Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > « L’Espace Schengen des PV » va devenir une réalité

« L’Espace Schengen des PV » va devenir une réalité

Le quart des véhicules flashés en France est immatriculé à l’étranger. En cause, le manque de civisme des conducteurs, assurés de l’impunité hors de leurs frontières. Un manque de civisme qui vaut également pour les automobilistes français en visite dans les pays voisins. Une directive européenne visant à harmoniser dans les pays de l’Union le traitement des PV va mettre fin à cette impunité...

Environ 25 % des véhicules flashés par les radars sur les routes de notre pays viennent d’autres pays de l’Union européenne, les Allemands détenant le record des excès de vitesse sur notre territoire avec un total compris chaque année entre 500 000 et 1 million. Le taux des véhicules étrangers flashés atteint même, d’après la Délégation interministérielle à la sécurité routière, les 50 % en période estivale. Une situation d’autant plus inacceptable que la responsabilité des conducteurs étrangers est engagée, le plus souvent en raison d’une vitesse excessive, dans de très nombreux accidents graves et, pire encore, dans 9 % des accidents mortels.

Et ce qui vaut pour la France vaut également pour les pays voisins, particulièrement ceux qui sont des destinations touristiques où les visiteurs, assurés de l’impunité pour leurs infractions routières, oublient trop souvent les règles de conduite auxquelles ils s’astreignent dans leur propre pays. Dès lors, on comprend que les députés européens et le Conseil de l’Europe se soient saisis de ce problème récurrent pour voter une directive d’harmonisation du traitement des procès-verbaux routiers au sein de l’Union.

Ce texte, en date du 25 octobre 2011, vise à faciliter « l'échange transfrontalier d'informations concernant les infractions en matière de sécurité routière ». Il devra, au plus tard le 7 novembre 2013, être transposé dans le droit national de chaque pays membre, à l’exception du Danemark, de l’Irlande et de la Grande-Bretagne, non concernés (on se demande pourquoi) par cette directive. Trois pays qui – faut-il y voir une relation de cause à effet ? – exportent plus, notamment lors des migrations estivales, de véhicules nationaux vers l’étranger qu’ils n’importent de véhicules venus des autres pays européens.

Quoi qu’il en soit, les nouveaux textes permettront de mettre en place dans les pays de l’Union Européenne, un système informatique d’échange d’informations entre les autorités en charge de la sécurité routière des pays concernés visant à sanctionner les coupables, jusque-là impunis, des infractions routières suivantes :

1) les excès de vitesse,

2) le non respect du port de la ceinture de sécurité,

3) le non respect des feux de signalisation,

4) la conduite en état d’ivresse et la conduite sous l’emprise de drogues,

5) le non-port du casque,

6) la circulation sur une voie interdite,

7) l’usage au volant d'un téléphone portable ou de tout autre équipement de communication.

 

Sans attendre le mois de novembre et la transposition dans les droits nationaux de la directive européenne, interviendra dès le jeudi 1er août un accord bilatéral entre la France et l’Espagne qui anticipera les futures obligations. Des accords du même type existent déjà avec la Belgique, la Suisse et le Luxembourg. D’autres sont en cours de négociation entre la France, l’Italie, les Pays-Bas et… Monaco.

Le temps de l’impunité sur les réseaux routiers des pays voisins touche à sa fin. Eu égard aux comportements de certains chauffards étrangers totalement méprisants des règles en vigueur dans les pays visités, on ne peut que se féliciter de cette initiative qui, n’en doutons pas, épargnera des vies et des existences saccagées par l’infirmité.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.13/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

74 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 31 juillet 2013 09:11

    Bonjour à tous.

    Une précision oubliée dans l’article : j’ai mentionné l’implication des conducteurs étrangers dans 9 % des accidents mortels. Un chiffre à comparer au taux de véhicules étrangers en circulation sur le territoire français : 5 %. La vitesse étant le plus souvent à l’origine de ces accidents, la corrélation entre celle-ci et la gravité des accidents est évidente, n’en déplaise aux nombreux détracteurs des limitations.

    Entendue ce matin sur les ondes cette information qui corrobore le fait que lorsqu’ils sont presque assurés de l’impunité, de nombreux automobilistes « se lâchent » : 40 % des excès de vitesse constatés en Espagne sont le fait de conducteurs français. D’où la mise en place dès demain de l’accord bilatéral.


    • clercobscur clercobscur 31 juillet 2013 09:33

      Des accords du même type existent déjà avec la Belgique

      J’ignore depuis quand cela a été mis en place, mais j’ai pu constater à de nombreuses reprises que nos « amis » belges se comportent comme des tarés sur nos autoroutes lorsqu’ils partent en vacances.

      J’utilise l’autoroute en question une fois par semaine, les contrôles radars y sont fréquents. Néanmoins, je n’ai jamais vu l’ombre d’un policier ces fameux jours de départ où environ 9 véhicules sur 10 viennent de Belgique...


      • Fergus Fergus 31 juillet 2013 09:45

        Bonjour, Clerobscur.

        Les Belges sont en effet les champions des excès de vitesse en France derrière les Allemands. Avec 2 à 300 000 excès de vitesse par an sur notre territoire, ils détiennent même la palme de l’incivilité en pourcentage des véhicules concernés. En Espagne, ce sont les Français qui se comportent trop souvent comme des chauffards. Preuve que la répression est malheureusement une nécessité, les appels au civisme étant trop souvent impuissants à canaliser les pulsions.

        Pour ce qui est des Belges, peut-être que la majorité d’entre eux ne sont pas au courant de l’accord bilatéral qui a été mis en place. Ce qui pourrait réserver de mauvaises surprises aux contrevenants.


      • jako jako 31 juillet 2013 09:35

        Bonjour Fergus et merci de votre article. Je vous sait investi dans la sécurité routière, pourquoi ne pas se pencher aussi sur le carnage engendré par les camions ? qui en plus roulent sans taxes....


        • Fergus Fergus 31 juillet 2013 09:48

          Bonjour, Jako.

          Les camions posent en effet de nombreux problèmes, et pas seulement de taxes. Je pense notamment aux conditions de travail des conducteurs, particulièrement étrangers, et à l’état du matériel, pas toujours conforme aux législations en place, malgré la dangerosité de ces masses lancées sur les routes et les autoroutes. Peut-être y consacrerai-je un prochain article...


        • norgep 31 juillet 2013 11:40

          En Alsace on reçoit les PV allemands depuis quelques années déjà. Et si on paye pas on encours le risque de se faire arrêter lors d’un prochain passage en Allemagne et de se faire emmener au prochain distributeur de billets afin de payer l’amende majorée d’une pénalité. Quand on veut on peut.


          • Fergus Fergus 31 juillet 2013 14:33

            Bonjour, Norgep.

            Merci pour cette information. Je suppose que la réciproque est vraie entre la Région Alsace et le Land de Bade-Württenberg.


          • norgep 31 juillet 2013 16:39

            Malheureusement à ma connaissance je crois que non.


          • Fergus Fergus 31 juillet 2013 17:46

            @ Norgep.

            La transcription de la directive européenne dans les droits nationaux va remédier à cette carence.

            Bonne journée.


          • kergen 31 juillet 2013 11:54

            Moi qui roule énormément sur les autoroutes et routes du sud de la France, je dois avouer que je n’ai jamais vu ni un des nombreux Hollandais ou Anglais en infraction. Ces gens là respectent la plupart du temps les limitations de vitesse.
            La palme des assassins de la route revient aux routiers Espagnols suivis de prêt par ceux des pays de l’Est. Vitesse excessive, dépassements intempestifs et dangereux, non respect des distances de sécurité, ces enfoirés là sont de vrais dangers publics qui devraient concentrer l’attention de nos pandores, avec immobilisation du véhicule pour leur apprendre à ces fumiers.

            La palmes des enfoirés de la route en catégorie véhicule particulier revient sans conteste aux Allemands. Vitesse très excessive, doublage par la droite, collage au cul, non respect des stop et feu-rouge, de vrais barbares de la route.


            • Fergus Fergus 31 juillet 2013 14:38

              Bonjour, Kergen.

              Le fait est qu’il existe de gros problèmes avec certains chauffeurs routiers, parfois mal formés ou soumis à des contraintes excessives par leurs patrons.

              Pour ce qui est du comportement des automobilistes, il est exact que les Britanniques, les Irlandais, les Danois ou les Néerlandais ne posent pas de problèmes majeurs. Il n’en va pas de même, comme vous le soulignez, avec les Allemands. Quant aux Belges, jusque là peu respectueux des règles en vigueur en France, l’accord de réciprocité existant devrait très vite modérer leur ardeur au volant.


            • jymb 31 juillet 2013 13:17

              On peut surtout affirmer que l’autophobie haîneuse militante (mais juteuse) n’a plus de frontières pour remplir le tonneau de Danaïdes des états.
              On sait trés bien que dans cette liste, l’immense majorité des amendes sera des mini excés de « vitesse », pseudos infractions fabriquées par des sur-obligation de lenteur absurdes et disproportionnées.
              Oui les routiers espagnols sont inquiétants, roulant le WE les pieds sur le tableau de bord et les yeux sur une mini télé ( vu de mes yeux !)
              Je suis navré de voir encore des lecteurs dupés par la propagande de « sécurité routière » terme tellement galvaudé et perverti qu’il a perdu pour une grande majorité toute crédibilité, devenu simple synonyme de propagande et d’enfumage et prétexte à tous les oukazes
              http://www.liguedesconducteurs.org/communiques-de-presse/6285-relation-scientifique-vitesse-mortalite-routiere-la-fin-du-mensonge


              • Fergus Fergus 31 juillet 2013 14:46

                Bonjour, Jymb.

                Désolé, mais vous reprenez là le discours récurrent des automobile-clubs sur une prétendue manne financière totalement illusoire car l’installation et l’entretien des radars coûte au moins autant que le rapport des PV réellement perçus.

                Comme je l’ai indiqué dans mon premier commentaire, l’implication des conducteurs étrangers dans les accidents mortels est quasiment double de celle des conducteurs français, ce qui démontre sans contestation possible le rapport évident entre la vitesse et la gravité de ses conséquences en cas d’accident.

                Quant à la verbalisation pour des petits excès de vitesse, elle existe certes, mais elle ne touche que rarement des conducteurs attentifs sur la route en raison de la marge de tolérance qui met ces conducteurs largement à l’abri. C’est ainsi qu’à titre personnel (et sans doute avec un peu de chance), je n’ai pris qu’un seul PV pour excès de vitesse en 30 ans et 400 000 km parcourus sur tous les types de route.


              • jymb 31 juillet 2013 18:40

                Je parle avec sérénité, 12 points et un comportement plutot traînard sur la route, dépassé et quasi jamais dépasseur...
                Et pourtant je suis devenu comme les autres un gibier à traquer : pseudo entrées d’agglomération en rase campagne, limitations ubuesques, boucles de radars de feux rouges savamment positionnées avant le feu... 
                C’est justement lorsque des conducteurs comme moi se sentent profondément agressés, que les trajets deviennent exaspérants, épuisants et sans fin que le « législateur » devrait s’interroger quand au rejet de fond de la population ( enfin législateur, il n’y a en fait que des oukazes : ministres, comités militants qui ont ministère ouvert, caprices des préfets ou des maires comités interministériels qui n’existent que pour rajouter et justifier des couches de contraintes sur le principe des coups de marteaux sur le clou...là encore l’usager n’est jamais consulté)
                 Une simple discussion de repas familial ou professionnel permets de constater le divorce massif entre l’état (et ses tentacules sus cités) et tous ceux qui souhaitent aller tranquillement d’un point A à un point B.
                Le seul élément positif et que les francais se serrent désormais massivement les coudes ( appareils « communautaires » ) sur le principe de la résistance en terre occupée 
                 


              • Fergus Fergus 31 juillet 2013 23:27

                Bonsoir, Jymb.

                Dans mon entourage, la grande majorité de « ceux qui veulent aller tranquillement d’un point A vers un point B » partagent mon point de vue sur la conduite et la sécurité routière. Et je pense qu’une large majorité de Français sont grosso modo sur la même ligne. On observe d’ailleurs que plus de la moitié des conducteurs possèdent tous leurs points de permis.


              • jymb 31 juillet 2013 13:29

                Un peu ancien, mais hélas encore plus d’actualité, toute intelligence et bon sens ayant déserté les règles routières :

                http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/faut-il-esperer-voir-se-creer-un-89217


                • Fergus Fergus 31 juillet 2013 14:50

                  @ Jymb.

                  Merci pour ce lien qui, vous vous en doutez, met en avant des pistes avec lesquelles je suis en plein accord, et émet des critiques avec lesquelles je suis en total désaccord. Mais au moins cela permet-il de débattre des problèmes liés à la sécurité routière.

                  Bonne journée.


                • simir simir 31 juillet 2013 13:42

                  Ce texte parle : « d ’échange transfrontalier d’informations concernant les infractions en matière de sécurité routière » »

                  Cela change quoi ? Tout simplement les pays ayant constaté une infraction pourront se faire remettre l’adresse du propriétaire du véhicule. 
                  La belle affaire en l’absence de toute identification du conducteur ! 
                  J’ai eu le cas moi-même avec la Belgique, ayant prèté mon vehicule et comme en matière de contravention il n’existe aucune obligation de dénoncer,et qu’ il est toujours facile de se trouver un autre emploi du temps au jour de l’infraction ce n’est pas demain que les amendes seront payées.
                  C’est ainsi que je n’ai pas donné suite à une contravention de 135 € en Belgique et aucune suite depuis Février.
                  L’échange d’informations ne signifie pas pour un pays étranger la possibilité de faire une saisie sur salaire ou de bloquer le compte bancaire ou postal comme peut le faire le fisc français pour l’un de ses ressortissants.
                  De plus j ’imagine la réponse d’un citoyen roumain ou bulgare quand il va recevoir un document dans une langue qu’il ne connait pas
                  Donc encore une loi pour rien. De grands rêveurs ces politiques

                  • Fergus Fergus 31 juillet 2013 14:55

                    Bonjour, Simir.

                    J’attendais qu’un intervenant soulève cette difficulté. Le fait est que l’échange des données de carte grise entre les pays signataires de l’accord peut ne rien changer pour les propriétaires de véhicule flashé qui refusent de payer en l’absence de preuve de leur présence au volant.

                    Ne rien changer en apparence car en cas de non-paiement les automobilistes verbalisés seront de facto interdits de territoire dans le pays où l’infraction a été commise, sauf à s’exposer à de graves déboires s’ils y retournent.


                  • Mr Dupont 31 juillet 2013 15:52

                    Vous avez compris Mr Simir ?

                    Finie pour vous la Belgique et ses chocolats

                    Z’aviez qu’a ne pas prêter votre voiture , non mais !!!!


                  • Fergus Fergus 31 juillet 2013 16:04

                    Bonjour, Mr Dupont.

                    Bah, il reste les chocolats suisses ! Et si l’on ne peut déguster de moules-frites dans la Confédération helvétique, les fondues au fromage y sont les meilleures d’Europe.


                  • simir simir 31 juillet 2013 18:29

                    Bonjour Fergus

                    Oui c’est le seul risque mais vous savez pour y rouler souvent les contrôles de police,( en tout cas pour la Wallonie ), sont beaucoup plus rare qu’en France et l’utilisation du Coyotte commence à bien se développer donc faudrait, comme on dit, avoir vraiment pas de bol.

                  • simir simir 31 juillet 2013 18:31

                    Bonjour M Dupont

                    Vous savez moi je suis un grand « partageux »

                  • johnford johnford 31 juillet 2013 14:04

                    Voilà, maintenant les pauvres de tout pays d’Europe pourront payer cet impôt inutile, et plus seulement les pauvres de France, quelle avancée..

                    Surtout quand on sait par exemple que les radars n’ont pas d’incidence sur le nombre d’accidents et que leurs emplacements sont choisis essentiellement dans le but de rapporter de l’argent.

                    Bêtise, bêtise de se réjouir qu’enfin tous les esclaves sans distinction vont être fouettés par nos maîtres. Au passage on ajoute l’humiliation supplémentaire du fichage international, merveilleux.


                    • Fergus Fergus 31 juillet 2013 15:10

                      Bonjour Johnford.

                      Les « pauvres » ne seront pas soumis à un « impôt inutile » s’ils respectent les limitations de vitesse. La plupart des infractions commises sont d’ailleurs le fait de conducteurs appartenant aux classes et, pour les grands excès de vitesse, aux classes aisées.

                      Désolé, mais vos sources ne sont pas très pertinentes. Comment pourraient-elles l’être alors qu’elles émanent de lobbies d’automobilistes militant pour la vitesse et résolument hostiles aux associations de victimes de la route ? 

                      A cet égard, le graphique qui figure dans l’article en lien est parlant. Certes, le nombre des victimes a baissé depuis 30 ans (notamment grâce à l’amélioration de la sécurité des véhicules et de l’état des routes), mais la courbe montre bien que cette baisse s’est fortement accentuée depuis la mise en place d’une répression par les contrôles de radar, non à partir de fin 2003 (date de l’émergences des radars automatiques), mais en réalité dès le début des années 2000, marquées par la forte augmentation des contrôles mobiles sur les routes.

                      Désolé, mais OUI il y a une corrélation entre la présence des radars et le nombre des victimes de la route.

                      Cela dit, d’accord avec vous, certains radars, mal placés, sont inutiles en termes de sécurité.

                       


                    • jymb 31 juillet 2013 18:26

                      Pas grand monde ne milite « pour la vitesse »
                      Moi je milite contre les obligations de lenteur absurdes et disproportionnées
                      Tiens par exemple, pas loin de chez moi, une 4 voies à terre plein central « autoroutière » basculée à ...70 km / h
                      traduction pratique, les véhicules font des accordéons entre chaque panneau de « rappel », incrédules devant ce blocage complètement disproportionné à la voie


                    • Fergus Fergus 31 juillet 2013 20:16

                      @ Jymb.

                      Il existe des aberrations en matière de limitation de vitesse, tout le monde a pu s’en rendre compte ici ou là sur le réseau routier français. Pour autant, on ne peut mettre en avant ces cas, fort heureusement limités en nombre, pour remettre en cause l’ensemble des limitations de vitesse en vigueur sur le territoire. Ce n’est pas sérieux.


                    • lloreen 31 juillet 2013 23:17

                      « Au passage on ajoute l’humiliation supplémentaire du fichage international, merveilleux. »

                      Je partage votre avis.

                      C ’est consternant de voir chez certains cet enchantement à servir de gibier volontaire aux traqueurs et l’enthousiasme pour encore leur trouver une excuse.

                      Le business très lucratif du permis à points ne leur suffit déjà plus qu’ils mettent tant d’ ardeur à augmenter leur rayon d’ action ?


                    • Fergus Fergus 31 juillet 2013 23:20

                      Bonsoir, Lloreen.

                      Précisément, la prochaine étape pour les députés européens devrait être d’œuvrer pour la mise en place d’un permis de conduire européen à points calqué sur le modèle français. Je crains que vous n’ayez pas fini de pester contre ces gens-là.


                    • simir simir 1er août 2013 09:16

                      « Précisément, la prochaine étape pour les députés européens devrait être d’œuvrer pour la mise en place d’un permis de conduire européen à points calqué sur le modèle français. »


                      Une bonne raison de plus pour sortir de cette Europe là

                    • vachefolle vachefolle 31 juillet 2013 16:20

                      VIVE l’EUROPE.
                      La première bonne décision de l’UE depuis 10 ans !!


                      • Fergus Fergus 31 juillet 2013 16:23

                        Bonjour, Vachefolle.

                        Des bonnes décisions de l’Union européenne, il y en a eu d’autres - notamment sur le plan environnemental - mais on les a oubliées pour se focaliser, à juste titre, sur les désastreux choix socioéconomiques.


                      • johnford johnford 31 juillet 2013 16:29

                        Les associations de victimes de la route sont là pour faire justifier, sous le coup de l’émotion, de la souffrance et de l’envie de vengeance parfois, des taxes supplémentaires qui ne pénalisent que les pauvres.

                        Le lien que j’ai mis n’est qu’un exemple parmi beaucoup d’autres. Je pense que vous placez les lobbies du mauvais côté :

                        "Dès la mise en place du système radars en 2003 et 2004, une polémique s’ouvre, provoquée par le chercheur Jean-Gustave Padioleau, chargé en août 2003 d’un programme public de recherche sur les transports terrestres. Dans une tribune publiée par Libération le 6 janvier 200469 celui-ci dénonce les non-dits du système CSA et critique « un « complexe de radars » [qui] se met en place sans enquêtes parlementaires ex-ante, sans audits de suivi ni évaluation de son fonctionnement. » Critiqué par Rémy Heitz (directeur de la Sécurité routière) pour « absence d’impartialité », il voit ses crédits de recherche suspendus70,71. Celui-ci écrit alors un ouvrage qui paraît en 2005 aux éditions L’Harmattan, La Société du radar, qui raconte la genèse des radars routiers français depuis l’intérieur du système. Ce « voyage au sein des réseaux sarkozystes » dénonce, outre l’opacité du système, la « mainmise d’intérêts marchands » favorisée par un « État coercitif » et propose de rendre le « contrôle de vitesse automatisé au citoyen ».

                        En 2008, Sylvie Lidgi, docteur en sciences sociales et professeur à l’Institut français d’urbanisme (IFU), spécialiste des politiques publiques, publie un ouvrage aux éditions Michalon, Tous délinquants ?, dans lequel l’auteur s’attaque aux mythes de la sécurité routière et notamment aux « multiples clichés agités depuis trente ans par les tenants du tout répressif pour imposer leur conception morale de la conduite automobile » "


                        • Fergus Fergus 31 juillet 2013 17:56

                          @ Johnford.

                          Que la sécurité routière ait donné lieu à des décisions visant à sauvegarder, voire à accroître, ici et là des intérêts industriels est une évidence que nul ne peut sérieusement nier.

                          Cela dit, si les dirigeants de certaines associations de victimes peuvent avoir une attitude quelque peu caricaturale dans un sens, il en va de même avec les responsables de certaines associations d’automobilistes qui ne sont, de fait, que des relais de l’industrie. Et l’on trouve, dans ce milieu, des personnages pour le moins interlopes, tel Christian Gérondeau qui fut « Monsieur sécurité routière » avant de retourner sa veste en faveur des lobbies les plus engagés.

                          Mais nul ne peut honnêtement nier que la vitesse soit un facteur aggravant des accidents de la route.

                           


                        • jymb 31 juillet 2013 18:50

                          L’échec massif de ces dernières années est justement d’avoir associé lenteur et baisse des accidents/mortalité ( et de s’en vanter !) 
                          Un bon sabot de Denver et c’est zéro accident !

                          Autant se féliciter de l’absence de naufrages en parallèle au nombre de navires en cale sèche. On peut parler de diminution réelle ( si les chiffres ne sont pas tripotés...) mais artificielle des accidents puisque l’on ôte à l’outil sa fonction.

                          Montrez moi un résultat routier qui associe l’augmentation des vitesses moyennes ( donc la baisse des temps de trajets, temps perdu par nature) ET une baisse des accidents/décés et je serais le premier à applaudir des deux mains


                        • Fergus Fergus 31 juillet 2013 19:25

                          @ Jymb.

                          Pitié, pas vous ! Cet argument selon lequel on ne risque pas d’accident en ne roulant pas ne fait pas avancer le débat.


                        • simir simir 31 juillet 2013 18:40

                          @ Fergus

                          Oui la vitesse est un facteur aggravant mais pas déclenchant. 
                          C’est la somnolence, et on l’a encore vu cette semaine sur une chaîne de la TNT avec le syndrome de la ligne droite, qui provoque la majeure partie des accidents 

                          A ces vitesses si lentes (elles datent de mi-1970) pour nos véhicules d’aujourd’hui on s’ennuie au volant et inévitablement l’attention retombe.
                          Ne pas oublier aussi l’alcool et les stupéfiants au volant, pourtant j’ai du « souffler » une fois en 5 ans mais voilà cela ne rapporte pas, au contraire ça coûte : 4 gendarmes mobilisés toute une soirée pour 1 ou 2 contrevenants..... 

                          • jymb 31 juillet 2013 19:07

                            Les arguments de bons sens n’ont aucune prise sur des militants féroces qui mênent un combat personnel contre tout ce qui a 4 roues. Pour un militant, tous les arguments sont bons pour arriver à ses fins, toutes les approximations ou les appropriations sans vergogne de résultats
                            C’est le fameux : plus d’accident : Voyez, il faut plus de radars et de contraintes / moins d’accident...chouette cela démontre qu’il faut plus de contraintes et de radars.

                            Par analogie je dirais qu’à l’heure actuelle on délègue à la LPO la règlementation de la chasse. On a vu ce qui nous est tombé dessus, mais par définition cela n’a pas de fin puisque le but d’un militant monomaniaque est de voir disparaître la dernière centrale nucléaire, le dernier chasseur, le dernier opposant politique, la dernière parole du chanteur qui déplait
                            Et en l’absence de contrepouvoirs, de consultations des usagers (meme ceux qui ont quelques millions de km au compteur) , de référendum, la crédibilité de ce magma aggressif s’est effondré au yeux de la majorité


                          • Fergus Fergus 31 juillet 2013 19:37

                            @ Simir.

                            Vous avez raison, la vitesse est rarement l’élément déclencheur d’un accident. Elle l’est toutefois en certaines occasions, lorsqu’un automobiliste qui roule à une vitesse inadaptée perd le contrôle de son véhicule sur une route au tracé difficile.

                            Pour ce qui est du risque accru de somnolence du fait des limitations de vitesse, on peut également faire ce reproche aux boîtes automatiques et aux limiteurs de vitesse qui diminuent le rôle du conducteur.

                            La somnolence est un réel problème que les Français doivent apprendre à maîtriser.

                            Bonne soirée.


                          • Fergus Fergus 31 juillet 2013 19:46

                            @ Jymb.

                            Ne tombons pas dans la caricature : les personnes qui militent pour lutter contre l’insécurité routière ne demandent pas la suppression de la circulation automobile. Il arrive même qu’elles dénoncent des mesures démagogiques ou inutiles, telle l’obligation d’avoir dans sa voiture des alcootests, une mesure absurde qui a été combattue par les associations. Idem pour les écologistes qui ne demandent pas l’arrêt du nucléaire à marche forcée, ou les amis de la nature qui ne revendiquent pas l’éradication des chasseurs.

                            Bonne soirée.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès