• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Jetable

Jetable

Le XXIème siècle, celui du progrès, de la science, de l’information. Mais aussi de la pollution de la mondialisation et pour faire court de la précarité.

Les produits de consommation fabriqués en masse permettent aux consommateurs les moins argentés de pouvoir en bénéficier. Ce n’est pas moi qui vais vous apprendre que la production de masse fait baisser les prix.

Mais voilà ! Pour continuer à nourrir un système obsolète, les industriels marchands obligent les acheteurs à renouveler leurs biens de consommation. Ca ne s’appellerait pas l’obsolescence programmée ?

En bref, machine à laver, ordinateur et imprimante deviennent un vrai casse-tête. Changer le hublot de sa machine à laver coûte environ 80€ HT sans la main d’œuvre. Tout ça parce que le petit dernier s’est appuyé dessus et cassé la charnière. L’appareil ayant plus de dix ans, le calcul est vite fait. Mieux vaut en acheter une neuve. L’imprimante sous garantie est échangée, au pire un bon d’achat vous est octroyé.

Abracadabra ! La consommation est troquée contre la réparation.

Nous consommons du jetable.

Et si l’on essayait d’y regarder de plus près ?

Nos chers emplois se font la malle, sous couvert de mondialisation mais surtout des exigences des actionnaires à qui les dividendes paraissent insuffisants. Humm. Ces grands pontes qui se réunissent lors du G8… n’auraient-ils pas anticipé cet état de fait par la création de nouveaux métiers ? La fonction RH (Ressource Humaine) m’interroge fortement au vu des massacres de postes. Il est entendu depuis plusieurs années, que pour ‘calmer’ les esprits des ouvriers, les RH sont licenciés en premier lieu.

-‘Ben si les cols blancs sont virés, nous ont peut rien faire pour not’e travail’.

La fonction RH vendue, tel le service permettant une adéquation constante de l’entreprise, un pôle articulant les autres, permet en fait de faire passer des vessies pour des lanternes.

Pardon. Permettait. Il faut bien le constater, cela a fonctionné. Un temps. Les ouvriers, que je préfère appeler la force vive des entreprises se sont enfin réveillés. La résignation n’est plus de mise.

Tout est jetable mais que peut-on y faire ?

Il y a différentes façon de se révolter. Etre dans la rue n’est pas la seule. Débuter par une consommation plus intelligente. Avantager les magasins de vêtements ou autre, type Emmaüs, qui privilégient l’ancien rénové et l’emploi. Eviter soigneusement le self scan. Les caissières aussi, ont besoin de garder leur job. Favoriser le recyclage et acheter autant que possible du made in France. Du vrai. Oui je sais. Le consommateur est souvent induit en erreur sur les pays de fabrication des marchandises. Le principal est de changer ses habitudes. En tant qu’acheteur, c’est vous qui avez le pouvoir. Servez-vous en. La révolution commence d’abord chez soi.

Envoyez paître les annonceurs, ces marchands de rêves, qui ne vendent que du vent.

Apprenez à désobéir.

 

 

 Adame Manode.


Moyenne des avis sur cet article :  3.13/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 5 janvier 10:57

    j’achète en grande partie d’occase si je trouve ce que je cherche sur Ebay ou leboncoin ou autres , je vend également par leur intermédiaire et avant de jeter je regarde si je peux dépanner .... 


    • Hecetuye howahkan howahkan 5 janvier 11:16

      Progrès des machines, rien de plus ,rien de moins...

      Pour le reste c’est la descente au enfers de soi même, je suis mon propre enfer.....dans l’enfer de la pensée qui n’est pas apte a vivre et est un outil certes vital mais de survie seulement rien de plus...qui s’ auto admire sans le savoir etc..

      nous assistons en fait à une régression mentale immense jamais connue, elle est commencée depuis il y a environ 2500 ans.. régression mentale immense de l’humain qui est aujourd’hui en danger de disparition prématurée..par suicide du à notre souffrance et au non sens total de nos non vies...


      • V_Parlier V_Parlier 5 janvier 15:24

        Concernant l’obsolescence programmée sur le matériel, s’il n’y avait que le problème des pièces détachées ça irait encore ! Mais on peut aussi remarquer que les méthodes pour forcer le rachat sont de plus en plus abusives.

        Quelques exemples qui me passent par la tête :
        - Un standard de TV numérique terrestre qui ne survit que 5 ans, sans compatibilité avec le suivant !
        - Des normes HTML, ou de scripts et autres machins-choses qui s’alourdissent et rendent la navigation internet quatre fois plus gourmande en ressources que le logiciel de montage vidéo que j’utilise encore ! Et ceci sans aucun bénéfice pour l’utilisateur. => Changement de PC régulier tous les 2-3 ans...
        (Et pour la bureautique standard, c’est quasiment la même chose)
        - Les changements automatiques et quasi forcés d’OS (Windows 7 passant à Windows 10 de lui-même) afin que le PC soit bien alourdi par de nouvelles fioritures inutiles, de sorte à ce que vous le trouviez « fatigué » et à changer.
        - Disparition de tout ce qui peut préserver la compatibilité entre vieux et nouveaux appareils (suppression des entrées/sorties analogiques audio/video sur le matériel multimédia, manie du « connecté » où plus rien ne peut fonctionner sans fil si on n’a pas un smartphone avec, ou un Wifi, etc...). Et c’est presque impossible de trouver un ampli normal neuf dans un magasin grand public (un ampli analogique pour écouter de la musique et pas pour faire juste trembler la baraque au son des films d’actions)
        - Parallèlement : Aucune standardisation des supports de données pour tous les moyens d’enregistrement qui remplacent les défunts magnétoscopes. ce que vous enregistrez à la TV aujourd’hui (hors PC) ne sera peut-être plus lisible par l’appareil de salon suivant.

        Bref, à moins d’être bricoleur et réactionnaire, soit vous larguez tout soit vous achetez régulièrement en masse.


        • kalachnikov lermontov 5 janvier 15:36

          @ V_Parlier

          Pour surfer à la vitesse de l’éclair, tu prends firefox comme navigateur et en addons adblock, noscript, noflash.


        • V_Parlier V_Parlier 6 janvier 10:00

          @lermontov
          Oh, même firefox sous Linux devient lourd si le PC a plus de 6 ans (alors qu’on n’a pas besoin de le changer quand on ne fait pas de « gaming »...).


        • kalachnikov lermontov 6 janvier 10:18

          @ V_Parlier

          Sur mon pc principal et de travail, je suis sous xp et n’ai pas de problème pour surfer rapidement avec firefox. Mon autre pc sous windows7 est plus lent !


        • Jao Aliber 5 janvier 21:56

          Le problème, ce sont justement les jobs.Les jobs actuels ne sont plus adaptés aux technologies actuels.Il faut une nouvelle civilisation basée sur la formation omnivalente(apparemment ce mot n’existe pas parce que ce n’est pas multivalente mais bien l’apprentissage de toutes facultés actuelles(industrie, services, agriculture, etc.)).Ce qui implique un temps libre énorme et donc la participation de tout le monde au travail pour former des hommes complets.Seul un homme complet peut se libérer des jobs actuels et donc échapper au chômage.




          • hervepasgrave hervepasgrave 6 janvier 08:38

            Bonjour,
            Acheter, voila bien le mot le plus coupable de tous les mots ! et oui vendre ,acheter nous n’entendons que cela. Pour rapatrier ,pour faire renaitre le commerce acheter Français.Oui ! qui ne préfère pas cela.Mais qu’est-ce que cela change, aujourd’hui ? certainement qu’une chose dans la réalité.Payer plus cher ,augmenter le cout de la vie qui est de plus en plus entamé ! se préparer à un repli, a de futures restrictions ?
             Alors je me pose la question,faut-il que les gueux se serrent la ceinture pour quelques individus puissent s’embourgeoiser a bon compte ,si la masse arrivaient a faire diminuer les prix !
            C’est tout comme acheter bio ,acheter Français pour l’instant n’a de sens que de faire de l’argent.
            Le problème du client roi est franchement irréel.
            La ou le bas blesse ,ce n’est pas ce que nous croyons acheter,mais ce qu’il en est. Car ce n’est que regarder le produit fini.Pour que tout cela est un sens ,il faudrait aussi regarder derrière,car acheter par exemple Français, il faudrait aussi savoir si les outils,produits,matériaux .Tout ce qui contribue a l’élaboration d’objet technique ,tout comme animal/végétal, sont effectivement Français.Pas facile pour le client roi ! de voir cela.
             Aujourd’hui, vendre de la qualité est une chose « contrefaite » , car s’il y a toujours et heureusement des produits non obsolètes,de qualité, cela reste limité a certains secteurs.Qui d’ailleurs ne sont pas accessible au plus grand nombre. Hum ! oui, commerce,commerce quand tu nous tiens.
            L’oubli majeur ,je ne l’ai pas entendu ,il concerne le début des choses,il était une particularité bien Française. C’est le comment faire,les normes. Ils n’y a pas si longtemps ,il n’y aurait jamais eut de produits accepté s’ils n’étaient pas dans notre cahier des charges Français.Nous pouvions être fière de cela.Nous l’apprenions en même temps que nos métiers.D’ailleurs ,pour la plupart il était question que cela devienne des normes internationales.qu’elle entreprise en France auraient d’ailleurs perduré si elles n’avaient pas respecter cela ? Voila ! bien le premier oubli,alors acheter brave gens ????
            L’autre oubli fondamental est aussi le respect des choses bien faites. Car s’il a fallut beaucoup de temps pour que les métiers acquièrent un savoir faire.un savoir observer les choses,« produits,nature de l’évolution des choses qui donne de la qualité » tout cela aujourd’hui est franchement oublié.Alors ! la technique a changée,mais a oubliée,ou fait l’impasse de garder l’essentiel,la base.
            acheter du recyclé ,mais alors du vieux ,du très vieux . Mais j’ai bien peur que personnes ne regarde cela vraiment efficacement ,et clairement.Ou alors nous nous sommes laissé aller a croire que nous avons des connaissances qui peux se passer des bonnes règles .Il y aurait beaucoup de choses a dire et a redire sur cette vogue du retour a l’achat Français. Par commencer , qui s’octroie des valeurs professionnelles ,se déclare faire ou reprendre des métiers sans le connaitre...
            Quand les gens, vos acheteurs désobéissants seront reconnaitre la qualité en conformité avec la réalité ,cela passera d’abord par le fait qu’eux mêmes si seront mis aussi.
            Et puis comme un ami vigneron me disait en réponse a la question que je lui posait « qu’est-ce que le plus important, la qualité ou la quantité ? » devinez ce qu’il ma répondu ??


            • V_Parlier V_Parlier 6 janvier 10:11

              @hervepasgrave
              "Alors je me pose la question,faut-il que les gueux se serrent la ceinture pour quelques individus puissent s’embourgeoiser a bon compte ,si la masse arrivaient a faire diminuer les prix !« 

              Mais c’est finalement ce qui se produit quand on délocalise :
              Les gueux sont au chômage ou aux petits boulots alors que d’autres »s’embourgeoisent" en achetant bon nombre de biens manufacturés, même prestigieux, et à relativement bon prix (ce qui n’est accessible au gueux que par l’endettement déraisonnable, car on ne pourra jamais tricher avec la valeur du travail à tous les niveaux : On ne peut pas sainement obtenir un produit en ayant travaillé 10 fois moins que celui/ceux qui l’ont fabriqué, pour faire simple. C’est pourquoi seule une partie privilégiée peut le faire).


            • hervepasgrave hervepasgrave 6 janvier 21:06

              @V_Parlier
              Bonsoir, tu me donnes la une réponse bien compliquée a comprendre,c’est ma réaction personnel,évidemment.
              Dans tes propos je vois une mélange de beaucoup de choses.Que me reste t-il comme solution pour comprendre l’aboutissement,la finalité de tes propos ?
              Je vais essayer d’élucider cela comme je le peux !
              La délocalisation qui existe est très certainement du au fait que les acheteurs locaux d’hier se sont délocalisé.Maintenant que reste t-il pour vendre ? Toute cette masse qui hier n’achetait pas.Maintenant dire que c’est ceux qui gagne dix fois plus et ne produisent rien c’est évident,mais quelque part cela sonne bizarrement faux ,je ne sais pas pourquoi ? Certainement une sensation que cela ne donne pas vraiment le nom des vrais coupables.C’est assez flou comme réponse, absolument ambigüe.
              Peut-être par le fait d’avoir ajouté l’endettement déraisonnable ? L’endettement de qui ? Je te réserve une réponse la dessus,car je m’attend au pire..Maintenant avec tes propos je comprend enfin ce que je pense depuis toujours .A savoir qu’ouvrir le monde/L’Europe n’est pas du fait des peuples,sinon il n’y aurait qu’une valeur identique pour toutes les monnaies et le prix du travail serait le même.Sinon penser autrement c’est se foutre complètement de la gueule de tout le monde.
              Mais dans un monde tourner vers le fric à tous les niveaux de la pyramide ,c’est certainement difficile de vouloir comprendre« aie ! admettre la vérité qui rendrait la justice ,mais surtout la qualité universelle,aie ! mon pognon », Comme cela il partirait ,je n’aurait plus de garantie de durabilité, Voila la réalité.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès