Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Jean Jaurès : Un héritage disputé et spolié

Jean Jaurès : Un héritage disputé et spolié

De Marine le Pen à Jean-Luc Mélenchon, un part croissante de la classe politique revendique et tente de tirer profit de l’héritage de Jean Jaurès dont le centenaire de la mort est commémoré en ce 31 juillet 2014. Le Co-fondateur de la S.F.I.O. a même vu en 2009 son patronyme cité en slogan d’une affiche du Front National, floquée « Jaurès aurait voté Front National ». Ayant pour but avoué de suscité la polémique, cette affiche aura au moins signifié une chose : la gauche n’a pas le monopole de l’héritage de Jean Jaurès.

Il est évident qu’en 2009, l’utilisation de ce libellé avait provoqué de vifs débats et de nombreux représentants politiques avaient reproché au clan le Pen d’utiliser l’image de l’une des figures majeures du socialisme Français dans la mesure où celui-ci avait été assassiné par un étudiant nationaliste : Raoul Villain, il y a maintenant cent ans. Toutefois, ces accusations et autres condamnations n’avaient pas empêché Marine le Pen de faire référence à Jean Jaurès dans son discours d’investiture à la tête du Front national, comme pour enfoncer le clou. Elle avait alors repris à son compte les propos du normalien « A celui qui n’a plus rien, la patrie est son seul bien », phrase ambigüe, une fois sortie de son contexte et pouvant être interprétée bien différemment selon l’idéologie de l’orateur qui la scande.

En fait, c’est bien le virage en direction des ouvriers du Front National qui fut amorcé par l’évocation de Jaurès par les haut dignitaires du parti. Le Front, qui fut longtemps l’apanage d’une France traditionnaliste, de ceux qui se revendiquaient d’un héritage Maurassien, propose désormais un discours bien plus orienté vers les plus démunis, les « damnés de la République », les ouvriers, travailleurs pauvres, employés impécunieux et autres citoyens se sentant abandonnés par la classe politique. Ce virage fut notamment marqué par le lancement de la campagne de 2007 par Jean-Marie le Pen dans un lieu haut en symboles : Valmy. Cette ville est l’emblème d’un combat révolutionnaire et populaire contre les puissants, ce qui avait fortement déplu à son électorat d’alors. Le FN vise donc désormais les classes plus populaires et une figure de proue telle que Jean Jaurès est alors apparue comme un vecteur parfait pour cette métamorphose.

De nombreux observateurs osent aujourd’hui affirmer que de certaines places fortes de la gauche et de l’extrême gauche ont été ravies par le Front National parce que les ouvriers préfèrent désormais Marine le Pen aux traditionnels et charismatiques leaders d’extrême gauche. En réalité, il semblerait que les classes les plus populaires et les plus précaires n’aient pas « soudainement changé d’avis ». En fait, c’est à une réserve nouvelle de voix que le FN doit son succès croissant : les jeunes. C’est cette cohorte d’électeurs, récemment entrée dans un monde dominé par la précarité ; qui trouve refuge dans le parti d’extrême droite et que la gauche ne parvient plus à capter. Ces nouveaux électeurs ignorent en fait tout de la culture socialiste de laquelle, peut-être, leurs pairs ont été bercés.

Cependant de nombreux historiens tels que Gilles Candar dénoncent l’instrumentalisation croissante de la pensée de Jaurès par de nombreux courants qu’il aurait, selon lui, dénoncés s’ils avaient vu le jour en son temps. L’historien et analyste politique affirme ainsi « Le FN se revendique d'un républicain, socialiste, laïc, internationaliste, pacifiste, défenseur du droit des ouvriers, défenseur du droit des immigrés. Je ne sais pas s'il va pouvoir tenir la contradiction très longtemps. ». Effectivement, manquant de cautions idéologiques recevables, il est probable que le clan le Pen souhaite effacer son héritage peu orthodoxe en se créant un nouveau cadre référentiel pour, une fois de plus, redorer son blason. A titre d’anecdote, et bien loin de diaboliser les grandes figures de gauche d’un passé révolu, le premier geste, lourd de symboles, de Steeve Briois, maire nouvellement élu d’Hénin Beaumont (Pas de Calais), fut de faire transporter directement dans son bureau le buste de Jean Jaurès qui reposait jusqu’ici dans le hall d’entrée de la mairie.


Moyenne des avis sur cet article :  2.45/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • DanielD2 DanielD2 31 juillet 2014 13:58

    C’est qui Jaurès ?


    • CN46400 CN46400 31 juillet 2014 14:09

      Depuis son entrée « en » politique, jusqu’à son assassinat, Jaures n’a cessé de dériver vers la gauche. Combien de ceux qui veulent, aujourd’hui, médiatiquement, l’honorer peuvent en dire autant ?..... Surement pas Hollande qui se sert des gerbes mortuaires pour camoufler sa politique réactionnaire ! 


      • alinea alinea 31 juillet 2014 14:35

        Vous avez l’air de mettre sur un pied d’égalité Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen !
        Je ne ferai pas l’injure à vos lecteurs, qui ont sûrement lu les autres articles sur ce sujet, de remettre l’extrait du blog de JLM.
        Néanmoins, je vous invite à le lire !


        • Garance 31 juillet 2014 14:50

          Arrêtez de pleurer après Jaurés : il est revenu au Café du Croissant



          « Les cons ça osent tout : c’est à ça qu’on les reconnait » ( Mr Audiart )

          • JP94 31 juillet 2014 15:17

            Pour mieux casser l’héritage de Jaurès , quoi de plus efficace pour ses ennemis que de s’en réclamer !

            Le FN , en cela , ne se distingue guère d’un Sarkosy se réclamant scandaleusement d’un résistant Guy Mocquêt ( alors que la famille Sarkosy s’est sauvée devant l’Armée Rouge ) ni même d’un Hollande prétendant que l’Atlantisme efréné et la casse de l’héritage du CNR relèverait du socialisme ... enfin il dit « d’une politique de gauche » vu qu’évoquer le Socialisme risquerait de donner de vilaines pensées à la Gauche .

            Et Raoul Vilain , qui s’en réclame ? parce que des assassins de la pensée de Jaurès , ça court les rues du Palais Bourbon ...

            Comme il est dit plus haut , les seuls héritiers de Jaurès sont au FdG et au PCF .

            Que je sache c’est bien l’Huma et ni Minute ni le Figaro qui ont été fondé par Jaurès .

            Quant à défendre les mineurs , le FN a attendu que les mines soient fermées ( et par qui ?) pour débarquer .


            • CN46400 CN46400 31 juillet 2014 17:14

              Le ministre du travail vient de découvrir l’eau tiède : d’après lui Jaures serait aujourd’hui « social démocrate ». Il ne sait donc pas, ce néo-socialiste, que Jaurés ETAIT, en 1914, Social Démocrate, tout comme Lénine, Rosa Luxembourg, Liebnecht etc... Et c’est la guerre de 14-18, et le pacifisme, qui ont fait la différence entre les sociaux démocrates à la Rebsamen, ceux de l’Union sacrée, qu’il n’ose pas sortir des poubelles de l’histoire, et ...les autres.


               Quand à Le Pen, avant de citer Jaures, la sainte famille devrait clarifier sa position sur les guerres de dominations (entre 40 et 62) dans lesquelles elle a abondamment trempé aussi bien moralement que concrètement.

              • Julien30 Julien30 31 juillet 2014 20:13

                « La suite de son étincelante carrière a été un tissu de contradictions. Il fut le chef des révolutionnaires tout en disant qu’il ne souhaitait point la révolution. Il invoque les exigences de la conscience dans l’affaire Dreyfus et il défendit le système des fiches. Il posait la question de droit pour la Pologne, pour la Finlande, pour l’Arménie, mais il accusait de bellicisme ceux qui la posaient pour ...l’Alsace-Lorraine. Il fut, sous le combisme, en dépit des impératifs de sa doctrine, le type achevé de l’opportuniste, laissant de côté, pour ne pas gêner le Bloc des gauches, le programme social de son parti »


                André Tardieu

                • CN46400 CN46400 31 juillet 2014 21:24

                  André Tardieu : tout un programme, républicain en 14, il est pétainiste en 44. Exact contraire de Jaurés, il n’a cessé, comme nombre de politiciens (Hollande, Valls etc...) d’évoluer vers la droite. Dans les années 20 il est dans le staff de Clémenceau qui construit le « génial » traité de Versailles, marche pied qui porte Hitler au pouvoir....


                • Julien30 Julien30 31 juillet 2014 21:34

                  Vous vous occupez du messager, ce qui est sans doute plus commode (n’allez peut être pas jusqu’à le rendre responsable de la prise de pouvoir d’Hitler), mais le message ?


                • epicure 1er août 2014 21:39

                  Par CN46400 (---.---.---.171) 31 juillet 21:24

                  oui tardieu ce qui lui a fait échapper à la collaboration , c’est une attaque cérébrale.

                  Surtout que comme d’autres de collabos politiques , il a participé à un gouvernement contenant un maréchal nommé pétain, et le leader de la droite de l’époque laval. Peu de doute qu’avec les idées réactionaires qu’il avait adopté dans la deuxième moitié des années 30, il aurait été dans les petits papiers des deux leaders de la collaboration.

                  Vu le nombre de participations ministérielles , il eu été fort possible de le voir dans le premier gouvernement (laval ) sous pétain avec d’autres homme politiques de centre droit ou de droite et d’extrême droite, surtout qu’il n’y avait aucun homme politique de gauche.


                • epicure 2 août 2014 21:42

                  un mensonge répété cent fois n’est as plus vrai qu’énoncé une fois, alors tu peux te garder ta propagande mensongère que j’ai déjà démonté.

                  Laval a participé à la plupart des gouvernements à majorité centre droit-droite dans les années 30.
                  Les seuls gouvernements où il n’a pas participé c’est ceux construits sur les rad-soc sans ouverture à droite, et bien sûr le front populaire.
                  En tant que ministre des relations extérieurs, il va chercher à s’allier avec le fasciste mussolini.

                  Ce qui situe bien sa situation politique dans les années 30 : la droite

                  il n’a été à gauche que jusque vers la dernière moitié des années 20.

                  De plus sa politique de droite déflationniste, aux conséquences logiques, sera en fait l’un des éléments qui va faciliter la victoire du front populaire.
                  Le Front populaire, donc la gauche , a donc été élu contre la politique de laval.

                  Donc déjà premier mensonge, il n’est pas dans un marais idéologique, mais bien à droite, et bien avant la guerre.

                  voilà une source plus fiable que le mauvais propagandiste que tu es :

                  http://www.hist-geo.com/laval.php

                  « 

                  Pierre Laval (1883-1945)

                  Avocat, député socialiste pendant la Première Guerre mondiale, Pierre Laval passe ensuite à la droite parlementaire.

                   »

                  soutenu par la droite et centre droit dés 1927.

                  "En janvier 1936, à l’approche du Front populaire, Laval est écarté du pouvoir. Il en gardera, dès cette date, une vive hostilité envers les «  socialo-communistes » qu’il associera à la Troisième République. À partir de 1937, il incline vers des idées sinon autoritaires, du moins antiparlementaires. "

                  Donc en 1937 non seulement il était de droite mais penchait vers l’extrême droite.

                  Quand laval fait voter les pleins pouvoirs de pétain, il a des idées de droite, suivit par la quasi totalité de la droite, rencontrant plus de résistance à gauche dont léon blum.

                  Donc arrêtes de dire que Laval n’était pas de droite c’est faux.

                  Pour le reste c’est encore un mensonge

                  les hommes politiques rentrés dans le premier gouvernement de collaboration , sont au centre ou à droite et extrême droite, même marquet qui défend des idées de droite dés 1933.
                  Le seul qui n’a que comme seule référence une sensibilité de centre gauche c’est darlan.

                  Sans parler de pétain et weygan, qui avaient des idées d’extrême droite.

                  Bref comme d’habitude tu mens, il n’y a pas 90% de collabos de gauche dans la collaboration, puisque les gens orientés politiquement dans la création de la collaboration avaient des idées de droite, ou anti communistes.

                  Donc en fait c’est bien le rejet des idées de gauche qui caractérisait le plus ce gouvernement de collaboration qui a créé la contre révolution nationale et les premières loi discriminatoires antisémites.


                • epicure 5 août 2014 02:04

                  toujours à rabacher tes mensonges

                  au fait pour laval tu as oublié de rajouter :
                  FdG, MRC, les verts, NPA et la gauche moderne....


                • ahtupic ahtupic 31 juillet 2014 20:51

                  Célébrer Jaurès !!!! Ce Flamby manque de couilles mais il ne manque pas d’air, cet imposteur.


                  • BA 31 juillet 2014 20:52

                    En France, la situation est en train de dégénérer.

                    Lisez cet article :

                    Jeudi 31 juillet 2014 :

                    Pire que le 21 avril ! Le sondage Marianne-Ifop qui alarme : Marine Le Pen en tête du premier tour en 2017. Le sondage Ifop pour Marianne est un choc : si le premier tour de la présidentielle avait lieu aujourd’hui, Marine Le Pen arriverait en tête. La candidate frontiste recueillerait 26% des voix, et Nicolas Sarkozy se qualifierait pour le second tour avec 25% des voix, que ce soit face à François Hollande ou à Manuel Valls, lesquels seraient tous les deux éliminés (avec 17% des suffrages).

                    Si l’hypothèse d’un Front National au second tour de 2017 se fait chaque mois plus probable – au point que les politiques, de droite comme de gauche, semblent l’avoir actée, dans un fatalisme défaitiste sinon dans de coupables stratégies –, jamais encore un sondage n’avait placé la candidate FN en tête du premier tour. 

                    Ce test, à trois ans de l’échéance, vient confirmer que la dynamique dont elle bénéficie depuis plusieurs années est une lame de fond, et que nous n’assistions pas, ces derniers temps, à des séismes électoraux singuliers (comme certains ont voulu le dire lors des dernières européennes), mais à une tectonique.

                    « Depuis l’arrivée de Marine Le Pen à la tête du parti et la mise en place de sa stratégie de « dédiabolisation », le FN a enregistré à chaque scrutin des plus hauts historiques », confirme Jérôme Fourquet, directeur du pôle opinion de l’Ifop.

                    http://www.marianne.net/Le-sondage-Marianne-Ifop-qui-alarme-Marine-Le-Pen-en-tete-du-premier-tour-en-2017_a240405.html


                    • CN46400 CN46400 31 juillet 2014 21:23

                      André Tardieu : tout un programme, républicain en 14, il est pétainiste en 44. Exact contraire de Jaurés, il n’a cessé, comme nombre de politiciens (Hollande, Valls etc...) d’évoluer vers la droite. Dans les années 20 il est dans le staff de Clémenceau qui construit le « génial » traité de Versailles, marche pied qui porte Hitler au pouvoir....


                      • France Europe République Hussard Noir de la république 31 juillet 2014 22:56

                        Cambadélis le bobo qui commémore Jaurès c’est l’hôpital qui se fiche de la charité. Des « socialistes » qui bloquent les salaires, repoussent l’âge de départ à la retraite et favorisent l’immigration pauvre qui concurrence les salariés français ça fait désordre. Marine Le Pen peut donc se prétendre autant « socialiste » que Cambadélis et sa bande après tout...


                        • Gérard Luçon Gérard Luçon 1er août 2014 06:01

                          Dans les villes, ce qui exaspère le gros de la population française contre les Juifs, c’est que, par l’usure, par l’infatigable activité commerciale et par l’abus des influences politiques, ils accaparent peu à peu la fortune, le commerce, les emplois lucratifs, les fonctions administratives, la puissance publique . [...] En France, l’influence politique des Juifs est énorme mais elle est, si je puis dire, indirecte. Elle ne s’exerce pas par la puissance du nombre, mais par la puissance de l’argent. Ils tiennent une grande partie de de la presse, les grandes institutions financières, et, quand ils n’ont pu agir sur les électeurs, ils agissent sur les élus. Ici, ils ont, en plus d’un point, la double force de l’argent et du nombre. Jean Jaurès, La dépèche, 1er mai 1898


                          • CN46400 CN46400 1er août 2014 08:33

                            On peut, hors de tout contexte, faire dire n’importe quoi à n’importe qui, surtout si la vérification est impossible. Ce qui est sûr, et vérifiable, c’est que depuis janvier 1898, Jaures, comme Blum, a rejoint Zola dans la campagne pour la réhabilitation de Dreyfus qui sera totale en 1906. Pour ma part, c’est sur cet action, et pas sur une phrase invérifiable que je juge la position de Jaures sur l’antisémitisme ! 


                          • epicure 1er août 2014 21:16

                            @Par CN46400 (---.---.---.171) 1er août 08:33

                            exactement

                            S’il a tenu des propos généraux sur une communauté pour ses membres éminents aux comportements qu’il jugeait critiquables, le simple fait qu’il ait pris fait et cause pour dreyfus une fois l’injustice découverte, montre qu’il n’est pas anti sémite, c’est à dire une vision raciale des juifs mettant tous les juifs dans le même bateau.

                            Les antisémites, ils ont hurlés sur Jaurès et Dreyfus.


                          • CN46400 CN46400 2 août 2014 08:49

                            Pétain n’aurait « rien dit » contre Dreyfus.... Pétain était alors en fonction dans la « grande muette », ceci explique cela !


                          • zygzornifle zygzornifle 1er août 2014 08:33

                            qui va le déterrer pour jouer avec ses os ??


                            • raymond 1er août 2014 12:10

                              cela est pratiqué pour d’autres personnages illustres comme Mendela par exemple, mais cela ne fait illusion chez personne, Jaures était clairement de gauche et de gauche extrême.


                              • epicure 1er août 2014 21:10

                                pas extrême, puisqu’il était stratégiquement réformiste, mais gauche radicale oui.


                              • Claudec Claudec 1er août 2014 15:53
                                Ces références à Jaurès – comme d’ailleurs toutes celles qui renvoient à la plupart des prédicateurs passés – ne prouvent en réalité qu’une chose : que les hommes sont prisonniers des idées d’autrui et incapables d’aller au-delà, une fois qu’elles les ont séduits.
                                Se référer de nos jours à Jaurès en négligeant l’évolution de la société depuis un siècle est tout simplement une aberration, ne serait-ce que parce que c’est omettre qu’n aussi peu de temps la population humaine est passée de 1.65 milliard à bientôt 8.
                                Si ce que décrivait Zola reste vrai en certains endroits de la planète et suscite la compassion, les sciences, techniques et technologies ont profondément changé les conditions d’existence de la plupart des espèces, dont l’espèce humaine.
                                Les politiques doivent en tenir compte pour apprécier les situations auxquelles ils sont réellement confrontés et doser les promesses qu’ils dispensent démagogiquement, en vivant eux-mêmes « le nez dans le guidon ».
                                Voir à ce sujet :
                                ou plus généralement :

                                • zygzornifle zygzornifle 2 août 2014 14:06

                                  faute de savoir et pouvoir faire du neuf on replonge dans le passé .....


                                  • jocelyne 4 août 2014 12:39

                                    effectivement , spolié par la droite et la xdroite

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès