Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Il faut sauver l’INJEP !

Il faut sauver l’INJEP !

L'INJEP démantelé en 2009, exécuté en 2013

Tous les professionnels de l'enfance-jeunesse et tous les mouvements d'éducation populaire connaissent cette vieille et noble maison :

l'INJEP (l'Institut national de la jeunesse et de l'éducation nationale)

Certains ont lu des études ou des livres issus de l'INJEP, d'autres ont participé à des stages d'échanges et de réflexions.

Cet institut a une longue histoire.

Il fut créé juste après la Libération en 1945 pour constituer un espace, à Marly le Roi dans les Yvelines où sont regroupées les activités de recherche, de formation, d’édition, de documentation, d’accueil et d’hébergement des cadres associatifs et de jeunesse.

Fin 2009, l'INJEP a été l'une des victimes expiatoires de la Révision générale des politiques publiques (RGPP).

La logique comptable devait l'emporter et 50% des effectifs de l'INJEP ont disparu.

L'Education Populaire n'est pas rentable financièrement et en plus elle constitue historiquement un mouvement de transformation sociale qui vise à rendre les citoyens, responsables et auteurs de leur devenir social et politique.

Tant pis si cet outil de réflexion, de formation, d’expertise reconnu par les acteurs éducatifs et sociaux et que nous enviaient nombre de pays européens disparaissaient. : le tout libéralisme devait l'emporter !

Le collectif unitaire « Que vive l’Injep »a condamné les choix opérés par l’État en matière de jeunesse et d’éducation populaire. II a appelé le gouvernement à « reconsidérer sa décision en tenant compte de tous les effets induits. »

Les élections présidentielles et législatives de 2012 ont porté au pouvoir, un nouveau président et une nouvelle majorité qui hier n'économisaient pas leurs promesses.

Ils ont commencé en créant un grand ministère des Sports, de la Jeunesse, de l’Éducation populaire et de la Vie associative , ils ont ensuite fait des grandes promesses sur la reconstruction du secteur de l'éducation populaire et même sur son développement.

On verrait ce qu'on allait voir !

On a vu.

Comme l'explique le texte de pétition que je vous invite à signer, publié par le journal Libération du 21 juin : (lire le texte entier http://goo.gl/bPFqI)

JPEG - 10.8 ko

« le gouvernement s’apprête à officialiser le démantèlement du seul établissement public spécialisé sur ces questions, l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP, par ailleurs déjà fragilisé en 2009 par la RGPP). Malgré un discours qui se voudrait rassurant, la réaffectation d’une partie de son personnel dans une sous-direction « études » interne au ministère en charge de la jeunesse signe la fin de cette institution historique, de cet établissement pourtant reconnu depuis 60 ans comme acteur et ressource en matière de compréhension de la jeunesse et des politiques de jeunesse. »

Soutenez cette tribune, devenue un texte d'appel co-signé par des chercheurs des universitaires et des experts « qui consacrent leurs travaux à une meilleure connaissance des jeunes, de leur situation et des politiques de jeunesse s’alarment. »

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  3.13/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Yohan Yohan 24 juin 2013 13:16

    L’INJEP comme le CIDJ dont on ne peut nier l’utilité dans les années allant de 70 à 90 n’ont plus guère d’utilité dans un monde connecté, du moins en rapport coût/efficacité. A l’heure des économies, même administrée par Mollande, ces deux organismes vont se retrouver lâchés en rase campagne. Ils auraient bénéficé de plus de protection sous l’UMP, c’est clair ;


    • Bulgroz 24 juin 2013 15:37

      Où peut on signer la pétition demandant la suppression de ce bidule ?


      • Féraud 26 juin 2013 17:28

        Bulgroz ne discute pas, ne lit pas, il juge, c’est un « naze »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès