Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > L’aboutissement de notre société progressiste et consumériste (...)

L’aboutissement de notre société progressiste et consumériste va-t-elle de pair avec une paresse intellectuelle généralisée et une immaturité philosophique et idéologique totale ?

La notion de Progrès, social, scientifique puis technologique a été peu à peu remplacée par le concept d’innovation [1]. La différence ? Le Progrès est universel, l’Innovation non. Une innovation peut appartenir à Steve Jobs, au groupe Total, ou à un inventeur indépendant. Mais le Progrès appartient à tout le monde. De ce fait de nos jours l’innovation désigne essentiellement le domaine technologique. L’innovation sociale contemporaine est une idée amoindrie à côté du Progrès Social mis en œuvre au XXème siècle [2]. La recherche scientifique est aujourd’hui vue comme une machine peu rentable mais parfois créatrice d’innovation technologique. Aujourd'hui, seule l’innovation technologique compte donc, mais que produit-elle ?

Que produit l’innovation technologique ?

Les investissements d'avenir de 2010, ne donnaient-ils pas la part belle à la recherche et à l’innovation ? 19 milliards d’euros pour l’université et la recherche [3]. Les retombées espérées de ce plan de relance n’étaient autre que la création d’emplois, de nouveautés technologiques donc de consommation puis de croissance. L’innovation technologique est aujourd’hui le seul espoir de la croissance. Prenons un exemple : des ordinateurs toujours plus performants, des algorithmes toujours plus optimisé, des échanges virtuels de produit financier toujours plus rapides. Le trading à haute fréquence [4] s’appuie et s’est appuyé sur des innovations technologiques pour accroitre son rendement et générer des bénéfices virtuels. Autre exemple : Le développement des Smartphones et autres tablettes s’est appuyé sur une série d’innovations technologiques (inconnues du grand public) qui ont permis de relancer la consommation technologique et de remplacer nos « vieux » GSM. En définitive l’innovation technologique suit une logique marchande de court termes. Créer du neuf pour faire consommer, et si possible vite et sans trop se poser de question.

Nous rend-elle plus savant ? Plus sage ?

Non. Et c’est même tout le contraire qui se produit. Plus la technologie se complexifie, plus elle nous rend dépendant à elle et impuissant/inculte face à son fonctionnement. Nous devenons totalement incapables de la comprendre, de la réparer soi-même, ni même d’appréhender sa complexité. Qui sait aujourd’hui comment fonctionne intimement son Smartphone ? Qui sait réparer sa voiture ? Qui calcule de tête ? En définitive les objets technologiques dits « intelligents » nous rendraient-ils bêtes ? [5, 6, 7].

Aujourd’hui la technologie nous donne accès au savoir et à la connaissance très facilement pourtant les distractions et autres activités ludiques ou abrutissantes permises par la technologie (jeux en lignes, « délires entre potes sur les réseaux sociaux », informations personnelles obsolètes …) semblent bien plus circuler que la connaissance et le développement du savoir. Il est pour le moins surprenant de constater que 'Nabila' est dans le top 10 des mots les plus recherchés sur Google par les français, que 52% des Américains ne savent pas que l'homme descend du singe ou encore qu’un quart ignorent que la Terre tourne autour du Soleil [8]. Mais au grand bonheur de Milgram [9], "90 % pensent que les bienfaits de la science dépassent tout danger potentiel" [10]... ça laisse sans voix !! La science ou plutôt le développement technologique serait-il devenu une religion adulée par des fanatiques ignorants, qui sont d’accord avec tout et en réclament toujours plus à n’importe quel prix ?? [10,11,12].

La question du prix à payer pousse Jean-Pierre Dupuy, chercheur au CNRS, à écrire : « il s'agit du risque que les produits de l'ingéniosité de l'homme échappent à son contrôle, soit par erreur, soit par terreur. C'est de notre survie comme espèce qu'il est aujourd'hui question. » [12]

Accélère-t-elle notre temps ?

Probablement. Les nouvelles technologies nous permettent d’accélérer tous nos échanges d’informations de manière évidente (messages texte, vocaux, flux financiers, services…). Nous sommes aujourd’hui totalement habitués à ce paradigme qui a bouleversé le quotidien des générations contemporaines. De nos jours tout va trop vite ! On fait des burnouts, on n'en peut plus, on cherche parfois à « déconnecter », on essaie parfois de prendre le temps…

Vers quelle philosophie nous pousse-t-elle ?

Nous avons tous ressenti ou entendu ces maux de notre société moderne "qui va trop vite". Cette manière de subir l’instant présent qui grâce aux "progrès constant" va encore plus vite… Mais qu’est-ce ? Il s’agit d’instantané, tout est possible dans l’instant : manger au fast-food, faire ses courses au drive, réunir ses amis sur Skype, assouvir immédiatement son désir de consommation en passant une commande en ligne… L'Immanentisme [13], notre société actuelle nous emmène tout droit vers la philosophie Immanentiste, une sorte de société spinozienne accélérée qui permet d’assouvir dans l’instant et toujours plus vite nos pulsions. Mais nous permet-elle de Vivre ? De survivre ? Permettra-t-elle aux générations suivantes de le faire ?

Comment tenter de remettre en cause de manière complète notre paradigme actuel ?

L'Egotisme [14], L'immanentisme, ne mènent qu'au chaos, il n'y a rien d'anarchique là-dedans, juste du concentré de bêtise qui permet de vendre, par exemple, un algorithme abstrait pour des millions de dollar et un environnementalement-parlant très couteux smartphone au prix de 100 dollar. L'humain égoïste et vivant uniquement à court termes n'a aucun avenir collectif, pourtant nous avons tous tendance à être égoïstes... Une anecdote symptomatique de notre époque Egotiste, c’est cette pseudo-militante qui s’est auto-appropriée le mouvement Occupy [15]. Ce mouvement populaire spontané a été plutot un échec, comme tous les mouvements contestataires, quand ils agissent suite à une frustration de court-termes (ex : la faim, ou la mort d'un jeune poursuivi par des policiers) parfois décalée par rapport à une lutte idéologique qui s'inscrit dans le temps.

Quand le système nous abrutit massivement d'inepties, il nous faut d'abord résister en tentant de penser librement. La construction progressive d'une antithèse globale et réfléchie pourrait être une première étape. En effet toute tentative de remise en cause incomplète du système ne fait que le renforcer [16] : Occupy n'a rien changé [17], les Révolutions n’amènent que la guerre, l'Anarchie honore la bêtise égotiste, le Totalitarisme nécessite la domination et l’asservissement… Le libéralisme actuel intègre et digère tous les défauts, critiques ou antithèses parcellaires pour toujours se renouveler et dominer [16]. Cela se traduit parfois cruellement [18,19,20].

Comment peut-on répondre à un système qui pour nous convaincre, a érigé la Science ou plutôt la Technoscience comme nouvel Argument d’Autorité (c’est pour cela que les experts ‘scientifiques’ défilent à la télévision) remplaçant ainsi l’ancien rôle politique de la Religion par une certaine 'Science' ?

Pouvons-nous répondre par la révolte ? NON, le sang n’amène que le sang ! Par la démonstration, le raisonnement afin de susciter l'alternative ?! OUI, nous pouvons utiliser nos Sciences. Un raisonnement, utilisant par exemple la méthode scientifique, est une réponse possible qui permet de se libérer des certitudes toutes faites ("Le libéralisme est le moins pire des systèmes", "On a déjà tout essayé", "Le progrès est la solution","Qui survivra verra"...). Pour offrir une nouvelle liberté de Penser, ouvrir un nouvel espace d'Idées et construire de fait un nouveau paradigme ; il nous faut répondre par une démonstration scientifique et philosophique qui tend à être complète et irréfutable. C'est exactement ce que les philosophes des Lumières avaient cherché à faire en leurs temps. Et leurs idées n'ont-elles pas eu un impact politique, philosophique et scientifique qui dure encore ? Ne devons-nous pas, à leurs manières, nous renouveler ? A l’Homme qui se croit tout-puissant, on peut répondre avec l’humilité de la méconnaissance du Réel. A l’immanentisme et aux stratégies de court-termes, on peut opposer la Sagesse du temps long. A la domination, on peut échapper par la débrouille. A la culture de l’opulence et du superflu, on peut montrer les bienfaits d’une consommation raisonnée, Ect… Mis ensemble, tout cela nous aiderait-il à nous relever de notre déclin philosophique et idéologique actuel ?? Il le faut… Notre survie d’être doté d’intelligence en dépend plus que jamais.

Et nous concluerons par ceci :

« La croyance au progrès est une doctrine de paresseux. C'est l'individu qui compte sur ses voisins pour faire sa besogne. » [...] « Pour que la loi du progrès existât, il faudrait que chacun voulût la créer ; c'est-à-dire que, quand tous les individus s'appliqueront à progresser, alors, l'humanité sera en progrès. » Charles Baudelaire, Œuvres posthumes.

 

 

[1] : Galilée et les Indiens - Allons-nous liquider la science ?, Étienne Klein. Éditions Flammarion, 2008

[2] : Progrès Social, http://fr.wikipedia.org/wiki/Progr%C3%A8s_social

[3] : Nicolas Sarkozy vante les investissements d’avenir, Le Figaro, 27/6/2011, http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/Nicolas-Sarkozy-vante-les-investissements-d-avenir-_EP_-2011-06-27-677628

[4] : (trading) Transaction à haute Fréquence, http://fr.wikipedia.org/wiki/Transactions_%C3%A0_haute_fr%C3%A9quence

[5] : Internet rend-il bête ?, Nicholas CARR, 2011, http://www.laffont.fr/site/internet_rend_il_bete_&100&9782221124437.html

[6] : La pensée Powerpoint, enquête sur ce logiciel qui rend stupide, de Franck Frommer, Éditions La Découverte, http://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-La_pensee_PowerPoint-9782707159533.html

[7] : Les objets intelligents nous rendent-ils bêtes ? http://internetactu.blog.lemonde.fr/2013/03/08/les-objets-intelligents-nous-rendent-ils-betes/

[8] : Un quart des americains ignorent que la terre tourne autour du soleil, Le Monde, http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2014/02/15/un-quart-des-americains-ignorent-que-la-terre-tourne-autour-du-soleil_4367120_3222.html

[9] : Expérience de Milgram, https://en.wikipedia.org/wiki/Milgram_experiment

[10] : J.-P. Dupuy, Pour un catastrophisme éclairé (Seuil, 2002).

[11] : (Con)science et progrès : la recherche scientifique au service de l’humanité (la plus aisée) - Benjamin Caillard, http://culture.univ-lille1.fr/agenda/detail/article/conscience-et-progres-la-recherche-scientifique-au-service-de-lhumanite-la-plus-aisee.html

[12] : Pour une science avec conscience, http://www2.cnrs.fr/journal/1246.htm

[13] : Immanentisme, https://fr.wikipedia.org/wiki/Immanentisme

[14] : Egotisme, http://fr.wiktionary.org/wiki/%C3%A9gotisme

[15] : Occupy Wall Street : le putsch d’une ex-militante, http://blogs.rue89.nouvelobs.com/node/227625/2014/02/10/occupy-wall-street-hacke-par-une-ex-militante-employee-modele-de-google-232297

[16] : La virtuosité du mouvement libéral, Barthélémy, Edilivre, http://www.edilivre.com/la-virtuosite-du-mouvement-liberal-barthelemy.html

[17] : Rien n'a changé, La Presse, http://www.lapresse.ca/debats/votre-opinion/201309/09/01-4687661-rien-na-change.php

[18] : Alimentation : l’ONU dénonce la spéculation, http://www.humanite.fr/11_10_2010-alimentation-l%E2%80%99onu-d%C3%A9nonce-la-sp%C3%A9culation-455538

[19] : La banque qui dirige le monde, http://www.arte.tv/fr/goldman-sachs-la-banque-qui-dirige-le-monde/6820372,CmC=6891612.html

[20] : Impunité, dans la lutte contre la criminalité économique et financière, http://www.medelnet.eu/index.php?option=com_content&view=article&id=171%3Acorruption-sickness-of-europe&catid=49%3Acombating-economic-and-financial-crime&Itemid=59&lang=fr


Moyenne des avis sur cet article :  4.73/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 25 février 2014 15:34

    pour le bourgeois puisse contrôler la société, il faut que veau con-somme du temps de cerveau disponible.


    • mmbbb 25 février 2014 20:39

      personne n’oblige a ces cretins de regarder des teles realites a la con et de gober les plus grosses conneries J’ai ca dans ma famille j’ai essaye de leur proposer autre choses mais la beauferie est leur nature premiere je ne perds plus mon temps Quant au bougeois il n’a pas tous les maux 


    • foufouille foufouille 25 février 2014 22:17

      toi comprendre manipulation des masses ?


    • lsga lsga 26 février 2014 12:05

      tout à fait d’accord avec mmbb. Les gens sont globalement extrêmement stupides, et la société de consommation ne fait que leur offrir la médiocrité qu’ils demandent. 


    • Ruut Ruut 26 février 2014 16:57

      La fatigue légitime après une dure journée de travail nuit a une pensée réfléchie.
      Et sur ce point la TV avec son programme imposé est parfaite pour finir le lavage de cerveau.


    • mmbbb 2 mars 2014 19:07

      Il faudrait cessez d’utiliser ce poncif « les bourgeois ..... » Le bas peuple n’a pas toutes les excuses et il est souvent con Je sais de quoi je parle je viens du peuple Ne vous en deplaise j’aurais prefere naitre dans une famille de bougeois la pauvrete surtout intellectuelle n’est pas une vertu 


    • zygzornifle zygzornifle 25 février 2014 16:06
      paresse intellectuelle généralisée et une immaturité philosophique et idéologique totale .....en un mot on résume tout ça : UMPS...

      • Lunaire elunaire 25 février 2014 16:30

        Pas uniquement l’UMPS, c’est beaucoup plus large que cela... On peut y mettre aussi le Front de Gauche, le FN ou d’autres... Je dénonce ici l’Immanentisme. Cette philosophie ancrée dans la société qui permet par exemple peu de temps avant les élections municipales de sonder en permanence et à court terme l’opinion à une fréquence inouïe tout en ajustant sa ’stratégie électorale’ en temps réel, en promettant de fait, du vent sur le moyen terme et du néant sur le long terme...
        Notre survie d’être doté d’intelligence ne dépends pas d’un parti politique (ça se saurait..) mais entre autre de notre perception du Temps. La perception du Temps Long ayant presque totalement disparue de nos sociétés contemporaines. Un exemple :
        Au moyen-age, lorsqu’on plantait des chênes, on projetait une rentabilité économique sur quatre générations. Celui qui les plantait savais pertinament qu’il n’en retirerait aucun bénéfice. Il en était de même par exemple pour la construction des cathédrales, ceux qui posaient les premières pierres, ne verraient pas la cathédrale achevée... Aujourd’hui nous sommes incapables de faire des choix personnels ou de sociétés sur ne serait-ce que deux générations... Et en attendant l’Humanité consomme de tout, toujours plus et toujours plus vite, sans se préoccuper de demain...


      • mmbbb 25 février 2014 21:03

        pour les cathedrales c’est vrai nous avons evacuer le spirituel de nos societes Par ailleurs on demande a l’ouvrier de travailler vite et surtout de ne pas faire du « bel ouvrage » parce que tout le monde n’en a rien a cirer et personne est responsable Je suis alle en italie des La cathedrale polychrome Duomo de Florence intacte les pavements n’ont pas bouges alors que sur la Grande arche a paris apres a peine une generation le mabre de carrare se dechausse Je vous l’accorde nous avons perdu tous sens du travail bien fini helas parce que peu de monde est capable d’apprecier encore du travail bien fait Je connaissais ses artisans qui avaient cette exigence cette noblesse du travail soigne Seul les meilleurs ouvriers de france perpetuent cette tradition 


      • mmbbb 25 février 2014 21:21

        presentez vous aux elections presidentielles avec un programme philosphique Larmatine s’est fait ramasser La philosphie est une chose l’arene politique une autre Frederic 2 de prusse dit le despote eclaire avait comme ami Voltaire, mais il a su apres de nombreuses guerres sanguinaires etaendre et assoir la domination de la prusse 


      • Shawford Shawford43 25 février 2014 21:23

        La domination par la Prusse ? Pas en Zeidedt en tout cas, ça tient pas trois tours aux 24 heures de Connque sur Orbiel smiley smiley smiley


      • lsga lsga 26 février 2014 12:08

        « imanentisme » : quel charabia de charlatant postmoderniste....

         
        Hey :
         
         
         
        dire qu’il y en a qui regrette l’approche « transcendantale » du philosophe qui joue avec les mots sans se soucier des choses. 
         


      • Barthélemy Barthélemy 27 février 2014 18:00

        @Isga
        Votre acharnement à vouloir réagir à tout bout de champs à ce qui se dit est admirable mais ne fait que souligner vos limites et votre ignorance globale.
        Renseignez vous sur l’immanentisme (que vous ne savez pas orthographier correctement) et repostez votre commentaire. La critique de l’immanentisme telle qu’elle est présentée dans cet article s’oppose massivement au postmodernisme...
        Renseignez-vous également sur ce que mesure le QI. Un QI élevé n’empêche malheureusement pas une certaine bêtise. Malheureusement les décideurs de ce monde ont bien souvent des QI élevés pour les résultats que l’on connait. Désolé de bouleverser vos certitudes.
        Vous tournez en rond dans vos critiques. En quoi croyez-vous ? En Marx ? Arrêtez de recracher des discours fumeux et pensez par vous-même. Parce que vous n’êtes pas si éloignés des fameux « sous-doués » que vous condamnez.


      • Barthélemy Barthélemy 25 février 2014 16:09

        Très intéressant ! Quelles sont les conséquences du scientisme dans un paradigme libéral ? Comment peut-on revenir à la conception première du Progrès ? Celle qui permettait à l’Homme de s’élever... Beaucoup de questions pertinentes à mettre sur l’agenda de ceux qui sont censés gouverner.


        • lsga lsga 26 février 2014 12:09

          Un bon moyen de s’élever :

           

        • Chabinpolitain 25 février 2014 17:40

          Le quart des étasuniens ne savent pas que la Terre tourne autour du Soleil !?...
          Oui, mais les trois-quarts restants savent que c’est le contraire...

          Piqué à LGS...


          • zygzornifle zygzornifle 25 février 2014 17:45

            c’est vrai pour la terre et le soleil par contre ils savent se servir d’un flingue aussi bien que nos Marseillais


          • howahkan howahkan Hotah 25 février 2014 18:32

            pourquoi vouloir s’élever comme il est dit, même pseudo spirituellement ce qui n’est que le même désir de grandeur absolue appliqué à l’arrogance non matérielle ....on est déjà au maximum de l’orgueil mensongère ,plus c’est impossible..
            l’orgueil, l’arrogance et le mépris des autres se trouvent chez le plus riche comme aussi chez le plus pauvre .....
            une nouvelle idée ?? bien sur ! après 5 à 10 000 ans de guerres incessante on cherche une idée ? comme si j’étais ces 10 000 années alors que je suis né vierge de cette histoire , souvent fausse ,mais que l’on me force a apprendre stupidement....le drame est : on y croit !!! smiley

            Et comprendre tout ce qui se passe non ? Non ! la source est dans le cerveau de chacun, donc ca ne m’intéresse pas du tout, les autres sont tous mauvais, moi je suis génial bien sur ! ma vie de merde c’est à cause des autres !!

            pas du tout...JE suis responsable de ma vie de merde...et survivre est suffisant pour qui sait vivre ; mais quand à vivre, inutile d’en parler à toute personne qui adore l’argent et la compétition : nous tous sauf exceptions !! je l’ai vu ........((( insight en anglais , voir est un mouvement changeant , impermanent dont on ne peut déduire aucune méthode mais seulement comprendre et ouvrir le reste du cerveau sans le vouloir,« je n’a aucune place dans la compréhension de lui même, ,sauf de faire les premiers pas , à que les nobles vérités de bouddha entrent eu jeux, ceci peut être retrouvé par n’importe qui sur le chemin ))) ......pour moi comme d’autres l’ont vu.....A partir de là il est »vu " ,éventuellement indirectement, sans le chercher , comme des révélations que notre chemin ne peut mener que au pire, puis à un calme relatif quand tout est détruit, la paix des morts est notre seule paix, pour laisser le temps aux manants, futur chair a canon ,de reconstruire pour re re-voler encore plus et re re-detuire....

            but : le pouvoir total.....et la mort..............le non sens..c’est ca qui fait mal, le non sens,car notre cerveau analytique ou mi je en invente un avec ses pauvres moyens et ce sera ++++++++ et comme il est malheureux ce sera alors la quête illusoire de bonheur...tout homme en quête de bonheur est tres malheureux en fait !! smiley....le sens échappe à celui qui cherche car il ne peut alors trouver que ses désirs, or le désir ne sera jamais LE sens ,il ne faut rien chercher mais comprendre cette souffrance de vivre..la souffrance cache derrière elle la porte de l’inconscient qui s’ouvre un peu puis de + en + ...c’est comme cela que je sais par expérience et non par supposition intello qu’il y a non seulement un inconscient qui est du à notre reste de cerveau qui s’est auto divisé , mais aussi à une partie du cerveau qui ne marche plus chez nous..on n’est pas fou a cause de notre pseudo animalité (1/20 pour darwin et amis ..mauvais élève)...mais parce que notre cerveau a un bug, un dysfonctionnement grave.....et bien sur la science n’a rien à dire la dessus, ceci est au delà de ses compétences mais elle ne le sait pas encore !! , la science est juste un outil, rien de plus,, elle ne saura ni le sens, ni l’Origine ultime qui ne se mesurera jamais.......elle ne peut s’occuper que du bocal qui est le contenant qui est mesurable mais pas du contenu qui est vivant et n’est pas mesurable car il est au delà du temps, ni début, ni fin .., la science est un outil qui est sans contenu

            n’aurais je tant point vécu que pour cette infamie ? oui bien sur..


            • lsga lsga 26 février 2014 12:10

              oui oui.. toi on sait que tu trouves plus spirituel d’appeler à un coup d’État militaire en France.


            • Allexandre 25 février 2014 19:28

              « 52 % des Etatsuniens ne savent pas que l’homme descend du singe ». C’est plutôt pas mal vu qu’effectivement l’Homme ne descend pas du singe !!!


              • trevize trevize 26 février 2014 15:44

                C’est vain d’affirmer. Expliquez nous ?


              • Alpaco 25 février 2014 19:47

                Cet article reprend le slogan publicitaire : « le progrès ne vaut que s’il est partagé par tous ».

                L’innovation, le brevet technologique profite à l’intérêt privé, alors que le progrès de la société est collectif.

                C’est l’éternel débat travail-propriété privé contre glandage-assistanat. Plus précisément le débat est : sommes nous encore une meute dispersée dans la jungle ou une société humaine raisonnable.

                A force d’en parler, on va forcément avancer sur le sujet.

                Merci à l’auteur de faire vivre ce débat.


                • mmbbb 25 février 2014 20:49

                  « En définitive l’innovation technologique suit une logique marchande de court termes. » L’auteur devrait etre un peu plus nuance S’il va a l’hopital il sera quand meme content d’avoir une retombee immediate de cette innovation technologie Le traitement d’image par scanner avec un micropresseur des annees 1980 donnerait une faible resolution et il serait opere a l’ancienne Certes rien n’est parfait mais quand j’etais au lycee ( j’ai 49 ans ) je n’avais pas de tablette d’ordi cela va de soit et j’etais interne et je me faisait quand meme bien chier souverainement Il faut eviter d’enjoliver le passe 


                  • lsga lsga 26 février 2014 12:02

                    Un article réactionnaire, anti-progressiste, anti-révolutionnaire. 

                     
                    Le paragraphe :
                     
                    « Occupy n’a rien changé, les Révolutions n’amènent que la guerre »
                     
                    Est totalement faux. Occupy signe le retour des luttes prolétariennes, anti-bourgeoises. La plupart des révolutions sont produites par la guerre, et non l’inverse. 
                     
                    Tant qu’aux propos de l’article : haine du progrès technologique à tous les étages.
                     
                    Si vous ne comprenez pas comment fonctionne votre SmartPhone, c’est parce que vous êtes un analphabète du numérique. Si vous voulez apprendre le fonctionnement d’Android, vous pouvez : c’est du logiciel libre. De manière général, la théorie de la calculabilité et les machines de turing sont accessibles à toute personne normalement intelligente. Il en va de même pour le fonctionnement de l’électronique.
                     
                    Rappelons donc ici que, contrairement à ce que raconte l’auteur, le QI n’a fait qu’augmenter depuis un siècle. De plus en plus de gens savent lire (des textes complexes), écrire et débattre. Agoravox, qui regorge de sous-doués, en est la preuve parfaite.


                    • Lunaire Lunaire 26 février 2014 16:16

                      char bonjour = ’a’ ;
                      bonjour = bonjour&0x20 ;
                      printf(« %d »,bonjour) ;
                      // donnez la valeur de bonjour ??


                    • trevize trevize 26 février 2014 17:52

                      @ lunaire

                      bonjour !

                      Je suppose que c’est ça que vous vouliez écrire :

                       char* bonjour = « a » ; /*variable de type pointeur vers caractère*/
                       bonjour = « bonjour&0x20 » ; /*ne pas oublier les guillemets*/
                       printf(« %s »,bonjour) ; /* %s pour afficher une chaîne. %d affiche une valeur numérique ! (dans ce cas précis, l’adresse de la chaîne « bonjour&0x20 ») */

                      plus simple :

                      printf(« bonjour !\n ») ;

                       smiley


                    • Lunaire Lunaire 26 février 2014 18:36

                      Non ça aurait pu être le cas, mais non...
                      C’était un simple calcul de masque, au départ la valeur numérique de la variable bonjour est 97 (cf. ascii code). Ensuite a&0x20 <=> (0110 0001) AND (0010 0000) = (0010 0000) <=> 32 (décimal).
                      Donc la valeur de la variable bonjour est 32 ou bien le caractère ESPACE
                       :)
                      ...
                      Je ne suis pas tellement un ’analphabète du numérique’, comme vous dites. Cependant j’aimerai ajouter que je pense que toutes les conditions de la durabilité et du maintient de notre technologie, sont loin d’être réunies sur le long terme... Mais c’est un long débat...


                    • trevize trevize 26 février 2014 18:44

                      arf, honte à moi !! comment ne l’ai-je pas vu ! smiley
                      Je m’en vais maintenant relire votre texte, pour débattre du sujet au lieu de polémiquer sur quelques lignes de code


                    • Chabinpolitain 26 février 2014 12:58

                      @Isga je ne comprends pas votre position !
                      Comment pouvez-vous déclarer antirévolutionnaire un article qui critique la société de consommation et de croissance économique à perdre haleine qui est absolument antidémocratique puisque décidée unilatéralement par des experts autodéclarés et sans la moindre consultation politique de l’avis populaire ???
                      Vous assimilez en confusion la technologie et le progrès, comme il est dit, le progrès est entendu comme améliorant le sort et la vie des Humains, la technologie, elle, n’y contribue que pour une faible part, nous ne sommes pas plus heureux de pouvoir nous éclairer nuit et jour, c’est juste convenable pour les tâches assignées par le besoin de rentabilité.
                      Savez-vous ce qui a le plus contribué à l’allongement de l’espérance de vie des Humains ?
                      L’utilisation du savon pour le lavage des mains !
                      C’est ce qui ressortait d’une étude de l’OMS des années 1995...
                      Sacré progrès, non ?


                      • lsga lsga 26 février 2014 13:14

                        Réactionnaire : Vers le passé

                         
                        Révolutionnaire : Vers l’avenir.
                         
                        c’est tellement simple à comprendre....

                      • Chabinpolitain 26 février 2014 13:52

                        Oui, d’accord, mais argumentez un peu, vous ne faites que des phrases à l’emporte-pièce !
                        Ce n’est pas si simple que vous le dites, il est très révolutionnaire de remettre en cause des certitudes et des croyances et il est totalement réactionnaire d’imposer le « progrès » du nucléaire au nom d’une prétendue évolution de société !
                        Quels choix ont été faits par les citoyens ?
                        Aucun pour ce qui concerne les orientations industrielles et énergétiques, cependant elles ont toutes été prises au nom du progrès.
                        Le progrès, comme le reste est avant tout un choix politique.


                        • lsga lsga 26 février 2014 14:02

                          Le nucléaire est une vieille énergie passéiste bonne pour le 20ème siècle. Les centrales solaires type Andasol ou Ivanpah sont futuristes. 

                           
                          Je ne sais pas ce qu’est un citoyen. Avez-vous une définition précise, qui s’ancrerait dans l’analyse matérielle de l’appareil de production ?
                           
                          Sinon, en effet, il est grand temps que le prolétariat prenne le contrôle de l’appareil de production, que les ingénieurs remplacent les managers et les banquiers. 

                        • Chabinpolitain 26 février 2014 14:30

                          Je ne penses pas que la préoccupation des moyens de productions soit la priorité, c’est bien le débat, l’avenir de l’humanité passe par le bien-être qui ne se calcule pas par la possession de biens créateurs de plus-value et de capital !
                          Le souci de justice sociale, d’égalité réelle, d’accès à tous les biens communs, tout ça contribue au bonheur et au bien-être...
                          Un citoyen ne devrait être qu’une personne ( toute personne ) faisant partie d’un groupe d’humains organisés en société, ayant donc droit de parole au même titre que n’importe quelle autre.


                          • lsga lsga 26 février 2014 14:40

                            ps : vous pouvez utilisez le bouton « Réagir à ce message » pour répondre à la suite.

                             
                            L’Histoire de la société humaine, de la préhistoire à nous jours, ce n’est que l’Histoire de l’évolution de l’appareil de production et des rapports hiérarchiques à l’intérieur de cet appareil. Le tribalisme de la préhistoire est la conséquence du mode de production « cueillette et chasse », la Cité de l’antiquité grecque correspond au mode de production « pillage violent par la mer », le féodalisme européen correspond au mode de production « agriculture intensive », la République Bourgeoise correspond au mode de production industriel, etc. etc. 
                             
                            La justice, l’égalité et tintouin sont des concepts moralistes, impossibles à définir clairement. Quand Hitler élimine les juifs, il le fait pour « le bien de l’humanité », pour la « justice ». Vous pourriez débattre avec des néo-nazis sur le sujet pendant des siècles sans les faire bouger d’un iota : l’éthique étant dépourvue de fondement rationnel et matériel, il est impossible de trancher un débat moral. Bref, pour remporter des débats : préférez une analyse matérielle et empirique à une approche moraliste petite bourgeoise. 
                             
                            Quoi qu’il en soit, il est temps que le prolétariat (l’ensemble des personnes salariées) se débarrassent de la bourgeoisie (les propriétaires des moyens de production) pour remplacer leur système économique idéaliste (la finance du sexe des anges) par un système matérialiste (l’ingénierie économique)

                          • Chabinpolitain 26 février 2014 16:52

                            ... ??? Déjà à la trappe !


                          • Chabinpolitain 26 février 2014 16:06

                            À votre approche matérialiste j’oppose fermement le contraire : ce sont les moyens de productions qui se sont aliénés à la pensée du moment !
                            Pour exemple, la roue a bien été inventée par les incas mais leur choix a été de n’en faire qu’un jouet pour enfant, ils n’ignoraient pas l’utilisation éventuelle à des fins de productivisme mais ça ne leur a pas convenu pour des raisons de choix de société.
                            Ce n’est pas la technique qui fait l’Humain mais les choix philosophiques qui n’ont rien de bourgeois et sont plus que tangibles, quand un voisin vous bouscule et ne s’excuse pas, vous n’hésitez pas à penser qu’il manque sérieusement de savoir-vivre en société !
                            Non, les techniques n’ont pas été à l’origine des sociétés, je ne sais pas où vous avez pêché ça... c’est une vision très ... réactionnaire ?


                            • trevize trevize 26 février 2014 19:35

                              On ne peut pas forcer quelqu’un à devenir raisonnable, et à abandonner tous ses préjugés pour chercher à comprendre le monde qui l’entoure. C’est une démarche qui, pour être efficace, doit venir du fond de l’être.
                              Le bombardement de débilités que nous offre généreusement notre société consumériste porte en lui le germe de sa destruction : peu à peu, il gave les humains avec cette soupe qu’il nomme culture du divertissement, et de plus en plus de personnes finissent avec une indigestion ; et quand vient l’indigestion, on refuse la bouillie de futilités qu’on nous présente, et on se retrouve affamé d’autre chose. Quoi donc ? et bien, quand on ne veut plus de futilité, il ne nous reste plus comme seule possibilité qu’à chercher l’essentiel...

                              Face à la technologie, on peut séparer l’humanité en 2 grands groupes, plus le reste (bien rares les faits sociologiques qui permettent de scinder la population exactement en 2).
                              -Il y a les adorateurs de la technologie, qui pensent encore qu’elle va régler tous nos problèmes, et foncent tête baissée dans chaque nouveauté. Pour ceux-là, la technologie est leur dieu.
                              -il y a les détracteurs, qui pensent qu’elle provoque tous nos malheurs, et voudraient interdire toute nouvelle recherche et même les anciennes. Pour ceux-là, la technologie, c’est le diable.

                              Ces deux groupes n’ont pas les yeux en face des trous. Ils ont perdu de vue que la technologie est notre création, et qu’il ne faut ni l’idolâtrer, ni la diaboliser, mais la surveiller, constamment. Une technologie n’est ni bonne, ni mauvaise en elle-même, c’est l’utilisation qu’on en fait qui peut poser des problèmes. Et le rêve d’une humanité qui glanderait pendant qu’une armée de machines comblerait ses besoins, n’est qu’un rêve (ou plutôt un cauchemar).
                              La technologie nous pose des problèmes quand on lui donne une place qui ne lui revient pas, la notre, celle du pilote. Nous créons des outils, à nous de les manier, et pas l’inverse. La technologie nous dépasse, il est temps de renverser la vapeur, pas en l’abolissant, mais en apprenant d’elle.


                              • Chabinpolitain 27 février 2014 04:06

                                @Trevise, je fais partie des gens critiques à l’encontre de la technologie, pas des techniques...
                                Contrairement à ce que tu dis, la technique n’est pas neutre.
                                Quand des humains conçoivent des armes telles que des fusils, le fusil n’est pas juste un objet, il est un concept de vie qui laisse entrevoir que je peux utiliser cet objet pour tuer, même si je ne m’en sers pas !
                                L’objet porte en lui sa destination et quand on nous affuble de cartes électroniques lisibles à distance ça ne peut pas être neutre, nous ne pouvons pas nous détacher du fait que ces cartes peuvent servir à ficher l’ensemble d’une population, ces objets ne sont pas neutres, ils portent en eux potentiellement la dictature totale !
                                Donc non, il ne peut y avoir de séparation tranchée entre les « pros » et les « antis », je connais beaucoup de gens se positionnant contre la technologie et qui utilisent malgré tout des vélos, des frigos et même des ordinateurs...
                                Et même ces objets sont entachés, ils portent en eux la société de consommation, ils ne sont pas innocents !
                                Quand j’invente un pistolet, c’est bien que j’ai envisagé de tuer, non ?
                                Ce qui n’est pas neutre non plus, c’est que la plupart des technologies dont nous nous réjouissons qu’elles nous apportent confort et « bien-être » proviennent des technologies d’armements, ça aussi ça doit nous faire réfléchir un peu !


                              • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 21 mars 2014 11:30
                                @l’auteur
                                "notre société progressiste et consumériste va-t-elle de pair avec une paresse intellectuelle généralisée et une immaturité philosophique et idéologique totale ?« 

                                ------------------------------------------p

                                préambule :

                                on a là le PROTOTYPE du sujet que les »intellectuels« modernes traitent gaiement , se prévalant souvent d’impressions ,sans essayer de comprendre comment nous en sommes arrivés à

                                 »notre société progressiste et consumériste« 

                                Donc c’est une obligation d’interroger l’histoire :

                                1 )la GRECE , chronologiquement  :

                                a) le substrat néolithique

                                b)la démocratie

                                c) SOCRATES et les Écoles PLATON / ARISTOTELES 

                                2)Les religions abrahamiques

                                3)la république et la »démocratie« françaises

                                Tout ça n’est d’ailleurs pas exhaustif !

                                ...ça permet d’élever le débat ;pour rester dans le sujet ,je citerai Luc Ferry :

                                 »nous sommes des nains sur des épaules de géants « , référence ici ,surtout au 1.c !

                                ...ça nous permet de commenter :

                                 »une immaturité philosophique et idéologique totale« 

                                Si on croit Luc Ferry ,c’est pas son cas : il nous donne donc sa solution !

                                ... nous devons répondre aussi à :

                                 »une paresse intellectuelle généralisée"

                                Là , il faudra interroger par exemple ,les Profs des Grandes Écoles ,notamment ceux de NORMALE SUP !

                                Le sujet ainsi recadré nous invite à des réponses argumentées et raisonnées ,en évitant la tchatche , mode café du commerce !

                                Merci

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès