Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Joindre la Finance à l’Humanitaire, j’en ai rêvé Babyloan (...)

Joindre la Finance à l’Humanitaire, j’en ai rêvé Babyloan l’a fait

Mon activité professionnelle me pousse tous les jours à entendre des projets de création d’entreprises, et à les financer par l’intermédiaire de mon employeur. Récemment je me suis intéressé à une entreprise nommée Babyloan, car j’avais entendu que son concept, totalement novateur, est révolutionnaire autant pour les épargnants que pour les micro sociétés. Laissez moi vous présenter le micro crédit solidaire....

Dans la lignée de MymajorCompany qui a permis au chanteur Gregoire, par exemple, de percer, le micro crédit s’adresse aux utilisateurs du web. Laissez moi vous rappeler le principe de Mymajorcompany : sur un site destiné au grand public, chaque internaute peut s’inscrire pour déposer quelques euros en guise d’investissement sur un chanteur ou un groupe.
 
Babyloan propose la même chose, mais en beaucoup plus international et surtout en plus humain. Créé en 2008, ce site vous propose de prêter pour financer un micro projet partout dans le monde, mais surtout là ou on en a besoin.
 
Les pays essentiellement concernés sont le Bénin, le Cambodge, le Tadjikistan, le Ghana, l’Equateur, le Maroc et Madagascar. Vous allez sur ce site, vous consultez les projets qui sont proposés, et en deux clics vous prêtez le montant que vous voulez pour participer au financement du projet. Le prêt est accordé dès que le montant total est collecté. Je précise bien qu’il s’agit d’un prêt et non d’un don.
 

Comment ça marche ?

L’internaute peut prêter une somme à un entrepreneur qu’il choisit. Ce prêt n’est pas rémunéré par un taux d’intérêt, et le remboursement a lieu une fois le remboursement effectué du côté de l’emprunteur. Ce sont les institutions de micro finance qui garantissent le remboursement du prêt et supportent le risque financier de l’entrepreneur. De l’autre côté de la chaîne, l’emprunteur paye un taux d’intérêt, qui varie en fonction des IMF. Babyloan plafonne le volume de prêt à 2000 € maximum. A ce jour chaque babyloanien prête en moyenne 50 €.

Ce site travaille en collaboration avec une ONG et une grande banque française (qui n’est pas celle pour laquelle je travaille)

Après un an d’existence, le site a collecté près de 350 000 euros grâce à 4000 Babyloaniens et financé près de 1200 projets.

Je n’ai aucun intérêt à titre personnel à vous parler de ce projet, simplement je le trouve génial et particulièrement intéressant d’un point de vue humanitaire.

Voici la présentation vidéo de la société ainsi que le lien sur le site.

www.babyloan.org


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 9 novembre 2009 11:43

    le capitalisme ca marche !

    merci pour cette contribution !


    • Corentin Barroux Corentin Barroux 9 novembre 2009 11:53

      Article intéressant ! Il était temps que le capitalisme se mette à l’heure de l’humanisme. Et si de surcroît l’initiative de financement provient des citoyens, c’est que les mentalités évoluent dans le bon sens. Ce n’est pas le capitalisme qui est mauvais : c’est sa confiscation par une minorité de gens puissants et peu scrupuleux... Alors si le capitalisme responsable et citoyen permet de financer des projets ambitieux pour le développement, qu’on s’en félicite !!

      Croisons les doigts : Babyloan, un jour, deviendra grand...


      • John Eastwood 2 John Eastwood 2 9 novembre 2009 13:58

        super intéressant, merci d’en avoir parlé, je suis sur leur site là.... smiley

        Faire de l’argent en manipulant, mentant, embrouillant, ca va devenir difficile, maintenant, il va falloir être bon, transparent, humain et arrêter de prendre les gens pour des cons avec des gros mensonges, beaucoup de marketing et un peu trop de coke dans le nez du patron.

        Le personnel compétent risque de s’orienter vers ce genres de projets et lacher les grandes entreprises qui robotisent les employés et leur impose de mentir, voler, trahir...


        • foufouille foufouille 9 novembre 2009 14:33

          plus pigeon tu meure
          tu prete du fric pour que l’ONG puisse encaisser des interets


          • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 9 novembre 2009 18:35

            et alors ?


          • King Al Batar Albatar 9 novembre 2009 19:31

            Ben oui et alors.


            A un moment donné il faut bien que la société qui gère la mise en place des prets, et qui prend en charge toutes les garanties en cas de non paiement de la dette se rémunère.

            Croyez vous sincèrement que quelque chose sot fait gratuitement sur cette planête ? Au moins avec ce type de projet, on voit et sait directement ce qui est fait avec notre argent.

          • foufouille foufouille 9 novembre 2009 20:02

            et les dirrigeants ONG sont bien sur paye au smic
            generalisons ca aux placements madoff .......
            le pigeon investit et le fils de bourgeois s’enrichit


          • Ariane Walter Paulownia 9 novembre 2009 15:33

            je dois avouer que depuis que j’ai pris connaissance de « banksters » je me méfie de toute organisation qui demande l’argent pour en prêter ! Et un beau site ne change rien à l’affaire !!!
            Pourquoi ne font-ils pas comme les « grands » qui prêtent de l’argent sans avoir le moindre sou ?
            pourquoi faut-il avoir de l’argent pour prêter aux pauvres alors que lorsque les banques nous prêtent elles n’ont pas les fonds nécessaires aux sommes allouées ???????...et nous en prêtent quand même pour se faire de l’argent sur nos rembousements !!!!

            Ah ! Les petites têtes commencent à réfléchir !


            • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 9 novembre 2009 18:34

              les banques ne pretent pas autant qu’elles veulent, et elles pretennt notamment en fonction de multiples du cash qu elles ont.


            • foufouille foufouille 9 novembre 2009 20:05

              sauf les placements en bourse qui equivalent a 10x le cash


            • Agoravocs 9 novembre 2009 17:11

              @foufouille

              Ouai je suis d’accord sur le fait que les ONG se font des thunes sur les prêts.
              Mais ne vaut-il pas mieux investir dans ce type de projets qui au moins oeuvrent dans le bon sens, que d’épargner, et ainsi gaver les banques d’intérêts ?? Je préfère rendre riche qq’un qui a au moins eu une idée solidaire, plutôt qu’un patron de banque qui passe son temps à se payer un retraite dorée sur nos agios...


              • foufouille foufouille 9 novembre 2009 20:05

                si tu veut engraisser des HIrsch.....
                comme ca, ils paieront les restos a 400€ et leurs employes sans pap au smic


              • jltisserand 9 novembre 2009 20:50

                Comme foufouille. Mais je vais aller voir sur le site. Les comptes sont-ils rendus ? Quelle est la part des salaires ? Car j’ai bossé dans une ONG, j’ai vu, j’en suis bien revenu.


                • nortydal 10 novembre 2009 10:38

                  Merci pour cet article ! j’avais entendu parler de ce genre d’initiative et je trouve ça particulièrement adapté. Je pars au ghana dans quelques jours, j’ai un voisin agriculteur qui cultive deux terrains (prété par des propriétaires qui sont a l’étranger) à la main sans machine, sans pompe a eau, sans rien quoi... son activité lui permet de vivre mais le travail est vraiment difficile.

                  Lors de mon précédent voyage, il m’avait dit qu’il aurait besoin d’une pompe a eau et de penser a lui quand je reviendrais... la bas le prix de ce matériel est de 150 euros (4 mois de smic).

                  Les banques sont trop chers, trop de frais pour n’importe quel transaction ex : 50 centimes € prelevé a chaque fois qu’on retire de l’argent sur son compte !... prêt quasi impossible a avoir, sans compter les taux d’intérêts prohibitifs(+20%).

                  Je vais lui payer sa machine et il me remboursera quand il fera ses récoltes. Mais je vais également m’intéresser particulièrement au site que vous presentez. L’initiative me semble parfaitement adapté pour de nombreux petits entrepreneurs qui ont une activité qui génère du « chiffre » et qui on besoin d’un petit coup de pousse pour faire avancer leur business.

                  Donc voila comment ça se passe le business dans un pays pauvre, un lien avec quelqu’un qui est a l’étranger et qui participe a sa façon au développement économique d’un pays pauvre. Peu de moyen des deux côtés et beaucoup d’espoir.

                  Les citoyens ont largement pris l’habitude de déléguer l’investissement de leur argent a des organismes financiers qui l’utilisent pour leur propre bénéfice en prenant des risques inconsidérés.

                  Mettre son argent dans une banque ou investir dans un livret, est un acte qui donne des moyens considérables aux financiers que vous détestez tant. A suivre...


                  • foufouille foufouille 10 novembre 2009 10:59

                    http://www.viadeo.com/recherche/transverse/?queryString=%2Bbabyloan&search=Chercher&lang=fr&t=c

                    ca fait beaucoup de gens

                    au lieu de faire les bobos pigeons, on balaye devant sa porte
                    on a 100 000 sdf et autant qui vivent en camping
                    ca en fait des gens a aider


                    • Jacquesp 13 novembre 2009 16:03

                      Hé bien moi, j’ai trouvé mieux !
                      A la fin des années 80, j’ai pu spéculer gratuitement en Bourse grâce à la Trésorerie Générale de Vannes qui avait mis en place un système comptable ingénieux et apparemment légal (le Trésor Public , vous pensez !) . Dans un élan de générosité, j’ai transmis le dossier à Ségolène Royal, le 15 Février 2005, afin que chaque Français en difficulté puisse en profiter ( il parait qu’il y en a de plus en plus, alors que des solutions sont à portée de main : il suffit de donner son nom et son prénom, le Trésor s’occupant vraiment très bien de vous. Pour une fois qu’on peut leur faire un compliment, ça va leur faire plaisir ). 


                      • SubCommandante 30 septembre 2010 18:30

                        J’ai trouvé peut être plus efficace que Babyloan pour joindre la finance à l’humanitaire. Le site Finance Humanitaire propose un service gratuit d’assistance bancaire. Nous ne payons rien pour utiliser ce service. Les clients de Finance Humanitaire, ce sont les banques. Elles versent des commissions bancaires à Finance Humanitaire pour l’assistance délivrée. En retour, Finance Humanitaire reverse 10 % de son CA à l’association que l’on choisit dans une liste.

                        La société a démarré en début septembre 2010, elle va chercher l’équilibre avec une reversion de 10 % du CA et les fondateurs annoncent une augmentation de ce pourcentage dès le seuil de rentabilité atteint. Voici une belle façon de créer des emplois tout en faisant payer les banques pour financer l’action sociale et humanitaire !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès