Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > L’UMP envisage d’offrir le magot de la « dépendance » aux (...)

L’UMP envisage d’offrir le magot de la « dépendance » aux assureurs !

La dépendance des personnes très âgées était un des sujets prioritaires du candidat Sarkozy en 2007. En effet, il souhaitait : " ... / ... mettre en oeuvre une grande politique de la fin de vie ... / ... " 3 ans plus tard, Valérie Rosso-Debord, une députée UMP propose de : "rendre obligatoire, dès 50 ans, la souscription d’une assurance des personnes contre la perte d’autonomie" ...

Mais aussi, " d’augmenter la CSG des retraités imposables "

Ainsi, il semble bien, qu’il va en être, de la dépendance, comme du : pouvoir d’achat, "travailler plus pour gagner plus", comme de : la France de propriétaires et autres promesses, issues du projet de 2007 du candidat Sarkozy.

Justement que disait le candidat, sur la "dépendance" dans ce projet ?

Projet de Nicolas Sarkozy - Page 28 et 29 : La dépendance

" ... / ... Je créerai une cinquième branche de la protection sociale ... / ... Je veux que la France soit un modèle dans la prise en charge des personnes âgées et dépendantes. L’honneur d’une civilisation, c’est la manière dont elle s’occupe des plus fragiles d’entre nous ... / ... Le rôle de la solidarité, c’est la prise en charge matérielle des personnes dépendantes. Le rôle des familles, c’est leur prise en charge affective ... " Source : Mon Projet - Rencontre « Femmes et égalité des chances » (06/04/07)

Mais revenons à la réalité de 2010 et découvrons qui est Valérie Rosso-Debord et ses propositions ?

Valérie Rosso-Debord est , membre de la commission des lois de l’Assemblée et la présidente de la mission d’information sur la prise en charge des personnes âgées dépendantes mise en place en septembre dernier.

D’où viennent ses propositions, notamment celle qui consiste à soumettre les 50 ans et plus à une assurance perte d’autonomie obligatoire ?

D’un "rapport d’information déposé en application de l’article 145 du Règlement par la Commission des Affaires Sociales en conclusion des travaux de la mission sur la prise en charge des personnes âgées dépendantes" disponible sur le site de l’Assemblée Nationale

Comment a été réalisé ce rapport ?

" ... / ... Réalisé au terme d’une bonne cinquantaine d’auditions et sur la base de nombreux travaux précédents (Drees, Cour des comptes, Igas…), le rapport Rosso-Debord se propose d’abord comme un constat détaillé de la prise en charge de la dépendance aujourd’hui, sur fond de contraintes budgétaires croissantes ... / ... " - Source Localtis

Et oui, avec la rigueur économique qui se met en place pour entre 5 et 10 ans, si l’on en croit Christian Noyer, le gouverneur de la Banque de France, il n’est plus envisageable que : " la France soit un modèle dans la prise en charge des personnes âgées et dépendantes"
 
Alors, comme il est hors de question d’augmenter les impôts, une idée lumineuse est venue à Valérie Rosso-Debord : Faire payer aux futurs hypothétiques dépendants, environ 15 Euros par mois dès l’âge de 50 ans !

15 euro par mois ! Mais sur quelles bases s’appuie t-elle ?

Elle s’appuie sur : " des estimations fournies par les sociétés d’assurance, le montant de la cotisation « dépendance » pourrait avoisiner les 15 euros par mois, pour une rente mensuelle d’environ 500 euros en cas de perte d’autonomie ... / ... "

Utilisant la métaphore, pour que les petits cerveaux que nous sommes puissent comprendre, elle nous explique son fonctionnement

" ... / ... la souscription d’une assurance des personnes contre la perte d’autonomie, permettrait d’assurer son universalité progressive par la mutualisation des cotisations et la création d’un fonds de garantie. « Un peu comme l’assurance automobile, que tout le monde est obligé de souscrire » tout en souhaitant : " encadrer " le dispositif afin d’offrir les " meilleures garanties " aux Français tout en limitant les coûts ... / ... "

Mais que les français se rassurent, cette nouvelle taxe sur la dépendance, ne devrait pas durer puisque nous assure la députée : " ... / ... ce nouveau système de financement a vocation à remplacer progressivement la prise en charge publique de la dépendance, qui ne serait maintenue qu’à "titre transitoire", jusqu’à ce que " l’assurance dépendance puisse se substituer au régime actuel de l’allocation personnalisée d’autonomie" ... / ... " - Source Gazette de la santé

Les mêmes français qui, ont l’habitude des taxes et contributions " transitoires" qui durent, apprécieront !

Ce que madame Rosso-Debord omet de nous dire, c’est que les assureurs sont fin prêts à intervenir, comme l’indique le très intéressant document, réalisé par Manuel Plisson de IRI-Crea (Université Paris-Dauphine) et publié sur le site de la FFSA (Fédération française des sociétés d’Assurances) : "LE MARCHÉ DE L’ASSURANCE DÉPENDANCE"

Extraits

 : " La dépendance est bien un risque et non une période de la vie.... / ... Cela confirme qu’il s’agit bien d’un risque ayant donc vocation à être couvert par l’assurance ... / ... "

Et en fin de document :

" ... /... dans un contexte de déficit public, et à prélèvements obligatoires constants, les pouvoirs publics seront plutôt incités à ne pas augmenter le financement des dépenses de soins, voire à le diminuer. Un simple maintien voire un recul de l’aide publique ne sera donc supportable que si le marché se développe ... / ..."

Ce pragmatisme "colle" assez bien aux propositions de madame Rosso-Debord et nous laisse augurer du caractère " transitoire " de cette " assurance des personnes contre la perte d’autonomie "

Et ce marché devrait être juteux comme l’explique le document de Manuel Plisson. Puisque : " ... / ... Plus d’une personne sur deux ne sera donc jamais dépendante (29 % parmi les hommes et 52 % parmi les femmes). La durée moyenne de dépendance lorsqu’elle survient est de 3,7 ans pour les hommes et 4,4 ans pour les femmes. Par ailleurs, les durées longues en dépendance sont rares. Seuls 6 % des hommes et 16 % des femmes atteignant l’âge de 60 ans vivent plus de 5 ans en dépendance ... / ... "

En termes clairs, voila donc un risque qui semble prometteur pour les assureurs, tout en exonérant, le gouvernement et sa majorité d’une promesse ... embarrassante !

Emmanuel Verny, le DG de l’UNA donne son avis sur cette vision de la prise en charge de la dépendance sur le site de la gazette de la santé - Interview complète

Question : " Selon Valérie Rosso-Debord, l’état des finances publiques est si dégradé que notre pays n’a plus le choix...

Emmanuel Verny : On a toujours le choix. La question est plutôt de savoir à quoi on donne le plus d’importance : est-ce à la baisse de la TVA dans la restauration ou à la prise en charge des personnes âgées et handicapées ? ... / ... C’est un choix de société. ... / ... "

C’est d’ailleurs ce que les français ont cru percevoir ces derniers jours. Puisque, le ministre du budget a confirmé le maintien de la TVA à 5,5% pour les restaurateurs et que, la ministre de la santé est entièrement mobilisée sur ... l’avenir de l’équipe de France de football et ... ses futurs résultats à l’Euro de 2016 ...

Il n’y a pas à dire, la : grande politique de la fin de vie" comme la "réforme du capitalisme" sont en marche ....

Crédit image
Babouse

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 30 juin 2010 13:21

    ils peuvent rever
    ils vont nous mettre une amende ?


    • Jean 30 juin 2010 15:03

      Prélèvement sur fiches de paie : après l’ augmentation de prix des énergies, la baisse en vue des montants de retraites, le paquet fiscal pour les riches : belle perspective d’ avenir pour la Société, baisser les impôts surtout des riches et créer des taxes pour les fragilisés.... appauvrir, que dis-je ? ruiner l’ Etat et enrichir les compagnies privées, surtout les copains !


    • Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 30 juin 2010 22:01

      Le juste est faible avec les faibles, et fort contre les forts.

      Le lâche est fort contre les faibles, et faible avec les forts.


    • srobyl srobyl 30 juin 2010 14:48

      Tout cela s’inscrit dans la politique globale du gouvernement : culpabiliser les malades,(si t’es malade, c’est parce que t’as trop bu, trop fumé, ou que tu as de mauvais gènes) se débarrasser du devoir de solidarité envers les plus faibles, aller vers une privatisation des systèmes de santé. Les promesses passées, c’est du vent électoraliste. 
       l’Etat ne cherche qu’à préserver ses prérogatives régaliennes : la sécurité, la justice à la botte du pouvoir, les sytèmes de flicage et de répression. On assiste à cette tendance dans tous les domaines : des amendes ! Voilà la panacée.


      • LE CHAT LE CHAT 30 juin 2010 15:08

        alors pourquoi ils s’opposent à l’euthanasie , si ça peut aider à vider les hospices ?


        • Jean 30 juin 2010 15:31

          J’ y avais songé moi aussi, les lobbies vont tout d’ un coup être favorables à l’ euthanasie, pousser à légiférer dans ce sens ; très sérieusement il pourrait en être ainsi, sous couvert d’ humanisme, d’ amour du prochain.


        • zelectron zelectron 30 juin 2010 18:31

          Mais surtout pas ! les médecins vivent des malades pas des disparus !


        • srobyl srobyl 30 juin 2010 15:13

          parce que « plutôt souffrir que mourir » fait partie de l’idéologie chrétienne qui prévaut dans les hautes sphères médicales, proche des parlementaires.
           Et puis, l’euthanasie ce n’est pas la peine, une bonne canicule, ou peut-être, à venir, un vaccin pourri, qui sait ?


          • nowak 30 juin 2010 15:32

            Vont-ils oser ?????
            Leur cynisme est à peine supportable .


            • PtitLudo PtitLudo 30 juin 2010 16:39

              Euh comme ça au hasard, dans les sociétés qui commercialiseront ce type de produit, il n’y aurait pas Mederic des fois ? Dont le PDG est le frère de qui on sait.

              Ah mais non il n’y a pas de conflit d’intérêt c’est la jurisprudence Woerth.


              • jkw 30 juin 2010 20:56

                on s’en doutait !!
                l’ancien numéro 2 du MEDEF était parti gérer une boîte d’assurance !! depuis qu’il attend !!

                et un peu de capitalisation de retraite en plus , ça fera l’affaire !!


                la MEDEF en a rêvé, Sarkozy l’a fait !

                .... et le spectacle continue !


                • Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 30 juin 2010 21:55

                  Quelle horreur !

                  C’est une taxe sur la survie (au-delà de 50 ans, un pauvre devrait mourir) imposée par l’Etat pour alimenter des fonds privés, dont la gestion sera purement capitaliste, qui auront le contrôle de vie et de mort des personnes agées dépendantes.

                  Et les personnes qui ont déjà du mal à finir leurs fins de mois ? Et les SDF ? devront-ils payer, sinon l’asile, la prison ?

                  L’étape ultérieure serait-elle l’euthanasie pour les pauvres ?

                  A ce demander si Sa suprême Majestée flanquée de l’Inquisiteur de l’Idéologie Pure et Parfaite (Alain Minc, l’idée doit venir de lui) ne sont pas gérontophobes.


                  • Prometheus Jeremy971 1er juillet 2010 00:07

                    Je vous trouve trop critique. Parler d’une moyenne d’âge réduite de dépendance c’est bien mais vous avez jamais vu une personne agée en dépendance, et vous ne l’avez jamais prise en charge rien qu’une journée....
                    C’est un problème de société très grave, et l’état ne peut pas y remédier. Car même si ce n’est que six ans, c’est six ans de prise en charge. Ca a un cout aussi bien pour les proches que pour l’état ! C’est clair.
                    Une assurance dépendance, je suis pour à 200%. Cela ne peut qu’être bénéfique pour tout le monde. En france on fait que se plaindre sans forcément prendre en compte la réalité. Cet article est beaucoup trop critique !

                    Tenez un calcul simple : un homme vit jusqu’à 77ans, il tombe en dépendance selon votre moyenne à 73ans, il a donc cotisé pendant 23ans :
                    23x12x15= 4140euros
                    Sa rente sera versée pendant 4ans soit :
                    4x12x500= 24000euros !!!!!

                    Est-ce qu’il vous en faut plus pour comprendre tout le bénéfice de l’assurance dépendance ?


                    • Jean 1er juillet 2010 05:55

                      Jeremy971
                      Vous avez bien raison, faut demander 15 euros/mois au pauvre quand on a gaspillé des milliards d’ euros pour renflouer des banques irresponsables, acheté un vaccin inutile dont, pour ma part, depuis le début et sans être médecin j’ aurais préféré crever que de me le faire injecter..., et celà en plus des franchises médicales ou des déremboursements de médicaments, vous avez quoi dans les yeux ?
                      24000 euros sur 4 ans soit et alors ? au moins c’ est de l’ argent utile, pas comme les salaires de nos corrompus de politiques, grands patrons, spéculateurs ou footeux etc. (additionnez le tout)


                    • foufouille foufouille 1er juillet 2010 11:07

                      le probleme est surtout 15€ sur quoi ?
                      chomage, minimum vieillesse ?


                    • JODEPONS 1er juillet 2010 11:45

                      Ton analyse est très juste et je suis assez d’accord avec toi.
                      Cependant, que fais tu des personnes qui à partir de 50 ans = n’ont plus aucun revenu ?
                      Souvent des femmes, ce que je suis, plus de droit à rien (allocations chômage, RSA...) qui vivent grâce à la retraite d’un mari et qui ont le plus grand mal à retrouver un emploi. Même en changeant de métier.
                       
                      Je suis certaine de ce qu’il va advenir de moi bientôt = On mettra mon nom sur une LISTE. La liste des improductifs = On nous demandera de venir se faire recenser, on inscrira notre matricule ANPE ou CAF sur le bras = Et on nous enverra vers des camps de travail à l’Est, dont nous ne reviendrons jamais.
                       
                      Vous pensez que c’est impossible ! Pas moi. Je sais juste qu’il me faudrait fuir dès les 1er bruit de bottes et franchement, parfois je les entend au loin.
                       
                      Et ça se rapproche !!!!



                    • Prometheus Jeremy971 1er juillet 2010 12:38

                      L’assurance dépendance est mal connue.
                      Saviez vous que le versement de la rente peut être calculée sur certains contrats par rapport aux années de cotisations payées. Par exemple vous cotisez dix ans, vous arrêtez la onzième année, la rente est quand même versée par rapport aux dix dernières années !!!

                      CONCRETEMENT DANS VOTRE CAS :

                      Vous auriez souscrit à un contrat de dépendance à vos 30 ans par exemple, aujourd’hui vous auriez 20 années de cotisations ! Malgré votre situation actuelle une rente vous serait versée !

                      Arrêtez d’attendre de l’état ! Ce sont des abrutis suffisant qui se paient, et prennent leur retraite sur notre dos. Quand vous voyez qu’ils gèlent le smic, mais qu’ils pleurnichent quand on touche à leurs retraites. Tout est résumé ! Prenez les devant ! En plus je crois que ce genre d’assurance peut être payé par un tiers. C’est à dire que vos enfants peuvent vous assurer vous contre la dépendance, et vous n’avez rien à payer ! Ce qui fait que bien entendu eux n’auront rien à payer quand il vous arrivera quelque chose !

                      Quand aux prélèvements sur vos fiches de paye vous rêvez, ce serait plus une souscription auprès d’organismes privées. Un peu comme on assure sa maison, ou sa voiture.


                    • ZenZoe ZenZoe 1er juillet 2010 12:29

                      Haro sur les vieux !!!
                      On les voit tous venir les politiques depuis un certain temps : déremboursement des médocs, augmentation du forfait hospitalier, alignement de la CSG, recul de l’âge de départ, agitations médiatiques périodiques sur le coût intenable des vieux (la canicule, la dépendance, les vaccins), diffusion dans les média des montants astronomiques perçus par certains retraités (alors que les jeunes galèrent), et maintenant, tenez-vous bien, l’assurance o-bli-ga-toire (je croyais qu’on avait déjà la Sécu, système solidaire et égal pour tous si je me souviens bien).
                      Cette idée des 15 euros en plus, c’est une honte !! Juste l’idée, c’est une honte !


                      • epibiosoun 21 juillet 2010 09:28

                        Bonjour,

                        Je viens juste de découvrir l’article avec un peu de retard,
                        Cependant si je considère vos chiffres il y a un problème ...

                        Selon l INED (institut national de la demographie) l’esperance de vie chez les hommes est de 77.8 ans et pour les femmes 84.5 ans.

                        " des estimations fournies par les sociétés d’assurance, le montant de la cotisation « dépendance » pourrait avoisiner les 15 euros par mois, pour une rente mensuelle d’environ 500 euros en cas de perte d’autonomie ... / ... « 

                        Ce qui fait pour un homme qui cotise dès l’age de 50 ans :
                        15*12*27.8 = 5004 €
                        et pour une femme :
                        15.12*34.5 = 6210€

                        donc pour 100 hommes : 500 400 €
                        et 100 femmes : 621 000 €

                        Or

                         » ... / ... Plus d’une personne sur deux ne sera donc jamais dépendante (29 % parmi les hommes et 52 % parmi les femmes). La durée moyenne de dépendance lorsqu’elle survient est de 3,7 ans pour les hommes et 4,4 ans pour les femmes. Par ailleurs, les durées longues en dépendance sont rares. Seuls 6 % des hommes et 16 % des femmes atteignant l’âge de 60 ans vivent plus de 5 ans en dépendance ... / ... « 

                        29% des hommes seront dépendant et 52% pour les femmes avec une durée moyenne de 3.7 et 4.4 ans respectivement, ce qui nous fait un prix du séjour avec une rente de 500€ par mois :

                        Pour 100 hommes : 29*3.7*12*500 = 643 800 €
                        Pour 100 femmes : 52*12*4.4*500 = 1 372 800 €

                        On peut en conclure que soit les assureurs aiment nous assurer à perte car en moyenne pour 100 hommes ils perdraient 143 400 € et pour les femmes 751 800 €. Soit les chiffres avancés sont faux !

                        En considérant les chiffres de Manuel Plisson comme correct on calcul donc la cotisation minimale, sans bénéfice de la part des assureurs.

                        On fait le rapport dépense totale/recette totale :
                        (643 800+1 372 800)/(500 400 + 621 000) = 1.79

                        Il faudrait donc une augmentation moyenne de 79% des cotisations, soit 27 € de cotisation mensuelle pour avoir un système sans profit. Si on considère les tarifs des maisons de retraite en France : 

                         »Le prix moyen d’une maison de retraite s’élève à 1 500 euros par mois dans le public et le privé (il est plus important en région parisienne).«  http://www.3evie.com/actualite_302_Sondage-2007-les-francais-et-le-grand-age-les-maisons-de-retraite-font-toujours-peur.html

                        500 euros ne suffirons pas pour la plupart des gens ... avec une couverture de 1000 € les cotisations toujours sans bénéfices s’élèvent à 54 € mensuel.

                        Les gens ayant donc une petite retraite devront prendre le forfait »haut" pour que cela soit viable, paieront donc plus cher que ceux a qui le minimum suffi amplement, réduisant encore leur petite retraite ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès