Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > L’odieuse exploitation des enfants pour la mendicité

L’odieuse exploitation des enfants pour la mendicité

Cette semaine, un réseau de trafic d’enfants a été démantelé en France. L’information a été largement relayée par les médias. Pour résumer, des enfants étaient revendus avec l’assentiment de leur mère, la transaction était réalisée au sein de la communauté des gens du voyage. Il n’était pas fait état, a priori, de mauvais traitements, mais de situations de profonde misère. Il ne faut pas faire d’amalgame dans cette affaire, ni la généraliser. Certaines questions troublantes se posent néanmoins.

Le Courrier des Balkans fait état du sujet des Tziganes qui fuiraient la misère et qui souhaitent s’établir dans les pays les plus riches de l’Union européenne. Il est fait état de cas avérés de mendicité forcée, et d’enfant exploités.

Quiconque a vu, dans nos capitales, des enfants en bas âge dans les bras d’un adulte qui mendie, a pu constater qu’ils restent immobiles durant des heures... sans pleurer ! Comment peuvent-ils rester calmes ? Sont-ils drogués ? Sont-ils contraints ? L’utilisation d’un enfant, dans le but de mendier, est sans conteste une forme de maltraitance, la plus odieuse qui soit, et qui mérite d’être interdite et sévèrement sanctionnée.

Concernant ce réseau qui a été démantelé, il convient peut-être de ne pas dramatiser. Mais il faut rester vigilant, car l’exploitation des enfants est une question trop grave pour être sous-estimée. En Europe, nous sommes concernés par ce problème.


Moyenne des avis sur cet article :  3.6/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • julialix (---.---.177.71) 20 octobre 2005 23:05

    Oui bien sur !

    Mais il ne faudrait pas oublier, nous européen bien pensant, que pour bien nourrir ses enfants, il faut un travail décent !


    • (---.---.173.151) 21 octobre 2005 08:47

      Je pense que l’information serait complète si une enquête était réalisée pour connaître les acheteurs au bout du circuit. D’après ce que je comprends, les gens du voyage ne seraient que des intermédiaires


      • (---.---.234.174) 23 octobre 2005 01:26

        Bonnes questions, au sujet des enfants qui mendient avec leurs parents : « Comment peuvent-ils rester calmes ? Sont-ils drogués ? Sont-ils contraints ? » Je pense que si c’était le cas, la police l’aurait affirmé ; on connait bien l’efficacité de la police à l’égard de ces personnes, et y compris de certaines entreprises de conseil en sécurité. Je pense donc que non. Autrement, je suis très sceptique sur « l’utilisation des enfants pour la mendicité ». La Cour de Cassation a confirmé l’arrêt d’appel, qui lui même allait dans le même sens que le jugement en première instance d’une mère poursuivie pour mendicité avec son enfant. Il ne s’agit pas d’« utilisation », mais de garde d’enfant pendant qu’on mendie. En effet, je pense qu’il est difficile à ces parents de payer des babysiters.


        • gavali (---.---.98.184) 31 octobre 2005 10:31

          1) les petits qui tètent leur mère en général ne tetent pas une voisine 2) le rapport mère/enfant dans le monde rrom est très fusionnel. Les mères n’aiment pas laisser le gosse dans un bidonville (que les Français ne voient pas ou regardent avec indifférence)et préfèrent le garder dans leur bras.3)vous avez fait des tests ADN pour savoir si c’étaient leurs vrais enfants ?4) le seul vaccin contre la mendicité c’est éradiquer la misère


          • (---.---.219.111) 31 octobre 2005 11:53

            Tout parisien a déjà vu un enfant dans le bras d’un adulte qui mendie. Au-delà de dire qui mendie ainsi et si c’est ou non une alternative à la misère : La question qui dérange est « COMMENT, pourquoi l’enfant reste t’il longtemps presque sans bouger, sans crier, sans pleurer ? » Doit-on fermer les yeux sous prétexte que « c’est la misère qui...etc » ?


            • ninja (---.---.227.29) 31 octobre 2005 13:49

              j’ai vu des soit-disants méres dans le métro par canicule effroyable utiliser leurs enfants pour mendier, aujourd’ui on a les moyens de ne pas faire d’enfants , la génération adulte dans les années 1970 a pas mal lutter pour ce droit, alors quand on aime on ne fait pas souffrir !!!!


              • j-p (---.---.246.215) 31 octobre 2005 18:52

                on a pas le droit de mendier avec un bébé juste pour attendrir le passant


                • gavali (---.---.84.187) 1er novembre 2005 09:32

                  je voudrais savoir ce que vous avez à reprocher à mon commentaire sur les mères qui mendient avec leurs enfants, contenait-il quelque chose qui vous a déplu ?


                  • mizushima 26 novembre 2008 20:37

                    Je ne penses pas que la préoccupation des "familles" qui exploitent des enfants soit de " bien nourrir les enfants" et avoir "un travail décent" puisque le travail justement est de se servir d’un enfant pour attirer l’attention des passants ou des voyageurs des transports en commun, dans certains cas le travail est fait par l’enfant seul comme on en voit dans le métro à Paris.

                     

                    Si la justice ne qualifie pas ça de "utilisation des enfants pour la mendicité" c’en est pourtant, une femme qui porte un enfant pour mendier le fait avant tout pour attendrir les personnes pour les inciter à donner.

                     

                    Cette forme de mendicité n’est pas le fait de la misère, les adultes ne sont pas pauvres, voire même bien habillés, sans oublier pour les femmes les divers bijoux habituels. Cette forme de mendicité est un business bien organisé, j’ai vu dans le métro à Paris une mère - de souche ethnique d’Europe de l’est - envoyer un enfant d’environ 2 ans mendier ; l’enfant refuse d’abord, la mère se fâche et l’enfant fini par obéir. Ça n’est pas parce que la mère « n’aiment pas laisser le gosse dans un bidonville » qu’elle l’a amener dans le métro, c’est pour le dresser, c’est du dressage comme pour un chien. L’enfant qui reste sage pendant des heures dans les bras d’un adulte n’est pas drogué, il est dressé pour faire ça. Et dresser un enfant pour le faire mendier est en effet une preuve évidente de la relation fusionnelle et des sentiments d’une mère pour son enfant, je n’ai jamais vu un de ces enfants téter sa mère en public.

                    J’ai même vu pire, une femme assise dans les escaliers d’accès au quai du métro, qui portait un enfant endormi et qui l’a secouer pour le réveiller et le faire pleurer et ainsi « attendrir le passant » c’était insupportable comme scène.

                     

                    « ne pas faire d’enfants » n’est donc pas la préoccupation ici bien au contraire, l’enfant est une marchandise exploitable.

                     

                    Ces personnes ne vivent pas dans des bidonvilles mais dans des caravanes tractées par des grosse voitures haut de gamme.

                     

                    Il y a apparemment une confusion entre la vrai misère des pays pauvres et l’exploitation mafieuse organisé des enfants.

                     

                    Quand je vois soit un enfant seul soit un adulte portant un enfant ou accompagné par un enfant mendier dans le métro, j’ai envie de crier :

                    « L’exploitation des enfants est un crime contre l’humanité ! »

                     

                    Maintenant ça ne remet pas en cause le pourquoi ces personnes ont quitté leur pays, sont-ils eux-même exploités ?

                     

                     

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès