Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Je hais les dimanches ...

Je hais les dimanches ...

Un petit coup de brouillard !

Le Bonimenteur s'ennuie !

Voilà l'aveu qui me coûte le plus, je hais les dimanches ! Le mal n'est pas unique, loin s'en faut. Nous sommes ainsi très nombreux à ressentir un vide immense quand cette journée survient. Et pour notre malheur, elle revient avec une fréquence qui ne cesse de m'exaspérer. Le dimanche est le jour le plus vide de la semaine, vide de tout ce qui fait le sel de la vie.

559799_504242032942309_1206339989_n.jpg

J'ai longtemps échappé à cette « sinistrose » hebdomadaire en me noyant dans le sport. J'avais, pour dérivatif à ce mal étrange, la tension et le stress qui accompagnaient les jours de match. Le Rugby remplaça pour moi la messe dominicale. Je suis un affreux mécréant que rien ici bas ne peut sauver du blasphème !

486231_504242459608933_112031164_n.jpg

Ce jour maudit, tout se ferme. Je sais la remarque contradictoire avec la posture politique qui affirme qu'il ne faut pas céder au plaisir égoïste de faire des courses ce jour-là. Rassurez-vous, ce n'est pas là mon intention. Nul magasin ne bénéficiera de ma visite ce jour-là, c'est un principe auquel je ne dérogerai jamais. Je voue même aux gémonies les malotrus qui abusent de cette sortie marchande.

399363_504242389608940_1284990853_n.jpg

Non, cette fermeture que je ressens, c'est en moi qu'elle doit se produire. Un vide immense, une vacuité visqueuse m'englue à chaque fois que ce jour maudit survient. Je tourne, je vire, je cherche désespérément à remplacer l'émotion, la fièvre qui me prenaient jadis quand arrivait le jour du match.

381980_504242272942285_794379658_n.jpg

Je suis un intoxiqué en phase de sevrage. La cure dure depuis bientôt dix mois et aucun signe d'amélioration ne vient éclaircir ce ciel d'orage. Il me faut trouver dérivatif, activité substitutive pour remplacer cette folie qui me prenait alors. Je cherche vainement, je ne trouve que portes closes et opportunités impossibles. Il me faut de l'émotion, de l'angoisse, du stress, de l'exaltation !

374431_504242596275586_273164073_n.jpg

Ce n'est certainement pas devant mon poste de télévision que je trouverai ce supplément d'adrénaline qui me fait défaut. Drucker et les autres présentateurs soporifiques tiennent l'écran depuis belle lurette. Les médias participent à l'anesthésie générale. Il n'y aurait que l'avalanche de football sur nos écrans qui pourrait me donner satisfaction si ce spectacle n'était à mes yeux pire encore que l'ennui qui m'étreint.

148720_504242306275615_1732978495_n.jpg

Je cherche et ne trouve rien. J'attends vos conseils. Donnez-moi ma dose de surprise et de colère, d'indignation et de réflexion, d'amitié et de fraternité. Trouvez—moi une seule raison d'aimer le dimanche, je vous en conjure. Je vais devenir fou entre ce repas qu'on veut faire traîner et cette après-midi qu'il faut meubler à tout prix.

148257_504242806275565_287802445_n.jpg

Je hais les dimanches et je me berce de l'illusion que le mal est nouveau. Il est durablement installé dans mon esprit retors. Je n'ai jamais, à la vérité, supporté ce jour entre parenthèses, ce temps suspendu où tout semble vivre au ralenti. Alors, j'ai cherché, une grande partie de mon existence à combler ce vide avec des ballons de toutes formes.

JPEG - 144.5 ko

Que faire maintenant que j'ai rangé mes chaussures de sport ? Je veux trembler et avoir peur. Je veux être saisi par l'angoisse et la crainte. Je veux surmonter ce mal terrible. Je veux me perdre ensuite dans la convivialité et le plaisir du partage. C'est décidé, il me faut devenir conteur et traîner ma besace de contes et de bonimenteries tout au long de notre Loire.

32339_504242856275560_1514746698_n.jpg

Sauvez-moi de cette névrose dominicale. Invitez-moi à venir chez vous dire mes menteries vraies et mes vérités fausses, vous prendre par la main pour vous conduire auprès d'une Loire de légende. Je suis votre homme et tant pis si j'ai une trouille immense à cette idée. Je crois bien que c'est ce que je cherche vraiment ! Faites-moi aimer les dimanches !

7014_504241926275653_1679137902_n.jpg

Conteusement vôtre.

Photographies : Bertrand Beshayes, hier soir sur la Loire à Orléans ...

 


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • Jean-paul 3 décembre 2012 13:18

    Vive les dimanches ! C ’est ce que disent beaucoup de retraites qui vont danser aux fameux bals ......du dimanche . C’est tres convivial et chaleureux .


    • C'est Nabum C’est Nabum 3 décembre 2012 13:21

      Jean Paul


      Ce nillet ne cherche nullement à imposer un point de vue. C’est simplement mon sentiment et je suis heureux que vous ayez plaisir en ce jour.

    • Jean-paul 3 décembre 2012 13:34

      Je ne suis pas en retraite .


      • C'est Nabum C’est Nabum 3 décembre 2012 16:23

        Jean-paul


        Ça n’a aucune importance, je ne juge pas !

      • Jean-paul 3 décembre 2012 13:38

        Quand vous bosser toute la semaine vous etes heureux d’avoir un peu de repos le dimanche et une grassse matinee .Un bon repas entre amis et peut etre une partie de petanque .Le soir est si vite arrive .


        • C'est Nabum C’est Nabum 3 décembre 2012 16:24

          Jean-paul


          C’est votre cas. Ce n’est pas le mien et qu’importe le jour, je suis debout de bonne heure. 

        • Gabriel Gabriel 3 décembre 2012 14:02

          Bonjour Nabum,

          Superbes photos des brumes ou les arbres y dansent tel des esprits. Pour combattre la nostalgie de vos dimanches voici une petite liste non exhaustive : Lisez, écrivez, jardinez. Faites la fête avec vos voisins, la famille les enfants petits ou grands. Peignez ou Prenez votre appareil photo et capturez des sourires, des visages, des paysages etc... Mais ne laissez plus de place à cette insolente et désolante monotonie des dimanches. Amicalement. 


          • C'est Nabum C’est Nabum 3 décembre 2012 16:26

            Gabriel


            Pardon je mon billet vous a semblé morise et même insolent

            Ce n’était nullement ma volonté.

            Je voulais dépeindre les émotions de celui qui depuis qu’il est enfant, avait ses dimanches occupés par le sport. Ce vide me pèse terriblement.

            C’est uniquement celà.

          • Jean-paul 3 décembre 2012 14:02

            Devenez entraineur de rugby .Cela vous occupera les dimanches a voir les matchs avec les joueurs que vous aurez entraine .


            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 3 décembre 2012 14:18

              Il me faut émotion,angoisse,stress exaltation .........
              En 20 ans de Jacques Martin puis 15 ans de Drucker le Dimanche après midi vous n’avez jamais trouvé celà .......Vous etes injuste !
              Bon,pour vous on va faire une pétition pour le retour de Derick à ces créneaux horraires ....
              Soyons fous ,demandons l’impossible ! smiley


              • C'est Nabum C’est Nabum 3 décembre 2012 16:27

                Jean-paul


                Ne me faites pas détesté ce lundi !

              • C'est Nabum C’est Nabum 3 décembre 2012 16:28

                Aita Pea Pea


                Vous voilà piquante ! Je crois l’avoir mérité. Juste retour de bâton et pour bien me punir réclamez aussi le retour de Jean Richard !

              • Brontau 3 décembre 2012 15:28

                 Bonjour (c’est la première fois non ?) Nabum… Ah ! Ce terrain trop blanc où courent toutes ces petites jambes noires qu’il faut orienter, discipliner, encourager, pousser, auxquelles il faut insuffler le sens du collectif sans parvenir toujours à marquer l’essai ! Et quand le match est terminé, cette sensation angoissante de n’avoir pas tout parfaitement maitrisé… Mais les dés sont jetés, la feuille de match signée !

                C’est alors la 3ème mi-temps ! Les claques dans les mains, les embrassades, les coups d’œil torves, voire assassins ! Les commentaires constructifs qui encouragent à continuer, ceux qui donnent envie d’abandonner… Pas facile d’être « en-traineur » !


                • C'est Nabum C’est Nabum 3 décembre 2012 16:30

                  Brontau


                  Bonsoir à vous ! 

                  en traîneur en traînant les pieds, il fallait arrêter.

                  Je ne me désintoxique pas facilement et les dimanches sans rugby me sont encore insipides. Mais rassurez-vous, je me soigne !

                • Brontau 3 décembre 2012 15:30

                  J’ai manqué « bonimentraineur » !


                  • OMAR 3 décembre 2012 16:20

                    Omar 33

                    Salut Nabum :« J’attends vos conseils.... ».

                    En fait, cela dépend de votre situation familiale, de vos moyens matériels, de votre environnement et aussi de votre.....caractère..

                    -Dimanche matin : après la grasse matinée, faire le marché (ou les courses.).
                    (Un petit tour à l’église, si vous êtes pratiquant)..
                    -Midi : déjeuner en famille ou chez la famille...
                    -Après-midi : aller pêcher ou chasser..
                     aller à la montagne ou à la mer (station thermale) ;
                     aller au bistrot ou au club (belote, yam’s, tarot, ...).
                     faire du vélo, de la pétanque, la piscine, musée, cinéma, théâtre....

                    Et puis, consacrer le Dimanche après-midi à certaines activités spécifiques : visite de malade, fêtes (mariage, anniversaire, ..) visites de salons, meetings, associations, bricolage à la maison, etc...

                    Éviter de rester à la maison sans rien foutre : vous risquez de vous voir vieillir...


                    • C'est Nabum C’est Nabum 3 décembre 2012 16:32

                      OMAR


                      Je v ais suivre un seul conseil ; éviter de ne rien faire !

                      C’est d’ailleurs ainsi que je termine ce billet qui ne lérite nullement de déchaîner les foules !

                    • SALOMON2345 3 décembre 2012 18:55

                      J’ai horreur du dimanche vers 17 heures, cela me rappelle les leçons pas apprises et les devoirs oubliés... et j’angoisse : ça c’était avant !
                      Après, père puis grand père, j’aime maintenant les dimanches et je regarde « couler » le temps - je le déguste - plutôt que de vouloir le « tuer » car il passe trop trop vite aussi les passants sont plus calmes, tout se déroule plus lentement, le stress est en congé, non, vraiment, le dimanche est mon jour préféré !
                      Ado c’était le vendredi puis le samedi puis... on vieillit et les saveurs changent de place...
                      Ceux qui ne savent pas quoi faire et qui s’ennuient je conseille - à défaut de bonnes lectures - le maquettisme, train, auto, avion, bateau, etc... c’est pas trop cher et comme la pêche l’esprit est occupé sans jamais y rencontrer une seule colère... sauf quand la colle ne colle pas !!!
                      Allez... cherchez... et vous trouverez !
                      Quand à qui redoute les Drucker et autres gardiens de l’ORTF, un conseil : sachez enregistrer - CD, DISK DUR, etc... et faites vous-même vos programmes, ainsi la Télé (ni les horaires) n’est plus emmerdante, garanti !!!!
                      Salutations.


                    • C'est Nabum C’est Nabum 3 décembre 2012 19:04

                      SALOMON2345


                      Chacun de nous quoi qu’on en dise ici a quelque chose à régler avec un moment du dimanche. Ce n’est encore pas un jour ordinaire et quoique j’ai pu écrire ici, il ne doit surtout pas le devenir.

                      Vous c’est 17 heures, moi je crois bienque c’est l’heure où mon angoisse se calme

                    • Roger Téhi 4 décembre 2012 08:31

                      Devenez travailleur pauvre ! Harcelé toute la semaine par un patron et des clients odieux, la CAF, le RSA, le banquier, votre proprio et j’en passe... vous verrez alors le dimanche sous un nouveau jour : la trêve, le jour ou personne ne vient vous rappeler que vous êtes un sous-produit, le jour ou vous avez un peu le temps de vous faire du bien, de relâcher la pression. Le Dimanche n’aura alors qu’un seul défaut : précéder le Lundi...


                      • LE CHAT LE CHAT 4 décembre 2012 09:03

                        les travailleurs sont comme Robinson Crusoe , dès lundi ils attendent vendredi ! smiley


                      • C'est Nabum C’est Nabum 4 décembre 2012 10:53

                        Roger Téhi


                        Que répondre à ce propos

                        Que j’ai naturellement honte d’avoir le luxe de m’offrir des états d’âme et de ne pas souffrir en mon métier !

                        Je vous prie d’excuser l’outrecuidance de cette prose ...

                      • LE CHAT LE CHAT 4 décembre 2012 08:50

                        Le dimanche est le jour du Seigneur .
                        si Chuck Norris occupe le début du début de l’après midi sur TF1 ,ce n’est pas une coincidence !  smiley  smiley smiley

                        le dimanche matin , on fait le ménage tous ensemble pour aller plus vite ,et après l’apéro , un bon repas , la sieste , une balade avec le chien , une partie de contrée en famille , ou un match de premier league sur canal sport , je ne vois jamais le temps passer

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès