Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > L’immigration ? Pourquoi la jeunesse africaine ?

L’immigration ? Pourquoi la jeunesse africaine ?

Chaque année, des familles africaines sont endeuillées. Certaines restent sans nouvelles de leurs proches qui ont quitté le pays depuis plusieurs mois ou années.

Chaque année, des familles africaines sont endeuillées. Certaines restent sans nouvelles de leurs proches qui ont quitté le pays depuis plusieurs mois ou années.

Pourquoi cela ?

La jeunesse africaine est aujourd’hui au coeur de la pauvreté. Il convient de noter que même ceux qui ont des diplômes universitaires ou professionnels rencontrent d’énormes difficultés pour trouver un emploi.

Selon les enquêtes réalisées par le Groupe CITCS Afrique (dans les pays où il a des cellules), les politiques d’emploi établies dans les pays du continent africain ne sont pas respectées par les gouvernements.

Ainsi, dans les années 1980, beaucoup de jeunes ont quitté l’Afrique pour l’Asie, l’Europe ou les USA. Certains sont revenus avec une grande fortune, tandis que d’autres n’ont jamais donné de nouvelles, ou ne veulent pas revenir, déçus de ne pas avoir réalisé leur rêve.

Le phénomène s’est intensifié dans les années 1990 et 2000, périodes pendant lesquelles on a assisté à des vagues de jeunes quittant à tout prix le continent, en passant par le Maroc, la mer, ou en s’agrippant aux roues des avions. Ce qui a conduit la majeure partie d’entre eux à la mort.

Ce qui vient de se passer à la frontière entre le Maroc et l’Espagne est vraiment dommageable.

Il faut souligner que les USA sont davantage la cible des immigrants, mais il y a un obstacle : l’OCEAN ATLANTIQUE.

Il faut que la communauté internationale trouve des solutions durables à ce problème qui dépasse les gouvernements.

Aider directement les initiatives des jeunes, des associations de jeunes, en matière de création d’emplois leur permettrait de se fixer chez eux.


Moyenne des avis sur cet article :  4.4/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Alexandre Santos (---.---.166.143) 12 octobre 2005 14:28

    Je pense que c’est un problème très difficile.

    En théorie tout est simple : il faut prévilégier l’éducation des jeunes, construire les infrastructures (routes, electricité, telecommunications), etc.

    L’Éthiopie est un bon exemple de cette approche, avec un investissement dans les nouvelles technologies de 10% du PIB, cas unique dans le monde !

    Car même pour quelqu’un qui a de l’éducation, le retour au pays est difficile :

    - corruption généralisée rend tout très difficile et couteux si on n’a pas les bonnes connections

    - taxes à l’importation exorbitantes étranglent les petites entreprises

    - inexistance d’un système judiciaire efficace rend la vie économique risquée pour les petites compagnies.

    Tout ceci sans compter avec les problèmes décrits plus haut :

    - manque d’infrastructures (electroniques et physiques) causent un surcoût qui endommage la competitivité

    - manque de main d’oeuvre qualifé (encore que dans certains pays c’est le contraier, la main d’oeuvre qualifiée est au chomage et doit quitter le pays)

    Bref, il y a beaucoup de changements à faire en interne. Je pense que la communauté internationale peut avoir un rôle en réduisant les barrières protectionnistes qui empêchent l’accès aux grands marchés, en participant au financement de l’éducation, santé et infrastructures.

    Mais sans un quadre de gouvernance sain et efficace, beaucoup d’efforts seront perdus.

    En tout cas j’ai connu des gens qui voulaient revenir au pays mais ont dû abandonner l’idée, face aux difficultés


    • Gwilherm (---.---.251.22) 12 octobre 2005 17:22

      Cher Antoine, je pense qu’Alexandre Santos touche là finalement le neud du problème. Les pays africains ne sont pas accueillants professionnellement pour la jeunesse africaine, et ne font pas grand chose pour garder ne serait-ce que leurs jeunes diplômés dont ils auraient pourtant besoin. Je note deux faits qui me paraissent déterminants :
      - la corruption généralisée des Etats africains. Il est vrai que la « Françafrique » maintient ces dirigeants corrompus pour des raisons géopolitiques qui n’ont rien à envier à la CIA...
      - la vision complètement idyllique de l’Europe et des USA de la part des jeunes Africains. Quand j’ai été au Sénégal, les jeunes que j’ai rencontré là-bas ne rêvaient que d’une chose : partir en France, car ils étaient persuadés qu’ils allaient devenir millionnaires, éventuellement Zidane. Et accessoirement que les filles sont faciles. J’imagine comment ceux qui arrivent à passer entre les mailles du filet son déçus par la société française.

      La solution, à mon sens, serait d’aborder la question de l’immigration entre la France et les Etats africains de manière franche, dans l’intérêt économique bien compris de chacun. Malheureusement on en est loin et les drames humains du côté de Gibraltar et d’ailleurs, ainsi que la montée du racisme, continuent en Europe. C’est pourquoi je suis inquiet pour l’avenir. Amicalement Gwilherm


      • (---.---.208.224) 12 octobre 2005 21:06

        Bonjour les amis,

        Je vous remercie de vos pertinants commentaires.

        Antoine DIATTA

        Groupe CITCS Afrique 190, Cité SOTIBA Pikine Dakar SENEGAL Téléphone : 00221 555 98 67


        • lerma michel (---.---.63.52) 14 octobre 2005 04:49

          Il n’existe pas de vrai pays pauvres

          Dabord une constation simple

          Les américains se sont débarrassés des dictures d’amérique-latine par la démocratisation necessaire

          Aujourd’hui ces pays sont en plein développement économiques et sociaux

          Les Russes ont laché les dictatures communistes des pays de l’Est

          Aujourd’hui ,ces pays de l’Est européen sont démocratiques et en plein développement économique

          Quelle est la seule zone d’influence au monde ou perdure la dictature,le génocide inpuni, le détournement de richesse dans l’inpunité totale ??????

          OUI !!!

          La vrai solution c’est la démocratisation de tous ces pays dirigés par des despotes,des tyrans et des corrompus qui ont plein de sang sur les mains en détournant les richesses.

          Moi je propose,une solution simple pour l’Afrique.

          La France s’est battu pour la création de la cour pénale internationnale et bien c’est le moment de s’en servir.

          Allons chercher tous ces criminels pour les traduire devant la cour pénale internationale pour etre juger pour crime de guerre,crime économique, génocide,détournement de richesses à leur profit..... Et ensuite proposons un plan MARSHALL financer par l’Europe et les USA pour resconstruire des Etats Africains moderne avec de vrais institutions citoyens et républicaines et vous verrez que comme dans toutes les démocraties (Japon,USA,EUROPE) les africains ne seront plus pauvres,assassinés ou exilé dans des, filieres mafieuses....

          Vous pensez que mon raisonnement est simpliste ????

          Pouquoi ? vous pensez qu’un africain il est juste pour à courir apres un ballon, à crever de faim ou à courber l’échine parce que vous considérez que les africains « ne sont pas fait pour la démocratie » ????

          Putain,mais vous etês un NAZI !


          • PatriceMorize (---.---.200.197) 13 février 2006 12:01

            Kassoumaye Antoine,je suis un toubab marié avec une diola qui à le même nom que toi,peut’être étes vous de la même famille.J’habite en Casamance et je travaille dans divers pays Africains don l’Angola,je n’ai pas le temps de commenter avec toi mais dés que mon emploi du temps va me le permettre je ne manquerai pas de discuter avec toi de tout ce qui te préocupe fort justement.Tu sais les occidenteaux sont trés mal informés de ce que tu commente et il faut justement des garçons cultivés comme toi pour parler avec convictions et justesse de l’Afrique,jamais les yeux d’un toubab(voir Alouloum)ne verrons et ressentirons ce que tu explique avec convictions et connaissances.A bientot,Patrice


            • Diatta (---.---.202.220) 27 février 2006 14:47

              Merci Patrice, Oui je suis diola et j’habite en base Casamance. Je sus à votre écoute. Merci

              Antoine


            • Jean Jacques (---.---.205.18) 17 octobre 2006 10:24

              Salut, Je trouve c’est article très intéressant et je vais le partager avec plus de monde. Je suis redacteur dans le Monde de la Jeunesse « un trimestriel qui parait au Cameroun et est distribué à travers internet et en hard sur le continent via des ambassades et des associations ». J’encourage le média citoyen. Et je voudrais ajouter que les jeunes fuient le continent car ils se sentent désabusé et impuissance face à ceux qui dirigent qui ne sont plus jeunes. A mon avis, les jeunes n’ont pas encore pris conscient du pouvoir qui est dans leurs mains. Je sais que c’est très difficile, Mais je crois qu’il est temps que la jeunesse africaine comme l’on fait sengor et les autres à une époque... Nous devons nous activer pour prendre le pouvoir par les urnes... Nous devons librer le continent de ses systèmes post totalitaire qui travaillent plus pour enrichir leurs géniteurs que pour les populations Africains. Cela nous prendra minimum trois ans pour les plus rapide mais il faut se bouger... l’Afrique a les ressources (humaine, matérielle, financière) pour tutoyer les pays occidentaux au plan développement et en mieux. Le sénégal, le Cameroun ou l’Ouganda sont susceptible de faire la différence mais il faut balayer par les urnes tous ses viellards incompétents, coïncés et corrumpus qui nous conduisent vers l’implosion. L’immigration ne s’arrêtera jamais car c’est la nature de l’homme de se déplacer mais elle se fera dans de meilleurs conditions si nos systèmes sont démocratique et que le bien être des citoyens est pris en compte par les politiques et les autorités africaines...


              • jean 18 mai 2008 04:55

                je me réjouis du fait que ce débat interresse les africains eux même avant tout.Mais mon avis demeure que ce flux de plus en plus massif de jeunes voulant traverser à tout prix la frontière est dû aussi à autre chose que le désespoir ou le manque de travail.il y a aussi un manque patent et evident de repère pour cette jeunnesse, la société africaine manque dans son ensemble de repère et de modèle et cela est très préjudiciable pour cette jeunesse.car plus rien ne la lie alors à ses terres.cette question de l’immigration en appelle beaucoup d’autres et ce serait simpliste de vouloir la réduire à un simple fait économique.il faudra prendre cette question à braas le corps avant que l’afrique ne se vide entièrement.je n’y crois pas trop mais bon, on ne sait jamais.déja on peut observer un certain ralentissemnt du phénomène mais pour combien de temps encore !

                merci.

                jean

                www.pourkoipa.net

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès