Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > “L’acte de fumer est la marque d’un choix individuel, (...)

“L’acte de fumer est la marque d’un choix individuel, contre l’ordre social”

L’interdiction française est extrêmement pénalisante pour les petits établissements, mais se félicite du retour des non-fumeurs, majoritaires, parmi la clientèle des bars-restaurants.


Toujours dans la flou après un an d’application de la loi anti-taba

 
Depuis le 1er janvier 2008 et la mise en application en France de la loi d’interdiction de fumer dans les lieux de convivialité les fumeurs et les cafetiers n’ont pas eu le courage de descendre dans la rue pour faire valoir leur droit d’exister. L ’interdiction de fumer dans les lieux publics s’est donc étendue aux bars, casinos, hôtels, restaurants et discothèques en toute civilité.
 
D’un côté une atmosphère sans fumée dans les restaurants et brasseries n’aurait pas fait baisser le chiffre d’affaire de ces établissements. La majorité des clients et professionnels des commerces de bouche sont plutôt satisfaits de la réforme en terme de confort et de propreté. Les effluves de nourriture règnent à nouveau en maîtres et les employés s’accordent tous pour plébisciter les bénéfices de l’interdiction de fumer à l’intérieur des locaux. En revanche quelques zones de flou demeurent, notamment pour les terrasses, qui sont devenus paradoxalement souvent trop fermées et considérées, à tort, comme des zones exclusivement réservés aux fumeurs.
 
Mais c ’est grâce à ces terrasses que beaucoup de bars restaurants sont parvenus à équilibrer leurs recettes, en développant une restauration rapide du midi qui compense les pertes du matin. Le client café-crème venait chercher de la convivialité au comptoir mais aujourd’hui à peine avalé son café le client quitte le bar pour fumer sa cigarette dehors et bien souvent il ne revient plus pour en reprendre un deuxième. Les brasseries comptent sur les bobos pour combler le manque à gagner, s’adaptant à leur hégémonie de l’espace vital.
 
Le bouc-émissaire nouveau est arrivé !
 
Le bât blesse en province, une baisse moyenne de 20% du chiffre d ’affaire sur les consommations est constatée par l’INSEE, dans les bars et cafés ne se situant pas dans un centre urbain. Selon Bernard Quartier de la Fédération nationale des cafés, brasseries et discothèques “Deux établissements en moyenne par jour ferment leurs portes pour cause de faillite sur les 41000 encore comptés en France.” Les affaires sont mauvaises dans ce contexte actuel de crise économique et on constate un changement des habitudes de consommation.
 
Tous les troquets sont contraints de se transformer en salon de thé.
En province le bar est un lieu stratégique de la vie sociale, on y conclut des affaires, on y rencontre ses copains, en toute liberté. C ’est encore “un lieu d’hommes” qui n’a prévu aucun aménagement pour les poussettes.
 
Depuis la loi anti-tabac un pallier est encore franchi pour inciter les gens à rester chez eux. Les cafés sont désertés, le personnel s ’ennuie et s’inquiète. Quand des clients arrivent, ils repartent aussitôt. Aujourd’hui les citoyens des petites villes vont plutôt acheter au supermarché une bouteille d’alcool pour la boire en solitaire à leur domicile puisqu’ils ne trouvent plus aucune convivialité au bar du coin. La culture du copinage est dépassée, la grande standardisation est en marche.
 
La dictature hygiéniste c’est « Tais-toi paie tes impôts”
 
Avant de construire des camps de travail et d’y enfermer des populations entières d’homosexuels, handicapés, tziganes, opposants politiques et juifs pour faire tourner leurs usines, les nazis menèrent une guerre contre le tabac et l’alcool. Quand l’ordre doit régner pour le bien de la production nationale les ayatollahs de l ’hygiénisme absolu et du principe de précaution s’insinuent dans la liberté individuelle de chacun la réduisant à néant.
 
Nous sommes bien en 2008 et la nouvelle atmosphère sociale en France consiste à optimiser la gestion de la société. Le pouvoir décide pour les citoyens de quelles libertés ils devraient pouvoir se passer sans même les consulter. La loi anti-tabac auréolée de bonne conscience est passée, sans référendum. Depuis un an de mise en application, on s’attendait à des émeutes et des manifestations de la part des fumeurs et commerçants mais rien ne se passa, la pilule est passée sans eau.
 
Nous avons encore le droit fondamental de nous exprimer, de condamner cette société du contrôle qui vise une sorte de dictature du bonheur, où tout le monde fait de la gym, a l’air jeune beau riche productif et bien-sûr non-fumeur. Selon le sociologue Henri-Pierre Jeudy la dictature hygiéniste organise une purification de la société, ce qui ne peut aboutir qu’au totalitarisme. Puisque les fumeurs sont des tueurs en puissance, il vaut mieux les liquider de la société, en faire des parias. La référence à l’hygiénisme devient une procédure de légitimation, de l’extermination des gens qui vivent dans l’excès.


Shiva Shakti Shanti ©
http://shivashaktishanti.blogspot.com/
http://shivashaktishanti.wordpress.com/


Documents joints à cet article

“L'acte de fumer est la marque d'un choix individuel, contre l'ordre social” “L'acte de fumer est la marque d'un choix individuel, contre l'ordre social”

Moyenne des avis sur cet article :  3.57/5   (53 votes)




Réagissez à l'article

113 réactions à cet article    


  • HELIOS HELIOS 6 janvier 2009 12:59

    Personnellement, je suis pour l’interdiction de fumer dans les lieux public. le tabagisme passif est dangereux, on le sait.

    Pourtant, je vous suis totalement dans votre approche. on est en train de tuer ces lieux de convivialité qu’etaient les bistrots. Tant mieux diront certains, c’est a partir de ces lieux de mixage que se font et defont les prejugés mais aussi les révolutions.

    Nous ne savons pas encore par quoi ceux ci vont etre remplacés. actuellement l’opinion qui se fait par les media, TV en tête, va se renforcer encore plus, le citoyen qui n’avait déjà plus l’avis de son boucher ou de son boulanger, puisqu’il va au supermarché, n’aura pas non plus celui du cantonier, du clerc de notaire ou de l’adjoint au maire. Pensée et parole unique.... infusée directement et bientôt par la voie directe du gouvernement garce a Fr2, Fr3 et suivantes...

    Il est important de soutenir donc tout ce qui peut mettre en relation directe les gens. La tentative imbecile d’interdire pour des raisons ecologiques les chaufferettes de terrasse est a mon avis significative du resserement de l’emprise de tous les types d’integristes, politiques comme religieux. Aidons donc les cafés, bars etc en s’y rendant de temps a autre. Soutenons les courants d’idées et de pensée grace a des outils comme internet. Il faudrait justement qu’un industriel fabrique des "PC" durcis et pratiques a installer justement dans les bars, comme on le faisait avant pour les jeux.... Opposons nous a tous les reglements et lois liberticides comme Hadopi qui est le premier pas d’un controle des correspondances.... en attendant plus !




    • Shiva Shakti Shanti Shiva Shakti Shanti 6 janvier 2009 16:22

      Merci pour ce commentaire vous avez bien saisi où je veux en venir, et vous remercie pour cette synthèse, il y aurait donc des solutions, mais les volontés ne sont pas très vives à ce sujet. Vous sortez toujours vous la nuit, depuis l’avènement de cette loi ???


    • Shiva Shakti Shanti Shiva Shakti Shanti 7 janvier 2009 16:02

      Merci Philippe. Comme vous je suis plutot pour la loi anti-tabac dans les restaurants, mais pour les bars de nuit je suis désolée mais c’est pas possible. Pour les bars-tabac qui vendent des cigarettes non plus, quelle hypocrisie ! Pour ces lieux une dérogation serait salutaire. Vraiment. 30 à 60% de chiffre d’affaire en moins pour tous ces établissements, ça me choque, ça m’inquiète.
       
      Réponse aux autres ==== en fait chacun se soucie de sa petite place dans la société en attendant son tour d’être dégommé. Vous les non-fumeurs vous n’échapperez à aucun talion. Jeanne Calment a fumé une clope par jour jusqu’à 105ans, elle, vous ne l’accuserez pas d’avoir régréssé au stade oral...

      PS : nous les fumeurs invétérés, nous payons plus de taxes, en plus on meurre jeune, on touchera jamais la retraite. Alors les hygiénistes laissez-nous vivre ou plutot survivre, je revendique le droit de me détruire, mon corps c’est tout ce qu’il me reste, la liberté n’a jamais existé, surtout pas dans vos têtes... 
       :-I


    • Julien Fischer Julien Fischer 8 janvier 2009 13:25

      Bonjour !

      Je le dis d’emblée : je suis un non-fumeur convaincu, car je tiens à préserver ma santé et celle de mon entourage. Mais je respecte ceux qui souhaitent fumer, surtout en cette période d’interdictions massives.

      Shiva Shakti Shanti, je suis d’accord avec vous, les interdictions vont trop loin. Dans mon entreprise, en Suisse, les fumeurs viennent d’être complètement évincés de l’intérieur des bâtiments (il leur restait un petit espace réservé il y a encore quelques semaines). Maintenant ils doivent aller dans des abris en verre à l’extérieur (pas confortable en hiver), en pointant avec leur badge pour entrer et sortir.

      Je suis pour l’interdiction de fumer dans les lieux publics comme les restaurants (c’est pour manger pas pour fumer), les quais de gare... c’est-à-dire des endroits où tous types de personnes peuvent être amenées à se trouver.

      Par contre, dans les bars je trouve que c’est différent (et pas seulement les bars-tabac), déjà car ce sont des établissements privés et que leur propriétaire devrait avoir le choix de le déclarer fumeur ou non-fumeur (après les clients choisissent s’ils y vont ou pas - personne n’est obligé). Mais aussi car il est de tradition de se retrouver pour discuter autour d’un verre et/ou en fumant (cigare, chicha...). Si on ne peut plus le faire dans un bar, on le fera à la maison, au détriment des éventuels enfants qui fumeront passivement et au détriment du chiffre d’affaires du bar...

      Philippe Renève, vous dites "Une convivialité qui ne peut se passer de tabac, ou d’alcool, ou de toute consommation compulsive est-elle vraiment sincère et libre ?". Je ne suis pas d’accord avec vous. C’est comme si vous interdisiez de boire un café dans un café littéraire. Qui dit que le café ne sera pas déclaré un jour comme dangereux, au train où on va ?


    • ALTeRMooNDiaLiSTe ALTeRMooNDiaLiSTe 11 janvier 2009 17:25

      Alors là ..... y en a qui vont pas aimer ^ ^
      Et pourtant  smiley

      Les chiffres fumeux du tabagisme passif :

      http://www.dailymotion.com/NosLibertes/video/x53u7h_tabagisme-passif_news

      Et là encore  !!!!

      À quoi est due l’explosion des cancers en Europe et aux États-Unis depuis 1945 ?

      Est-ce le tabac ?
      L’alcool ?
      L"alimentation ?
      La Pollution ?

      http://www.dailymotion.com/NosLibertes/video/x79yv9_enqute-sur-le-cancer-i_news



    • Gasty Gasty 6 janvier 2009 13:01

      Ne boudons pas les plaisirs solitaires. smiley J’anticipe.

      C’est tout de même caricatural tout ça, les naturaliste vont-ils porter plainte contre la mode et les magasins de fringue parler d’une perte d’identité sociale des générations BCBG, Rock, Pink, Cool.



      • foufouille foufouille 6 janvier 2009 14:10

        bientot suppression de la secu pour les fumeurs, gros, ou non respect des 5 legumes


        • Yannick Yannick 6 janvier 2009 15:51

          On y est deja !
          Les assurances immobilieres te demandent deja si tu fumes. Les assurances vie verifient si tu prend bien soi de ta sante.
          Tu as parfaitement le droit de manger de la m.e.r.d.e. , en grosse quantite, et de fumer ta clope apres. C ta liberte.
          Mais, en plus, il faudrait que je te paye un cercueuil avec des poignees en or ! Belle idee de la generosite !
           


        • foufouille foufouille 6 janvier 2009 16:48

          pour l’instant c’est que le prive
          pas de credit non plus, trop "risque"


        • hunter hunter 6 janvier 2009 15:15

          Bien vu Foufouille !
          Eh oui, encore une application du "diviser pour mieux régner" ; chacun reste chez soi avec pichtave ou tabac, et comme ça les gens ne se parlent plus, ne peuvent plus s’organiser !

          Allez tiens, j’vais me fumer une clope !

          A +

          H /


          • Yannick Yannick 6 janvier 2009 15:47

            Genial !
            Parceque tu es trop faible a t’arreter de fumer je dois subir ta fumee de cigarette dans les lieux public. Belle mentalite.


          • foufouille foufouille 6 janvier 2009 16:50

            il a dit chez lui
            tu subit bien les pots d’echappement
            il suffit de faire des lieux entierement fumeur
            tiens je vais me boire une biere et griller une clope


          • miwari miwari 6 janvier 2009 16:53

            @Yannick

            Tu ne serais pas un ancien fumeur parce que plus tolérant qu’eux tu meurs smiley


          • licorne 6 janvier 2009 17:51

            vous nous sortez la bonne methode qui a fait ses preuve : si vous faites pas comme il faut vous etes des faible et vous devez culpabiliser.... Et toi tu culpabilise pas de voir la liberté se faire enterrer jour apres jour pour notre sois disante securité ?

            non je n’arreterai pas de fummer, pourquoi parce que je n’en ai pas envi... je risque de mourrir ? oui c’est vrai tout les jour et je suis sur d’une chose je vais mourrir, de quoi ca c’est une autre question.... Et puis j’aimerai bien savoir si c’est tres sain pour nos cher poumont de se promener en ville ou mieux encore d’y faire un footing.... parce que franchement question air polluer... moi je commencerai par interdire les villes parce que vous polluer la campagne !!!! 


          • appoline appoline 6 janvier 2009 18:46

            @ Licorne,
            D’accord avec vous. Effectivement, ceux qui nous bassinent avec le tabagisme passif devraient prendre le Larzac et son bon air pour ne pas faire les choses à moitité. Et puis, qu’ils regardent dans leur assiette par la même occasion, s’ils savaient ce qu’ils bouffent, 95% iraient se faire vomir.


          • hunter hunter 6 janvier 2009 19:03

            @Yannick
            Alors là mon ami, occupes-toi de ta vie !
            J’aime fumer, tu comprends ? Je n’ai pas l’intention d’arrêter capice ?
            Mais qu’est-ce que c’est que ces gens qui veulent absolument que les fumeurs arrêtent de fumer ?
            Pauvre hygiéniste va ! Est-ce que je te demande si tu vas arrêter de baiser ? Non alors laisse-moi vivre ma vie !
            En plus depuis que tout est devenu non fumeur, je n’enfume plus personne, je fume chez moi peinard !
            Mon pognon je me le garde, et je ne vais plus le claquer comme avant et je ne m’en porte pas plus mal !

            Allez, et n’oublies pas aussi de demander aux autres d’arrêter la bagnole, car ça aussi ça nique tes p’tits poumons ma poule !

            H /


          • Shiva Shakti Shanti Shiva Shakti Shanti 7 janvier 2009 22:10

            Merci Hunter pour votre comment sur mon blog votre analyse est très pertinente constructive et motivante. Pourtant ça fait peur de voir les ptits frères et soeurs qui semblent s’accomoder très bien de tout. Je suis trentenaire mais pas assumée. Serions-nous les dernières generations à rêver ? Le pragmatisme c’est tout ce qui reste ? Merci encore pour votre bonne vibration.
            Cordialement, shanti


          • Yannick Yannick 8 janvier 2009 10:33

            @ Miwari

            Exactement ! Un ancien petit fumeur qui a simplement reussi a arreter.
            Je sais ce que c’est que de fumer, d’arreter, et de ne plus fumer.
            Je connais le bien etre qui resulte de la NON consomation de cigarettes. 
            Ce n’est pas un bien etre instantane, pas une faiblesse. Non. C’est veritablement une force qui vient de la regularite de ne pas fumer, de se respecter, de respecter son corps. C’est un investissement en soi meme pour son propre futur. Quelque chose que les fumeurs, les demandeurs de plaisir instantane, ne peuvent pas comprendre.
            C’est quand on connait les 2 cotes du sujet qu’on peut en parler correctement.
            Fumer est une faiblesse, un desir du plaisir instantane, une expression de l’egoisme. On cache cette faiblesse par une sois disant sociabilite... entre faibles, on se comprend ! C penible d’etre avec un ami qui doit, toutes les heures, se trouver un endroit fumeur pour assouvir sa faiblesse. Regardez le visage des fumeurs.... une peau terne, des rides epaisses, et tous , des problemes cardiaques ou reinaux apres 50 ans... Ne croyez pas y echaper... C’est du 100 % pour les fumeurs reguliers. A partir de 1/2 paquet !

            Fumeurs, que connaissez vous du plaisir de se reiveiller le matin sans besoin de cigarette, sans avoir le george qui irrite, sans etre malade par le moindre virus qui circule. Le plaisir d’oublier meme de fumer quand on est entre amis, d’etre capable d’en fumer une rien que pour le plaisir sans necessairement devoir finir le paquet le lendemain.

            Fumer oui, Boire oui, le plaisir oui ! Mais c’est moi qui le controle.... 1 fois par mois, 1 fois tous les 6 mois. Ca suffit.
            La vie ne consiste pas a se vautrer dans le plaisir immediat. Le plaisir peut aussi consister a prendre soi de sois en faisant du sport quotidiennement et en investissant en soi...



          • Yannick Yannick 8 janvier 2009 11:04

            @ Licorne

            Oui, tu as le droit de mourrir plus tot. Je respecte ton choix meme si, perso, j’en ai fais un autre.
            Fume donc tranquille dans ta chambre mais ne me force pas a faire le meme choix.

            C’est le monde a l’envers. Les tenants de la liberte sont maintenant les faibles, les malades, ceux qui vont mourrir jeune. Je croyais que le liberte c’etait pour un monde meilleur !

            Quant a la voiture, ne t’en fait pas. Elle est de moins en moins accepte en ville. On va rapidement migrer vers un interdiction de la voiture. Le velo mec !  :)
            Mais ca va etre tres dur pour toi... Si tu fumes ta cigarette en velo, tu ne va pas eller bien loin....


          • Yannick Yannick 8 janvier 2009 11:18

            @ Hunter,

            Pas de problem ! Fais ce que tu veux. Fumes autant que tu veux.
            Mais... ne m’enfumes pas... 

            A propos de la voiture, c’est une nouvelle lute qui commence. L’interdiction des voitures poluantes en ville. Ca viendra un jour..... Perso je suis pret... Je me suis deja mis au velo !
            Et crois moi, fumer en velo, c’est pas tres bon !

            La liberte ne consiste pas necessairement a faire ce qui est mal pour ton corps.
            Investir en soi meme pour le long terme et faire ce que les autres nous disent peut faire partie de ma liberte. Ne pas passer au rouge sur un passage pieton, ne pas fumer, ne pas prendre la voiture quand on peut prendre le velo ou les transports en publics fait aussi partie de ma liberte. Ma liberte de vivre mieux...


          • licorne 8 janvier 2009 15:58

            la voiture interdite en ville ? je suis pour mais on interdit aussi tout les transit de marchandise par la campagne ca evitera de la polluer pour que les puisse manger...

            d’ailleur apres avoir arreter de frequenté les bistrot interdit au fumeur je vais arreter de frenquenté les ville interdite au moteur... et je vais reclamer que les ville ne rejette plus leur egout dans les fleuve et surtout qu’elle eteigne leur lumiere la nuit ca polluer tellement que je vois moins les etoiles la nuit et en plus depenser autant d’energie pour eclairer les trotoire vide c’est pas ecologique...


            Vous etes vous demander si votre mode de vie deranger les autre ? non alors pourquoi emmerder les autre ?


          • Yannick Yannick 9 janvier 2009 08:58

            @ Licorne

            Bien sur que je me pose la question de savoir si mon mode de vie ne gene pas les autres.

            Pour l’instant je suis un peu en avance (recyclage, plus de voiture,velo, et pas de cigarette)... mais j’ai la chance de pouvoir le faire.
            Chaque epoque a un challenge a resoudre. Notre epoque a un challenge ecologique a resoudre et on poura le faire...
            L’interdiction de la voiture poluante en ville arrivera peut etre un jour. Le recyclage de la quasi totalite de nos dechets poura peut etre se faire aussi.
            Toute bonne action qui va dans ce sens est a prendre. Et tant pis si certain devront faire plus d’efforts que les autres. Tant pis si ce n’est pas completement equitable... On va devoir le faire !

            La polution, la sante, l’ecologie sont a mettre dans le meme paquet pour notre bien etre commun.


          • licorne 25 janvier 2009 12:10

            pour arreter les probleme de polution il y a deux chose importante a faire : arreter de consommer du superflu creanr des dechet inutile, et arretons de develloper les metropolole qui sont des concentrateur a a reget poluant... mais la bizzarement on ce dit que c’est mieux de trouver des solution pour moins polluer la ville en expatriant la pollution a la campagne (c’est vrai c’est mec des campagne n’utilise pas leur quota de pollution alors faut les aider), trois exemple important :
            la voiture electrique avec des centrale nucleaire qui pollue pour plusieur sciecles...

            les incinerateurs toujours placer en campagne parce que ca generai les riverain des villes qui n’ont pas l’intention de supporter les desagrement de leur ordure...


            les station d’epuration qui retraite leur boue d’epuration en subventionnant les agri qui les epande sur leur terre polluant ainsi avec des metaux lourd et des ormones indesirable (la je reconnais que c’est juste pour pollluer la bouffe donc on s’en fout)


            alors si vous voulez arreter un mode de vie tres destructeur pour la planete arretez de vivre en ville et arretez de consommez sans reflechir, mieux vaux reflechir a diminuer le nombre de dechet que de ce donner bonne concsience et les triant pour ce deculpabiliser...


          • sobriquet 6 janvier 2009 15:26

            Il y a quelques années, je connaissais quelqu’un qui revendiquait à demi-sérieusement le droit de pisser sur les chaussures des gens : il prétendait y prendre une grande satisfaction et ne pas nuire à la santé des autres. Evidemment, c’était une manière de carricaturer le tabagisme dans les lieux publics.

            Depuis l’année dernière, il a modéré ses revendications : il revendique juste de pouvoir pisser où ça lui plaît tant que c’est à l’extérieur : caniveaux, arrêts de bus, paliers de portes...

            Je n’ai jamais eu l’occasion de l’entendre en débattre avec un défenseur des droits des fumeurs, mais je serais curieux de savoir ce qu’ils en pensent !


            • Yann Takvorian 6 janvier 2009 15:38

              Le problème principal de l’interdiction de fumer dans les lieux publics vient de son rigorisme. Mais comme il a été légiféré par des lobbies habitués à l’extrémisme de leur cause, on ne peut pas s’en étonner.

              Pour les lobbies anti-tabac, il y a d’un coté les agresseurs (les fumeurs) et de l’autre coté les victimes (les non-fumeurs). Le radicalisme nous vient d’Amérique du Nord et le procédé est volé aux lobbies féministes qui ont appliqué le même principe agresseurs-victimes pour se faire financer.

              Donc, il n’était pas question d’accomodement. Il fallait sanctionner. Déclarer illégal l’usage du tabac dans les lieux publics (mais pas la vente, étonnament) pour la protection des victimes : les non-fumeurs.

              Personnellement, je suis non-fumeur entre deux cigarettes. J’aime fumer après un bon repas. La cigarette se marie merveilleusement avec le café et le soleil d’été. Maintenant, je reconnais qu’il y a le tabagisme de dépendance et le tabagisme social (qui se compare à l’alcool : on peut être alcoolique ou boire socialement. Mais celui-ci n’est pas banni).

              N’aurait-il pas pu se faire une loi forcant un restaurant ou un bar à choisir entre "fumeur" ou "non-fumeur" ? N’y a-t-il pas des salles de gym exclusivement réservées aux femmes qui n’ont pas envie d’être reluquées par des hommes ? N’aurions nous pas pu avoir des bars pour fumeurs qui n’ont pas envie d’emmerder les non-fumeurs et des restaurants pour non-fumeurs n’ayant pas envie de respirer des fumées de cigarettes ?

              Ne serait-ce pas un début de Liberté que de permettre à des acteurs privés de décider de leur clientelle adulte, majeure et vaccinée ?

              Maintenant, que l’État décide que les établissements publics suivent la directive ministérielle, je n’ai rien contre, il faut savoir être consistant (et pousser la logique jusque dans les prisons !!! hé oui !). Mais imposer une loi aussi discriminatoire pour flatt l’idéologie d’une minorité activiste, c’est anti-démocratique. Il y aurait du avoir referundum sur la question.

              Mais "le meilleur des mondes" a encore beaucoup d’adeptes. Surtout parmi ceux qui ne l’ont jamais lu.


              • TiBo 6 janvier 2009 15:56

                N’aurait-il pas pu se faire une loi forcant un restaurant ou un bar à choisir entre "fumeur" ou "non-fumeur" ?

                Ca a été fait en Espagne. Résultat : il n’est interdit de fumer dans aucun bar, histoire de ne pas perdre les habitués. La loi anti-tabac actuelle fait suite à la loi Evin, plus "douce", mais qui s’est révélée inaplicable (comment faire une séparation réelle entre lieu fumeur et non fumeur dans un bistrot d’une tentaine de mètres carrés ?). Pas la peine de voir le fascisme partout...


              • foufouille foufouille 6 janvier 2009 16:55

                le probleme est que ce sont les fumeurs qui picolent
                par contre un bar (nouveau) non fumeur attirera forcement des gens


              • sacado 7 janvier 2009 12:44

                "Ne serait-ce pas un début de Liberté que de permettre à des acteurs privés de décider de leur clientelle adulte, majeure et vaccinée ?"

                Il reste le problème du personnel dans ces établissements : si je suis serveur dans un bar et que le patron décide que dorénavant son établissement sera un bar "fumeur", comment puis-je m’y opposer ? Du coup, j’ai le choix, c’est le tabagisme passif ou la porte, ah ouais, sympa la liberté...

                Par contre, effectivement, que les rades où il n’y a pas de personnel (autre que les tenanciers) puissent choisir d’avoir un bar "fumeur", je ne vois pas en quoi cela pourrait être un problème...


              • jacques jacques 8 janvier 2009 18:45

                Apparement tu n’es pas serveur car dans ce milieu ,le serveur qui est resté 10 ans dans sa boite c’est rare.C’est plutôt après la paye, je me casse !Il n’est pas rare qu’un restaurant se retrouve du jour au lendemain sans chef ,sans serveur et surtout sans préavis.C’est pas le pays de la dentelle.


              • Shiva Shakti Shanti Shiva Shakti Shanti 6 janvier 2009 16:01

                Pensez à moi ce soir ;) Bom Bholenath !
                ça ne vous touche pas alors de voir tous ces troquets perdre leur âme, et le monde de la nuit sa sève parce qu’on empeche aux propriétaires de CHOISIR ? ça vous plait d’être drivé dans "le bon sens" ???
                Bah pas moi. Ce qui ne signifie pas que je sois contre cette loi. Merci pour votre commentaire.
                Shanti


              • Yannick Yannick 6 janvier 2009 15:40

                Nous sommes encore dans la paranoia gauchisante...

                Peut etre que personne n’a manifeste contre cette loi, parceque tout le monde etait d’accord elle !
                Peut etre que les fumeurs aprecient l’aide qu’il recoivent en etant pas favorises a fumer.
                Moi meme, si je suis dans un environement de fumeurs, je me grille bien une cigarette. S’il n’y a pas de fumeurs a mes cotes, j’oublie d’en fumer une.
                Arretez de tout comparer avec Hitler. Ce n’est pas parceque Hitler a interdit la cigarette dans les lieux publics que c’est une mauvaise decision. Ce n’est pas parceque Hitler mangeait avec une fourchette qu’on doit tous manger avec les doigts. Hitler c’etait en 1933....il y a 76 ans.... Ne croyez vous pas que les choses et les mentalites on change ? Changez d’argumentation avec Hitler ca gonffle tout le monde.




                • Shiva Shakti Shanti Shiva Shakti Shanti 6 janvier 2009 16:10

                  Mal vu pour le gauchisme. A force de vouloir poser dans des cases on ne capte plus rien ...
                  C’est un fait que la consommation de tabac n’a ABSOLUMENT PAS baissé depuis la mise en place de cette loi. Fin 2007 les buralistes ont manifesté mais personne ne les a écoutés. Il faut dire que depuis plus de 15 ans cette profession est éxercée en majorité par des français d’origine étrangère. . . . . . . Raison pour laquelle personne ne les écoute. . .


                • foufouille foufouille 6 janvier 2009 16:58

                  ou t’as vu des buralistes etrangers ?


                • Juju Dredd 6 janvier 2009 22:10

                  @Yannick

                  Et d’abord moi je suis gauchiste et j’aime pas le tabac. Preuve supplémentaire que ton raisonnement est nul.

                  Stigmatiser les fumeurs sous prétexte que le tabagisme passif tue est ridicule. Il faudrait aussi interdire immédiatement les merdes comme les moteurs à essences et tout ce qui pollue l’air. Mais bon on peut pas se passer des voitures, ça fait bien plusieurs siècles que l’humanité ne survie que grâce à elles.


                • Shiva Shakti Shanti Shiva Shakti Shanti 6 janvier 2009 22:51
                  Foufouille je laisse la parole à "Mehmet Ozcan" que j’ai interviewé juste avant noel dans son petit bar-tabac :

                  "M.O : Je suis syndiqué et l’an dernier nous avons manifesté mais personne ne nous a écouté. Il y a trop de connivence entre le gouvernement Sarkozy et l’industrie du tabac. Ils ne cessent de raconter des salades. Le prétexte du tabagisme passif est bidon. Pour le moment on respecte tous la loi mais bientôt on va tous en avoir plus qu’assez. Vous savez depuis les années 90 la gérance des bars-tabacs en France a changé de mains. Aujourd’hui il y a davantage de personnes d’origine étrangère qui exerce le métier. Pour ma part je suis arrivée de Turquie il y a une vingtaine d’années, j’ai la nationalité française. Je redoute que la France soit un pays raciste car aucune de nos revendications n’a été prise en compte. Le plus important serait de nous laisser le choix d’être un établissement fumeur, comme en Espagne. "

                   
                   
                   
                   :


                • Yannick Yannick 8 janvier 2009 11:35

                  @ Juju Dredd.

                  Oh les poooovres gentil fumeurs stigmatises....
                  Ils n’ont jamais stigmatise les non fumeurs ? Ils n’ont jamais fume avec arrogance dans des lieux publics en meprisant les non fumeurs ? 
                  Si, stigmatisons les fumeurs....
                  Il y a quelques annees, je suis alle a New York en vacances. Dans un bar, il y avait encore quelque fumeurs, dans un coin... Les gens les regardent comme des associaux incapables de quiter leur mauvaises habitudes et de s’adapter au monde dans lequel ils vivent.
                  C’est de la pitie que j’ai pour eux...

                  							


                • founos founos 6 janvier 2009 16:01

                  Entiérement d’accord avec helios pour le constat sur la mixité qui disparait et ainsi les occasions de rencontrer les "gens" , repli de tout le monde devant la tv , il faut avoir peur de " l’autre" tel est le mot d’ordre.
                  Mais regretter la convivialité en étant pour l’interdiction de fumer la je ne comprends pas cette convivialité inclus le fait de pouvoir en griller une en discutant... smiley
                  Une extraction d’air adaptée ou une possibilitée de choix pour les cafetiers (qui ne peuvent meme plus fumer dans leurs établissements) eut été plus judicieux.



                  • maharadh maharadh 6 janvier 2009 16:08

                    A TOUS CEUX QUI, COMME MOI, SAVENT PRENDRE DE BONNES RESOLUTIONS !!!!!!!POUR L’ANNEE 2009

                     Je viens de terminer de lire un article sur les dangers de la boisson.

                     Cela m’a fait très peur !!! J’ai donc décidé que c’est terminé. Et à partir d’aujourd’hui

                     Je ne lis plus !!!!

                    Pourquoi se laisser formater ?
                     


                    • Stéfan Stéfan 6 janvier 2009 16:19
                      “L’acte de fumer est la marque d’un choix individuel, contre l’ordre social” C’est vrai, c’est un choix individuel. 
                      Le fumeur n’est absolument pas manipulé par l’industrie du tabac. 
                      Le jeune fumeur collégien ne se met absolument pas à fumer pour faire comme les grands de la classe immédiatement supérieure à la sienne.

                      Idem pour l’alcool. Personnellement je ne bois pas (je n’aime pas le goût de l’alcool). Et bien je trouve que la pression sociale pour boire de l’alcool est bien plus élevée que celle incitant à ne pas boire, qui n’est que distante (spots à la télé, messages d’avertissement sur les pubs pour l’alcool...). Exemple : je suis allé au restaurant il y a 2 semaines. En guise d’apéritif, j’ai pris un jus de fruit. Les 8 personnes qui étaient avec moi ont pris de l’alcool. Le serveur s’est foutu de ma gueule parce que je prenais un jus de fruit. Ce genre de trucs arrive très souvent (repas de famille etc.). Le conformisme ne va pas nécessairement dans le sens de l’hygiénisme et de la bien-pensance que tu dis : en matière d’alcool, c’est ne pas boire qui est une posture contre l’ordre social établi. C’est plutôt l’inverse.

                      Donc fume si tu veux, mais n’essaie pas de faire passer ça pour un acte de rebellion romanesque. C’est juste la consommation d’un produit cancérigène commercialisé par des industries peu scrupuleuses dans le but de gagner de l’argent sur la santé des gens. Et je n’ai pas eu besoin d’attendre qu’une loi vienne interdire de fumer dans les lieux publics pour savoir que la fumée me dérangeait et mettait ma santé en danger alors que je n’ai rien demandé.

                      No comment sur ta comparaison avec les nazis - atteindre le point Godwin dès l’article sans même laisser le temps aux trolls de le faire dans les commentaires, je dis bravo.


                      • Shiva Shakti Shanti Shiva Shakti Shanti 6 janvier 2009 16:38

                        Salut Stefan merci pour votre commentaire ! Moi non plus je ne bois pas j’ai réussi à outrepasser le facteur socio-culturel du fait d’être née Française. Vous remarquerez que les cigarettes au chocolat, vanille, fraise dont je tairai la marque sont toujours en vente libre dans tous les bureaux de tabac de France, alors que Roselyne Bachelot avait promis de les retirer de la vente au printemps dernier.
                        Le nazisme et le facisme ne se sont pas installés du jour au lendemain, ce fut un long processus de manipulation des masses. . . Il ne faut jamais cesser d’en parler, comme un contre-exemple, comme une situation qui ne doit jamais plus se reproduire, il faut rappeler cette horreur quand on en voit les prémisses.
                        J’accepte le point Godwin ayant été mal interpétée dans mes propos. Bonne année !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès