Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > La Bure-Qui-Nie

La Bure-Qui-Nie

Burkini = Liberté ? D'accord ! Mais alors, liberté aussi de se baigner nu !

Je commence à taper ce texte tout en ayant profondément conscience qu’il ne s’agit de rien d’autre que d’une « perte de temps », mais bon…

Se défouler une fois ou l’autre n’est pas à dédaigner non plus.

Il s’agit, bien sûr, du Débat-Système en cours, qu’on pourrait aussi qualifier d’enfumage généralisé, du type Alberta printemps 2016, avec fumée visible depuis la lune, ou de plus loin, si toutefois il y a plus loin quelqu’un que nos conneries intéressent, ce qui serait étonnant.

Débat-Système, parce que débat entre deux options proposées par le Système, du type « Votre cellule dans la Prison Globale, vous la préférez en rouge ou en rose ? », avec interventions vigoureuses des partisans du rouge et de ceux du rose, débat de société et tout et tout, mais comment, Diable, et c’est le cas de le dire, comment donc faites-vous encore pour y croire ?

Débat donc entre ceux qui veulent, pour les femmes, qu’elle se recouvrent entièrement le corps, et ceux qui veulent qu’elles ne se le recouvrent qu’en partie.

( Pour les hommes, jusqu’ici, rien de changé, on se demande pourquoi ).

Et, évidemment, faux débat, puisque la véritable question, qui reste occultée, c’est l’interdiction de la nudité dans les cas où, naturellement, elle s’impose, par exemple pour se baigner.

Depuis quand s’habille-t-on pour faire trempette ?

Je crois savoir que jusqu’au XIXème siècle, c’est-à-dire jusqu’au triomphe du puritanisme bourgeois, il était tout à fait normal de se baigner nu.

Mais désormais, en dehors des réserves pour « naturistes », se baigner nu est interdit, ni plus ni moins, et peut donner lieu à des poursuites judiciaires.

Alors ?

Qu’on arrête avec ce débat débile autour de la Bure-qui-Nie, la robe de bure qui nie l’interdiction toujours actuelle de la nudité, et qu’on reconnaisse le droit pour tous à se baigner tout nu, ou tout habillé – cette dernière option présentant quand même plus de risques de noyade !


Moyenne des avis sur cet article :  2.16/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Etbendidon 31 août 10:51

    Burkini c’était lundi comme raviolis
    Aujourdhui mercredi c’est macronneries
     smiley


    • Taverne Taverne 31 août 10:56

      C’est tout ? Rien sur les beurs culs nuls ?


      • zygzornifle zygzornifle 31 août 13:34

        on naît a poil, Dieu aurait voulu masquer il y aurait eut un bout de bidoche pendant autour du corps avec 2 trous pour les yeux plus le trou du cul et la touffe , tout cela c’est de la connerie inventé par des gros cons de religieux qui rêvent de foutre la merde partout et qui y arrivent car relayés par les journalistes a 2 balles qui font leurs choux gras sur le sujet , on ne les a pas vu manifester pour les retraites et contre la loi de leur copine El Khomri ces fatmas , elles s’en tamponnent l’oignon car elles vivent des allocs et autres aides leurs maris sont au bistro pendant que le citoyen lambda s’échine pour nourrir tous ce beau monde, les politiques sont du même acabits, des parasites aussi .....


        • L'enfoiré L’enfoiré 31 août 14:21

          Michel bonjour, J’ai bien aimé le jeu de mot du titre. Nous n’avons pas ce genre de débat chez nous. Comme je l’ai écrit :

          « Pas à dire, l’esprit  »Républicain«  a des trucs en poils de chameaux, pour se gratter les c... pour se relever d’un défaitisme morose... Ce burkini, né depuis les années 2000 par une créatrice australienne, ressort. Que ces dames s’asticotent si elles le veulent. Que ce soit à poil ou à plumes, ça coûte toujours cher. Il faut que les pharmacies puissent vendre leur crèmes solaires avec leurs indices élevés de protection de la peau. Non ?

          Une certaine pitié à voir ces dames sous des couches de vêtements par temps de grandes chaleurs comme pour les sœurs de la religion catholique. Bien sûr.

          Chaud devant, chaud derrière.... donc...  »

          Comme quoi...

          • L'enfoiré L’enfoiré 31 août 14:24

            Pour vous faire sortir une image de chez nous


          • Jeanmoulin1943 (---.---.92.202) 31 août 16:01

            Lorsque les européens sont arrivés en Amérique , ce qu’ils ont déclaré a propos des Amérindiens, c’est qu’ils étaient vraiment barbares, parceque ils marchaient tout nus. Les femmes européennes portaient alors trois couches de vêtements. Puis ils sont venus en Amérique du Nord, et on décrété que les amérindiens étaient arriérés parceque ils marchaient tous nus. Et maintenant nous marchons tout nus et nous proclamons que les musulmans sont arrières parceque ils portent tant de vêtement.

            Norman finkielstein


            • Jean-Luc PEAUDECERF (---.---.204.12) 31 août 23:02

              @Jeanmoulin1943 Justement non, Il ne vous aura pas échappé que depuis les années 1968 la nudité est progressivement devenue suspecte, car associée bien sûr aux grands principes de libération qui ont eu, au moins au début du mouvement hippie, une vraie authenticité. Le monde anglo-saxon a alors commencé à distiller son puritanisme culturel (ce qui n’empêche pas d’ailleurs un exhibitionnisme forcené du corps de la femme, mais ceci esst un autre débat). Donc plus question de se balader nu(e) sur la plage sans avoir à essuyer le regard méfiant ou désapprobateur des autres baigneurs. Si vous avez essayé au moins une fois vous comprenez de quoi je parle.

              Bref, non, NOUS ne marchons pas tout nus. Quant au fait que les européens aient condamné en leur temps les mœurs des peuples indigènes, cela n’implique pas non plus le « NOUS ». Je ne me sens pas concerné par la « civilisation » du bûcher aux hérétiques et du paradis acheté à grand coup d’indulgences. On n’est pas obligé de revendiquer bêtement l’héritage de nos ancêtres. Un héritage, cela peut légalement se refuser, y compris en France. Quant au cœur du débat, je me méfie viscéralement des cultures qui se méfient de corps - qu’elles soient d’Orient ou d’Occident, du XVIIe ou du XXIè siècle...

            • Jean-Luc PEAUDECERF (---.---.204.12) 31 août 23:25

              Bonsoir Michel


              Parfaitement bien vu, comme d’habitude. Que dire de CES sociétés qui se méfient tellement du corps qu’elles ne pensent qu’à le cacher, y compris comme tu l’as dit dans les endroits où c’est absurde. On s’habille en gros manteau de fourrure au pôle Nord, en cravate au bureau (enfin, des fois...), et à la plage ? Le naturel dirait « nus ». Mais pas la norme. La norme dit autre chose. Si nos lecteurs commençaient par le commencement : se demander : pourquoi ?
              Si le regard sur le corps est sain et naturel, à quoi bon le cacher ? Qu’est ce que toutes les sociétés modernes ont manqué pour en arriver là ?
              Les religions, ok Zygnornifle, elles y sont pour beaucoup, mais elles-mêmes sont dépassées à l’heure actuelle non ? Quelque chose me dit qu’il faudrait remonter encore plus loin pour trouver les racines du mal. Peut-être à une sombre histoire de pomme, de serpent et de feuille de palmier devant le zigouigoui. A supposer bien entendu que ladite histoire ne soit pas la ressucée d’une autre, bien différente...
              A suivre ?...

              • franc 1er septembre 08:26

                 je suis d’accord pour lever l’interdiction d ela nudité en public dans certaines conditions

                -

                la ville de Munich vient de légaliser le naturisme en ville.


                • zygzornifle zygzornifle 2 septembre 17:19

                  le burkini contre le bourre cul nu ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès