Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le 3 avril à 18h30, Joël de Rosnay et Frédéric Lenoir : un débat à suivre (...)

Le 3 avril à 18h30, Joël de Rosnay et Frédéric Lenoir : un débat à suivre en videostreaming

Le scientifique prospectiviste, Joël de Rosnay
Le philosophe historien des religions, Frédéric Lenoir
 
Sur le thème :
Changer d’Ère : Comment se transformer pour transformer le monde ?

JPEG

Diffusion en direct sur :
Dailymotion Orange et Orange Innovation TV
 
Mercredi 3 avril 2013 de 18H30 à 19H30
 
 
Posez vos questions dès 18H30 le 3 avril sur Twitter #FCE
 
« Les Di@logues Interactifs »
L’émission du Forum Changer d’Ère(1) avec :
 
 
Le scientifique prospectiviste, Joël de Rosnay
Le philosophe historien des religions, Frédéric Lenoir
 
Sur le thème :
Changer d’Ère : Comment se transformer pour transformer le monde ?
Nous sommes à la fois les témoins et les acteurs d'une des plus importantes transformations de l'histoire de notre humanité : l’entrée dans l’ère de la civilisation du numérique. Pourtant, nous ne cherchons pas véritablement à en comprendre les causes. Nous voyons la partie émergée de l’iceberg et parlons de crises : économique, écologique, sociétale, de perte de repères et de confiance. Rares sont ceux qui acceptent de voir la vérité en face : en modifiant ses rapports avec les autres, l'écologie, la science, la culture, la religion, la spiritualité au sens large, mais aussi notre façon de penser, notre manière de voir la vie, la civilisation du numérique va entraîner, en plus d'importantes transformations technologiques, de profondes mutations anthropologiques. En effet, ce « changement de monde » transforme la nature biologique de l'être humain, jusqu’au sens de la vie, remettant ainsi en cause sa façon de se situer dans l'évolution de l'humanité. Pour s’adapter, il va falloir changer radicalement nos manières de penser, d'être, de vivre. L’être humain est-il seulement un homo economicus ou doit-il aussi chercher à « guérir ce monde malade » en créant un environnement plus positif, plus confiant, plus solidaire et coopératif ? « Surfer la vie » au lieu de subir les événements, pour établir de nouveaux rapports humains, plus respectueux des autres et de notre environnement et, ainsi, trouver de nouveaux repères, qui permettront de s’accommoder de l’imprévu, du flou de la vie ?
 
Un débat « empathique » proposé et animé par :
Véronique Anger-de Friberg
présidente fondatrice du Forum Changer d’Èrerédactrice en chef Les Di@logues Stratégiques
 
 
En savoir plus sur nos 2 invités

 

Joël de Rosnay est scientifique, prospectiviste, conseiller de la Présidente d’Universcience, Président exécutif de Biotics International et conseiller spécial du Premier ministre de la République de Maurice pour le Développement Durable. Docteur ès sciences, chimiste organicien, spécialiste des origines du vivant, il s'intéresse particulièrement aux technologies avancées et aux applications de la théorie des systèmes (systémique). Il est l’auteur d’une quinzaine d’ouvrages, dont : Les origines de la vie (Seuil, 1966) ; Le Macroscope (Seuil, 1975) sur l’infiniment complexe qui fait toujours référence aujourd’hui ; La Mal Bouffe (avec Stella de Rosnay. Olivier Orban, 1979) ; Le cerveau planétaire qui annonce la société en réseau (1986) ; L’aventure du vivant (Seuil, 1988) ; L’Homme symbiotique sur les relations symbiotiques Hommes/machines (Seuil, 1995) ; La révolte du pronétariat (avec Carlo Revelli. Fayard, 2006) ; 2020 : Les scénarios du Futur (préface de François de Closets. Des idées & des Hommes, 2007. Fayard, 2008) ; Et l’Homme créa la vie. La folle aventure des architectes et des bricoleurs du vivant, sur le génie génétique (avec Fabrice Papillon. LLL, 2010). Dans son dernier livre Surfer la vie. Comment sur-vivre dans la société fluide ? (LLL, mai 2012) Joël de Rosnay propose une nouvelle approche des relations humaines, inspirée de la « surf attitude », pour aborder autrement les grands défis de demain et donner plus de sens à sa vie et pense que la révolution du numérique permettra de construire le monde de demain et de traiter les problèmes liés à l'énergie, à l'environnement, à la santé, à l'éducation… Son site web : Le carrefour du futur Joël de Rosnay est Parrain du Forum Changer d’Ère.

 
 
4 ème de couverture de Surfer la vie. Comment sur-vivre dans la société fluide(essai. LLL, mai 2012) :
Comment construire et penser le monde de demain ? Dans ce livre audacieux et visionnaire, le célèbre scientifique démontre que notre société est en train de changer de visage. Non plus fondée seulement sur des rapports de force mais sur des rapports de flux, non plus guidée par l’individualisme exacerbé ou sur la logique de l’affrontement mais sur la nécessaire solidarité. L’avènement de cette société de la fluidité est inspiré notamment par les sciences qui depuis plusieurs décennies expliquent que les liens ou les interactions sont plus importants que les éléments matériels qui constituent notre monde physique ou biologique. Et ce nouveau regard nous invite à aborder autrement les grands défis actuels : économiques, sociaux, environnementaux.« Je propose une nouvelle approche pour construire ensemble l’avenir et sur-vivre à la complexité du monde et à son accélération. C’est la société fluide. En tant que prospectiviste, mais aussi surfeur de l'océan et d’Internet, j'ai choisi le surf comme fil rouge de ce livre. Ne dit-on pas surfer sur internet, sur les sondages, sur l’opinion publique, sur les valeurs ? Le surfeur ne crée pas la vague, par nature aléatoire et chaotique, il utilise sa force, sa puissance pour le plaisir, le défi vis-à-vis de lui-même. Surfer la vie c’est savoir profiter et jouir de l'instant, être à l'écoute de son environnement, de ses réseaux, évaluer en temps réel les résultats de son action et s’adapter à l’imprévu. Je souhaite fournir à chacun des clés pour surfer harmonieusement sa vie. ». Le blog : Surfer la vie.
 
 
 

Frédéric Lenoir est philosophe, sociologue, historien des religions, chercheur associé à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS). Il est également directeur de la rédaction du magazine Le Monde des religions (bimestriel appartenant au groupe Le Monde ), producteur et animateur sur France Culture de l’émission hebdomadaire Les Racines du ciel. Frédéric Lenoir est l’auteur d’une quarantaine d’ouvrages (essais, romans, contes, encyclopédies) traduits dans une vingtaine de languesn notamment : La guérison du monde(Fayard , octobre 2012) qui explore des voies de guérison pour sortir des crises et de la dépression dans lequel notre monde et l’homo economicus » se sont enfermés ; L’âme du monde (Nil édition, mai 2012) ou Petit traité de vie intérieure (Plon, 2010) sur la sagesse universelle. Il écrit aussi pour le théâtre, le cinéma et la bande dessinée.

Son site web : http://www.fredericlenoir.com/
 
4ème de couverture de La guérison du monde (essai. Fayard, 2012) : 
« L’homme est-il seulement un homo economicus ? Notre monde est malade, mais la crise économique actuelle, qui polarise toutes les attentions, n’est qu’un symptôme de déséquilibres beaucoup plus profonds. La crise que nous traversons est systémique : elle touche tous les secteurs de la vie humaine. Elle est liée à des bouleversements de nos modes de vie sans doute aussi importants que le tournant du néolithique, lorsque l’être humain a cessé d’être nomade pour devenir sédentaire. Il existe pourtant des voies de guérison. En m’appuyant sur des expériences concrètes, je montre l’existence d’une autre logique que celle, quantitative et mercantile, qui conduit notre monde à la catastrophe : une logique qualitative qui privilégie le respect de la Terre et des personnes au rendement ; la qualité d’être au « toujours plus ». Je plaide aussi pour une redécouverte éclairée des grandes valeurs universelles – la vérité, la justice, le respect, la liberté, l’amour, la beauté – afin d’éviter que l’homme moderne mû par l’ivresse de la démesure, mais aussi par la peur et la convoitise, ne signe sa propre fin. ».
 
 (1)En savoir plus sur « Les Di@logues Interactifs »
Et le Forum Changer d’Ère
 
Tout au long de l’année, « Les Di@logues Interactifs  », l’émission du Forum Changer d’Ère va interroger, alerter, informer, acteurs du changement, médias et grand public sur les grands défis de la modernité, les effets sociétaux des mutations engendrées par la société numérique.
Regards croisés de penseurs, entrepreneurs, décideurs, chercheurs… : plusieurs par an, « Les Di@logues interactifs » va proposer à des personnalités d’échanger dans le cadre d’un débat « empathique » diffusé en vidéostreaming (en direct) sur une webTV à forte audience.
 
Voir le podcast du débat empathique Joël de Rosnay-Philippe Dessertine diffusé en direct le 11 octobre 2012 sur AgoraVox.
 
Le Forum Changer d’Ère est un événement parrainé par Henri Atlan, Jacques Attali, Jean-Pierre Dupuy, Edgar Morin, René Passet, Michel Rocard, Joël de Rosnay, Roger Sue et Patrick Viveret, proposé et organisé par Véronique Anger, en partenariat avec des entreprises moteurs du « changement durable » et de l’innovation : BVA, Orange, NextModernity, Universcience... sur le thème : « Des clés pour comprendre et construire ensemble le monde de demain ».
Dans le contexte actuel de crise et d’incertitude, d’un monde en accélération et en complète transformation, le Forum Changer d'ère réunit des intellectuels, des scientifiques, des analystes du changement, des décideurs économiques, des entrepreneurs de la jeune génération, pour aborder autrement les grands défis économiques, technologiques et sociétaux d’aujourd’hui avec l’ambition d’inspirer un nouveau modèle qui permette de faire face, ensemble, aux grands enjeux de la globalisation et de la civilisation numérique et donne envie de vivre et désirer demain.

Moyenne des avis sur cet article :  3.8/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Montagnais Montagnais 2 avril 2013 21:46

    Ah ! on dirait les manifestes de Wired, Negroponte, John Perry Barlow et Jean-Michel Billaut d’il y a 5 ou 6 lustres .. Toutes ces idées sont bien propres sur elles .. mais parfaitement inopérantes pour la guerre totale et la catastrophe imminente.


    « Des clés pour comprendre et construire ensemble le monde de demain ».

    Tenez .. je vous renvoie au présent bien cerné ; www.adbusters.org/

    Quant à Orange moteur de quoi que ce soit, c’est à pouffer ..


    NB : je me sens désolé d’avoir fait passer le compteur des commentaires de 0 à 1

    • hunter hunter 3 avril 2013 10:50

      J’ai lu récemment le bouquin de Lenoir, enfin, je n’ai pas réussi à le terminer, tellement c’est mauvais !

      Une espèce de soupe malodorante, sans vraie solution, à part celle d’encore plus de mondialisme, qui soit disant va permettre de sauver l’environnement.

      Bref, du patagouin mondialiste, pour vendre le NWO, cette fois avec un vernis vert !

      Je regrette d’avoir dépensé 20 euros pour une telle propagande, et je ne pourrai même pas le revendre sur un vide-grenier !

      Il finira à la recycleuse, ou dans la cheminée !

      Joël de Rosnay ? je n’ai jamais rien lu de lui, mais j’ai eu l’occasion de le voir souvetn « délirer » sur des plateaux TV, et ça ne m’a jamais donné envie d’aller plus loin !

      Il a du sans doute rêver de devenir auteur de SF, mais une chose me semble sure, il semble plus compétent et honnête que le sieur Lenoir !

      Je rejoins donc Montagnais à 200%

      be seeing you

      H/


      • Raymond SAMUEL paconform 3 avril 2013 12:37

        Véronique AUGER,

        Nous avons déjà changé le monde, depuis quelques décennies, mais c’est en mal.

        Vous voulez le changer en bien ?

        Les OUTILS ne sont pas bons, ils ont été fabriqués dans le monde mauvais. Il faut donc en fabriquer d’autres avant d’avoir espoiir de faire un autre monde qui serait BON.

        Je m’explique :

        Les adultes actuels ont été des enfants malmenés (crèche dès trois mois etc et pris en charge hors de leur famille jusqu’à 16, 20 ou 25 ans). En raison de ce parcours beaucoup de personnes ont récolté des handicaps et des maladies psychiques chroniques (qui pèsent lourdement sur l’efficacité de notre société).

        Si vous voulez de bons outils il faut attendre qu’une nouvelle génération en bonne santé arrive à l’âge adulte. Or la génération montante n’est pas en mesure d’élever cette génération en bonne santé. C’est un cercle vicieux. Ainsi, la poursuite de la chute est inévitable.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès