Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Jardins d’éveil : les professionnels de la Petite Enfance (...)

Jardins d’éveil : les professionnels de la Petite Enfance alertent

Les Jardins d’éveil sont toujours au cœur de l’actualité de la Petite Enfance...
Mme Morano a de nouveau occupé le terrain médiatique lors d’une visite dans la Marne lundi 11 mai dernier où elle a annoncé l’appel à candidature pour les jardins d’éveil.
Dans le même temps, la publication d’un guide pratique à l’attention des maires venait appuyer la demande auprès de ces derniers de se lancer dans l’aventure. En réponse, la ville de Paris répondait quelques jours plus tard qu’elle n’investirait pas les jardins d’éveil, préférant développer les structures Petite Enfance.

A l’heure actuelle, la pétition "Pas de bébés à la consigne !" a rassemblé quelques 13 000 signatures. Après une mobilisation qui a permis d’atteindre assez rapidement les 10 000 signatures, celles-ci ralentissent. Peu de médias relaient l’action. Un article du Monde vient de paraître mais c’est bien un des seuls.

Il faut bien comprendre que la démarche du collectif, composé de plusieurs organisations de la Petite Enfance, est d’alerter sur les conditions d’accueil du jeune enfant telles qu’elles vont être proposées.

Le gouvernement propose avec les jardins d’éveil, une structure à moindre coût que les crèches en : diminuant le taux d’encadrement par rapport aux crèches pour une tranche d’âge (les 2-3 ans) qui est en pleine acquisition du langage, où l’acquisition de la propreté est une étape majeure attendue par les parents pour l’entrée en maternelle (bien loin de la remarque désormais célèbre de Xavier Darcos, ministre de l’Education Nationale), où la socialisation et le fait d’aller vers l’autre est très fort et a besoin d’être accompagné. De plus, pour continuer à parler finances, l’idée est aussi d’utiliser des bâtiments existants pour créer plus rapidement ces jardins d’éveil. L’exemple de Ville-de-Tardenois lors de la visite de Mme Morano lundi illustre bien la situation : ce sont les anciens locaux de la Poste qui sont prévus d’être investis. En tant que professionnels, nous savons qu’il n’est déjà parfois pas évident de travailler dans des locaux étudiés pour accueillir la Petite Enfance, alors réaménager des locaux ayant été construits pour d’autres fonctions risque de révéler bien des surprises !

Je rajouterai l’élément indiqué par Mme Christine Accolas-Bellec, déléguée nationale de la Fédération Nationale des Educateurs de Jeunes Enfants : "Pourquoi créer des structures spéciales pour les 2-3 ans ? Cela les obligera à passer de la crèche au jardin d’éveil, puis du jardin d’éveil à la maternelle, alors qu’ils pourraient tout simplement passer de la crèche à la maternelle. A cet âge-là, les séparations demandent un investissement énorme, mieux vaut éviter les ruptures inutiles. "

Peut-on faire autant d’économies sur le dos de la Petite Enfance, le futur de notre société, sous l’excuse de vouloir créer un maximum de places de garde pour les enfants afin de subvenir aux besoins des parents ? Les professionnels du collectif préfèrent défendre une qualité de l’accueil et même s’ils sont conscients du réel besoin de créer des structures, ils veulent alerter les parents et l’opinion publique sur la réalité de la situation au-delà des effets d’annonce du gouvernement.

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Citrouille belkacem olivier 16 mai 2009 07:57

    Votre remarque sur les locaux de la poste me rappelle une expérience professionnelle. Alors que j’étais directeur de camps pour déficients mentaux dans le sud de la France, j’avais 40 adultes à ma charge dans un centre particulier, une école de voile pour adolescents. Il se trouve que 10 personnes ne pouvaient pas descendre les escaliers pour aller au réfectoire, que celui ci se trouvait dans un autre bâtiment que les dortoirs. Les lits étaient à étage alors qu’ils avaient pour beaucoup des troubles du sommeil et des problèmes de mobilité. L’argent, le profit, le business sur cette population était et demeure inique. Qui se plaint de leurs conditions de vacances qu’ils paient au prix fort ? Dans le cas des locaux de la postes, je suis quasiment persuadé qu’ils ne seront pas adaptés.


    • DEJASMIN DEJASMIN 16 mai 2009 09:00

      Les fautes d’orthographe m’écorchent les yeux comme une fausse note les oreilles...


      • Elliryc 16 mai 2009 18:24

        J’essaie pourtant d’y être attentif. Croyez-moi.


      • La Taverne des Poètes 16 mai 2009 12:34

        D’accord pour maintenir l’effort de qualité et d’éducation (qui passe aussi par la stabilité de l’enfant).

        Mais...le maire de Paris n’en fait qu’à sa tête comme toujours et décide de développer les crèches collectives très coûteuses pour le contribuable. Delanoë est un type fermé à toute discussion sur ce sujet comme sur d’autres. Marielle de Sarnez proposait comme candidate aux municipales de Paris des« micro-crèches » d’appartement : 4 000 nouvelles places en crèches collectives. (voir aussi sur cette courte video). Qu’en est-il ? Eh bien rien ! Pusique le maire de Paris, qui a méprisé la main tendue du MoDem pour une discussion ouverte, applique ses seules idées de façon unilatérale et autoritaire. 


        • Elliryc 16 mai 2009 18:27

          Je ne suis pas parisien pour me permettre d’avoir opinion sur ce sujet. Je mettais juste en introduction de ce texte, les derniers éléments chronologiques.

          Cependant, les micro-crèches ont sûrement leurs aspects positifs par le nombre réduit d’enfants, l’aspect un peu « familial » de la structure mais il est prévu une grande déqualification du personnel dans ce cadre. C’est extrêmement dommage.


        • Acturevue Acturevue 16 mai 2009 14:35

          Article sur RASED et bientôt Jardin d’éveil sur http://www.acturevue.com


          • germain 18 mai 2009 14:46

            Ellyric et le maire de Paris posent les bonnes questions : les « jardins d’éveil » sont un leurre destiné à masquer le désengagement assez brutal de l’Education Nationale dans l’accueil des 2-3 ans. Les micro-crèches apportent des réponses infinitésimales car elles n’accueillent que 9 enfants pour un coût d’investissement égal à celui d’une mini-crèche classique de 20 enfants...
            C’est irrationnel. J’ai l’impression que les politiques sont très mal conseillés en ce moment : les technocrates de l’Igas ne parlent que de « séquençage » de l’accueil, comme si les enfants étaient des poulets à enfermer, alors qu’il faudrait continuer à créer des lieux d’accueil mixtes, interprofessionnels et humains... Le gardiennage n’est pas un horizon civilisé !

            germain


            • Elliryc 18 mai 2009 21:58

              Bonsoir germain,

              Mais nous nous retrouvons partout !!

              A bientôt ici ou ailleurs...

              Elliryc


              • germain 19 mai 2009 13:43

                Bonjour Ellyric : comme on dit, il n’y a que les montagnes qui ne se rencontrent pas.
                A bientôt sur les pistes. Germain

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès