Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > La Belgique lave plus blanc

La Belgique lave plus blanc

Charleroi. La première ville de Wallonie (200 000 habitants) et 3e de Belgique est agitée depuis 2005 par de nombreuses affaires judiciaires qui mettent en cause des personnalités de l’administration communale. Méthode originale, pour voir plus clair, un audit externe a été commandé à des consultants privés (Ernst & Young), officiellement remis mardi 28 novembre. Même limitée dans le temps (2004 à 2006) et l’espace, l’évaluation est jugée édifiante.

Depuis quelques années, la ville de Charleroi vit au rythme des rebondissements judiciaires qui frappent les gestionnaires de la cité, fonctionnaires et élus. Marchés truqués, faux, usages de faux, détournement par fonctionnaire public sont des termes que les habitants ont appris à connaître avec, au bout du compte, un bourgmestre contraint de démissionner.

Ainsi, selon le parquet de Charleroi, depuis au moins dix ans de nombreux marchés publics sont truqués par l’hôtel de ville. Autant dire que les conclusions de l’audit étaient attendues. Le délai laissé pour mener à bien celui-ci était particulièrement court, un petit mois. L’audit, bien que truffé de réserves, dresse un inventaire des anomalies à la Prévert. Même si celui-ci ne contenait pas d’éléments nouveaux, matière à d’autres poursuites, un exemplaire sera remis au procureur du Roi de Charleroi, complété de tous les noms cités. De manière générale, les auditeurs relèvent : “un environnement de contrôle insuffisant, voire inexistant”, “les manuels de procédures n’existent pas ; le contrôle a posteriori des opérations est inexistant ; au niveau du cycle des achats, une confusion des rôles entre la personne qui commande, celle qui contrôle et celle qui paie ; des frais de voyages et de réception pris en charge sans justificatif ; un manque de contrôle flagrant sur ce qui était fait des budgets... ”

Sont donc notamment épinglés les crédits réservés, à savoir sans imputation précise, en principe non autorisés, qui avaient atteint jusqu’à 1,7 million d’euros en 2005 et d’importantes notes de frais qui suscitent bien des interrogations. Mais, l’essentiel des reproches porte comme on s’y attendait sur les nombreux petits marchés passés par série sans publicité ou sur simple facture, identiques, et fréquemment attribués aux mêmes. Leur volume est si important que l’on peut “présumer une pratique délibérée, dans certains services, de scission artificielle des marchés”. L’audit s’étonne du nombre peu élevé de plaintes des soumissionnaires évincés, puis relève qu’à leur très grande majorité, les décisions du conseil relatives aux marchés sont prises à l’unanimité et sans demande d’explications.

Le comité d’audit a toutefois tenu à assortir son rapport de recommandations que la nouvelle majorité municipale appliquera. Elles rejoindront celles qui figurent déjà dans le Livre blanc sur la bonne gouvernance adopté par les partis démocratiques de Charleroi en septembre, dont la mise en place d’un comité d’audit interne à la Ville, chargé de vérifier les opérations financières.“Le gouvernement wallon, à la lumière du travail des auditeurs, va prendre plusieurs mesures. Nous allons mettre sur pied une équipe de contrôleurs pour réaliser des audits externes des grandes villes et, au sein de la tutelle, nous allons élargir la cellule des marchés publics pour lui confier une mission de conseil. Enfin, nous imposerons, au moment du vote du budget communal, de présenter les budgets des entités appartenant au périmètre de consolidation de la ville”, a également annoncé Elio Di Rupo le ministre-président du gouvernement wallon.

La société belge serait-elle plus délitée que sa voisine française ? Sans doute pas. Les contrôles des chambres régionales des comptes (CRC) ont dans notre pays depuis longtemps démontré l’étendue de leurs limites. Des opérations similaires à celle menée à Charleroi pourraient être révélatrices de beaucoup de surprises. La faiblesse organisée des oppositions dans les collectivités locales, leur absence de pouvoir de contrôle et d’investigation contribuent au développement de dérives de toutes sortes, que le cumul des mandats dans le temps amplifie. L’absence de sanction par les électeurs des comportements déviants avérés (Balkany, Médecin...) doit nous inviter à présenter un profil bas par rapport aux événements belges. Pour une fois, ne donnons pas de leçon, prenons-en.


Moyenne des avis sur cet article :  4.74/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • alberto (---.---.210.248) 30 novembre 2006 16:49

    Je vous suis (du verbe suivre) dans vos conclusions M. Moreigne : en France beaucoup de municipalités et de Conseils Généraux seraient en « délicatesse » si la maison Arthur and Young (ou une autre) s’interessait à leur cas !

    Pour ce qui est de l’interet j’en déplore le manque dont font preuve mes concitoyens vis à vis de votre article poutant bien pédagogique...

    Bien à vous !


    • Arendt (---.---.89.30) 30 novembre 2006 18:03

      Le problème de Charleroi c’est celui de la majorité absolue d’un parti sans contrepoids démocratique. Et pourtant avec 19% de chomage la Wallonie aurait besoin de changer d’air mais malgré ces affaires de corruption à répétition depuis 1990 le PS est toujours à tous les niveaux de pouvoir. Il y a donc un sentiment d’impunité qui s’est développé. Mais cela n’est pas propre au PS, les autres partis developpent ce même sentiment en cas de pouvoir trop long sans cure d’opposition.


      • louis mandrin (---.---.36.85) 30 novembre 2006 18:51

        ernst et young, ce n’est pas le même cabinet d’audit qui a cautionné les faux comptes d’Eron, qui est aussi impliqué dans l’affaire clearstream ???

        Je pense qu’en Belgique, les citoyens sont beaucoup plus sensibles et attentifs à l’action de leurs politiques depuis le scandale Dutrouc...cette affaire de pédophilie à fait prendre une conscience citoyenne au peuple Belge, et pas que dans le domaine des crimes sexuels. Cela n’empêche malheureusement pas ni les magouilles que tous les puissants et décideurs de la terre pratiquent plus ou moins, favorisant au passage des copains, des potes ou des clients qui n’oublient pas la petite enveloppe au passage...en France, on préfère s’attaquer au petit et au faible, à l’honnête citoyen plutôt qu’aux vrais truands...il est vrai qu’avec un exemple à la tête de l’état, les autres politiques ne peuvent pas faire moins bien que le maitre....chez nous, on aura le mois de mai prochain pour leur présenter l’addition, à tous ces malhonnêtes.


        • cdg (---.---.248.8) 30 novembre 2006 20:01

          pour enron c etait arthur andersen qui a depuis disparu (fatal quelle societe allait oser faire certifier ses comptes par un auditeur notoirement corrompu)


        • Antoine Diederick (---.---.179.248) 30 novembre 2006 22:54

          Bonsoir Monsieur Moreigne,

          Merci pour cet article...

          Il est temps que ces hommes politiques socialistes rendent des compte à la justice, en effet....

          Comme belge je trouve que trop c’est trop....

          Le socialisme est mort...(pour rappel ce sont des socialistes), clientelisme, tricherie ds l’attribution de marchés publics etc.....mauvaise gestion du logement social et la liste risque de s’allonger. La justice belge va faire son travail et ceci sera bénéfique à la Démocratie , surtout en ces temps ou d’incertitudes...nous ne pouvons plus nous permettre des hommes politiques incompétents.

          Monsieur Arendt dit ds sa communication plus haut, que c’est la pratique trop longue du pouvoir...peut- être...la malhonnêteté n’a pas d’explication particulière, ou on est intégre ou on ne l’est pas et c’est valable pour tous et toutes ds nos sociétés petits ou grands !


          • Antoine Diederick (---.---.179.248) 30 novembre 2006 23:40

            petite remarque...si en France, une véritable décentralisation doit avoir lieu il faut repenser le pouvoir local , cela aura un impact sur le rélèvement économique des régions...avec l’appui du gouvernement central.

            Bonne soirée.


          • (---.---.8.55) 1er décembre 2006 00:23

            37 ans de gouvernance ininterronpue socialiste, et voilà où ça nous mène.... Incompétances graves, stupidité chronique, confusions de patrimoine éhontés, tricheries de tous ordres, bref, la gabegie à tous les étages... A noter que pâs moins de 17 (!) affaires sont à l’instruction à Charleroi, (et que ce n’est qu’un début, parait-il !!!) Que le maire (bourgemestre) de Namur est en prison pour escroquerie, et que bientôt certains vont s’occupper du cas de Liège, là où on utilise des méthodes maffieuses pour éliminer la concurence (un ministre d’état s’y est fait « descendre » de plusieurs balles dans la tète !)et un escroc reconnu comme tel par la justice, et puni a même été réélu bourgemestre : Ca dépasse l’entendement ! Quant à 19% de chômeurs, on serait bien plus proche de 22, 23 % sans compter les minimexés et autres...(mutuelles, pe) Je vous signale que le taux de chômage des jeunes en Wallonie est le plus élevé d’Europe après les Dom Tom français et quelques iles grecques. Nous avons même battu le sud de l’Italie !!! Etonnez vous après ça que les flamands veulent leur indépendance, eux à qui la Wallonie coûte 1000 euros par an en transferts par habitant....


            • Antoine Diederick (---.---.179.248) 1er décembre 2006 01:29

              J’allais le dire, à Liège, il semble que d’autres problèmes vont apparaître....

              Quand des hommes politiques ont l’ambition de pondre un texte constiturionnel wallon (un Constitution) et en mme temps volent le contribuable, il y a de quoi s’interroger.

              De plus, n’ayons pas peur des mots, ces hommes salissent la Francité et tous les francophones de Belgique.

              Vive la Belgique et mort aux cons !


            • Antoine Diederick (---.---.179.248) 1er décembre 2006 01:31

              désolé...correction « constiturionnel » , constitutionnel.


            • Antoine Diederick (---.---.179.248) 1er décembre 2006 01:33

              Et je vais ajouter un stuff, les ceusses qui se foutent de la Francité...il y a en ailleurs aussi....pas qu’en Belgique !!!!


            • Antoine Diederick (---.---.179.248) 1er décembre 2006 01:57

              Vous remarquerez que le président de ce parti socialiste va outre - quievrain parader avec Madame Royale tandis que les membres de son parti passeront bientôt par la porte étroite de la justice.

              Il vrai que cette pseudo internationale socialiste qui depuis 20 ans laisse sur le carreau les chômeurs et toute résolution réelle des problèmes de l’emploi se retrouvent comme larrons en foire pour aguicher le citoyen sur des rêves incongrus.


            • Antoine Diederick (---.---.179.248) 1er décembre 2006 01:58

              Et comme dirait Marsu , sur ce site, des vrais prolos cela existe encore en Europe.


            • Antoine Diederick (---.---.179.248) 1er décembre 2006 01:59

              mais pas pour les socialiste...des prolos pour eux cela n’existe plus...


            • Antoine Diederick (---.---.31.51) 1er décembre 2006 10:25

              1000 euros par an...ne vous faites pas....Après Bruxelles, avec Volksvagen dont le personnel licencié vient à presque 65 % de Flandre , après Genk plus tard , quand Ford passera à la vitesse supérieure des restructurations....wallons et flamands seront tous au chomâge et les 1000 euros, nous n’en parlerons plus....

              Twee Volken , een Macht...


            • Antoine Diederick (---.---.179.248) 1er décembre 2006 02:11

              euhhh de toute façon....nous ne sommes en Belgique plus à cela près...rappel...suite a l’affaire Suez-Electrabel, le gouvernement belge est est la loi au regard des lois liées à cette problématique (voit presse belge).

              Pour ma part, je suis convaincu, que seul un grand programme européen (pas par Bruxelles qui commence à montrer son niveau d’incompétence) de renouveau avec des hommes qui ont l’esprit d’Etat, pourra amorcer toutes les réforme de fond de nous avons besoin pour assurer l’avenir.


              • (---.---.186.92) 2 décembre 2006 01:37

                Mais les socialos rouges ont besoin des chomeurs et autres assistés ! Ils représentent leur fond de commerce ! Donc plus il y en aura, et mieux ça ira pour le parti...Jusqu’à l’explosion finale ! cette catégorie est d’ailleurs la seule à encore croire aux promesses vides de sens que font ces démaguogues imbéciles, tout en volant le peuple en catimini... Une révolution, malheureusement, est ce qui pourrait arriver de mieux à notre pays, et si ça en provoque la dissolution, c’est que tel était son destin, mais continuer ainsi n’est plus du tout raisonnable Quant à Ford, Opel ou Volvo, des mesures ont été prises en temps et en heure pour arriver à péréniser ces entreprises dans la mesure du possible, mesures qui ne furent jamais possibles à VW Forest grâce aux syndicats à la botte des quasi-bolcheviks rouges du PS !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès