Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Internet et les nouveaux résistants !

Internet et les nouveaux résistants !

Les puissants de ce monde commencent à s'inquiétar car si l'existence de la toile permet à leurs différents services de noter et de surveiller les individus et de mettre en place un énorme fichier, les citoyens avertis se méfient et commencent à installer des réseaux de résistance démocratique.

En quelques minutes des centaines de milliers voire des millions de personnes peuvent avoir connaissance d'une information importante divulguée par des cercles militants...

Cette résistance internet nuit aux puissants... La "guerre" a déjà commencé

« La guerre civile numérique »

de Paul Jorion

dans conversations pour demain

Editions Textuel

mai 2011

prix 14 €

 

Les nouveaux résistants !

Méfions nous des grandes déclarations démocratiques notamment quand elles émanent de l'administration américaine.

Obama a su tromper son monde pendant quelques mois :

la prison de Guantanamo qui devait fermer retient aujourd'hui des prisonniers «  détenus indéfiniment et sans jugement »...

Les milieux d'affaires et les gouvernements qui les servent utilisent tous les moyens légaux et même illégaux pour empêcher que des informations sensibles soient divulguées au commun des mortels donc à nous.

Paul Jorion revient très largement sur l'affaire Wikileads et les « bavures » meurtrières montrées au monde entier.

L'armée américaine a tué en Irak des « innocents » en 2007 . C'est une vérité à ne pas dévoiler, ni montrer et gare aux contrevenants : l'un est poursuivi par la justice suédoise pour tout autre chose dans le cadre « d'un coup tordu des services à l'ancienne  » comme l'écrit le canard enchaîné, quant à l'informateur qui a rompu la loi du silence, il est inculpé et détenu dans des conditions «  qui s'assimilent-ou en tout cas ont été assimilées-à de la torture. »

Paul Jorion qui répond dans ce livre aux questions de Régis Meyran va fort très fort.

Il explique comment s'organisent les nouveaux robins des bois du net qui contre-attaquent avec courage et talent malgré les menaces proférées et parfois exécutées par les « grands » de ce monde.

Les puissants possèdent tout ou presque mais face à la coalition de ceux qui bafouent les valeurs démocratiques se lève une « armée » de « pirates » de l'informatique, aguerris.

La situation serait pré révolutionnaire : le sentiment d'injustice se développe, les mensonges des gouvernants sont dénoncés dans la quasi immédiateté et avec internet, une mobilisation spontanée peut conduire à changer la donne.

Personne n'a pu prévoir les bouleversements de régimes en Tunisie et en Egypte....Une situation pré-révolutionnaire peut aboutir à une libération des peuples mais rien n'est inscrit dans le marbre.

Nous sentons un monde qui bouge, des citoyens qui s'approprient l'outil numérique pour briser les tabous et combattre l'injustice.

Mais en face, ceux qui détiennent tous les leviers économiques et politiques sont prêts à tout pour empêcher que la soif de justice et d'égalité ne conduise à la fin de leur règne.

Voici là des réflexions intéressantes et une argumentation solide qui nous donnent envie de mieux maîtriser le net et de participer au débat permanent et utile sur l'organisation de la résistance contre ce monde de violence et de corruption .

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.9/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • Deneb Deneb 8 juillet 2011 07:12

    Merci de ce plaidoyer. L’avènement de l’internet est une révolution axiologique, le valeurs nouvelles sont en train d’émerger et les notions de propriété et du pouvoir subissent une mutation profonde. La réalité est en train de s’étendre à d’immenses territoires de la noosphère. Les gouvernements, esclaves d’une économie à la dérive, n’ont plus de marge de manoeuvre. Enfermés dans un raisonnement monétariste ils continuent à prêcher la recherche de la spiritualité dans les croyances traditionnelles, au lieu de favoriser son exploration dans la sphère du Savoir.


    • eric 8 juillet 2011 07:14

      Je ne peux que réitérer mon commentaire habituel sur ce genre d’article. Internet appartient physiquement, est contrôlé, a des conditions d’utilisation et de liberté, qui sont définies, mises en œuvres, surveillées par ce que vous nommez les puissants de ce monde en général, avec une prédominance en particulier des américains et parmi eux les grandes compagnies telecom et le gouvernement ( Horresco referens !)

      Donc trois possibilités :

      1) Ces puissants sont vraiment très stupides : ils mettent sans trop s ’en soucier, un formidable outil a la disposition de ceux qui les détestent le plus. On s’explique mal comment ils parviennent a être si puissants en étant si bêtes, mais on ne doute pas qu’ils n’en aient pas pour longtemps. Une fois de plus, comme depuis 200 ans, le capitalisme serait au bord de s’effondrer sous ses propres contradictions.

      2) Ces puissant sont extrêmement malins : le développement de sois disant critiques radicales et menaçantes pour leur « système » sur un média qui est, plus que n’importe quel autres sous leur contrôle, ne peut que faire leur jeu, même si on en comprend pas très bien comment et pourquoi.

      3) L’internet est a l’’image d’une Amérique fidèle a ses principes, libérale, ouverte, démocratique, farouchement attachée a la liberté d’expression, y compris pour les ennemis de la liberté, tant qu’ils se cantonnent a l’expression et n’enfreignent pas la loi commune par leurs actes.

      Il est évident que la troisième est la plus vraisemblable car la plus perverse de la part du « système ». Sauf a s’enfermer eux même sur des sites ghettos, reproduisant leurs officines sectaires dans la vraie vie sur le net, les « nouveaux Robin des bois » sont obliges de se confronter a la contradiction, au dialogue, au contact avec les autres et notamment leurs opposants. Pour toute affirmation gratuite qu’ils répètent en boucle, il y a 1000 liens qui permettent d’apporter un démentit immédiat. Ainsi, la libre Amérique se livrerait progressivement et sans douleur a une véritable rééducation de ces gens.

      Moi, a votre place, je me méfierai d’Internet..... !


      • Mor Aucon Mor Aucon 8 juillet 2011 14:39

        Je ne critiquerai pas l’avertissement contenu dans votre dernière phrase. La méfiance s’impose, c’est une évidence.
        Par contre votre analyse me semble un peu légère et basée sur une méconnaissance technique de ce qu’est, physiquement internet. Elle n’appartient à personne, même si les différents organismes qui en essayent de réguler le flux sont concentrés principalement aux États-Unis, comme vous dites. Son contrôle est réellement très difficile du fait de sa nature militaire, au début, qui cherchait un moyen de créer un système immune aux attaques ciblées pouvant couper les communications (chaque router est un aiguilleur intelligent qui cherche toujours un moyen de faire passer l’information). C’est pourquoi la lutte pour le contrôle fait rage au niveau législatif sous couvert de la protection des droits de la propriété intellectuelle, le contrôle des entités concédant les IP, la neutralité de la bande passante, l’interdiction ou la limitation de la cryptographie privée, etc...
        Tout cela ne veut pas dire que les services de renseignements n’y agissent pas, bien sûr. Mais les risques d’intoxications sont grands, dus à la masse énorme d’informations à traiter, comme le montrent les erreurs d’appréciation provoqués par le traitement automatique des données recueillies par des programmes comme Échelon, par exemple.


      • Deneb Deneb 8 juillet 2011 07:42

        eric : " L’internet est a l’’image d’une Amérique fidèle a ses principes, libérale, ouverte, démocratique, farouchement attachée a la liberté d’expression, y compris pour les ennemis de la liberté, tant qu’ils se cantonnent a l’expression et n’enfreignent pas la loi commune par leurs actes."

        Mais pourquoi faut-il y voir du mal ? Moi, j’y adhère sans problème. Vous auriez sans doute préferé une force antidemocratique basée sur la censure... Pour les geeks rebelles, vous parlez d’une rééducation sournoise, alors qu’en réalité c’est la société qui assimile de plus en plus leur idées.


        • eric 8 juillet 2011 08:17

          Nous sommes d’accord !! Ils sont progressivement digérés par le système.....(vous pouvez dire assimilés si vous préférez) et je trouve aussi que c’est très bien. Avant, ils pouvaient rester cloitre entre eux en echappant totalement au réel et au contact avec l’extérieur.


          • Deneb Deneb 8 juillet 2011 08:29

            eric : quand, avant ?


          • Deneb Deneb 8 juillet 2011 08:33

            Je ne vois pas de quoi vous parlez. Google est le maitre du monde, aujourd’hui. Il y a 12 ans, les gens de Google étaient dans la resistance geek. Deux gus dans un garage, comme on disait. Pas vraiment cloitrés entre eux, tout de même.


          • CHALOT CHALOT 8 juillet 2011 08:26

            Je n’adhère pas à une idéologie qui derrière des mots et des principes non appliqués conduit un gouvernement à contibuer à jouer le rôle de gendarme du monde.
            Evidemment, il n’est plus possible de faire comme avant hier au Chili et fomenter des coups d’état mais aujourd’hui en Irak et en Libye et ailleurs, le gouver,ement américain poursuit sa politique impérialiste...Quant à l’intérieur du pays « phare » c’est d’un côté la pauvreté de certains et de l’autre pour les gêneurs la prison !


            • Alpo47 Alpo47 8 juillet 2011 08:26

              "... 2) Ces puissant sont extrêmement malins : le développement de sois disant critiques radicales et menaçantes pour leur « système » sur un média qui est, plus que n’importe quel autres sous leur contrôle, ne peut que faire leur jeu, même si on en comprend pas très bien comment et pourquoi....« 

              Lister les opposants actifs ... diffuser des idées (écrans de fumée) qui divisent et créent la confusion ... Tout savoir sur tout le monde (Total information awareness ) ... etc ..

              Je crois que le web, s’il avait dans un premier temps échappé au controle de ses créateurs, est maintenant un outil de controle et de désinformation, comme on le constate lors de ces »révolutions orange ... jasmin ..."


              • Lisa SION 2 Lisa SION 2 8 juillet 2011 08:39

                « Voici là des réflexions intéressantes et une argumentation solide qui nous donnent envie de mieux maîtriser le net  » justement, personne ne pourra maitriser le net, il n’y a pas de chefs, de puissants, de stars ni de dominants. Ces derniers du paf qui ne connaissent ou n’ont pas compris le net croient que quelques lois leur permettra de reprendre la main sur ce seul support capable de respecter de façon absolue, l’intérêt général... en toute modération bien sur.


                • Lisa SION 2 Lisa SION 2 8 juillet 2011 08:54

                  Un excellent exemple, ce fourbe de coquin, hilarant personnage aussi habile que des stars du foot mais bien plus heureux courageux et libre, Rémi Gaillard : Environ 9 410 000 résultats (0,08 secondes) dont certains totalisant 600.000.000 de visites ! Tout seul, sans aucun soutien ni sponsors, ce gars a pulvérisé tou les records. Même Thierry Henry : Environ 14 300 000 résultats (0,07 secondes) pourtant champion du monde, fait le buzz avec133 vues...


                • Deneb Deneb 8 juillet 2011 09:00

                  Lisa : ça n’arrive pas souvent, mais aujourd’hui on est sur la même longueur d’onde.


                • eric 8 juillet 2011 08:42

                  Alpo 47 Voila ! Tout resistant sur le web serait donc un complice objectif du « système »... !


                  • AB Berurier AB Berurier 8 juillet 2011 09:26

                    Voilà 25 ans que je travaille sur et avec Internet et je continue à adorer ce genre de commentaires sur la liberté et le pouvoir de ce média.
                    A votre avis braves gens combien y a t-il de serveurs qui controlent Internet ?
                    Des dizaines ? Des centaines ? Des milliers ?
                    Réponse : 13
                    Oui, désolé pour votre sentiment de liberté mais tout ce que vous dites, écrivez, téléchargez passe par seulement 13 serveurs.
                    Ces serveurs sont controlés par 12 organisations dont 9 américaines, 2 européennes et 1 asiatique.

                    http://fr.wikipedia.org/wiki/Serveur_racine_du_DNS

                     


                    • lambda 8 juillet 2011 09:54

                       @ bérurier

                      on sait que des officines contrôlent le net à travers les serveurs, mais ce n’est pas une raison pour moi de reculer sur la parole que j’ai envie de porter

                      La peur ne doit pas avoir raison de notre liberté qui est déjà très largement entravée et plus l’information sera relayée et aidera à former une résistance à cette mafia qui nous prend en étau et nous transforme chaque jour davantage en bétail

                      Ils commencent à s’inquièter, c’est bon signe et surtout n’ayons pas peur !!!!!!!!!


                    • Mor Aucon Mor Aucon 8 juillet 2011 14:51

                      C’est faux. Ce que vous écrivez ne passe pas par un serveur DNS. Le système des DNS est un système de résolution du nom de domaine en IP seulement. Un énorme annuaire, si vous voulez. Si le réseau téléphonique était branché sur un système similaire, il vous permettrait de taper un nom au lieu d’un numéro pour appeler. Donc le trafic au travers des serveurs DNS se limite à celui nécessaire pour traduire un nom de domaine en IP, donner le résultat à qui l’a demandé qui, alors envoie les données sans passer par le serveur DNS. Ce n’est pas non plus autant centralisé que l’on veut bien le dire puisque des millions de serveurs gardent en caché des tables de résolution des IP.


                    • HELIOS HELIOS 9 juillet 2011 00:19

                      ... de plus, la « mort » ou la suppression de ces 13 DNS racines n’est pas non plus catastrophique.
                      dans un premier temps, internet serait vraiment perturbé, mais cela peut tres vite etre resolu par le mecanisme même qui se developpe aujourd’hui.

                      Je me resume : les DNS sont des annuaires qui font conrrespondre a un nom (google), une localisation logique (l’adresse IP) que des routeurs transforment en une localisation physique (adresse mac). Au debut d’internet, toutes les adresses etaient accessibles par tous.

                      Puis, pour des raisons techniques et enfin pour des raisons de contenus, la globalisation d’internet s’est petit a petit desagregé. si vous utilisez Google depuis la France ou depuis les USA vous n’aurez pas les mêmes resultats. Si vous tapez « coiffeur » vous aurez d’abord les coiffeurs pres de chez vous avant ceux de New York.

                      L’absence de DNS peut aisément etre contournés par des algorithmes de proximité (que pratiquent deja les routeurs, mais de façon technique et incomplete) qui font qu’au lieu d’avoir un acces immediat global reduiit a la proximité on aurait un acces de proximité etendu au net global. C’est aussi efficace que les DNS surtout si on « arrange » un peu les firmware des gros routeurs et probablement qu’on rajoute un petit utilitaire aux gros serveurs actifs en permanence.

                      A titre indicatif, certains reseau P2P fonctionnent avec un systeme similaire (KADEMLIA) qui permet de se passer des « serveurs » qui reference les fichiers a telecharger. Transposé aux sites internet.... vous imaginez la suite.


                    • lambda 8 juillet 2011 09:48

                       une parfaite illustration de l’inquiètude des puissants banksters sur l’information alternative diffusée sur le net et jamais entendue sur les médias officiels est dans le lien ci-dessous :

                       






                      http://www.dailymotion.com/video/xf8x9e_au-cfr-brezinski-s-inquiete-de-l-ev_news

                      Son inquiètude est le reflet du pouvoir que les internautes peuvent déployer sur le net, sans relâche, en informant, partageant les connaissances et inviter autour de soi à visiter les sites d’informations alternatives
                      Néanmoins il faut connaitre aussi ce qui dit la désinformation, pour pouvoir la démonter
                      C’est un grand combat à mener mais vital pour l’avenir de nos enfants


                        • foufouille foufouille 8 juillet 2011 12:06

                          "1) Ces puissants sont vraiment très stupides : ils mettent sans trop s ’en soucier, un formidable outil a la disposition de ceux qui les détestent le plus. On s’explique mal comment ils parviennent a être si puissants en étant si bêtes, mais on ne doute pas qu’ils n’en aient pas pour longtemps. Une fois de plus, comme depuis 200 ans, le capitalisme serait au bord de s’effondrer sous ses propres contradictions."

                          certains le sont
                          et on ne peut tout prevoir
                          les serveurs sont en fonctionnement
                          avant on avait les /pub sur les serveurs des universites
                          puis le P2P
                          megaupload, freenet, darknet
                          il y a trop de hacker/bidouilleur en face d’eux


                          • Caleidoscophase Caleidoscophase 8 juillet 2011 12:31

                            OUI, bon ,mais internet comparé au pouvoir immense qu’à la télé sur la masse est sans commune mesure et là on sait bien quand on parle avec les gens que Bigbrother ,c’est pas internet ,c’est bien la lucarne


                            • Laratapinhata 8 juillet 2011 14:16

                              Bof, comme sur internet on trouve de tout, faut pas se monter la tête...
                              La révolution ? Vous rigolez j’espère... tout le temps que l’on passe su internet c’est autant de moins dans la vraie vie...Les principaux intervenants se gargarisent, mais pour ce qui est de l’action concrète, j’ai de sérieux doutes.
                              Attention je ne parle pas pour l’auteur, dont j’ai bien compris qu’il est engagé sur le terrain, qu’il pratique ce qu’il préconise... chapeau...


                              • Caleidoscophase Caleidoscophase 8 juillet 2011 14:58

                                Si l’on doit compter sur internet pour faire changer les mentalités , au niveau des égoismes ,des individualismes et tuttiquantisme ,on est pas arrivé lorsqu’on sait à quoi sert en priorité l’internet pour la majorité qui possèdent un accès : consommer ,consommer et consommer ,à commencer par du X ;
                                quant à ceux qui n’ont pas d’accès internet ,et ils sont légions ,ils ne vivent pas plus mal !


                                • suumcuique suumcuique 8 juillet 2011 15:04

                                  « Personne n’a pu prévoir les bouleversements de régimes en Tunisie et en Egypte... » sauf la CIA et les services secrets israéliens. Et pour cause.

                                  Les « cyber-résistants », par un mélange détonnant de naïveté et de vanité qui doit faire sourire les fameux « puissants », se donnent beaucoup plus d’importance qu’ils n’en ont réellement dans la marche du monde. L’’illusion que quelques « cyber-résistants » pourraient « changer la donne » est d’ailleurs entretenue par les « puissants » eux-mêmes. Qui, au moment de la « révolution du jasmin », a lancé l’idée qu’elle était partie de quelques « cyber-résistants » et n’a pas arrêté de faire des unes avec la « cyber-résistance », si ce n’est les grands médias ? Brezinski s’inquiète de l’éveil politique des masses ? Rien de tel que de faire en public ce type de déclaration pour titiller l’égo gigantesque des masses et les maintenir dans l’illusion qu’elles ont du pouvoir. Le pouvoir, l’homme en a de plus en plus virtuellement et plus il en a virtuellement, moins il en a réellement. Le pouvoir virtuel, c’est comme le sexe virtuel : il rend impuissant, tout en donnant l’illusion de la puissance ; il rend donc schizophrène, schizophrène et paranoïaque, celui qui a des prédispositions pour ces deux pathologies. Paranoïaque, celui qui a peur d’être « fiché », alors que, soit dit en passant, celui qui n’a strictement rien à se reprocher se moque parfaitement de savoir que des milliers d’entités à travers le monde connaissent tout de sa vie en ligne, de ses achats aux « réseaux sociaux » qu’il fréquente.
                                  En parlant d’achats, est-il possible que ceux qui se demandent pour quelles raisons les « puissants » ont rendu Internet accessible aux masses ne soient pas au courant qu’Internet est en train de devenir le premier hypermarché du monde ?
                                  Pour rester dans les achats, il serait intéressant de connaître le chiffre d’affaires annuel des « cyber-résistants au NOM », puisque, en effet, ils ont presque toujours quelque chose à vendre en ligne, des bouquins, des Cds, des tee-shirts, etc. Le marché de « l’éveil des consciences » est juteux.


                                  • Hijack Hijack 8 juillet 2011 16:25

                                    La première grande erreur faite par ceux qui ont réalisé le 11/09 a été de ne pas avoir prévu un tel développement d’Internet ... mais comment auraient-ils pu ???


                                    • Hijack Hijack 8 juillet 2011 16:27

                                      J’oublais ... Merci l’auteur, excellent article ...


                                        • Gargantua 9 juillet 2011 02:07

                                          Certes internet apporte des informations de premier plan en se sens elle remplace les colporteurs qui relayait les information dans les campagne les plus reculer.

                                          Néanmoins il faut aussi relativise car c’est aussi un outil formidable pour lancer des rumeurs de la désinformation et la manipulation de masse. depuis que j’ai découvert ce forum a la fois je remercie d’avoir des informations et des analyse inédit des fait divers, et en même temps je perçois un appauvrissement des relations de confiance généralise. Tous deviens suspicieux, machiavélique, retors et nous voilà à nouveau en trains de distiller des informations sous le mentaux, qui est une belle illusion, car c’est un circuit ouvert où aussi bien les Moutons de Panurge vont s’abreuver que la bête de Gévaudan .

                                          Car il ne faut pas se fait d’illusion, internet est une fausse liberté, c’est système bien contrôler qui pour l’instant laisse filet l’eau courant tous en archivant le trafique et dans peut de temps , il aura un traitement de fond de tous ses archive pour trier catalogué ce qui est utile, nuisible, dangereux, déviant, pour le système. C’est juste une question de temps, quand tous les paramètre seront mis en place.
                                          Il agiront sans que cela soulèveront des vagues d’indignations.
                                          Il y a suffisamment d’information qui montre que nous allons dans se sens et je suis très inquiet des naïfs qui croit que c’est un espace de liberté, car en réalité un espace de liberté ne peut que s’exprime que dans des rencontre de vis à vis mais pas derrière un ersatz électronique.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès