Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Internet et l’enfant

Internet et l’enfant

Insécurités, dangers, violences, divertissements, connaissances... Voilà une partie de ce que Internet peut nous procurer.

Mais est-ce vraiment un milieu adapté pour vos enfants ?

Le pourcentage d'enfants ayant été confronté à des contenus choquants sur internet s'élève à 90 %.

De plus, si vos enfants sont nés à partir de 1995 ils font partis de la génération Z, une génération bien différente de la votre. Cette cyber-génération a évolué avec le développement de l’informatique et l’arrivée des nombreux smartphones.

Nous pouvons définir Internet comme étant un moteur de recherche qui permet de surfer sur des milliards de pages, et, à travers les réseaux sociaux, de communiquer avec le reste du monde de façon instantanée. Mais comment savoir si vos enfants sont en sécurité lorsqu’ils “surfent” sur internet ? Savez-vous réellement ce qu’ils font lorsqu’ils sont seuls devant un ordinateur ? Internet est-il un danger pour les enfants, notamment pour ceux de 2 à 13 ans ? Mais au-delà des préjugés, est-ce qu'Internet fait des efforts pour s’adapter à ce nouveau public de plus en plus jeune ?

Pour vous, nous avons tenté de répondre à toutes ces questions.

L’arrière du décor

Il faut tout d’abord connaître quelques chiffres importants, notamment que “Nos enfants passent 900 heures par an à l’école et 1 200 heures par an devant leurs écrans.” 1selon Nadine MORANO secrétaire d'État chargée de la Famille et Xavier DARCOS ministre de l’éducation nationale en 2008, personnages politiques français. La place de l’éducation face aux nouvelles technologies est donc nettement inférieure.

 

Pour que vos enfants soient protégés sur Internet voici quelques conseils qui pourraient vous être utiles  :

1 – Parlez avec votre enfant de ses activités sur la Toile

2 - Ne laissez pas les jeunes enfants seuls sur Internet

3 - Vérifiez que le site est adapté à l’âge de l’enfant ou de l’adolescent

4 - Limitez le temps consacré aux écrans

5 - Limitez le nombre d’écrans individuels à la maison2

6 - Installez un contrôle parental

 

Comme peut le dire Laure Endrizzi, chargée de recherche au service Veille et Analyses de l’Institut Français de l’Éducation, : “Les écrans sont devenus omniprésents, notamment avec l’essor des technologies mobiles, et l’informatique connectée

s’est banalisée, au point de mobiliser désormais une grande partie de notre temps libre.”3 et selon Jean-Luc Raymond, coach et formateur sur Twitter “ Internet est l’outil n°1 qui manquerait le plus aux enfants de 9 à 16 ans, s’ils devaient s’en passer, (28% des sondés) devant les jeux vidéo (19%), la télévision (18%) et le téléphone (18%).”4. Les enfants n'arrivent donc plus à se passer de cet outil, mais il ne faudrait pas que ça se fasse au détriment de leur vie scolaire.

 

Sans contrôle parental, vos enfants peuvent rapidement être amenés à se retrouver face à des images inadaptées à leurs âges. Ils peuvent, par exemple, regarder une vidéo sur le Web et faire face aux publicités qui envahissent la toile. Mais ces annonces automatiques ne s’adaptent guère à leur destinataire et peuvent donc contenir des images trop choquantes pour de jeunes personnes, qui peuvent être facilement marquées à vie. C’est pour cela qu’il est important de mettre en place un contrôle parental sur votre ordinateur, ou, si vous ne le souhaitez pas, restez vigilant à ce que peut faire votre enfant devant son écran.

Mais, à force de se retrouver devant des images trop violentes ou trop portées sur la sexualité on peut, comme Jean-François Marmion, journaliste scientifique au magazine Sciences Humaines, se demander “ Est-ce qu’Internet et la télévision accélèrent ou bouleversent la découverte de la sexualité ?”5 et d’après ce que nous avons pu lire, oui les enfants disent et connaissent des termes sur la sexualité de plus en plus jeunes. Jean-Yves Hayez, pédopsychiatre, appuie notre avis en disant que “L’accélération est indéniable. Notre société étant inondée de sexualité commerciale, la majorité des enfants normalement curieux connaissent bien tôt les mots, les images les techniques.”6

 

Les points bénéfiques de la toile

Nous pouvons également nous interroger sur les effets positifs qu’Internet peut apporter aux jeunes d’aujourd’hui. Laure Endrizzi, se questionne une nouvelle fois : “Ces pratiques exploratoires sont-elles le ferment d’apprentissages sociaux autonomes qui fragilisent les apprentissages scolaires ?” 7

Nous pouvons répondre par la négative à cette question puisque vos enfants peuvent très bien l’utiliser pour réaliser un exposé pour l’école, tout en évitant d’en abuser et de faire des “copier coller” excessifs. Il faut seulement apprendre aux jeunes les limites du NET, l’importance de contrôler l’information trouvée, mais également de respecter le droit d’auteur. Pierre Madiot, professeur des lettres à la retraite, nous confirme qu’“Internet constitue un outil important d’aide au travail scolaire”. 8

La toile permet d’avoir un accès incroyable à toutes sortes de savoir, notamment de faire un travail d’approfondissement sur des connaissances en ce qui concerne un sujet étudié en cours, par exemple.

Les jeunes de la Génération Z ont la possibilité, contrairement à leurs aînés à leur époque, de bénéficier d’un terrain immense pour discuter avec leurs camarades de classe et garder contact avec de la famille éloignée. En un clic vous pouvez partager des discussions avec des personnes à l’autre bout du monde, et vous tenir informé des actualités de dernières minutes. Cependant comme nous le rappelle Pierre Madiot “L’anonymat garanti par le pseudo est un paravent fragile et le danger est grand de voir votre enfant entraîner dans des discussions, voire des relations incontrôlables”.9 Internet est un outil formidable mais il faut savoir le contrôler.

 

Contrôle parental

De plus en plus de plateformes et de sites sont mis en place pour veiller à la sécurité et au bien-être de nos enfants, comme le site Potati. Il s’agit d'un site qui permet, à vous parents, de “créer” un Internet adapté à l’âge de vos enfants.

De plus, vous pouvez installer ce site, qui est en quelque sorte un contrôle parental plus sophistiqué, gratuitement.

Nous avons, pour vous, recueilli le témoignage de Camille et Olivier, deux parents utilisant Potati pour leurs deux enfants qui ont entre 3 et 12 ans, et ils affirment que :“Potati a de nombreuses qualités mais pourrait, selon nous, être amélioré”10 mais ils ajoutent que “Potati a au moins le mérite d’être le seul navigateur web sécurisé pour enfants en France.”11 Donc, malgré des détails qui peuvent être un peu gênant pour l’utilisation de ce site, il est intéressant de l’avoir car il permet d’empêcher à vos enfants d’affronter des images qui ne sont pas adaptées à leur âge et donc qui peuvent les choquer.

 

On se rend compte que cette génération Z, comprend et apprend plus rapidement que leurs parents le fonctionnement d’un ordinateur. Ils naissent entourés d’informatiques en tout genre et certains savent même déverrouiller un Smartphone avant même de savoir marcher. C’est pourquoi, comme Martine Fournier, conseillère auprès de la rédaction du magazine Sciences Humaines, on pourrait se demander : “serions-nous confrontés à des enfants mutants ?”12

Un professeur de psychologie, Olivier Houdé, apporte un élément de réponse à cette question en affirmant que “les natifs du numérique ont une sorte de TGV cérébral, qui va de l’œil jusqu'au pouce sur l'écran. Ils utilisent surtout une zone du cerveau, le cortex préfrontal, pour améliorer cette rapidité de décision, en lien avec les émotions. Mais cela se fait au détriment d'une autre fonction de cette zone, plus lente, de prise de recul, de synthèse personnelle et de résistance cognitive. “13

Ainsi, les enfants de la toile ont une manière différente que celle de leurs parents de traiter l’information. Ils doivent apprendre à réguler les données qu’ils emmagasinent et à prendre du recul afin de ne pas foncer tête baissée vers quelques choses de non productif.

L'évolution du web n'est pas prête de se terminer, mais vous, parents, avez dorénavant toutes les clés en main pour pouvoir protéger vos enfants de ce géant du monde.

 

Anabelle Ravet et Charlotte Patarin
 

 1 Nadine Morano et Xavier Darcos, 8 conseils pour protéger ses enfants (en ligne), aout 2008, http ://www.social-sante.gouv.fr/espaces,770/famille,774/dossiers,725/prevention-enfants-adolescents,988/

2 Cf note de bas de page n°1

 3 Jean-Luc Raymond, Pratiques des réseaux sociaux chez les jeunes : dossier d’analyse (en ligne), 10/02/12 http://www.netpublic.fr/2012/02/pratiques-reseaux-sociaux-jeunes/

 4 Jean-Luc Raymond, Dangers liés à internet, comment les parents agissent (en ligne), 14/10/11, http://www.netpublic.fr/2011/10/dangers-lies-a-l-internet-comment-les-parents-agissent/

 5 Jean-François Marmion, jeux sexuels, jeux de vilains ?, Psychologie de l'enfant : état des lieux, Les Sciences Humaines, mai 2014, n°259, page 54/55

6 Cf note de bas de page n°5

7 Cf note de bas de page n°3

8 Pierre Madiot,L'école enfin expliquée aux parents (et aux autres), Stock édition, septembre 2008, 461 pages

9 Cf note de bas de page n°8

10 Camille et Olivier, Nos avis sur Potati, le navigateur web sécurisé pour les enfants de 3 à 12 ans (en ligne), Les Supers Parents, 2015, https://docs.google.com/document/d/1G00stKAFg5ZXYilV7ahO3mvdhKjUQqN5go2XbDDugyo/edit

11 Cf note de bas de page n°10

 12 Martine Fournier, Génération numérique, des enfants mutants ?, Génération numérique, des enfants mutants ?, 2013, Sciences Humaines, n°252, page 26

13 Génération Z “écran total”, Le télégramme, 2015


Moyenne des avis sur cet article :  1.91/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 28 mai 2015 08:57

    il suffit d’installer ou de faire installer un logiciel parental et pas de juste pondre des enfants.


    • hans-de-lunéville 28 mai 2015 09:19

      Nadine a été chargée d’une analyse ? les bras m’en tombent....


      • zygzornifle zygzornifle 28 mai 2015 09:30

        Avec la flicage digne de la Stasi que le gouvernement va mettre en place on est sauvé .....


        • njama njama 28 mai 2015 09:33

          Le problème d’Internet et l’enfant me para^t très identique à celui de la TV et l’enfant.

          Il n’est pas rare et même très fréquent que les enfants disposent de leur propre téléviseur dans leur chambre ... 
          eh oui le téléviseur est souvent un cadeau de Noël ou d’anniversaire ... autre temps, autres mœurs !

          la violence et le sexe ça se passe aussi dans ces écrans TV, c’est si facile de zapper et pour peu qu’il y ait un abonnement TV ce sont des dizaines de chaînes mises à leur disposition qui peuvent s’afficher très vite en mosaïque > http://www.universfreebox.com/UserFiles/image/mosa5.jpg


          • Abou Antoun Abou Antoun 28 mai 2015 12:00

            D’accord avec njama.
            Le problème d’Internet est le même que celui de la TV pour les jeunes classes ...
            Internet et la télé sont le reflet du monde (occidental, capitaliste). On y cotoie, la guerre, le crime, la violence sous toutes ses formes, le sexe et sses perversions, les pubs crétines, etc ...A cela s’ajoute maintenant le danger des ’mauvaises rencontres’.
            Devons nous protéger nos enfants de tout cela par une interdiction ou un filtrage sévère ?
            Difficile de trancher.
            Les enfants d’intellos sont souvent de facto, privés de télé, et par rapport aux autres, dans LEUR société, à l’école dans le voisinage ils sont déphasés, donc d’une certaine façon handicapés.
            Pour ce qui me concerne j’ai eu la chance d’avoir deux fils actifs (à la limite de l’hyperactivité pour l’un d’eux). Rester assis devant la télé ou une console, ce n’était pas leur truc. Rien eu à faire donc, la demande étant pratiquement inexistante.


            • CHALOT CHALOT 28 mai 2015 12:44

              Je souhaiterais pouvoir reproduire cet article sur notre blog associatif

              « familles laïques de Vaux le Pénil » dans le cadre de la préparation d’une rencontre réunion publique sur ce sujet

              • Ruut Ruut 28 mai 2015 16:03

                le JT est bien plus choquant que le net pour nos enfants.
                je ne parme même pas de la pub qui est toujours a la limite de la pornographie ou des clips vidéos des nouvelles chanteuses a la mode.

                Indirectement, c’est le monde, le monde est choquant.

                D’un coté tu a des gamins qui refusent de finir leur assiette et de l’autre des gamins qui crève de faim.

                D’un coté tu a des gamins qui on l’obligation d’aller a l’école et qui négligent leur scolarité et de l’autre des gamins qui rêveraient de pouvoir étudier.

                Internet n’est qu’un outil, comme un marteau, mal utilisé il peut nous faire souffrir.
                mais bon une fois que nous avons compris que se taper dessus avec le marteau ça fait mal, a moins d’être maso nous arrêtons, internet c’est pareil.

                De toute façon les enfants utilisent internet bien mieux que leurs parents.

                On ne pas pas interdire les marteaux parce que des malheureux l’on mal utilisés.
                Internet c’est pareil.
                Si ton gamin abuse, tu coupe l’abonnement 1 mois, après il est calmé.

                1 an, c’est surtout difficile pour l’adulte, pas pour l’enfant qui s’adapte vite.


                • L'enfoiré L’enfoiré 28 mai 2015 18:48

                  Un de mes très vieux billets disait « Internet reste net ».

                  Est-ce que cela a changé depuis ?
                  Non, puisque tout le monde s’y est plongé sans se rendre compte où il mettait les pieds... et les yeux.
                  Les enfants d’aujourd’hui sont bien plus « calés » que les adultes qui sont entrés dans les fils de la toile sans Internet.

                  • Pere Plexe Pere Plexe 28 mai 2015 19:38

                    @L’enfoiré
                     être « calé » ne met pas à l’abri.

                    Bien au contraire. Cela permet à des gamins à l’aise en ce domaine de contourner facilement le protection familiale par exemple.
                    Ou de contourner Hadopi.Ou le filtrage DNS imposé à nos FAi
                    Cela donne envie de découvrir, ce qui en soit est bien, un monde qui n’est pas dénué de danger et de malfaisant.

                  • Pere Plexe Pere Plexe 28 mai 2015 19:30

                    Le problème est vaste est dépasse le seul cadre familiale.

                    Même si bien sur, surtout chez les plus jeunes,celui ci est important.
                    Il est consternant que le net et plus généralement le monde numérique ne fasse pas l’objet d’un vrai apprentissage scolaire très tôt.
                    Mais les événement récents montre que l’évolution de l’école est un sujet épineux...


                    • pierre 29 mai 2015 12:53

                      vous oubliez un truc important en comparant la télé et le net, la télé montre des FICTIONS, le net des réalités....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès