Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > L’exécution des peines en France fait débat

L’exécution des peines en France fait débat

Plus de 82000 peines non exécutées, un système carcéral au bord de la rupture. Le système judiciaire français est malade.

Plus de 82000 peines prononcées non exécutées, c’est le chiffre hallucinant révélé par un rapport de l’inspection générale du ministère de la justice. En d’autres termes, ce ne sont pas moins que 20% des condamnations à de la prison ferme qui sont laissées sans suite, en attente d’une incarcération ou d’un aménagement, faute de place dans les prisons, de moyens, de personnel, de concertation entre les différents services. « Le parquet requiert, le siège juge, et personne ne se préoccupe de la cohérence de l’ensemble ni des capacités d’absorption du tribunal », traduit un magistrat cité par le Figaro.

Lorsque les peines sont exécutées, elles ne le sont, d’ailleurs, que partiellement grâce aux réductions automatiques dont la récente libération anticipée de Florence Rey a montré l’ampleur. De même, un célèbre chanteur de raï condamné à 5 ans de prison sait, dès le jour de son jugement, qu’il n’en fera que deux. Pourquoi prononcer des peines lourdes que l’on sait virtuelles ? Ces "rabais" automatiques, dont on peut comprendre l’utilité, semblent moins motivés par le souci d’une bonne exécution de la peine que par la situation d’un système carcéral au bord de l’implosion. Ils visent avant tout à libérer des places dans des prisons vétustes et surpeuplées où le taux de suicide ne cesse d’augmenter, sans se soucier du risque de récidive qui atteint malheureusement des records, signe que la prison ne remplit pas son rôle social. Cette situation d’inapplication totale ou partielle de la peine ruine la crédibilité de la justice et jette le trouble sur ses décisions. Elle est de nature à briser la confiance que les citoyens devraient avoir en elle, mais n’est-elle surtout pas un mauvais message lancé aux délinquants ?

La solution ne passe-t-elle pas par la construction de nouvelles places de prison et par la rénovation des anciennes prisons dont l’état est inacceptable ? Hélas, mettre de l’argent dans les prisons n’a jamais été populaire. Il en va pourtant de l’intérêt de notre société qui a besoin d’une bonne application des peines.

Pour plus d’info http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2009/07/21/01016-20090721ARTFIG00007-prisons-82000-condamnations-sans-suite-.php

http://www.leparisien.fr/faits-divers/82-000-peines-de-prison-en-attente-d-etre-executees-21-07-2009-586591.php

http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/07/21/le-debat-sur-la-mauvaise-execution-des-peines-de-prison-est-relance_1221082_3224.html


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • jako jako 22 juillet 2009 14:40

    Bonjour je pense qu avant de debattre sur les peines appliquees ou pas et sur le nombre de places en taule il serait bien que la societe reflechisse a l efficacite de ce type de peine. Si la societe dit : 
    -tu es un grand criminel je t enferme pour me proteger admettons
    mais si elle dit aussi :
    -tu es un voleur je t enferme
    alors elle a tord je pense donc deja redefinir le punition et ne plus appliquer betement des regles vieilles de milliers d annees


    • Walden Walden 23 juillet 2009 14:51

      Absolument d’accord. La question est observée ici par le petit bout de la lorgnette.

      La problématique de la mise à exécution des peines n’est que l’épiphénomène d’une politique pénale aberrante :

      - On condamne à tour de bras en comparution immédiate dans des tribunaux surchargés qui bien souvent n’ont pas le temps de mener le minimum d’investigations nécessaires pour rendre des jugements un tant soit peu équitables ;

      - On requiert des peines de plus en plus sévères pour des délits mineurs, pendant que des procédures à l’encontre de gros délinquants financiers se voient classées sans suite, quand les infractions sont pourtant si graves que le législateur n’a pas eu le cran de les dépénaliser (même pour les copains) ; 

      - Ce faisant, on encombre les prisons, on désocialise, on exclut, pour en bout de course confier des personnes libérées dans un état de dénuement total à des services sociaux de droit commun déjà surchargés par une « clientèle » de plus en plus précarisée ;

      - On incarcère y compris des quantités de gens qui relèvent objectivement de la psychiatrie, qui ont agi illégalement dans un état d’aliénation mentale, on les garde au chaud en les bourrant de médicaments avant de les libérer en les soumettant, dans le meilleur des cas, à un suivi judiciaire auquel ils ne comprennent rien ;

      - On ne met pas au regard de cette population pénale croissante, de moyens humains nécessaires ni dans les Services de l’Application des Peines, ni dans les Services d’Insertion et de Probation, les premiers ne pouvant faire mieux qu’une gestion administrative de dossiers, les second une gestion de flux, se voyant bientôt poussés à ne considérer que collectivement les catégories d’infractions, et non plus individuellement les personnes.

      L’alternative à l’incarcération principalement développée actuellement est le Placement sous Surveillance Electronique (= le bracelet pour entauler à domicile), mesure qui augmente de manière exponentielle, mais encore largement sous-utilisée, à la fois faute de moyens et de conditions matérielles adéquates.

      DANS TOUS LES CAS, continuer à considérer la prison comme la solution à rechercher en priorité relève de l’ignorance ou de l’aveuglement : laissons donc cela aux pitoyables imprécateurs du tout-sécuritaire.


    • plancherDesVaches 22 juillet 2009 15:35

      Avec un Notre Président qui a annoncé clairement qu’il allait « dépanaliser le monde des affaires » (soit mettre les financiers et autres truands du fric hors du champs de la loi), on a de la chance.
      Car les prisons auraient littéralement exploxées, dans le cas contraire. Notes : on peut toujours coucher les prisonniers dans les couloirs....
      Quoique... un bon rentier, pourquoi le garder vivant ?

      Encore un article qui enfume pour mieux régner. On a l’habitude.


      • jako jako 22 juillet 2009 16:11

        De plus je me permets d ajouter ce lien sur un article deja paru ici a ce sujet.
        24Juinchiffreserrones


        • Forest Ent Forest Ent 22 juillet 2009 17:47

          On avait eu ici ce débat en 2006 et 2007, quand Sarkozy faisait passer tous les six mois à fin publicitaire une nouvelle loi pénale alors que la situation carcérale tendait déjà à se dégrader beaucoup.

          Effectivement il faudrait beaucoup de sous pour passer de la situation actuelle de un détenu sur mille français à la situation US actuelle de un détenu sur cent américains. Sous dont l’UMP n’a jamais parlé. Le législatif est devenu un showbiz. Démocratie médiatique peuplée d’illusions, où la réalité ne commet jamais l’inconvenance de figurer.

          J’espère quand même que les lecteurs qui ont voté UMPpar souci de sécurité se posent quand même des questions le matin en se rasant ?


          • dupual 22 juillet 2009 20:48

            Voilà un retour sur investissement désastreux pour notre société !
            Il faut dénoncer cette politique nataliste ruineuse qui A coût d’allocs et avantages en tous genre fait émerger du néant des générations de bébés dont les parents et la société entière sont incapables d’éduquer et de prendre en charge !

            En France, il ne devrait pas y avoir de délinquants et donc de prisons !
            Les déviants, hors-la-loi sont le résultat d’une éducation laxiste, d’une école incapable de préparer les futurs citoyens à leur vie d’adulte et professionnelle.
            90 milliards d’euros en 2009 pour les élèves en difficultés !
            A croire qu’ils sont nés sans cerveau ou alors ont pour parents des débiles mentaux ?


            • dapeacemaker911 23 juillet 2009 11:11

              @DUPUAL

              Congratulation !!!!!
              Je te decerne la palme d or de la connerie (lerma ne soit pas jaloux)
              je ne sais meme pas quelle phrase prendre... le tout est absurde.

              prenons cette phrase : « En France, il ne devrait pas y avoir de délinquants et donc de prisons ! »

              MAIS C EST ENOOOOORME !!!!!

              Systeme scolaire elitiste, qui exclu de la societe des enfants (les plus fragiles) des leur plus jeune age, quasi aucune aide educative aux parents qui coulent, prisons pour mineurs, drogues, misere sociale, parquage des classe pauvres, ...
              c est vrai quoi, ils sont cons ces gamins ou quoi ?

              Les bourges pensent vraiment que les pauvres vivent des allocs et passent leur journées a se dorer la pillule ?
              c est qui qui fait le menage dans ton entreprise ou dans les parties communes de tes lieux de vie et de travail ? ramasse les ordures ? fait la securité ? lavent les tags ? etc etc...
              tu sais tous les boulot que personne ne veut faire.

              Quand tu fais le menage pour des batiments, par exemple, tu fai ca de 6h du mat a 10h, donc tu ne vois pas tes gamins le matin.
              Ensuite tu reprend le soir vers 18h pour faire des bureaux jusqu a 20h et enfin tu refait des batiments pour finir ta journee... tout ca pour manger et faire manger ses enfants... garder son toit, enfin tu vois ce genre de details....

              Ca me desole d expliquer des trucs si evidents pour la pluspart d entre nous...

              Dommage que la connerie ne soit pas punie par la loi... ca resoudra pas le probleme de place mais sur le long terme ca serai surmeent plus benefique que d envoyer des gamins en taule.


            • savouret 22 juillet 2009 20:59

              il est évident qu ’il est nécessaire d ’améliorer les conditions de détention,afin de limiter le taux de récidive des détenus qui est trés élevé .ceci dit , je ne pense pas que rénover les prisons ou en construire de nouvelles soit la panacée afin d ’enrayer la récurrence de la délinquance chez les personnes incarcérées.

              en effet, il serait a mon avis nettement plus pertinent de proposer de plus en plus d ’alternatives à l’incarcération pour les auteurs de petits délits.il est certes necessaire de les sanctionner réellement afin que ne s ’installe pas un sentiment d ’impunité, cependant il me semble que le système carcéral meme amélioré n’est pas la réponse la plus appropriée pour que les délinquants developpent leur esprit civique ou conférent une légitimité aux lois en vigueur.

              bien entendu, il n ’existe pas de solutions miracles pour atteindre ces objectifs, et des mesures comme les travaux d interet général n’ont qu’une efficacité limitée, toutefois je pense qu’ avec une réelle volonté politique, allant à l’encontre des postulats conservateurs de notre gouvernement dans le domaine de la sécurité, il serait enviseagable de désengorger le système carcéral tout en parvenant à réduire significativement la délinquance.


              • Duralex Duralex 22 juillet 2009 21:08

                Hélas il n’y a que la prison qui fait peur.


                • dapeacemaker911 23 juillet 2009 10:48

                  Bonjour,

                  A chaque fait divers, le gouvernement creer une nouvelle legislation pour rassurer le citoyen et se faire au passage un bon coup de pub....

                  Il m apparait donc deplacé de s etonner du manque de place en milieu carceral, et de l engorgement extravagant des services de justices (qui soit dit en passant, sont sur le point de declarer leur faillite)

                  Peut etre va t on nous vendre l idée de construction de prisons privés... histoire de rincer un peu plus les copain.

                  C est juste dans le suite logique du ’reste« ...

                  Mafia d etat > destruction du bien commun.... pour mieux la refiler aux copains

                   »Ami, entends-tu le vol noir du corbeau sur nos plaines ? "


                  • dapeacemaker911 23 juillet 2009 10:50

                    Pour les curieux, voici un site tenu par des gendarmes qui s appel « gendarmes et citoyens », et qui traite de ce sujet :

                    http://gendarmes-en-colere.forum2discussion.net/gendarmes-et-citoyens-le-forum-principal-f1/justice-plus-de-80000-peines-de-prisons-non-excutes-t16007.htm

                    Instructif.


                    • jakback jakback 23 juillet 2009 12:09

                      Si l’exécution des peines est impossible, exécutons les condamnés ?


                      • King Bounty 23 juillet 2009 13:10

                        c est exactement la meme chose en belgique : il faut avoir plus de 3 ans a tirer pour rentrer en prison !
                        bref , je songe a un petit hold -up vu que j ai 3 ans de bon !!


                        • Georges Yang 23 juillet 2009 14:15

                          Concernant les criminels sexuels, il faut s’en prendre aux juges d’application des « pines »


                          • jakback jakback 23 juillet 2009 15:58

                            Rouxel,
                             le jour ou on les mettras sur orbite, tu n’a pas finit de tourner !


                          • Lili 23 juillet 2009 16:30

                            Des chiffres inquiétants s’ils sont exacts.

                            Je ne pense pas que construire de nouvelles prisons soit la solution. Juste un emplâtre sur une jambe de bois. Les nouvelles prisons seront bien vite saturées...

                            Ce qu’il faut c’est arrêter d’empiler des textes répressifs faits sans cohérence dans l’émotion d’une affaire médiatique.

                            Il faut repartir de la question de base dont dépend toutes les autres. Quel est le sens de la peine ? Quel est son but ? L’incarcération n’est pas toujours la meilleure réponse. Elle l’est rarement. Il faut développer les alternatives et puis il faut aussi revaloriser les CIP...

                            Enfin, c’est un détail mais je ne crois pas juste de citer Florence rey comme exemple de l’inexécution des peines et du laxisme de la justice en France.


                            • peignefin 27 juillet 2009 10:58

                              J’ai cité Florence Rey parce que sa libération est récente et a été assez médiatique. Comme ça tout le monde voit de quoi je parle. J’aurais pu citer le cas de cette femmes qui a congelé ses bébés ou un chanteur de rock. Je voulais mettre en évidence que les peines ne sont que partiellement effectuées en France. Trop de détenus n’en font même pas la moitié.

                              Si je suis contre le système de remises de peine automatiques, je suis favorable à des aménagements pour une partie de la peine dans certains cas. Ils doivent être accompagnés d’un contröle stricte, d’un vrai projet de réinsertion (et ne pas être seulement octroyés pour libérer des places) et d’une bonne évaluation des risques. En outre, il faut quê la liberté conditionnelle puisse être révoquée au premier signe alarmant. Il faut donc renforcer le personnel d’accompagnement et de contröle, les assistants sociaux, les psychologues. Or, aujourd’hui l’on constate un manque total de moyens et de coordination entre les différents services. Ce que montre ce rapport c’est l’absence de cohérence dans la politique judiciaire et carcérale en France, ce qui conduit à une mauvaise application des peines, faute de moyens.

                              Enfin, construire de nouvelles prison (et supprimer les plus vétustes) n’est certes pas la solution, mais est un élément de la solution. Il faut suffisamment de place pour pouvoir incarcérer, si nécessaire, tous les condamnés et leur offrir des conditions de détention dignes ainsi que des possibilités de formation pour que la peine soit utile.


                            • Marc Bruxman 23 juillet 2009 19:21

                              Le problème c’est que l’on enferme pour des crimes qui ne nécéssitent pas un enfermement.

                              Un assassin, un violeur ou un agresseur doit effectivement aller au trou car il est dangereux pour la société. Un voleur avec violence de même.

                              Maintenant que penser du mec qui va finir au trou pour excès de vitesse ou deal de shit ? Ou pour une simple escroquerie ? Est ce que l’escroc ne peut pas être simplement condamné à une amende réparant le préjudice subit par ses victimes ?

                              Tout le problème est la. La prison sert à éloigner les gens dangereux car violents. Elle ne doit pas servir de dissuasion pour des crimes « autres ». Donner de la prison pour un mec qui a conduit bourré un jour c’est du n’importe quoi.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

peignefin


Voir ses articles







Palmarès