Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > L’insécurité est une réalité

L’insécurité est une réalité

La suggestion incongrue d’envoyer l’armée à Marseille relance les discussions autour de l’insécurité. Si effectivement Marseille occupe souvent la Une sur la question, la cité Phocéenne ne doit pas faire oublier le reste. François Hollande estime, comme Manuel Valls que « l’armée n’a pas sa place pour contrôler les quartiers » ; ils ont parfaitement raison. Mais cela ne doit pas occulter la réalité d’une insécurité qui progresse globalement n’en déplaise aux « autruches ».

Pour certains en effet le peuple serait bien trop bête pour distinguer ce qui relève du « sentiment » et de la réalité. La théorie selon laquelle les médias pourraient créer un sentiment d’insécurité totalement déconnecté de la situation réelle du terrain ne tient pas une seconde. Même Lionel Jospin avait reconnu avoir été « naïf » face à la montée des violences lorsqu'il était à Matignon. Si le chiffre global de la délinquance a baissé de 20% depuis 2001, cette baisse vient essentiellement d’un recul du vol de voitures, alors que les « coups et blessures » ont augmenté de 67% entre 2001 et 2011. Il ne s’agit donc pas d’un « sentiment » mais d’une bien triste réalité : il y a progression sous la forme la plus dure. Cette violence touche en premier les classes populaires et les jeunes. Selon l’enquête réalisée par l’INSEE pour l’Observatoire National de la Délinquance et des Réponses Pénales, les 14-24 ans sont 2 fois et demi plus susceptibles d’être victimes d’un vol, d’une tentative de vol ou de violences physiques. Face à cette REALITE, la gauche revenue au pouvoir tente une fois de plus de relativiser. Christiane Taubira en particulier annonce la suppression des tribunaux correctionnels pour mineurs et a indiqué vouloir faire moins de répression. Même si Manuel Valls tient un discours qui tranche à gauche, il semble bien seul. Dans le Monde, après le 14ème assassinat en huit mois à Marseille, Rokhaya Diallo affirme que « lutter contre les discriminations, restaurer la confiance des citoyens à l’égard de leur police, permettre aux policiers de travailler de manière plus efficace, voilà qui devrait être la priorité du ministre de l’intérieur ». Il est effarant de ne pas comprendre que la priorité est la restauration de l’ordre et de la sécurité pour tous les citoyens de la République, notamment dans la cité phocéenne mais pas uniquement. L’idéologie libertaire et soixante-huitarde, « il est interdit d’interdire » est toujours présente même si elle commence à se voir pousser une longue barbe blanche. Aussi, surtout, l’idée caricaturale que les « déterminants sociaux » ont plus d’importance que les décisions individuelles perdure avec obstination. Les délinquants seraient encore et toujours les « victimes » de la société. On le voit, une grande partie de la gauche demeure déconnectée totalement en face de ces questions. En dépit de discours parfois trompeurs, les idéologies erronées ont la vie dure.

Le BLOG


Moyenne des avis sur cet article :  3.81/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 4 septembre 2012 10:28

    l’insecurite est une realité rien ne sert de le nier, surtout avec ce qui se passe en ce moment :

    http://2ccr.unblog.fr/2012/04/28/avec-ce-qui-se-passe-en-ce-moment/


    • JL JL 4 septembre 2012 10:40

      Libéralisme -> abandon des quartiers -> demandes d’intervention de la troupe.

      Deamin peut-être, envoi de l’armée -> Presse étrangère qui titre : le gouvernement socialiste envoie l’armée pour mater la rebellion.

      Et qui sait : Al Qaeda enverra des combattants aider les rebelles, et les Américains leur fourniront des armes !


      • Anaxandre Anaxandre 4 septembre 2012 14:57

         L’Armée ? La France n’a plus d’Armée digne de ce nom. De plus ses habitants des centres riches des grandes villes sont pour la majorité d’entre eux incapables, mentalement et physiquement, de se défendre face aux agressions, surtout depuis la fin du service militaire obligatoire et la dévalorisation constante des valeurs viriles.

         La fausse république moderne a transformé en à peine un demi siècle sa population en proie et ses nouveaux arrivants en prédateurs. Oh, pas tous bien sûr, mais la tendance est là, indéniable. Demandez-vous un instant pourquoi la France devait absolument élire un président socialiste (qui devait être DSK deux ans avant l’élection, rappelez-vous) ? Pourquoi va-t-on appauvrir une classes moyennes jalouse de son petit confort bourgeois mais bien inoffensive ? Parce qu’il faut, à tout prix, continuer de subventionner les « banlieues », les « quartiers », les « zones prioritaires ». Acheter, pour un moment encore, la « paix sociale » comme l’avait compris Rocard en son temps.

         Rappelez-vous des « émeutes des banlieues » et préparez-vous déjà aux prochaines : elles seront d’une tout autre ampleur.


      • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 4 septembre 2012 19:47

        « De plus ses habitants...sont pour la majorité d’entre eux incapables, mentalement et physiquement, de se défendre face aux agressions »

        c’est surtout que la légitime défense (article 122-5 du code pénal) n’existe plus en France ou n’est pas appliquée, voir les problèmes du bijoutier agressé ayant répliqué en tuant le braqueur et incarcéré, et ce vieux ayant blessé 2 roms venues le cambriolé...etc.
        Même les flics tirés à la chevrotine ne peuvent riposter, c’est dire l’ambiance d’impunité qui règne chez les racailles.
         


      • Inquiet 4 septembre 2012 11:09

        Jlhuss vous avez certainement raison, mais pourquoi donc, si les « déterminants sociaux » sont moins importants que les « décisions individuels » trouve-t-on justement les pics de délinquances dans les « quartiers populaires » ?


        Les gens décideraient-ils individuellement d’habiter ces quartiers pour commettre leurs actes de délinquances ?

        Bizarre non ?


        • zarathoustra 4 septembre 2012 11:37

          Si vous aviez déjà vécu dans ou à proximité d’un quartier populaire vous auriez pu constater que si la délinquance y est plus importante qu’ailleurs (en nombre de faits) elle est le fruit d’un très petit nombre d’individus multi-récidivistes donc le % de délinquants au m² n’est pas beaucoup plus élevé qu’ailleurs (question de densité de population) même s’il l’est sans doute. 


          Si le critère social était le premier mobile, ce n’est pas entre 1 et 4% des habitants de ses quartiers qui devraient se livrer à ce type d’actes mais la large majorité pour trouver les ressources alimentaires nécessaires à leur survie. Un déterminisme qui ne frappe pas plus que 5% maximum d’une population donnée n’est pas un déterminisme.

        • gordon71 gordon71 4 septembre 2012 14:19

          Si le critère social était le premier mobile, ce n’est pas entre 1 et 4% des habitants de ses quartiers qui devraient se livrer à ce type d’actes mais la large majorité pour trouver les ressources alimentaires nécessaires à leur survie. Un déterminisme qui ne frappe pas plus que 5% maximum d’une population donnée n’est pas un déterminisme.

          lumineux et imparable mais personne ne tient compte de cet argument

          le réel est secondaire

          la communication, les fables et la réalité augmentée voilà l’essentiel


        • Yohan Yohan 4 septembre 2012 15:25

          exact Zarathoustra

          Mais pour certains, c’est plus commode d’excuser les uns et de mettre en cause les pouvoirs publics. Et si l’on proposait à nos chers dealers des logements à Neuilly, Auteuil, Passy, cela contribuerait à réduire les temps de transport, non smiley

        • Castel Castel 4 septembre 2012 12:05

          Citation de l’auteur : "Il est effarant de ne pas comprendre que la priorité est la restauration de l’ordre et de la sécurité pour tous les citoyens de la République, notamment dans la cité phocéenne mais pas uniquement.« 

          Rétablir l’ordre et la sécurité n’est possible que quand il y a des mesures incitatives. S’il n’y a rien qui incite à l’ordre, le désordre ne peut que stagner ou s’accroitre. Les peines de prison font rigoler les jeunes de banlieue : les prisons sont pleines et donc les »jeunes«  »issus" de l’immigration sont en majorité relâchés, même après avoir commis l’irréparable.
          Comme chacun sait (ou presque, inconsciemment chez certains), l’immigration a joué un rôle très grave dans cette accroissement de l’insécurité. Or, tant qu’on a pas résolu le problème à la source, le phénomène ne peut que s’accentuer.


          • Anaxandre Anaxandre 4 septembre 2012 18:03

             Vous pensez sérieusement que des « mesures incitatives » suffiront encore longtemps à retarder l’éclatement déjà bien avancé de notre société ? Et quelles mesures ? Plus de « social » ? d’emplois d’esclaves sous-payés ?...

             Il est déjà trop tard : le « redressement » demanderait aujourd’hui des mesures trop radicales pour la masse des Habitants-Consommateurs élevés aux mensonges, aux sophismes de la fausse république, et seulement soucieux de conserver encore pour un temps un peu de pouvoir d’achat, c’est d’ailleurs le seul petit « pouvoir » qui leur reste...


          • gordon71 gordon71 4 septembre 2012 18:10

             Habitants-Consommateurs 


            certes vous pouvez ajouter « assistés », lobotomisés par l’état providence

            castrés qu’ils sont il leur reste quand même un droit « gigantesque »

            celui de « s’indigner » 

             smiley 

          • Castel Castel 5 septembre 2012 09:20

             « Vous pensez sérieusement que des »mesures incitatives« suffiront.... ?....Il est déjà trop tard »

            C’est ce que je disais implicitement : il est trop tard, il n’y a rien à faire. L’avenir sociologique de la France, c’est le Mexique.
            Faire la guerre aux trafiquants notamment par l’intermédiaire de l’armée, c’est faire la même erreur que le gouvernement mexicain avec les cartels de la drogue.
            Comme nous ne sommes pas dans la même situation, heureusement, n’oublions pas qu’il est possible d’arriver à quelque chose par des méthodes douces (notamment l’infiltration) mais le principe même de la France comme pays unifié et paisible est mort.


          • arobase 4 septembre 2012 12:26

            l’insécurité progresse quand les riches deviennent plus riches et les pauvres plus pauvres.

            quand certains ont trop et d’autres rien.
             au moyen age on se faisait rôtir les pieds sur les routes.

            les enfants d’ouvriers, français ou pas, qui habitent des immeubles pourris, qui voient chaque jour leurs parents se lever à l’aube pour rentrer harassés par les boulots pénibles, en plein vent sur les chantiers, et qui ne peuvent finir le mois, privés de tout....quand les vitrines regorgent de marchandises.

            ces enfants se disent qu’ils ne voudrons pas finir comme ça, avoir eux aussi leur BMW. alors ils se démerdent quitte à voler............

            mais ceux qui ont les plus belles BMW, qui habitent neuilly, cannes ou monaco, eux aussi les ont volées. 
            ils volent par milliards.
            milliards volés à leurs parents qui doivent se lever à l’aube pour rentrer harassés par les boulots pénibles, en plein vent sur les chantiers, et qui ne peuvent finir le mois, privés de tout...

            ceux là ont souvent la légion d’honneur.

            la plus grande violence et insécurité vient avant tout de l’arrogance impunie des nantis et des puissants . mais le petit bourgeois lui préfère taper d’abord sur les plus faibles, les plus pauvres. c’est plus facile.

            • Robert GIL ROBERT GIL 4 septembre 2012 14:53

              qu’on le veille ou non l’insecurité vient de la : http://2ccr.unblog.fr/2010/12/10/stop-a-linsecurite/ oculter ce probleme ne fera pas reculer l’insecurité !


            • arobase 4 septembre 2012 15:13

              et ils moinssent ces nuls ! d’un coté ils se plaignent de la corruption des élus, des entreprises, des puissants....voir plus bas les litanies de juluch et consort, et d’un autre coté, quand je les dénonce, ils moinssent !!


              d’un coté ils défendent le droit aux puissants voleurs en col blanc des quartiers sud de rouler en bmw, et en même temps ils veulent envoyer les chars contre un jeune des quartiers nord qui prétend vouloir faire pareil !! smiley

              un nid de crapauds !

            • Yohan Yohan 4 septembre 2012 15:18

              Pour une fois d"’accord avec Arobase. J’ajouterai que ceux qui contribuent à nourrir les gangs sont trop souvent des jeunes qui ont les moyens, des fils de bourges séduits par la mode de la coke, des bobos, des babas cool, sans qui la filière du shit ne prospérerait pas autant dans nos banlieues..

              Les fils de..sont attirés par le monde des racailles, Vice et Versailles... smiley

            • LE CHAT LE CHAT 4 septembre 2012 14:21

              tout est possible à Marseille des Guérini , les seuls socialos qui changent les verres de pastis en pots de vin !  smiley


            • Massaliote 4 septembre 2012 16:51

              Juluch, 30 ans ? Un peu plus : Deferre a construit le système, ses dauphins l’ont « amélioré ».


            • OMAR 4 septembre 2012 20:29

              Omar 33

              Ne vous inquiétez surtout pas, Calmos..

              Je vous ai trouvé un endroit pour votre totale sécurité : Ste-Anne...


            • illuminato 4 septembre 2012 14:01

              Prohibition ,quand tu nous tiens ;o)
              c’est quand même marrant que les gens ne fassent pas le rapprochement entre la situation actuelle et le Chicago des années 30 ,autisme ? ,hypocrisie ? déni de réalité ?aveuglement ?


              • illuminato 4 septembre 2012 14:03

                peur d’accepter de se remetre en question après 60 ans d’erreur ......


              • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 4 septembre 2012 15:06

                La french connexion version hallal.
                Quartier général : le kebab du coin,
                Les hommes de main : trois puceaux avec armes de guerre,
                Les parrains : les salafistes pourvoyeurs de drogues en tout genre.

                Même schéma, mais Bébel est devenu trop vieux et n’a plus le droit de se servir de son magnum.

                Vous pensez réellement que les dealers se laisseraient ôter le pain de la bouche comme ça, grâce à votre légalisation du cannabis ? sérieux ! un shop ça crame aussi bien qu’une école ou une salle de sport. A moins que ce ne soit un emploi aidé par notre bien aimé gouvernement, qui facilite l’intégration dans la vie républicaine (quel vilain mot).


              • illuminato 4 septembre 2012 15:17

                Qui parle du cannabis ,il s’agit de La drogue en général .
                D’autre part , oui si c’est légal ,le cannabis pouvant etre produit par tout un chacun ,sa valeur marchande ne tient qu’a son illégalité .


              • illuminato 4 septembre 2012 15:21

                « Aucun problème ne pourra être résolu avec la façon de penser qui l’a généré. » Albert Einstein


                • Loatse Loatse 4 septembre 2012 14:25

                  Bon, y’a déjà le char de juluch ! :)


                  • arobase 4 septembre 2012 15:14

                    et ils moinssent mon post ces nuls ! non que ça me dérange, mais 

                    d’un coté ils se plaignent de la corruption des élus, des entreprises, des puissants....voir plus bas les litanies de juluch et consort, et d’un autre coté, quand je les dénonce, ils moinssent !!


                    d’un coté ils défendent le droit aux puissants voleurs en col blanc des quartiers sud de rouler en bmw, et en même temps ils veulent envoyer les chars contre un jeune des quartiers nord qui prétend vouloir faire pareil !! 

                    un nid de crapauds !

                    • arobase 4 septembre 2012 21:22

                      arrête ton char, juju, tu fatigues smiley je connais Marseille ? smiley

                      j’habite bd des dames, tout en haut près de la porte d’aix, et je ne me retourne jamais quand je rentre tard le soir. pourtant on est en plein quartier arabe. jamais eu un problème, une population tranquille, des gens comme tout le monde, , des commerçants charmant etc ;
                       c’est normal puisque peuplé d’êtres humains !

                      l’histoire du parking, ça tenait à quelques merdeux que gaudin a laissé faire, ça l’arrangeait. la preuve c’est que ça c’est réglé en un jour. il pouvait le faire avant.

                      Marseille est une vile tranquille ;les histoires de règlement de comptes il y en a partout et ça laisse la population indifférente. il suffit de ne pas fréquenter certains lieu, mais c’est valable dans toutes les villes.

                      si Marseille ça fait vendre la presse tant mieux pour eux quand c’est pas des meurtres ils parlent de paresse, de pagnol, des sardines .
                      c’est comme ça depuis toujours ! avant c’était les ritals, les Corses, les arméniens, puis les pieds noirs...il leur faut des têtes de turcs
                      .
                      c’est parisien tout ça . nous on est bien ici , le soleil au coeur, et on s’en fout. 

                    • Ruut Ruut 4 septembre 2012 15:56

                      Tant que la Justice sera défaillante et que les travailleurs irons en prison pour parking gênant sur leur lieu de travail et que les trafiquants de drogue ne seront pas inquiétés, la situation sociale en France continuera de pourrir.


                      • Taverne Taverne 4 septembre 2012 16:06

                        Le taux de pauvreté varie selon les villes : de 7% (à Versailles) à 46% (à Roubaix) selon une étude du Compas (une structure associative se consacrant depuis une vingtaine d’années à la veille sociale et qui a notamment créé en 2009 l’Observatoire des inégalités territoriales). Ceci explique aussi cela...


                        • Massaliote 4 septembre 2012 16:49

                          « La suggestion incongrue d’envoyer l’armée à Marseille » Si vous habitiez Marseille, vous ne trouveriez pas cette suggestion incongrue.

                          Je ne partage pas les idées politiques de Samia Ghali mais son analyse de la situation est bonne, sa conclusion COURAGEUSE et justifiée. Bravo Samia.


                          • celui qui maugréé celui qui maugréé 4 septembre 2012 16:51

                            Sans suivre le chemin glissant des plus radicaux le fait est que pendant longtemps le crime a payé et continue à payer (crime en col blanc à coup de détournement en tout genre ou crime de plus basse extraction peu importe pour moi les deux sont une plaie).

                            Hors la base essentielle que certains magistrats oublient en ce bas monde est que le crime ne doit pas payer pas dans notre société, car s’il paie alors il n’est plus possible de montrer un exemple aux plus jeunes.

                            Comme je le dis depuis quelques temps déjà, l’étrange dualité Valls/Taubira m’inquiète c’est tout et son contraire qu’on veut nous faire gober. Tout cela manque de clarté, d’exemplarité ( et la TOUS les politiques sont concernés).

                            A quoi sert un Valls à l’intérieur si derrière la justice ne suit pas ? Sarko s’est planté en beauté mais visiblement il n’est pas le seul.

                            A ce rythme que restera t il en France ? les classes supérieures seront elles constituées de bobos, de patrons ou de malfrats ( d’autres patrons et leurs cadres en somme), les reste des gens honnête et sans patrimoine devant se contenter de subir ?

                            Une chose est certaine la dualité supposée sociale/répressive entre gauche et droite est à mon sens un carcan bien pratique qui permet de diviser la société pour mieux y régner... je vous laisse imaginer à qui je pense ( il y a du monde sur la liste).

                            A ce petit jeu là les politiques risquent fort de se bruler, la porosité récente entre des anciens de gauche voir extrême gauche et le FN est un symptôme qu’il ne faudrait pas prendre à la légère.

                            l’explication économique n’est pas suffisante, elle n’est pas à ignorer mais :

                            J’ai eu l’occasion ( dans ma jeunesse) dans les années 80 90 de séjourner dans de la famille dont une des personnes était gardienne de HLM dans un quartier tranquille de province. la situation ne s’est pas dégradée par la seule économie mais bel et bien à partir du moment ou j’ai vu débarquer certains « grands » parmi les rares délinquants qui revenaient en caracolant après des peines de prisons dérisoires suite à leurs exactions.

                            Le gros problème ici bas est la séparation quasi exclusive entre les aspect sociaux et les aspects sécuritaires. Dans ce pays on ne peut être que pour l’un ou l’autre alors qu’il faut mettre les bouchées doubles !!! Une fois de plus les dogmes nous démolissent et ce au grand bonheur des castes politiques.


                            • Castel Castel 5 septembre 2012 15:31

                              A ce petit jeu là les politiques risquent fort de se bruler

                              L’important pour eux, c’est de gagner du temps, pour qu’on ne puisse plus retourner en arrière.


                            • celui qui maugréé celui qui maugréé 10 septembre 2012 14:40

                              ils se trompent lourdement je pense ... les cours d’histoire sont ils superflus à ce point à l’ENA ?


                            • foufouille foufouille 4 septembre 2012 20:04

                              c’est sur que chercher le flag ou le reseau, ca aides vachement
                              sissi
                              les PV aussi


                              • courageux_anonyme 4 septembre 2012 20:49

                                Bien entendu, en requalifiant les agressions de policiers, de pompiers, de profs, de médecins et les dégradations de bus, d’écoles, de bibliothèques etc... en actes terroristes, ça permettrait d’expulser les binationaux multiréitérants et ça résoudrait le problème.
                                Mais personne ne veut encore en entendre parler, pourtant il y a urgence.


                                • rocla (haddock) rocla (haddock) 4 septembre 2012 21:37

                                  Marseille , ses chichis de l’ Estaque , ses panisses , vé , bonneu mèreu 

                                  fan de chichourle qui sont bonnes ces soirées au cabanon !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès