Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > L’école éduque-t-elle réellement à l’usage d’Internet (...)

L’école éduque-t-elle réellement à l’usage d’Internet ?

Certainement pas. C’est ce que met en évidence l’enquête Médiapro sur l’appropriation des nouveaux médias par les jeunes. "C’est un gouffre qui s’ouvre. Toutes les fonctions importantes pour les jeunes existent hors de l’école, comme l’essentiel de leurs apprentissages (surtout de l’auto-apprentissage et de l’apprentissage entre pairs). Dans le même temps, les écoles restreignent l’accès, interdisent certaines pratiques sans aucune nécessité, ne parviennent pas à comprendre la fonction communicationnelle d’Internet, et, pire que tout, échouent à transmettre les compétences de recherche documentaire, d’évaluation des sites, de recherche et de production créative qui devraient être les plus importantes pour elles".

Plus de 9000 jeunes, de 12 à 18 ans, dans neuf pays européen (Belgique, Danemark, Estonie, France, Grèce, Italie, Pologne, Portugal, Royaume-Uni) et au Québec, ont participé à l’enquête Médiapro sur leur utilisation d’Internet. Pour l’école, le bilan est consternant. "Au total, de ma sixième à maintenant, résume Antoine (17 ans), ça ne doit pas dépasser les 10-11 heures d’Internet, sur 7 ans". Seuls 26% des jeunes Européens déclarent utiliser Internet à l’école plusieurs fois par semaine. En France ce taux descend à 10%, contre 56% au Royaume-Uni, 45% en Pologne ou 33% au Danemark.

Pour Evelyne Bevort et Isabelle Bréda, du Clemi, qui rendent compte de l’enquête : "L’école, qui en 2000 favorisait les premières expériences, ne semble pas avoir réussi l’intégration d’Internet dans les pratiques scolaires. Seul un petit quart déclare que les enseignants leur apportent de nouvelles connaissances, leur ouvrent de nouveaux horizons quant aux possibilités d’Internet". Parmi les freins à l’utilisation scolaire, le souci de protéger, qui multiplie les contrôles et les interdictions parfois inutiles. Résultat : c’est à la maison, souvent seuls, que les jeunes se forment aux usages d’Internet. L’enquête souligne particulièrement deux faits que les enseignants connaissent bien : les moteurs de recherche, Google tout particulièrement, servent à tout alors même que l’école ne transmet pas un réel apprentissage critique de la recherche sur Internet. Les jeunes estiment que l’école devrait leur permettre un meilleur accès à Internet (68%), leur enseigner comment trouver rapidement de bons sites (52%), comment évaluer la pertinence de l’information qu’ils y trouvent (42% pensent que c’est important, 20% que c’est très important).

Cette enquête n’est en elle-même pas surprenante, et confirme le chemin qu’il reste à parcourir pour une utilisation plus large des nouvelles technologies de l’information. Un lycée technique de notre arrondissement a montré la voie dans ce domaine. Il s’agit du Lycée Emile Dubois. Je consacrerai prochainement un article aux pratiques novatrices de cet établissement.


Moyenne des avis sur cet article :  4.06/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • paslyon (---.---.173.206) 22 juin 2006 13:43

    Votre article renvoit très exactement à un gros projet d’éducation au TIC que nous souhaitons mettre en place à Lyon

    Dès septembre, notre association (qui a lancé le concept de portail internet citoyen) va tenter une première expérience dans une école primaire publique classée en ZEP à Lyon. Grâce à la volonté de l’équipe pédagogique, nous allons leur mettre en place un blog de classe et former les instits à cet outil. Ainsi, ils developperont des projets pédagogiques autour de ce blog.

    Nous souhaitons aussi , toujours avec le soutien de la ville de Lyon, mettre en place des ateliers blogs dans les médiathèques, les centres sociaux...et pourquoi pas proposer des interventions sur l’usage du net dans les collèges. J’espère que ce post pourra vous apporter quelques idées pour la ville de Paris. Mais c’est vrai qu’à Lyon, nous avons la chance d’avoir une volonté politique très forte dans le secteur des NTIC


    • Magic Sticks and Spells (---.---.41.253) 22 juin 2006 14:31

      Ni « l’auto-apprentissage » ni l’ecole Du Bois-Reymond a fait la moindre contribution pour la super-democratie, le Net, et devient, comme beaucoup d’autres ecoles didactiques et pedagogiques [1], un apprenti du sorcier[MAGO].


      • (---.---.41.253) 23 juin 2006 10:30

        critere de convergence([Dubois-Reymond]

        - Leibniz

        - Grandi

        - Cauchy

        - Abel

        - Dirichlet

        — E=1-11+1 ....(Leibniz et Grandi))


      • Clic (---.---.195.70) 22 juin 2006 15:09

        Pour avoir été également présente à la présentation officielle des résultats de l’enquête Mediappro, lundi dernier à Bruxelles, je me permets d’accompagner votre réflexion d’un cas concret.

        Cela fait plus d’un an que je développe une réflexion, observation des pratiques jeunes sur Internet. Depuis septembre, on met d’ailleurs en place, dans le cadre des activités d’une association belge d’éducation aux médias, un projet d’éducation critique aux blogs : cela s’appelle BlogoMag. Ce projet consiste en trois points : 1. Un magazine de blogging en ligne rédigé par les jeunes et pour les jeunes : wwwPointblogomagPOINTnet. Dont le but est de faire exprimer les jeunes sur leurs pratiques, premier pas vers une distance critique... La participation peut être collective ou individuelle, encadrée ou spontanée, en présentiel ou virtuelle.. 2. Des ateliers de sensibilisation aux blogs & internet dans les écoles, lieux extrascolaires, mouvements de jeunesses, maisons de quartiers à l’attention des jeunes. 3. Des scéances d’informations à l’attention des adultes responsables (parents, éducateurs, ou formations d’enseignants).

        Dans ces trois dimensions, nous rencontrons de réelles attentes et de vives questions sur ce phénomène blog et autres pratiques virtuelles et communicatives sur Internet. Il devient donc en effet urgent de « mettre à la page » les enseignants.. mais comment ? Quelle forme sera-t-elle la plus appropriée ? Pourquoi pas inclure l’expression et les pratiques des jeunes dans ces perspectives ? Une sensibilisation intergénérationnelle... car quelque soit le devenir du contexte technologique des jeunes, ils auront toujours besoin de repères adultes dans l’apprentissage de leur citoyenneté...


        • frederic (---.---.219.110) 22 juin 2006 15:36

          C’est fou ce que l’Ecole est censée ne pas faire à en croire certains... De l’uasge de la brosse à dents, au préservatif et passant par la sécurité routière, la socialisation, les TIC et autres tocs etc. Peut être faudrait-il peut être penser à apprendre à lire, à écrire et à compter aussi ? C’est là apparemment que l’Ecole, chargée de toutes les missions, réussit le moins bien. Evidemment on ne peut pas prétendre tout faire et le faire bien. Alors revenons à l’essentiel pour commencer...


          • parkway (---.---.18.161) 22 juin 2006 16:48

            cher frédéric, l’internet à l’école pour les gamins devrait être développée, cela leur permettrait de parfaire leur éducation sexuelle ainsi que la connaissance des drogues et des armes.

            de plus comme ils font déjà beaucoup de sports, cela les reposerait un peu.

            je vois bien 35 heures d’internet par semaine pour que tout le monde soit content...

            D’ailleurs, comme dit le gouvernement, les profs n’ont pas grand chose à faire, cela les occupera aussi un peu avant de les licencier bientôt...


          • zen (---.---.250.174) 22 juin 2006 20:09

            Entièrement d’accord, Frédéric, il serait temps de se recentrer sur l’essentiel , de remettre en question la grande dispersion des esprits à l’école et de revoir la formation des maîtres


          • Gil (---.---.93.79) 22 juin 2006 23:33

            Tout comme l’état devrait se recentrer sur ses fonctions régaliennes, l’école devrait se recentrer sur sa mission première et principale au lieu de se dispersr sur n’importe quoi !


          • Gil (---.---.93.79) 22 juin 2006 23:33

            Tout comme l’état devrait se recentrer sur ses fonctions régaliennes, l’école devrait se recentrer sur sa mission première et principale au lieu de se disperser sur n’importe quoi !


          • Mael Le Hir Mael Le Hir 22 juin 2006 20:39

            Cette question, posée par Alexandre Serres, rejoint votre article.

            Voir :


            • Vincent Jarousseau (---.---.160.200) 22 juin 2006 23:21

              Je vais tenter de répondre aux différents commentaires. Certains considèrent que le rôle de l’école consiste en premier lieu à donner accès aux savoirs fondamentaux (lire, écrire, compter...). Cela reste effectivement la mission pricipale de l’école. Mais cette étude porte sur les jeunes de 12 à 18 ans. Même si l’ensemble des savoirs fondamentaux est loin d’être maîtrisé par cette catégorie d’âge, il n’en demeure pas moins que l’acccès aux savoir passe aussi aujourd’hui par un bon usage d’Internet.

              L’Ecole forme de futurs citoyens, de futurs travailleurs. Découvrir les nouvelles technologies, par ses propres moyens est une abération. C’est proprement inégalitaire de laisser les jeunes se débrouiller par eux-même. L’Education aux TIC, à l’usage d’Internet sont des clefs essentiels du savoir.

              L’initiative engagée à Lyon est très intéressante. Paris est sur une démarche comparable. Après,la question reste posée pour le Ministère de l’Education Nationale. Tant que des postes d’administrateurs système ne seront pas mis à la disposition des établissements scolaires, il n’y a pas lieu d’attendre de grands progrès.


              • Antoine Diederick (---.---.250.55) 23 juin 2006 10:46

                Bonjour,

                Pour cet examen de version latine, je vous propose un texte de Tite Live. Outre la version à produire lors de cet exercice, je vous demanderais aussi de rassembler vos connaissance au sujet de l’auteur et de remettre ses écrits ds le contexte historique :

                [1,2] Bello deinde Aborigines Troianique petiti. Turnus, rex Rutulorum, cui pacta Lauinia ante aduentum Aeneae fuerat, praelatum sibi aduenam aegre patiens simul Aeneae Latinoque bellum intulerat. (1,2,2) Neutra acies laeta ex eo certamine abiit : uicti Rutuli ; uictores Aborigines Troianique ducem Latinum amisere. (1,2,3) Inde Turnus Rutulique diffisi rebus ad florentes opes Etruscorum Mezentiumque, regem eorum, confugiunt, qui Caere opulento tum oppido imperitans, iam inde ab initio minime laetus nouae origine urbis et tum nimio plus quam satis tutum esset accolis, rem Troianam crescere ratus, haud grauatim socia arma Rutulis iunxit. (1,2,4) Aeneas, aduersus tanti belli terrorem ut animos Aboriginum sibi conciliaret nec sub eodem iure solum sed etiam nomine omnes essent, Latinos utramque gentem appellauit. (1,2,5) Nec deinde Aborigines Troianis studio ac fide erga regem Aeneam cessere. Fretusque his animis coalescentium in dies magis duorum populorum Aeneas, quamquam tanta opibus Etruria erat, ut iam non terras solum sed mare etiam per totam Italiae longitudinem ab Alpibus ad fretum Siculum fama nominis sui implesset, tamen, cum moenibus bellum propulsare posset, in aciem copias eduxit. (1,2,6) Secundum inde proelium Latinis, Aeneae etiam ultimum operum mortalium fuit. Situs est, quemcumque eum dici ius fasque est, super Numicum flumen ; Iouem Indigetem appellant.

                Remarque : Inutile de me produire un texte piqué sur Internet, je le verrai tout de suite et dans ce cas ce sera un zéro pointé.

                Chers élèves, bonne chance pour cet épreuve.


                • Antoine Diederick (---.---.250.55) 23 juin 2006 10:56

                  Chers élèves quelques coquilles se sont glissées ds le texte ; veillez rectifier svp

                  « vos connaissances » et « pour cette épreuve »

                  Merci....pas de critiques, n’oubliez pas que c’est moi le maître !


                • Adolphos (---.---.59.170) 23 juin 2006 10:50

                  Pfff, les jeunes n’ont pas besoin d’apprendre internet à l’école, faut pas exagérer !


                  • docdory (---.---.180.68) 23 juin 2006 16:52

                    Quand je vois que mon fils , qui vient d’avoir 10 ans , qui finit son CM2 et rentre en 6ème l’an prochain :

                    N’a pas encore appris à l’école la différence entre l’attribut du sujet et le complément d’objet direct

                    N’a pas encore appris à l’école ce qu’est un verbe au conditionnel et au subjonctif

                    N’a pas encore appris à l’école les règles de concordance des temps (l’imparfait du subjonctif , n’en parlons même pas ! )

                    N’a pas encore appris les divisions avec chiffres après la virgule

                    N’a pas encore appris ce qu’est le nombre pi ,

                    toutes choses qui , lorsque j’avais son âge , devaient être parfaitement maîtrisées pour entrer en 6ème , on peut affirmer que l’apprentissage de l’internet ,( dont les bases ne m’ont demandées que quelques heures à apprendre à l’âge de 48 ans) , est totalement superfétatoire à l’école (et en plus coûteux en matériel à notre époque de gouffre budgetaire) . Revenons aux fondamentaux de l’école primaire : savoir lire , savoir la grammaire et l’orthographe française , savoir faire les quatre opérations , avoir les connaaissances géométriques de base , les bases de l’histoire et de la géographie de la France .

                    Pendant qu’il apprend l’usage de l’internet en classe, je suis obligé de lui apprendre ces connaissances indispensables que l’école aurait du lui apporter (au lieu de faire clicquailler « ludiquement » les enfants sur un ordinateur ...)


                    • jeanmi (---.---.163.109) 26 juin 2006 11:36

                      Bonjour, Les élèves apprennent ce qui est prévu dans les Programmes officiels qui sont appliqués depuis la rentrée 2002 (avec généralisation à l’ensemble de l’école élémentaire depuis la rentrée 2004). Il suffit de vérifier si « tout » ce que votre enfant ne sait pas est prévu dans les nouveaux programmes. (Ceux que vous avez connus sont abrogés depuis bien longtemps !!) Jean-Michel


                    • Vincent Jarousseau (---.---.110.3) 23 juin 2006 17:11

                      Quelques précisions. Certains semblent considérer que l’usage d’Internet peut se faire seul ou entre amis. C’est un fait et j’en suis le plus bel exemple. Je n’ai rien contre l’auto-apprentissage.

                      L’article met en lumière une étude portant sur 10 pays,dans laquelle il est constaté le retard de l’Ecole à offrir aux élèves, une éducation à l’usage d’Internet. Il ne s’agit évidemment pas de proposer à des élèves d’apprendre à se servir de google ou de MSM messenger, mais plutôt d’avoir un certain recul sur les avantages et les inconvénients de ces outils. Il est important que nos jeunes se fonde un esprit critique, c’est aussi la fonction de l’Ecole. Elle a loupé le coche avec la TV.

                      N’opposons pas apprentissage de la lecture, du calcul...Le caractère ludique du web permet aussi à des élèves de faire des progrès en lecture et les détacher un peu du poste de télévision, sauf pendant la coupe du Monde...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

V


Voir ses articles







Palmarès