Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Immigration : la fraternité assassinée

Immigration : la fraternité assassinée

« Le rapprochement entre les peuples doit être le résultat d'une évolution. Ce n'est pas quelque chose qui peut être imposé brutalement. Les leaders mondiaux voudraient empêcher que les peuples se rencontrent réellement, ils ne s’y prendraient pas autrement. »

 Nous avons tous vu cette photo d’un enfant mort, échoué sur une plage. Elle a été exhibée et exploitée dans les médias avec une indécence inédite. Des enfants morts dans des conditions insoutenables, cela arrive tous les jours, et pas seulement à l’autre bout du monde. Sauf que quand on ne les montre pas à la télévision, tout le monde s’en fout. Aujourd’hui, on ne s’émeut que sur commande.

Comme trop souvent, on utilise l’émotionnel pour court-circuiter toute réflexion. C’est par ses émotions que l’homme est le plus manipulable, elles empêchent d’accéder à une compréhension d’ensemble et de réagir de manière adaptée. Sous le coup de l’émotion, on peut prendre part à des choses que notre conscience réprouverait en temps normal. Je reconnais dans certains journaux télévisés la même structure qu’on donne aux séances d’hypnose, c’est-à-dire qu’il s’agit de messages subliminaux. On culpabilise les gens tout en leur laissant entendre qu’ils ne peuvent rien faire et sont impuissants. Heureusement, de plus en plus de gens s’éveillent et ne sont pas dupes.

Il y a urgence à poser les bonnes questions

Alors que faire ? Bien sûr, on ne peut pas rejeter tous ces gens à la mer, les laisser se noyer ou leur tirer dessus. Lorsque nous en serons-là, nous aurons perdu notre humanité – déjà fortement éprouvée. Bien sûr, c’est magnifique de voir la mobilisation de centaines de bénévoles pour venir en aide aux arrivants les plus mal en point, même si j’aimerai que de telles initiatives soient également observées pour accueillir nos SDF. Mais dans de telles proportions, ils seront rapidement dépassés, d’autant qu’il ne s’agit pas d’un accueil temporaire, la plupart resteront en Europe. Une fois l’humanitaire d’urgence effectué, qu’adviendra-t-il ? Ce n’est pas une question de droite ou de gauche, de communisme ou de capitalisme, c’est une question d’intelligence : avons-nous aujourd’hui les moyens d’accueillir dignement et durablement ces populations ?

S’entraider, ce n’est pas seulement s’organiser pour gérer les dégâts. C’est surtout agir à la source pour faire cesser les causes d’une telle situation, et cela devrait se faire tout aussi urgemment. Pourquoi ces gens doivent-ils fuir ? Pourquoi ces pays sont en guerre et qui entretient cette guerre ? Les dirigeants des pays occidentaux, tantôt par leur inaction, tantôt par leurs jeux géopolitiques plus que douteux, ont une responsabilité énorme dans ces conflits. Rien n’est fait non plus pour stopper les filières de passeurs – des gens armés, parfois liés au terrorisme – qui forcent les migrants à monter en surnombre dans les bateaux. La sagesse voudrait qu’une véritable coopération internationale se fasse pour ramener la paix sur place.

On supprime des dictatures en laissant ce qui reste en pâture aux extrémistes, parfois après avoir financé et armé les deux camps. Ce sont ces mêmes dirigeants, ces mêmes théoriciens des droits de l’homme à géométrie de plus en plus variable, qui s’invitent ensuite à la télévision pour accuser leurs propres concitoyens de xénophobie. Mais xénophobie, littéralement, ça veut dire peur de l’étranger. Quand vous voyez des migrants, d’une culture très éloignée de la vôtre, arriver dans votre pays dans des proportions jamais observées dans l’histoire récente, et que vous comprenez que vos dirigeants ne sont pas à la hauteur et vous cachent beaucoup de choses, il normal d’avoir peur.

On est en train de monter les peuples les uns contre les autres

Par charité obligatoire, on oblige les pauvres à donner aux très pauvres, pendant qu’une élite ne cesse de s’enrichir dans des proportions outrageantes. Il n’y a aucune morale à tout cela. C’est d’autant plus scandaleux qu’il y a dans l’absolu tout ce qu’il faut sur la planète pour que chaque peuple, chaque individu trouve sa place et les ressources pour vivre son expérience. Alors qu’on pourrait s’enrichir d’une immigration naturelle, en prenant le temps de bien faire les choses, on est en train de tout gâcher.

Les leaders mondiaux voudraient empêcher que les peuples se rencontrent réellement, ils ne s’y prendraient pas autrement. Mais personne n’échappe à la loi de cause à effet, et ils se retrouveront eux aussi, tôt ou tard, acculés à l’évolution. J’ai toujours dit que nous avons les dirigeants que nous méritons. Il y a quand même un cruel manque de conscience d’une majorité d’entre nous, sans quoi jamais nous n’aurions permis qu’une telle politique soit possible. Nous ne relions pas les évènements entre eux parce qu’en majorité nous ne nous sentons pas reliés les uns aux autres.

Vers une véritable entente entre les hommes

Avant de s’imaginer fusionner les civilisations, il faudrait que les pays soient déjà capables d’entretenir des relations pacifiques et de mener à bien de véritables projets communs, autres qu’économiques. Jamais nous n’avons autant parlé de vivre ensemble – ce qui en soi est une bonne chose – alors que jamais la société n’a été aussi individualiste et superficielle dans ses échanges. La tolérance demande sagesse et conscience, des valeurs élevées qui ne sont absolument pas stimulées par le système éducatif actuel. On n’apprend pas aux enfants en quoi nous sommes reliés, encore moins de quel grand tout nous faisons partie.

Il est inéluctable que les peuples, dans leur essence humaine, se rapprochent, se mélangent et se renforcent. Cela sera le résultat d’un long processus, qui doit passer par un changement des consciences individuelles. Bien que l’homme progresse incontestablement, nous sommes encore loin de l’état d’esprit nécessaire. Ce n’est pas quelque chose qui peut être imposé brutalement. Le risque est grand de voir les peuples se diviser et s’affronter plus encore. Peut-être est-ce l’objectif recherché par de discrets manipulateurs.

En tant que bouddhiste, je ne cesse de répéter que tout est lié dans l’Univers, que l’harmonie est conditionnée à la compréhension de cela. Mais l’Homme a une histoire, une longue histoire avec son karma collectif et son lot d’épreuves successives avant de parvenir à un stade véritablement supérieur. Il est aujourd’hui enlisé dans des structures sociales qui empêchent sa vision de l’illimité, et la vague d’éveil des consciences que nous connaissons aujourd’hui ne suffira pas à les sublimer.

Le bouddhisme s’intéresse à l’évolution de l’âme et au travail individuel pour parvenir à l’éveil. La société n’est vue que comme projection de l’esprit. Cependant, l’observation et la compréhension de notre environnement et de nos relations sociales sont nécessaires à cet éveil. Aussi, nous devons apprendre à être honnêtes dans ce domaine, à ne plus accepter qu’on nous interdise de débattre de la réalité vécue, ni qu’on nous impose des conceptions du monde qui opposent et divisent.


Moyenne des avis sur cet article :  4.21/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • leypanou 8 septembre 2015 10:16

    Beaucoup à dire sur cet article mais je reprends seulement ceci : " On supprime des dictatures en laissant ce qui reste en pâture aux extrémistes, parfois après avoir financé et armé les deux camps «  : on ne supprime que les dictatures qui nous dérangent, les autres on les laisse tranquilles. Mieux même, on ne les qualifie pas de dictature.

    Pire, on qualifie de dictature des régimes qui n’en sont pas (cf un numéro de Marianne qui mettait en couverture les nouveaux dictatures, dont Hugo Chavez, l’ex-président du Vénézuela mort il y a quelques années).

     » Aussi, nous devons apprendre à être honnêtes dans ce domaine, à ne plus accepter qu’on nous interdise de débattre de la réalité vécue " : en faisant quoi ? En méditant ?


    • Robert GIL Robert GIL 8 septembre 2015 10:17

      Cela nous montre de façon flagrante les contradictions de notre société capitalo-libérale ; c’est facile de dire « on veut bien les flux de marchandises et les richesses minières et énergétiques, mais eux qu’ils restent chez eux à crever de faim ». C’est contradictoire de vouloir contrôler les flux de population mais laisser la libre circulation des capitaux. C’est facile de continuer à vouloir consommer « bon marché » dans cet Occident qui sème le chaos partout où il passe, provoque des guerres en Orient, pille le sous-sol richissime de l’Afrique et sème la zizanie sur le reste de la planète ... Voir


      • César Castique César Castique 8 septembre 2015 10:19

        « Il est inéluctable que les peuples, dans leur essence humaine, se rapprochent, se mélangent et se renforcent. »


        Je ne vois par pourquoi cela est inéluctable. 

        Souvenez-vous qu’en Espagne, de souche, juifs et musulmans ont vécu « ensemble » pendant sept cents ans, et puis les de souche ont viré les deux autres communautés, parce que, trente générations plus tard - c’est pas rien trente générations ! -, les NOUS espagnols savaient très précisément qui étaient les EUX juifs et musulmans.

        • eric 8 septembre 2015 10:31

          Dans l’histoire, il est toujours difficile de faire la part entre des violences sociales ( aujourd’hui on dirait « sociétal » sans doute pour expliquer que ce n’est pas toujours que une question d’argent...), leur contexte, et notamment les justification idéologiques que leurs acteurs se donnent. Ainsi, on peut toujours faire semblant de croire que ceux qui défenestraient leur banquier juif au moyen âge étaient motivés par des idées religieuses...

          Ainsi, dans le bouddhisme, (le vrai, pas celui pour les touristes occidentaux) les parts respectives de la violence intrinsèque à certaines formes http://www.brepols.net/Pages/ShowProduct.aspx?prod_id=IS-9782503544700-1
          et les manifestations de malaises identitaires et ou politiques sont difficiles à déterminer.
          http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/Le-dalai-lama-demande-aux-bouddhistes-de-stopper-les-violences-contre-les-musulmans-2014-07-07-1175522
          En même temps, si un excité athée ratonne un migrant en France, on trouvera toujours quelqu’un pour dénoncer l’occident chrétien ?
          Bon il y a de nombreux cas ou ce sont les moines eux mêmes qui se livrent à des persécutions https://fr.wikipedia.org/wiki/Bouddhisme_et_violence

          Tous cela pour dire quoi ? En gros, il n’y a aujourd’hui que les sociétés occidentales à racines chrétiennes qui se posent massivement des questions telles que « aider les autres, les comprendre, les accepter, les »intégrer" comme ils disent maintenant, vivre ensemble, etc...Ce n’est pas qu’une question d’argent. Il y a des pays arabes et asiatiques riches.

          Une étape préalable vers plus d’harmonie entre les peuples serait elle un minimum d’occidentalisation du reste du monde ? La question est posée....


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 septembre 2015 07:56

            @eric
            Vous feriez mieux de vous demander de quel rôle criminel la France de Sarkozy et de Hollande s’est rendue coupable au Moyen Orient ?


            Le chaos actuel est le résultat de la très active soumission de la France aux objectifs de l’ OTAN : détruire des Etats Nations qui ne nous ont pas déclaré la guerre, piller leurs ressources et soutenir les mercenaires djihadistes financés par nos alliés du Golfe. La honte totale !

          • howahkan howahkan Hotah 8 septembre 2015 10:33

            Dan s un monde compétitif il n’y a aucune fraternité il n’y a que conflits,tricheries, et au bout de la route guerre , point barre...........il y a moi, contre l’univers..le reste c’est du sirop télévisuel....


            • Philippe Stephan Christian Deschamps 8 septembre 2015 13:01

              @howahkan Hotah
              .
              tu est venu comme toi en canoé.. ?
              indien Go Home ...
               smiley


            • Yanleroc Yanleroc 8 septembre 2015 22:38

              @howahkan Hotah

              Et l’ esprit de compétition, on l’ apprend où ?.. à l’ école !

              (Alors les enfants donc :
                           On les met dans des internats coercitifs (voir le fil de Fergus)
                           On les tue, on les découpe, et on fait circuler les photos 
                           On leur fait passer les + belles années de leur vie sur une chaise, On leur met de force dans le crâne, des choses dont ils n’ ont rien à faire, 
                           On gâche toutes leurs « Potentialités », lesquelles , sans notre intervention d’ adultes se seraient exprimées autrement , bref la liste est longue..
              C’ est pas l’ année de l’ enfance au moins ?! )


                            

            • Slan 8 septembre 2015 15:35

              Que de sagesse dans cet article, je partage avec émotion l’avis de l’auteur, le metissage des peuples est l’avenir de l’humanité mais il doit se faire naturellement, sans forcer, par les rencontres. Il y aura toujours des êtres humains attirés par les différences et il y en aura toujours attirés par ce qui leur ressemble. Laissez vivre le monde...

              Je ne reviendrai pas sur l’indécence de nos médias, depuis que j’ai ouvert les yeux sur le mnde qui m’entoure, quelques décénies mon coeur saigne de savoir tous ces innocents conduits au trépas par des êtres qui n’ont rien d’humains et l’exploitation de cette photo est une injure á l’humanité.
              Je vis dans un pays a majorité boudhiste, le respect y est omniprésent ainsi que l’humilité et le savoir vivre. Ca pays est attaqué par la société de consommation mais la majorité de ces habitants possède une sagesse qui leur permet d’aspirer au bonheur plutôt qu’au matèriel. Je leur apporte a ma manière mon expérience d’occidental afin qu’ils sachent ( si jamais ils en doutaient ) que leur façon de vivre doit être préserver.

              • mmbbb 8 septembre 2015 19:26

                @Slan

                Vous etes comme Matthieu Ricard epris de compassion Mais comme Matthieu Ricard vous ne devez pas vivre dans ces banlieues francaises ou cette immigration de fraternite se symbolise en fin d’année par des voitures brulees et meme des creches et des ecoles maternelles. Les elans lyriques tout le onde peut en faire mais il est quand meme etonnant que ces migrants prennent la route de l’europe et ne vont pas dans les pays fraternel voisins musulmans petes de petrodollars Cela fait des decennies que ce pays accueille la misere du monde et laisse crever ses propes concitoyens Quant au bonheur l’opposer au materiel c’est un vraiment un poncif de petit bourgeois


              • Yanleroc Yanleroc 8 septembre 2015 22:09

                @mmbbb

                C’ est vrai que sur AV, faut pas faire dans le sentimentalisme ! ça fait pas « pro ».

              • Slan 9 septembre 2015 02:27

                @mmbbb
                J’ai vécu dans une banlieu de grenoble jusqu’a 15 ans au milieu d’enfants immigres italiens, portugais, tunisiens, je me rappelle que nous étions toujours dehors à jouer ensemble, il n’y avait pas de haine même s’il y avait toujours un déviant pour essayer de casser l’ambiance.

                Quand au probleme actuel il est plus comlexe mais ce n’est pas en m’invectivant que vous allez faire avancer le schmilblik.
                D’autre part opposer le matèriel à des choses plus spirituelles n’a rien de bourgeois, je ne suis ni riche ni bourgeois, je fais ma part en rappelant à mes proches et les gens que je rencontre que le bonheur n’est pas dans l’accumulation des biens mais dans le partage des sentiments. Alea jacta es le lait en est tourné !

              • Slan 9 septembre 2015 04:28

                @Slan
                Désolé pour les fautes d’orthographe, bien qu’il ne soit pas évident de se corriger .

                Pour en revenir au sujet de l’article la fraternité est une grande source de bonheur en ce qui me concerne et je m’efforce d’être le plus accueillant lorsque je rencontre un étranger. 
                Les pouvoirs politiques et les médias font tout ce qu’ils peuvent pour nous diviser et j’estime qu’il n’y rien de positif à leur montrer qu’ils y parviennent, d’autant que la plupart des intervenants sur ce blog sont assez lucides sur notre environnement.
                Je ne suis pas érudit comme certains sur ce site mais j’essaye de cultiver le bon sens et la fraternité.
                Je pense que la seule réponse est l’union. L’union fait la force, c’est vieux comme le monde mais ça marche à tous les coups.


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 septembre 2015 08:01

                @mmbbb
                Les habitants des banlieues seraient quand même sacrément idiots de brûler leurs propres voitures..
                Il semble que certains responsables du FN s’en chargent. Ce qui était déjà décrit dans ce document, au chapitre sur les mercenaires...


              • foufouille foufouille 9 septembre 2015 09:47

                @Fifi Brind_acier
                c’est le FN depuis 79 qui crame des voitures ?
                et les délinquants, ce sont des FN avec de la peinture brune ?
                et à calais, ce sont des faux migrants qui crament des fringues .........


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 septembre 2015 17:53

                @foufouille
                « L’ex cadre du FN qui entretenait l’insécurité en brulant des voitures ».
                Et l’autre lien que j’ai mis, est tout aussi intéressant.


              • zygzornifle zygzornifle 8 septembre 2015 17:04

                Fraternité entre frères Musulmans :

                L’Émir du Qatar à propos de l’accueil des réfugiés syriens : « nous avons assez d’esclaves comme ça ....
                Telle fut la réponse cinglante de l’Émir du Qatar, cheikh Tamim ben Hamad Al Thani, à la question d’une journaliste de la BBC, lors d’une conférence de presse donnée ce jeudi matin, en marge de la visite de John Kerry, secrétaire d’État des États-Unis.
                Les six pays du Golfe n’ont accueilli aucun réfugié syrien...

                https://el-manchar.com/2015/09/03/lemir-du-qatar-a-propos-de-laccueil-des-refugies-syriens-nous-avons-assez-desclaves-comme-ca/


                • soi même 8 septembre 2015 17:06

                  Il y a pas que les bouddhistes qui partage ses valeurs , tous véritables religieux le fond.


                  • gogoRat gogoRat 8 septembre 2015 19:40

                    Et si tout cet événementiel & pathos médiatique ne faisait que masquer à l’Hommo-numéricus actuel l’impérarif urgent de sa confrontation collective et individuelle ... à l’ennui !
                     
                     Et si la voie des va-t-en guerre n’était jamais, en somme, qu’une autre forme encore de divertissement : de fuite lâche devant la nécessité, vitale pour l’Humanité, d’aborder enfin les vraies questionnements existentiels ?
                     
                     Le seul fait que nous ayons su, et que nous puissions nous enorgueillir de savoir affronter des guerres prouvant que nos capacités de survie matérielle sont déjà assez largement assurées pour nous permettre d’affecter à ça, les ressources de « travail » jusqu’ici consacrées à la « production » ...
                    met en évidence que nous préférons affronter la guerre plutôt que le loisir devenu enfin possible pour la multitude ! 
                     Pourquoi ?
                     - par peur panique de l’ennui !
                     
                     Pourtant, il n’est que la confrontation à l’ennui pour nous obliger à prendre conscience des vraies priorités humaines que nous fuyons.


                    • christophe nicolas christophe nicolas 8 septembre 2015 19:57

                      Attention de ne pas tomber dans le travers que vous dénoncez, supprimer Assad et contrôler la Syrie ne répondait pas à un acte altruiste pour éliminer un tyran, cela provient de l’envie cupide de s’approprier l’énergie. L’habit du tyran, des pourris le lui ont fait.


                      Je parle du gaz et des projets de supergrids pour exploiter les fermes solaires car la Syrie est une sorte de verrou à cause de sa situation géographique naturelle.

                      L’analyse sur l’énergie est passéiste parce que l’énergie est abondante en réalité et c’est Jésus qui a permis de le comprendre alors que bouddha manque de dynamisme et d’altruisme pour aller de l’avant. Il suffit de regarder l’état du Tibet... 

                      Cela parait toujours mieux chez le voisin mais il ne faut pas renoncer d’aller de l’avant car Dieu est bon.

                      • christophe nicolas christophe nicolas 8 septembre 2015 19:59

                        Sinon, c’est un texte sympa.


                      • Yanleroc Yanleroc 8 septembre 2015 23:35

                        Le brassage des populations n’a jamais cessé sur le long terme, c’ est pour cela qu’ il semble inévitable .L’ exemple cité plus haut de L’ Espagne ne suffit pas comme contre-exemple, il me semble que d’ autres facteurs que la fraternité et la tolérance, ont joué, comme le milieu et l’ époque.

                        Personne ne pense que le Brassage brutal organisé aujourd’hui, se fera sans douleurs mais les frontières finiront pas disparaître pour ne faire plus que :

                        Un seul Etat,
                        Une seule monnaie,
                        Une seule religion,
                        Un seul peuple « Marron » dans tous les sens du terme.

                        Cela s’ appelle le N-O-M 

                        • zygzornifle zygzornifle 9 septembre 2015 13:29

                          on parle de supprimer hassad mais il sert la cause autrement ça serait déjà fait, et on finira par lui dérouler le tapis rouge et il plantera sa tente a l’Élisée, on en a l’habitude .....


                          • ZenZoe ZenZoe 9 septembre 2015 14:42

                            Le problème à la base de tout est que l’Europe est subrepticement bel et bien devenue une dictature.
                            On en a brutalement la preuve quand on entend Juncker l’ouvrir pour « contraindre » les pays. Au secours !!!
                            Tout ça finira mal.


                            • Sozenz 9 septembre 2015 18:58

                              Le bouddhisme s’intéresse à l’évolution de l’âme et au travail individuel pour parvenir à l’éveil.

                              Confucius dit : — La voie de la vertu n’est pas suivie ; je le sais. Les hommes intelligents et éclairés vont au‑delà, et les ignorants restent en‑deçà. La voie de la vertu n’est pas bien connue ; je le sais. Les sages veulent trop faire, et les hommes vicieux, pas assez. C’est ainsi que tout homme boit et mange, et peu savent juger des saveurs *.


                              • zygzornifle zygzornifle 10 septembre 2015 14:37

                                le gouvernement est le premier a assassiner la fraternité en créant des fossés entre toute les classes.....


                                • zygzornifle zygzornifle 10 septembre 2015 14:43

                                  le politique c’est lécher le cul des riches et chier sur la tête des pauvres a droite comme a gauche .... en plus il pisse sur ses 400 000 SDF les chassant des centre ville, démontant même les bancs, les ramassant discrètement la nuit quand ils meurent de froid mais va accueillir la misère d’ailleurs leur promettant ce qu’il refuse a ses propres citoyens nécessiteux ... ce ne sont que des hypocrites et les journalistes leurs complices ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès