Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Indemnités chômage : 75% du SMIC pour tous quel que soit le (...)

Indemnités chômage : 75% du SMIC pour tous quel que soit le salaire

L'on parle beaucoup des "assistés" sociaux, et souvent en mal dans les débats politiciens, comme si l'on prétendait être bon et juste d'une part, en aidant les personnes en difficultés sociales, tout en se montrant cynique et hypocrite d'autre part, en critiquant ceux-là mêmes que l'on prétend aider, par le fait d'établir des images et clivages sociaux.

En faisant passer la majorité des personnes dites "assistées" pour des fraudeurs ou des profiteurs du système, ne travaillant pas, la classe politique ne fait pas figure de grande intelligence, et ce alors que les fraudeurs potentiels ne sont qu'une minorité, et la nature du délit, de manière générale bien moindre comparé aux autres types de fraudes présentes dans la société, tandis que les profiteurs du système sont sans doute plus à chercher dans les classes bien installées et aisées que dans les rangs des personnes en difficultés sociales quelles qu'en soient les raisons.

Aussi, curieusement, les personnes vivant de rentes immobilières et ne travaillant pas, ne sont jamais évoquées dans les débats alors qu'elles sont bien plus nombreuses que les personnes vivant d'une allocation d'état et ne travaillant pas. Pourquoi donc jeter la pierre aux seconds, malchanceux de ne rien posséder mais critiqués par le fait d'être "assistés", et taire l'existence des premiers, parfois nés comme le dit l'expression avec une "petite cuillère en argent dans la bouche" ?

Il apparaît que les personnes qui profitent du système sont d'une part, non pas les personnes qui ne travaillent pas du fait de leur précarité sociale, mais bien les personnes, plus nombreuses, qui ne travaillent pas également, mais qui profitent et vivent de rentes diverses liées par exemple à la capitalisation et la spéculation immobilière, notamment sur des résidences ou appartements secondaires, et d'autre part, les personnes bénéficiant d'indemnités chômage bien au-delà du simple principe de subsistance, au regard des considérations de revenus minimum établis par la société.

Que l'assurance-chômage serve en effet à maintenir le train de vie d'ingénieurs, cadres et autres bénéficiaires aisés lors de leur(s) période(s) de chômage, à 75% de leur revenu, alors que d'autres personnes se voient radier de Pôle-Emploi alors qu'elles sont déjà dans la précarité sociale et financière, ne me semble pas très juste et digne d'une société se targuant d'un esprit d'égalité dans ses propres textes constitutionnels.

Un vrai principe d'égalité serait d'instaurer une indemnité-chômage égale pour tous au minimum actuel, soit 75% du SMIC, et ce quelque soit le salaire de la personne concernée. Les économies engrangées par une telle mesure permettraient en partie de financer d'autres mesures sociales ou seraient reconverties vers d'autres domaines d'intérêt collectif, et non d'ordre purement nationaliste ou communautaire, étant donné que c'est le système nationaliste compétitif dominant qui crée en majeure partie les problèmes économiques sous-jacents à notre société, et qu'il va bien falloir remettre en question, le plus tôt possible, de préférence.

Également, que lorsque l'on parle des "assistés" sociaux, que les politiciens n'omettent plus de parler de ceux qui, comme les "assistés", ne travaillent pas, mais qui vivent parfois très chichement de la seule spéculation matérielle liée à la location de biens divers comme des logements secondaires, constituant pour eux un revenu qui n'est pas né d'un travail, comme le sont, a contrario, de manière collective et instaurées en vertu d'un principe de solidarité, les allocations d'état allouées à toute personne se retrouvant démunie individuellement, et ce de manière régulée par la loi, contrairement aux spéculations parfois démesurées que l'on peut observer au niveau des logements, notamment dans les grandes villes, dont les loyers sont hors de prix, justement, pour les personnes en situation de précarité et n'ayant qu'une aide de l'état comme seul revenu.


Moyenne des avis sur cet article :  3.14/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • bingofuel 27 août 2011 08:28

    Bon article sur l’analyse et le constat des inégalités liées aux aides sociales.
    Sur la proposition de remède toutefois, l’option d’un nivellement par le bas me parait dangereuse à plusieurs égards.
    Sur le fond, je regrette que les thèses de gauche ne remettent pas en cause les problèmes de « l’argent roi », car quelque soit le modèle économique proposé (capitaliste, ultra-libéral, marxiste, keynesien, etc.) nous sommes systématiquement sur deux prédicats :
    1 - l’individualisme, où chaque individu est considéré seul et unique face à la société
    2 - l’argent qui est la seule piste de survie et d’accès aux ressources vitales.

    De nouveaux fondamentaux basés sur la solidarité, le communautarisme et la gestion des autonomies devraient être à la base d’une nouvelle réflexion sociologique.
    Ce serait la fin définitive des pouvoirs politiques étendus, des banques et des gourous économistes, mais une véritable libération pour nos sociétés.

    Je constate hélas une grosse déficience de créativité dans ce domaine.


    • patdu49 patdu49 27 août 2011 09:39

      vue le cout de la vie, en 2011, en France, faudrait plutot un revenu universel garanti de 1500 euros net par mois pour une personne seule.

      et un smic à 2000 euros net et net d’impot pour une personne seule encore.

      ensuite une modulation pour les autres compositions de foyer.

      aujourd’hui j’estime une offre raisonnable d’emploi :
      - CDI ( permettant de se projeter dans l’avenir ), emploi choisi et non pas contraint.
      - salaire minimum décent 2 000 euros net, et net d’impot, permettant un semblant de vie sociale

      d’avoir un logement décent, isolé, salubre : estimation 450 euros
      un véhicule entretenu, assuré, décote, carburant, entretien : estimation 500 euros ( 15 000 kms/an à 0,40€/km)
      nourriture, boissons, vin, apéro : 250 euros
      assurance habitation : 20 euros
      assurance complémentaire santé : 100 euros
      tabac : 200 euros
      téléphonie internet : 70 euros
      EDF chauffage : 70 euros
      eau : 20 euros
      hygiène corporelle et domestique : 30 euros
      vêtements, linge de maison : 70 euros
      vacances, week ends, sorties : 100 euros
      entretien maison + extérieurs, renouvellement électroménager, ameublement, multimédias etc : 100 euros
      TOTAL : 1980 euros ( sans impots sur le revenu, sans impots locaux )

      et encore pas compté épargne, cadeaux aux proches ( Anniversaires, Noel, Paques, Fête des mères, Mariage, etc .. )


      • bingofuel 27 août 2011 11:38

        Les besoin d’une vie bourgeoise bien remplie quoi, que des besoins légitimes et indispensables à sa dignité (internet, vacances, sorties et apéros)...


      • foufouille foufouille 27 août 2011 12:58

        tu as qu’a les mettre dans des camps de travail enterres, les pauvres
        plus facile a gazer
         


      • Mammon 27 août 2011 22:50

        200 euros/mois de tabac ??? Pat, tu te f... de moi ???
        Et sur les 250 euros de bouffe, combien pour le pinard ? Tu considères que c’est un besoin vital ?
        Purée, le trou de la Sécu n’est pas près de se résorber dans ces conditions...
        Signé : un mec qui gagne x fois plus que toi mais qui dépense 0 euro pour ces c...ries


      • patdu49 patdu49 27 août 2011 09:45

        smic 2011 = 1073 euros net
        75% smic = 804,75 euros

        on ne peut pas vivre dignement et/ou dans la légalité ou sans aides extérieures, avec des montants à ce point déconnectés du cout de la vie.


        • luluberlu luluberlu 27 août 2011 13:34

          L’argent n’est pas roi, mais Dieu, c’est notre créateur et il guide nos vie et permet de satisfaire toutes les pulsions, on n’est pas prét de sortir de cette religion là.


          • spartacus spartacus 27 août 2011 14:58

            En grande bretagne c’est 600€ pour tous au chômage, cadre ou pas. 

            Il est possible lorsque l’on travaille de souscrire une assurance complémentaire de chômage pour ceux qui le veulent pour compléter le revenus de demandeur d’emploi.
            C’est différent. 

            • jeanmanche jeanmanche 27 août 2011 16:58

              Pourquoi cotiser à une assurance complémentaire chômage,une caisse régis par l’état est plus logique. caisse complémentaire = intérêt privé donc faire du bénéfice avec les cotisations.

              c’est le système que souhaite sarko avec les retraites, et comme cela le petit frère de malakoff-méderic va gagner beaucoup d’argent sur le dos des travailleurs.
              si tu te retrouve au chômage avant tu gagnais par exemple 1700 € tu te retrouve avec 800 € 
              tu revends ta maison ou ton appart, le crédit tu ne peux plus le rembourser,et peu être aussi la voiture. et tu ne peux plus te loger revenus insuffisant. et je n’est même pas pris l’exemple d’un salaire de cadre, mais l’idée est bonne pour foutre dans la merde ceux qui ont la malchance de perdre leur boulot , boulot qui par en Asie ou ailleurs.

            • AntoineR 27 août 2011 17:02

              Il faut aller encore un petit peu plus loin dans le raisonnement :


              Revenu universel pour tout le monde : 75% du SMIC
              Pas de chomage, pas d’aides (CAF, RSA)
              Simplifier l’impôt et les taxes (pas de niches). On impose tout à 50% (sauf le Revenu Universel) le travail comme les rentes.

              Plus besoin de fonctionnaires (pour gérer tout ça), de contrôleurs, d’expert fiscaux en défiscalisation. Plus de chômeurs. Si tu as envies d’arrêter de bosser 1, 2 ou 3 ans pour faire des études, construire une cabane, voyager....tu le fais. Si t’as envies de bosser à mort pour te payer une grosse voiture, tu le fais.....

              Un état qui ne sert plus qu’à l’intérêt collectif et pas un grand service administratif....


              • foufouille foufouille 27 août 2011 17:37

                disons plutot, tu fais sdf ou accepte le boulot a 2€/h


              • foufouille foufouille 27 août 2011 20:25

                y a du boulot a flamanville
                au tarif polonais mais paye a coup de lance pierre
                au buffalo, heure sup gratos
                on peut dormir a cote du champ aussi, dans une tente

                ou qui sont les 5000 000 de noffres ?


              • tchoo 27 août 2011 19:10

                et Patdu49, tu as raison, on ne peut pas vivre dignement avec 805€ par mois, mais je dois me contenter comme beaucoup de 461€ et pourtant je veux bosser.
                Alors comment fais-je ?


                • foufouille foufouille 27 août 2011 20:26

                  tu es sdf ?


                • bretagne 27 août 2011 23:47

                  Ah ! Oui , tiens , les mêmes indemnités pour tous : et précédées par les mêmes cotisations aussi ?

                  On cotise en proportion de son salaire , on touche donc des assedic aussi en proportion de son salaire , ce qui est la moindre des choses..

                  Encore un raisonnement misérabiliste de plus , décidemment en ce moment.... 

                  Quand à pat du 49 , arréte de fumer , tu économiseras 200 euros que cela t« évitera de devoir quémander au »systéme" , c’est à dire aux autres , et de plus , le tabac cela rend nerveux et c’est pas bon pour la santé....


                  • Le péripate Le péripate 27 août 2011 23:54

                    Si tu ne travailles pas, tu ne seras pas fatigué. Ce qui laissera du temps pour divaguer et en économisant sur l’essence. C’est cool.


                    • foufouille foufouille 28 août 2011 13:08

                      tu as deja fini les « vendanges » ?


                    • devphil30 devphil30 28 août 2011 19:11

                      Peut être que les personnes qui perçoivent des revenus immobiliers ont investis aussi de leur coté , c’est à dire qu’elles ont pris des risques auprès des banques pour financer un revenu complémentaire pour leur retraite ( retraite en cours de suppression ).

                      D’un autre coté , je vous signale que les revenus immobiliers sont taxés et qu’investir demande aussi des sacrifices personnels et représentent une charge et des nombreux soucis de gestion.

                      Je risque fort dans le contexte actuel d’avoir des négatifs sur mon avis mais je parle de petit investisseur qui essaye de faire au mieux.

                      Philippe 


                      • deborah30 28 août 2011 21:17

                        L’auteur,

                        Les cotisations d’assurance chômage sont plus élevées chez les personnes percevant un salaire plus élevé qu’un smicard : lorsque vous parlez de 75 % du smic comme indemnités ... je suis inquiète, vous omettez de parler de la pommade qui va avec, elle est incluse j’espère ?


                        • AntoineR 29 août 2011 12:07

                          Une personne qui gagne plus, paye plus pour la sécu et n’a pas pour autant droit à plus de médicaments. C’est le principe de la solidarité...
                          ça ne me choque pas que l’on cotise plus pour le chomage quand on gagne plus. C’est le principe de la redistribution.
                          On estime que le système n’est pas « juste ». Donc on fait cotiser plus les plus riches pour redistribuer.

                          Si vous estimez que le système est complêtement juste alors c’est :
                           - un homme, un impôt 
                           - un état régalien : justice, armée, police
                           - tous le reste privatisé : santé, éducation,....


                          On y arrive, on y arrive....
                          Mais les 3/4 des gens qui poussent pour y arriver y perdront aussi.
                          Il n’y a que les super-riches qui gagneront à ce jeu là.



                          • bretagne 31 août 2011 13:05

                            mais antoineff : c’est l’assurance chomage , pas la solidarité chomage . Vous suivre, c’est changer de logique... le RSA , lui , est une solidarité ( solidarité imposée , ce qui est un peu bizarre tout de même , mais , bon ,passons) , et il est égal pour tous . c’est autre chose .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès