Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > L’ENA est-elle source de formation, ou d’incompétence (...)

L’ENA est-elle source de formation, ou d’incompétence ?

L'ENA (Ecole Nationale d'Administration) a été crée par l'ordonnance No 45-2283 du 9 octobre 1945 par le Gouvernement Provisoire de la République Française (GPRF), -alors présidé par Charles De Gaulle- pour "démocratiser" l'accès à la fonction publique et former les futurs hauts fonctionnaires et élites de la France. Mais de cet objectif initial se dresse aujourd'hui en un bien piètre constat, qui pose la question de l'utilité de l'ENA, et de son efficacité réelle. 

Des Formations Inadaptées, une Incompétence transmise

Un premier constat qui s'ouvre à nous est celui des formations inadaptées qu'on y donne. En effet, l'école a été fondée en 1945 mais semble avoir traversé les temps intacte de toute pénétration du monde extérieur et du changement. En effet, la vision qu'on y a aujourd'hui de l'économie, du marché du travail, du monde semble ressembler plus à la société de 1945 que de celle de 2013. Olivier Saby, énarque diplômé, l'explique dans son livre « Promotion Ubu Roi ». 

Pour lui, « On comprend assez vite que c’est une école qui sélectionne 80 brillants jeunes gens via des épreuves impitoyables pour leur infliger par ensuite un cursus pitoyable. » Il ajoute que toute volonté de créativité académique, d'innovation, ne serait-ce que de pure recherche hypothétique, est proscrite. Comme on le voit dans l'épreuve dite du « Thème d’observation », long examen de 8 heures. « L'important est juste que nous sachions pondre une résolution en étant notés sur notre capacité à imiter des textes déja existants (...). L'erreur serait de faire preuve de créativité, avec une sanction immédiate. » S'ajoute à cela que les intervenants eux-mêmes semblent touchés par ce phénomène. Certains sont très compétents, mais pas dans la matière qu'ils enseignent  ! Alors ce constat très sévère est-il partagé par d'autres ? En fait oui, et pas des moindres !

Jean-Michel Fourgous, ancien député RPR et actuel député UMP des Yvelines, a déposé une proposition de loi visant à dissoudre l’ENA. Pourquoi ? C'est simple. l’Etat a pris l’habitude de parachuter les Enarques à la direction de grandes entreprises dont il est le principal actionnaire, ces PDG étant le plus souvent incompétents. La preuve ?

Le Crédit Lyonnais, la SNCF, Air France ont tous été dirigés par des Enarques. Ces compagnies ont enregistré (et encore pour certaines) des déficits énormes, ont rencontré des difficultés énormes. Comment est-ce possible ? Pourtant la sacro-sainte ENA aurait dû les former non ? Apparemment non....

Le constat de déconnection de l'ENA avec le monde réel est répété très justement par l'économiste Pascal Salin. Pour lui, l'école contribue indéniablement au  « monolithisme idéologique de la classe politique et à sa méconnaissance profonde des processus économiques ». 

Michel Sapin, Laurent Fabius,André Tarralo, Pierre Mariani ont tous été des énarques. Le premier, ministre du travail du gouvernement Hollande, maintenait il y a encore quelques heures que l'objectif d'inversion de la courbe du chômage  « peut être atteint en 2013 ». A l'heure où Hollande sous-entendait le contraire.  Le deuxième formera un gouvernement qui tiendra 1 an et 246 jours avant d'être balayé aux élections de 1986, à cause de sa mauvaise gestion. En plus, Fabius, grand énarque, n'en est pas pour autant à l'abri des gaffes, comme le montre sa fameuse phrase des « 0,2-0,3% de croissance » sur BFMTV, à l'heure où le gouvernement faisait tout pour assurer que celle-ci demeurait à 0,8%. Le troisième a été condamné à sept ans d'emprisonnement pour ses liens dans l'affaire ELF. Quant au 4ème, il a été le fameux président du comité de direction de Dexia. C'est sous sa direction que la banque fera une perte record de...10 milliards d'euros ! Belle diversité donc. 

Un budget annuel exagéré pour un nombre d'étudiants extrêmement faible

Un autre constat flagrant est celui du budget exagéré alloué à l'ENA. Former un seul énarque revient aujourd'hui à la somme exorbitante de 168 000 euros à l'Etat, soit 13 millions d'euros par promotion. En comparaison, un étudiant d'Assas coûte environ 6572 euros par an à l'Etat. 

Tout cela nous fait aboutir à un constat sans appel : Beaucoup d'argent dépensé pour peu de chose. Et ceci alors que les Enarques vont ensuite noyauter les hauts postes de l'Etat, prenant ainsi la place de gens qui sont plus compétents qu'eux mais qui n'ont pas le fameux diplôme d'Enarque. Un gâchis quand on sait que toutes les administrations qui ont réussi dans le monde sont celles qui ont su employer des gens venus d'horizons et de formations très différents, permettant ainsi de s'offrir une vision plus large et des solutions plus innovantes que celles provenant de cette école. 


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 27 février 2013 11:18

    Les énarques constituent le clergé administratif d’une sorte de religion entièrement vouée au culte du dieu État.
    Le pire est qu’ils en oublient que la légitimité dudit État, et donc la leur propre, procède du seul PEUPLE des citoyens-électeurs-contribuables qu’ils ne perçoivent pas comme situé au-dessus de leur sacré État...


    • Yvance77 27 février 2013 11:23

      Salut,

      C’est surtout une école à vision unique puisque ceux qui en sortent et qui se disent de gauche supportent le libéralisme social made in FMI tandis que ceux qui sont de droite et qui en sortent supportent aussi le libéralisme FMI antisocial.


      • jef88 jef88 27 février 2013 11:41

        il y a 35 ans, plus jeune directeur dans un groupe industriel, j’ai eu pour mission de « balader » deux étudiants de l’ENA dans les usines maison ....
        au fil des jours et des km ils m’ont avoué deux choses :
        - à l’ENA on n’apprends rien de plus qu’a sciences po....
        - le but de la « formation » c’est se faire « des relations »

        CQFD


        • spartacus spartacus 27 février 2013 15:28

          Nous sommes dans une crise du Keysianisme.

          Ces gens ont appris le Keysianisme comme solution miracle à tout. 
          Dissoudre l’ENA permettrait de faire évoluer le pays sur autre chose que le Keysianisme et le marxisme. 


          • L.F. L.F. 27 février 2013 17:05

            Oui bien sûr, les énarques qui sont à la tête du pays aujourd’hui « ont appris le Keysianisme comme solution miracle à tout » : d’où leur politique de rigueur, tout s’explique ! Ah, et c’est aussi de par leur keynésianisme qu’ils ont confié la politique monétaire à une BCE indépendante et chargée uniquement du contrôle de l’inflation, là encore tout s’explique !

            ...
            N’importe quoi ( et je ne reviens même pas sur le fait que la dissolution de l’ENA nous libérerait du marxisme, comme si les énarques travaillaient à l’instauration du communisme.. )

          • spartacus spartacus 27 février 2013 18:08

            Vous avez vu de la rigueur ? Depuis 35 ans l’état dépense plus qu’il ne reçoit.


            57% du PIB (des dépenses de tous le pays sont de la dépense publique) c’est bien du Keysianisme !

             Tout l’évangile de Karl Marx peut être résumé en une seule phrase : haïssez l’homme qui est plus riche que vous. N’admettez en aucune circonstance que son succès puisse être dû à ses propres efforts. C’’est bien la pensée dominante de ces Enarques, les fruits d’une éducation marxiste et colectiviste.


          • 1984 27 février 2013 18:14

            Le vaseliné du libéralisme nous montre encore son cul, ce qui nous permet de voir qu’il n’a pas de cerveau !


          • paul 27 février 2013 15:40

            Le constat de l’énarque d’Olivier Saby pourrait être étendu à d’autre grandes écoles, car il existe des passerelles entre ces écoles, comme entre l’ENA et HEC, ENPC, X-Ponts .

            Endogamie sociale, cooptations, produisent des oligarques, ce qui donne chez les hauts fonctionnaires, une véritable noblesse d’État . La liaison avec le monde financier se fait naturellement par les allers-retours privés-publics. Exemple Valérie Rabault (ENPC) qui avait un poste à haute responsabilité à BNP Paribas, présente dans le gouvernement actuel une réforme du système bancaire ...

            Les grandes écoles sont nécessaires mais , mais il ne faut pas oublier que :
             « mieux vaut une tête bien faite que bien pleine ».( Montaigne) .


            • MARMOR 27 février 2013 16:02

              dans votre liste d’incompétents notoires sortis tout droit de l’ENA (anagramme d’ANE) qui ont détruit un bon nombre de beaux fleurons de l’industrie française en perdant des milliards, j’ai nommé au hasard
              Bilger qui a démonté Alstom
              Messier qui a atomisé Vivendi
              Haberer qui a ruiné le credit Lyonnais, avec l’aide de peyrelevade
              Bon quia fait passer l’action de france telecom de 72 à 3 € !
              ETC..
              Vous connaissez sûrement le niveau de salaire de ces exceptionnels gestionnaires d’entreprises, tous ou presque issus de l’inspection générale des finances, reservée aux 2 ou 3 meilleurs élèves de chaque promotion !!!
               Je vous épargnerai la liste, trop longue de tous les énarques qui ont investi le gouvernement actuel, président, ministres, dir cab, conseillers ( plus d’une centaine )
              ça laisse supposer le degré de compétence de nos dirigeants, quand on connaît les performances de leurs collègues dans nos grandes entreprises !!! L’entregent a pris la place de la compétence, depuis fort longtemps. Honteux !!


              • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 27 février 2013 16:08

                Par MARMOR (xxx.xxx.xxx.30) 27 février 16:02

                D’accord avec vous.
                Sauf que nos amis les « ânes » méritent un plus juste sort qu’une assimilation aussi infamante ! ! !


              • MARMOR 27 février 2013 16:15

                Vous avez raison Jean Pierre, nos ânes sont bien moins cons que les autres !!


                • leypanou 27 février 2013 16:42

                  « prenant ainsi la place de gens qui sont plus compétents qu’eux » : avez-vous un moyen de mesurer la compétence pour un poste tant soit peu élevé ? Et lequel.

                  Dans beaucoup de domaines, tout se fait au piff ou au feeling, c’est pareil. Plus il y a des énarques bien placés, plus leur cooptation se fait naturellement. Quand on fait le bilan de la valse des pdg et autres postes élevés, on voit bien que l’important n’est pas l’ancienneté dans le domaine mais ses « relations » et les chasseurs de tête et autres sont là justement pour assurer que la pré-sélection se fait déjà sur ces critères-là. Combien de fois s’en est on pris aux chasseurs de tête avec leur sélection qui a échoué ?


                  • MARMOR 27 février 2013 16:58

                    leypanou, les enarques n’ont pas besoin des chasseurs de tête. Il existe « le classeur » qui est remis à la fin de chaque promotion dans lequel on propose tous les postes à pourvoir réservés aux énarques, dans l’administration, la diplomatie, les grandes entreprises où l’état est actionnaire. Ils commencent donc par un poste de fonctionnaire, puis, les relations et les politiques font le reste. C’est une secte !!
                    Quant à mesurer la compétence, en général, elle se mesure aux résultats, tout simplement ! Du moins dans un monde normal, où un patron vous confie les rênes d’une boite et va vous juger et vous payer en fonction de votre capacité à faire prosperer l’entreprise, ce qui n’est pas le cas des gens cités plus haut, qui ont eu des résultats inversement proportionnels à leur salaire !! Ce n’est plus à démontrer, les faits sont là !!


                    • L.F. L.F. 27 février 2013 17:08

                      Le problème, c’est que ceux qui pourraient fermer l’ENA sont précisément ceux qui ont intérêt à la garder ouverte : en étant diplômés, ils remettraient ainsi leur propre compétence en question.

                      Voilà ce qui arrive quand on laisse une école produire ( presque ) toute l’élite politique et administrative d’un pays...

                      • sylvie 27 février 2013 17:55

                        ENA et caf ont été créés suite à la 2ème guerre, avec pour objectif de disparaitre rapidement...


                        • TSS 28 février 2013 00:37

                          Comme disait Coluche :« un Enarque,tu lui donnes le Sahara,3 mois après il achète

                           du sable ailleurs. »... !!


                          • MARMOR 28 février 2013 12:29

                            Jean Yves Haberer, inspecteur des finances, sorti second de sa promotion de l’ENA , a dirigé entre autre le credit lyonnais de 1988 à 1993.

                            Durant cette période, il a investi l’argent de cette banque dans la SASEA, la métro golwing mayer, Adidas, et executive life, qui sont les affaires les plus emblematiques de son passage.
                            Les maneuvres pour l’acquisition de ces boites se sont toutes avérées frauduleuses et également désastreuses. Le résultat a été la quasi mise en faillite d’un des plus beaux fleurons bancaire français, mais a aussi coûté à l’état, donc à nous, la modique somme de 15 milliards d’euros. Voilà une fois de plus, une preuve de la capacité des énarques à gerer notre pays. Dans executive life, ce monsieur a plaidé coupable, aux USA et condamné à payer quelques dizaines de milliers de dollars, et en France, il a été condamné à 9 mois de prison AVEC SURSIS ET 1 EURO d’amende à verser au crédit lyonnais !!!!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès