Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > L’avenir de la société française

L’avenir de la société française

Voilà longtemps que je voulais faire un article sur la pyramide des âges en France, et ses conséquences sur la société française. Et puis j’ai trouvé qu’Argoul en avait écrit un très intéressant, intitulé « O vieillesse ennemie » ! dans son blog passionnant fugues & fougue.


Je ne vais donc pas reprendre ce qu’a dit Argoul, je vais juste vous demander d’aller lire ce qu’il a écrit.

Je voudrais juste ajouter deux remarques.

La première, c’est qu’il est évident que, si on est à 9,5% de chômage aujourd’hui, on va manquer de main d’oeuvre dans les dix ans qui viennent.

La deuxième, c’est que, en France, on a choisi le système de retraite par répartition, qui a remplacé en 1941 le système par capitalisation créé en 1930 à cause des problèmes créés par l’inflation. Le principe, c’est que ceux qui travaillent payent pour ceux qui sont à la retraite. Cela, c’est valable pour une pyramide des âges qui le permet, mais quand vous regardez la pyramide des âges ci-dessus (cliquez sur l’image pour l’agrandir) vous pouvez comprendre aisément qu’on est à la veille de problèmes très sérieux, surtout depuis que François Mitterrand a accordé la retraite à 60 ans de façon irresponsable et démagogique.

Comment régler le problème ? Une seule solution : l’immigration. Bienvenue, donc, à Djamel, Mamadou et Tchang !

Pour en savoir plus :
1. "O vieillesse ennemie" ! (fugues & fougue)
2. Retraite (sociale) (Wikipédia)

Crédit graphique : Argoul


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • Scipion (---.---.221.185) 28 décembre 2005 13:06

    «  ? Une seule solution : l’immigration. Bienvenue, donc, à Djamel, Mamadou et Tchang ! »

    Votre « seule solution » est aberrante !

    Elle provoquerait une aggravation des tensions ethniques dont la France actuelle n’a surtout pas besoin : vous ne l’avez sans doute pas remarqué, mais la proportion des Français qui s’avouent racistes croit encore plus vite que les effectifs des populations allogènes.

    Mais il y a plus grave. Nos pays atteignent les limites supportables de leur peuplement. On ne peut plus ajouter des millions d’habitants sur des millions d’habitants, sans porter des atteintes supplémentaires graves à un environnement déjà soumis à une forte pression démographique.

    Nous sommes arrivés à un carrefour où il faut choisir : être écologiste ou immigrationniste, les deux ne sont plus lucidement compatibles.


    • (---.---.162.15) 28 décembre 2005 13:24

      Ouais, encore un article qui justifie le chômage de masse actuel. Aujourd’hui reculer l’âge de la retraite c’est augmenter le chômage, c’est ce qu’a fait Rafarin avec la réussite que l’on connaît. Certes le papyboom va mathématiquement changer les choses. Vous avez raison de dire que ce sera différent dans quelques années. Il n’empêche que chômage et retraite sont des variables très liées et c’est une grave erreur de ne pas les traiter dans leur ensemble.

      Le choix a été fait de favoriser le chômage (= l’augmenter) au dépend des retraites (= les diminuer). Je ne doute pas qu’il y ait des raisons financières que votre propos illustre. Il n’empêche que cette méthode a cassé la croissance avec des effets à long terme, car les retraités de demain vivront en grande partie chichement. Ce n’est pas cela qui va améliorer « l’avenir de la société française »...

      Voir ce sur ce sujet l’intéressant article Le chomage planifié sur Agoravox, juste à côté.

      Am.


      • Manu (---.---.241.212) 28 décembre 2005 21:08

        Je suis étonné de ne pas lire une autre solution : changer le système des retraites ; est-ce si simple que personne n’y a pensé ? Il est peut être temps de se dire que ce système a vécu. Plus généralement, la pluspart de nos institutions commencent à dater. Elles répondaient certainement aux problématiques de l’époque, mais ne serait-il pas temps de les actualiser afin de répondre aux défis de notre temps, en ayant d’ailleurs conscience d’une nécessaire adaptation à des enjeux futurs ?


        • Jérôme 29 décembre 2005 08:06

          Nos hommes politiques ont été irresponsables depuis 25 ans à ce niveau :

          En terminale, il y a donc plus de 14 ans, notre prof nous disait que vers 2006 on serait face au mur.

          14 ans et rien de fait.

          Aucun gouvernement n’en a parlé avant le gouvernement Jospin qui a simplement décidé qu’il s’en occuperait... après la présidentielle 2002...

          Lamentable.


          • Rage Rage 29 décembre 2005 10:21

            Pour compléter l’article, je vais essayer d’avancer quelques pistes :

            1. D’une part il serait temps de passer à un dogme autre que celui du « chiffrage permanent ». Le dogme actuel, véhiculé par les médias et les politiques est toujours de dire qu’il faut de la croissance démographique. Pourtant croissance démographique ne rime souvent pas avec qualité de vie, au contraire même. Les Suisses ou les luxembourgeois sont peu, mais très riches.

            Il serait temps de passer à une notion de qualité de vie plutôt qu’à une éternelle notion de « chiffres ». Ainsi peut-être que Borloo comprendrait que l’essentiel ce n’est pas faire du chiffrage CNE/CAE pour l’emploi, mais de créer des emplois de QUALITE.

            J’oppose donc quantité à qualité, les 2 étant très difficiles à combiner. En corollaire, croissance démographique ne rime pas avec qualité de vie.

            2. D’autre part notre système de retraite actuel est aveugle, irresponsable et surtout inégalitaire. Celui qui paye sa retraite actuellement, paye pour le retraités qui a lui même payé pour ses parents etc... Sans revenir spécialement à un système de capitalisation, et encore pire, de fonds de pensions, ne serait-il pas grand temps de Réformer le système des retraites ?

            Comme je l’avais souligné, il est fort probable que les jeunes d’aujourd’hui payent encore les retraites de ceux-là mêmes qui n’ont rien changé depuis 25 ans et se sont dorés la pillule puisque nés dans une société de plein emploi et de croissance forte.

            N’est-il pas temps de mettre au point un système mixte, fonctionnant à la fois sur la capitalisation et la répartition ? L’idée est pourtant simple, on cotise une part pour soit, et proportionnelement aux revenus, on cotise pour la répartition. Au moins cela permettra une garantie minimale de retraite et surtout un rééquilibrage par individu et non par classe d’âge des bénéficiaires (voir pyramide).

            3. Il est clair que la population française va vieillir. Au niveau démographique, on peut souhaiter la stabilité ou la croissance faible à terme. Cependant, si on veut aller dans un objectif de qualité de vie, il est aussi grand temps de repenser les finances publiques. Peut-on encore fonctionner à flux tendu, en générant de la dette, alors que les projections annoncent à l’avenir un inévitable surcoût des retraités ? N’y-a t’il pas là un véritable problème à poser sur la table, et vite ?

            Peut-on aussi laisser la retraite à 55 ans à des personnes qui ont travaille à l’âge de 25 ans et qui vivront jusqu’à 80 ans ? Je dis ça car techniquement cela signifie que pour 1 mois travaillé vous gagnez en réalité 2 salaires. Compte tenu des versements retraites (10% du salaire disons) il risque d’y avoir un sérieux problème financier, même si le législateur pensait que bon nombre de gens mourerait vite...

            4. La retraite c’est bien, mais où vivent les personnes âgées ? Les maisons de retraite ? Saturées. Les hopitaux (je suis « gore ») ? Saturés. Chez eux ? Pensons à la canicule... Il existe par conséquent une véritable bombe à retardement en France de GESTION à terme des personnes âgées. Avec quoi peuvent-ils vivre, où, et que peuvent-ils faire ?

            5. Pour finir, même si ce n’est pas les idées qui manquent, la question posée et clairement aujourd’hui de dire : quelle place les « séniors » ont-ils dans la société et que peut-on faire (aussi bien eux que nous) pour conserver des liaisons sociales et des activités communes ?

            Voilà mon opinion pour le moment.


            • Serial blogueur 29 décembre 2005 13:57

              Allons, Allons, soyez optimistes !!!

              Je viens de lire ces derniers commentaires et je suis ulcéré par ce qu’on peut trouver comme constat arbitraire et incorrect :

              I°)Luc écrit : « le système de répartition est valable pour une pyramide des âges qui le permet » ; aujourd’hui, elle le permet : nous ne sommes pas encore en 2030 !

              Je vous redonne les chiffres :
              - > Moins de 20 ans : 15.4 M
              - > Population en âge de travailler:33.4M
              - > Plus de 60 ans : 12.7M (Source INSEE, au 1/1/2003)

              Tout le monde a bien compris que les jeunes ont peur de ne pas pouvoir glander comme leurs parents et grands-parents passés la soixantaine... Je suis d’accord, en revanche, sur les problèmes posés par la démagogie socialiste à travers l’abaissement de la retraite à 60 ans (ce qui a coûté très cher à notre Saint-Etat)

              Rassurez-vous ; N’avez pas remarqué que ce que fait la gauche est défaite par la Droite ou modifié et vice versa... ? Ainsi, grâce à la loi Fillon, le problème se pose différemment : vous pouvez partir dès 60 ans en retraite mais vous n’aurez pas 100% de votre retraite garantie si vous n’avez pas travaillé 160 trimestres soit 40 ans. Cette mesure incite donc les Français à travailler au-delà de 60 ans, afin de percevoir 100% de leur « dû ».

              Je rappelle juste que ce n’est qu’un point parmi de changements parmi tant d’autres ...

              II°) Manu a écrit : « ne serait-il pas temps d’actualiser nos institutions afin de répondre aux défis de notre temps »

              Je vous rassure, des centaines de personnes y travaillent... D’ailleurs, les institutions de retraites (complémentaires) ne cessent de se rapprocher depuis : En 1996, 55 groupes ; en 2005, 22 à 27 groupes si les intentions se confirment. Ces mêmes groupes sont tenus par des contrats d’objectif (mis en place par les partenaires sociaux) dont le premier engagement est de mettre la retraite au coeur des groupes. Par ailleurs, un service global est entrain d’être mise en place pour assurer : 1) la gestion des classes nombreuses. 2) l’unicité de service aux participants 3) l’information individuelle des assurés 4) le service CICAS (renseignez vous pour de plus amples explications) 5) la convergence informatique

              III°) Jérôme a dit ci dessus : « 14 et ans et rien de fait »

              Détrompez-vous : tout d’abord, un petit cours sur le paysage de la retraite en France : Huit français sur dix déclarent ne pas savoir pourquoi ils cotisent aux régimes d’assurance vieillesse et combien ils toucheront le jour de leur retraite !

              Il me semble, en ce qui concerne la retraite, que règne en France une ignorance sans nom et inquiétante.

              Depuis 1945, une organisation originale de la couverture retraite a vue le jour : Le Régime Général de la Sécurité Sociale caractérisé par :

              1) La répartition, confirmé par la loi du 21 août 2003

              2) Les partenaires sociaux, qui organisent cette couverture en lien avec l’Etat.

              Deux objectifs : une solidarité entre les générations d’une part, et d’autre part, une solidarité entre les différentes branches professionnelles du secteur privé (industrie, commerce, services, mines et agriculture)

              On distingue deux régimes : le régime de base, géré par la sécurité sociale (Mutualité agricole, CNAV, régimes spéciaux de la sécurité sociale...) et le régime complémentaire obligatoire. Tout le monde sait que le régime dit de base est déficitaire. Et sur ce point, je rejoins parfaitement « Rage » qui a écrit ci-dessus « il est grand temps de repenser les finances publiques » En revanche, tout le monde ne sait pas que le régime de retraite complémentaire n’est en rien déficitaire, au contraire. C’est sur ce dernier régime que je vais m’étendre : Ce régime représente 30% à 70% de la retraite perçue par les retraités. Ce régime est en pleine modernisation depuis plus de dix ans : en effet, les caisses de retraite se préparer au PAPY BOOM.

              Il convient avant tout, de savoir féliciter les partenaires sociaux qui ont su très bien gérer le système de retraite complémentaire : à tel point qu’il est crucial que les Français apprennent à connaître cette façon de gérer une organisation : 50% syndicats, 50% patrons. Les syndicats allemands fonctionnent de la sorte et, si vous voulez bien excuser cet aparté, cela s’avère bien plus efficace pour la société que notre système ou, nous l’avons observé, les syndicats se mettent en grève et n’obtiennent jamais rien. En Allemagne, les grèves sont moins fréquentes, plus longues mais on arrive à quelque chose. En France, on en arrive à des luttes idéologiques entre syndicats pour glaner le plus de membres possibles même si cela passe par refuser une prime gracieusement par l’entreprise (cf. SNCF) au nom de la rivalité entre Sud Rail et CGT : C’est un comble, les syndicats spoliant les salariés. Bref,

              C’est notamment suite à l’accord du 10 février 2001 que les partenaires sociaux ont souhaité améliorer la qualité du service rendu aux entreprises et aux participant et préparer les échéances 2005-2010.

              Pour ce faire a été créé le GIE AGIRC-ARRCO qui résulte de la mise en commun par l’Agirc et l’Arrco de leurs moyens de gestion, y compris ceux affectés à la gestion l’AGFF.(je vous laisse vous renseigner sur ces régimes complémentaires OBLIGATOIRES) Mais toujours géré de façon paritaire.

              Cet instance, le GIE : Groupement d’Intérêts Economiques, prépare l’échéance en terme de gestion qui se présentent à partir de 2005 compte tenu de l’arrivée de classe nombreuses (cf. Pyramides des âges en 2000 et 2030) Vous n’avez pas idée de la façon dont les choses changent en ce qui concerne la gestion des retraites. Alors dire que rien n’est fait est une insulte pour les personnes qui travaillent dur à cette modernisation des services de retraites et surtout une grande preuve d’ignorance : car la modernisation a un seul objectif : offrir à chaque français un service de grande qualité : bénéficier d’une seule liquidation et d’un seul paiement de leurs allocations : cela leur sera possible grâce à une plateforme téléphonique qui permettra à chaque français de demander sa retraire depuis chez lui ;

              IV) Le dernier commentaire souligne le lien entre démographie et croissance : je vous renvoie simplement à l’histoire économique et historique des sociétés contemporaines qui démontrent le contraire à savoir : la seconde révolution industriel (chemins de fer ...) n’aurait jamais existé si il n’y avait eu un boom démographique lié à la première révolution agricole (officiellement appelé 1ere révolution industriel). En ce qui concerne notre problème, ne serait-il pas urgent d’égaliser la pyramide des âges en vue de 2030 ?!?

              « Le système de retraire actuel est aveugle » : je ne savais pas qu’il avait le don de vue ...

              « surtout inégalitaire » : c’est le concept même de répartition qui est égalitaire et juste : chacun paie des cotisations à hauteur de ce qu’il gagne et cette richesse est répartie au prorata de ce qui a été versé ... ; C’est le principe de solidarité et d’équité : ET LA SOLIDARITE EST LA DERNIERE ENTRAVE A L’INDIVIDUALISME DE MASSE QUI RONGE LE LIEN SOCIAL ;

              Par ailleurs, « RAGE » dit que pour garantir un montant minimale de retraite, il faut mélanger les systèmes (répartition et capi) et rééquilibrer par individu ... c’est absurde, le système actuel garantie déjà une retraite minimale dans le sens ou elle est indexée sur le revenu de chaque français pendant les 25 meilleurs années de cotisations ... Le système par capitalisation est possible mais à titre individuelle et pour ceux qui en ont mes moyens ... Il ne faut pas l’imposer surtout en France car cela entraînerait tout un tas de grève ... ;

              Je crois qu’en ce qui concerne les retraites, il y a beaucoup de travail qui a été fait et qui restent à faire mais il ne faut se laisser influencer par l’opinion publique et surtout les médias qui distillent une peur d’un cataclysme généralisé...

              Aujourd’hui, le système des retraites n’est pas condamné si ce n’est à être déficitaire.. Mais rassurez vous si l’état réduit bien sa dette, les prévisions nous laissent une échéance qui approcherait l’an 2050...

              Les changements impliqués par ce « retournement » démographique pour MR. Tout le Monde, c’est

              1) des cotisations qui vont tendre à être de plus en plus élevées

              2) Une durée de travail qui s’allongera.. Pour ceux que cela dérange, votez P.S en demandant de passer aux 32 h ... qui sait ? Cela facilitera peut-être notre vie professionnelle ?


              • Pat (---.---.196.74) 30 décembre 2005 12:10

                Moi ce qui me troue le c..., c’est que le chômage va baisser tout de même un peu effectivement et ça c’est bien mais surtout :

                Les villepins et autres sarkopistes de tout poil ne manquerons pas de mettre cette baisse du chomage à leur actif et nous prendrons pour des lapins de 3 semaines une fois de plus ...

                Ces gens sont des proffessionnels de la communication et font feu de tout bois pour vous embobiner ave leurs théories dans le seul but de vous voir revoter pour vous la fois d’après !

                Et lorsque ils auront à nouveau 5 ans devant eux, là vous pourrez définitivement dire adieu à votre retraite déjà hypothétique aujourd’hui...


                • (---.---.140.156) 30 décembre 2005 12:26

                  Je suis d’acord avec vous seulement j’ajouterai que ce qui est bon pour la droite, l’est pour la gauche.

                  Rappelez-vous que la France, grâce à la conjoncture (internationale surtout) a réussi à baisser le chômage pendant les années Jospin ; Selon son équipe, ces résultats proviennent de leur politique ; Il n’en est rien ;

                  Voyez, les électeurs, comme vous, ne sont pas dupes des manipulations politiques ... La preuve en a été fourni : Le Pen au 2nd tour ! A force de prendre les gens pour des cons, les gens votent connement.

                  Vous parlez de retraite hypothétique mais si vous l’avez gagné, votre retraite sera honorable ; il n’appartient qu’à vous de créer de la richesse ...


                  • Pat (---.---.196.74) 30 décembre 2005 13:30

                    Merci pour ce commentaire,

                    Simplement ma retraite je la gagne en ce moment, plutôt deux fois qu’une dailleurs, j’ai la chance pour le moment de beaucoup travailler et de bien gangner ma vie.

                    Mais pourtant, malgré tout, je suis a peu près sûr de ne rien récupérer de mes cotisations lorsque mon tour viendra ...

                    La faute à la pyramide sûrement...

                    De toute façon, il y aura toujours une bonne raison pour retirer encore un peu plus de ce qui me sera dû après une vie de travail !!

                    Curieusement dans le même temps, l’industrie du luxe n’a jamais été aussi florissante, les assurances et les banques n’ont jamais autant gagné d’argent ???

                    Bizarre non ?

                    Mon avis :

                    Va falloir encore couper quelques têtes !!


                  • (---.---.60.254) 31 décembre 2005 10:02

                    Encore une fois, je tiens à rectifier un point d’incompréhension : Les cotisations retraites que vous payez, sont partagées par vous et votre entreprise ; donc si vous gagnez bien votre vie, remerciez votre patron car les entreprises prennent en charge au moins 60% de vos citisations retraite. tout dépend des branches, certes : vous pouvez trouvez des entreprise qui prennent en charge 90% des prélèvements retraite... En outre, vous soulignez que l’industrie du Luxe, l’assurance et la banque n’ont jamais autant gagné d’argent. Grâce à ce succès des capitalistes que le gouvernement peut augmenter le montant des cotisations de +0.2% dès le 1er janvier 2006 ?


                    • Gaëlle (---.---.130.47) 31 décembre 2005 12:06

                      Juste un petit mot concernant l’avenir des retraites.

                      Il est établi que 80 % des actifs dépendent du régime général et 20 % du régime des 3 fonctions publiques.

                      Lors de la réforme des retraites de 2003, il a été évalué un besoin de financement de 15 milliards d’€uros pour la première catégorie d’actifs et de 28 milliards pour la seconde. Soit au total un besoin de financement de 43 milliards d’€uros ( avec un taux de chômage estimé à 4.5 %).


                      • (---.---.62.4) 2 janvier 2006 21:18

                        Tout le monde sait que le régime général est déficitaire... Lisez plus haut et vous verrez qu’il y a une alternative : renseignez vous sur l’agirc et l’arrco .. point de déficit, que des excédents ... ;


                        • Gil (---.---.93.79) 8 janvier 2006 21:10

                          Ce que vous décrivez là à partir de la pyramide des âges n’est vraiment pas nouveau : ma prof d’histoire-géo me l’a appris au collège il y a... 25 ans, et pourtant, elle n’avait pas fait l’ENA !

                          Quant à incriminer Mitterrand, c’est un peu facile, non ? Raymond Barre avait dit qu’il fallait penser à revoir tout ça... avant 81 ! De 1975 à 2006, ils se sont succèdés, de droite et de gauche, à ne prendre que des mesurettes (c’est d’ailleurs parce que Jospin avait remis à « après les élections » la nécessaire réforme des retraites, que je ne risquait en aucun cas de voter pour un gars qui n’avait pas le courage de prendre une décision difficile mais nécessaire)...

                          Ce qui est clair, c’est que tout ça était hyper prévisible, que gouverner c’est prévoir, alors étions-nous gouvernés ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès