Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Jeune handicapé maltraité par trois congénères près de Grenoble

Jeune handicapé maltraité par trois congénères près de Grenoble

Après le chat martyrisé à Marseille par un dénommé Farid de la Branlette (un truc comme ça) c'est au tour d'un jeune déficient intellectuel d'être maltraité par trois garnements à Fontaine, une commune de l'agglomération grenobloise en Isère. Il a eu droit à un bain forcé dans une mare à l'eau glacée et ses bourreaux ont bien rigolé, un peu comme les miliciens vichyssois qui flanquaient à la flotte quelque franc-maçon notoire qu'ils croisaient sur leur chemin sous l'occupation...

De jeunes adolescents (15 ans en moyenne) en uniforme de rappeur, casquette et veste de survêtement réglementaires qui ont appliqué en pratique le bourrage de crâne dont certains medias les inondent quotidiennement. Groupes de rap "hardcore" qui leur apprennent à tout "niquer", mépris pour ce qui n'est pas rentable (dont les handicapés), irrespect pour la vie d'autrui en général... Le tout mixé avec une misère sociale évidente d'individus peu portés par les plaisirs littéraires et la réflexion culturelle. 

A priori leurs parents auraient du leur inculquer quelques valeurs de partage et de respect, et surtout des modèles. Hélas ! La bêtises des voyous n'est souvent que la conséquence de l'immaturité des adultes. Leurs parents respectent-ils leurs voisins ? Ont-ils des valeurs morales ou civiques ? Un peu de culture intellectuelle ou sont-ils cantonnés devant leur TV ? S'arrêtent-ils devant les passages piétons quand ils roulent en bagnole ? C'est peu probable... et ce n'est pas l'école qui corrigera le comportement de ces mômes si leurs ainés n'ont aucune jugeotte ni exemple à donner...

Et puis il y a l'impunité des mineurs. Ce sentiment de puissance qui en découle chez les jeunes désoeuvrés. Que risquent-ils concrètement après avoir balancé à la flotte le pauvre gars ? Pas grand-chose à part des "mesures éducatives" dont ils se fichent... cependant ce fait divers odieux a produit une surprenante réaction : nos gaillards ont parait-il failli se faire lyncher dans leur quartier par des habitants lassés d'avoir ce type de débiles (je parle bien sûr des agresseurs) comme voisins ; les mêmes qui ne doivent pas se gêner pour fumer de l'herbe dans les cages d'escalier et faire ronfler le pot d'échappement de leurs scooters débridés dans le voisinage. Est-ce l'effet "manif pour tous" ou "jour de colère" ? Les gens commencent enfin à réagir.

Comble de l'humiliation pour nos lascars c'est la police nationale qui est venue à leur secours pour leur éviter la pendaison en place publique. Ces fans probables des productions lyriques de la fouine ou de Booba ont dû en prendre un coup pour leur orgueil. Ces policiers qu'ils auraient caillassés volontiers ont été leurs sauveurs ! Au moins l'image de nos forces de l'ordre s'en est améliorée... 

Plus sérieusement ces gugusses handicapés culturellement parlant ne sont que le produit d'une société où les seules valeurs permises sont celles de la consommation, de l'égoïsme et du rejet des plus faibles logique libérale oblige. Le jeune déficient serait mort noyé : une pension d'invalidité en moins à la charge de la collectivité. Nos lascars se droguent et trafiquent ? Pour s'acheter des fringues "sportswear", des casquettes et des baskets, eux au moins consomment et fabriquent de la croissance ! Contrairement à vous amis internautes ils n'ont ni scrupules ni idées à défendre et ne se posent pas de questions. Leurs parents natifs des années 70, abrutis par la télé dans les années 80 et l'américanisation de notre société, appauvris par le chômage depuis les années 2000 n'ont rien à leur transmettre. 

C'est Chomsky dans le profit avant l'homme qui rappelait l'utilisation des bandes de voyous dans certaines dictatures latino-américaines pour terroriser les quartiers populaires et les opposants politiques. Ces "racailles "sont donc les mercenaires d'un système bien étudié, vous remarquerez que ce n'est jamais dans les quartiers huppés que ces faits divers odieux se produisent... que les victimes sont toujours des gens propres sur eux et respectables. Marx ne parlait-il pas de la "chienlit" qui pourrissait les classes prolétaires ?

Pour conclure on ne peut que regretter qu'il ne soit pas permis de flanquer à la flotte les agresseurs puis de les enfermer entre quatre murs avec quelques encyclopédies, ouvrages poétiques et littéraires pour les obliger à faire fonctionner leur petite cervelle et à s'humaniser. Les centres éducatifs fermés équipés de consoles de jeu et de terrains de basket pour les occuper à défaut de les changer ont-ils une quelconque utilité ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.42/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • ecophonie ecophonie 6 février 2014 12:35

    La bêtises des voyous n’est souvent que la conséquence de l’immaturité des adultes. Leurs parents respectent-ils leurs voisins ? Ont-ils des valeurs morales ou civiques ? Un peu de culture intellectuelle ou sont-ils cantonnés devant leur TV ? S’arrêtent-ils devant les passages piétons quand ils roulent en bagnole ? C’est peu probable... 

    ces gugusses handicapés culturellement...

    Sérieusement votre texte est bien pire que l’agression que je viens de visionner, 3-4 clampins de 14-15 ans qui font chier un autre type un peu plus vieux qu’eux, ils lui jettent la capuche dans 30cm d’eau et le pousse dedans.

    Mon dieu il est déficient léger et va en IME, l’équivalent d’un chat marseillais j’imagine dans ta tête de lettré. T’inquiètes il s’en remettra. 


    • oncle archibald 6 février 2014 16:35

      @ Ecophonie : Sérieusement ce qui a pu vous pousser à écrire ce « message » m’est totalement incompréhensible .....

      Mon dieu, mais qui est déficient finalement ? Et je m’inquiètes, parce que le « mal » qui affecte vos neurones me parait irrémédiable.


    • ecophonie ecophonie 7 février 2014 10:53

      @oncle, avez vous vu la vidéo ?


    • bleck 6 février 2014 12:59

       Accabler les parents est bien facile


      Quand on sait que ceux-ci encourraient les foudres de la Justice si ils se laissaient aller à leur donner les baffes qu’ils méritent

      Une Justice plus occupée à traquer le juge qui n’est pas la même obédience qu’elle que de protéger la veuve et l’orphelin , fusse-t-il handicapé

      Ajoutez à cela une Education Nationale plus occupée elle aussi a politiser ces chères « Têtes blondes » qu’à leur enseigner un enseignement de base

      6 éléves sur 10 arrivent en 6 éme sans savoir lire

      Et puis quoi ; tout est permis , l’exemple vient de haut , comme de se faire conduire en scooter pour aller sauter une starlette aux aurores

      Ce qu’un collégien ayant une bonne éducation se garderait bien de faire par peur du ridicule

      • bubu123 7 février 2014 09:06

        « 6 éléves sur 10 arrivent en 6 éme sans savoir lire »


        la source svp ?



      • claude-michel claude-michel 6 février 2014 13:01

        bof...ces petits voyous ne sont que la vitrine de notre société actuelle.. !


        • OMAR 6 février 2014 17:32

          Omar33

          Mais rien n’empêche de punir sévèrement cette racaille....


        • Gabriel Gabriel 6 février 2014 13:50

          Ils sont le miroir inversé de notre civilisation, un négatif de nos travers. L’absence d’identité contre l’égocentrisme devenu vertu, une communication rudimentaire contre une ultra communication virtuelle, un manque de tout face à une surabondance de tout. Ce n’est pas par hasard si leur univers s’est enfoncé en profondeur dans la délinquance pour sa survie, en opposition à la verticalité toujours plus étourdissante des lois émissent par des dirigeants qui les bafouent. Ces petites racailles non malheureusement pas d’éducation et le respect de l’autre est un concept qui leur échappe totalement. L’absence des adultes dans la transmission des valeurs humaines, la télé poubelle, la politique spectacle, la publicité prostituée et tapageuse, les rappeurs vêtus de fourrure avec bracelet de diam vomissant sur la société dont ils profitent au maximum, les stars du foot s’offrant des prostituées mineures, voilà l’image qu’on leur donne. Quand les adultes déversent des déchets dans la tête des enfants, il ne faut pas qu’ils s’étonnent de récolter des ordures.


          • Castel Castel 6 février 2014 15:55

            "Ce n’est pas par hasard si leur univers s’est enfoncé en profondeur dans la délinquance pour sa survie,"

            Oui, ceux qui luttent pour la survie (et exister) écrasent ceux qui ne sont pas capable de se défendre... un peu comme l’Allemagne ou la Russie au début de ce siècle. cqfd


          • zygzornifle zygzornifle 6 février 2014 14:22

            Heureusement ils n’ont pas fait de quenelles à ce pauvre handicapé autrement Valls se serait déplacé....


            • OMAR 6 février 2014 17:30

              Omar33

              Napoléon :« ...comme les miliciens vichyssois qui flanquaient à la flotte quelque franc-maçon notoire... ».

              Pourquoi aller si loin dans l’histoire ?

              Il y a juste quelque temps, il était formellement contre-indiqué à un citoyen au teint basané, de se promener le long de la Seine, au risque d’y être balancé...
              http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/05/01/97001-20110501FILWWW00062-jete-dans-la-seine-en-95-hommage-rendu.php


              • Xenozoid Xenozoid 6 février 2014 17:39

                aux pays bas,,oú je bosse dans des IEM,il font une politique dite d’intégration dans les quartiers,entre des murs,ils appellent cela le progres,les quartiers sont nouveaux pas d’
                 arbres, et toute les habitations se ressemble, sur les murs les gamins ont tagué papa est fou


                • CARAMELOS CARAMELOS 6 février 2014 22:52

                  Des tarés produits par une société débile ! Le déficient intellectuel, du moins considéré de la sorte, est humain !!! Ces agresseurs ne sont que des primates décérébrés ! Beaux produits et spécimens d’un corps social délité !


                  • mateo 7 février 2014 04:51

                    « vous remarquerez que ce n’est jamais dans les quartiers huppés que ces faits divers odieux se produisent... »

                    Et comme vous avez raison ! Pas de viols, de femmes battues, de saloperies en tous genres sous les dorures de nos charmants hôtels particuliers.


                    • legrind legrind 7 février 2014 07:38

                      Ne stigmatisons pas ces jeunes !


                      • Julien30 Julien30 7 février 2014 08:54

                        Oui, les pauvres petits bouts de choux !


                      • takakroar 7 février 2014 08:33

                        Lors de l’affaire du chat « martyrisé » de Marseille, les réactions indignées ont gagné le monde entier. J’entendais les interventions des auditeurs sur France Bleue Provence. Ils nous expliquaient sérieusement que si on aimait les gens on devait aussi ressentir la même indignation pour les mauvais traitements aux animaux. De vrais apôtres de l’Amour universel.

                        Je me disais qu’ils devaient vraiment souffrir en sachant ce qu’est la vie et la mort des poules pondeuses, des porcs et de tous ces êtres vivants qui finissent en « minerai » ou en « pulpe » dans nos plats cuisinés. Je me demandais aussi comment ils pouvaient dormir en songeant au centre de torture de Guantanamo.

                        Et puis arrive cette histoire du jeune handicapé maltraité. Et là dans les médias çà a fait « flop ». Je n’ai pas entendu les mêmes auditeurs indignés. Sans doute ne s’étaient-ils pas remis du choc précédent.

                        Ce qui m’effraie, c’est de voir que le seul critère qui met en route l’indignation à un niveau insoupçonnable, c’est de savoir si je suis personnellement touché, si pour moi si c’est « mignon ». Un chat, surtout petit, c’est si mignon. Un handicapé, un SdF, un chômeur, etc. ce n’est pas mignon.

                        On prend sa sensiblerie, uniquement centrée sur soi, pour une sensibilité ouverte sur le monde entier. Et en son nom on revendique des châtiments jamais assez durs en se prenant soi même pour quelqu’un d’exemplaire, débordant de bonté. Et bien oui, çà m’effraie.


                        • Julien30 Julien30 7 février 2014 08:53

                          Comment on dit déjà ? Ah oui, des chances pour la France...


                          • zygzornifle zygzornifle 7 février 2014 10:08

                            Bizarre en ces temps de chasse à courre du gouvernement que l’on ai pas fait un rapprochement avec un mouvement d’extrême droite voire le FN ....


                            • Philippe VINSONNEAU Philippe VINSONNEAU 7 février 2014 12:20

                              j’ai connu la même chose sur mon jeune frère handicapé mental à la sortie de l’école primaire et en sus en ma présence forcée par deux plus grands, c’était en 1960 - personne n’en a jamais su mot, d’ailleurs c’est la première fois que j’évoque ce cauchemar - pourtant je n’ai jamais oublié ! Je veux dire par là que cette pourriture n’est pas chose nouvelle et pour la mémoire de mon petit frère ils ont beaucoup de chance que je ne sois pas juge de leurs faits parce que 50 ans après la blessure saigne encore, et les maitriser durant cinq années 24 h sur 24 en TIG en internat comme BONICHES absolues et totales des jeunes souffrants de troubles mentaux dans un établissement spécialisé….


                              • Massada Massada 7 février 2014 13:22

                                Après un chat torturé, un handicapé humilié !

                                La France devient un pays bien pourri......

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès