Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > L’affaire Schiavo ou l’euthanasie en question aux (...)

L’affaire Schiavo ou l’euthanasie en question aux États-Unis

L’affaire Schiavo ou l’euthanasie en question aux États-Unis

Apdorais_4La justice américaine ordonne de laisser mourir Terri Schiavo, nourrie au tube depuis 1990. Il s’agit d’une femme de 41 ans, qui vit de manière végétative selon les enquêtes médicales qui ont été tenues lors de nombreux procès.

Pourquoi l’État a-t-il le dernier mot sur la vie de cette femme ? Les nombreux jugements en faveur de laisser mourir Mme Schiavo ont porté essentiellement sur ce qu’elle ferait en pareille circonstance. Comme elle n’avait pas prévu cet événement, il revient en général au mari de spéculer sur le désir de sa femme dans une telle situation. Selon Michael Schiavo, mari de Terri, sa femme préfèrerait qu’on la laisse mourir. Les jugements de la cour lui donnent raison. Les parents de Terri cependant ne sont pas d’accord.

Pour ajouter du piquant à l’affaire, Michael Schiavo vit maintenant avec une autre femme dont il a eu deux enfants sans pour autant avoir divorcé de Terri. Cherche-t-il à obtenir un héritage ? Toujours est-il que c’est le système judiciaire qui a le dernier mot.

Être en faveur de l’euthanasie ne devrait pas signifier un permis de tuer n’importe qui. Sauf que lorsque l’État paie, par l’entremise des impôts, pour les soins de santé, de quelqu’un, il revient alors à des fonctionnaires de décider si cette personne doit ou non continuer à vivre. On aura beau palabrer sur la dignité de la vie humaine, l’État décide quand on doit y mettre fin.

Les parents de Terri veulent voir leur fille vivante peu importe la condition dans laquelle elle se trouve, mais quand bien même ils seraient prêts à payer de leur poches les frais que cela occasionnent, l’État les en empêche parce que la médecine aux États-Unis, comme au Canada et en Europe, est très largement socialisée. Apparemment, c’est ce que la majorité désire. Il faut en réaliser toutes les conséquences.

André Dorais


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (1 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès