Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > La bac progresse-t-il ?

La bac progresse-t-il ?

Comme chaque année les résultats du bac ont donné lieu à des chiffres en progression. Toujours plus de reçus signifie-t-il pour autant que l’éducation progresse ?
Il est très difficile de comparer le niveau scolaire d’il y a dix ans à celui affiché actuellement. Aucune statistique officielle, aucun test commun.
Seul le monde du travail permet de jauger l’évolution des connaissances à la sortie du bac pour les filières le permettant. Evidemment les filières généralistes n’en font pas partie. Alors comment ces statistiques progressent ?

Tout d’abord par l’évolution des programmes au fil des ans. Il est bien évident que le monde évolue et, par là même, fait évoluer les besoins d’un bachelier. Peut-on supposer pour autant qu’un élève 2007 en connaît plus qu’un élève 97 ou 87 ? Non. On peut juste affirmer qu’il a des connaissances différentes.

Autre impact sur ces résultats, les méthodes de travail. Nous avons vu au cours des élections présidentielles un débat avoir lieu autour de la méthode globale. Cela nous a démontré qu’il n’y a pas de consensus autour d’une solution. Ainsi pour le reste de l’enseignement, les méthodes évoluent, sont plus ou moins appliquées et surtout la disparité de niveau est bien réelle entre les régions et les lycées.
L’implication des professeurs, le cadre de travail et le nombre d’élèves sont des facteurs influents. Pourtant nous n’avons pas l’impression que ce soient eux qui aient progressé au vue des plaintes, grèves et autres manifestations.

Dernier facteur, le niveau de l’examen final : à l’image d’une société d’enseignement de langue, aurons-nous un jour un taux de réussite garanti pour le bac ? Il est facile de s’assurer d’un taux minimal en modulant à la fois la difficulté des sujets et les instructions sur la notation des copies. Car nous avons vu qu’il y a eu parfois des couacs sur la difficulté des sujets.
Je me souviens d’un sujet de géométrie qui avait scandalisé des parents, il y a quelques années, problèmes qui étaient parfaitement du niveau bac lorsque je l’avais passé quelques années plus tôt. Cette erreur a évidemment été rattrapée par une notation appropriée. L’académie a conservé son bon résultat et les lycées aussi.
Car comme les entreprises, les académies ont des indicateurs. Le taux de réussite au bac en est un essentiel pour mesurer, soi-disant, la qualité de leur enseignement. De cet indicateur dépendent des décisions au niveau ministère concernant le fonctionnement de cette académie. Alors comme le responsable du budget de l’académie qui s’efforce de montrer qu’il baisse les coûts en refusant des dépenses essentielles aux établissements, celui chargé de proposer les sujets prend bien garde de garantir des résultats toujours meilleurs.

Alors avec de tels résultats, il est évidemment difficile de remettre en cause les méthodes employées et les programmes, rarement couverts jusqu’au bout. Sans tomber dans l’excès du système japonais qui déroule servilement le programme à la minute près sans préparer les élèves aux concours d’entrée aux universités, nous allons pourtant droit dans un mur. Qui accepterait pourtant de voir les résultats du bac passer de 80 % à 60 % ?
Car au jour le jour, nous voyons bien les stagiaires bac+2 passer avec des orthographes peu sûres, une faible connaissance de l’outil informatique, un niveau en langue étrangère plus que faible et une culture générale tenant sur une feuille de papier format A6, bref, tout ce qui aurait dû être vu avant le bac.
Certains voulaient dégraisser le mammouth. Laissons donc cet animal tranquille et changeons de la culture du résultat à la culture de la qualité. Nous nous apercevrons alors que la qualité amènera des résultats en monnaie sonnante et trébuchante pour tout le monde.


Moyenne des avis sur cet article :  4.06/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • NPM 17 juillet 2007 12:56

    « Peut-on supposer pour autant qu’un élève 2007 en connaît plus qu’un élève 97 ou 87 ? Non. On peut juste affirmer qu’il a des connaissances différentes. »

    Non, les programmes sont alléger chaques années. Les éléves connaissent moins, c’est certains (même les prof gauchistes le disent maintenant !). Quant au différent, je ne vois pas ce qui à pu changer ???


    • masuyer masuyer 17 juillet 2007 15:15

      Alors NPM, serais-tu un élève de 3007 ?


    • NPM 17 juillet 2007 15:20

      Les individue étant inégaux entre eux, si on passe de 10 à 80% de réussite, c’est obligatoirement que le niveau s’est effondré : ils sont trop cons pour réussir autrement.

      D’ailleur, ce n’est pas moi qui le dit, mais un Marxiste du nom de Bourdieu, sur les études universitaires cette fois.

      Aussi le niveau bac d’il y a 25 ans est-il en réalité de nos jour celui de la licence. Ils ont perdu 3 ans de leur jeunesse, pas grâve : ca fait toujours moins de chomeurs en attendant...


    • Dryss 17 juillet 2007 13:52

      NPM. Juste une petite remarque : tout simplement un élève de 2007 par rapport à un élève de 1987 aura un programme d’histoire assez important sur la période actuelle. On peut remarquer la multiplication des états-nations(nottamment avec l’URSS) et la création de l’UE.

      Ce n’est qu’un exemple.


      • Angelus 17 juillet 2007 15:14

        C’est sûr , mieux valait être l’élève de l’homo erectus que homme du 3ème millénaire... smiley


      • NPM 17 juillet 2007 15:23

        « tout simplement un élève de 2007 par rapport à un élève de 1987 aura un programme d’histoire assez important sur la période actuelle. »

        Moausi, c’est pas de l’histoire ca. Vous savez bien que ca tombe toujorus sur bilan de la seconde guerre mondiale, décolonisation, Véme république, y a pas 36.000 sujet possible.

        Non, le niveau est nul, parce que des études prouvent que les jeunes sont incapable de classer Louis XIV par rapport à Napoléon ou à je ne sais qui... D’ailleur, on voit bien par les idées qu’ils défendent souvent que les jeunes n’ont aucune culture.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès