Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Il faut éradiquer l’illettrisme !

Il faut éradiquer l’illettrisme !

JPEG

Des associations familiales comme les AFL ( associations familiales laïques) organisent des « cours » de français pour les personnes issues de l'immigration.

Il s'agit pour les bénévoles de donner quelques éléments de compréhension de langue française en organisant des séances de découverte et de pratique du français oral principalement, en tenant compte du niveau acquis par les personnes à leur arrivée.

Les bénévoles ne se substituent pas aux professionnels donc dès que des places se libèrent, ils orientent les apprenants vers des formations « qualifiantes » comme le DILF, Diplôme initial de langue française pour les premiers apprentissages ….

Aujourd'hui, nous sommes interpellés par des personnes françaises étant en situation d'illettrisme. Il s'agit d'adultes qui ne savent ni lire, ni compter.

Nous avons répondu favorablement aux demandes et depuis deux ans, nous assurons, à titre totalement bénévole, sans avoir demandé de subventions, des séances d'apprentissage de lecture.

Il ne s'agit là que d'une petite goutte dans la mer, il y a tant à faire.

La lecture d'un article de lettrasso, fait écho à nos observations et nos réflexions, les chiffres donnés sont impressionnants...Quant à la conclusion que vous pouvez lire en vous connectant au texte, je la partage

« Illettrisme grande cause nationale et abandon local

Aujourd'hui en France, 2,5 millions de personnes sont en situation d'illettrisme après avoir été pourtant scolarisées en France. Chaque jour de leur vie, elles sont en difficulté avec l’écrit pour faire face à des situations simples au travail, en famille, en société. A ces personnes là, il faut rajouter toutes celles qui souffrent de ce handicap par le fait de ne pas maîtriser la langue française parce qu'étrangères, salariées et oubliées dans les campagnes françaises au milieu des vignes ou bien sous les arbres fruitiers.

Être
illettré, c’est donc ne pas disposer des compétences de base (lecture, écriture, calcul) suffisantes pour faire face de manière autonome à des situations courantes de la vie quotidienne : écrire une liste de courses, lire une notice de médicament ou une consigne de sécurité, rédiger un chèque, utiliser un appareil, lire le carnet scolaire de son enfant, entrer dans la lecture d’un livre…

Le 1er mars 2013, le label Grande Cause Nationale a été attribué par le Premier ministre au collectif "Agir ensemble contre l’illettrisme", fédéré par l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme (ANLCI).

Le citoyen peut donc légitimement penser que l’État est conscient de cette situation et qu'il entend y remédier en aidant les associations qui luttent tous les jours contre ce fléau. Il n'en est rien. »

Suite de l'article de lettrasso ici

http://www.loi1901.com/intranet/a_news/index_news.php?Id=2004

Oui, l’État doit soutenir et aider les associations dans leur lutte contre l'illettrisme mais ne faudrait-il pas non plus que l’État donne naissance à un service public pour que soient assurés des cours par des personnels formés ?

Je lance là, le débat étant moins même partagé sur la question....

J'ai fait un rêve ! : l'ouverture en soirée des établissements publics d'enseignement...

Jean-François Chalot

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Mammon 16 avril 2013 12:57

    Mon cher Chalot, la grande faillite se situe surtout au niveau de l’Education Nationale... C’est sa mission à elle d’assurer que chacun puisse lire et s’exprimer dans un français correct.


    • soi même 16 avril 2013 14:02

      Commençons par la connerie, le reste suivra naturellement !


      • louphi 16 avril 2013 14:05

        CHALOT

        « Il faut éradiquer l’illettrisme ! (…) J’ai fait un rêve ! : l’ouverture en soirée des établissements publics d’enseignement... »

        Dans un pays impérialiste comme la France, la lutte contre l’illettrisme est généralement une opération de stigmatisation, d’infantilisation et d’assimilation des étrangers beaucoup plus qu’une opération philanthropique d’accès à l’éducation ainsi qu’à la culture. C’est le chauvinisme qui préside à ce genre d’entreprises tant il est vrai que les populations ciblées ne sont généralement pas dépourvues ni d’éducation, ni de culture, autant d’acquis de leurs pays d’origine, opprimés par l’impérialisme, dont elles sont souvent la force vive parfois des élites, et qu’elles fuient à cause de l’oppression impérialiste.

        En pays étranger, les impérialistes, ne se considèrent jamais eux-mêmes comme illettrés. Ils s’y installent avec leur éducation à eux et leur culture à eux qu’ils imposent aux autochtones. Le rêve de Chalot sent une désagréable odeur de chauvinisme, sauf si les enseignements se font en bambara, en wolof, en lingala, en arabe, en anglais, en vietnamien ou autres langues de l’immigration.



        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 16 avril 2013 17:00

          Sur qu’en France c’est vachement important de savoir lire le wolof ,ne serais ce que pour s’informer de la posologie d’un médoc ....


        • lionel 17 avril 2013 06:42

          Loupli, 


          Là, votre anti-impérialisme légitime vire à l’apologie de l’ignorance. Plus l’on connaît, maîtrise une langue, plus notre vocabulaire est vaste (dans de nombreuses langues), plus nos capacité cérébrales sont améliorée, c’est objectif. De plus, le Français, langue d’empire a le vocabulaire, les concepts, afin de saisir les cause de notre aliénation. ces mots n’existent pas en Songhaï par exemple, non que cette langue soit inférieure, mais parce qu’elle n’a jamais eu a décrire le capitalisme et ses enjeux. Par exemple, il n’existe pas de mot qui distingue un village d’un état nation. Si les immigrés vivant en France comprenaient mieux le Français, il leur serait plus aisé de se désaliéner, de participer au débats et aux luttes qui les concernent au côté des Français conscients (car éduqués) et ils pourraient de plus, mieux comprendre leurs langues originelles, les adapter, les enrichir, en saisir les nuances subtiles en comparaison avec le Français ou d’autres langues. 

          Merci à Chalot pour son travail, pour cet article et souhaitons que l’on puisse parler le plus de langues possibles, avoir le plus de mots possibles pour désigner la réalité, notre ignorance de cette même réalité avec le plus de précisions. 

          L’ignorance est funeste, l’éducation est la clé. 



        • Mammon 17 avril 2013 09:31

          C’est aux pays d’origine des immigrés de faire en sorte que l’enseignement de leurs langues nationales soient bien assuré. Certains s’en sortent mieux que d’autres (Vietnam et Cuba par exemple)
          La France a vocation à enseigner le français aux immigrés en vue de leur intégration, pas de pallier aux carences de la politique éducative de leurs pays d’origine.
          Quelque part, un pays qui n’éduque pas de manière adéquate sa propre population se soumet de lui-même à la domination d’autres pays plus développés et de leurs langues (français, anglais, chinois etc.).


        • FERAUD 16 avril 2013 14:07

          Louphi sent le bourgeois qui donne des leçons.En plus il se veut stal. Le vilain


          • Ruut Ruut 16 avril 2013 15:57

            Au JT parler correctement le Français ce n’est pas tendance.
            Utiliser pleins de mots que personne ne comprend c’est la mode.


            • Franckledrapeaurouge Franckledrapeaurouge 16 avril 2013 20:43

              Bonsoir,


              Il serait bon que nous gouvernant aillent faire un tour en Amérique du Sud, ils y apprendraient

              beaucoup de choses utiles pour leurs concitoyens, notamment comment combattre avec succès.

              Cordialement

              Franck



              • Franckledrapeaurouge Franckledrapeaurouge 16 avril 2013 20:44

                Notamment comment combattre l’illettrisme avec succès


                Toute mes excuses

                Franck

                • njama njama 17 avril 2013 11:41

                  des « cours » de français pour les personnes issues de l’immigration.

                  illétrisme et cours de langue (française ou étrangère) ce n’est pas la même chose. La maitrise orale d’une langue ne demande pas forcément de savoir l’écrire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès