Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > IVG, don d’organe, éducation : le drôle de futur proposé par le (...)

IVG, don d’organe, éducation : le drôle de futur proposé par le PS

Si le gouvernement a clarifié sa direction économique depuis plus d’un an, en penchant sans scrupule vers la droite, il semble qu’une nouvelle phase commence sur les questions sociétales avec trois projets quasi-simultanés qui donnent une image de la société qu’il veut nous laisser.

Tout laisser faire ?
 
Bien sûr, des néolibéraux trouveront que rassembler ces propositions sous l’angle du laisser-faire est abusif, mais quand on y regarde de près, n’est-ce pas ce qui rassemble la suppression du délai de réflexion pour l’IVG, l’évolution de l’apprentissage des langues ou le projet sur les dons d’organe  ? Bien curieusement, l’examen du projet de loi sur la santé a vu naître un amendement pour faciliter les IVG en supprimant le délai de réflexion. Même si je suis un partisan convaincu de la nécessité de permettre l’IVG, en revanche, l’apparition de cette proposition est étonnante : jamais je n’avais entendu dire que la façon de faire de notre pays était déraisonnablement contraignante. Pourquoi l’assouplir ?
 
En effet, il s’agit d’un geste lourd et il semble a priori raisonnable de ne pas le faire à la légère, même s’il est important de préserver cette liberté, que le FN questionne. Mais pourquoi donc, si ce n’est par dogmatisme laisser-fairiste, assouplir les règles actuelles ? De même un amendement est apparu qui propose qu’à moins que le mort n’ait expressément refusé le don de ses organes, il serait possible de les lui prendre sans même l’accord de sa famille. On peut voir cela comme une intrusion insupportable de l’Etat dans la fin de vie, mais je me demande s’il ne s’agit pas plutôt d’une logique laisser-fairiste, d’un manque de respect de la dépouille d’un mort, pour laisser-faire, même très brutalement, des prélèvements.
 
Le passé, tu brûleras
 
Bien sûr, des vies pourraient être sauvées si plus de personnes acceptaient de donner leurs organes. Mais il me semble que la société gagnerait plutôt à promouvoir le don volontaire et a priori, des organes, plutôt que de permettre, sans avis contraire, des prélèvements non souhaités par la famille. Voici un projet très violent, qui me semble révéler le caractère un peu totalitaire des ultralibéraux. Et ce manque de respect du passé se retrouve aussi dans les projets du gouvernement sur l’enseignement des langues étrangères. La ministre de l’éducation devrait se préoccuper de l’apprentissage du français et du calcul étant données les performances décevantes de notre système éducatif, jadis envié dans le monde.
 
Mais non, elle décide de consacrer l’essentiel des nouveaux moyens de son ministre à l’apprentissage de l’anglais, dès le primaire, et d’une seconde langue vivante dès la 5ème au lieu de la 4ème. Et, comme le dénonce Pascale Fourier, parallèlement, l’apprentissage du latin et du grec devrait pâtir de ces initiatives. Mais notre ministère ne semble plus se soucier de transmettre notre culture et notre histoire, du moment où elle repose sur quoique ce soit qui soit un peu passé, préférant suivre les sirènes du moment du monde de l’entreprise, où l’anglais est la nouvelle lingua franca. Une grave erreur car cela pourrait changer à l’avenir, du fait de la technologie ou de l’évolution géopolitique du monde.
 
Quand on ramène l’IVG à un acte plus anodin, que l’on pense qu’il doit être possible de prélever l’organe d’un mort sans son accord et celui de sa famille et que l’on oublie ses racines, faut-il seulement s’étonner que certains finissent par se tourner, parfois de manière caricaturale vers le passé ?

Moyenne des avis sur cet article :  3.14/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • lsga lsga 27 mars 2015 16:00

    Le futur ? Par le PS ? 

     
    François Hollande en 2014 a relancer massivement la production de plutonium militaire (pic d’activité des centrales nucléaires durant toute l’année 2014, elles n’ont jamais tourné autant toute en même temps, et cela, malgré la baisse de la consommation électrique en France à cause d’une année douce)
     
    Poutine vient de réussir son premier test de missile atomique thermosphérique (plus de 160Km d’altitude, cela rend caduc le bouclier anti-missile) ; après plusieurs essais ratés au dessus de l’Europe. Ces missiles ont été transférés au Vénézuela il y a quelques semaines de cela, et Obama se prépare à la Guerre. 
     
     
    La Guerre Mondiale est sur le point d’éclater. Ne croyez pas que les USA et la Russie sont ennemis : ils vont se battre l’un contre l’autre, comme deux gentlemen jouent aux échecs, comme deux chevaliers font de la joute. Leurs oligarchies respectives ne craignent rien. L’ennemi, c’est vous, la classe mondiale des prolétaires qui commençaient à se révolter partout, et qui était sur le point de lancer une grande Révolution en Europe.
     
    A la terza !

    • ETTORE ETTORE 27 mars 2015 16:35

      Isga @

       
      Les échecs se jouent sur un échiquier
      La base lisse et glissante à souhait comme la fange à laquelle ils nous comparent, c’est nous, « la classe mondiale des prolétaires »
      On pourrait bien les mettre en avant et s’en servir comme bouclier humain
      Les règles sont faites pour être bousculées.
      Ceux qui gagnent sont ceux qui ont de l’imagination.
      Les désespérés en ont ....des fois, et il suffit d’un coup !

      • Samson Samson 27 mars 2015 18:55

        « Mais notre ministère ne semble plus se soucier de transmettre notre culture et notre histoire, du moment où elle repose sur quoique ce soit qui soit un peu passé, préférant suivre les sirènes du moment du monde de l’entreprise, où l’anglais est la nouvelle lingua franca. »

        Business is business !

        Après le mariage pour tous - je n’ai rien contre le principe contractuel, mais l’enjeu semblait surtout d’ouvrir les juteux marchés de l’insémination artificielle et de la grossesse pour autrui -, voici la suppression du délais de réflexion pour l’IVG et le recyclage obligatoire des organes de deuxième main, autant d’excellentes nouvelles pour tout actionnaire avisé du secteur des bio-technologies.

        Comme toute référence à des racines culturelles, religieuses, linguistiques ou patrimoniales susceptibles - hors argument pour dépliant touristique -, de contribuer au développement du sens critique, toute considération éthique et autres délais de réflexion constituent désormais autant d’intolérables obstacles aux « lois » du marché et au culte de la sainte Croissance, qui ne se pratiquent que dans l’immédiateté et dont l’énoncé correct requiert l’anglais.

        Et lorsque les sombres intérêts de la financratie ne peuvent s’appuyer sur la « ringardise » d’une frange de la droite pas encore « décomplexée » et toujours attachée à des principes et traditions républicains, devinez qui devient par les vertus de la Pensée Unique son meilleur allié ? smiley


        • exocet exocet 27 mars 2015 22:41

          Le « don d’organes » si on ne s’y est pas expressement opposé.... peut il encore s’enoncer comme celà.....ne devrions nous pas plutôt dire le « prelevement d’organes »......

          Une sorte d’ultime impôt, payé par ceux qui sont restes à peu pres sains, ceux qui ont trimé au chantier ou a l’usine, frugalement nourris, à ceux qui ont confit dans leurs fauteuils, surnourris au quatre etoiles.......et qui ont besoin de chair fraiche.....et peuvent payer.

          l’un des rares domaines, ou, presque inexplicablement, les fonctionnaires en charge, montrent un zèle féroce à prélever leur tribut...

          -celà va jusqu’a des documents de l’agence de bio medecine, enseignant une sorte de « méthode de vente forcée » du « don » aux intervenants face aux familles de mourants.
          -cela va jusqu’a des rencontres discretes entre responsables de l’agence de bio medecine et responsables des samu de france pour mettre sur pied des strategies furtives et honteuses de tromperie des familles, dans le but d’extorquer les organes des proches mourants.

          Ce viol des corps et des âmes, qui contrairement à ce qu’exige la loi s’effectue toujours sur des morts non encore décédés (nuance importante), ne peut il s’assimiler au viol des corps et des ämes commis par les pedophiles ?

          Les buts ne sont pas identiques, les personnes et les procedes presentent par contre des ressemblances : mépris de l’homme et de l’humain considéré comme une chose, ruse, mensonge, tromperie, insensibilite à la souffrance d’autrui.......

          Quel dommage : hier soir je suis allé à un apéritif pré-electoral organisé par les socialistes locaux.

          moi qui ne votais plus depuis un certain temps, j’ai apprecié cet apéritif et ces gens et me suis dit, par reconnaissance du ventre : dimanche je voterai pour eux.

          Quel dommage qu’ils soient finalement, aussi cons, nos législateurs, et aussi malhonnetes que leurs adversaires.

          Dimanche je resterai chez moi.


          • La Dame du Lac La Dame du Lac 28 mars 2015 17:11


            Il y a un fait qui m’inquiète au plus haut point lorsque je regarde le déclin moral et économique de notre nation que les fossoyeurs de l’Elysée ont détruite. Depuis de nombreuses années en effet , les entreprises n’ont plus de « personnel » mais des « ressources humaines ». Ce n’est pas anodin : cette sémantique trahit un changement de mentalité et de « paradigme » économique totalement immoral. C’est une illustration emblématique de ce qui est tout simplement une régression de civilisation. Ainsi, l’homme, rebaptisé " ressource humaine", qui a échappé à son assassinat intra utéro par avortement, sera-t-il plus que jamais matière à profit pour les intérêts économiques et financiers apatrides de Wall Street

            La France n’est plus que l’ombre de sa grandeur passée....


            • La Dame du Lac La Dame du Lac 28 mars 2015 17:11

              J’ai beaucoup aimé le parallèle avec le sublimissime et prophétique roman de George Orwell « 1984 ». Nous pourions aussi parler de la "Chambre 101", cette chambre de torture et de réeducation pour les récalcitrants au système totalitaire de Big Brother.


              • Parrhesia Parrhesia 28 mars 2015 20:55

                Prélèvement d’organes autorisés a priori…

                 Notre statut de veaux se confirme !

                Si nous n’avons pas précisé, sur le chemin de l’abattoir, que nous ne voulions pas être dépecés, ce sera cuit !!!

                Et ceux qui auront refusé de se laisser mutiler ? Devront-ils payer une taxe post mortem à prélever sur leur succession ?

                « L’Habeas Corpus » de nos voisins britanniques ne portait que sur la liberté de leurs corps vivants, non sur le respect de leur corps post mortem ! Il est vrai que l’on ne peut pas penser à tout !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès