Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Immigration : la France à contre-courant ?

Immigration : la France à contre-courant ?

Alors que la France, sous l’impulsion de son ministre de l’intérieur, Nicolas Sarkozy, s’engage dans « l’immigration choisie », l’Italie et les Etats-Unis s’apprêtent, pour leur part, à régulariser un nombre important de clandestins.

L’adoption du projet de loi sur l’immigration choisie a été, ce n’est pas une surprise, mal accueillie par les pays du Sud. La tournée africaine de Nicolas Sarkozy, qui se voulait pédagogique, a été un flop. Appartenait-il d’ailleurs à un ministre de l’intérieur de la mener ?

 

Sans doute pas. Un voyage présidentiel aurait protocolairement manifesté une autre considération, et suscité un ressenti différent.

 

 

Dans le même temps, le 24 mai, l’Italie, particulièrement exposée à l’immigration clandestine, annonçait la régularisation imminente de 480 000 personnes. 700 000 l’avaient déjà été en 2002. Depuis cette date, le gouvernement italien fixe chaque année un nombre d’immigrés (170 000/an en moyenne) susceptibles d’obtenir un titre de séjour à l’issue d’une procédure longue et tortueuse. Le gouvernement dirigé par Romano Prodi a décidé de revoir cette politique des quotas dans le sens d’un assouplissement. Le nouveau ministre de la solidarité, Paolo Ferrero, a ainsi déclaré : " Nous n’aimons pas la législation en vigueur et nous la changerons". L’objectif des prochaines régularisation est notamment "de rendre visibles" des personnes qui ont demandé à être mises en règle, essentiellement des immigrés qui ont déjà -ou qui pourraient avoir- un employeur.

 

 

Aux USA, le ton est donné par le président Bush qui souhaite tout à la fois l’accueil des immigrants et le renforcement des lois contre les illégaux. Entre la carotte et le bâton, le Sénat a approuvé le renforcement de la frontière avec le Mexique tout en essayant de trouver des solutions pour les 11 millions de clandestins indispensables au bon fonctionnement de certains secteurs de l’économie. Ainsi, le Sénat propose d’accorder la nationalité américaine aux clandestins présents depuis cinq ans sur le territoire qui en feront la demande sous réserve de n’avoir pas fait l’objet de condamnation et d’apprendre l’anglais.

 

 

Le dilemme américain, rester une nation d’immigrants sans pour autant diluer ou perdre son identité, peut s’appliquer à la France. A ce jour pourtant, cette recherche d’équilibre ne ressort pas du projet Sarkozy. Un handicap de taille pour donner de la respectabilité à un dispositif légal à haute valeur symbolique.


Moyenne des avis sur cet article :  2.55/5   (67 votes)




Réagissez à l'article

131 réactions à cet article    


  • (---.---.186.133) 31 mai 2006 10:10

    Ce n’est pas la France, c’est Sarkozy qui est a contre courant..


    • Gil (---.---.93.79) 31 mai 2006 10:50

      L’Italie et les Etats-unis sont aujourd’hui obligés, sous la pression du nombre d’immigrés entrés illégalement sur leur territoire, de régulariser massivement, faute d’avoir su établir des barrières à cette véritable invasion migratoire, et n’étant pas en mesure de mener une coûteuse chasse aux clandestins pour les renvoyer vers leurs pays d’origine.

      Si leur lutte contre la migration massive et clandestine reste sans solution, ils seront contraints de refaire la même chose dans 5, 10, 15 ans, etc... et c’est sans doute aussi ce que la France se retrouvera obligée de faire si les conditions d’entrée sur le territoire restent ce qu’elles sont (absence de frontières, de contrôles, etc...).

      Arrivera un moment où les immigrés régularisés auront d’ailleurs un poids électoral tel dans le pays d’accueil, qu’il sera impossible aux indigènes de faire valoir leur point de vue dans leur propre pays. J’en veux d’ailleurs pour preuve ce qui se passe dans certaines municipalités espagnoles où le nombre des allemands venus s’y installer est tellement important que les locaux sont devenus minoritaires lors des élections.

      A ce propos, on peut se demander ce qui se cache derrière la volonté de certains politiques d’attribuer un droit de vote aux étrangers vivant sur le sol national...

      Les manifestations monstres vues aux Etats-unis montrent sans conteste l’ampleur du phénomène. Il convient donc avant de décider des orientations à prendre en matière d’accueil sur notre territoire, d’en mesurer toutes les conséquences possibles, comme l’augmentation du travail dissimulé par exemple... ou le maintien des pays d’origine des migrants dans le sous-développement.


      • dom (---.---.30.27) 31 mai 2006 13:01

        Gil dit : « Les manifestations monstres vues aux Etats-unis montrent sans conteste l’ampleur du phénomène », oui, surtout si l’on a vu les images des défilés qui comprenaient aussi bien des hispanos que des américains wasp, marchant côte à côte et brandissant ENSEMBLE leurs banderoles ! Les manifestants aspirant à la régularisation défilaient ceints de la bannière étoilée et clamaient leur citoyenneté américaine.

        J’adorerais assister et participer à ce genre de revendication en France....


      • Henri (---.---.59.14) 31 mai 2006 13:22

        @Gil

        « n’étant pas en mesure de mener une coûteuse chasse aux clandestins pour les renvoyer vers leurs pays d’origine. »

        Il suffirait d’être plus ferme, ne serait-ce qu’on coupant les allocations de ceux qui ne travaillent pas et ils partiraient d’eux-même sans avoir besoin de les rechercher.

        « Si leur lutte contre la migration massive et clandestine reste sans solution, »

        Si on était plus sévère avec les employeurs de clandestins aussi.

        « A ce propos, on peut se demander ce qui se cache derrière la volonté de certains politiques d’attribuer un droit de vote aux étrangers vivant sur le sol national... »

        Il se cache plusieurs choses :
        - le clientèlisme
        - le grand patronat (dernièrement le MEDEF vient d’EXIGER l’entrée de 300 à 350 000 nouveaux immigrés par an), composé comme on le sait de grands philantropes anti-racistes
        - la corruption (pétro-dollars) touchant aussi certains journalistes


      • (---.---.132.96) 1er juin 2006 03:56

        « J’adorerais assister et participer à ce genre de revendication en France.... »

        La seule fois où on y a eu droit récemment c’était en juillet 98. Pas de bol, hein ?


      • (---.---.109.209) 1er juin 2006 06:13

        Henri, j’aime bien votre intervention parce qu’elle n’est ni angéliste ni tendencieuse, juste censée...


      • Fred (---.---.155.75) 31 mai 2006 11:08

        Donc deux pays definissent un courant ? De plus, les Etats-Unis ont une politique d’immigration choisie.


        • Henry Moreigne Henry Moreigne 31 mai 2006 11:27

          pensez-vous que les 11 millions de clandestins US, la plupart des latinos, relevent d’une immigration « choisie » ?L’imperméabilité des frontières est un mythe à moins d’être une ile (et sans tunnel comme la grande bretagne)


        • Fred (---.---.155.75) 31 mai 2006 11:34

          Je parlais evidemment de l’immigration legale. L’immigration choisie a la Sarkozy ne concerne pas l’immigration clandestine meme si il aimerait sans debarasser aussi.


        • Anthony Meilland Anthony Meilland 31 mai 2006 11:55

          C’est bien là où est l’arnaque dans le discours de Sarkozy ! L’immigration « choisie » s’ajoute à l’immigration clandestine, elle ne la remplace pas.

          La seule politique possible (si on veut éviter de faire de l’Europe un bunker ou un camps retranché avec miradors et barbelés) c’est l’aide au développement massive pour l’Afrique. Ca passe par l’arret des politique néo-coloniale de pillage et de soumission du continent, puis par le soutient aux mouvements démocratiques pour qu’ils se débarrassent enfin des régimes corrompus, par l’annulation de la dette (qui est fictive), et enfin par des aides aux developpements conséquentes.

          Le problème, c’est que cela n’est pas très vendeur comme politique quand on veut flater les sentiments les plus répugants de l’électorat français.


        • Marsupilami (---.---.168.125) 31 mai 2006 11:56

          Ouaf !

          Le Londonistan n’a pas attendu le tunnel sous la manche pour s’installer en Grande-Bretagne...

          Houba houba grrr...


        • Fred (---.---.155.75) 31 mai 2006 12:06

          « C’est bien là où est l’arnaque dans le discours de Sarkozy ! L’immigration »choisie" s’ajoute à l’immigration clandestine, elle ne la remplace pas.

          La seule politique possible (si on veut éviter de faire de l’Europe un bunker ou un camps retranché avec miradors et barbelés) c’est l’aide au développement massive pour l’Afrique. Ca passe par l’arret des politique néo-coloniale de pillage et de soumission du continent, puis par le soutient aux mouvements démocratiques pour qu’ils se débarrassent enfin des régimes corrompus, par l’annulation de la dette (qui est fictive), et enfin par des aides aux developpements conséquentes.

          Le problème, c’est que cela n’est pas très vendeur comme politique quand on veut flater les sentiments les plus répugants de l’électorat français."

          Enfin de maniere generale, faire venir encore plus d’etrangers dans un pays qui ne les respecte pas vraiment et ou le travail manque ne peut faire qu’empirer les choses.

          Il faut effectivement aider les pays pauvres (et la France est d’ailleurs un des premiers pays donateurs) mais comme vous le dites je me demande qui est pret a le faire en France quand on voit que la moitie du pays descend dans le rue pour aller defendre ses interets je me demande comment ils reagiraient si demain on leur disait qu’il faut faire des efforts pour aider d’autres populations.


        • Anthony Meilland Anthony Meilland 31 mai 2006 12:22

          « Enfin de maniere generale, faire venir encore plus d’etrangers dans un pays qui ne les respecte pas vraiment et ou le travail manque ne peut faire qu’empirer les choses. »
          - Mais presonne ne les fait rentrer. Ils rentrent car ils sont poussés par la misère et par les perspectives d’une vie meilleure en Europe. Les drames humains qui se déroulent à Ceuta et Mellila, aux Canaries, au large de l’Italie, démontre la détermination de ces populations d’atteindre l’Europe. Beaucoup sont pret à mourrir pour ça. Le seul moyen d’attenuer le flux, c’est le developpement !

          « quand on voit que la moitie du pays descend dans le rue pour aller defendre ses interets je me demande comment ils reagiraient si demain on leur disait qu’il faut faire des efforts pour aider d’autres populations. »
          - Je ne pense pas que le réel problème viendrait de cette frange là de la population (étudiants + profs), qui serait certainement moins hostile que d’autres à une augmentation d’impot en faveur du developpement de l’Afrique. Mais c’est vrai que les Français ne se rendent pas compte de la chance qu’ils ont de vivre dans ce pays merveilleux, et du devoir d’aide qui devrait en résulter.


        • Adolphos (---.---.59.170) 31 mai 2006 12:34

          Tous ca c’est des conneries. Jamais l’argent public déversé en afrique (équivalent déja à 3 fois le plan Marshall) n’a donné le moindre résultat.

          Le développement vient des entreprises privées, des multinationales, qui elles, investissent vraiment et des sommes considérable (En Afrique, déja 10 fois le montant de toutes les « aides » publiques).

          Et puis surtout, les français n’en on rien à faire de ces gens là, et n’en veulent pas chez eux : ils sont indépendants, qu’ils se démerdent comme les Indiens, Chinois, Coréens, Singapouriens, Etc..


        • Caro (---.---.240.214) 31 mai 2006 12:41

          A Anthony : L’augmentation de l’aide aux pays pauvres est certes nécessaire mais cette mesure seule ne peut aboutir qu’à un échec. Il faut surtout revoir les règles économiques imposées par le FMI et la banque mondiale pour permettre aux petits producteurs des pays pauvres de se développer et donc de sortir de la misère.


        • zen (---.---.197.15) 31 mai 2006 12:44

          Adolphos, fidèle à lui-même..on ne peut pas lui reprocher un manque de cohérence...Dans le degré « 0 » de la bêtise...On ne se refait pas !


        • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 31 mai 2006 12:55

          @marsu :

          La Grande-Bretagne a toujours eu une politique très ferme sur l’immigration, la communauté pakistanaise est sur place depuis 40 ans. La différence est que le fait d’être une île facilite les contrôles et reconduites aux frontières, en France, avec plusieurs kilomètres de frontières terrestres, dont plusieurs sur l’espace Schengen, l’immigration zéro est un mythe, une utopie. Les Américains sont les plus répressifs dans les textes, mais dans les faits, il leur est impossible de placer des sentinelles tout le long de la frontière mexicaine...

          Mais là où les Britanniques sont vraiment dirigés par un gros blair, c’est que s’il contrôle l’immigration des hommes plutôt bien (parce que son pays le peut, lui), au niveau des capitaux, ils sont beaucoup plus permissifs. Et là est le plus gros danger : avoir une économie dépendante des pays du Golfe Persique.


        • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 31 mai 2006 13:10

          « Tous ca c’est des conneries. Jamais l’argent public déversé en afrique (équivalent déja à 3 fois le plan Marshall) n’a donné le moindre résultat. »

          VRAI, mais parce que c’était plus une aide aux chefs d’Etat Africains qu’au pays en lui-même. Lesquels se sont mis l’argent dans la poche directement. Il y a un proverbe Chinois qui dit que quand on donne un poisson à un homme, on le nourrit un jour. Quand on apprend à pêcher à un homme, on le nourrit à vie. L’Afrique a moins besoin d’argent à l’heure actuelle que d’un savoir-faire pour développer ses universités, ses hopitaux, un savoir-faire perdu lors de multiples guerres ayant précédées les indépendances...

          « Le développement vient des entreprises privées, des multinationales, qui elles, investissent vraiment et des sommes considérable (En Afrique, déja 10 fois le montant de toutes les »aides« publiques). »

          VRAI et FAUX. Les entreprises privées n’ont pas toutes des buts humanistes. Regardez ’Le cauchemar de Darwin’ par exemple : une entreprise aide une région d’Afrique à vivre ce qui s’apparente à un réel miracle économique. Mais par derrière, il y a tout une activité parallèle difficile à gérer. Que faire ? Je rêve au niveau international d’une loi restreignant les marchés aux entreprises ’commerce équitable’. Mais pour l’instant, cela reste au stade du rêve...

          « Et puis surtout, les français n’en on rien à faire de ces gens là, et n’en veulent pas chez eux : ils sont indépendants, qu’ils se démerdent comme les Indiens, Chinois, Coréens, Singapouriens, Etc.. »

          Là, c’est une généralité à la con. Déjà, ce n’est pas parce qu’un voisin est ruiné, même si il est responsable de sa propre ruine, que l’on est forcèment indifférent de sa misère. Regardez l’élan de générosité suite au Tsunami asiatique, les Français ne sont pas des égoïstes qui se foutent du reste du monde. Ensuite, tout est relié dans le monde dans lequel on vit, les Etats ne sont pas des cocons indépendants les uns des autres. On ne peut pas vivre sans des importations diverses et variés de pays africains, asiatique, et surtout sans le pétrole perse. Alors ne croyez pas que ce qui se passe dans un trou perdu du monde n’a aucun impact sur notre vie de tous les jours. Sans misère en Afrique, il n’y aurait pas autant de flux migratoires. C’est plus qu’un fait, c’est une évidence, limite de la Lapalissade. Les pauvres cherchent à être riches, pas à rendre les riches plus pauvres. Ca aussi c’est une évidence...


        • Marie (---.---.59.14) 31 mai 2006 13:29

          « La seule politique possible (si on veut éviter de faire de l’Europe un bunker ou un camps retranché avec miradors et barbelés) c’est l’aide au développement massive pour l’Afrique. »

          Ils pourraient peut-être commencer par s’aider eux-mêmes, non ?

          Qui a aidé les européens, aussi bien sur leur continent que les émigrés européens aux USA, à se développer depuis des siècles et des millénaires ?


        • Marsupilami (---.---.168.125) 31 mai 2006 13:36

          Ouaf !

          @ Marie

          Tu as raison en théorie, mais pas dans les faits. Il vaut mieux les aider, puisqu’ils ne semble pas capables de s’aider tout seuls, pour que leurs populations n’envahissent pas l’Europe. Il est de notre intérêt bien compris de les aider efficacement.

          @ Ludovic

          Ta vision est un peu trop européanocentriste. Tu oublies que l’Afrique fonctionne avec des systèmes de chefferies : tu files le blé aux chefs, ou tu le files pas. Si tu files le blé aux chefs, tu fais des rois nègres qui enrichissent les paradis fiscaux et ruinent leur pays. La seule alternative semble être une sorte de recolonisation douce et humaniste (et dans notre intérêt bien compris) en attendant que leur sytèmes socioculturels évoluent, ce qui est politiquement très incorrect.

          Houba houba !


        • Adolphos (---.---.59.170) 31 mai 2006 13:51

          « les Français ne sont pas des égoïstes qui se foutent du reste du monde. »

          Là, c’est une généralité à la con.  smiley

          « le pétrole perse. »

           ??

          « Sans misère en Afrique, il n’y aurait pas autant de flux migratoires. C’est plus qu’un fait, c’est une évidence, »

          Ce qui est faux, parce qu’alors ils ne seraient pas si nombreux.

          « Les pauvres cherchent à être riches, pas à rendre les riches plus pauvres. Ca aussi c’est une évidence... »

          Ce sont des fégnaces. Et c’est évident qu’ils vivent au crochet du reste du monde. D’ailleur il y a un impot sur l’eau, et sur les avoyage en avion pour et à cause de ces gens là. Pourquoi est-ce qu’on oblige le citoyens français à détourner l’argent des français pour des pays indépendants ? C’est n’importe quoi !

          « VRAI et FAUX. Les entreprises privées n’ont pas toutes des buts humanistes. »

          L’humaniste, c’est bon pour se donner bonne conscience et jouer les riches. Moi je parle d’entreprises qui INVESTISSENT, pour gagner du pognon, pas pour jouer. Et ces entreprises créent des emplois, du pouvoir d’achat, implante leur technologie, forme les gens ect.. pour un marché REEL.

          « l’immigration zéro est un mythe, une utopie. »

          Normal dans les condition actuel où l’immigrés ne risque rien. Mais imaginez si l’on instaure la peine de mort pour ce crime, y en aura-t-il toujours autant ? J’ai comme un doute.

          « On ne peut pas vivre sans des importations diverses et variés »

          Je n’ai rien contre le commerce.

          « Il faut surtout revoir les règles économiques imposées par le FMI et la banque mondiale pour permettre aux petits producteurs des pays pauvres de se développer et donc de sortir de la misère. »

          Les régles imposé, c’est de ne pas gaspiller l’argent du contribuable français avec des dépenses somptuaires. Je note en passant que la France va certainement avoir droit au bon office du FMI dans quelques années..

          Quand aux « petits producteurs », des paysans sans doute, ce n’est pas ca qui va les développer, parce que la majorité de la population est urbaine, comme chez nous. Leur avenir, c’est 1)usine de montage à bas cout, puis/ou bien 2)La Haute technologie et exportation vers les pays riches.


        • Fred (---.---.155.75) 31 mai 2006 13:59

          « -Mais presonne ne les fait rentrer. Ils rentrent car ils sont poussés par la misère et par les perspectives d’une vie meilleure en Europe. Les drames humains qui se déroulent à Ceuta et Mellila, aux Canaries, au large de l’Italie, démontre la détermination de ces populations d’atteindre l’Europe. Beaucoup sont pret à mourrir pour ça. Le seul moyen d’attenuer le flux, c’est le developpement ! »

          Il n’y a pas que de l’immigration clandestine. Pour l’immigration legale, je pense qu’il faudrait la limiter tant que l’on n’a pas reussi a mieux integrer les immigres que l’on a deja chez nous. Il faut cependant accepter les etudiants mais les renvoyer chez eux pour qu’ils participent au developpement de leur pays. Quand la situation evoluera de facon positive, on pourra reouvrir les portes. Quand a l’immigration clandestine, il faut punir severement les patrons qui ont recours a la main d’oeuvre pas chere et augmenter les controles, notamment dans le batiment et la restauration.

          « -Je ne pense pas que le réel problème viendrait de cette frange là de la population (étudiants + profs), qui serait certainement moins hostile que d’autres à une augmentation d’impot en faveur du developpement de l’Afrique. Mais c’est vrai que les Français ne se rendent pas compte de la chance qu’ils ont de vivre dans ce pays merveilleux, et du devoir d’aide qui devrait en résulter. »

          Je parlais des fonctionnaires de facon generale. Les etudiants seraient forcemment favorables vu qu’ils ne payent pas d’impot, je ne suis pas sur que les profs seraient ravis de perdre de leur pouvoir d’achat.

          Oui nous sommes chanceux d’etre francais mais je ne vois pas pourquoi ca devrait etre un devoir d’aider les autres, c’est bien de le faire ce n’est pas un devoir. Certains regions du globe se sont developpees plus vite que d’autres ; des fois les conquetes ont permis de faire evoluer les pays (la Gaulle et les Romains par exemple) mais les populations locales ont su aussi participer a leur propre developpement sans forcemment recevoir d’aide.


        • Mathieu (---.---.212.160) 31 mai 2006 14:32

          « Qui a aidé les européens, aussi bien sur leur continent que les émigrés européens aux USA, à se développer depuis des siècles et des millénaires ? »

          Les petits esclaves africains...


        • Mathieu (---.---.212.160) 31 mai 2006 14:40

          « je me demande qui est pret a le faire en France quand on voit que la moitie du pays descend dans le rue pour aller defendre ses interets je me demande comment ils reagiraient si demain on leur disait qu’il faut faire des efforts pour aider d’autres populations. »

          Tout dépend de quelle population il faut aider, les lois contre lesquelles ils ont manifesté n’éataint pas vraiment pour aider les pauvres africains


        • Adolphos (---.---.59.170) 31 mai 2006 14:51

          « Les petits esclaves africains... »

          Pff, les Européens étaient déja développé et les africains encore à l’age de pierre.


        • Marc (---.---.3.134) 31 mai 2006 16:14

          Une question : tu as dejà mis les pieds en afrique ?


        • CAMBRONNE (---.---.82.109) 31 mai 2006 16:40

          @ Marsup

          « une recolonisation douce ... » C’est exactement le fond de ma pensée comme je l’écrivais hier à propos du Zimbabwé . C’est affreusement politiquement incorrect et parfaitement irréalisable , mais tellement vrai . Ccccchuuuut ! n’en parlez pas à Anthony Meilland , parceque je vais m’en ramasser une ....

          Beaucoup de villes et villages de France financent une organisation locale dans le monde , Amérique du Sud , Cambodge , Afrique . Ce sont de petites goutes d’eau mais elles arosent les interessés et non les rois nêgres . Il faut être sur de la personne qui est à l’arrivée , mais à cette condition ça marche . C’est tout ce que je vois à faire pour l’instant , mais faisons le .


        • Anthony Meilland Anthony Meilland 31 mai 2006 20:50

          Cher Cambronne,

          Je ne vous engueulerais pas car je suis moi même adepte de la provocation.

          Néanmoins si vous entendez par se sulfureux terme de « re-colonisation soft » une forme d’ingérence dans les affaires de ces pays pour virés les dictateurs et les sytèmes corrompus, et pour aider réellement ces pays à se développer, pourquoi pas ! Je suis personnellement pour une gouvernance mondiale, et l’ingérence humanitaire ne me gène pas du tout. Il faut néanmoins que cela soit transparant et que les mandats reste internationaux (UE ou ONU qu’il faudrait aussi rénover mais c’est un autre problème). Si votre re-colonisation constiste en un re-pillage des ressources de l’Afrique sans réelle développement et sans formation des masses (une élite à nos ordres nous suffisait) alors effectivement on va peut-être s’enbrouiller !

          Mais avec un fan de Zola et de Jaurès comme vous...


        • Marsupilami (---.---.49.54) 31 mai 2006 21:40

          @ Cambronne

          On est pas du même bord politique mais on se comprend. Mais le petit Nicolas Sarkozy, grand défenseur des communautarismes, que tu soutiens ne semble pas du tout aller dans le sens de tes idées. Alors que se passe-t-il ? Serais-tu prêt à voter pour quelqu’un qui défend l’inverse de tes idées ? Faut m’expliquer, je suis un peu bouché....

          Houba houba !


        • CTZn (---.---.109.209) 1er juin 2006 06:16

          Copaiiiin !


        • Adolphos (---.---.59.170) 1er juin 2006 08:47

          «  » une recolonisation douce ...«  »

          Décidement, la gauche ne perd pas ses vieux réflexes....


        • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 1er juin 2006 10:18

          @ marsu

          « Ta vision est un peu trop européanocentriste. Tu oublies que l’Afrique fonctionne avec des systèmes de chefferies : tu files le blé aux chefs, ou tu le files pas. Si tu files le blé aux chefs, tu fais des rois nègres qui enrichissent les paradis fiscaux et ruinent leur pays. La seule alternative semble être une sorte de recolonisation douce et humaniste (et dans notre intérêt bien compris) en attendant que leur sytèmes socioculturels évoluent, ce qui est politiquement très incorrect. »

          Oui, tout à fait, marsu. L’Afrique a été découpée n’importe comment à la décolonisation. On s’est dit : ’On met les Hutus et les Tutsis ensemble dans un petit pays nommé Rwanda, et il n’y aura pas de problème...’. En fait, comme tu le dit, il faudrait réapprendre le ’vivre ensemble’.

          @ adolphos : vous, vous allez finir par me faire regretter scipion...


        • Scipion (---.---.142.144) 1er juin 2006 10:30

          « En fait, comme tu le dit, il faudrait réapprendre le ’vivre ensemble’. »

          C’est presque mot pour mot, ce que le pitre Kouchner a dit en posant le pied au Kosovo. Ce qui démontre que toute la zozoterie « progressiste » carbure aux même illusions...

          C’est simlement dommage que, souvent, ces idées tuent Autrement, on rigolerait de bon coeur et sans réserves...


        • CAMBRONNE (---.---.246.177) 1er juin 2006 12:10

          @ Anthony Meilland

          Merci de m’avoir à peu prés compris et de ne pas m’avoir diabolisé sur ce coup . Je redis clairement que la recolonisation , même douce n’est pas possible , le monde entier hurlerait à commencer par la france . Croyez moi , j’aime l’Afrique et les africains et je redis que la manière dont nous sommes partis n’est pas digne d’un pays qui se veut exemplaire .

          Je redis que l’on peut les aider par des micro réalisations , bien contrôlées .

          Quant à aller faire le ménage , regardez la côte d’ivoire .

          Je ne suis pas tout à fait le fan de ZOLA et JAURES que vous croyez , je les estime , l’un comme un grand écrivain courageux qui a su affronter la bétise ambiante lors de l’affaire Dreyfus et l’autre comme tribun défendant une classe ouvrière qui en avait besoin .

          Vive le République quand même


        • CAMBRONNE (---.---.246.177) 1er juin 2006 12:19

          @ Marsup

          C’est quoi un bord politique ? Salan général de gauche s’est fait tirer dessus par Michel Debré , l’homme du courrier de la colère avant 58 parcequ’il n’était pas assez Algérie Française . ( Voir l’afffaire du bazooka )

          Le même Salan , traité de fasciste , est devenu le chef de l’OAS et s’est fait mettre en tôle par Debré au nom de DEGAULLE . Amusant non ? Nous sommes d’accord sur des points essentiels . Pour Sarko, je vote pour lui pour l’instant , mais je n’irai pas me faire tuer pour lui . Voila tout .

          Bonne année .


        • Anthony Meilland Anthony Meilland 1er juin 2006 12:20

          « Croyez moi , j’aime l’Afrique et les africains et je redis que la manière dont nous sommes partis n’est pas digne d’un pays qui se veut exemplaire . »

          Elle a été à l’image de la manière dont nous nous somme installés, et de celle dont nous avons dirigé ces contrées... pitoyable et indigne d’un pays pretendument initiateur des droits de l’homme.

          C’est aussi le cas de notre actuelle relation avec l’Afrique.


        • Adolphos (---.---.59.170) 1er juin 2006 12:54

          « indigne d’un pays pretendument initiateur des droits de l’homme. »

          Nan mais sérieu, vous allez continuer longtemps avec cette histoire de droit de l’homme ? Qui sont d’origine anglo-saxon, comme tous le monde devrait le savoir..


        • CAMBRONNE (---.---.99.138) 1er juin 2006 15:31

          @ M Meilland

          Nous sommes pires maintenant qu’à l’époque de la colonisation . Beaucoup sont partis de bonne foi , soigner et évangéliser . J’ai eu un cousin missionnaire en chine et un frêre médecin colonial . Des gens trés bien croyez moi et j’en suis fier .

          Maintenant , c’est le cynisme à l’etat pur et là je suis d’accord avec vous .

          A plus


        • Anthony Meilland Anthony Meilland 1er juin 2006 15:45

          Mais bien sur qu’il y avait des gens bien. Personne n’en doute. Je ne classerais pas les missionnaires parmi eux mais bon ça c’est mon côté anti-clérical primaire me direz-vous.Mais il y avait aussi des gros connards, et c’est malheureusmeent eux qui étaient aux commandes la plupart du temps...

          ... la situation n’a pas beaucoup changé sur ce point.


        • wieeinstlilimarleen 31 mai 2006 11:19

          Quelle est-elle la pertinence de ce nouveau courant.

          En 2005, l’Espagne à organisé une régularisation massive. En 2006, l’Espagne demande à l’Union Européenne de l’aider à lutter contre des vagues massives d’immigration illégale.

          Une évocation du sujet plus poussée à : http://riesling.free.fr/20060527.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès