Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Immigration et laïcité

Immigration et laïcité

Le Front National, comme d’ailleurs tous les partis et organisations du même type en Europe, n’arrête pas de nous parler de l’immigration, autrement dit, dans son esprit, de « l’invasion de notre territoire par des étrangers »… Il fait de ce concept l’axe central de sa politique, déclenchant une angoisse et une peur qui lui paraissent salutaires pour s’imposer dans la classe politique. L’argument, quoique scandaleux, paraît être efficace… Il suffit de voir les résultats électoraux.

Ce parti pris imbécile et raciste du FN à propos de l’immigration révèle tout l’obscurantisme et le délire de la « pensée » lepéniste.

L’Histoire humaine n’est pas faite de séquences figées dans lesquelles les groupes humains existent de toute éternité sur un territoire, elle est faite au contraire d’un perpétuel brassage de populations. Les civilisations se font et se défont suivant un rythme qui dépasse largement, et temporellement, le cadre étroit d’une vie humaine.

Le développement des moyens de communication et des moyens de transport a évidemment facilité ces transferts de population, … et si à une époque, pas très lointaine, ces mouvements de populations n’étaient que peu perceptibles à l’échelle d’une vie humaine, aujourd’hui c’est à un rythme soutenu qu’ils s’effectuent.

Ceci est une réalité incontournable, et à moins de déclarer la guerre au reste de l’humanité, il va bien falloir nous en saisir et poser le problème des rapports entre cultures autrement que par la violence, l’exclusion et l’autarcie.

Les idéologies nationalistes, fascistes et bien sûr le nazisme, ont systématiquement et stupidement nié cette réalité et élaboré des modèles politiques, sociaux et comportementaux qui ne pouvaient aboutir qu’à l’exclusion de l’autre, voire son extermination et dans tous les cas au conflit dont on sait ce qu’il a coûté à l’humanité.

La manière dont ces courants politiques posent la question des relations entre cultures est donc la pire, et la plus absurde qui soit.

Cet état de fait, le brassage constant des populations, n’exclut bien évidemment pas, le combat des idées et des valeurs… et c’est bien quand celui-ci n’est pas mené que la situation aboutit inéluctablement à la confrontation, au conflit.

Ce combat porte un nom, la lutte pour la laïcité, dont la valeur essentielle qui la fonde est le respect de l’autre, en tant qu’être humain, dans toutes ses dimensions, physiques mais aussi culturelles. C’est à partir de cette valeur de base que se déclinent toutes les autres.

Bien sûr, ne soyons pas naïfs, ce combat n’est pas sans risque, comme tout combat, mais il se fonde sur une valeur sûre et universelle, seule garante d’une éthique sociale. C’est parce que ce combat est mené depuis des générations qu’ont pris forme les luttes contre l’intolérance, le racisme, l’exclusion et le totalitarisme.

L’Histoire ne se déroule pas de manière linéaire, mais le principe de laïcité guide notre action, est le garant de son éthique, même, et surtout, dans nos rapports avec celles et ceux qui ne sont pas laïques. Ce n’est pas parce que certains ne sont pas laïques qu’il faille cesser de l’être,… au contraire.

Alors, quand le FN parle d’immigration et de laïcité,… ça ne peut que laisser songeur ! ! ! ! !

Par Patrick MIGNARD

http://2ccr.unblog.fr/2012/10/18/immigration-et-laicite/

A lire également : IMMIGRATION, Y’EN A MARRE !

« Moins le blanc est intelligent, plus le noir lui paraît bête. »…André Gide


Moyenne des avis sur cet article :  2.45/5   (66 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • RogerTroutman RogerTroutman 19 octobre 2012 08:50

    « Le Front National n’arrête pas de nous parler de l’immigration, autrement dit, dans son esprit, de l’invasion de notre territoire par des étrangers".

    Cette phrase pouvait être valide dans les années 70, quand Le Pen n’était qu’un prophète. En 2012, les propos de Le Pen sont en deçà de la réalité et votre phrase se retourne contre vous : comment votre esprit peut-il être à ce point marqué idéologiquement que vous ne voyez pas ce qui est en train d’arriver sous nos yeux ? Dans l’« esprit » du FN, dites vous, la France est envahie d’étrangers ? J’ai envie de vous rétorquer que c’est dans les rues que la France est envahie, non pas d’étrangers en général, mais de Maghrébins et d’Africains.


    Dans toutes les villes que j’ai traversées, de Lille-Roubaix à Perpignan, en passant par Amiens, Beauvais, Paris, Le Mans, Nancy, Strasbourg, Mulhouse, Besançon, Orléans, Nantes, Clermont-Ferrand, Lyon, Grenoble, Saint-Etienne, Bordeaux, Valence, Toulouse, Avignon, Grasse, Nîmes, Carcassonne, Marseille, Toulon, Béziers, et les innombrables petites villes qui les entourent, le constat est le même. Partout les boucheries halal, les taxiphones, les kebab-snacks douteux, et les salles de prière et autres « centres culturels » avec minaret pullulent. Partout des bandes de jeunes agressifs au crâne rasé et en jogging, des poussettes poussées par des femmes voilées plus ou moins intégralement. 


    • La mouche du coche La mouche du coche 19 octobre 2012 13:12

      Super ! Je crois que je suis tombé sur l’article le plus puant d’Agoravox. Tous les commentaires sont pareils aussi. C’est génial pour une mouche. Je vais me regaler. smiley


    • RogerTroutman RogerTroutman 19 octobre 2012 08:51

      Je suis né à une époque où il y avait déjà une grosse diaspora maghrébine, arrivée en France dans les années 70 après avoir obtenu l’indépendance de leur pays (wtf ?). Contrairement aux idéologues de gauche, j’ai grandi avec les enfants de cette diaspora, je suis allé à l’école, à la MJC, en colonie de vacances, et au foot avec eux.

      Mais depuis le début des années 2000 il se passe quelque chose de très grave. Avec 200 000 entrées (dont 80% pour regroupement familial) et 150 000 naturalisations par an, c’est la population de la France qui est en train de se faire remplacer. La diaspora des années 70 avait fait des enfants, qui, minoritaires dans les écoles et dans les villes, allaient pouvoir s’intégrer à la population majoritaire avec les années, être fier de leur pays, chanter la Marseillaise, se marier avec des Français et nommer leurs enfants Alexandre et Sophie, comme l’avait fait les Italiens, les Espagnols, les Portugais et les Polonais avant eux. Mais l’afflux de 2 millions d’immigrés (+500 000 clandestins) en moins de 10 ans a changé la donne : désormais dans de nombreuses écoles les Français sont minoritaires ou tout simplement absents. Rien que le collège où j’ai fait ma scolarité dans les années 90, qui comptait alors quelques éléments « de la diversité » est quasi-entièrement maghrébo-turc aujourd’hui. Je les entends dans le bus s’appeler entre eux « vas-y négro, fais pas ton céfran prête moi ton iphone ».

      A quoi vont s’identifier ces centaines de milliers de jeunes venus d’ailleurs ?

       La gauche leur apprend que la France est un pays de merde, colonisateur, esclavagiste, responsable non seulement de la pauvreté de l’Afrique, mais également de la situation professionnelle de leur père et de leur échec scolaire. Les politiques passent leur temps à se vautrer dans la veulerie de la repentance : la France c’est Vichy, c’est le Vel’ d’Hiv’, la Rafle, la Maison des Esclaves, Octobre 1961 etc.

      SOS Racisme leur enseigne que les Blancs sont mauvais, racistes, et que s’ils ne rentrent pas en boîte c’est parce que le vigile, Camerounais, a eu ordre de ne pas laisser passer les noirs et les arabes. J’ai vu une bande de 10 maghrébins, que des hommes en jogging, insulter un vigile noir (« retourne dans les champs de coton » !) et le traiter de raciste parce qu’il ne les laissait pas entrer dans un bar. 


      • RogerTroutman RogerTroutman 19 octobre 2012 08:52

         Les « associations de quartier » leur enseignent le graph’, le rap, le slam, et le break dance, mais jamais la guitare, le piano, la peinture à l’huile ou la valse. On leur laisse comprendre qu’un noir ne peut pas jouer du violon car il est fait pour faire du djembé ou du rap. La sauce a bien pris. Les aînés, ceux que les médias appellent des « jeunes » même s’ils ont 30 ou 40 ans, sont des hybrides acculturés : bercés de culture américaine, ils rêvent tous de devenir rappeur « parti de rien et découvert sur youtube » pour avoir des filles, du fric, de la drogue et des voitures, tout en se revendiquant bon musulman. Pour ces bons musulmans là, pas de salat, pas de zakat ni de hajj, mais du blasphème (j’te jure sur l’coran d’la mecque), du matérialisme et de la violence, qu’ils tentent de masquer par leur haine de la viande de porc et par la pratique du ramadan qui est devenue une mode identitaire (et une mine d’or pour Isla Délices, propriété de Jean-Daniel Hertzorg...wtf ?) et non plus un acte religieux personnel.

         

        Comment puis-je prendre au sérieux quelqu’un qui me dit que ce grand remplacement a lieu dans ma tête ou dans l’ « esprit » du FN, quand je vois le marché du dimanche matin dans le centre-ville de la bourgade où j’habite : des roms font les poches aux chibanis, des nuées de gosses courent derrière des femmes voilées, une bande de barbus en djellaba et Nike Air Max a un stand pour demander des sous pour la mosquée. Depuis 3 ans on ne trouve plus de porc sur ce marché, et il ne reste qu’un fromager. Je sais, pour en avoir discuté avec eux, que les bouchers traditionnels ont été menacés, et que de toute façon ils n’avaient pas assez de clientèle pour rentabiliser leur emplacement.

        Comment puis-je vous prendre au sérieux quand j’apprends que le fils d’un ami asiatique n’arrête pas d’essuyer des insultes racistes, « sale chinetoc », de la part de maghrébins. Comment puis-je vous croire alors que des paroissiens sont caillassés pendant la messe dans le sud de la France ?

         

        Dans les années 70/80, le FN prédisait l’avenir et on avait le droit de croire qu’il exagérait. Aujourd’hui vous n’avez plus d’excuse lorsque vous niez la réalité. 


        • Yvance77 19 octobre 2012 11:34

          Salut,

          En trois commentaires Roger a très bien résumé la situation actuelle, et le fossé qui s’est creusé semble de plus en plus large. Même la construction de ponts pour réunir deux berges à ses limites !


        • Yohan Yohan 19 octobre 2012 13:19

          Exact Roger a parfaitement résumé la situation. Tous ceux qui nient cette réalité sont des menteurs ou des bobos qui vivent sur une autre planète, ou des gens qui ont tout intérêt à laisser la situation perdurer pour faire de la France une annexe de l’Afrique


        • Yohan Yohan 19 octobre 2012 13:34

          Dans le 93 et 95, il suffit de regarder la composition d’une classe d’école. Dans certains quartiers, on frôle les 5% de « blancos », comme dirait Valls. Et après cela, certains continuent de nous dire « circulez y’a rien à voir ». 

          Or, les populations vivant dans un ghetto communautaire n’ont statistiquement que très peu de chances de rejoindre la république et de se fondre dans la masse. Les gouvernements successifs ont été incapables d’organiser l’immigration de manière assez digne et assez régulée pour permettre une assimilation durable. On se contente de régulariser à tour de bras,d’assister socialement, on ghettoïse et basta...de quoi s’acheter une bonne conscience à vil prix. 
          Nos gentils bisounours bobos qui continuent de psalmodier en boucle que l’immigration est un bienfait pour le pays sont des escrocs d’autant qu’ils sont les premiers à exiger que leurs protégés ne s’installent pas dans leur cage d’escalier.
          Demandez aux immigrés ce qu’ils en pensent. Ils vous diront eux mêmes qu’il y a trop d’immigrés et que trop d’immigration joue contre eux

        • spartacus spartacus 19 octobre 2012 14:15
          Un énième article de copié-collé de Gil.

        • tikhomir 19 octobre 2012 10:07

          "la lutte pour la laïcité, dont la valeur essentielle qui la fonde est le respect de l’autre, en tant qu’être humain, dans toutes ses dimensions, physiques mais aussi culturelles."

          Euh... attendez, autant on veut bien respecter l’autre, mais ce serait bien que l’autre nous respecte nous, dans toutes nos dimensions. En cas d’irrespect, il est légitime de mettre l’intrus dehors.

          Le respect, ce n’est pas à sens unique et il serait bon d’arrêter d’être masochiste à ce sujet.


          • Yves Dornet 19 octobre 2012 10:16

            Lorsque une immigration n’ajoute rien mais entend imposer son idéologie à tout et à tous, les indigènes sont en droit, en devoir de se protéger.


            • 1984 19 octobre 2012 16:48

              Tout a fait, c’est bien pour ça que les palestiniens devraient vous foutre à la mer !


            • Romain Desbois 19 octobre 2012 11:57

              Cher Robert

              Vous aimez entrer sur le ring, c’est bien . J’apprécie, vous êtes courageux.

              Les anti-immigrations sont souvent anti-UE.

              je trouve cela incohérent. Car c’est grâce à l’UE que les espagnols, les portugais, les irlandais, les polonais, les italiens, les grecs et bientôt je l’espère les turcs sont repartis dans leur pays d’origine.

              Mais peut-être que lorsqu’ils parlent d’immigration, il faut comprendre arabes.
              Peut-être....


              • foufouille foufouille 19 octobre 2012 12:26

                sauf que le smic est nettement plus eleve
                et bien plus faible dans les pays africains
                pour exemple, le roumain est renvoye dans son pays


              • VICTOR LAZLO VICTOR LAZLO 19 octobre 2012 18:05

                Bonjour Romain,

                Vous dites : « Les anti-immigrations sont souvent anti-UE.

                je trouve cela incohérent. Car c’est grâce à l’UE que les espagnols, les portugais, les irlandais, les polonais, les italiens, les grecs et bientôt je l’espère les turcs sont repartis dans leur pays d’origine. »

                En fait c’est cohérent. L’UE est la porte d’entrée de l’immigration (que ne contrôle plus aucun pays de l’UE), et l’UE et ses directeurs (’non élus) raisonnent en termes anti-sociaux (casser le prix du ttravail, diviser les travailleurs , éclater les nations, etc...).

                Où avez vous que les immigrés espagnols, etc...étaient rentrés dans leur pays ?Ils sont devenus francais et le restent, ; quelques uns qui sont rentrés chez eux à la retraite pour des raisons simples : les prix sont moins chers chez eux et ils touchent une retraite plus forte ici...Et puis parfois pour retrouver la famille de la bas.

                Vous dites :« Mais peut-être que lorsqu’ils parlent d’immigration, il faut comprendre arabes. » . Ca c’est votre probléme si vous ne comprenez que cela.




              • Romain Desbois 20 octobre 2012 08:28

                Bien sur ceux qui ont fondé famille , ils sont resté et encore beaucoup repartiront profiter de leur retraite au pays.
                et les jeunes ont cessé de s’expatrier.
                Nier cela c’est être de mauvaise foi . Les faits sont tétus


              • LE CHAT LE CHAT 19 octobre 2012 13:32

                blablablablablabla ...

                L’auteur est soit aveugle , soit tétraplégique et n’a plus quitté sa chambre depuis 30ans !
                quand des immigrants refusent de s’intégrer , mais au contraire veulent nous imposer leurs us et coutumes , c’est une invasion !

                continuez votre discours débile et à insulter les électeurs du FN , la vague bleue marine va devenir un tsunami sous peu tellement les gens en ont marre de vos discours de ravi de la crêche !


                • kanafloric 19 octobre 2012 14:41

                  En 1972, dans ma maternelle, il y avait un affricain tout noir, un seul. Ce type était la vedette de l’école et tout le monde l’adorait. 20 ans après, je suis retourné dans cette école et j’ai regardé par la fenêtre : il n’y avait plus qu"un petit blanc.

                  Quelques années plus tard, je me suis transformé moi même en immigrant. J’ai vécu à l’étranger, j’ai du m’intégrer et même me faire accepter. Je suis bien placé pour avoir une opinion sur ces sujets.

                  10 ans plus tard, je suis revenu en France. Ce n’était plus ma France.

                  S’il devient économiquement rentable de fabriquer du halal et des kebab, c’est que la masse critique est atteinte, c’est tout simple. A qui profite le crime ? Aux forces de l’argent pour qui une main d’oeuvre étrangère est bon marché.

                  Il est , je pense, déjà trop tard.


                  • Romain Desbois 20 octobre 2012 08:32

                    on dirait un nostalgique parlant de l’Afrique du Sud.

                    Votre France c’est aussi les dom tom où ce que vous décrivez n’existe pas .

                    Quand l’Algérie était française ....

                    Et puis merde ... je me fatigue pour rien.

                    Votre commentaire se suffit à lui même .


                  • Jonas 19 octobre 2012 16:25

                    Ce n’est pas l’immigration qui fait peur.


                    En France existe d’autres personnes venant de pays étrangers et pratiquant leur religion tranquillement et sans provocation. 

                    Le drame avec les immigrés islamistes c’est qu’ils sont inadaptés au monde occidentale. Ce sont des retardataires que les longues années de misère , de pauvreté et d’humiliation ont fini par créer chez eux une violence incontrôlée et un aveuglement. La majorité est analphabète et se réfugie dans la religion, que les imams incultes inculquent. Ils pensent qu’avec la religion ils changeront le monde. Sans les milliards de dollars de l’Arabie saoudite même au pays du prophète , ce pays resterai un désert occupé par des bédouins. C’est par la grâce de la technologie occidentale que les monarchies bédouines nagent dans les dollars et non grâce aux cinq prières même à la Mecque. Faut-il croire que le bédouin obscurantiste de l’Arabie saoudite est plus musulman que le roi du Maroc qui n’a pas sa richesse ? Pourtant le roi du Maroc est un descendant du prophète par sa fille Fatima , et le bédouin lui ne descendant de rien.
                    C’est par la violence et + de 250 000 morts qu’il s’est attribué le pays du prophète en chassant les Hashémites.

                    Le problème c’est que la gauche idiote et imbécile n’ayant plus de Boulogne Billancourt pour faire la révolution a lancé son dévolu sur les islamistes, les prenant pour les damnés de la terre.

                    Je pense hélas que la gauche avc les islamistes sont des alliés du FN. Les prochaines élections le démontreront, La gauche ne veut pas voir que partout dans le monde où il y a des islamistes il y a des violences et cela n’a rien avec le FN.

                    Est-ce qu’il y a un FN, en Somalie ?
                    Y a t-il un FN en Algérie où tous les jours des attentats suivis de contre -attentants ?
                    Y a -i un FN au Pakistan ?
                    Y a t-il un FN au Yémen, au Soudan, au Nigéria, au Kenya , en Irak, en Syrie, au Liban, au sud de la Thaïlande, au Philippines, ?
                    Les attentats au Maroc c’est à cause du FN ?
                    Les destructions des mausolées au Mali , est-ce a cause du FN ?
                    Prenez une mappemonde et parcourez là , où voit-on le FN, en Xingiang avec Ouîgours ?
                    Dans le Caucase, Tchetchénie, Dhaguestan, Ingouchie , ?

                    Est-ce que le pianiste turc, Fazil Say, traduit en justice en Turquie c’est à cause du FN ?
                    Le mariage autorisé des fillettes de 10 en Arabie saoudite , est-ce à cause du FN ?
                    La polygamie, la répudiation, la flagellation sont -elles de la responsabilité du FN ?
                    Les nombreuses arrestations, vols, violent , violences etc sont ils fomentés par le FN pour dénigrer les islamistes ? Où pour les « signaliser » ?

                    Le FN ne peut être en France est ailleurs, or les Français regardent ce qui se passe en France est ailleurs. 



                    • pergolese 19 octobre 2012 17:49

                      Au passage, je signale quand même que si l’on veut promouvoir un « Islam de France », c’est bien que l’Islam tel qu’il existe dans les pays dits musulmans est totalement incompatible avec les valeurs de la République...C’est un Islam fondé sur des textes prétendûment sacrés copieusement raturés...


                    • docdory docdory 19 octobre 2012 17:07

                      @Robert Gil

                      Votre article est à la fois d’une naïveté et d’une mauvaise foi confondante.
                      1°) 200 000 étrangers s’installent chaque année en France ( soit un million tous les cinq ans ), ce qui fait l’équivalent d’une ville comme Le Havre. Comment un pays peut-il avoir les moyens de construire chaque année l’équivalent d’une grande ville ? Curieusement, les militants les plus immigrationnistes sont aussi ceux qui sont les plus partisans du « droit au logement », sans comprendre que c’est justement l’immigration très excessive qui est responsable de l’absence de logements disponibles !
                      Sur ces deux cent mille étrangers, le quart au maximum dispose d’un contrat de travail, le reste est de l’immigration de regroupement familial dont l’immense majorité ( probablement 90% ) restera sans travail pendant de nombreuses années, voire à vie, et vivra des allocations tirées des poches des français, qui n’en peuvent plus.
                      2°) Par ailleurs, quand la France, dans les années 60, avait 50 millions d’habitants, elle avait le plein emploi. Maintenant qu’elle à 64 millions d’habitants, elle a 3 millions de chômeurs et 8 millions de travailleurs en dessous du seuil de pauvreté. Il ne faut pas être un as du calcul pour comprendre que l’augmentation de la population est la cuse principale voire unique de l’augmentation du chômage, et que, compte tenu de ses très faibles ressources naturelles, la France ne pourra jamais donner plus d’emplois à ses habitants qu’elle n’en donne actuellement. Par conséquent, dans l’avenir, chaque nouveau million d’habitant sera un million d’habitant supplémentaire au chômage ou dans une situation de précarité absolue. Il est donc urgent d’arrêter l’immigration tant qu’il y aura un seul français au chômage.
                      3°) Vous ne pouvez pas contester le fait qu’il y a deux sortes de migrants : ceux en provenance de pays dont la culture d’origine ne comporte que des différences minimes avec la nôtre sans que cela provoque le moindre clash culturel ( américains, pays membres de l’UE, Russie, Chine, Mongolie, Sud Est asiatique ) et ceux dont la culture est radicalement différente de la nôtre et sous bien des aspects irrémédiablement incompatible ( pays de culture mahométane ). Or, de tous temps, le principe de base du migrant est de « faire à Rome comme font les Romains ». 
                      4°) Quant à la laïcité, comme le disait si bien naguère Elisabeth Badinter, il n’ y a plus que Marine Le Pen ( et aussi Nicolas Dupont Aignan, qu’elle avait oublié ) qui en parlent.
                      Le PS, les Verts, et aussi l’UMP ont amplement prouvé qu’ils sont des ennemis acharnés de la laïcité , le front de gauche est très sourcilleux sur la laïcité quand il s’agit des catholiques, des bouddhistes et des protestants, mais très laxiste quand il s’agit de l’islam.
                      Qui est-ce qui finance illégalement partout en France des mosquées, en cédant des terrains municipaux à vil prix et en finançant de prétendus « centres culturels musulmans » ? La plupart du temps, ce sont des maires de gauche. Qui assiste illégalement en tant qu’élu à des « dîners de rupture de jeune » ? C’est une grande spécialité de Mr Delanoë, qui assiste à l’inauguration de mosquées ? Mr Manuel Valls, et avant lui Mr François Fillon...
                      5°) Vous définissez très curieusement la laïcité, je vous cite :«  la laïcité, dont la valeur essentielle qui la fonde est le respect de l’autre, en tant qu’être humain, dans toutes ses dimensions, physiques mais aussi culturelles. » Désolé de vous contredire, mais la valeur essentielle de la laïcité est la séparation absolue des religions et de l’Etat, telle qu’elle est définie dans la loi de 1905, article 2 « La République ne reconnaît, ne salarie et ne subventionne aucun culte ». Cette loi se base :
                      - sur l’article X de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 qui dit, je cite :
                      « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la Loi. »
                      - et sur l’article XIII de cette même déclaration qui définit l’impôt ainsi :
                      « Pour l’entretien de la force publique, et pour les dépenses d’administration, une contribution commune est indispensable. Elle doit être également répartie entre tous les Citoyens, en raison de leurs facultés. »
                      Les dépenses en rapport avec les cultes n’ayant rien à voir avec la force publique ni avec l’administration, elle n’ont pas à être financées par les citoyens.

                      Ce concept de laïcité n’a donc strictement rien à voir avec votre baratin lénifiant et boboïde, qui prouve que vous ne l’avez absolument pas compris, à l’instar de bon nombre d’élus tant à gauche qu’à droite, qui la sacrifient allègrement sur l’autel du clientélisme électoral.

                      • pergolese 19 octobre 2012 17:41

                        Vous pouvez dire ce que vous voulez mais si la laicité est redevenue un sujet d’actualité, l’immigration de personnes issues de l’aire civilisationnelle musulmane y a fortement contribué...Est-ce du racisme que de dire cela ?


                        • bluerage 19 octobre 2012 17:55

                           Sacré Gil

                          Il accueille les bras ouverts les types qui vont le s****miser avec une barre de fer. Il me fait penser aux dingos de Independence Day qui accueillaient les aliens avec des panneaux de bienvenue et qui furent les premiers vaporisés.

                          Mais comme disait Pangloss dans Candide : Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, et même si ce n’est pas le cas, il est trop tard pour que je change d’avis"


                          • Axel de Saint Mauxe Axel de Saint Mauxe 19 octobre 2012 18:44

                            Cet article prône une organisation autoritaire de la société, ou chacun doit entrer dans un moule. Bref, il dénonce la peste, mais prône le choléra.


                            J’aime bien le slogan figurant sur le cliché, qui distingue France et République, deux notions bien distinctes, généralement confondues volontairement ou par ignorance par les faiseurs d’opinion.

                            •  C BARRATIER C BARRATIER 19 octobre 2012 19:34

                              C’est une histoire perpétuelle, les Romains, les Francs, les Africains, les Polonais, les portugais, les Espagnols, les Chinois, les Algériens, les Marocains, les Turcs...
                              Les causes furent des conquêtes colonisations, la recherche d’une main d’oeuvre bon marché et même d’esclaves...
                              Tout ce monde met du temps à se mélanger, mais le fait.
                              Chaque peuple a apporté à nos ancêtres gaulois une nouveauté, d’autres plats, une autre façon de penser...etc

                              Personne n’a définitivement imposé à tous sa conception du monde, sa nourriture, nous nous sommes libérés de ceux qui voulaient le faire, nous n’avons même pas imposé tout cela à une seule de nos colonies.

                              Nous sommes bien obligés de vivre ensemble dans la diversité. Chacun a besoin de chacun. Autour d’un idéal à partager, en empêchant par la loi de nuire ceux qui voudraient imposer par la force physique, ou du lobbying, ou par la méthode du lavage de cerveau par les médias, conférences....Bref, nous sommes unis contre la pensée unique imposée, même si nous en souffrons encore au plan économique.

                              Le vivre ensemble c’est la laïcité recherchée, si difficile à maintenir même si elle est dans notre constitution. En table alphabétique des news j’ai essayé de le préciser :

                              « Laïcité de notre République et de chacun »

                               http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=196

                              Et à l’international c’est le puzzle Europe qui finira peut être par se fédérer...


                              • Marc Bruxman 19 octobre 2012 19:55

                                La mondialisation est liée à l’évolution de nos moyens de transports et de télécommunication. Etant devenue possible sans douleur, l’immigration est devenue fréquente. Aujourd’hui, un Paris-Shanghai est moins long qu’un Paris-Marseille en 1800. Il ne faut pas s’attendre que les populations ne se brassent pas c’est inévitable.

                                Et il ne faut pas attendre que ce brassage conduise à une assimilation compléte des étrangers, ni que la structure sociale de ceux qui accueillent ne s’en trouve pas modifiée.

                                Cette mondialisation a bénéficiée à certains espaces géographiques (essentiellement les grandes métropoles) et fortement nuit à d’autres en termes économique. Face à un appauvrissement monétaire et une culture venue d’en haut qui a déja changé, les gens prennent peur. Et votent pour ceux qui leur font croire que le monde qu’ils ont connu avec le village, son clocher et son marché pourrait revenir. C’est une utopie. Mais c’est une utopie tentente pour les plus faibles à l’heure ou un changement radical à la fois irrésistible et imprévisible. Cette utopie va devoir être déconstruite avant de faire de gros dégats. Vous ne reviendrez pas sur la mondialisation à moins de construire des murs et d’instaurer une dictature. Vous ne pourrez plus être compétitif sans travailler à l’international.

                                Mais la difficulté c’est que le grand changement n’est pas fini et qu’il va falloir contenir le fléau nationaliste pendant quelques décénies avant que les gens finissent par ne plus comprendre ce que cela voulait dire. Ou qu’un pays le tente et que les autres voient le désastre.

                                En attendant, il va falloir rester vigilant à chaque élection et défaire ces idées nauséabondes. Jusqu’au jour ou les gens auront oubliés ce qu’était le monde d’avant...


                                • Marc Bruxman 20 octobre 2012 01:02

                                  Nullement. Eux les allogénes comme vous dites perdent aussi une part de leur identité en venant ici. C’est un grand brassage qui est en cours et ils sont autant terrifiés que vous de ce qui leur arrive.

                                  Pourquoi croyez vous que les islamistes foutent le bordel ? Parce qu’ils ont très bien compris eux aussi que leur pouvoir sur le monde est en train de faire « pshit ». Le peuple qui est sur de lui rigole quand on attaque sa culture car il sait qu’il est fort et que celui qui attaque est un nain. Quand vous voyez les gens devenir extrémistes pour une caricature c’est qu’ils savent qu’ils ont risquent de tout perdre. Les islamistes vont finir comme le vaticon c’est juste une question de temps.

                                  Ce faisant, il y aura brassage, mélange et au final les gens finiront par oublier ce qu’il y avait avant. Bien sur cela va prendre du temps.


                                • Pierre Régnier Pierre Régnier 20 octobre 2012 00:07

                                  @ Barratier, Bruxman, Sampiéro… et Gill évidemment

                                   

                                  J’ai tout lu. Personne n’a encore dit ici que, si le problème numéro 1 de l’immigration est le fait que l’islamisation est majoritairement en provenance des pays islamisés, c’est surtout parce que la nature de l’islam fait que sa domination prochaine est assurée autant par l’arithmétique que par la menace sur les membres, volontaires ou pas, de la communauté islamisée. Voir ici :

                                   

                                  http://www.mediaslibres.com/tribune/?post/2010/03/11/Le-triomphe-planetaire-de-la-violence-religieuse-Part-2



                                  • gonehilare gonehilare 20 octobre 2012 01:06

                                    « Les idéologies nationalistes, fascistes et bien sûr le nazisme ont systématiquement et stupidement nié cette réalité et élaboré des modèles politiques, sociaux et comportementaux qui ne pouvaient aboutir qu’à l’exclusion de l’autre, voire son extermination.... »

                                    Antienne sur les idéologies en « ismes » et « istes » qui semble ignorer le non moins préoccupant islamisme....

                                    Contrairement au « nazisme » (époque que l’auteur n’a probablement pas vécue), celle-ci ne semble pas troubler particulièrement le sommeil de notre dhimmi.

                                    Les zélateurs immigrationnistes sont les chevaux de Troie de la cause mahométane qui n’a pour seul dessein que la destruction pure et simple de la culture occidentale et plus spécifiquement française.

                                    Non monsieur, le problème de la France n’est pas son immigration, comme vous tentez maladroitement de nous en convaincre dans votre calamiteux « poulet », mais bien son « islamigration » débridée !


                                    • rms29200 rms29200 21 octobre 2012 12:41

                                      Monsieur, Je ne partage pas votre avis car, tout simplement, là où les islamistes deviennent majoritaires, nombre d’entre eux veulent imposer leurs valeurs.
                                      Ma belle fille, algérienne, a fui son pays car vivant à l’occidental et suivant des études supérieures à Alger, sa tête avait été mise à prix.
                                      Né en Algérie, mon père travaillant dans une ferme puis par la suite dans une usine en France a été toute sa vie en contact avec des musulmans. Il lui a été dit par certains de ceux ci que l’islam dominerait un jour le monde.
                                      C’est par ailleurs ce qu’avait affirmé le président Boumedienne dans un discours à la tribune de l’ONU.
                                      Je pense vraiment que les choses sont claires, en France comme dans de nombreux pays les populations et les femmes particulièrement souffrent des islamistes extrémistes (pendaison, lapidation, etc...)
                                      Il est absolument nécessaire que cette religion adapte le coran à l’heure moderne !


                                      • Pierre Régnier Pierre Régnier 21 octobre 2012 13:10


                                        Merci rms29200, les messages donnant des exemples concrets comme celui-ci sont utiles à tous les lecteurs.

                                         

                                        Ceci dit, le Coran ne peut pas être « adapté à l’heure moderne », c’est son interprétation qui doit l’être. Les musulmans doivent comprendre que les justifications de la violence qu’il contient ne sont pas de Dieu, tout simplement.

                                         

                                        Mais la radicale révision, indispensable pour la paix du monde, de l’interprétation des textes religieux sacralisés, doit se faire aussi dans les religions qui ont précédé l’islam. Si elle ne s’y fait pas, comment peut-on espérer que les musulmans l’exigeront dans leur religion ?

                                         

                                        Dire qu’elle est la plus - et la plus durablement - violente n’est pas un argument suffisant. Si Dieu a appelé à de « justes massacres » anciens, comme le confirment le judaïsme et le christianisme, pourquoi les musulmans devraient penser qu’il n’a pas pu appeler à de « justes massacres » pour le présent et l’avenir ? Voir ici :

                                         

                                        http://www.centpapiers.com/benoit-xvi-premier-responsable-de-la-violence-religieuse-1/38279

                                        ou ici :

                                        http://blog.sami-aldeeb.com/2011/09/18/benoit-xvi-premier-responsable-de-la-violence-religieuse/



                                      • franc 22 octobre 2012 17:26

                                        Ce n’est pas le nationalisme à l’époque actuelle qui est nauséabond mais le mondialisme capitalsite qui est puant et infect , et même un crime contre l’humanité en détruisant les Nations ,les Etats ,les Peuples ,les Cultures et la Nature

                                         

                                        Et ce n’est pas parce que la science et la technologie permettent des liaisons et des communications plus rapides entre les individus et les peuples qu’il faille détruire les frontières et laisser les peuples se mélanger de manière désordonnée pour disparaitre dans un magma informe et insipidide,monocolore et grisâtre,détruisant les qualités spécifiques et le génie propre de chaque peuple ,sans compter que le métissage est bien différent du mélange .Au contraire le développement ultra rapide de la technologie des moyens de transports et de communication oblige à renforcer le contrôle des frontières pour éviter les divers traffics et corruptions afin de préserver l’indentité,la spécificité ,l’intégrité des qualités propres des individus et des peuples ainsi que l’équilibre de l’écosystème humain tout antant et même plus que l’écosystème environnemetal animal et végétal ,préserver le précieux patrimoine génétique de l’humanité dans toute sa diversité .

                                         L’ère des brassages ethniques des grandes migrations humaines est terminée ,il n’ ya plus de place ,plus d’espace,ce qui entraine désordre et destruction ,haine et tension ,malheur et désolation ;et pour le rétablissement de l’équilibre ,de la paix et l’harmonie entre les individus et les peuples doit s’ouvrir ,à partir de maintenant, l’ère de la grande reconstitution des peuples atomisés en individus déracinés , l’enracinement sur les valeurs hautes et profondes de la culture nationale spécifique des peuples restaurée abîmée par les valeurs marchandes du capitalisme mondialiste .

                                         

                                        Ce qui n’empêche nullement les échanges internationaux et les coopérations entre les peuples en même temps que la fraternisation entre tous les individus de la terre ,au contraires ces échanges et ces coopérations se feront de manière plus sains ,plus justes et en respectant les identités et les cultures de chacun en mêm temps que l’équilibre de tout le système écohumain et environnemental .

                                         

                                        Aujourdhuis ce n’ets le nationalisme qui est la guerre , mais le mondialisme capitaliste qui non seulment produit la guerre entre les nations mais aussi la guerre civile à l’intérieur de la nation 


                                        • franc 22 octobre 2012 18:17

                                          Il ne faut pas onfondre l’internationalisme marxiste et le mondialisme capitaliste ,rien de plus différent .

                                          On se trompe totalement sur la pensée de Marx sur la patrie et la nation en citant cette phrase de manière isolée sortie de son contexte « Les ouvriers n’ont pas de patrie. » ;La citation complète du propos de Marx dans le manifeste du parti communiste est :

                                          «  »Les ouvriers n’ont pas de patrie. On ne peut leur enlever ce qu’ils n’ont pas .Comme le prolétaire doit en premier lieu conquérir le pouvoir politique ,s’ériger en classe nationale,se constituer lui-même en nation ,il est encore par là national ,quoique nullement au sens où l’entend la bourgeoisie------------------- ;A mesure qu’est abolie l’exploitation de l’homme par l’homme ,est abolie également l’exploitation d’une nation par une autre nation ;Du jour où tombe l’antagonisme des classes à l’intérieur de la nation ,tombe également l’hostilité des nations entre elles .« 

                                          On voit par ce propos que non seulement Marx n’est pas le contre la nation mais qu’en plus pour lui la nation est nécessaire pour que les prolétaires puissent conquérir le pouvoir .De plus il dit et cela est capital eet fondamental ,que ce n’est pas la nation en tant que telle qui provoque la guerre mais l’exploitation de l’homme par l’homme et l’antagonisme entre les classes car lorsque »l’exploitation de l’homme par l’homme est abolie ,l’exploitation d’une nation par une autre nation est aussi abolie« et quand » tombe l’antagonisme des classes à l’intérieur de la nation ,tombe également l’hostilité des nations entre elles « -----------------------Cela est bien clair

                                          Il faut dire aussi que Marx distingue bien que le mot patrie n’a pas le même sens pour les ouvriers et la bourgeoisie .Quand Marx dit que les »ouvriers n’ont pas de patrie«  ,il faut entendre selon le contexte,que les ouvriers s n’ont pas de patrie à eux ,que la patrie existante est une patrie bourgeoise ,au service uniquement de la bourgeoisie ,et qu’il faut que les ouvriers et prolétaitres en général s’organise pour conquérir le pouvoir , s’érigent en nations et reconstituer une patrie ,une vraie patrie qui respecte les droits du monde ouvrier qui à l’époque représente la garnde partie du prolétariat. Du reste par là même Marx donne une définition de la patrie proche à ce qu i est défini comme étant une nation juste ,une nation c’est à dire un peuple avec un Etat dirigeant à l’intérieur d’unterritoire avec une culture spécifique .Une patrie est une nation juste pour toutes les classes qui la composent .

                                           

                                          J’ajoute soit dit en passant ,qu’une autre erreur monumentale sur la pensée est ici dévoilée ,à savoir sur la lutte des classes ,Marx ne préconise pas la lutte des classes en tant que telle ,au contraire , puisqu’il dit qu’il dit »du jour où tombe l’antagonisme des classes à l’intérieur de la nation ,tombe également l’hostilité des nations entre elles .Comme on peut penser que Marx soit contre l’hostilité entre les nations ,on ne peut que concéder au fait qu’il souhaite que « tombe l’antagonisme des classes ».Mais souhaiter que tombe l’antagonisme des classes ne signifie pas que la lutte des classes n’existe pas ,au contraire ;donc la pensée de Marx est qu’il faut tenir compte de l’existence des luttes de classes menées en premier par la bourgeoisie contre le monde prolétaire ,et qu’il faille à partir de cette réalité là de la lutte des classes faire en sorte qu’elle n’existe plus et pour cela il faut que cesse l’exploitation de l’homme par l’homme .

                                           

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès