Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > L’Immatriculée Conception sauve le département

L’Immatriculée Conception sauve le département

Michèle Alliot-Marie vient de prendre sa décision. Dans deux mois, un nouveau numéro d’immatriculation sera opérationnel. Il sera national… mais donnera malgré tout une indication départementale.

Depuis huit ans, il était question de bouleverser l’une des habitudes les plus ancrées de la vie quotidienne des Français : les plaques d’immatriculation automobile.

Le système actuel existe depuis 1950 et a montré son efficacité.

Composé pour chaque département d’une série de deux ou trois lettres précédée d’une série de quatre ou trois chiffres (trois chiffres pour trois lettres, quatre chiffres pour deux lettres), le numéro d’immatriculation a suscité un intérêt soudain ces derniers mois avec l’adoption définitive d’une nouvelle numérotation.

Le nouveau système (SIV) sera opérationnel le 1er janvier 2009 et concernera l’immatriculation des nouveaux véhicules ainsi que la ré-immatriculation des anciens véhicules à la suite d’un changement de carte grise (déménagement ou vente).

Les autres véhicules auront encore cinq ans pour se conformer aux nouvelles normes.


L’ancien système d’identification

Rappelons d’abord quelques grandes lignes du système actuel.

Un numéro est attribué pour un véhicule donné dans un département donné. Il change donc en cas de changement de département : soit par déménagement du propriétaire, soit par vente du véhicule à un acquéreur domicilié dans un autre département.

Il faut compter environ une immatriculation d’un véhicule neuf pour une re-immatriculation d’un véhicule changeant de département.

La numérotation actuelle a quelques avantages puisque avec les deux ou trois seules lettres, il est assez facile de déterminer la date d’immatriculation (ou de re-immatriculation). C’est en quelques sortes une sorte de "datation implicite" du véhicule.

Mais l’avantage le plus connu, ce sont les numéros de département qui sont en terminaison des plaques. Dans certains pays, ce sont des villes ou des régions ou des États. En France, ce sont des départements.

Un bon moyen pour connaître les départements, connaître les flux entre départements, et aussi… faire jouer les enfants durant un long trajet.

Ce système n’est absolument pas obsolète.

Le département le plus avancé est Paris qui en est au 29 octobre 2008 à 651 RKG 75 si l’on tient compte des dernières observations d’un site remarquable sur le sujet.

Selon les calculs statistiques de ce même site, pour arriver à 999 ZZZ 75, il faudrait attendre encore plus de quinze ans, ce qui laisserait un peu de temps pour concevoir un nouveau système.

D’autant plus que le département qui suit Paris, les Hauts-de-Seine, n’en est qu’à 348 FTJ 92, ce qui laisserait entendre que la numérotation actuelle pourrait encore durer près d’une demi-siècle si, entre-temps, une numérotation adaptée à Paris était conçue.


Harmonisation européenne

En fait, la décision d’un nouveau système aurait été prise pour se mettre en conformité avec les normes européennes. Ce qui n’est pas vraiment le cas, mais il est vrai que l’harmonisation des cartes grises nécessitait quelques changements dans les fichiers et le ministère de l’Intérieur en a profité pour modifier également la numérotation.

Le principal avantage du changement, c’est que le numéro sera désormais attribué à vie au véhicule. C’est-à-dire que ce sera fini de changer de plaques d’immatriculation quand on change de département.

La modification de la carte grise pour indiquer le nouveau domicile se fera alors par internet avec un retour par courrier recommandé pour accoler sa nouvelle adresse sur la carte grise. Une simplification administrative appréciable quand on sait le temps perdu dans les préfectures pour ce genre de démarche ordinaire.

Car, justement, l’intérêt, c’est que ce numéro ne sera plus départemental, mais national.


Aspérités du système départemental

Notons au passage une grande disparité dans la mise en pratique de l’ancien système en fonction des préfectures départementales.

Dans certaines, certains numéros ont été proscrits, notamment certains regroupements de lettres inadéquats comme PD, WC, SS (le SS est le plus généralement retiré, mais beaucoup de départements ont gardé les PD et les WC). AZF a été supprimé en Haute-Garonne ; ce groupement de lettres aurait été atteint après la catastrophe du 21 septembre 2001 (en février 2003).

Mais d’autres disparités ont été signalées : la suppression du U plus ou moins tardive, le passage de trois à quatre chiffres avec un groupement de deux lettres (ce qui fait qu’un département très peuplé comme la Gironde n’en est qu’à 2851 VK 33 alors qu’un autre, nettement moins peuplé, comme la Marne, en est déjà à 96 AYN 51).

Et enfin, sans doute source d’inégalités devant les citoyens, certaines préfectures acceptaient des "réservations" pour des propriétaires qui désiraient obtenir un numéro particulier proche (année de naissance, etc.) alors que d’autres le refusaient obstinément au nom du principe d’égalité ou du principe de tranquillité (un refus de réservation étant plus facile à gérer, techniquement et humainement).

Le nouveau système délivra le numéro au niveau national, donc il sera bien difficile désormais de faire des réservations localement.


Peu de changements pour les plaques elles-mêmes

Le nouveau système entend conserver le réseau existant de fabrique de plaques d’immatriculation qui est un réseau privé généralement associé à la cordonnerie et à la reproduction de clés ou associé à un garage automobile, même si ceux-ci semblent favorisés puisque les plaques seront désormais "traçables" dès la vente du véhicule neuf.

Pour les mêmes raisons, la réglementation sur des plaques ne doit pas changer (excepté la couleur), sinon cela aurait nécessité des investissements importants pour les fabricants concernés.

C’est pourquoi une série de sept caractères a été adoptée : deux lettres, trois chiffres et deux lettres. Le même système qu’en Italie et dans d’autres pays européens, sauf qu’en Italie il n’y a pas les traits d’union pour séparer les trois groupements.

Les incrémentations se feront d’abord avec les chiffres, puis le groupe de lettres de droite, puis celui de gauche pour atteindre ZZ – 999 – ZZ, soit plus de 250 millions de combinaisons possibles, soit près de 21 fois plus de possibilités que dans le précédent système (certains disent que le nouveau système pourra ainsi durer quatre-vingts ans, mais ce sont des estimations très grossières car cela dépend entre autres du nombre de véhicules vendus d’ici... plus de trois quarts de siècle !)

La couleur des plaques avait déjà été changée au début des années 1990 pour les rendre plus lisibles : la France (habituée aux plaques noires) se mettait à l’heure européenne avec des plaques blanches à l’avant et jaunes à l’arrière.

Désormais, elles devront être toutes les deux blanches (c’était déjà toléré depuis mai 2007) afin de les rendre plus lisibles aux témoins… ou aux radars.


Origine géographique des véhicules

Le logo de l’appartenance à la France et à l’Union européenne reste présent à gauche du numéro de la plaque… mais le vrai point d’achoppement de la réforme fut la fin du fameux numéro de département.

Initialement, le projet prévoyait de laisser la possibilité de mettre un numéro de département et un logo de région aux propriétaires qui le désiraient.

Mais un collectif réussissant au final 221 députés relayés par des électeurs inquiets ont commencé à protester (tardivement) contre cette disparition de l’origine du véhicule.

Une origine assez factice puisqu’il est désormais très courant, avec la mobilité géographique due à l’emploi ou à la famille, que le propriétaire change plusieurs fois de département au cours de l’existence de son véhicule.

Cependant, la ministre de l’Intérieur, Michèle Alliot-Marie, a pris sa décision ce 28 octobre 2008 : l’affichage du numéro du département sera finalement obligatoire.

Mais, pour éviter tout ostracisme (on se doute qu’un véhicule immatriculé 93 donne une autre connotation qu’immatriculé 75), le choix du département sera fait par le propriétaire lui-même indépendamment de sa domiciliation.

Cette mesure aura au moins un avantage : celui de déterminer les départements les plus revendiqués par les conducteurs automobiles.


Une mesure très politique

L’obligation de l’indication du numéro du département n’est pas forcément pertinente d’un point de vue pratique : le passage de sept à neuf caractères rendra plus difficile la mémorisation d’un numéro en cas de besoin (les deux derniers chiffres n’ayant aucune valeur d’identification).

Mais elle semblait politiquement nécessaire.

D’une part, pour rassurer les Français (qui, selon plusieurs sondages réalisés avant l’été, se déclaraient favorables à plus des deux tiers au maintien de l’origine départementale) et, d’autre part, pour rassurer tous les élus locaux dont les rumeurs de suppression des départements se font de plus en plus vives actuellement.

Une suppression des départements qui poserait aujourd’hui beaucoup de problèmes pratiques car le territoire français est essentiellement géré en fonction des départements (beaucoup plus qu’en fonction des régions).

Mais une suppression qui, d’un point de vue rationnel, serait inéluctable tant les couches et sous-couches administratives sont trop nombreuses en France : commune, intercommunalité, département, région, État, Europe…

Et on espère que les 221 députés du collectif planchent maintenant avec la même énergie sur des sujets… un tantinet plus importants pour leurs concitoyens.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (29 octobre 2008)


Pour aller plus loin :

Le site francophone des plaques d’immatriculations (dans le monde).

Décision de la ministre de l’Intérieur du 28 octobre 2008.

Quelques dépêches sur les plaques d’immatriculations.

Arrêté du 27 avril 2007 sur la couleur de la plaque arrière.


Documents joints à cet article

L'Immatriculée Conception sauve le département L'Immatriculée Conception sauve le département

Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • jakback jakback 30 octobre 2008 10:38

    retournement de veste éléctoraliste affligeant !!


    • LE CHAT LE CHAT 30 octobre 2008 11:06

      comme dit jackback , le pouvoir baisse le froc sur ce coup là une fois de plus ! smiley

      que vais je mettre , le 13 pour mon lieu de résidence , où le numéro du coeur , le 62 où je suis né ?
       smiley


      • ZEN ZEN 30 octobre 2008 11:11

        @ The Cat
        Salut
        Cas embarassant, oui
        Comme moi ; le 88 ou le 62 ?
        Tu peux toujours t’en tirer : tu colle ça sur ta vitre arrière (on peut choisir sa ville)


        • LE CHAT LE CHAT 30 octobre 2008 11:22

          salut Zen ,
          j’avais l’autocollant avec le beffroi sur ma caisse précédente ! ça + les couleurs du RCL , ça vaut tous les tunings ! lol !


        • Trashon Trashon 30 octobre 2008 11:28

          Ben ça alors finalement je vais être dans le département ou ils seront surrement tous représenté sauf le bon (j’vous laisse deviner lequel smiley )


          • morice morice 30 octobre 2008 11:47

             voilà qui s’appelle être à côté de la plaque, pour le département. Je ne savais pas Alliot Marie canonisable, déjà qu’elle est pas vraiment canon...


            • morice morice 30 octobre 2008 11:49

               par LE CHAT (IP:xxx.x28.247.148) le 30 octobre 2008 à 11H22 

               
              salut Zen , 
              j’avais l’autocollant avec le beffroi sur ma caisse précédente ! ça + les couleurs du RCL , ça vaut tous les tunings ! lol !

              youpie un chat à rayures jaunes et rouges  : je propose de l’appeler Oudjani.

            • LE CHAT LE CHAT 30 octobre 2008 12:39
              salut Momo ,

              les sang et or ont leurs gros Matous !  smiley
               

               

            • maxim maxim 30 octobre 2008 11:55

              dans un sens ,c’est peut être mieux que les trois lettres qui font TPD ,TQQ ,CON ,TSS,ou pour un habitant du Rhône 69 QQ 69 ,

              question ,quand on changera l’immatriculation sur la même voiture ,est ce qu’il faudra encore payer ? je parle d’une nouvelle carte grise bien entendu !

              parce que dis donc ,l’année dernière j’ai changé de bagnole ,pour 10 cv fiscaux ,je me souviens plus de la somme exacte ,mais ça m’a coûté bonbon comme on dit !


              • appoline appoline 30 octobre 2008 13:41

                Maxim,
                C’est surtout à la pompe que vous devez le sentir passer ; moi, j’attèle le chihuahua, c’est pas gourmand, ligne parfaite, ça klaxonne à la demande. Bon, pour l’immatriculation, j’ai un problème de place dans l’oreille et puis en cas de disette, ça peut toujours passer au micro-ondes.


              • maxim maxim 30 octobre 2008 17:55

                ah ça ,12 litres de 95 en ville en moyenne mais bon ,cette sacrée bagnole ,quand on est accro !

                y’en a qui picolent ,moi pas ,mais je pardonne à ma maîtresse à roulettes ,nul n’est parfait !


              • Daniel Roux Daniel R 30 octobre 2008 12:19

                Alors il suffit de l’intervention d’un groupe de néo-nationalistes ou départementalistes ou archéo-régionalistes ou de collectionneurs de pins ou de chasseur de dahus pour faire modifier une décision unificatrice européenne ?

                La décision finale veut visiblement ménager la chêvre et le chou : On mettra ce qu’on voudra comme numéro de département. Du grand n’importe quoi qui confirme une fois de plus la déliquescence du pouvoir et l’échec de notre système de sélection des élites politiques.

                Déliquescence que ne cache plus les gesticulations ridicules du Petit timonier, lui-même preuve vivante de l’échec de la sélection des élites politiques.

                Déjà que le cynisme, la corruption, le manque de courage, l’indifférence, l’égoïsme ou le j’menfoutisme des hommes politiques nous conduisent inexorablement à la catastrophe socio-économique mais que sur un sujet aussi simple qu’une plaque minéralogique européenne, la veulerie et le clientélisme sévissent et triomphe, c’est le summum.

                Du coup, on impose à tous une décision stupide. Du même acabit que le maintien quoi qu’il en coûte des changements d’horaires perturbant deux fois par an la vie de millions de gens depuis tant d’années pour de vaseuses raisons technocratiques basées sur un raisonnement totalement obsolète.

                Par contre pour ce qui concerne les grandes orientations politiques, là la détermination ou plutôt l’obstination l’emporte pour imposer un modèle dévastateur : Libre échange, anarchie financière et privatisation marchande sans limite.



                • JL JL 30 octobre 2008 12:26

                  Vous écrivez : ""l’affichage du numéro du département sera finalement obligatoire. Mais, le choix du département sera fait par le propriétaire lui-même indépendamment de sa domiciliation.""

                  Est-ce que c’est sérieux ? Selon moi c’est absurde. Si je comprends bien, on est OBLIGES de se déterminer pour une communauté ! Ridicule !


                  • JL JL 30 octobre 2008 13:34

                    On est obligés de choisir, et d’afficher son choix ! C’est UBU au pouvoir dans la société d’Orwell.


                  • bof 30 octobre 2008 13:42

                    Ben oui, il semble qu’on soit obligé.
                    Cette concession à Clochemerle est idiote puisque c’est le premier propriétaire qui décidera du département affiché, et qu’on ne pourra pas changer cette identification.
                    Résultat, au lieu de ne pas avoir d’identification du département, on en aura une qui très vite ne signifiera plus rien après quelques changements de main

                    Pour ma part, je trouvais aussi bien qu’il n’y aie aucune identification : j’ai pas besoin de ça pour assumer mes origines, et je me fiche complètement de savoir si le type devant moi est du Cantal ou du Jura.

                    Ce qui me chagrine le plus, c’est qu’il y a eu pas mal de députés pour appuyer cette idée sans intérêt.


                  • JL JL 30 octobre 2008 14:36

                    @ Bof, vous avez raison. En cas de deuxième main et plus, cela n’aura plus aucun sens. Clochemerle à coté c’était une aimable plaisanterie.


                  • Axel de Saint Mauxe Nico 2 novembre 2008 16:51

                    Exact,


                    - Soit on impose le numéro du département de résidence du propriétaire, car on estime que cela a une utilité en terme de police,

                    - Soit on ne met rien.

                    Le fait de choisir son numéro va générer des modes stupides, propice à encore plus de communautarisme...

                    Ainsi les BCBG de la Fance entière porteront des 75, 78 ou 92, les loulous des banlieues de l’hexagone se reconnaitront grâce au "93" qui figurera à l’arrière du véhicule et ainsi de suite... et après on vient chialer parceque la Marseilleise est huée !!!!

                    D’ailleurs supprimer les départements, créés pendant la Révolution, ne serait pas un luxe. Ils sont devenus des nids pour les potentats locaux ventripotants, des "fiefs" ou des "baronnies" comme osent le dire les médias.

                    Ils symbolisent pour moi la médiocrité de notre gestion publique, et ce débat stupide sur les plaques minéralogiques en est la preuve.

                    Quoiqu’il en soit, c’est décidé, on devra choisir... tiens, c’est quoi le numéro minéralogique des Iles Kerguelen ?


                  • bram12 30 octobre 2008 14:05

                    Merci MAM ! Pour ma prochaine voiture je choisirai le département 984.

                    Après tout, si je veux les Terres Australes et Antarctiques c’est mon droit, non ?

                    Quoique 986, ça fait plus rêver. Wallis et Futuna...


                    • naudin 30 octobre 2008 17:13

                      Merci Bram12,
                      Comme vous et tant qu’à faire, je vais moi aussi choisir un numéro "exotique" . Cela élargira le champ de connaissance de beaucoup de monde...                                       


                    • luteola luteola 30 octobre 2008 14:21

                      un sacré combat d’arrière garde...

                      le seul interet pratique de garder le numéro c’est quand on est travailleur frontalier avec la suisse. Les douaniers suisses laissent passer sans poser de questions les départements limitrophes et arretent tout les autres... étant dans ce cas, ca m’arrange d’une certaine manière, mais je trouve que rendre ce système obligatoire est franchement idiot. la france a vraiment le don pour inventer des conneries pareilles. 


                      • HELIOS HELIOS 30 octobre 2008 15:50

                        j’ai pas tout a fait bien compris, mais en vous lisant je semble percevoir que le numero de departement sera definitif, comme le reste de la plaque. cela me semble completement imbecile. si ce n’est pas le cas, combien de fois aura-t-on le choix au changement ?

                        En fait ce nouveau systeme fait parti du "stress management" qu’on nous fait subir depuis quelques annéees et encore accentué ces derniers temps.


                        — - Le regroupement du centre de gestion des cartes grises a un seul endroit n’implique pas du tout le changement du type de numerotation et donc, de la suppression du numero de département, , c’est un gros abus que de presenter cela comme ça.

                        — - L’europe ne nous demande pas non plus de le faire... demandez aux allemands s’ils vont perdre leur localisation !

                        il reste maintenant la numerotation unique et definitive. c’est la le vrai changement, que personnellement je trouve inutile. D’abord il fait double emploi avec le numero VIN du vehicule... (rappellons au passage que le VIN est MONDIAL et bien sur definitif au vehicule). Ensuite, ce système permet l’apparition de nouvelle fraude envers les proprietaires puisque lors des changements, une personne mal intentionnée pourra carrement "prendre" son ex voiture garce a son identification exterieure certaine. Cela existe et bien connu dans les pays qui pratiquent déjà ce systeme.

                        Je pense que le vrai problème de ce changement, est bien lié d’une part a une ostensible necessité de generer du "changement" pour montrer que la politique existe et que paralelement certains commerces y voit un interet commercial evident surtout devant la reticence des proprietaires a fournir leur carte grise pour une vidange ou un changement de pneus.

                        Ce changement de plaque n’est pas du tout une necessité, c’est même une inutilité probablement issue en partie d’un "con-sultant" informatique chargé du futur systeme de gestion des cartes grises et de personnages politiques dont le niveau intellectuel s’arrete a cela pour avoir l’impression d’exister.

                        C’est lamentable bien sur, mais dans une France de mediocratie et de bling bling, que peut on demander de plus ? que les sénateurs soient conscients ???

                        L’indication du département en devient un detail !





                        • calipika calipika 2 novembre 2008 17:09

                          Euh, en tant que consultant informatique celle-là je ne peux pas la laisser passer ! Désolé de vous décevoir mais cela n’apporte aucune activité en plus pour les sociétés informatiques : un système en remplace un autre et en plus le nouveau système est plus simple que l’ancien.


                        • Internaute Internaute 30 octobre 2008 17:36

                          Ce changement est l’ultime brimade que nous devons subir de la part de l’Union Européenne. Il est complètement inutile et n’a pas la moindre justification pratique. S’il était si important de ne pas changer de plaque il suffisait d’émettre un décret disant qu’on ne change plus de plaque. On se moque des gens en leur faisant passer des inconvénients pour des avantages. C’est quoi cette façon de dire qu’on garde le département alors qu’il disparaît bel et bien de la plaque et n’est plus qu’une décoration au choix personnel ? Les députés nous prennent pour des crétins.

                          La seule raison à ce changement est que l’UE veut créer l’homme nouveau en supprimant de nos repères visuels toute référence au passé. Il est inadmissible à leurs yeux qu’il puisse exister une différence entre les plaques allemandes, italiennes, belges ou anglaises. Il ne faut plus voir qu’une seule tête. Tout le monde dans le rang et au garde à vous pour la revue par le dernier apparatchik autoproclamé chef de l’Europe.

                          Voilà ce qui nous arrive à avoir abandonné notre souveraineté. Ce n’est qu’un début et ce n’est pas beau à voir. Nous glissons lentement ver une nouvelle forme d’URSS où un pouvoir diffus et administratif intouchable maintient les gens en esclavage. Sachons dire stop à cette Europe de merde ! Il y va de notre liberté. Seuls les partis nationalistes nous éviteront ce calvaire.


                          • Halman Halman 30 octobre 2008 18:47

                            T’as raison, et même si on fouille un peu tu vas aussi y trouver du Freudien ou du pathos de quelconque intégriste psychotique à la con.

                            Genre analyse pchychologique ou philosophique de pilliers de contoirs, le genre qui se bourre la gueule toute la journée enfermés dans des bars sombres et puants mais qui savent tellement tout mieux que tout le monde quand même.

                            Mort de rire.


                          • sisyphe sisyphe 30 octobre 2008 18:16

                            Moi, je choisis le 69 !

                            Non, non, pas pour ce que vous pensez, bande de petits vicieux : mais au moins, si je fais un tonneau, le numéro ne changera pas !
                             smiley


                            • hurlevent 30 octobre 2008 18:25

                               Complètement débile. Je prendrai le département 975 (St Pierre et Miquelon) pour ma part.


                              • Halman Halman 30 octobre 2008 18:43

                                Faut vraiment avoir rien à s’occuper pour donner de l’importance à ce genre de conneries.

                                Franchement mais qu’est ce qu’on en a à foutre qu’il y ai ou pas les numéros de départements sur les plaques, j’ai troujours trouvé ça franchement nul.

                                Autre chose à foutre quand je roule de regardes les plaques des autres tas de ferrailles à roulettes.

                                Ces gens là, quand la crise à la mode du ralage anti nouvelles plaques sera passée, ils vont raler contre quoi ? Contre la couleur des bandes de roulement, contre la forme des pare chocs, à moins qu’un crisé systématique veuille faire une loi pour remettre les pneux à cotés peints en blanc comme c’était la mode ridicule dans les années 1950, c’est bien le genre de préoccupation de ces gens là.


                                • HELIOS HELIOS 30 octobre 2008 22:48

                                  je crois que vous vous trompez, cela de l’importance, au moins sur deux aspects bien differents, mais bien presents :

                                  D’une part ça casse les identités. c’est la volonté de Bruxelles, comme des politiques de tous les temps : deconnecter les gens de leur milieu afin de les manipuler plus facilement.
                                  Plus de réference au departement, c’est faire des deracinés qui se ficheront eperdument de leur terroir car il n’en ont plus. ils pourront alors appliquer n’importe quelle mesure sans etat d’ame, ils ne sont plus chez eux, ils sont de nulle part. detruire une vallée, defigurer une montagne, changer de ville au gres des entreprises... etc vous suivez ?

                                  D’autre part, en deconnectant le numero du proprietaire, on desacralise l’automobile. celle ci devient un objet, deja jetables, mais maintenant absolument de-sentimentalisé. C’est plus facile ensuite de vous imposer toues les regles les plus inutiles, rémuneratrices pour les industriels et "canalisantes" pour les populations gouvernées. L’etape suivante sera ce que certains se plaisent a esperer, l’uniformisation des puissances, des performances, ... bref on arrivera a ce que disait Henri ford : "vous pouvez choisir la couleur du moment qu’elle est noire !"

                                  Nous n’avons plus de couilles, nous vivons une epoque fantastique gouvernés par des trous du cul que nous ne savons plus remettre a leur place. Désolé pour la vulgarité du propos, mais c’est helas la verité. BNous acceptons tous les integrismes, y compris celui des ecologistes nous sommes en decadence, et l’intelligence que certains mettent en avant pour justifier leur couardise n’est hemlas pas presente.

                                  Les gens que nous avons elu l’ont compris, ils en profitent.


                                • calipika calipika 2 novembre 2008 17:35

                                  Mais de quelle identité parlez-vous ? Il faut un peu ouvrir les yeux sur la réalité du mode de vie actuel, ce n’est pas un numéro sur une plaque d’immatriculation qui défini notre identité, les gens bougent, ce numéro ne signifie rien. J’ai 35ans, j’ai habité dans 4 départements situés dans 4 régions différentes depuis que je conduis et je suis loin d’être un cas exceptionnel.

                                  Je vous cite : "Plus de réference au departement, c’est faire des deracinés qui se ficheront eperdument de leur terroir". Moi je vous rétorque : la référence au département c’est faire des "nationalistes du local" qui ne s’intéressent qu’à ce qui se passe dans leur petite sphère. Ceux qui disent des choses comme : "une nouvelle déchetterie c’est bien mais surtout pas dans notre commune plutôt dans celle d’à côté"

                                  Je vous propose de ré-écouter la chanson de Brassens "La ballade des gens qui sont nés quelque part"

                                  Je vous cite à nouveau : "en deconnectant le numero du proprietaire, on desacralise l’automobile", ça c’est plutôt une bonne nouvelle si cette cochonnerie était désacralisée, peut-être qu’il y aura un peu moins de bagarres pour une rayure ou un phare cassé...

                                  Ce changement de système est intéressant car il représente une simplification de la vie administrative et il est affligeant que 221 députés se mobilisent pour conserver le numéro du département alors qu’ils ne sont qu’une poignée à l’Assemblée pour débattre sur les tests ADN pour les sans-papiers.


                                  Halman, je suis entièrement d’accord avec vous !

                                   


                                • Juju Dredd 30 octobre 2008 23:02

                                  C’est n’importe quoi ! L’intérêt de supprimer le numéro de département était de se débarasser d’une sorte de xénophobie départementale, qui se manifeste par exemple par un ciblage prioritaire des gens qui viennent d’un autre département par certains flics (encore que avec la politique du chiffre actuelle et avec les radars c’est plus trop le cas de nos jours). Alors pour être sûr de pouvoir repérer les salauds d’envahisseurs qui viennent d’ailleur, une armée de brontozaures s’est mobilisées pour faire conserver ces numéros de département à la noix !

                                  Pour protester contre cette mesure stupide, je propose de tous choisir le même numéro de département, histoire de rendre la mesure caduque. (chais pas moi, le 69 par exemple)


                                  • Bixente64 Bixente64 31 octobre 2008 08:20

                                    Content que le numéro d’immatriculation reste sur les plaques. Comment ferions-nous, en plein été, pour reconnaitre le local du touriste ? Et pouvoir correctement aiguiller l’un et envoyer l’autre dans le sens inverse ? (Aprés tout, n’est-il pas là pour découvrir le pays ?)

                                    Comment feraient les pandores à la frontière espagnole pour laisser passer le local qui ne passe jamais avec trop d’alcool ou de clopes, préférant faire plusieurs passages, alors que le touriste charge son coffre à bloc et se fait contrôler ?

                                    Comment ferions-nous, l’été, pour laisser passer le local dans les embouteillages et laisser lanterner le touriste (il est en vacances ; il a le temps... De plus, les embouteillages, c’est sa vie !).

                                    Bref, il est rigoureusement indispensable que nous puissions nous reconnaitre entre locaux.




                                    • Scaevola 31 octobre 2008 09:33

                                      C’est vraiment un truc de plouc cet attachement au numéro de département, et puis si regarde l’actualité on peut légitimement se demander si les députés ne sont pas un poil payés à ne rien foutre, quoique visiblement c’est le seul sujet qui passionne nos concitoyens : mais que serait la France sans son cortege de beaufs tellement fiers de leus voitures !

                                      En passant pour l’auteur - innocent que vous etes - si la Marne est en avance ce n’est pas à cause d’une suppression de lettre(s) mais en vertue d’une fiscalité interessante qui n’echappa pas aux loueurs automobiles il y a quelques années.


                                      • Internaute Internaute 31 octobre 2008 09:40

                                        La bonne mesure à prendre, si l’on voulait absolument en prendre une, était de libérer l’immatriculation. Que chacun puisse y écrire ce qu’il veut, la seule règle étant qu’elle soit différente des autres.


                                        • Vilain petit canard Vilain petit canard 31 octobre 2008 10:18

                                          Quand il était Ministre de l’Intérieur, Nicolas Sarkozy avait anoncé avec tambours et trompettes que ces nouveaux numéros "à l’américaine" allaient être mis en place au 1er janvier... 2003 ! Fallait pas traîner, allez que ça saute, moi je fais les choses, c’est moderne, etc... Depuis, rien. Mais alors, rien de rien, que dalle, nib, le vide.

                                          Cinq ans après, on fait plaisir à quelques vieilles badernes de l’Assemblée Nationale en mal de pouvoir, et on laisse MAM faire le sale boulot, à savoir contrarier les Français qui aiment bien leur département.

                                          Dans le même ordre d’idées, je voudrais bien savoir où en est le commissariat prévu d’urgence à la Courneuve, et d’ailleurs où en est le "nettoyage" de la cité des 4000.

                                          Chez moi, on disait : qui ne fait pas bien les petites choses, ne fera jamais les grandes...


                                          • chatfs 1er novembre 2008 02:53

                                            Un nouveau système d’immatriculation. Deux lettres trois chiffres deux lettres.

                                            Une poignée de "résistants" qui manifestent leur attachement au numéro de département. Des mois et des mois de tractations, négociations ...etc. Trois chiffres et pas un technocrate pour se dire qu’avec trois chiffres on peut faire apparaitre le département, pour dire on immatricule la première voiture de Seine et Marne AA 771 AA, la seconde AA 771 AB... etc.

                                            Merci technocrates ! Des plaques à 9 caractères, un de plus et ce sera aussi difficile à se souvenir qu’un téléphone.

                                            Et ce coup là, on ne va pas échapper aux PD, QQ, SS, WC.

                                            Perso, trois lettres deux chiffres deux lettres cela aurait été bien. La voiture de Monsieur Paul (mais si le chauffeur de Lady Di) au hasard DQV 51 JB, celle d’Andrea Owen QFS 69 XX et celle de Doc Gynéco (le mentor du monarque Nicolas) RBH .. ..

                                            Et si la France est en ruine pourquoi ne pas mettre aux enchères les plaques les plus demandées (genre une redevance annuelle que l’on s’engage à payer pendant 5 ans et au bout de 5 ans la plaque est remise aux enchères). Si les riches veulent leurs initiales, les asiatiques le 888, ne privons pas la France (oui Mesdames Messieurs LA FRANCE) d’une recette non négligeable.

                                            Ouh là, voilà que j’invente des impôts. Je n’ai plus qu’à faire de la politique. Euh mon parti s’appellera U.S.A. juste pour em... Besancenot du N.P.A. (Nulle Part Ailleurs) et pour plaire à Sarkozy de l’UMP (Un Mouvement Perpétuel). U.S.A. j’ai dit Union Social Anti-libéralisme ! Sérieux qui a cru que je voulais plaire à Sarkozy !
                                             


                                            • marignan155 1er novembre 2008 11:55

                                              département 00 (je sais, c’est nul !) 

                                              les enfants vont pouvoir s’amuser en voiture pour lire les plaques ! la taille des caractères est bien plus petite, alors chauffeur ou "copilote", faites bien attention et prenez votre temps de bien les lire pour départager en cas de contestation (c’est un 06 ou un 08 ?un 68 ou un 86 ?)

                                              cela a bien occupé et occulté en partie les autres problèmes, réels eux !




                                              • Internaute Internaute 1er novembre 2008 13:20

                                                Le fait que Bruxelles puisse une fois de plus nous dicter notre conduite dans les plus petit détails de notre vie courante est un problème bein plus grave que les autres auxquels vous faites allusion. Le département, je m’en fiche. Ce qui est insupportable est cette forme de dictature, cette façon d’être traité comme du bétail et de devoir subir sans rien pouvoir y faire.


                                              • Peyo 1er novembre 2008 17:35

                                                Un homme politique du passé avait dit "les cons ça osent tout, c’est même à ça qu’on les reconnait"
                                                Eh bien je me demande ce qu’il pourrait dire devant la décision prise par M.A.M sous la pression de 221 inutiles députés.
                                                Mesure de rétorsion de ma part : à la prochaine voiture qui sera probablement la dernière vu mon age, je prendrais le numéro de St Pierre et Miquelon.
                                                Ça intriguera les gosses, fera ch..r les gendarmes, et sera ma revanche contre ces c.ns de députés. Et la trombine du garagiste qui devra faire entrer 3 chiffres dans une aussi petite surface... !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès