Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Je n’aime pas le cirque

Je n’aime pas le cirque

Les clowns, les acrobates, et autres magiciens ne sont pas en compte.

Si le cirque peut être détestable, c’est surtout à cause des traitements inacceptables que l’on fait subir aux animaux qui y sont captifs.

J’aimais le cirque surtout pour les clowns, et pour moi, le plus fameux s’appelle Dimitri, un clown suisse d’un talent hors norme.

Il était la vedette à l’époque du cirque national suisse, le cirque Knie, en 1970, et depuis il n’a cessé de progresser. lien

Il finira par créer sa propre compagnie de théâtre, le Teatro Dimitri, invitant dans son spectacle chansonniers, cinéastes, chanteurs, acteurs, comme par exemple le fameux Giani Esposito. lien

Il sera l’invité du 1er festival du mime de la Crosse, dans le Wisconsin, aux Etats Unis, et va créer avec d’autres artistes une école ou ils enseignent l’improvisation et la clownerie, c’est la Scuola Teatro Dimitri, à Verscio.

Aujourd’hui, ce grand clown a fait plusieurs fois le tour du monde, de la Chine à Hongkong, en passant par l’Argentine, le Mexique, l’Espagne, le Japon, la Grèce… il va réaliser les mises en scènes de nombreux spectacles, et au-delà de ces domaines, il est aussi un peintre estimé, et l’auteur de nombreux livres. lien

Mais revenons aux animaux.

J’ai le souvenir d’un numéro de dressage d’éléphants révoltant, dans un cirque français absolument à Annemasse, en Haute-Savoie.

Je n’ai pas été surpris d’apprendre que le lendemain, alors que le cirque était à St Julien en Genevois, le dompteur avait été tué par l’éléphant, lequel a aussitôt été exécuté...

Ce n’est pas une première, et c’est régulièrement que des éléphants s’en prennent à leurs dresseurs pour se venger des mauvais traitements.

En avril 1996, un éléphant tue son dresseur en le projetant contre un mur, et en 1998, Maxime Sénéca, dresseur d’éléphant du cirque Zavatta, raconte qu’un membre de sa famille a été tué par un éléphant suite à de mauvais traitements que ce dernier avait subi.

C’est Kuntze, spécialiste des éléphants dans les cirques qui l’explique : « la position assise que l’on impose parfois aux éléphants dans les cirques peut conduire à un état grave pouvant entrainer la mort si les organes concernés (intestin, vessie, utérus) subissent un étranglement et se nécrosent  ». lien

Aujourd’hui, de nombreux pays interdisent la présence de ces animaux pacifiques dans les cirques et de l’Autriche à la Finlande, en passant par le Portugal, le Brésil, le Pérou, et le Costa Rica, ils ont tous décidé de ne plus les accepter afin de ne plus être complices des mauvais traitements que subissent ces animaux. lien

On peut signer une pétition pour élargir à toute l’Europe l’interdiction d’utiliser des animaux sauvages dans les cirques. lien

Les éléphants ne sont pas les seuls menacés : tous les animaux en captivités subissent dans ces ménageries d’un autre temps, des conditions de vie inacceptables.

La détresse psychologique des animaux en cage est évidente : pour s’en convaincre, il suffit de constater leur comportement.

Des éléphants se balançant constamment d’un pied sur l’autre, aux tigres faisant les cent pas dans leur cage exiguë, en passant les girafes dont la taille imposante n’est pas prise en compte, tous ces animaux sont dressés par la douleur.

Il vaut savoir que, pour les éléphants, les dresseurs utilisent une pique, sorte de bâton muni d’une pointe acérée, qu’ils utilisent en piquant les endroits sensibles de l’animal, lorsque celui-ci ne veut pas obéir.

Tout est mis à contribution lors de ces « dressages » et des décharges électriques, au fouet, en passant par les chaines, les conditions de vie de ces animaux sont une honte pour l’espèce humaine. lien

On pourrait aussi évoquer les zoos, dans lesquels la situation n’est guère plus brillante.

Robert Hainard, le célèbre spécialiste animalier, disait à qui voulait l’entendre, tout le mal qu’il en pensait, rappelant que l’argument souvent mis en avant de la protection des espèces ne tenait pas.

Un animal en captivité a bien sur l’apparence de l’animal sauvage, mais la captivité l’a rendu différent, et il reste très compliqué, voire contreproductif, de l’intégrer sans problèmes dans le monde libre des autres animaux.

Quid de ces dauphins et autres orques que l’on va applaudir dans les delphinariums subissant régulièrement une mort précoce pour le plaisir discutable de quelques spectateurs ravis d’admirer leurs acrobaties.

La captivité brise de manière radicale la transmission des cultures propres à l’espèce et compromet à terme tout espoir de réintégration dans un milieu naturel.

Qui connait la violence que subissent ces dauphins, séparés de leur famille, après une traque en mer, jusqu’à l’épuisement ?

Aucune raison ne peut être invoquée pour défendre ces parcs d’attractions : les dauphins ne sont pas détenus dans un but scientifique, les parcs n’ont aucune fonctions éducatives, il n’existe pas de complicité entre le dauphin et le « soigneur », ceux-ci ne sont pas de véritables passionnés de ces animaux, les delphinariums ne participent pas à la sauvegarde des espèces menacées, les dauphins subissent un stress quotidien, ils ne sont pas prédestinés à l’exécution d’acrobaties… etc. lien

Au-delà de ceux qui vont mourir pendant leur transfert de commotion, d’attaque cardiaque, voire de noyade, certains refuseront de s’alimenter et ceux qui survivent seront marqués à vie. lien

Ceux là passeront le reste de leur courte vie dans une eau saturée de chlore et d’antibiotiques, qui va agresser leurs peaux, leurs muqueuses, leurs yeux.

Alors bien sur les spectateurs vont s’émouvoir de « l’éternel sourire » de ces animaux captifs, ignorant la souffrance qui est leur lot quotidien.

L’association « one voice » a décidé de prendre leur défense, tout comme celle des lions de mers, des chimpanzés, et d’autres animaux menacés, et le 4 juillet dernier, c’était la journée internationale pour les dauphins captifs. lien

Le cirque avec animaux amène aussi des situations dramatiques induites.

Récemment, deux lamas ont été roués de coups, l’un a survécu et l’autre est mort.

Bien sur, les gérants de cette institution n’en sont pas directement responsables, et pourtant.

Si ces animaux n’avaient pas été emmenés dans cette aventure foraine, ils n’auraient pas subi ce qui leur est arrivé.

Après enquête, ce serait un groupe de jeunes qui s’en seraient pris à ces 2 lamas attachés. lien

Aujourd’hui de nombreux cirques ont tourné le dos à toute cette ménagerie, et du Cirque Plume au Cirque du Soleil, en passant par le Cirque Phénix, Volte-Face, Eloize, Grand Céleste, les Colporteurs, le Déclic circus, le Circus Baroque, le cirque Archaos, le Circus Baobab, la Compagnie 36 du mois… toutes ces compagnies ont un respect pour les animaux sauvages et n’en emploient aucuns. lien

Est-ce pour mieux comprendre ce que subissent les animaux en captivité que Carla Litchfield, spécialiste en psychologie animale a lancé en 2007, un projet original : enfermer pendant 1 mois, 3 femmes et 3 hommes dans un enclos du zoo d’Adelaïde, en Australie qui était occupé auparavant par des Orangs-Outans.

Filmés en continu par de nombreuses caméras, dans le pur style de la TV réalité, ils devront dénicher la nourriture qui aura été cachée, et seront soumis à des tests d’intelligence.

Sauf que, contrairement aux animaux de zoo, ils ont été libérés au bout d’un mois. lien

Au moment ou le loup est pointé du doigt pour avoir tué des brebis, alors que José Bové, mal inspiré pour une fois, préconise son abattage, nous apprenons que d’autres solutions plus intelligentes existent.

Il est probable que si les éleveurs investissaient sur la prévention, plutôt que de se contenter de percevoir des indemnités, versées sans condition, il y aurait moins de problème. lien

Alors que nos voisins espagnols et italiens s’en sortent très bien avec respectivement 2500 loups en Espagne et  1000 loups en Italie, en France serions-nous démunis face aux 200 loups comptabilisés sur le territoire ?

Dans 90% des attaques, on a constaté l’absence de présence dissuasive de gardiens ou de chiens. lien

Et quid des requins de La Réunion qui subissent une punition discutable, alors qu’il suffirait aux surfeurs de prendre quelques précautions ?

Sur agoravox, un article précis fait un tour efficace de la situation. lien

La conclusion de l’article s’impose comme une évidence :

« Les requins sont des fossiles vivants, présents sur cette terre depuis bien plus longtemps que nous, témoins et victimes de l'avènement de notre puissance. Mais nous avons la capacité de nous adapter. Alors, oui, il est possible de cohabiter, en respectant les règles de prudence. Il faut arrêter de détruire notre monde »

L’homme ne devrait-il pas s’interroger ?

Lorsque l’un deux, pédophile ou tout simplement assassin, s’en prend à un être humain, prendrions nous la décision de supprimer tous les humains ?

Comme dit mon vieil ami africain : « si vous m’empêchez de rêver, je vous empêcherais de dormir  ».

L’image illustrant l’article provient de « membre.multimania.fr »

Merci aux internautes pour leur aide efficace

Olivier Cabanel

Articles à découvrir

« les surfeurs font beaucoup de mal aux requins  »


Moyenne des avis sur cet article :  4.1/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

129 réactions à cet article    


  • Romain Desbois 20 août 2012 09:45

    Entièrement d’accord avec cet article.

    Les cirques dits « traditionnels » (avec des animaux) ne vivent que parceque les CE et les communes sont complices en leur fournissant l’essentiel de leurs revenus.

    La plupart des cirques ne sont pas en règle concernant la détention de leurs animaux. Mais les élus qui accordent l’autorisation de stationner refusent de faire appliquer la loi.

    L’Etat refuse de faire financer aux cirques un refuge pour recueillir ces animaux, du coup même quand la police et la justice agissent, les animaux sont laissés à leur bourreau.

    Mais ca évolue et le cirque du soleil qui refuse d’exploiter des animaux est le cirque qui a le plus de succès (en fait je crois qu’ils sont plusieurs.)


    • olivier cabanel olivier cabanel 20 août 2012 14:05

      Romain

      ce qui me dérange ;le plus au fond, c’est cette manipulation stérile que font certains cirques, tentant de nous faire croire que les animaux sont heureux, qu’ils se prêtent à tous ces numéros avec le plus grand plaisir, 
      nous savons que tout ça est mensonge,
      faut arreter les conneries.
      le cirque, j’adore, 
      mais basta avec les animaux.
      il faut vite arreter.
      et du coup arreter aussi les zoos.
      merci de ce commentaire

    • Abou Antoun Abou Antoun 20 août 2012 21:11
      il faut vite arreter.
      et du coup arreter aussi les zoos.
      Tout à fait d’accord avec votre article, Olivier, je ne vais plus au cirque depuis longtemps à cause de ce problème des animaux.
      Pour le zoo, je vous donne également mon accord de principe mais il se peut que, l’homme provoquant l’extinction d’un nombre de plus en plus grand d’espèces sauvages par la réduction de leur habitat, ce soit le seul moyen de préserver le patrimoine génétique et peut être un jour de les rendre à la vie sauvage ou semi-sauvage.

    • Romain Desbois 20 août 2012 10:47

      A ma connaissance, il n’y a que deux maires qui interdisent les cirques avec animaux sur leur commune.

      Nicolas Dupont-Aignan et Dominique Voynet.

      Si un cirque stationne dans votre ville, il faut contacter illico la mairie , exiger qu’ils fassent les contrôles que la loi les obligent à faire. Vous plaindre pour l’affichage sauvage etc....

      Rien que la menace de faire appliquer la loi soi même si l’élu ne s’exécute pas les fait bouger.
      Je peux vous le garantir. (c’est légal)


    • Romain Desbois 20 août 2012 12:33

      les assoc ne sont des sociétés de service.

      Qu’est-ce qu’ils foutent à la SPA ? Ils vous attendent pour faire le boulot.


    • olivier cabanel olivier cabanel 20 août 2012 14:06

      cher inspecteur

      je partage totalement et remercie.
       smiley

    • dominique 20 août 2012 10:22

      bonjour Olivier

      C’est l’éternel debat. nous, animaux « intelligents » mettons le reste du monde à nos pieds. L’extention de l’éspèce humaine empiète de plus en plus sur l’espace naturel et sauvage. A l’activité industrielle, commerciale etc.. s’ajoute le besoin de loisirs. Et les loisirs amputent tous les jours cet espace naturel qui portant est vital pur la survie de la planète. Bientot notre planète ne sera plus qu’un immense zoo, mais qui de l’humain ou des animaux sera derrière les barreaux ?


      • olivier cabanel olivier cabanel 20 août 2012 14:09

        dominique

        merci de rappeler que nous ne sommes que des animaux comme les autres,
        meme pas sur que nous soyons plus intelligents.
        bien sur, nous avons inventé de la technologie,
        pas sur qu’elle nous rende plus heureux.
        nous avons mis au point une arme qui peut détruire la planète en quelques instants.
        est ce une preuve d’intelligence ?
        nous savons que toutes les armes, lorsqu’elles sont là, seront utilisées un jour ou l’autre.
        j’aime bien l’image de fin proposée.
        la planète, un immense zoo.
         smiley
        et qui sont les dompteurs ?
         smiley

      • Aiane Aiane 20 août 2012 10:23

        Tout à fait d’accord avec cet article.
        J’avais 15 ans, la dernière fois que je suis allée voir un tel spectacle. C’était avec l’école et nous sommes allés dans les coulisses du Cirque Knie. J’ai vu les lions. Les pauvres bêtes ne pouvaient même pas tourner en rond, tant leur cages étaient petites pour des fauves de cette taille. J’ai pleuré et me suis enfuie. Ca m’a valu une punition (que je ne regrette pas) mais m’a guérie à tout jamais de cautionner de tels spectacles qui ne dégradent que ceux qui s’y prêtent au détriment de l’animal (cirques et spectateurs compris).
        Pourtant, j’adore le travail des artistes (sauf les dresseurs) et leur rend hommage.


        • olivier cabanel olivier cabanel 20 août 2012 14:10

          Aiane

          merci de ce témoignage
          il me touche, 
          bravo pour cette réaction.
          vivement qu’on tourne cette page qui ne grandit pas l’humanité.


        • Asp Explorer Asp Explorer 20 août 2012 10:29

          C’est marrant, moi c’est l’inverse. Les animaux sont le seul élément qui me rendent le cirque supportable, et les clowns me mettent en rage.

          On devrait interdire les clowns.


          • pingveno 20 août 2012 11:54

            ça fait des années qu’on essaie d’interdire les clowns sur AV
            Vous êtes la preuve que ça ne marche pas.


          • olivier cabanel olivier cabanel 20 août 2012 14:11

            asp

            vous ne devriez pas proposer le bâton pour vous faire battre.
            maso ?
             smiley

          • Fergus Fergus 20 août 2012 10:32

            Bonjour, Olivier.

            Merci d’attirer l’attention sur ce que sont véritablement les cirques, et sur les conditions de vie lamentables qui sont offfertes aux animaux, ajoutées aux calvaires qu’ils subissent lors de leur dressage.

            Je n’ai jamais aimé le cirque, en grande partie pour les raisons liées à la condition animale. Tout petit, cela me révoltait déjà, moi qui prenait un palisir infini à voir les animaux évoluer en liberté dans la nature. Même les clowns me mettaient mal à l’aise, peut-être parce que je voyais dans leurs masques une forme de mystification.

            Cordialement.


            • Romain Desbois 20 août 2012 10:42

              En plus le cirque c’est le lieu où les humains sont le plus exploités. Aucune règle du code du travail n’est respecté sous prétexte que ce sont des artistes. Ils sont traités quasiment comme des esclaves.

              un ami commissaire me disait qu’il ya que deux endroits où l’on ne pourra retrouver un malfrat ; à la légion et dans un cirque.


            • LE CHAT LE CHAT 20 août 2012 11:36

              @romain Desbois

              j’ai vu récemment sur canal « de l’eau pour les éléphants » , il en parle très bien des conditions de travail pour les hommes et les animaux , une honte ! je ne pense pas que ça a fondamentalement changé depuis les années trente ............


            • olivier cabanel olivier cabanel 20 août 2012 14:14

              Fergus

              je partage pour les animaux, mais j’ai un profond respect pour les clowns, les mimes, 
              certains sont meilleurs que d’autres, mais j’aime les clowns.
              ah dimitri !!!
              une merveille.
              un très grand artiste.


            • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 20 août 2012 22:55

              Les clowns j’aimais bien, petit.

              Mais après cinq ans de Sarko et dix d’UMP, je ne peux plus les voir.


            • olivier cabanel olivier cabanel 20 août 2012 23:22

              Peachy

              sarko n’était pas un clown, juste un illusionniste.
               smiley

            • Thorgal 20 août 2012 10:35

              On devrait remplacer les animaux de cirque qui n’ont rien demandé à personne par nos incompétents qui ont la prétention de nous gouverner, ces « animaux-là » semblent bien se complaire dans le cirque, eux ...


              • olivier cabanel olivier cabanel 20 août 2012 14:17

                Thorgal

                il existe un bd de caricatures « ces animaux qui nous gouvernent »
                à découvrir

              • foufouille foufouille 20 août 2012 10:52

                tu as des zoos infect aussi
                celui de l’auxois, par exemple


                • olivier cabanel olivier cabanel 20 août 2012 14:17

                  foufouille

                  je crois que tous les zoos sont infects.
                  merci de ce commentaire

                • foufouille foufouille 20 août 2012 15:22

                  celui la est tres crade

                  et les betes ont rien a bouffer


                • LE CHAT LE CHAT 20 août 2012 11:27

                  Salut Olivier ,
                  bien d’accord avec toi pour l’interdiction des animaux dans les cirques .
                  Est bien la place du roi des animaux de faire le beau sur un petit tabouret et après sauter à travers un cerceau après une journée enfermée dans une cage ridiculement petite ?
                  J’ai été outré de voir un hippoptame enfermé dans une cage de 3m2 à tout casser , ces petits cirques miteux sont une honte !


                  • olivier cabanel olivier cabanel 20 août 2012 14:19

                    au chat

                    bien sur, la captivité des animaux sauvages est insupportable.
                    quel crime ont-ils commis pour être punis de la sorte ?
                    merci de ton commentaire.
                     smiley

                  • cevennevive cevennevive 20 août 2012 11:29

                    Bonjour à Olivier et à tous,

                    Tout-à-fait d’accord avec vous Olivier !

                    Je ne puis supporter des animaux en captivité. Quelle que soit la cage, dorée ou immonde, la privation de liberté est pour moi impossible à accepter. A tel point que je n’ai jamais voulu visiter un zoo...

                    Je lis trop de tristesse dans les yeux du captif, quel qu’il soit, pour ne pas ressentir de l’empathie.

                    Lorsque j’étais enfant, j’ai même ouvert les cages à lapin ou le poulailler de mes parents. Les poules sont revenues le soir, mais les lapins et les canards...

                    La liberté de voler dans le ciel ou de parcourir la forêt, la savane ! Comment pouvons-nous être aussi cruels !

                    Bonne journée à tous.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 20 août 2012 14:21

                      cevennevive

                      ton témoignage me rappelle la chanson de pierre perret, (la cage aux oiseaux)
                      il parait qu’elle a poussé des tas de gamins à libérer les oiseaux des cages de leurs parents.
                      et vive la liberté !
                       smiley

                    • pingveno 20 août 2012 12:07

                      D’accord avec l’essentiel de l’article, sauf une phrase qui m’a fait bondir :

                      On pourrait aussi évoquer les zoos, dans lesquels la situation n’est guère plus brillante.

                      Vous eussiez mieux fait de ne pas les évoquer plutôt que de traiter cette question avec tant de désinvolture, laissant l’impression que :
                      1. vous condamnez l’exposition d’animaux sous toutes ses formes, mais pour ce qui est de la question en amont (provenance des animaux - braconnage ou élevage ; destruction de l’habitât naturel qui conduirait à l’extinction de l’espèce sans les zoos ; etc.) ce n’est pas le problème de l’article ;
                      2. vous mettez sur un pied d’égalité tous les zoos, c’est à dire aussi bien ceux qui exposent les animaux en cage que ceux de type « safari », aussi bien ceux qui font attention à l’alimentation de chaque espèce que ceux qui distribuent des cacahuètes aux visiteurs, aussi bien ceux qui usent du braconnage que ceux qui font des programmes d’échange et de reproduction
                      (je ne dis pas que tous les zoos sont parfaits et que les conditions de vie sont idéales, mais puisque l’habitât naturel aurait été détruit avec ou sans eux, c’est mieux que rien)

                      Je suis entièrement d’accord avec vous sur le cas des cirques car je n’y ai jamais vu un animal bien traité.
                      Mais si après les cirques vous voulez la peau des zoos, ensuite viendra le cas des réserves privées en Afrique et peut-être aussi le cas des safaris puisque l’avion pour y aller ça pollue.
                      Sans les zoos peut-être ne connaitra-t-on plus de certaines espèces... que leurs os !


                      • Romain Desbois 20 août 2012 12:37

                        les zoos sont en train de muter en « bien », enfin ils se sont trouvés une caution animaliste, écologique.

                        Ces ont les mêmes qui sauvent une espèce dans un zoo qui sont parmi ceux qui les ont exterminés dans la nature.

                        Et l’on ne parle même pas de la mode des aquariums géants.


                      • olivier cabanel olivier cabanel 20 août 2012 14:23

                        pingveno

                        désinvolture ?
                        si vous avez bien lu, j’ai cité la pensée de robert Hainard au sujet des zoos.
                        contrairement à une idée répandue, et fausse, les animaux captifs ne contribuent pas à la sauvegarde de l’espèce,
                        c’est juste un prétexte pour les enfermer.
                        rien de plus, hélas.

                      • foufouille foufouille 20 août 2012 16:55

                        « les animaux captifs ne contribuent pas à la sauvegarde de l’espèce, »

                        si, dans le cas ou l’espece est presque exterminee
                        mais il faut reproduire des conditions proche de leur habitat


                      • pingveno 20 août 2012 17:56

                        Désolé mais je maintiens.
                        Sur les zoos vous ne fournissez aucun argument, vous dites juste « c’est pareil ». Et quand vous citez Robert Hainard, pareil, vous citez juste le fait qu’il dise « c’est mal », je n’ai pas pu trouver d’article détaillé sur le sujet à partir du lien que vous faites vers son site.
                        Par ailleurs vous ne répondez pas à la question fondamentale : vaut-il mieux quelques tigres dans des zoos ou la disparition totale de l’espèce, qu’il ne sera probablement pas possible de conserver à l’état sauvage à court terme (mais peut-être réintroduits à long terme quand les mentalités et/ou l’environnement auront changé) ? Bien sûr le tigre n’étant qu’un exemple.

                        Tous les zoos ne sont pas exemplaires, loin s’en faut.
                        Mais par contre tous les cirques qui utilisent des animaux les maltraitent, c’est le principe du dressage et donc je suis d’accord pour le condamner.
                        Mais mettre les deux dans le même sac est à contrario franchement dérangeant.
                        Demain j’interdis les zoos, après-demain les réserves privées. Ensuite viendra le tour des animaux domestiques, tant qu’à faire.


                      • Marco07 20 août 2012 20:29
                        contrairement à une idée répandue, et fausse, les animaux captifs ne contribuent pas à la sauvegarde de l’espèce,
                        L’élevage défavorise le braconnage (les prix sont bas), sans élevage, il y aura braconnage donc prélèvement dans la nature... 

                      • olivier cabanel olivier cabanel 20 août 2012 20:37

                        marco

                        il s’agit dans l’article de la souffrance imposée par l’homme aux animaux sauvages,
                        il n’est donc pas question d’élevage
                        ceci dit, rien n’empêche de se pencher aussi sur la souffrance des animaux d’élevage
                        mais comme disait kipling...

                      • foufouille foufouille 20 août 2012 21:14

                        un animal est ni sauvage ni domestique
                        certains ont besoin de plus de place ou de chasser
                        d’autres ont envie de se faire bouffer, etc


                      • olivier cabanel olivier cabanel 20 août 2012 22:07

                        foufouille

                        ce n’est pas faux de porter le débat la dessus
                        la nuance (?) entre domestique et sauvage
                        l’homme est-il l’un ou l’autre.
                        l’homme sauvage est-il un homme libre ?
                        l’homme domestiqué est-il un homme évolué.
                        la question est posée.
                        grace à toi.

                      • foufouille foufouille 20 août 2012 23:10

                        « 

                        l’homme sauvage est-il un homme libre ?
                        l’homme domestiqué est-il un homme évolué. »

                        nous vivons dans une cage appeller societe
                        comme mes chats, sauf que certains se font tuer
                        mes cols verts ont du mal car ils voudraient bien voler et se faire tuer
                        par contre ils ont les avantages de la cage
                        de l’eau propre, un nourriture abondante, un dodo sec et propre et securise


                      • olivier cabanel olivier cabanel 20 août 2012 23:12

                        romain

                        je suis d’accord.
                        les zoos sont à mettre dans le même sac.
                        ici, du coté de Lyon, s’il est vrai que le parc de la tete d’or a élargi la part faite aux animaux, ils sont toujours en cage, et n’ont rien a faire là.
                        fermons les zoos.
                        le plus vite sera le mieux.

                      • olivier cabanel olivier cabanel 20 août 2012 23:21

                        pingveno

                        vous pouvez persister.
                        mais j’aimerais que vous m’expliquiez au nom de quoi un être humain peut accepter qu’un animal soit mis en prison ?
                        qu’a-t-il fait pour mériter ce traitement ?
                        si vous avez des doutes sur le fait que cet enfermement ne permettrait pas de sauvegarder l’espèce, je suis pret à vous fournir maintes études, maintes recherches, qui l’attestent.
                        à votre service.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès