Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > L’oligarchie-système contre le système fonctionnel

L’oligarchie-système contre le système fonctionnel

Le système fonctionnel est tout ce qui nous permet de vivre dans un espace de civilisation.

Que ce soit via l'UE, la BCE, le FMI, l'OMC, ou bientôt l'accord de libre échange UE USA, c'est ce système qui est mis à mal, jusqu'à sa totale destruction par le système oligarchique.

Ce sont là les vrais organisations anti-système !

Tout ce qui est utile dans notre vie, l'éducation, la santé, le transport, la culture, la langue, la justice, la sécurité, l'énergie, l'eau, ne dépend pas directement de nous.

Nous pouvons y avoir une part, plus ou moins grande selon nos moyens, mais la mise à disposition de ces éléments dépend davantage du degré de civilisation auquel nous appartenons que de nous mêmes.

Aujourd'hui, c'est justement ce qui est attaqué. Mais non par des rebelles hostiles, au contraire, par ceux qui devraient favoriser le bien être général, par les dirigeants eux-mêmes, pour le compte du club dont ils sont les valets, l'oligarchie financière.

Les attaques sont nombreuses, systémiques, répétées, soutenues à la fois par des considérations économiques, dont le dette est l'aiguillon le plus meurtrier, mais aussi par l'idéologie selon laquelle la liberté passe nécessairement par celle des possédants.

Derrière la concurrence libre et non faussée de nos traités européens, il faut voir la jouissance libre et non faussée de l'oligarchie, qui n'accepte pus aucune limite à sa liberté désormais infinie.

Que cela détruise les fondements même de la civilisation, que cela soit contraire aux droits de l'homme, qui pour s'exprimer a besoin de vivre, donc dans la dignité, cela ne les touche pas.

Par contre, cela signe l'effondrement du système fonctionnel, celui dont nous sommes, que nous le voulions ou non, dépendant.

Que ce soit dans les hôpitaux, dans les trains, dans les avions, dans les automobiles, dans les maisons, ou même sur le trottoir, nous dépendons du système fonctionnel, et son abolition est notre défaite, car alors seuls quelques nantis pourrons circuler, se soigner, vivre, sans crainte pour eux et leurs familles.

Cette abolition anti-systémique, ce refus de la liberté de la population à vivre décemment, cette destruction programmée telle que nous pouvons la voir en Grèce ou à Chypre et qui va être suivie par d'autres, c'est ni plus ni moins qu'un crime.

Que le président-poire, comme le nomme élégamment ce site, continue son discours comme si tout allait bien, aux ordres du capital financier, dont le but ultime consiste à l'accaparement sans fin, ne doit pas nous faire illusion.

Pendant ce temps, les accords de libre échange avec les USA continuent, alors que ce pays n'est en rien respectueux ni de sa propre population, ni bien sûr celle des autres. De fait, il est évident que la démocratie ne sert qu'à nommer des pantins aux ordres des oligarchies financières et néo-indutrielles.

Entre la surveillance des réticents et la mise en place de l'abolition systémique, notre place est certes faible, mais également absolument nécessaire. Non pas peut-être pour aujourd'hui, mais pour que le souvenir du possible ne disparaisse pas avec la seconde chute de Rome.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • mac 16 juillet 2013 09:47

    Le système oligarchique n’est pas contre le système fonctionnel, il le pille exactement comme il pille les ressources naturelles c’est à dire dans le but d’en tirer profit sans limite et à très court terme.
    Le résultat de tout ça c’est que notre système occidental risque fort de finir comme l’île de pâques c’est à dire vidée d’une partie des ses ressources et de sa population.


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 27 juillet 2013 18:02

      CE N’ EST PAS EN METTANT DES BANQUIERS COMME DRAGHI ( ex goldmann sachs...) A LA BCE au FMI

      Qu’on risque de s’en sortir

      MEME LES SOCIALOS CAVIAr ONT LEUR BANQUIER PASCAL LAMY .......CHANTRE DE L ANTI TAXE TOBIN ET DE L AGCS (privatisation a tout crin....)

      DROITE LANGOUSTE= GAUCHE CAVIAR


    • Peretz1 Peretz1 16 juillet 2013 10:28

      "De fait, il est évident que la démocratie ne sert qu’à nommer des pantins aux ordres des oligarchies financières et néo-industrielles." C’est vrai en partie, parce que notre Constitution l’a instauré. Sur www.citoyenreferent.fr, je montre qu’on peut améliorer suffisamment les choses en supprimant l’oligarchie actuelle. Malheureusement pour longtemps ça restera sur le papier, car ces oligarques ne se laisseront pas faire.


      • lambda 16 juillet 2013 11:36

        L’oligarchie existe parce qu’elle a des serviteurs

        Ses serviteurs sont les élus au pouvoir aidés par les médias qui appartiennent à l’Oligarchie (la boucle est bouclée) et ont existence légale par le miracle d’un bulletin de vote

        A quoi sert un bulletin de vote ? à permettre aux élus de trahir en toute légalité le Peuple et en toute impunité

        Une fois au pouvoir, le peuple ayant été « enc... » pourtant de nombreuses fois commence à comprendre seulement depuis peu que les partis quelqu’ils soient servent l’Oligarchie

        Mais ils s’accrochent au bulletin de vote comme une moule à son rocher sans comprendre son rôle dans le processus de trahison

        Le bulletin de vote doit servir le Peuple et non des Maitres

        Conclusion : il faut mettre à bas le système actuel du vote dans la Constitution et rendre au Peuple ses droits confisqués




         


         

      • Alpo47 Alpo47 16 juillet 2013 11:37

        «  Ils ne sont forts que parce que nous vivons à genoux ».

        Le « système » en place n’est pas invulnérable.Certes, il a formidablement bien tissé sa toile, en accaparant tous les arcanes économiques, médiatiques, sociétales, mais il est tout de même perfectible.

        Sa fureur déraisonnable à faire taire les Assange, Mannings, Snowden ... et autres... démontre qu’il veut absolument que ces actes restent inconnus des masses... donc sa fragilité devant la circulation de l’information. La multiplication des ces « héros modernes », sacrifiés, est un risque certain pour le Système. Et il est quasi certain que d’autres vont se révéler et mettre le système de plus en plus à nu.

        Lorsque le roi est nu, il apparait dans sa faiblesse et perd son pouvoir.

        Et il y a un autre danger pour le « Système » prédateur, c’est l’éveil, partout, d’homme intègres, dévoués au bien commun... et qui surtout s’affranchissent du système en place. Ceux là développent leur « Etre intérieur » ou une force immense. Des dizaines -ou centaines- de milliers d’individus s’éveillent partout dans le monde. Là aussi, notamment en persécutant tous ceux qu’il va qualifier de « déviants » ou « asociaux » , le système démontre que c’est un danger pour lui, donc ... une grande opportunité pour nous.

        Peut être cependant faudra t-il passer par une période de chaos sociétal et économique. Celui ci est largement prévu, anticipé et organisé par le système en place en appliquant la bonne vieille maxime « créons le problème- attendons la demande- et apportons notre solution ».

        Cette méga-crise, de plus en plus probable, sera également le moment pour nous tous -enfin, les actifs ou pro-actifs- comme d’habitude la majorité suivra, de rêver et construire un monde meilleur pour nos enfants.


        • Ricquet Ricquet 16 juillet 2013 20:27

          Tu dis : « créons le problème- attendons la demande- et apportons notre solution ».


          Je te trouve bien optimiste...
          Tu prétends pouvoir jouer sur un échiquier, alors que toutes les règles sont écrites par le camp adverse : ( la matrice du système = cooptation des élus + constitution de façade + Mainstream médiatique)

          Au mieux tu pourras faire des ronds dans l’eau, au pire tu seras balayé par les sous marins de la désinformation, du « false flag pour la transgression », et de la « moralite » médiatique et institutionnelle qui te feront passer pour un « cerveau malade (dixit Cohen). »

          Si le diable est un marionnettiste de talent, qui a plus d’un tour dans son sac.
          La matrice qui permet la gouvernance et le mondialisme a évidemment tout planifié y compris l’imprévu et le chaos.
          Quand au petit peuple, il préfère se détendre devant un match de foot ou du « reality-show », et croire benoîtement que le suffrage est sa carte représentative avec une alternance ronflante.
          Pourquoi dans ces conditions, l’homme providentiel ferait-il long feu ?
          Internet est aujourd’hui le seul outil de contre culture, c’est à dire de réflexion.
          Le sera t-il demain si le climat social se dégrade trop fortement ?
          Prism, Indect (en Europe)... sont la preuve que probablement : Non.

          Quand ça va péter, ce sera des indignés démunis (tel Snowden) contre une armée préparée de David et de Goliath . 
          Les gagnants sont ?

          L’idéal serait évidemment que les propositions d’Etienne Chouard fassent leur chemin, ou à défaut qu’un homme vertueux remettent les institutions vers la démocratie en s’inspirant d’un conseil national patriote. (CNR en exemple)
          Un programme qui ne serait être toléré par l’oligarchie => Entraves et Sans suite...

        • Alpo47 Alpo47 16 juillet 2013 21:42

          Si je suis mal compris, c’est que je me suis mal exprimé. « Créons le problème... » est la technique des artisans -ou manipulateurs- du Système. Certainement pas ce que nous devons et pouvons faire ... Nous.

          Pour le reste, je suis bien d’accord : dans la partie d’échec qui se joue et qui a pour objectif la mise en esclavage économique de l’humanité ... ou sa libération, nous avons plusieurs coups de retard. Aucune chance pour nous et cela ne doit pas être notre « jeu ».

          Ce que j’entrevoie comme opportunités se trouve donc dans la suite de mon commentaire précédent.


        • Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 16 juillet 2013 21:49

          Merci pour les commentaires.

          Reste une réflexion : le chemin n’est pas tracé, et si le développement d’une société stable peut être relativement prévisible, celui d’une société en crise, que l’on peut presque qualifier de totale aujourd’hui, même si à l’origine l’oligarchie la contrôlait, devient imprévisible et échappe à cette même oligarchie.

          Snowden, justement, comme grain de sable, prouve qu’une personne seule peut modifier, tordre, faire grincer les rouages qui sont aujourd’hui ceux de la destruction.

          C’est un juste moderne qui a dénoncé ce qu’on pourrait au minimum qualifier de « délit contre l’humanité ». Pour moi, quoiqu’il arrive, il représente une lumière.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès