Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > J’ai une chance inouïe ! J’habite une « commune populaire » en (...)

J’ai une chance inouïe ! J’habite une « commune populaire » en banlieue

Quelle aubaine je le sais, j’en suis conscient, je suis un privilégié !
Certes, les impôts locaux et fonciers sont plus élevés que dans d’autres communes, aucun entrepreneur ne veut y implanter son entreprise mais ce sont les conséquences minimes des inégalables avantages et du cadre pittoresque dont nous, heureux habitants de cette charmante commune, bénéficions.
’, $(’.barre_inserer’)[0]) ;" style="text-align : left" title="Double-cliquez pour insérer ce raccourci dans le texte">
’, $(’.barre_inserer’)[0]) ;" style="text-align : left" title="Double-cliquez pour insérer ce raccourci dans le texte">  
’, $(’.barre_inserer’)[0]) ;" style="text-align : left" title="Double-cliquez pour insérer ce raccourci dans le texte">  

La politique, la gestion urbaine, économique et sociale menées de main de maître depuis plusieurs années par nos excellents conseils municipaux ont modelé cette commune de manière efficace et irréversible. Ici on vit la forme la plus aboutie de la politique de la « mixité sociale » et de la « diversité ». Aucune chance de retour en arrière, ceux à qui cette politique ne convient pas ont quitté les lieux et les autres évitent soigneusement de s’établir ici.

Tous les continents ou presque sont représentés ! Pas besoin de prendre l’avion pour faire connaissance avec des peuples lointains, il suffit de sortir sur le pas de sa porte pour rencontrer d’autres ethnies, découvrir d’autres cultures, des modes de vie différents, entendre des dialectes de toutes sortes, déguster des plats exotiques inconnus, inhaler des parfums persistants et inaltérables, admirer des tenues vestimentaires insolites et variées, sentir vibrer la ferveur d’une religion adulée.

Dans notre bonne ville pas de chicaneries administratives ! Les services de la mairie sont organisés efficacement pour faire obtenir les aides sociales à ceux qui en expriment le besoin.

C’est une ville d’une propreté irréprochable, grâce notamment à ses habitants d’une civilité indéniable qui n’hésitent pas à poser délicatement sur les trottoirs des gravats divers et variés, pièces automobiles usagées (certains sont des mécaniciens hors pair, remplaçant les pièces essentielles d’un moteur avec peu d’outillage et dans un temps record)…facilitant ainsi le travail des employés municipaux chargés du nettoyage et participant, à l’occasion, à la préservation de l’emploi local.

Pour le stationnement automobile, inutile de tourner, virer pour chercher une place adéquate pour se garer, ici on se gare là où on le souhaite, même et surtout en double file, il n’y a aucun souci, il n’y a pas ici, bien évidemment, de vidéosurveillance et encore moins de police municipale !

Vivre ici, c’est la certitude d’avoir des écoles, des collèges garantissant une certaine réussite scolaire (mais surtout sans élitisme !) avec des enseignants jeunes, dynamiques et souvent renouvelés. C’est avoir des commerces de proximité tels que : boucheries halal avec étals débordant de viande, boutiques de téléphonies à foison, innombrables pizzerias avec livraison à domicile, coiffeurs stylistes, bars et restaurants spécialisés pour chaque communauté au niveau de la cuisine, de la musique avec en prime les chaînes de télévision.

Habiter ici, c’est aussi avoir des voisins sympathiques, discrets, avenants, ayant un sens inné du savoir-vivre qui n’hésitent pas à vous faire partager leurs goûts musicaux et leurs langues si mélodieuses quelle que soit l’heure, les voir parer leurs balcons, appuis de fenêtres de paraboles si décoratives. C’est aussi se voir affubler par leurs charmants bambins de gentils surnoms tels que « fromages », « céfran », « sous-chiens », « babtou »…

D’ailleurs ces charmants bambins sont aussi les acteurs les plus dynamiques de la ville. Ils gagnent très jeunes et très bien leur vie en revendant des produits particuliers (illicites paraît-il !) sur place avec un sens du marketing, du commerce, de l’organisation et une efficacité que leur envient, j’en suis sur, les dirigeants de PME en mal de développement. De plus, ce sont des fournisseurs de marchandises en tout genre aussi bien achalandés que les grandes enseignes : envie ou besoin d’un téléphone dernier cri, d’une télé, de pièces de rechange pour n’importe quelle marque d’automobiles ils vous les proposent à des prix défiants toute concurrence.

Et la police me direz-vous ? S’il n’y a pas flagrant délit, il n’y a aucun risque, pas de témoins, pas de balance dans la population ! Ici c’est la solidarité qui règne, la vraie, tout le monde y trouve son compte !

Et en plus ils animent les quartiers avec des spectacles gratuits réjouissant petits et grands : courses de motos, rodéos de voitures, animations pyrotechniques…organisent des barbecues gratuits en plein air dès que le climat le permet et ce tard dans la nuit avec une sono digne des concerts les plus sophistiqués et une musique moderne aux chansons si romantiques exaltant l’amour de l’autre et la joie de vivre.

Ils ont aussi un sens inné de la décoration urbaine en décorant, avec les encouragements du service culturel de la ville bien sur, les murs d’immenses fresques à la gloire de leurs héros grandioses et maîtrisent aussi l’art de la peinture rupestre sur n’importe quel support avec des écrits tels que : « fuck la bac », « nike la police », « quartier X en force »…

Certains ont même une « conscience politique internationale » et collent sur tous les supports urbains tels que les lampadaires, feux tricolores des auto-collants : « Palestine vaincra ! ».

Si toutefois, par incompréhension sans doute, quelques administrés de notre charmante commune s’interrogent, voire interpellent le maire, ici pas de langue de bois, cet édile compétent vous l’affirme haut, fort et clair :

Les problèmes c’est la faute au gouvernement, les remèdes c’est à lui de les trouver !

Vous êtes un inconditionnel du multiculturalisme, un ardent défenseur de la « mixité sociale », vous souhaitez vous impliquer personnellement par vos actes dans la lute contre le racisme, vous voulez vivre avec intensité une grande aventure humaine, dans un environnement hors du commun, n’hésitez plus, je vous le recommande :

Venez vivre dans une « commune populaire » de banlieue !


Moyenne des avis sur cet article :  3.59/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • Kalki Kalki 23 septembre 2011 09:58

    Plus personne ne travaille,

    vous ne travaillez pas, et vous n’irez pas jusqu’à la retraite.

    50 euro de materiel pour produire votre nourriture


    • devphil30 devphil30 23 septembre 2011 10:20

      Merci pour ce trait d’humour 


      • Piotrek Piotrek 23 septembre 2011 10:50

        Mais tu fais quoi là bas ?

        Nous les mecs de droite on a bien du faire venir tous ces gens de l’étranger pour presser sur les salaires, sinon aujourd’hui on paierait les boulots pourris avec des stocks options. Pense-y ! Le plombier ? Polonais. L’éboueur ? Marocain. La femme de ménage ? Mauritanienne. Le mec qui ramasse les légumes ? Ha je sais pas mais sûrement des pays de l’est...

        La croissance ça se fait aussi en réduisant les coûts !


        • Gavroche Gavroche 23 septembre 2011 11:51

          Et les mecs de gauche se battent avec ardeur pour défendre les salariés, empêcher le dumping social, lutter contre l’immigration clandestine..


        • Gavroche Gavroche 23 septembre 2011 11:52

          Tract ou vérité inaudible pour certains ?


        • Kalki Kalki 23 septembre 2011 11:58

          les mecs qui nous dirigents seraient bien incapables d’avoir des idées lumineuses : ou de tirer la croissance, la production ou le reste, par contre taper sur ceux d’en bas, y compris classe moyenne , ca, ils pensent pouvoir faire

          mais au fait, je vous rappelle que dans cette « classe moyenne », il y a des personnes beaucoup plus compétente, et intelligente que vous ...


        • Gorette farceuse Gorette farceuse 23 septembre 2011 21:18

          Ca ne vous concerne pas donc ça n’existe pas... intéressant. Je vis moi aussi dans le même environnement, les spectacles pyrotechniques aussi je connais, les soirées pyjama dehors pieds nus avec les voisins ce n’est pas une hallucination à regarder les voitures brûler même sans émeutes, le reste non plus n’est pas une hallucination. Les meurtres de personnes du voisinage aussi je connais, ça met une certaine animation dans le quartier. Tout ce qui est dans l’article fait partie du quotidien de ceux qui sont condamnés à vivre dans ces quartiers. Vous parlez de la télé, mais mon pauvre ami, la télé ne raconte pas le quart de ce qui se passe. Pour vous c’est un sentiment d’insécurité, de peur, bref, c’est dans la tête. Ce n’est pas un sentiment, ce n’est pas de la peur, passé un certain stade on est blasés c’est différent.
          Je ne sais pas sur quelle merveilleuse planète vous vivez mais profitez-en bien car ces charmantes banlieues grandissent, grandissent....
          Si vous pensez bêtement que ce n’est que du bourrage de crâne en prévision d’élections c’est que vous êtes soit totalement inconscient soit franchement crétin, dans les deux cas l’humanité a bien du souci à se faire avec des personnes comme vous. Le doigt montre la lune et l’imbécile regarde le doigt... Détachez donc votre regard du doigt et sortez un peu de vos sentiers battus si confortables.


        • Gavroche Gavroche 23 septembre 2011 22:48

          @ Sabine : Merci pour votre témoignage et gardez un certain moral quand même.


        • Yohan Yohan 23 septembre 2011 22:59

          Perséus

          Soit vous êtes confondant de naïveté soit vous êtes un maître dans l’art de la dénégation et du botter en touche

        • Gavroche Gavroche 23 septembre 2011 23:00

          @ Sabine : merci et oui il faut beaucoup d’humour, ça aide.


        • sbmk 23 septembre 2011 12:04

          C’est supposé être de l’humour ?

          En ce qui me concerne, j’habite en périphérie de Strasbourg (Koenigshoffen pour ceux qui connaissent, c’est un quartier sans être une commune indépendante mais ça en aurait l’envergure) et je retrouve dans mon quotidien l’essentiel de de ce qui est cité dans cet article (sauf que les rodéos sont très rares et que personne ne milite pour la Palestine aux feux).

          Le tableau n’a rien d’idyllique, c’est très coûteux (j’ai la joie d’être propriétaire dans une résidence qui a le même type d’architecture que celle de la photo, les ouvertures condamnées en moins) à cause des incivilités que personne ne peut condamner (on ne peut pas verbaliser les gens - aperçus en train de le faire - qui laissent les poubelles et les meubles dans le couloir, mais l’enlèvement coûte cher !) et pas agréable à vivre.

          C’est le résultats d’une dizaine d’années de diversitude et de mixitude, dans un quartier populaire à la base (pas bourgeois mais essentiellement Famille Groseille et primo-accédants pas assez fortunés pour aller en zone pavillonnaire, comme moi) qui s’est dégradé à mesure que sa population a changé.

          Alors oui, venez-y pour voir ça en vrai. Vous ne serez certainement pas tués ou agressés, mais il faut vraiment y croire très fort pour considérer ça comme un progrès social incontournable et enrichissant. L’idéal parision qui nous rattrape en quelque sorte.

          J’ai très envie de partir, mais voyez-vous, c’est un quartier qui n’a pas la cote et personne n’en veut plus. Alors la revente de mon appart, c’est un peu mort et je n’aurais pas les moyens d’aller à peine plus loin, où c’est moins « enrichi culturellement » mais où les tarifs nécessitent d’être riche ... financièrement (et pourtant, on n’est toujours pas dans les beaux quartiers, loin de là !)

          Est-ce que ça ne serait pas fondé ? Moi je crois bien que oui, malheureusement !


          • Gavroche Gavroche 23 septembre 2011 12:12

            Excellent !!


          • Redj Redj 23 septembre 2011 12:18

            @ l’auteur,


            vous n’avez qu’à déménager !!

            • Gavroche Gavroche 23 septembre 2011 12:38

              Bah voyons ! C’est tellement plus facile !


            • jakback jakback 23 septembre 2011 16:30

              Alors comme cela gavroche doit déménager ! vous faites faire aux autres, ce que vous condamnez pour les étrangers.


            • foufouille foufouille 23 septembre 2011 17:47

              « vous n’avez qu’à déménager !! »
              tout a fait
              mais evites certains villages ou les bandes sont tres blanche
              et ou les gendarmes trop occupes car tu es pas assez riche


            • paoum 23 septembre 2011 14:09

              l’auteur nous parle d’un quartier pauvre, en fait....comme ça a toujours été.

              c’est une belle caricature qu’il nous fait là...y habite-t-il réellement pour n’en voir que les poncifs qu’il décrit ?

              a-t-il oublié ce magnifique plan marshall des banlieues qui n’a jamais existé ?

               la misère n’a jamais aidé les gens à vivre dans de bonnes conditions, quelles que soient ou aient été leur origine.

              je tiens à préciser que j’habite précisément et depuis toujours dans ce type de quartier, j’y reste et pas parce que je n’ai pas le choix, mais parce que c’est tout à fait vivable, contrairement à ce que l’on voudrait faire croire.je ne vois, moi que des humains qui essaient de vivre, j’y ai beaucoup d’amis, je n’ai jamais entendu personne proférer les insultes racistes dont l’auteur nous fait part...

              j’ai souvent constaté que, pour peu qu’on y sourie, l’immense majorité des visages s’éclairent, ce qui n’est pas le cas dans les centre-ville ou on ne peut même pas demander l’heure dans la rue...

              j’ajouterai qu’il y a des cons partout...et des péquenots aussi...


              • Gavroche Gavroche 23 septembre 2011 14:57

                Désolé mais les quartiers pauvres ça n’a pas toujours été comme ça. Caricature ? Et non malheureusement c’est la réalité. La « misère » n’excuse pas tout, même en souriant.


              • Gavroche Gavroche 23 septembre 2011 14:59

                A Perseus : un zeste de perfidie pour décrédibiliser ?


              • Gavroche Gavroche 23 septembre 2011 15:13

                y en a même pour qui le bouc émissaire c’est le « F.Haine » smiley LOL 


              • Gavroche Gavroche 23 septembre 2011 15:22

                Merci et sans rancune malgré nos divergences ! 


              • paoum 24 septembre 2011 02:10

                « Désolé mais les quartiers pauvres ça n’a pas toujours été comme ça »

                ah bon ?

                il serait bon de se souvenir des quartiers pauvres de l’après-guerre ( cf l’abbé pierre), et plus tard des sacrés marlous qui y officiaient, ou il ne faisait pas bon se balader si on voulait éviter les coups de surin et les mauvais coups tout court, les fortifs et autres...ça puait la sueur , le sang et la misère bien pire que maintenant, non ? gavroche ? elles sont loin les barricades hein !

                comment amalgamer tout un quartier de plusieurs milliers de personnes avec une centaine de fout-la-merde ?

                je persiste à dire qu’éradiquer la misère (sociale,culturelle et misère tout court...) rendra ces endroits bien plus vivables, mais ne changera pas la proportion de cons.

                je suggère donc à l’auteur de louer son appart à un étudiant, une infirmière, un jeune prof (etc...) qui sera ravi d’en avoir un bon prix, et de déménager dans un quartier bien « blanc » ( puisque c’est quand même un peu de cela qu’il nous entretient) et de revenir nous faire un rapport sur ce paradis si ardemment souhaité, on est si bien entre soi...lol !


              • LE CHAT LE CHAT 23 septembre 2011 14:21

                ça ressemble à quelques endroits ici dans les Bouches du Rhône que je connais bien , quel bonheur de vivre dans une ville de gauche au pays de Guérini ! smiley


                • LE CHAT LE CHAT 23 septembre 2011 14:22

                  quoique j’ai aussi habité Grande Synthe à coté de Dunkerque , et c’est kifkif la m^me chose !


                • jakback jakback 23 septembre 2011 16:36

                  LE CHAT,

                  Tu devrait faire gaffe, lorsque tu changes de litière. A ta décharge, il est vrai, qu’il est de plus en plus difficile d’en trouver non souillées.

                • eric 23 septembre 2011 16:07

                  C’est rigolo, mais pour autant que je comprenne, déjà décalé par rapport à a réalité.
                  D’après l’Ined, déjà 58% des gens recensés comme « ouvriers » vivent désormais dans des villes en dessous de 10 000 habitants. et en Seine Saint Denis, 90% de la population active du secteur privé est étrangère( derniers travaux de Michèle Tribalat). Ne cohabiteraient donc plus dans les banlieues qu’une très faible minorité de français, dont une quantité importante de retraités, (ceux dont les enfants n’ont pas veillé à les déménager en province(, des fonctionnaires,( pas toujours logés sur place ). Ceci d’ailleurs pourrait être confirmé par le maintient de bastions communistes dans les banlieues populaires. SI il n’y a plus guère d’électeurs et qu’ils sont pour la plupart retraités, on comprendrai le maintient de ce parti qui depuis que les radicaux ont cessé de faire semblant d’exister, serait, à tous les sens du terme, le plus vieux parti de France....
                  Là ou votre humour risque de tomber complètement à plat, c’est que 60% travaillent dans les services à la personne, essentiellement dans les centre urbains a proximité. Là les population bénéficient de tous les avantages que vous décrivez sans à peu prêt aucun des inconvénients, sauf jour de manif. La cuisine exotique de la femme de ménage Kabyle, les boubous de la nounou africaine, et le sourire sympathique du boueux malien ( si ils se lèvent assez tôt). Ayant la même connaissance des problèmes de l’immigration qu’un touriste qui resterait enfermé dans son club med pourrait avoir de l’Afrique, ils risquent même de prendre votre papier au premier degré. D’ailleurs, il y a eu ici des articles de gens qui ont fait le choix que vous recommandez et le commentaient avec enthousiasme. Il est vrai que je n’ai pas vu leurs épisodes suivants.....
                  Il me semble qu’il faudrait leur montrer le film « la citée de Dieux » qui montre que si on prend des gens pas plus méchants que la moyenne et qu’on les mets dans un certain type de situation, on a toutes les chances d’obtenir un même type de résultat. Avec le prisme de l’exotisme bérésilien, peut être comprendraient ils alors que dire qu’il existe de vraies difficultés dans les banlieues n’est pas uniquement le reflet d’un fascisme stigmatisant les étrangers.


                  • Gavroche Gavroche 23 septembre 2011 17:05

                    Décalé par rapport à « votre » réalité= sûrement !
                     Avec le prisme « français », il existe effectivement de vraies difficultés dans les banlieues et pas uniquement dues au « fascisme » stigmatisant.


                  • eric 23 septembre 2011 19:17

                    A l’auteur, loin de moi l’idée de nier votre réalité, ce sur quoi je voulais insister,
                    1) c’est qu’on en est plus à des banlieues populaire française en but à une pression migratoire, mais déjà à un phénomène massif de fuite du dit populaire français face à cette situation et que c’est un des enseignement des évolutions mise en évidences par les dernier recensement.
                    2) Que les principaux bénéficiaires de cette situation, les élites des centres villes décisionnaires, ne peuvent qu’avoir une profonde incompréhension des difficultés que cela pose parce qu’ils ne voient que les aspects positifs pour eux : en caricaturant, des femmes de ménages pas cher.


                  • Gavroche Gavroche 23 septembre 2011 19:21

                    @ éric : OK ! Je vous avais mal compris, désolé.


                  • foufouille foufouille 23 septembre 2011 17:50

                    solution : tu te tires
                    tu as toujours 2 jambes et 2 bras ?


                    • Yohan Yohan 23 septembre 2011 18:49

                      Voilà le monde de demain, celui que nous promet Madame Brochen, celle qui a tellement le goût des autres, qu’elle vient nous dire, dans la bouche de celui qui a le goût des femmes de chambre, que nous avons besoin d’immigration, encore et toujours plus.

                      D’ailleurs, pour nous témoigner leur amour des autres, ils achètent des RIAD à Marrakech, une villa à Tunis. Qui pourrait leur reprocher de ne pas montrer l’exemple, hein ? smiley smiley

                      • Gavroche Gavroche 23 septembre 2011 19:00

                        @ Perseus : avec le plein accord et le soutien de leurs administrés qui veulent que leurs villes restent « tranquilles ».


                      • jakback jakback 23 septembre 2011 19:02

                         Perseús,

                        ne confondez pas, ce sont les électeurs qui préfèrent payer l’amende. Ils élisent leur Maire pour cela.
                        Chacun choisit ainsi avec qui il a envie de vivre. Pour une fois que les « riches » paient plus que les autres, vous les stigmatisés encore.

                      • jakback jakback 23 septembre 2011 19:05

                        Ils y a des villes ou la mixité ethnique est forte, et très vivable. Monaco.


                        • Gavroche Gavroche 23 septembre 2011 19:07

                          Bien vu ! Mais la c’est un autre monde !


                        • Gavroche Gavroche 23 septembre 2011 19:14

                          Ou d’une Aston Martin vandquish ! lol


                        •  C BARRATIER C BARRATIER 23 septembre 2011 19:52

                          Voilà un auteur qui cache son nom et ne cite même pas la ville dont il parle ; ce qui empêche tout le monde d’aller vérifier ! Dans le doute (je ne crois que ce que je vois), je ne crois pas un mot de ce pamphlet de propagande, il ne suffit pas d’écrire correctement pour que ce qu’on écrit représente la réalité. Une fiction sonc, à ce que je pense. Ce n’est pas le premier papier de ce type, voir ici (j’étais allé voir sur place et le pamphlet avait tout faux ; mais l’auteur avait joué, lui, franc jeu)

                          « Riposte à riposte(non)laïque »

                          http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=127

                          S’agissant de NEULLY et des villes qui n’ont pas leur contingent légal de logements sociaux, il faut en finir avec le système des amendes, qui font rigoler les riches, il conviendra à la majorité révolutionnaire qui va prendre la relève en 2012 de réécrire la loi : l’Etat expropriera les surfaces de terrains privés supérieurs à la moyenne nationale des propriétaires de maisons en ville équivalente, construira à la place de la commune les logements sociaux correspondant au nombre légal et assurera la distribution location de ses logements. La manière forte s’impose dans les communes que l’on rendra populaires.


                          • Gavroche Gavroche 23 septembre 2011 20:00

                            Vous avez le droit de ne pas me croire, pas de soucis la-dessus mais je ne comprends pas l’histoire du papier sur un autre site. Vous voulez sous entendre que c’est moi ?


                          • foufouille foufouille 23 septembre 2011 20:09

                            bien sur que c’est vrai
                            on est pas dans le monde des bisounours
                            tu peut meme te faire tabasser car tu lis un livre dans certains coins de france

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès