Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > L’insécurité... sociale

L’insécurité... sociale

Hier, c’était la journée mondiale du refus de la misère. Rien qu’en France, y’a du boulot. Mais nous, on réforme l’ISF...

Selon l’Insee, 6% de la population française vit sous le seuil de pauvreté, fixé à environ 600 euros par mois pour une personne seule (50% du revenu médian). Mais si l’on retient le seuil d’Eurostat (60% du revenu médian), on passe à 12% de la population. Et plus de trois millions de personnes souffrent de "mal-logement", estime la Fondation Abbé Pierre dans son rapport 2005. L’insécurité sociale touche également des personnes intégrées dans le monde du travail, puisque selon l’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale, il y a environ un million de "travailleurs pauvres" en France.
A noter, mais ça n’a évidemment aucun rapport, que dans le même temps, le ministre de l’Economie a confirmé que le gouvernement accepterait un amendement au projet de loi de finances 2006 prévoyant une exonération partielle d’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) pour les actions détenues par les salariés et dirigeants d’une entreprise. Par exemple, si vous prenez l’engagement de détenir au moins cinq ans ces actions de l’entreprise dans laquelle vous travaillez, ou dans laquelle vous avez travaillé, eh bien, dans ce cas-là, vous pourriez avoir une exonération de l’ordre de 75% de l’ISF.


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Proof OK (---.---.28.210) 19 octobre 2005 14:29

    Etant donne qu il est impossible d’arriver a Zero,sauf si on est Monegasque et que nous etions a 15% il y a 25/30 ans Quel serait aujourdhui le pourcentage normal ? Enfin en ce qui concerne le logement, vu que ce secteur d’activite manque de bras, tres forte penurie de main d’oeuvre ! a part faire venir des emigres pour construire (emigres qu il faudra loger) le probleme est insoluble ! Il est difficile de trouver une entreprise pour un travail d’une journee alors pour construire 100.000 logements par an . Hors sujet : I S F celui ci detruit des emplois donc augmente la pauvrete, nos footballeurs, artistes, chef d’entreprises de gauche comme de droite quittent ce pays d’exception !!!chaque jour !!


    • Mathieu (---.---.212.160) 19 octobre 2005 16:45

      L’ISF augmente la pauvreté, j’adore...


      • (---.---.159.76) 19 octobre 2005 23:13

        On ne prête qu’aux riches. Les avantages consentis correspondent exactement au trou de la sécurité sociale. Ils bénéficient peut-être aussi de la CMU ?


        • (---.---.159.76) 19 octobre 2005 23:14

          On ne prête qu’aux riches. Les avantages consentis correspondent exactement au trou de la sécurité sociale. Ils bénéficient peut-être aussi de la CMU ?


          • Sylvio (---.---.229.7) 19 octobre 2005 23:30

            L’ISF augmente la pauvreté, c’est bien, tu as bien les arguments complètements foireux des nouveaux mal-logés du XVIe qui n’arrivent plus à payer leur jet privé.

            Les grands patrons marchent toujours sur le même principe : nos salaires doivent augmentés car dans les autres pays ils sont plus élevés, c’est sans fin puisqu’il y’aura toujours un pays développé où des patrons sont « moins » payés, n’ont pas de « golden parachute » etc. Les députés ont eu le même argument pour doublé leur salaire il y’a 2 ans : « les autres députés européens gagnent plus que nous ». C’est plus facile quand on dirige de s’augmenté son salaire, je me vois mal dire à mon responsable : « chez mon concurents ils sont mieux payés, augmenté moi vite ». Bref... L’ISF est là car des personnes gagnent 10x le salaire d’une autre personne, pourquoi doit-il en céder pres de 50% à l’état : car c’est grâce à l’état, à sa population qu’il en ai arrivé là (grâce à la formation qu’il a suivi, aux transports, aux lois, aux aides sociales, à la santé, aux secours, etc.), c’est grâce au droit, à la justice, au droit international, aux consommateurs qu’il prospère. Mais ça au lieu de le reconnaître, certains râlent, pleurnichent de payé (les plus riches sont parfois les plus radins) un impôt plus élevé. Et certains en vont même à s’établir en Belgique pour flouer l’état, son pays et même ses origines. Ces gens là sont les pires avares, les personnes les moins reconnaissantes et pour moi, les plus détestable.

            Chacun consacre sa vie à des passions, les pompiers consacrent leur vie aux autres sans raler autant : les pompiers par exemple (mais aussi des bénévoles). Ceux-là ont une autre passion : l’argent, passion maladive (franchement il ne pense qu’à ça) qui leur donne un sentiment de puissance trop important, tant qu’ils se croient tout permis et que tous leur ai dû.

            Une personne peut gagner plus de 1000x le salaire d’une autre en France, cela signifie que même un gros village ne gagne pas autant qu’une seule personne. Socialement cela veut dire que ce village ne mérite pas autant de consommer (ou pourrait dire presque de vivre) que cette unique personne. Rien ne peut justifier un tel écart, même des dons, un travail, une réussite extraordinaire soit-elle.

            Comment peut-on en arrivé là, revient-on progresssivement au moyen age ? Va-t-on avoir une nouvelle révolution française (ou internationale) dans 50 ans ?

            Pour moi la baisse du pouvoir d’achat que l’on a en ce moment est directement lié à cette augmentation du pouvoir d’achat des grands patrons (et politiciens, footballeurs, stars, etc). On ne voulait pas des inégalites sociales des états-unis, aujourd’hui on les a rattrapés, normal c’est toujours un modèle que nous suivons avec 10 ans de retard...


            • (---.---.250.90) 20 octobre 2005 00:02

              Tout à fait Sylvio, d’ailleurs tiens, moi, dans l’entreprise où je bosse, c’est à peu près ça : il y a un facteur supérieur à 1000 entre le salaire le plus bas et le salaire le plus élevé... Du délire total ! Je ne comprends pas qu’on ne légifère pas pour limiter des trucs pareils. Les équipes dirigeantes devraient voir leur salaire indexé à la masse salariale de l’entreprise. Ainsi, le seul moyen pour le patron d’augmenter son salaire, c’est d’embaucher ou d’augmenter les salaires de ses salariés !


              • Proof OK (---.---.28.210) 20 octobre 2005 10:31

                Lorsqu on maitrise bien son sujet, et, que l’on le desir de gagner plus , il y a plein de solutions car on peut : **demissionner facilement (le patron ne vous mettra pas aux prudhommes si vous demissionner alors que vous avez ete professionnalise aux frais de l’enterprise)et trouver un job mieux paye si on s’estime mal paye par rapport a ce que l’ on cree de valeur ajoutee a l’entreprise ** S’expatrier car il y a de nombreux pays( Canada, GB, USA, Chine etc etc) ou dans certains secteurs d’activite le taux de chomage est negatif, et la jackpot toutes les cartes sont entre les mains des salaries ! **On peut creer son entreprise, en economisant un paquet de clope par jour pendant un an, on peut deja demarrer une activite. Les possibilites sont immenses, des attitudes positives entrainent des resultats positifs


                • Sylvio (---.---.242.133) 3 novembre 2005 21:32

                  Proof, je dis pas ça pour moi qui suis bien diplomé (bac+5), en cdi et ai un look bien « français ».

                  Mais ce que tu dis c’est n’importe quoi :

                  - Trouver un autre emploi mieux payé : dans mon secteur le développement web, ce n’est pas évident, des bon collegues à moi on chercher plus d’un an après la fin de leurs études, alors bon même moi avec de l’experience, je pense que je galererai pas mal.

                  - Changer de pays : pour rien au monde, je suis bien en France et je n’ai aucune envie d’aller ailleurs et je ne trouve pas ça normal de dire si tu trouves pas ici, cherche ailleurs (laissé sa famille, enmené ses gosses dans un pays dont il ne parle pas la langue, etc).
                  - Créer son entreprise : ce n’est pas donné à tout le monde, il faut avoir un certain niveau d’étude, un certain sens des affaires.

                  Pour finir, tout ça c’est deja dur pour un jeune, blanc, français, diplomé comme moi mais alors pour quelqu’un qui a plus de 45 ans (meme plus de 40), quelqu’un qui a peu de qualification, quelqu’un originaire d’une cité connue, quelqu’un qui s’appelle mohamed, ... c’est pas simple vraiment pas simple...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès