Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > L’Italie en route vers l’apartheid plagiste

L’Italie en route vers l’apartheid plagiste

lvilla"Nous vivons du tourisme, et nous ne pouvons survivre si nous ne satisfaisons pas les requêtes de nos clients, surtout ceux qui viennent ici depuis peu", estime Loretta Villa, conseillère municipale à l’urbanisme de la ville italienne de Riccione. Alors les autorités de cette station balnéaire envisagent tout bonnement de créer des plages réservées aux femmes, pour s’attirer les bonnes grâces des touristes musulmans. Le projet prévoit d’autoriser les hôtels à ériger des cloisons de bois pour séparer hommes et femmes, afin que ces dernières puissent enlever voile et longue tunique que l’obscurantisme fondamentaliste oblige à conserver en présence des hommes.

La riccione1municipalité, dans un communiqué daté d’hier, a fait savoir qu’elle était prête à adopter cette mesure immédiatement. "Nos plages sont suffisamment grandes pour répondre à ce besoin", justifie Loretta Villa. "Si nous en avions envie, nous pourrions créer une section de plage réservée aux nudistes, ce serait la même chose", plaide-t-elle encore.

Sauf que ce n’est pas de nudisme qu’il s’agit. Mais de cautionner des pratiques d’oppression de la femme,saudi_arabia1_r sur le sol même de la république italienne, en aliénant une partie de son littoral. Pourquoi ne pas alors aussi permettre à nos touristes gavés de pétrodollars d’appliquer la charia dans leur hôtel, en tranchant la main aux pickpockets, ou d’organiser des petites séances de lapidation de femmes infidèles, sur la plage justement, tiens ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.42/5   (180 votes)




Réagissez à l'article

250 réactions à cet article    


  • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 4 août 2006 11:30

    Hi Demian always right on time !

    En fait, je suis un peu surpris. Sur mon blog, un visiteur m’a dit aussi que je l’avais fait rire avec ce billet. Si humour il y a, il est cynique et grinçant. Il me vient naturellement comme mode de dénonciation, parfois désenchantée, toujours caustique, avec une bonne dose de soude. Je suis donc un soudard de la plume ! smiley


    • Kelsaltan (---.---.178.45) 4 août 2006 11:48

      Ce qui nous aurait paru totalement absurde il y a 10 ans, séparer les hommes des femmes sur une place, ne l’est plus puisque la question se pose sérieusement.

      Je pense que votre dernier paragraphe, absurde aujourd’hui, ne le sera pas forcément dans une autre dizaine d’année.

      C’est par ces petits renoncements, insignifiants mais quotidiens, que s’initient les plus grandes lâchetés.

      La frontière entre public et privé est devenue si poreuse qu’elle ne tranche plus rien et la laïcité se vide de toute substance.

      J’ai bien peur que tout ceci ne se traduise par un vote extrême en 2007.


      • Internaute Internaute 4 août 2006 13:41

        Vous voulez dire par un vote de centre-droit.

        L’extrémiste, c’est celui qui pratique l’apartheid et le retour à l’obscurantisme. Aujourd’hui les extrémistes sont à l’Assemblée Nationale et aux Conseils Régionaux.


      • RAF (---.---.111.122) 4 août 2006 11:59

        Un jour la Charia aura raison de nous !! Nous sommes comme la grenouille dans la casserole d’eau dont la température grimpe lentement, qui ne se débat pas et se laisse mourir...


        • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 4 août 2006 12:12

          Je ne partage pas votre vision catastrophiste. Il est largement encore temps de museler les tentatives intégristes d’imposer leurs points de vue. Ca passe par leur dénonciation et l’intransigeance sur les principes. Ne sous-estimez pas le nombre de gens acquis à la défense des valeurs laïques et républicaines.


        • Internaute Internaute 4 août 2006 13:43

          Vous n’imposerez plus aucune de vos valeurs lorsque vous serez devenu minoritaire dans votre pays. L’enfant de 10 ans sur qui larmoient les bonnes âmes parcequ’il risque de quitter l’école est, par sa seule présence, celui qui empêchera vos valeurs de s’exprimer.


        • Bulgroz (---.---.37.219) 4 août 2006 17:13

          Olivier Bonnet,

          Si vous dites cela, pourquoi avoir effacé mon post ?

          « Je ne partage pas votre vision catastrophiste. Il est largement encore temps de museler les tentatives intégristes d’imposer leurs points de vue. Ca passe par leur dénonciation et l’intransigeance sur les principes. Ne sous-estimez pas le nombre de gens acquis à la défense des valeurs laïques et républicaines. »

          Ce que je trouve scandaleux, c’est que vous ayez effacé mon post qui tentait, par la dérision, de demasquer l’islamisation rampante et insidieuse de la France et les débats obscurantistes dans lesquels nous sommes plongés.

          Si vous effacez les posts de Français qui ont en ras le cul de l’Islam, que reste il pour exprimer son profond désaccord ? Pourquoi faites vous le jeu de ces prosélytes, pensez vous combattre l’Islam en France tout seul ?


        • Bulgroz (---.---.37.219) 4 août 2006 17:16

          Mon post ayant été effacé, je soumets à la sagacité de tous, un autre exemple de ce qui est enseigné en France aux jeunes filles de bonne famille bien françaises.

          Il s’agit de l’importante question de la communication par téléphone et Internet entre hommes et femmes (musulmanes bien sur, les autres étant toutes des putes).

          Voilà le genre de dérision qu’Olivier Bonnet censure :

          Les questions concernant le fait de « faire connaissance » avec un frère (ou une soeur pour les hommes) par le biais d’Internet ou par téléphone sont toujours aussi nombreuses, et il semble bien que ce soit une des grandes portes du Diable à notre époque pour tenter une jeunesse ignorante et noyée dans les passions et les turpitudes.

          En islam la question est pourtant claire.

          S’il n’y a pas de lien de sang (mère, sœur, tante...) ou d’union par le mariage (épouse, belle-mère, filles de l’épouse...) hommes et femmes restent étrangers les uns pour les autres, et il n’est pas permis de parler si ce n’est pour une nécessité et un besoin bien précis, tout en respectant les règles religieuses de bienséance.

          L’imam Ibn Daqîq Al-‘Id nous montre qu’il y a une manière simple de voir si l’on est dans le péché et qui est celle énoncée par le Prophète lorsqu’il dit : « Le péché est ce qui amène en toi la gêne et que tu détesterais que les gens sachent. » (Muslim)

          Si tous ceux qui font des « rencontres » sur Internet sont dans le licite pourquoi se cachent-ils de leurs parents, leur famille et leurs frères ?

          Pourquoi tous ces secrets, ces codes et ces discussions nocturnes ?

          « Une fourmi noire, sur une pierre noire, dans la nuit noire, Allah la voit. »

          Pire encore, certaines personnes noyées dans le péché et l’ignorance ne voient même plus le mal et c’est ce que dit shaykh Al-‘Uthaymîn en explication de ce hadith :

          « Quant aux pervers, les péchés n’amènent aucune gêne en eux, et ils ne détestent pas que les gens sachent ce qu’ils font. Plus encore, certains se vantent dans ce qu’ils commettent comme perversité.

          Mais le Prophète nous parle ici de celui qui est sur la voie droite et qui, s’il commet un péché, est gêné et déteste que les gens le sachent. Cette balance qu’a cité le Prophète ne concerne que les gens de bien. ».

          Et comme toujours, le pécheur qui n’est pas sincère envers Allah justifie son acte par faux argument religieux, et ici c’est le mariage ! Tous cherchent « l’âme sœur », « le prince charmant »...

          Par Allah ! Quelle est la femme pieuse qui voudrait pour mari un homme qui discute avec des femmes sur Internet ?

          Est-elle si sotte pour croire qu’elle est la première avec laquelle il discute et fait du charme ? Est-elle si sotte pour croire qu’elle est la dernière avec laquelle il discute ?

          Tel le charognard, sa technique est rodée et son discours déjà tout prêt... Par Allah ! Quel est l’homme pieux qui voudrait d’une femme qui se dévoile aux hommes sur Internet ?

          Est-il si bête pour croire qu’elle ne parle qu’avec lui ? Est-il si bête pour croire que c’est lui qu’elle attendait ? Est-il si bête pour croire que tout cela cessera après le mariage ?

          Lorsqu’il laissera son épouse (ou inversement) seule devant l’ordinateur que se passera-t-il ?

          Le Prophète ne dit-il pas : « Le diable circule dans l’homme comme le sang dans les veines » ?...

          Shaikh Al-Albani aime à citer, pour montrer le chemin vers l’illicite, le grand poète égyptien Shawqi qui dit : « Un regard, puis un sourire, puis un salam, puis une parole, puis un rendez-vous, puis une rencontre. »

          Nous avons déjà traduit des paroles de savants à ce sujet dans plusieurs articles, notamment « Ce que l’on peut voir de la femme » et « Les dangers de la fornication ». Mais le rappel profite aux croyants, donc proposons ici une discussion avec shaykh Al-Albânî à propos des conversations téléphoniques entre hommes et femmes.

          - Intervention d’une personne avec Shaykh Albânî -

          Shaykh Albânî : oui

          Interrogateur : As-Salâmu ‘alaykum

          S : Wa ‘alaykum as-salâm wa rahmatullah

          I : Shaykh Albânî est-il là ?

          S : Il est avec toi.

          I : Très bien, si vous le permettez shaykh, j’ai quelques questions à vous poser.

          S : Vas-y.

          I : M’est-il permis de parler au téléphone avec la femme que j’ai demandé en mariage ?

          S : Le contrat de mariage a-t-il été établi ou pas encore ?

          I : Pas encore.

          S : Cela n’est pas permis.

          I : Cela n’est pas permis ?

          S : Cela n’est pas permis.

          I : Très bien. M’est-il permis de lui rendre visite et de m’asseoir avec elle en présence d’un mahram ?

          S : Si c’est en présence d’un mahram et qu’elle se présente devant toi totalement voilée (jilbab et hijâb) de la même manière qu’elle s’habille pour sortir dehors, cela est permis, sinon non.

          I : Et elle peut dévoiler son visage ?

          S : Oui, si c’est uniquement le visage.

          I : Seulement le visage ?

          S : Et elle ne doit pas porter de robe ornée, courte ou d’autres choses de ce genre.

          I : Très bien. Concernant l’assise avec elle, de quoi ai-je le droit de lui parler ?

          S : Tu ne dois lui parler que de choses que tu dirais à d’autres qu’elle.

          I : Très bien. Si elle me demande une photo, puis-je la lui donner ?

          S : Et si toi tu lui demandais une photo ?

          I : oui ?

          S : Et si toi tu lui demandais une photo ?

          I : Qu’y a-t-il ?

          S : Est-ce permis ?

          I : Non.

          S : Et ma réponse est non !

          I : Votre réponse est non ?

          S : Non et non.

          I : Et pourquoi ?

          S : Pourquoi ?! Pour les mêmes raisons qui t’amènent à dire qu’il ne t’est pas permis de lui demander une photo.

          I : D’accord.

          S : Tu as compris.

          I : Oui.

          S : Si tu as compris, applique-le.

          I : Parfois shaykh, on peut être contraint à lui téléphoner, cela est-il permis ?

          S : Je ne pense pas qu’il y ait de nécessité à cela.

          I : Par exemple, je peux lui téléphoner pour lui dire que je viendrais lui rendre visite à telle heure.

          S : pourquoi lui rends-tu visite ? Quelle est la différence entre elle et d’autres ?

          I : Donc il ne m’est pas permis de lui rendre visite ?

          S : Mon frère ! Dans ta parole, quelle est la différence entre elle et d’autres ? Pourquoi lui rends-tu visite ? Tu dois la voir en présence de son tuteur.

          I : En présence de son tuteur ? Mais il sera là !

          S : Tu dois la voir en présence de son tuteur, si vous êtes d’accord pour que tu viennes la voir et qu’elle te voit, (cela est permis). Mais que tu lui rendes visite, non !

          I : Même après être venu demander sa main, il n’est pas permis de lui rendre visite ?

          S : Après la demande en mariage ?

          I : Oui.

          S : Mon frère ! Elle est toujours une étrangère pour toi, jusqu’à ce que vous fassiez le contrat de mariage. I : Merci, qu’Allah vous récompense par un bien shaykh.

          S : Toi aussi.

          I : Qu’Allah vous anoblisse.

          S : Qu’Allah te protège... Salâmu ‘alayka

          I : As-Salâmu ‘alaykum

          S : Wa ‘alaykum as-salâm wa rahmatullah.


        • Moi l’arabe l’algérien le musulman (---.---.246.240) 4 août 2006 17:18

          Bienvenue Bulgroz, je voie que votre écriture s’enrichit d nouvelles phrasologies racistes et islamophobes insuportables...Enfin comme d’habitude quoi !! Oseriez vous dire la même chose ou même le millième de mes frères juifs ou chrétiens !! Du reste le désaccord ou le contentieux ou le litige ne dispense pas de l’éducation...Allez y molo tout de même vous ne faites plus rire...


        • ka (---.---.30.12) 4 août 2006 17:41

          Je vois Bulgroz que tu mets toujours autant de coeur à discréditer les musulmans. Mais oui Bulgroz on connaît ces interdictions mais parfois tu sais on ne le respecte pas. Moi même j’ai souvent pêché en discutant avec des individus de sexe masculin oulala je suis une mauvaise musulmane, et je gouterais sûrement à quelques flammes de l’enfer, mais bon je sais que Dieu est miséricordieux et puis je n’ai jamais tué et la dernière fois que j’ai volé quelque chose ça remonte à mon enfance ça devait être un malabar dans une épicerie, depuis je n’ai plus jamais volé, tu vois ça équilibre avec mon péché de parler avec les garçons.


        • Jojo2 (---.---.14.57) 4 août 2006 23:04

          Les musulmans se discréditent tous seuls. Ils n’ont besoin de personne.

          Le site en question est affligeant.


        • Olivier Bonnet (---.---.74.19) 5 août 2006 03:09

          Je n’ai rien censuré du tout moi !


        • Moi l’arabe l’algérien le musulman (---.---.162.80) 5 août 2006 09:04

          Oui je m’excuse effectivement j’ai fait de mauvaises manip avec le clavier, et vous ai accusé de censure , ce qui est faux : je m’en excuse sincèrement. Du reste votre article était trés interressant mais comme toujours pour les articles de ce type, il y a toujours des manifetations anti musulmanes et je le regrettes, j’aurais tout aussi régrétté des manifestations anti religieuses pour une confession quelconque. Excusez moi M. BONNET de nouveau


        • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 5 août 2006 10:42

          Pas de problème, vous êtes excusé.


        • Moi l’arabe l’algérien le musulman (---.---.162.80) 5 août 2006 10:45

          Merci ...


        • Moi l’arabe l’algérien le musulman (---.---.162.80) 5 août 2006 10:57

          Ce que vous dites est complètement faux ! Tout le monde peut entrer dans une mosquée avec pour seule contrainte de se déchausser comme à l’église on enlève son couvre chef ! Quand à l’apartheid culturel là aussi vous avez tout faux je ne vais en faire la démonstration j’ai déja l’impression que je connais vos réponses ! Quand à la mosquée de Casa, c’est leurs affaires et je doute que les marocains soient à 10 euros prés...Je suis parti visiter à Lisieux La cathédrale, j’ai été stupéfait des affaires qui s’y faisaient !! des cierges à 250 Euros s’il vous plait ! Arrétez vos fantasmes on vous aime malgré tout !! Pardonnez leurs Seigneur ils ne savent pas ce qu’ils « disent » !


        • Moi l’arabe l’algérien le musulman (---.---.162.80) 5 août 2006 11:37

          Je persiste et signe, vuos avez tout faux ! je regrette votre entêtement, je ne suis pas là pour vous contredire mais pour dire ce que je sais, ce que je voie et ce que j’ai vécu !! Pour la petite histoire je ne suis jamais allez au Maroc, qu’ils appliquent des double tarifs (c’est encore un mot arabe) ne m’étonnent pas. Je puis vous assurer que les mosquées en Algérie que je connais par coeur, comme les églises par ailleurs, n’appliquent aucun tarif aux « non-musulmans », pour votre gouverne les cierges à 250 euros sont hauts d’une vingtaine de cm !!! Bon maintenant si c’est obligatoire au Maroc cela n’implique pas que ca l’es dans le monde entier, et si vous n’étiez pas prêt de vos sous vous auriez pu voir de superbes architectures mauresques...Comme celles qui se trouvent à Grenade à l’Alhambra (encore un mot arabe qui veut dire Rouge, l’architecte arabe ayant été assassiné par un croisé, le sang ayant coulé sur les plans la mosquée fut appelée « Mosquée Rouge...Al Hambra » !!! Pour fnir je vous promets n’avoir jamais vu de galeries commerciales dans une mosquée, on ne doit pas être sur la même planète !! Fut ce le cas, et alors.. ??


        • zorba le grec (---.---.106.17) 15 août 2006 07:02

          je suis d’accord


        • jean (---.---.255.244) 23 août 2006 14:53

          « Quant aux pervers, les péchés n’amènent aucune gêne en eux, et ils ne détestent pas que les gens sachent ce qu’ils font. Plus encore, certains se vantent dans ce qu’ils commettent comme perversité."

          smiley


        • miaou (---.---.143.108) 4 août 2006 12:00

          Félicitations, Mme Loretta Villa.

          Vous fournissez à l’ensemble de la droite de la droite européenne, qui n’en demandait pas tant, quelques arguments supplémentaires pour conforter leurs thèses. On finit par se dire que PDV, avec son thème de l’islamisation rampante, n’a pas tout à fait tort.

          Si « A Rome, faisons comme chez les Romains », cela signifie que les Romains ne sont plus les mêmes.


          • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 4 août 2006 12:09

            Pas besoin d’être villériste pour rejeter cet intégrisme, de même que les autres, et rester ferme et intransigeant sur les chapitres de la liberté, de la laïcité et de la démocratie. La république plus forte que les fanatismes !


          • miaou (---.---.143.108) 4 août 2006 14:38

            « Pas besoin d’être villériste pour rejeter cet intégrisme »

            A priori, non. Malheurement, les autres, on ne les entend pas trop sur ce sujet. Au contraire, entre Mme Aubry (véritable précurseuse de Loretta Villa avec ses piscines lilloises) et M.Raoult qui veut rétablir le délit de blasphème, nous sommes certes entre gens de bonne compagnie, mais un peu déphasés. (pour ne pas dire autrement plus dangereux que PdV)

            D’ailleurs, même sans faire partie de ses affidés, je reconnais M. de Villiers le droit d’avoir parfois (comme tout le monde) de bonnes idées. Quelque part, Nicolas Sárközy de Nagy-Bócsa me semble plus inquiétant.


          • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 4 août 2006 14:44

            Nous sommes en cela d’accord, Sarko ayant infiniment plus de chances de parvenir au pouvoir... Et sa politique est clairement communautariste.


          • miaou (---.---.143.108) 4 août 2006 15:13

            « Bien sûr La mecque , le Vatican, les culs bénis , les neu-neu, et tous les sectataires du tiroirs caisse se retrouvent unis , soudés , dans n’importe quelle hypocrisie »

            « Attention messieurs à ne pas mélanger musulmans et islamistes. Merci. »

            Donc, le politiquement correct de mise aujourd’hui permet qu’on mette l’Islam et le christianisme dans le même tonneau, mais refuse de considérer que l’islamisme est un problème de l’Islam.

            D’aébord, une évidence, tout islamiste est musulman (rappelons pour les coupeurs de cheveux en 4 que tous les islmaistes ne sont pas des terroristes ; faut-il avoir envie de les fréquenter ?). Par ailleurs, si on lit correctement le Coran (que soit la façon dont on le lit), il devient vite évidant qu’un musulman dit modéré ne respecte pas les préceptes de sa foi.

            Une fois pour toute, cessons l’amalgamme islamophobie=racisme (tout aussi pernicieux que arabes=musulmans, par exemple) L’Islam n’est pas une couleur de peau, mais un système doctrinal (avec une partie juridique qui peut prétendre concurrencer les législations nationales) que l’on peut analyser, discuter et rejeter : l’apostasie est (encore) autorisée dans les pays occidentaux.


          • Senatus populusque (Courouve) Courouve 4 août 2006 15:17

            La conjugaison correcte est :

            j’amalgame, tu amalgames, etc.

            Gamme est un terme de musique.


          • Moi l’arabe l’algérien le musulman (---.---.246.240) 4 août 2006 15:21

            Al malgama (latin emprunté à l’arabe)


          • Rocla (---.---.52.127) 15 août 2006 08:17

            Donc pour de belles gammes,f’ aut l’ amalgame des fusions de façon à pouvoir introduire le ballet de Faust dans l’ Ouverture de Carmen,des belles dames.

            Rocla


          • bj33 (---.---.206.205) 4 août 2006 12:16

            Je ne sais plus si c’est Marx ou un autre qui avait dit que les capitalistes vendraient la corde avec laquelle on allait les pendre, mais la je crois qu’on est en train de mettre en place les lois qui modifieront sérieusement notre mode de vie et ce, pour de l’argent.

            Business, business. La laîcité et la démocratie, ca pourrait peut etre venir en supplémnet....


            • (---.---.208.137) 4 août 2006 12:43

              Il n’est sûrement pas plus Docteur que vous et moi...

              Mais les énormités qu’il nous sort ne sert bien évidemment sa cause....


              • wrisya (---.---.231.251) 4 août 2006 12:49

                Bonjour

                La création de Plages Halal... ! Comment dire... Entre le perplexe et l’absurdité, entre le n’importe quoi

                Ce qui se passe en Italie c’est simplement parce qu’aujourd’hui je vous apprends rien c’est l’argent qui fait tourner le monde et ceux qui iront dans ces plages « halal » eh bien vu ce que l’Italie va investir, ça m’étonnerai pas que ce soit réservé à une élite hallalisé : les Saoudiens et autres Emirs qui vont dépenser des milliers de dollars (si c’est pas des millions) juste pour satisfaire leurs lubies idéologiques. Ca n’a rien à voir avec la relgion. Et demander à avoir des plages « hallal » en France, je trouve ça absurde pour ma part : est-ce qu’il faudra alors avoir une police hallal pour surveiller ces plages et décrété qui, parmi les musulmanes, peuvent ou non entrer comme s’il s’agissait d’un sanctuaire ?? N’importe quoi ! En tant que musulmane, moi perso j’aimerai bien aller à la plage de la manière qu’il me sied. Maintenant, si ça me gêne de voir les gens à poil : je peux aller ailleurs à la montagne, ou même pas !! ou bien encore prendre mes vacances à l’étranger (y’a de très belles plages détouristisées au Sénégal !!!!).

                Aujourd’hui le Hallal est devenu un enjeu commercial et marketing majeur : ya qu’à voir la Rencontre internationale sur le marché hallal tous les ans. Y’a du fric à se faire, c’est tout. Les gens utilisent la religion pour tout et n’importe quoi... et surtout par les temps qui courent : N’importe quoi. Ceci dit un peu ma claque de ces gens complètement fanatisé par la paranoia ambiante sur l’islam (qu’ils confondent bien souvent avec les musulmans)

                Tiens, si qqun a un tuyau pour du Porc Hallal, moi j’suis partante !

                PS : Monsieur, comment font vos enfants à l’école, en bas de chez elles, au supermarché, au marché, devant la télé, dans la rue, en voiture... VU que c’est mixte ??? Pourquoi ne pas les envoyer faire un tour dans l’île de ces gens perdus, vous savez bien, les « Lost » après tout, là bas au moins, elles seront à l’abri de toute mixité.


                • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 4 août 2006 13:32

                  Mais qu’ils aillent donc au diable, en invoquant leur ciel !


                • Rocou (---.---.169.1) 4 août 2006 14:20

                  « La création de Plages Halal... ! Comment dire... Entre le perplexe et l’absurdité, entre le n’importe quoi »

                  Je ne trouve pas cela choquant en soi. Il y a certainement beaucoup de femmes qui se privent de plage par pudeur.

                  Par contre, ce qui est scandaleux c’est que la décision soit prise par la collectivité sur une plage publique, c’est à dire qui est censée « appartenir » à tous.

                  Cet exemple met une fois de plus à mal la fallacieuse notion « d’intérêt général » et surtout celle de « bien public » qui ne veut décidément rien dire du tout.

                  Il est évident qu’on ne peut pas « partager » une plage en fonction de la façon de vivre de chacun, il n’y aurait pas assez de place. Il est également illégitime d’attribuer et d’interdire une plage en fonction du résultat des élections.

                  Il s’agit encore d’un problème de gestion de la rareté que la collectivité est -par définition- incapable de résoudre sans créer des inégalités et de la discrimination


                • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 4 août 2006 14:46

                  Pas sûr qu’il s’agisse de plages publiques, puisqu’il est question de donner l’autorisation aux hôtels de pratiquer cet apartheid.


                • Rocou (---.---.169.1) 4 août 2006 15:41

                  Dans ce cas, pourquoi s’offusquer ? C’est privé, les propriétaires font ce qu’ils veulent. Ce qui serait alors encore plus scandaleux, c’est que la collectivité s’immisce dans des affaires privées. Ce qui est gênant c’est cette notion « d’autorisation », comme s’il était par nature interdit d’inviter qui l’on veut chez soi.

                  Cela dit, je pense qu’il s’agit vraisemblablement de plages publiques sous concession, la pire de toutes les solutions (accaparement de biens publics par des intérêts particuliers) mais qui justifierait la prise de position de la collectivité sur un bien qui lui « appartient ».


                • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 5 août 2006 15:40

                  Il est clair qu’une concession publique d’une plage publique ne fait pas du service concédé à une entreprise pivée un service privé et qu’un cahier des charges public doit imposer des règles compatibles avec l’intérêt dit général qui, seul, peut justifier un telle concession..


                • Darkfox (---.---.141.125) 4 août 2006 12:53

                  En tout cas il est interessant de noter que c’est une femme qui prend cette décision. J espère qu elle ne se plaindra pas si on revient en arrière. Pas le droit d ouvrir un compte banquaire sans l accord de son mari, de travailler sans son accord ou l accord de son père , bref au fourneau et à faire des gamins. C’était ça chez nous il y a 100 ans. Je trouve domage de voir que nous devons nous adapter à un invité et lorsque l on se rend à l étranger nous devons nous plier au coutume locale.

                  En tout ça fait froid dans le dos...


                  • wrisya (---.---.231.251) 4 août 2006 13:08

                    Bonjour,

                    Darkfox dit : « Pas le droit d ouvrir un compte banquaire sans l accord de son mari, de travailler sans son accord ou l accord de son père , bref au fourneau et à faire des gamins. » Ah bon ?? Je comprends pas comment on peut dire de pareils inepties sans manifestement connaître son sujet. Alors, petit cours de remise au point : Pour votre gouverne, la femme musulmane peut travailler, ouvrir un compte bancaire, étudier avec son accord A Elle ! Ou la la, mais dîtes moi quelle révolution !!! Enfin, je mettrais ça sur la base de votre ignorance manifeste (pas de votre faute) mais de grâce ne confondez pas l’idéologie culturelle des agissements d’une communauté (malheureusement c’est vrai, certains sont vraiment arriérés chez les musulmans) avec les préceptes d’une religion parce que là ça n’a rien à voir, mais franchement pas (enfin je vous apprends rien).

                    Darkofx dit encore « Je trouve domage de voir que nous devons nous adapter à un invité et lorsque l on se rend à l étranger nous devons nous plier au coutume locale. »

                    Alors ça, j’ai jamais compris cet argument à deux balles : où dans les pays à majorité musulmane à part ptet en Iran, Arabie Saoudite, Yemen (OK, on a fait mieux niveau tourisme de masse) êtes vous obligé de vous plier aux coutumes (surtout vestimentaires puisque c’est de ça qu’il s’agit) de qui que ce soit ?????????!!!!!!!


                    • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 4 août 2006 13:30

                      Sans vouloir polémiquer, il est de bon ton, lorsqu’on se rend ne serait-ce qu’au Maghreb, par exemple, de ne pas se balader à moitié à poil dans les souks. Et c’est normal. Mais pas d’importer chez nous des comportements obscurantistes. Sans justifier un glissement idéologique qui ferait passer TOUS les musulmans pour d’ignoble oppresseurs fanatisés, la réalité étant heureusement toute autre. Et les musulmans modérés ont du reste besoin de la réprobation des laïcs à l’égard de leur co-religionnaires bas-du-front.


                    • Senatus populusque (Courouve) Courouve 4 août 2006 14:50

                      « les musulmans modérés ont du reste besoin de la réprobation des laïcs à l’égard de leur co-religionnaires bas-du-front. »

                      Les athées d’origine maghrébine (si, si, il y en a) aussi !!


                    • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 4 août 2006 13:30

                      Ben, finalement, je ne sais pas si bulgroz sera d’accord avec moi, mais je trouve qu’en France, on ne s’en sort pas si mal que ça ! Vous imaginez ce type de plages en France ????

                      Bon, remarquez, ça risque pas : les émirs du pétrole ont quasiment tous leur hôtel particulier sur la plage, qu’ils font parfois construire avec des permis douteux... Donc ils peuvent faire ce qu’ils veulent sur leur coin de sable. Mais, là, on dépasse vraiment les bornes... Bon, ben, si des intégristes trouvent les lois françaises sur le voile trop contraignantes, ils peuvent aller en Italie... (ça va faire plaisir à scipion, tiens !).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès