Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > J’écris ton nom : solidarité !

J’écris ton nom : solidarité !

Beaucoup de nos concitoyens souffrent... Le chômage, la vie chère, un logement de fortune.. voici là des fleaux qui ne sont pas naturels !.

Aujourd'hui les CAF sont sommés de mettre en pratique la loi proposée par le député Eric Ciotti et votée par l'Assemblée nationale.

 Elles vont suspendre les allocations familiales pour absentéisme scolaire.

Voici là un nom de député à ne pas oublier....Il fait honte à la République !

C'est la double peine pour les familles en grande difficulté : elles ont déjà beaucoup de mal à faire face aux difficultés de la vie, à l'éducation de leurs enfants notamment quand ils entrent dans la pré adolescence , elles vont perdre le peu qui les aidait à nourrir et habiller leurs enfants.

Il faut résister, ne pas appliquer cette loi inique et scélérate.

La vie est difficile pour beaucoup mais tous ceux qui légifèrent sans réfléchir devraient venir dans les quartiers, ils constateraient qu'il existe aussi des réseaux de solidarité, des associations de femmes qui luttent avec beaucoup de pédagogie et de réussite contre l'absentéisme scolaire....

Il existe aussi des solidarités de voisinage, en ville comme en campagne comme celles présentes dans ce roman qui raconte l'histoire de Tom !

"Tom petit Tom tout petit homme Tom" , roman de Barbara Constantine, livre de poche, 6 €, 211 pages, mars 2011
 

Que du bonheur pour le lecteur....

A vrai dire, j'ai failli passer à côté du livre car le titre me semblait à première vue un peu fantaisiste.

Ma curiosité a emporté le morceau et j'ai pu passer un moment délicieux...

Voici le livre qui se lit comme on déguste un jus de fruit, tranquillement et en plus le goût est vraiment agréable.

Tom a 11 ans, il vit avec sa mère dans un mobil home...Ce n'est pas toujours la fête car il faut de l'argent pour faire bouillir la marmite et il n'y en a guère....

Le petit garçon va faire ses courses tous les jours ou presque dans le potager des voisins !?

Il prend justece qu'il faut sans plus et remet tout en ordre.

Sa mère Joss n'a pas eu de chance dans la vie, enceinte à 13 ans, elle élève seul son petit garçon mais aujourd'hui elle prend deux décisions importantes : étudier en même temps que son fils pour avoir un métier reconnu et.... mais cette deuxième décision sera assez vite dévoilée au lecteur, patience donc.

La DDASS n'est pas présente, elle rôde tout de même comme une menace...

Tom doit bien se conduire, bien travailler à l'école et ne pas faire sécher les cours sinon...attention il pourrait être placé dans une famille d'accueil.

Le monde décrit dans ce roman n'est pas idéal mais à côté des profiteurs, existe une humanité faite de petites gens qui savent s'épauler .

Le suspense n'est pas insoutenable, c'est belle histoire, un conte du vingt et huitième siècle qu'on aimerait ne pas voir finir.

Sans dramatisation, avec beaucoup de poésie, l'auteure traite des questions sérieuses et graves : la condition des familles mono parentales, le chômage des jeunes, l'impossibilité de se loger décemment quand on a un petit boulot et ces vieux, isolés qu'on laisse parfois crever.... Mais là parfois il y a un petit Tom qui veille et qui va s'occuper de cette pauvre mamie tombée dans son jardin....

Que du bonheur et une leçon de morale...

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  3.8/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • schwitters schwitters 6 juin 2011 16:24

    Je sens autour de moi comme une obsession, serrer les fesses et surtout garder son pré carré, et la solidarité : soit « bof », soit « ça suffit ».

    Comme vous, je ne comprends pas...
    Arriver à un tel taux de connaissances, d’outils de réflexions, pour aboutir à des pouvoirs aussi caricaturaux ! Heureusement, il existe les services et les aides de proximité, merci à eux tous...



    • SOLIDARITE

      EN FRANCE C EST L INDIFFERENCE QUI TUE.............celle des vieux riches ou celle des jeunes pauvres..

      SOLIDARITE MOT A GOMMER DANS LE DICTIONNAIRE...IL N Y A PLUS QUE LES POLITICARDS DE L UM....PS QUI SOIENT SOLIDAIRES...ILS NE VEULENT PAS PARTAGER LEUR GATEAU.....EN OR...


      TOUSENSEMBLE CONTRE LE FRIC-ROI


      • french_car 7 juin 2011 10:05

        Bravo Mr Chalot pour cet article dénonçant le scandale d’un gouvernement dépensier qui tente de faire de misérables économies sur le dos des plus pauvres.
        Vu le nb de réponses on voit que ça intéresse moins que la pédophilie ou l’affaire DSK hélàs...


        • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 11 juin 2011 18:01

          Il faut dire qu’il n’est pas toujours facile pour les parents d’empêcher l’absentéisme scolaire. Certains parents, surtout dans les trop nombreuses familles monoparentales, n’ont plus l’autorité nécessaire pour imposer quoi que ce soit à leur progéniture. Alors, leur supprimer les allocs, ce n’est pas ce qui va leur redonner de l’autorité !

          On peut se demander par ailleurs quelle est la cause de l’absentéisme. A chercher du côté des enfants mais aussi dans certains cas du côté de l’école qui n’est plus à même de remplir ses missions et qui (pour diverses raisons) est devenue un repoussoir pour les élèves.

          Pour terminer : retire-t-on leurs indemnités aux parlementaires qui boudent les hémicycles ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès