voies entrelacées sont largement arpentées au cours d'une carrière. 

 

1- L'optimisation de l'activité économique.

Le 30 septembre 2014, le projet LobbyFacts est devenu une réalité sur internet.1 Il est destiné, entre autres, à exposer « l'influence du lobbying dans l'Union européenne ».2 À cette fin, le site donne accès à de nombreux classements révélant la nature du lobbying au niveau de l'Union. Cependant « beaucoup des classements présentés (…) sur ce site révèlent qu'il y a des problèmes récurrents concernant la fiabilité des informations disponibles dans le Registre de Transparence de l'Union européenne (...) ».3 Ce dernier est la source essentielle de LobbyFacts.

Le manque de fiabilité des informations issues du Registre impose une ferme vigilance concernant les données détaillées de chaque organisation. Cependant les tendances que ces informations révèlent constituent des sources d'analyse pertinentes. En effet, elles sont fondées sur un nombre d'indicateurs suffisamment grand pour que les détails problématiques ne soient pas rédhibitoires.

Une première tendance est liée à la répartition des organisations de lobbying par État. Parmi les cinq États comptant le plus de ces organisations, quatre sont les premières économies de l'Union européenne.4 La finance a dompté ses États depuis plusieurs années. Cela est observable également dans le domaine du lobbying au niveau de l'Union européenne.

En avril 2014, l'organisation Corporate Europe Observatory a publié la toute première étude concernant la taille du lobby de la finance au niveau de l'Union. Celui-ci est fragmenté en « plus de 700 organisations »5. Dans l'ensemble, 1700 lobbyistes ont été dénombrés. Cela correspond à « quatre [lobbyistes] pour un employé » du monde de la finance.6

Sans surprise, les trois plus importantes sociétés de lobbying sont actives sur le terrain de la finance.7 Fleishman-Hillard, Burson-Marsteller et Hill & Knowlton sont également en concurrence dans les domaines des biens de consommation, la santé, les affaires publiques et les technologies de communication.8 Au sens strict, le lobbying relève du domaine des affaires publiques.9 Cependant cette activité n'est efficace qu'avec une claire compréhension des secteurs économiques dont les intérêts doivent être favorisés. Chaque secteur connaît des remous. C'est le cas par exemple de celui des biens de consommation.

 

2- La représentation sociale

Le 24 avril 2013, l'effondrement du Rana Plaza10 au Bangladesh « met cruellement en lumière les conditions de travail des couturières forcées d'opérer dans un immeuble aux murs lézardés. Un an et demi après, Gerd Müller, ministre allemand de la coopération économique et du développement, veut soumettre le secteur de la mode à des règles claires et contraignantes concernant les productions à l'étranger (…) Cependant, le secteur est divisé. »11 Afin d'exprimer la position des entreprises du secteur de la mode, les dirigeants demeurent silencieux, les lobbyistes sont en première ligne.

Au quotidien conservateur Die Welt, le représentant de la fédération des industries du textile et de la mode explique pourquoi ses membres ne participeront pas à l'effort souhaité par le ministre.12 Il indique au préalable que les entreprises adhèrent pleinement aux objectifs d'amélioration des conditions sociales et environnementales du secteur de la mode partout dans le monde, sans oublier l'amélioration des conditions de vie des individus dans les pays de production.

Le représentant de la fédération allemande des commerces de détail réitère ce vœu pieux au quotidien Die Tageszeitung, classé à gauche sur l'échiquier politique.13 Il invoque deux arguments pour expliquer pourquoi les commerces de détail ne soutiendront pas l'action ministérielle.14 Le premier est d'ordre pratique : les standards écologiques que souhaite imposer le gouvernement excluent des composés chimiques qui ne peuvent pas encore être complètement remplacés.15 Le second argument relève du cœur même du lobbying. Le représentant indique que « concernant les standards sociaux, nous ne pouvons pas nous engager à mettre en place des syndicats partout parce que » les États tels que le Myanmar n'envisagent pas de système de représentation syndicale.16 Le lobbyiste illustre là son rôle, consistant à assurer « que les activités menées sur les terrains qui échappent à la loi puissent ne pas en être exclues une fois que le droit s'y exercera pleinement. »17

Cependant, les lobbyistes n'agissent pas seulement au profit d'intérêts privés. Ils peuvent aussi travailler pour le compte d'institutions publiques. Cela est particulièrement visible dans le monde anglo-saxon.

 

3- La représentation politique

Le 17 octobre 2014, « le président Barack Obama a annoncé qu'il choisirait Ron Klain comme second coordinateur de la crise liée à Ebola ».18 Le même jour, The Federalist rapportait la nouvelle en titrant son article : « (…) Ron Klain est un lobbyist d'experience, un infiltré démocrate ».19 L'auteur, Sean Davis, attire l'attention sur cette intrigante nomination. Il constate que ce nouveau coordinateur « n'a aucune expérience médicale, scientifique, ou en agence fédérale, mais il a une énorme expérience politique. »20

La Maison Blanche a confirmé que ce qu'elle cherchait « n'est pas un expert de l'Ebola ».21 Et Sean Davis d'en conclure que : « Ebola est un problème politique pour la Maison Blanche, et non un problème de santé publique pour la nation. Vous ne choisissez par un ancien membre du personnel de la Maison Blanche pour conduire un immense effort de santé publique si vous pensez que vous avez un problème de santé publique. Vous choisissez un ancien membre du personnel de la Maison Blanche si vous considérez cela comme un problème politique à gérer durant les semaines menant à l'élection. »22 Celle-ci aura lieu le 4 novembre 2014.23

L'Union européenne a surpassé les États-Unis s'agissant du rôle de représentation politique des lobbyistes. Le groupe Corporate Europe Observatory a mis en évidence les lobbyistes notoires de la nouvelle Commission européenne.24 Celle-ci comprend, entre autres :

  • un ancien lobbyiste du monde de la finance, Jonathan Hill, en charge de la stabilité financière, des services financiers et de l'Union des marchés de capitaux ;

  • un ancien vice-président du groupe de pression Le Cercle de l'Industrie, Pierre Moscovici, en charge des affaires économiques et financières, de la taxation et des douanes.25

 

La prépondérance du lobby de la finance au niveau de l'Union européenne est confirmée. D'autant que, « les députés au Parlement européen ont échoué à obtenir des garanties contre l'activité de lobbying de Hill ».26 De telles garanties auraient assuré que durant son mandat de Commissaire européen, M. Hill ne rencontrerait pas les clients des lobbys pour lesquels il a travaillé.27

 

 

1CORPORATE EUROPE OBSERVATORY. Hard facts on Europe's biggest lobbyists revealed for the first time [en ligne]. 30 septembre 2014. Corporate Europe. <http://corporateeurope.org/pressreleases/2014/09/hard-facts-europes-biggest-lobbyists-revealed-first-time> consulté le 24.10.2014

2LOBBYFACTS. About LobbyFacts. [en ligne]. LobbyFacts. <http://www.lobbyfacts.eu/about> consulté le 24.10.2014

3CANN Vicky. Rankings reveal unreliable data EU lobby register [en ligne]. 30 septembre 2014. LobbyFacts. <http://www.lobbyfacts.eu/news/25-09-2014/rankings-reveal-unreliable-data-eu-lobby-register> consulté le 24.10.2014

4LOBBYFACTS. Distribution of lobbying organisations by country [en ligne]. LobbyFacts. <http://www.lobbyfacts.eu/reports/interest-by-country> consulté le 30.10.2014

5CORPORATE EUROPE OBSERVATORY. The fire power of the financial lobby [en ligne]. 09 avril 2014. Corporate Europe. <http://corporateeurope.org/financial-lobby/2014/04/fire-power-financial-lobby> consulté le 24.10.2014

6Ibidem

7UMUCYO Alain-Patrick. Top 3 Lobby companies in Brussels - Sectors of activity [en ligne]. 24 octobre 2014. Google Drive. <https://docs.google.com/spreadsheets/d/1UhEMcjWapgrd970aESbidmIvIBJufpYLSs_JruPyhlU/edit#gid=0> consulté le 24.10.2014

8Ibidem

9UMUCYO Alain-Patrick. Pourquoi les entreprises ont-elles besoin de lobbyistes maintenant plus que jamais ? I. L’exemple Uber [en ligne]. 24 octobre 2014. AgoraVox. <http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/pourquoi-les-entreprises-ont-elles-158482> consulté le 24.10.2014

10WIKIPEDIA. Effondrement du Rana Plaza [en ligne]. Wikipedia France. <http://fr.wikipedia.org/wiki/Effondrement_du_Rana_Plaza> consulté le 27.10.2014

11WINTER Thorsten. Textilbündnis entzweit heimische Modehändler [en ligne]. 16 octobre 2014. Frankfurter Allgemeine Zeitung. <http://www.faz.net/aktuell/rhein-main/textilbuendnis-strengere-richtlinien-fuer-mode-produktion-13209149.html> consulté le 25.10.2014

12SIEMS Dorothea. "Ein Boykott wäre eine humanitäre Katastrophe" [en ligne]. 13 octobre 2014. Die Welt. <http://www.welt.de/wirtschaft/article133195196/Ein-Boykott-waere-eine-humanitaere-Katastrophe.html> consulté le 25.10.2014

13MAURIN Jost. Lobbyist zu Standards der Textilindustrie : „Der Weg ist noch nicht klar“ [en ligne]. 17 octobre 2014. taz.de. <https://www.taz.de/Lobbyist-zu-Standards-in-Textilindustrie/ !147884/> consulté le 31.10.2014

14Ibidem

15Ibidem

16Ibidem

17UMUCYO Alain-Patrick. Pourquoi les entreprises ont-elles besoin de lobbyistes maintenant plus que jamais ? I. L’exemple Uber [en ligne]. 24 octobre 2014. AgoraVox. <http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/pourquoi-les-entreprises-ont-elles-158482> consulté le 27.10.2014

18DAVIS Sean. New Ebola Czar Ron Klain Is A Long-Time Lobbyist, Democratic Operative [en ligne]. 17 octobre 2014. The Federalist. <http://thefederalist.com/2014/10/17/new-ebola-czar-ron-klain-is-a-long-time-lobbyist-democratic-operative/> consulté le 20.10.2014

19Ibidem

20Ibidem

21EARNEST Josh. 10/17/14 : White House Press Briefing [en ligne]. 17 octobre 2014. Youtube. 11:50 <https://www.youtube.com/watch?v=BYvZW0yTJ_o&list=UUYxRlFDqcWM4y7FfpiAN3KQ> consulté le 27.10.2014

22DAVIS Sean. New Ebola Czar Ron Klain Is A Long-Time Lobbyist, Democratic Operative [en ligne]. 17 octobre 2014. The Federalist. <http://thefederalist.com/2014/10/17/new-ebola-czar-ron-klain-is-a-long-time-lobbyist-democratic-operative/> consulté le 20.10.2014

23WIKIPEDIA. United States elections, 2014 [en ligne]. Wikipedia. <http://en.wikipedia.org/wiki/United_States_elections,_2014> consulté le 27.10.2014

24CORPORATE EUROPE OBSERVATORY. New infographics expose corporate backgrounds of new EU commissioners [en ligne]. 29 septembre 2014. Corporate Europe. <http://corporateeurope.org/revolving-doors/2014/09/new-infographics-expose-corporate-backgrounds-new-eu-commissioners> consulté le 27.10.2014

25- CORPORATE EUROPE OBSERVATORY. MEP vote allows Juncker Commission marred by conflicts of interest off-the-hook [en ligne]. 22 octobre 2014. Corporate Europe. <http://corporateeurope.org/power-lobbies/2014/10/mep-vote-allows-juncker-commission-marred-conflicts-interest-hook> consulté le 27.10.2014

- EUROPEAN COMMISSION. Towads the Juncker Commission – Commissioners-designate [en ligne]. European Commission. <http://ec.europa.eu/about/juncker-commission/commissioners-designate/index_en.htm#comm_21> consulté le 27.10.2014

26CORPORATE EUROPE OBSERVATORY. MEP vote allows Juncker Commission marred by conflicts of interest off-the-hook [en ligne]. 22 octobre 2014. Corporate Europe. <http://corporateeurope.org/power-lobbies/2014/10/mep-vote-allows-juncker-commission-marred-conflicts-interest-hook> consulté le 27.10.2014

27Ibidem


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er novembre 2014 10:05

    Bonjour,
    L’UPR dans son programme propose l’interdiction pure et simple des lobbies en France, le contrôle de l’origine et la publication des finances des think tank, le contrôle régulier des conflits d’intérêts chez les élus, ainsi que l’inéligibilité à vie pour corruption.


    « Programme de Libération Nationale » Vidéo 5 heures.

    • lsga lsga 1er novembre 2014 14:01

      totalement faux.

      L’UPR propose de placer le lobby nationaliste au coeur du pouvoir, les thinktank nationalistes au pouvoir, et se fou totalement des conflits d’intérêts (ex : Asselineau responsable économique de Sarkozy l’utralibéral européïste), et tolère la corruption (ex : Pasqua, le grand copain d’Asselineau)


      Ce qu’ils proposent d’interdire, ce sont les autres lobby, les autres thinktank, les conflits d’intérêts des autres, et la corruption des autres. 

      En particulier, on s’inquiétera de la tentative d’Asselineau de rétablir l’ORTF de DeGaulle, c’est à dire le flicage généralisé des médias.

    • lsga lsga 1er novembre 2014 14:03

      o passage, on remarquera la démagogie Asselineau : des vidéos fleuves pour un électorat illettré. Des conférences qui ne sont regardables en entier que par les membres de la secte, pas de trace écrite pour pourvoir analyser et relever les incohérences. 


    • vesjem vesjem 2 novembre 2014 06:13

      bonjour fifi
      peux-tu proposer à françois d’inscrire dans son programme l’obligation de tous votes d’assemblées politiques , secrets  ;
      ainsi les lobbies verraient leurs pouvoirs d’influence , neutralisés


    • vesjem vesjem 2 novembre 2014 22:09

      peux-tu lire plus bas ?


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 novembre 2014 07:57

      vesjem,
      C’est une idée à creuser, effectivement. J’ai noté, mais le programme de l’ UPR ne peut être modifié que par le Congrès qui aura lieu dans 3 ans.
      Le fait d’interdire les lobbies en France devraient déjà assainir l’atmosphère.
      Ils ont pignon sur rue et leur badge à l’ Assemblée nationale et encore pire, à Bruxelles !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er novembre 2014 21:14

      Analyse du Troll marxiste ISGA par Asselineau dans les commentaires d’un billet paru sur Agoravox en mars 2014.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 novembre 2014 10:13

        Hubert,
        Personne ne vous oblige à ouvrit un lien.
        Toutes les analyses d’ Asselineau sont sourcées.
        Vous êtes bien incapable de démontrer qu’il ment, comme vous le prétendez !


        L’UPR est censurée, elle est sur Internet parce qu’elle est censurée par les médias y compris publics, qui violent la Constitution sur la libre expression.
        Si les souverainistes étaient des démocrates, ils trouveraient cela parfaitement anormal.

        L’UPR est la seule à demander la sortie de l’UE unilatéralement par l’article 50.
        Ce qui fait toute la différence avec « les souverainistes » qui demandent « à changer les Traités ».
        Et qui passent dans les médias, car ils ne sont pas dangereux.

        Il n’est pas possible de changer les Traités, demander « leur remise à plat » depuis 35 ans, c’est exactement ce qui ne sert à rien. La preuve que « les souverainistes » ne sont pas dangereux, c’est qu’ Isga le troll ne s’en prend jamais à eux. Il sait très bien faire la différence !

        Quand à leur nuire, vous êtes dans l’erreur, ceux qui intéresse l’ UPR, ce sont les 60% d’abstentionnistes, ils sont bien plus nombreux que les souverainistes !

        Ce qui vous dérange, c’est qu’ Asselineau montre aux Français le dessous des cartes, y compris les enfumages des Partis souverainistes, qui parlent de souveraineté, tout en demandant « la remise à plat des Traités », c’est à dire, y rester !


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 novembre 2014 10:15

        Sur le site de l’ UPR il y a un compteur des adhésions, en temps réel.
        Vous nous montrez l’équivalent pour vos Partis préférés ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès