Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Islamisme et laïcité... financièrement compatibles ?

Islamisme et laïcité... financièrement compatibles ?

L’information est feutrée. Presque timide. Elle ne provoque aucun débat et ne suscite presque aucune réaction.

Et pourtant, la France prévoit de modifier sa législation et ses règles financières afin de promouvoir la finance islamique dans le respect de la charia. C’est du moins l’information donnée par le Monde du 04/07/08 sous le titre "Bercy veut faciliter le développement de la finance islamique en France". Ainsi, sous l’impulsion de Christine LAGARDE, la ministre de l’économie et des finances, "deux instructions fiscales devraient ainsi être publiées pour appliquer à ces produits une fiscalité plus incitative (...) En complément, l’Autorité des marchés financiers (AMF) a érigé des règles permettant l’enregistrement, en France, de fonds d’investissement compatibles avec la loi islamique".

Cette déclaration du Gouvernement n’est pas une annonce isolée. Ainsi, estimant le marché potentiel de 500 à 700 milliards de dollars, le Sénat organisa en mai 2008 une table ronde sur le sujet. Et plus récemment, on apprend sur France Info que "Paris cherche à attirer la finance islamique en France" et accueille le 26/11/2008 le 2ème forum français de la finance islamiqueinterviennent aussi bien des responsables d’institution étatique (Agence Française de Développement, Banque de France) et des cadres de grandes entreprises françaises (Total, Natixis, BNP Paribas, Crédit Agricole) que... des sheikhs et muftis.

Ce développement de la finance islamique en France me semble dangereux à plusieurs titres.

Tout d’abord en ce qu’il entraîne une violation flagrante de la laïcité : l’Etat renonce à sa neutralité et à sa séparation des Religions en acceptant de modifier sa loi pour favoriser le développement d’une pratique religieuse particulière. Ainsi, loin de garder la neutralité et le détachement laïques revendiqués par notre pays, le législateur baserait sa réflexion sur les règles et prescription d’une religion. On est bien loin de cantonner le religieux à la sphère privée. Il ne s’agirait donc plus de demander aux religions de se plier aux lois républicaines mais plier la loi républicaine aux desiderata des religions ?

Cette entorse à la laïcité est d’autant plus dangereuse qu’elle vise – selon le Figaro (27/11/2008) à séduire les quelques 5 millions de Musulmans en France. Alors qu’on met en garde contre les dangers du communautarisme et qu’on parle d’unité nationale, la volonté gouvernementale de favoriser un système bancaire s’adressant spécifiquement aux Musulmans laisse perplexe. A quand des banques spécifiques pour les Chrétiens, les Juifs, les Bouddhistes… ?  

Par ailleurs, cette évolution religieuse de la finance induit également une islamisation de la société. En effet, la finance islamique ne se contente pas de proposer les produits financiers permettant de contourner l’interdiction religieuse de l’intérêt, elle proscrit également l’investissement dans les secteurs non conformes à la charia. Cela correspondrait à un boycott institutionnel de certains secteurs d’activité - défavorisant ainsi certaines entreprises jugées islamiquement incorrectes. Les éleveurs de porcs ou les viticulteurs - par exemple - ne pourraient pas bénéficier de financement. Il ne s’agit certes pas d’interdire brutalement le vin en France ou d’y imposer par la force le contrôle de la société par les imams, mais la tendance est là.

Je suis donc fort étonné d’avoir vu si peu de réaction s’élevant contre le souhait gouvernemental de favoriser la finance islamique en France. Je n’ai entendu aucun chantre de la laïcité ou pourfendeur de voile islamique et autre signe religieux appeler à manifester pour protester contre cette dérive. Je n’ai peut-être pas assez regardé ou écouté, mais je trouve ce silence assourdissant.


Moyenne des avis sur cet article :  4.12/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

63 réactions à cet article    


  • Senatus populusque (Courouve) Courouve 22 décembre 2008 14:21

    Ce n’est hélas pas la seule entorse à la laïcité ; Arte a consacré récemment une émission aux dérives communautaires telles que les horaires réservés dans les piscines, avec fermuture pendant la période de ramadan.


    • matthius matthius 22 décembre 2008 18:05

      En effet Nicolas SARKOZY avait parlé de la laïcité positive ( positiver les religions ) qui était en fait un premier pas vers le communautarisme.


    • Gazi BORAT 22 décembre 2008 18:07

      .. sans oublier les Loubavichs, qui bénéficièrent pour leur adeptes féminines d’horaires aménagés et, un temps, de hublots voilés..

      Mais votre position sur la question m’étonne.. J’ai en effet du mal à vous imaginer souhaitant partager votre piscine avec des Arabes..

      gAZi bORAt


    • fouadraiden fouadraiden 22 décembre 2008 14:41

       qui peut refuser la charia des petrodollars ?

       l’occident ne combat pas la charia. pourquoi le ferait-il ? pour émanciper les peuples arabes peut-être ?

      son problème est double, d’un coté l’immigration musulmane que rejettent les populations européennes, de ’l’autre et les régimes arabes qui osent ou ont osé s’opposer vertement à leur hégémonie.


       la laïcité française c’est de la propagande politco-juridique à un problème d’immigration non souhaitée.

       


      • mcm 22 décembre 2008 16:23

        "la laïcité française c’est de la propagande politco-juridique à un problème d’immigration non souhaitée"

        La laïcité française est née bien avant les problèmes d’immigration non souhaitée, elle était une réaction contre le christiannisme et non contre l’islam qui était quasi inexistant en France à l’époque.


      • fouadraiden fouadraiden 22 décembre 2008 16:34

        non MCM tu es anachronique.


         nous ne sommes ni en 1905 ni devant une religion occidentale.

         si t’es pas convaincu regarde de plus près la façon dont ils traitaient les populations musulmane en régime colonial. ils font semblant de découvrir l’islam alors qu ’ils ont occupé plus d’un siècle un pays musulman et tt comme hier ils invoquent aujourd’hui ts leur jargon juridico -politique( qui a de la valeur tant qu’il s agit d’eux ,de leurs différences).


      • foufouille foufouille 22 décembre 2008 14:46

        le netat n’entretien bien sur pas les cathedrales et les communes les eglises........
        laicite mon cul
        meme qiue d’apres valeurs actuelles, seul 144 eglises sont fermes......
        a part les mariages, l’eglise du village est rarement ouverte


        • San Kukai San Kukai 22 décembre 2008 15:38

          On ne va pas revenir 107 ans sur l’entretien des églises et cathédrales. Je vous ai déjà expliqué sur un autre fil que la confiscation de ces lieux de culte par l’État avait été fait en contrepartie d’un renflouement de ses caisses, le 2 novembre 1789. N’incriminez pas la laïcité, dénoncez donc la Révolution.

          Si vous voulez améliorer la laïcité, demandez l’arrêt du subventionnement des établissements scolaires confessionnels, la fin du concordat en Alsace-Moselle, l’arrêt des aumôneries dans les écoles et, bien entendu, l’absence de toute loi particulière à un culte au mépris du principe de la règle de droit commune.


        • mcm 22 décembre 2008 16:08

          @San Kukai,

          Vous vous fatiguez pour rien, même si vous faisiez le même discours 100 fois, on vous annonerait encore :

          Le nétat racist y nentretient que les néglises, la preuves c’est que 144 néglises ont fermé pendant que 200 mosquées ont ouvert !!!

          Comprenez bien que pour ce genre de raisonnement, ce n’est pas le lieu saint qui compte mais la religion de l’officiant : si c’est un imam, c’est bien, si c’est un curé, c’est mal.


        • foufouille foufouille 22 décembre 2008 16:35

          d’abord c’est pas 2000a mais plutot 1000 et tres forcee la religion des cures
          donc soit tout le monde est subventionne en fonction des croyants ou personne
          ca c’est laic
          tout le monde ca veut dire aussi les polytheistes et sataniste/luciferiens.........
          ceux qui sont pour les eglises entretenus devraient se taper les villages
          le cure y vit plus ni dans le village
          donc jamais ouvert
          eclairee la nuit par contre
          ca donne l’heure aussi


        • foufouille foufouille 22 décembre 2008 16:39

          @ mcn
          144 c’est pour les curetons de valeurs actuelles
          en realite hors des villes elles sont toutes fermees

          @ tor
          pourquoi je devrais etre fier d’une religion obligatoire durant 1000a qui a brule et torture des millions de gens ?


        • Jean TITOUPLIN Jean TITOUPLIN 22 décembre 2008 21:23

          Pour être plus exact :

          Toutes les églises construitent après 1905 (souvent dans les nouvelles banlieues) les fidèles en assurent les frais de construction et d’entretien.

          Celles construitent avant, deviennent la propriété de l’État par la loi de 1905, en contrepartie, les départements, les communes pourront engager les dépenses nécessaires pour l’entretien et la conservation des édifices.


        • San Kukai San Kukai 22 décembre 2008 23:00

          Pour être plus exact, les églises construites avant 1789 étaient déjà propriété de l’État.
          En 1905, l’ensemble des biens immobiliers du clergé sont devenus propriété de l’État (c’est-à-dire tous les édifices : maisons paroissiales, couvents, évêchés, etc., qui n’avaient pas été concernés par la proposition de Talleyrand en 1789), dans l’attente de la création des associations cultuelles, lesquelles ont tardé à se faire connaître, notamment à cause de l’encyclique Gravissimo officii munere de Pie X.

          Les collectivités locales ont aujourd’hui l’obligation de maintenir les édifices à l’abri du péril en assurant leur entretien ; ce qui signifie qu’elles réparent les toitures et s’occupent rarement de retrouver des fresques du XIIe sous les enduits du XIXe, sauf si ça peur leur rapporter des visiteurs.


        • jakback jakback 23 décembre 2008 13:36

          les Egyptiens prennent également soins des coptes en les massacrants.


        • docdory docdory 22 décembre 2008 15:19

           @Oudeis

          Aussi bien Sarkozy que la majorité des caciques du PS veulent se débarrasser de la laïcité , qu’ils estiment à tort électoralement non payante . D’où ces scandales anti-laïques à répétition : la finance islamique , le financement à hauteur de 1million d’euros de la mosquée de Créteil par la commune de Créteil , rebaptisé financement d’un centre culturel musulman !
          La laïcité , c’est " la République ne reconnaît , ne salarie et ne subventionne aucun culte " , la laïcité " positive" selon l’idéal de Sarkozy , c’est la République reconnaît , salarie et subventionne tous les cultes ! Remplacer la laÏcité par le multicléricalisme , telle est la politique de destruction de la civilisation de NS .

          Pour voter laïque aux prochaines élections européennes , trois choix sont possibles : à droite Dupont-Aignan , à gauche Mélenchon et éventuellement Chevènement .
          Tous les autres partis sont lourdement compromis dans des affaires d’anti-laïcité : UMP ,PS les Verts , Bové ,le MPF . Sont compromis à un légèrement moindre degré : Besancenot , Marine le Pen, le PC et leModem .


          • Senatus populusque (Courouve) Courouve 22 décembre 2008 15:29

            "La laïcité , c’est " la République ne reconnaît , ne salarie et ne subventionne aucun culte ""

            C’est aussi la liberté de conscience, et le droit de ne pas aimer l’islam, le droit de penser librement sans être accusé de phobie.


          • San Kukai San Kukai 22 décembre 2008 15:53

            J’abonde dans le sens de ces deux interventions. La laïcité, c’est effectivement la liberté de conscience, la protection des cultes (tant qu’ils se font dans le respect du cadre légal) et l’absence de toute reconnaissance par l’État de telle ou telle religion, spiritualité ou philosophie particulière.

            Effectivement, on a tout a fait la possibilité en France de rire des religions. Quand j’ai lu dans les débats du Sénat que l’on discutait sur le fait de devoir purifier la part impure des dividendes, j’ai failli m’étouffer avec mon bretzel. Moi qui pensais que la seule inquiétude à avoir en matière de pureté était celle de l’eau potable…

            Pour docdory : le financement de la mosquée de Créteil est plus ou moins calqué sur celui de la cathédrale d’Évry, qui avait en son temps suscité de nombreuses réactions dans les rangs républicains.


          • Gazi BORAT 22 décembre 2008 18:10

            La république Française salarie, par le biais du Ministère de l’Intérieur, des religieux dans trois départements..

            L’auriez vous oublié ?

            Votre idole, Mr Sarkozy, était encore il y a deux ans :

            • "Ministre de l’Intérieur et des Cultes "
            gAZi bORAt

          • San Kukai San Kukai 22 décembre 2008 18:24

            Pas d’oubli à ce sujet puisque le cas est mentionné dans deux commentaires sous le présent article ainsi que dans un article récent sur la laïcité en France. Cela fait effectivement partie des exceptions à supprimer pour les républicains, ou à généraliser pour certains religieux.


          • docdory docdory 22 décembre 2008 19:02

             @ Courouve

            Bien sûr ! C’était sous-entendu dans mon commentaire .


          • docdory docdory 22 décembre 2008 19:05

             @ Gazi Borat

            Je me suis toujours insurgé contre le statut concordataire d’Alsace Moselle et contre l’existence d’un " ministre des cultes " .


          • gdm gdm 22 décembre 2008 15:27

            @Oudeis
            Cette activité de banque islamique ne me semble nuire à quiconque. L’Etat francais n’a doncc aucune raison légitime de l’interdire.

            J’ai lu un des liens sur le principe de la banque islamique. Selon ce que j’ai compris, la banque islamique achète et livre à l’emprunteur les produits dont il a besoin. Ensuite la banque et son client partagent les bénéfices. Ce procédé oblige au banquier à devenir investisseur, de fait, dans l’entreprise de son client. Ce schéma peut convenir à un petit nombre d’entreprise. Mais il me semble inadapté à la diersité des besoins de prêts des entreprises.

            Tout comptable expliquera qu’il n’est pas possible de déterminer le benefice comptable avant d’avoir fait la comptabilité sur une longue période. La comptabilité analytique est un peu arbitraire et n’est pas destinée à déterminer un montant des bébéfices nets à partager. Je ne vois donc pas comment la banque prêteuse peut reclamer sa part de benefice avant le bilan annuel de l’entreprise.


            • Oudeis 22 décembre 2008 15:37

              @gdm

              Mon propos n’est pas que l’Etat devrait interdire la finance islamique. Il n’aurait aucune raison d’interdire un organisme bancaire respectant les lois de la République.

              Ce qui me semble en revanche choquant est que l’Etat envisage de modifier la loi républicaine pour satisfaire à des principes religieux.



              • San Kukai San Kukai 22 décembre 2008 15:41

                À ce sujet, il manque à l’article un développement ; Le Figaro évoque un cadre juridique et fiscal plus favorable à l’accueil de la finance islamique. Il serait souhaitable ici de lire une analyse de ce cadre, afin de voir s’il déroge réellement à la loi commune.

                À la lecture des travaux de la Commission des finances du Sénat, on voit que Thierry Francq, chef du service du financement de l’économie à la direction générale du Trésor et de la politique économique, a rappelé les principes de neutralité budgétaire et de neutralité réglementaire.

                Jean Arthuis, a précisé quant à lui que si la finance islamique nécessitait une intervention du législateur, cette intervention devait, pour la partie fiscale, être faite à l’occasion d’une loi de finances, et pouvait, pour la partie juridique, être envisagée à l’occasion du projet de loi de modernisation de l’économie.

                Donc, l’intérêt serait de se pencher sur la loi de finance pour voir si elle sacrifie au principe de laïcité ou pas.


              • Martin D 22 décembre 2008 16:04

                rien de choquant pour moi, ça existe déjà en Grande-Bretagne, et je crois aussi en amérique du nord...

                en Islam, l’intérêt (= l’usure) est interdite...enfin, pas que pour les musulmans, mêmes pour les chrétiens...il fût un temps ou les chrétiens brûlaient et crucifiaient ceux qui pratiquaient l’usure (la plupart étaient de confession juive)

                d’éminents spécialistes en économie ont dit que si la finance mondiale étaient régulé comme le recommande la finance islamique il n’y aurait jamais eu de crise financière mondiale comme nous la connaissons actuellement....bien sûr, il y a un inconvénient dans la finance islamique, bcp estiment que trop de règles ne va pas générer de la croissance....


                • mcm 22 décembre 2008 16:17

                  "d’éminents spécialistes en économie ont dit que si la finance mondiale étaient régulé comme le recommande la finance islamique il n’y aurait jamais eu de crise financière mondiale comme nous la connaissons actuellement."

                  C’est qui ces éminents spécialistes ? Tarek Ramadan ? Le docteur Bucaille ?


                • San Kukai San Kukai 22 décembre 2008 16:42

                  D’éminents docteurs de la foi ont aussi dit que l’application internationale de l’intégralité de la loi islamique, qui est tout simplement l’émanation de la volonté de Dieu, permettrait d’apporter aux hommes le salut. Si c’est pas formidable !

                  Indépendamment des règles du culte à imposer dans la vie quotidienne (purification, jeûne, pèlerinage…), il faut réformer le droit concernant notamment les successions, le droit de la famille (divorce, autorité parentale…), l’âge légal du mariage, les règles sanitaires, la sexualité et l’adultère (pour l’homme, c’est avoir des relations sexuelles avec d’autres personnes que ses femmes ou ses esclaves ; mais il faut alors que quatre hommes témoignent qu’il y a eu pénétration, sinon, ça vaut pas), etc.

                  Il faut réintroduire aussi la loi du talion, interdire la consommation d’alcool, le blasphème et l’apostasie, rétablir la peine de mort (par lapidation, projection dans le vide à partir du plus haut lieu de la ville), et les punitions corporelles : le fouet, l’amputation et la crucifixion…

                  Il faut encore permettre de faire la guerre contre ceux qui ne paient pas l’impôt ou n’appliquent pas la loi islamique, restaurer l’esclavage…, bref, supprimer toutes les règles de droit forgées par notre pays depuis plus de deux siècles.

                  Un petit rappel : la Cour européenne des droits de l’homme fait observer l’incompatibilité des règles de la charia avec le régime démocratique.
                   
                   


                • foufouille foufouille 22 décembre 2008 16:45

                  le monde de la banque est complexe
                  ceux qui sont en place veulent continuer de se goinfrer
                  donc les banques cooperatives existe tres peu
                  faire une banque "musulmane" revient a nique la tronche des gros banquiers
                  d’ailleurs la chine envisage de cesser d’investir au states
                  parlea t’on d’exception chinoise ?
                  avec le travail a 12a.......


                • foufouille foufouille 22 décembre 2008 16:49

                  @ san
                  on pourrait restaurer aussi la loi cureton
                  catechisme, bapteme obligatoire
                  cremation de ceux qui utilisent des capotes ou refusent de se soigner en priant dieu
                  interdiction de l’avortement

                  dommage que le vatican ait pas de pognon a investir


                • San Kukai San Kukai 22 décembre 2008 16:53

                  J’ai dit exactement l’inverse quelques messages plus haut, à propos des aumôneries dans les établissements scolaires publics, du financement par l’État des établissements scolaires confessionnels, ainsi que du concordat en Alsace-Moselle.

                  J’ai clairement affiché ma religion et celle-ci n’a rien à voir avec le christianisme.


                • foufouille foufouille 22 décembre 2008 18:37

                  @ san

                  un laic n’entretient pas certaines religions, mais toutes ou rien
                  en france c’est pas le cas
                  peu importe tes lois
                  les lois ca se changent


                • San Kukai San Kukai 22 décembre 2008 18:40

                  Si tu veux supprimer le concordat en Alsace-Moselle, tu peux voter pour Mélenchon.
                  Si tu veux supprimer l’entretien des églises par l’État, il va falloir chercher ; je n’ai vu cette proposition dans aucun programme.


                • Le pirate des caraibes 22 décembre 2008 16:47

                  A quand les tribunaux islamiques ???? Hein ... pourquoi pas ??

                   smiley

                  Je suis revolté que des hommes politiques et des journaux puissent imaginer mettre en place de tels systemes de proselytisme en FRANCE !

                  Mais quand je vois agoravox faire de la pub pour des "rencontres musulmanes" , je ne m’etonne plus de rien.


                  • foufouille foufouille 22 décembre 2008 16:52

                    ce genre de "banque" me fait penser aux placements "ethiques"
                    en france total est considere comme ethique

                    on a aussi le commerce equitable. le producteur touche 10c de plus et le prix de vente est multiplie par 2 ou 3


                    • Warhouha Warhouha 22 décembre 2008 17:28

                      5 millions de musulmans en France, nous dis l’article (comme bien d’autres sources, d’ailleurs).
                      Je me demande comment ils sont comptés, mais je suis à peu près sûr qu’on me compte parmis eux.

                      Est-ce que je peux, en faisant preuve de la même "légèreté", estimer à 50 millions et des brouettes le nombre de chrétiens en France ? Non, ça serait con ? Je ne vous le fais pas dire.


                      • fouadraiden fouadraiden 22 décembre 2008 17:43

                         non les définitions ne sont pas scientifiques 

                         qd ils disent musulmans ils veulent dire populations musulmanes. les Ahmed, Rachida, Karim et autres Abel.
                         
                        ce qui n’a rien a voir avec le faite que toi dans ton coin tu penses que Mahomet et sa religion sont une farce. ils en ont cure.

                         c’est comme le cas juif, bcp sont athées mais reste attachés à Israel viscéralement ,et eux sont alliés de l’Occident. alors que toi ,ta famille ainsi que ts ceux avec les mêmes patronymes que toi pas du tout....


                      • appoline appoline 22 décembre 2008 18:26

                        "Paris cherche à attirer la finance islamique en France". Nos politiciens sont tellement limités qu’il n’y a pas que la finance qu’ils vont attirer.


                        • Radix Radix 22 décembre 2008 18:40

                          Bonjour

                          Une banque musulmane respectant le Coran qui interdit de prêter avec intérêt ?

                          Il vont avoir une foule de clients avec un prêt à taux zéro !

                          Le problème c’est qu’ils ne vont pas durer longtemps avant la faillite !

                          Radix


                          • Thoth 22 décembre 2008 23:05

                            Au fait : s’il y a des prêts à taux zéro, ils seront faits dans quelle monnaie ? Euro, Dinhar, Dirham ou bien... En monnaie de singe ?


                          • Thoth 22 décembre 2008 19:17

                            La charia, ce serait bien ! On pourrait ainsi couper les mains de tous ceux qui volent le peuple : banquiers malhonnêtes, PDG véreux, etc... Ils ne pourraient plus se gratter l’entrejambe. Ensuite, on couperait la langue des politiciens de tous bords qui passent leur temps à critiquer ceux d’en face, sans pour autant apporter de solutions valables à tous les problèmes. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès