Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Il faut sauver le gendarme Roussel

Il faut sauver le gendarme Roussel

L’ex-directeur d’enquêtes sur l’affaire Alègre vient d’être condamné pour diffamation. Les preuves qu’il disait vrai ont été jugées irrecevables. Comme toujours, on étouffe la vérité en frappant ses messagers au portefeuille.

gendarme_roussel"Un gendarme est un militaire. Un militaire ne recule pas devant le danger. Le plus dangereux est de perdre ses convictions et son honnêteté pour sauvegarder un confort matériel ou de carrière." Suivant cette profession de foi, l’adjudant Michel Roussel, enquêteur à la Section de recherche de la gendarmerie de Haute-Garonne, a travaillé durant six ans sur l’affaire Alègre, rencontrant pour la première fois le tueur de Toulouse le jour de son arrestation, le 5 septembre 1997. En 2000, il dirige la cellule Homicide 31, spécialement créée pour "rechercher d’autres victimes potentielles" : poursuivre l’investigation, au-delà des six viols suivis, pour cinq d’entre eux, de meurtre, dont Alègre a déjà été jugé coupable en 2002, exhumer des dossiers oubliés et chercher les liens éventuels. Six nouveaux cas de viols et de meurtres sont ainsi mis à jour, pour lesquels Alègre est mis en examen. Mais il reste d’énormes zones d’ombre dans l’affaire de Toulouse, plusieurs témoins déclarent qu’Alègre a été longtemps protégé par des policiers, Roussel dénombre 190 assassinats non élucidés... L’organisation Stop à l’oubli réunit des familles de victimes qui continuent à réclamer la vérité sur l’affaire Alègre, et livre un implacable état des lieux en se dressant « Face à ces disparitions, ces assassinats camouflés en suicide et ces enquêtes tronquées, déformées, bâclées, etc., face au mépris des fondements même de notre justice égalitaire, pilier de notre République.  » Tant de mystères encore à élucider... Le directeur d’enquêtes Roussel quitte pourtant la gendarmerie au printemps 2003, à la suite du tsunami médiatique lié à la mise en cause de notables (et de Baudis), parlant du « déferlement qui nous a submergés » et s’excusant auprès des familles de ne pouvoir aller plus loin. Il témoigne de son vécu sur toute cette période dans Homicide 31 : au cœur demichel_roussel_couv l’affaire Alègre. Mais voilà que notre intègre pandore vient d’écoper d’une condamnation pour diffamation. Lourde. Dans un mail publié sur le blog AJT de Sébastien Fontenelle, il raconte : « Dans la Dépêche du Midi du 15 mai 2004, j’avais déclaré, à la suite de la diffusion sur France 3 d’un reportage : "Je suis choqué qu’un magistrat en exercice ait pu mentir à la justice à laquelle il appartient" ». C’est l’homme dont parlait Roussel, qui l’attaque et obtient donc sa condamnation à 1000 euros d’amende, 8000 de dommages et intérêts, 3000 à verser, sans compter une publication dans La Dépêche à ses frais. Or ses offres de preuves ont été jugées irrecevables ! Dommage, il les avait, les preuves. Mais irrecevables. « Malgré les témoignages de la journaliste de France 3 qui a confirmé à la barre la teneur de son reportage et le dépôt des procès verbaux indiquant que contrairement à ses déclarations, XXX (le magistrat que nous n’avons pas le droit de nommer) se trouvait sur la scène de crime. Vrai, donc, mais diffamatoire... », écrit Roussel dans une correspondance à son éditeur.

stop___l_oubliTelle est la loi sur la diffamation en France. Qu’il serait plus que temps de sérieusement toiletter, elle date de 1881 ! Article 29 : «  toute allégation ou imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé. » Où avez-vous lu qu’on se soucie de savoir si le fait allégué ou imputé est vrai ? Il existe certes dans cette loi le principe dit d’exception de vérité, selon lequel une personne accusée de diffamation peut être relaxée si la preuve des faits diffamatoires est apportée. Mais pas toujours. Quelle atteinte à la liberté d’informer ! Toujours est-il que notre gendarme Roussel n’a pas menti mais est condamné quand même, et qu’il se retrouve avec 12 000 euros à payer et une petite retraite - il a démissionné trop tôt... Et un deuxième procès en diffamation arrive... Stop à l’oubli organise une collecte de soutien à Michel Roussel. Parce qu’on tente d’étouffer la vérité en frappant ses messagers au portefeuille, votre serviteur se joint à cette association pour solliciter votre solidarité, si modeste soit-elle (5 ou 10 euros, les petits ruisseaux...) : envoyez vos chèques, obligatoirement libellés « Loubradou G. et Alayrac J.L. (Soutien à M. Roussel) », à Stop A L’Oubli, 24 allée des Platanes, 46800 MONTCUQ.


Moyenne des avis sur cet article :  4.04/5   (159 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • Adolphos (---.---.59.170) 21 juin 2006 11:19

    « Où avez-vous lu qu’on se soucie de savoir si le fait allégué ou imputé est vrai ? »

    De toute façon, c’est vrai uniquement si c’est établi par un jugement. Dans un pays qui pratique activement la dénonciation à longueur de page, c’est une sécurité necessaire.


    • space-cowboy (---.---.50.111) 21 juin 2006 17:58

      maréchaaaaaaaaaaaaaaaaaal nous voilà !


    • Francois (---.---.136.113) 21 juin 2006 12:06

      Lors du procès de M. Roussel il a été clairement dit que les gendarmes ayant désigné le magistrat sont revenus lors d’une confrontation sur leur déclarations. Pourquoi n’indiquez vous pas que 10 autres gendarmes certifient que ce n’était pas ce magistrat ? Cela ne vas pas dans le sens de votre discours !... qui me parait très orienté Quand faites vous du vrai journalisme ? Quand direz vous que certaines de ces disparitions en sont à la 3eme instruction ? sans résultat pourtant avec des gendarmes et des magistrats différents ce qui met a mal la thès du complot......


      • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 21 juin 2006 12:46

        Je n’ai pas, en un seul billet, eu la prétention de résumer toute l’affaire Alègre ! Je maintiens que la lumière n’est pas faite.


      • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 21 juin 2006 12:48

        De quel procès parlez-vous exactement, en fait ?


      • Policiers .=. dechets des toutes les societes (---.---.41.253) 21 juin 2006 12:13

        Un gendarme est le contraire d’un militaire (Blue Papers 1963-1975[’classified A material’, Pentagon]). Tous les soldats tirent sur les MPs[Police d’Armee] et disent apres que MPs sont ete tues par le feu d’ennemie. Moi j’ai une vaste experience dans des services militaires differentes comme les MPs sont ete elimines par « hazard ». En tout cas l’ostracisme VS MPs[« Military Police »] fonctionne tres efficace dans toutes les Armees[C.P. : les etudes internes et secretes a West Point, Sandhurst, Imperial College, Case Wetern Reserve ].

        Reponse a Votre « counter-factual » :« gendarme est un militaire »(« Il faut sauver le gendarme Roussel », Olivier Bonnet, 21.6.2006).


        • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 21 juin 2006 12:47

          Il me semble que cet antagonisme n’est pas forcément de mise en France. Où les gendarmes sont bien des militaires.


        • RE:Olivier Bonnet (IP:xxx.x55.40.92) le 21 juin 2006 à 12H47 (---.---.41.253) 21 juin 2006 13:53

          Merci, Monsieur Bonnet, pour Votre clarte !


        • Gnole (---.---.192.187) 21 juin 2006 15:51

          J’ai l’impression que ce message à été traduit d’une langue quelconque (anglais ?) vers le français via un traducteur en ligne... ce qui le rend totalement incompréhensible... ou alors c’est grave ^^


        • Dirty Harry (---.---.218.193) 22 juin 2006 11:22

          Ce commentaire est en effet incompréhensible. A part ça, félicitations pour le pseudo tout en nuance.


        • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 22 juin 2006 12:29

          Bonjour Dirty Harry,

          Nous étions en désaccord sur un article précédent. Me suivez-vous, cette fois ?

          Bien à vous


        • Dirty Harry (---.---.218.193) 22 juin 2006 14:17

          Je serais plutôt disposé à suivre votre analyse mais ne connaissant ni les tenants ni les aboutissants dans ce dossier je m’abstiendrai de réagir. Il est en effet délicat de donner son avis sur un sujet qui nous échappe...


        • michel roussel (---.---.109.210) 21 juin 2006 14:38

          Je suis contraint de corriger votre affirmation : ce ne sont pas des gendarmes qui ont déclaré que le magistrat MB se trouvait sur la scène de crime de Line Galbardi, mais des policiers ! Il n’y a jamais eu de rétractation mais au contraire, confirmation lors d’audition devant le doyen des juges. Seul un à eu un discours à géométrie variable : se souvenant devant ces collègues qu’il s’agissait du même magistrat, puis ayant un trou de mémoire devant le juge. Le courage n’est pas donné à tout le monde. Ayant toujours tenu à apporter la preuve de ce que j’avance, je vous informe que toutes mes informations sont à la disposition de tous puisque les débats lors d’audiences sont publics, et des notes d’audiences sont prises... Respectez la réalité même si elle vous dérange. Merci


          • michel roussel (---.---.109.210) 21 juin 2006 14:40

            NB mon précédent message s’adressait à FRANCOIS exclusivement. Merci à tous les autres


          • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 21 juin 2006 18:00

            Merci à vous, Michel, d’intervenir en personne dans cette discussion.

            Tous ceux qui ont des questions à poser à notre ex-gendarme, profitez-en !


          • (---.---.6.154) 21 juin 2006 19:28

            Stupéfiant !!!! Je lis cela signé de « François » et tout est faux. C’est incroyable..Soit vous ne connaissez rien au dossier et alors taisez vous soit vous désinformez volontairementet c’est hautement méprisable :

            par Francois (IP:xxx.x17.136.113) le 21 juin 2006 à 12H06 Lors du procès de M.Roussel il a été clairement dit que les gendarmes ayant désigné le magistrat sont revenus lors d’une confrontation sur leur déclarations. Pourquoi n’indiquez vous pas que 10 autres gendarmes certifient que ce n’était pas ce magistrat ? Cela ne vas pas dans le sens de votre discours !... qui me parait très orienté Quand faites vous du vrai journalisme ? Quand direz vous que certaines de ces disparitions en sont à la 3eme instruction ? sans résultat pourtant avec des gendarmes et des magistrats différents ce qui met a mal la thès du complot......

            J’étais à la 17 eme Chambre Correctionnelle le 9 Mai dernier et tout ce que vous dites est faux.

            1ere erreur (h)énorme : il ne s’agit pas de gendarmes mais de policiers. Comment pouvez-vous faire cette erreur si vous connaissez tant soit peu le dossier ? 2eme erreur : d’où sortez vous ce chiffre de 10 pandores ? De votre imagination enfièvrée ou de ceux qui vous tiennent la plume ? Certes il y a des flics qui ont dit qu’ils ne s esouvenaient plus (toujourqs le courage...ou la mémoire) mais à ma connaissance il n’y a pas cette unanimité pour nier que ce ne soit pas Bourragué 3eme erreur : la seule contradiction amenée par la partie civile (Bourragué) c’est un nommé Zerr, policier, qui a raconté devant la Cour un truc abracadabrantesque. En effet Zerr a été planté par Jean Louis Jolibert qui est allé raconter aux magistrats que Zerr avait menti en disant qu’il ne connaissait pas le magistrat alors que Jolibert prétend qu’il lui a dit que c’était Bourragué.

            Zerr dit qu’en fait il y a eu un lapsus et qu’il n’a fait que répèter ce que lui iavait dit un juge.

            Chiche qu’on demande à Jolibert ? A moins que lui aussi ait eu beaucoup de pressions,

            3eme erreur : aucun des 3 flics qui ont affirmé que c’était Bourragué n’est revenu sur ses dépositions contrairement à ce que vous dites. Pourquoi mentez-vous ?

            Par contre certains témoignages disent que le magistrat « fantôme » était sur les lieux du crime avant l’arrivée des flics...Pas mal, non ? Intéressant...

            Quant à ce magistrat « fantôme » il commence à y avoir beaucoup de faits plus que troublants contre lui.

            Voulez-vous qu’on vous les rappelle :

            -  Il commence par dire qu’il ne connaît pas Alègre puis qu’il l’a rencontré personnellement qu’une ’une fois. Or il ment (voir plus loin),-
            -  La presse a rapporté que la compagne d’Alègre dit avoir passé des vacances dans la maison de campagne de ce magistrat avec Alègre ,
            -  il s’est fait verbaliser par un policier municipal sa voiture garée devant une maison occupée par des truands en banlieue toulousaine,
            -  Trois policiers ont déclaré sur PV qu’il était le magistrat « fantôme » celui qui est mentionné, sans nom, dans n PV comme étant le magistrat qui était présent sur les lieux du crime de Line Galbardi,
            -  Il a menti lors d’une confrontation en disant qu’il n’avait jamais été à Cintegabelle lors du meurtre de Elizabeth Schleichart (« suicide à la toulousaine » reconsidéré en meurtre, dossier ré ouvert) alors qu’une photo dans la presse démontre le contraire,
            -  il avait, semble-t-il, une réputation « sulfureuse » en tant que magistrat financier car il se mêlait de dossiers ne le concernant pas. Sa réputation était telle qu’il a pris une inspection de l’ISJ qui l’a certes ... blanchi ; c’est vrai , mais il faut se rappeler qu’il y a quelques années l’ISJ avait aussi blanchi Renard que le CSM a vire manu militari de la magistrature. A ce stade un blanchiment par l’ISJ pour des magistrats limites c’est plutôt une preuve à charge...
            -  il s’est emmêlé les pieds une fois de plus dans ses explications relatives aux informations apportées à la police lors de la capture d’Alègre en 1997 si l’on en croit ce que rapporte M. Roussel dans on ouvrage (et que penser de ce que raconte Roussel sur la capture digne des temps de l’OAS que propose aux gendarmes « l’ami » de ce magistrat) le petit truand Bivi....,
            -  Jeudi dernier la prostituée F. Khelifi a déclaré qu’il l’avait menacée lors de l’enquête si elle disait la vérité,
            -  Il est mis en cause dans différents témoignages détenus par « Stop à l’Oubli » qui démontrent qu’il connaissait parfaitement Alègre et la prostituée Fanny...

            Cela commence à faire beaucoup pour un seul homme...

            Questiion : pourquoi dites-vous n’importe quoi ?


          • Pacifique (---.---.88.90) 22 juin 2006 19:18

            Quelqu’un fait référence à la presse nationale.

            Nous avons contacté 40 à 50 journalistes de près de 20 médias différents.

            Aucun ne veut bouger.

            Pire :

            - certains désinforment,
            - d’autre vous sortent des alibis hallucinants pour expliquzer l’omerta : le gendarme Roussel est « fou », « vous n’avez rien dans le dossier car si vous aviez quelque chose la justice bougerait » (défense de hurler de rire), « vos sources ne sont pas fiables... »

            Et quand on leur dit « back to basis » : et les 40 ou 50 personnes assassinées, le 17 « suicides à la toulousaine » requalifiés en meurtres" tout ça, ça vous interpelle pas ?

            Alors là plus de son, plus d’image...

            Si vous voulez les noms et e-mails de ces 40 à 50 « résistants de 45 qui auront résisté 5 ans à l’envie de résister » on peut vous les donner...

            Comme cela vous pourrez les pilonner ou les couvrir de goudron et d eplumes lorsqu’ils la ramèneront.


          • Pacifique (---.---.84.4) 24 juin 2006 17:25

            Si vous voulez vous faire une idée prenez une heure et lisez à l’adresse www.stopaloubli.org

            Vous aurez de quoi faire une réclamation :

            - au proc Général de Tlse,
            - au Ministre de la justice,
            - au Président de la République,(on peut se marrer...)
            - au Roi de Prusse

            et surtout exigez que l’ordre règne sur les blogs via le CSA !

            Non mais

            PS : je suppose qu’il suffira que j’ai froncé les sourcils avec cette réponse pour ne plus vous voir sur ce blog !


          • Humaniste (---.---.91.63) 1er juillet 2006 01:37

            A cambrone et ses colistiers : Allez expliquer aux familles de victimes de rester dans leur coin à secher leurs larmes quand elles ont perdu un parent, un enfant, dans des circonstances atroces, et que la justice pendant plus de vingt ans (dès que certaines preuves INCONTESTABLES sont fournies), étouffe, ballione, classe, délocalise, mute, méprise les victimes, et qu’en plus elle les transforme en coupable ; alors elles s’unissent et se mobilisent pendant que d’autres continuent de baver dans leur bulle, mais dites-vous bien que tôt ou tard, par notre ténacité nous ferons éclater la vérité en continuant d’avancer debout au milieu d’un parterre jonché de gens couchés. BRAVO à Michel ROUSSEL et à l’association STOP à L’OUBLI pour leur œuvre de salubrité publique au service de notre démocratie républicaine. Et je vais comme beaucoup soutenir par mon don même modeste cette lutte citoyenne pour montrer à cette délinquance en cols blancs type « jetseteuse » que quand les gens « d’en bas » s’unissent ils peuvent soulever des montagnes. Quant à Olivier Bonnet, il est pile dans un sujet de société et qu’il continu sur la voie de la transparence et de la justice qui certes dérangent les cambronistes, mais cela se peut s’expliquer !


          • charlotte (---.---.17.49) 1er juillet 2006 18:57

            que pouvez-vous dire d’un magistrat qui est en photo sur la dépêche du midi et sur les lieux d’un crime alors qu’il n’a rien à y faire ? que pouvez-vous dire des médecins légistes et en particulier d’une médecin qui a été prise en flagrant délit par le juge à son domicile, a-t-elle le droit d’exercer encore ? faut-il chercher l’erreur ou la vérité pour les familles des victimes qui attendent voilà plus de 20 ans pour certaines ? comment peut-on croire à une justice, alors que ceux qui ont les preuves en main ne peuvent même pas se défendre, et on leur dit preuves irrecevables ? VOUS ETES VOUS POSES SIMPLEMENT LA QUESTION : SOMMES NOUS ENCORE EN REPUBLIQUE ?


          • justicepourtous (---.---.127.121) 21 juin 2006 20:22

            François ou Paul ? vous changez de nom à ce que je vois ! vous ne gardez pas le même pseudo et vous voudriez que l’on croie ce que vous avancez ! (et oui je retrouve les mêmes attaques envers M Roussel , les mêmes mots à qq chose près ! bizarre !) voir le blog de guy Birenbaum de samedi dernier Heureusement , personne ne vous croit !


            • tom (---.---.17.170) 21 juin 2006 20:49

              Courageux gendarme ou inconscient ? En tout cas efficace et compétent semble t-il.. Il me parait bien seul à lutter pour une vérité déjà enfouie de nombreuses fois au travers de certaines officines « particulières ».. Curieusement il ne bénéficie pas du soutient de la presse en général..Faudra t-il qu’il fasse une grève de la faim, ou de la fin ? Son histoire me rappelle celle d’un autre gendarme qui a terminé dépressif..et suicidé dans des circonstances plus que suspectes.. Seul ou presque contre des maffias organisées qui ont des antennes partout...C’est mon opinion... Alors oui M. Bonnet, pour une fois, je suis en accord avec vous et je trouve votre article courageux lui aussi.. La preuve c’est que l’intox est vite arrivée ! (cf le dit François). Puisse un journaliste lui tendre la main... Cette affaire sent le souffre absolument..


              • Sam (---.---.195.82) 21 juin 2006 22:11

                Huuummm...Ca craint grâve cette affaire...Ca fait un peu penser, question désinformation et omerta, à l’affaire du magistrat Roche...


              • vb (---.---.114.1) 21 juin 2006 22:59

                www.galeon.com/affaireroche/ faut voir avant de parler...........


                • José W (---.---.25.142) 22 juin 2006 09:05

                  Article intéressant, mais il est à craindre que toute cette affaire mouille beaucoup trop de beau linge pour intéresser la presse alignée.

                  Monsieur Roussel devrait ouvrir une souscription de soutien pour la vérité.

                  Bonne chance !


                  • Joel (---.---.254.15) 22 juin 2006 17:32

                    Je viens sur ce blog, que je découvre, grâce à celui de « vivelefeu.blog.20minutes » J’ai eu l’occasion, et j’espère qu’elle se renouvellera, de rencontrer Mr ROUSSEL. Je suis catastrophé par la décision qui a été rendue, même si elle ne m’étonne pas eu égard au contexte de cette affaire...mais on croit toujours que la vérité va éclater et forcément on est d’autant plus déçu quand on voit les arguments du Tribunal pour justifier sa décision...En fait, dans notre beau Pays les Juges ne raisonnent pas en fonction des textes : ils décident de condamner ou pas et ensuite essaient de justifier leur décision (bien sûr il existe des exceptions, mais pas dans les affaires où les dés sont pipés au plus haut niveau...)


                    • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 22 juin 2006 18:05

                      Bonjour Joël

                      Cette affaire de Toulouse cumule dysfonctionnements, fausses vérités retenues et vraies informations étouffées. L’association Stop à l’oubli demande encore et toujours la lumière et la justice. Soutenons-la.


                    • wanda (---.---.70.169) 22 juin 2006 22:02

                      Ah, comme je suis contente de voir cette article ! Et contente de voir Michel Roussel intervenir.

                      Monsieur Roussel, puisque j’ai l’occasion de vous transmettre un message, je voulais vous communiquer mon plus profond respect pour votre courage et votre honnêteté. J’ai bien sûr lu votre livre.

                      Et je suis profondément ecoeurée par l’attitude de ce magistrat qui se donne le droit d’accuser toutes les victimes ou les temoins en diffamation, et de leur soutirer des milliers d’euros. je pense notamment au coup de bambou financier qu’il s’est fait le plaisir d’assener à Fanny (grâce à son procès pour diffamation pour son livre).

                      Nul doute que ce monsieur doit avoir des tas d’amis hauts placés.


                      • wanda (---.---.70.169) 22 juin 2006 23:06

                        Petite précision : Fanny a été condamnée, à l’époque, à payer 75.000 € (c’est une somme !) à ce monsieur pour son livre « mes nuits noires dans la ville rose », qui a en plus été retiré de la vente (donc, sa parole a été en plus complètement baillonée).

                        Il lui a peut-être soutiré toutes les economies qu’elle aura pu gagner grâce à sa vie dans la prostitution, à se taper des clients pervers et sadiques et des brulures de cigarettes. je trouve ça vraiment deguelasse.

                        Le seul espoir qu’il nous reste, avec cette justice pourrie, c’est qu’il y ait un dieu là haut qui attendra monsieur B au moment du jugement dernier.


                        • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 23 juin 2006 03:42

                          Chère Wanda,

                          il faut continuer sans relâche à poser les questions qui dérangent, jusqu’à obtenir un jour les réponses. La vérité finit toujours par sortir. Ou elle le devrait. Nous devons y croire, en tant que citoyens.


                        • CAMBRONNE (---.---.45.146) 24 juin 2006 12:07

                          QUEL SAC DE NOEUDS !

                          Je pense qu’on sort complétement du cadre d’un Forum tel qu’AGORAVOX veut être .

                          Il y a dans l’article et dans les interventions un sac d’embrouilles qui ne me dit rien qui vaille . Que fait sur ce site un appel à verser des dons sur un compte ? Quel est ce jeu de pseudos variables ou tout le monde dit n’importe quoi en se faisant passer pour n’importe qui ?.

                          Monsieur BONNET vous dépassez les bornes . Tout est bon pour semer le trouble dans les consciences , vous pondez une mine par jour , mais celle la est tellement peu fiable que vous vous faites du tort .

                          Vous dites vous situer vaguement à gauche de la gauche , mais sans parti pris , moi je peux vous dire que vous êtes clairement un adepte de l’Agit prop mise au point par les archéos bolchéviques , que ce soit clair .

                          Vous en arrivez même à soutenir un gendarme dans la mesure où cela vous sert à enfoncer des notables .

                          Votre procédé fera l’objet d’une réclamation de ma part auprès d’AGORAVOX .


                          • borneo (---.---.57.34) 25 juin 2006 09:44

                            Je ne trouve pas de site internet stop a l’oubli. Existe-t-il un lien sur un site donnant plus d’infos ?


                            • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 26 juin 2006 22:28

                              www.stopaloubli.org

                              Un petit clic pour une grande claque...


                            • tom (---.---.157.177) 25 juin 2006 11:14

                              Quand le black out sur cette affaire est total.. Quand les pressions, mensonges, intox sont devenus la norme alors je trouve que cet article a un mérite.. Et je ne vois pas en quoi il sort du cadre d’agora vox..)))


                              • Joel (---.---.63.182) 25 juin 2006 16:04

                                Cambronne : ton commentaire est à la hauteur de ton pseudo... Je trouve en ce qui me concerne que le sujet est tout-à-fait dans le droit fil d’un journal citoyen... A moins que tu ne fasses partie des notables concernés...


                                • CAMBRONNE (---.---.148.201) 25 juin 2006 17:04

                                  @ joel

                                  Ni notable , ni concerné , tout simplement agacé parceque j’ai lu sur ce fil . Ce n’est pas en racontant n’importe quoi sous couvert d’anonymat qu’on fera avancer l’affaire . That’s all .


                                • Zgur (---.---.215.50) 25 juin 2006 16:54

                                  Diffamation : « toute allégation ou imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé. »

                                  1 - Le vrai problème est là : que le fait soit réél ou non n’importe pas à la loi. Le fait d’apporter la preuve des faits qu’on avance (pour autant qu’on vous laisse le faire) n’empêchera pas la diffamation et ceux qui ont des choses à se reprocher savent très bien cacher la vérité derrière le mur juridique de la diffamation.

                                  Combien ont d’abord gagné des procès en diffamation et ont été condamnés pour les mêmes faits initialement allégués ? Il serait intéresant d’en faire la liste.

                                  2- Concernant les faux suicides de Toulouse, pour trouver la vérité, encore faudrait-il la chercher ! Les justifications actuelles de la justice toulousaine me font penser au type qui cherche ses clés de voiture sous le réverbère la nuit parce que il n’y a que là qu’il y a de la lumière. Sauf que lui, c’est un crétin qui ne fait pas exprès. Tout le contraire semble-t-il des juges.

                                  Zgur


                                  • leön (---.---.96.26) 25 juin 2006 22:13

                                    « Je suis choqué qu’un magistrat en exercice ait pu mentir à la justice à laquelle il appartient »

                                    Si voilà la cause de la condamnation d’un ancien gendarme, il est vrai mieux préparé au Code de procédure pénale qu’aux méandres de la loi du 29 juillet 1881, on ne peut que simplement prendre acte du zèle avec lequel il a été poursuivi et condamné.

                                    Toutefois l’application avec laquelle une France entend de cette façon continuer à se protéger de la revendication d’un égal traitement de tous les citoyens, qui émane d’une autre France, indique la détermination avec laquelle elle compte se maintenir. Aussi loin qu’on cherche et aussi graves qu’aient été les crimes et délits commis par ses membres, cette France là a très rarement abandonné les siens. Tout cela paraît donc dans l’ordre des choses.

                                    Il n’aura cependant échappé à personne que l’auteur soit réellement de bonne foi.


                                    • julialix (---.---.195.254) 26 juin 2006 04:20

                                      Et que nous soyons informés de ces faits n’en déplaise à Cambronne.

                                      Monsieur Bonnet ne perdez pas courage !


                                      • patrice (---.---.161.238) 14 août 2006 09:35

                                        Je suis toulousain donc aux premieres loges comme tous les habitants de cette belle ville .La rumeur courait depuis des années ,le maire serait un partouseur ,bon ça c’est son prôbléme mais ,il y à un mais :comme par hasard juste avant que toutes ces histoires débutent (trou dans la caisse du ccas dont monsieur B..... était le président ,affaire allégre ou son nom apparait ,explosion d’AZF )Monsieur le maire démissionne pour devenir président d’un organisme de l’audiovisuel . ça sent la M.... tout ça .Personnelement je n’avais pas une grande confiance en la justice avant ,alors maitenant plus du tout. Comment cette institution peu prétendre et affirmer qu’elle est indépendante ,vous dite cela à un cheval de bois et il vous donne un coup de pied .Quand au gendarme que je qualifie d’hônnéte homme ,il n’à pas à avoir honte ,il est surement le seul à avoir rempli correctement sa mission dans un monde de tricheurs et de voleurs , surtout dans les plus hautes instititions ! La justice est rancuniere ,un magistrat à été cité dans l’affaire ,voici maitenant l’addition ,on se croitait revenu au moyen age . Monsieur Bonnet RESPECT .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès