Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > LA CGT expulse des sans papiers !

LA CGT expulse des sans papiers !

Bourse du travail, ce Mercredi 24 juin. Un immeuble comme un autre, squatté depuis plus d’un an par 200 sans-papiers africains. Soudain, une trentaine de skinheads masqués, équipés de matraques, de barres de fer et de bombes lacrymogènes, pénètrent dans le bâtiment, gazent ses occupants et les font sortir de force, leurs matelas sous le bras. Dehors, des femmes pleurent, en état de choc. Un petit attroupement se forment, on s’indigne, on croit reconnaître des barbouzes en civil, des cris fusent : « ratonnade », « nettoyage », « Sarkozy assassin »... 

Mais qui sont ces patibulaires personnages qui ont délogé aussi brutalement ces malheureux clandestins ? Des CRS en civil ? Des militants du Front National ? Que nenni ! C’est le sympathique service d’ordre de la CGT, syndicat toujours prêt à soutenir les sans-papiers de tout poil mais qui, lorsque l’on squatte chez elle, n’hésite pas à employer des méthodes à côté desquelles nos forces de l’ordre passeraient pour des médiateurs sociaux. Et heureusement que la police était là pour veiller au sort des expulsés !
 
Ainsi donc, la CGT expulse des sans-papiers d’un local dont elle n’est même pas propriétaire (les locaux appartiennent à la Mairie de Paris) ; ainsi donc, la CGT expulse des sans-papiers qu’elle n’est pas parvenue, une fois n’est pas coutume, à "récupérer". Ainsi donc, la CGT emploie pour cela des méthodes d’une extrême violence, mais qui ne doivent pas vraiment étonner de la part d’une mouvance révolutionnaire qui n’aspire qu’à prendre le pouvoir, et par la violence s’il le faut...
 
Ainsi donc, il y aurait de "bons" squatteurs, ceux qui occupent des locaux appartenant à de méchants capitalistes, bourgeois et autres aristocrates et qui s’alignent gentiment dans les défilés de la CGT ; et les "mauvais" squatteurs, qui occupent les locaux des gentils syndicalistes et ne se cantonnent pas à leur rôle de faire-valoirs dociles. Droit Devant, RESF, Autre Monde, la Ligue des droits de l’homme, se sont ainsi désolidarisés d’eux en leur conseillant de partir ; idem Droit au Logement, qui leur trouvait des "motivations peu crédibles"... Même les médias, à quelques exceptions (comme Libération, qui leur a consacré plusieurs articles, ou Rue89), ont étrangement peu couvert ces squatteurs indélicats, alors qu’il s’agit de la plus longue et large occupation de sans-papiers... De là à penser que, décidémment, la CGT a le bras bien long dans le domaine associatif et médiatique ? "Ils bossent ici, ils vivent ici, ils restent ici", dit le slogan de la CGT. Ici, mais pas chez nous...
 
Mais quel est le véritable tort de ces malheureux africains ? Occuper des locaux en partie utilisés par la CGT ? Certe, oui ; mais, surtout, oser ne pas être totalement convaincu par l’action de la CGT en matière de ’’régularisation par le travail" depuis que celle-ci a "embrassé" leur cause. La CGT voudrait bien être le nouvel ami des sans-papiers, leur porte-parole, leur étendard ; pas de chance, nos amis ne sont pas de bons sans papiers dociles, ils ne sont pas d’accord avec l’approche de la CGT, ils estiment que les résultats sont négatifs, que l’idée de ne régulariser que les sans-papiers qui ont des promesses d’embauche revient à s’aligner sur le gouvernement français, que dans les faits plus d’illégaux ont perdu de travail qu’été régularisés... Pas de chance, nos amis africains ne sont pas dupes de la posture de la CGT, pas de bol, ils ont parfaitement compris le double jeu des syndicats, qui "ne sont pas des mis qui se trompent, mais des ennemis qui se cachent, c’est la bourgeoisie dans le mouvement ouvrier". Des sans-papiers lucides et réactionnaires ! Pas de ça chez nous !
 
Pour ne pas arranger leur dossier, nos amis squatteurs ont un contentieux avec la CGT sur le traitement de leur dossier, le collectif CSP 75 reprochant au syndicat de les avoir "lâché", "trahi" de ne pas avoir soutenu leurs dossiers de demande de régularisation, qu’ils ont déposés tout seul comme des grands à la Préfecture de Paris sans (l’erreur !) la médiation de la CGT... Demandes qui ont été refusées en bloc, la préfecture les invitant, un peu taquin, à "allez voir la CGT" !... Bref, en quelque sorte, CSP 75 reproche à la CGT d’avoir fait main-basse sur les sans-papiers et d’en détenir en quelque sorte le "monopole", seuls les dossiers présentés par celle-ci ayant une chance d’aboutir... "CGT main dans la main avec Hortefeux", tel est le nouveau mot d’ordre des expulsés !
 
Ainsi donc, la CGT fait tout ce qu’elle peut pour syndiquer les sans-papiers et récupérer un mouvement très porteur, parce que "ça fait bien en tête de cortège", mais interdit des représentants de CSP 75 de s’exprimer dans une de ces manifestations bigarrées (comme lors d’un rassemblement à Saint Michel en avril dernier, ou de la Fête de l’Huma où CSP 75 se plaint d’avoir été "agressé" sur le stand bolivien)... Les sans-papiers, qu’est-ce qu’elle en a à faire, la CGT, dans le fonds ? Ce n’est qu’une masse contestataire corvéable à merci, que l’on peut mettre facilement instrumentaliser, manipuler comme des "pantins" au service de son projet révolutionnaire et déstabilisateur, tout comme Marx préconisait d’ "utiliser" la masse prolétaire pour renverser la bourgeoisie...
 
Bien sûr, on se défend comme on peut à la CGT : ce squat dans les locaux de la CGT "arrangeait bien du monde" (la Préfecture, le Gouvernement aussi, bien sûr...), et c’est pour cela que le dossier aurait été bloqué par la Préfecture... Oui, "la seule explication, c’est qu’on voulait nuire à l’image de la CGT, à son activité. Les sans-papiers ont peut-être été manipulés par certains de leurs soutiens pour se retourner contre nous", déclare même la Responsable de la Communication de la CGT. Bien sûr, c’est l’ombre de Sarkozy, diabolique manipulateur, qui est derrière tout cela : "Quand le premier syndicat français attaque des sans-papiers, on peut se dire que le gouvernement Sarkozy fait vraiment bien son travail.", déclare le président de SOS Soutien Sans Papiers... 
 
Mais, déjà, d’autres associations, d’autres collectifs, d’autres mouvances politiques, trop heureux de ce faux-pas d’un "concurrent" aussi récent que redoutable, s’emparent de l’affaire, rivalisant d’indignation et de revendication pour reprendre le flambeau : les Verts, Réseau éducation sans frontières, SOS Soutien Sans Papiers, Sud Etudiant, le CRAN, CAT - SOD... Décidément, cette malheureuse affaire lève un peu plus le voile sur ce petit milieu un peu glauque du "charity business", toute cette nébuleuse d’associations, de collectifs, d’ONGs, toutes ces pompes à subvention dont on ne sait jamais trop où va l’argent (vacances ? montres de luxe ?), tous ces organismes de charité qui n’existent que par la misère du monde, et dont on ne voit donc pas trop quel est le véritable intérêt à la résorber sous peine de chômage technique... On réclame un peu partout, et beaucoup dans le milieu syndical et associatif, plus de transparence dans les milieux financiers et industriels... Mais où sont-ils, ceux qui réclameraient plus de transparence dans le milieu syndical (quand on pense à l’opacité scandaleuse de la comptabilité syndicale...) et associatif ?
 
Sources :
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.46/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • lisca lisca 29 juin 2009 14:38

    Un tract de sos racisme, cet article.
    Les clandestins africains n’ont pas vocation à vivre en France.
    Ils y sont une monnaie d’échange, une sous-armée de réserve du capitalisme, un bétail électoral pour les Julien Dray et autres bons apôtres, un poids très lourd pour les autochtones qui ont droit à leur paysage, leurs locaux, leur langue et leurs acquis sociaux sans eux.
    Comme ils ont le droit à leurs pays sans nous.
    Pas de souci, je n’y suis pas.
    D’accord, les sans-paps ?


    • NICOPOL NICOPOL 29 juin 2009 15:02

      Bonjour Lisca,

      Pourquoi « tract de SOS Racisme » ?

      L’article n’a pas pour sujet « les sans papiers, pour ou contre », mais la CGT et au-delà la récupération du phénomène par divers groupes d’intérêts syndicaux ou associatifs.

      Sinon d’accord avec vous.


    • Kalki Kalki 29 juin 2009 15:37

      A quand un article sur d’autre groupe que l’on entend pas parler dans les médias - ou juste des « réseaux de personnes puissantes non élus démocratiquement » qui décident du sort des populations : qui n’ont que pour intérêt dans la vie de servir le capital, le leur finalement.On observe dans l’histoire que la « libéralisation » des « marchés » et donc des flux de capitaux : incontrôlable, in taxable cad : en dehors de la société : est toujours bien pour les autres pays : mais jamais pour le pays centre de l’empire , qui a finalement toujours l’avantage de faire cela.

      Les révolutions , les avancées, les recherches àlong termes, les gros investissements sont fait par les états.
      Jamais par la « force du capital libéré », qui representait il y a peu 95 % des échanges , et 5% pour l’économie réel ( dont 70% des bénéfices retournent a ces meme capitaux et peut par la suite au fonctionnement de l’entreprise , de la société et des salaires ).


    • Kalki Kalki 29 juin 2009 15:49

      nico,

      je ne pense pas que le monde soit si rose que tu le crois - et loin d’etre rose il y a des injustices et des meurtres qu’on appelle capitalisme néoliberalisme.

      Je te conseil le profit avant l’homme de chomsky, efficace a ce sujet.

      Il s’appellait Michael jack son, et il est mort avant nous, qui s’est converti à l’islam dans une période ou va détruire cette dernière culture vivante. Une minute de silence.

      Ils s’appellaient les irakiens – 100 mille minutes de silence.
      Ils s’appellaient les salvadoriens ( 10 ans – 1973) – 100 mille mille minute de silence.
      Ils s’appellaient les russes ( 1995 rapport d’une ong sur les conséquences du néoliberalisme en russie) – 500 mille mort en plus – 500 milles minutes fois une décennie.

      etc , etc

      Les empires finissent mal.

      Comme ils ont commencaient.


    • NICOPOL NICOPOL 29 juin 2009 16:06

      Mais où voyez-vous... je veux-dire, vois-tu, puisqu’une étrange familiarité semble te dicter le tutoiement à mon égard... que je vois la vie en rose ?

      Je n’ai jamais nié les ravages humains et environnementaux que peut provoquer un ultra-libéralisme non régulé dans une société vulnérable...

      Maintenant si on fait le compte des morts, tu devrais rappeler les victimes de Lénine, Staline, Pol Pot, Mao, Castro, et de tous les autres dictateurs post-coloniaux africains, asiatiques et sud-américains d’inspiration marxiste... A la rigueur, rajouter aussi Hitler qui était bien plus près du socialisme que du libéralisme...

      J’espère que tu les associes également dans ton noble recueillement.

      Et je ne vois vraiment pas ce que Bambi (RIP) vient faire là-dedans. Et encore moins sa conversion à l’Islam, ni le sens de ta phrase « dans une période ou va détruire cette dernière culture vivante » (si tu parles de l’Islam avec cette périphrase, va falloir nous expliquer cela).

      Qu’as-tu à dire, ceci étant dit, sur le fonds de l’article ??


    • Kalki Kalki 29 juin 2009 18:43

      Je n’ai jamais nié les ravages humains et environnementaux que peut provoquer un ultra-libéralisme non régulé dans une société vulnérable...

      J’associe tout et toi ? Jusqu’ou va tu pour rechercher la vérité et la justice ?

      Les états avec des dirigeants islamistes c’est juste la dernière culture d’état : c’est a dire que les politiques ne sont pas influencés par le capitalisme de l’empire mondial.

      Oui est ce qu’un « libéralisme » régulé serait mieux ? TU PARLES de problèmes , recherches les causes sinon on est en droit de se demander si tu ne voiles pas « volontairement » ou inconsciemment ou tacitement les causes.

      AU sujet de l’article :
      Article intéressent je ne savais pas, et Je suis contre ce genre d’action, ca fait longtemps que la quasi totalité des mouvements syndicalistes a la base révolutionnaire ont perdus le nord ( et surement pas fasciste comme ici )

      Tout organisme se corrompt et pourrit avec le temps.

      La révolution pour en revenir a ta perception ca n’est pas la violence, tu as raisons.

      la société se trouve dans la tête des gens et dans leur rapport au monde - aujourd’hui simplement économique.

      Change de monaie , d’économie et de forme d’organisation : et le monde change.

      L’avenir risque d’être dur.

      Mais tu vois , je tiens a te faire remarquer , si l’on est en démocratie on aurait le droit de changer - ou d’inventer - la société : et si on le fait ( en voulant réussir, et en tuant personne), que se passe t’il ?

      Que se passe t’il ?

      C’est àce moment làque l’on voit apparaitre au grand jour la réalité ... c’est l’ « Ã©tat » et ceux que ca arrange qui ont le capital violence dans la société.


    • Bois-Guisbert 29 juin 2009 14:59

      Depuis quand des sans-papiers auraient-ils tous les droits, y compris celui d’occuper des locaux dont ils empêchent l’utilsation normale par les occupants légitimes ?

      ...quel est le véritable tort de ces malheureux africains ?

      D’être ici plutôt que dans le biotope que le destin et l’histoire leur ont assignés.

      Il commence à y en avoir marre de ces faux désespérés qui ont, à la différence de la lupart de leurs compatriotes, l’argent d’un voyage coûteux et aléatoires, qui prennent l’Europe en général et la France en particulier, pour un vaste moulin.

      Un petit attroupement se forment, on s’indigne (...) des cris fusent : « ratonnade », « nettoyage », « Sarkosy assassin »... 

      Avec des abrutis pareils, la racaille tiers-mondique a encore de bien beaux jours devant elle et c’est sûr qu’elle aurait tort de se gêner...


      • 1984 29 juin 2009 15:22

        La CGT « une mouvance révolutionnaire qui n’aspire qu’à prendre le pouvoir, et par la violence s’il le faut... »

        On doit pleurer ou rire devant un aveuglement pareil ?

        La CGT n’est qu’un ramassi de lèche botte du pouvoir !


        • Kalki Kalki 29 juin 2009 15:39

          @1984 si par exemple vous trouviez le leviez et la force de changer la société ?

          QUe feriez vous ?

          Drole de responsabilité n’est ce pas


        • NICOPOL NICOPOL 29 juin 2009 15:58

          Vous avez certainement raison en ce qui concerne sa direction. Mais à la base, on retrouve encore bon nombre de marxistes révolutionnaires obnubilés par la lutte des classes et le grand soir.

          Par exemple ici. Extrait : "C’est pourquoi, en juin 2008, des militants de la CGT et de la FSU ont lancé une « Lettre ouverte aux Etats-majors syndicaux », signée depuis par plus de 4000 travailleurs, enseignants, étudiants... Cette Lettre ouverte appelait à tout faire pour contribuer à « [...] travailler concrètement à préparer avec les salariés les conditions de l’affrontement de classe victorieux avec ce pouvoir destructeur [...] ».

          J’ai vu passé suffisamment de manifs CGT sous mes fenêtres ces derniers mois pour penser que la « fièvre insurrectionnelle » n’y est pas complètement absente !


        • rodolphe nettier 29 juin 2009 15:23

          sôs soutien ô sans papiers refuse toutes subventions.a bon entendeur...


          COMMUNIQUE DE SOS SOUTIEN Ô SANS PAPIERS : MERCREDI NOIR POUR LA CGT

           

           

          Le 24 juin 2009 restera comme une date noire dans l’histoire du syndicalisme français. Le service d’ordre de la CGT, qu’il serait plus juste de qualifier de milice, s’est attaqué sous l’œil bienveillant puis avec l’appui actif des forces de l’ordre aux sans-papiers qui occupaient pacifiquement depuis 14 mois une annexe de la bourse du travail à Paris.

          Armés de matraques et de gazeuses, les nervis se sont attaqués sans crier gare à des femmes et des enfants, envoyant plusieurs d’entre eux à l’hôpital.

          La CGT n’a pas hésité à parler de « libération » à propos de cette action violente, accréditant ainsi l’idée entretenue par le Front National et l’UMP que les sans-papiers représenteraient une « invasion étrangère » qu’il faudrait juguler par la force.

          Les bureaucrates de la CGT, qui ont arrêté de travailler de leurs mains il y a bien longtemps, ont ainsi fait matraquer des travailleurs dont beaucoup sont pourtant des adhérents, parfois de longue date, de leur syndicat et qui, en payant leurs cotisations, permettent aux apparatchiks de pérorer sur la défense des intérêts de la classe ouvrière.

          Cette ratonnade en plein Paris n’a pour l’instant guère ému les représentants de la gauche institutionnelle qui se sont murés dans un silence qu’on espère quand même gêné.

           Après avoir mis en œuvre la politique d’ « immigration choisie » de Hortefeux, la CGT permet au plus illustre des Vichyssois, le jour même où il devient enfin le premier flic de France, de se livrer à son sport favori : la chasse aux Africains.

           Petite gâterie entre amis ?

            

           SOS SOUTIEN Ô SANS PAPIERS appelle tous ceux pour qui la dignité humaine a encore un sens à converger au 85 rue Charlot à Paris pour rendre la bourse du travail aux travailleurs.

           

           FERMETURE IMMEDIATE ET DEFINITIVE DES CAMPS D’INTERNEMENT

           


          • LE CHAT LE CHAT 29 juin 2009 16:26

            @actias

            moi aussi !  smiley  smiley smiley smiley


          • Loup 29 juin 2009 18:00

            Charité bien ordonnée commence par soi-même...

            Sinon, j’ai été frappé par l’interview télévisée d’un des porte-parole des sans-papiers, qui revendiquait une espèce de « droit à beaucoup de choses » sous prétexte d’une présence en France.

            On peut s’interroger sur la détresse humaine qui pousse de nombreux candidats à une vie meilleure à venir chez nous, mais cette solution n’est pas la panacée, notamment parce que nous ne pouvons pas prendre sur nous toute la misère du monde.


            • docdory docdory 29 juin 2009 18:08

              @ Nicopol


              Bon , c’est sûrement très triste d’être sans-papiers , mais d’un autre côté , à quoi servent les papiers si les gens qui en sont dépourvus ont les mêmes droits que ceux qui en ont .

              La République Française a une législation, votée par les représentants du peuple , qui stipule que , si l’on ne vient pas de l’union européenne , il faut un passeport avec visa pour entrer en France, que ce visa a une certaine durée s’il s’agit d’un visa de tourisme , et une durée plus grande s’il s’agit d’un contrat de travail ou d’un rapprochement familial.
              Ceux qui restent en France après expiration de leur visa , ou pire , ceux qui arrivent en France sans visa , violent délibérément la législation française . Par conséquent , ils n’ont aucune espèce de droit à rester dans notre pays , même s’ils y sont depuis un certain temps . il faut arrêter la démagogie : en effet , ces sans-papiers étant le plus souvent sans logement valable, d’aucuns exigent ensuite qu’il leur soit attribués des logements sociaux inexistants , qui coûtent fort cher à construire , ainsi que l’aide médicale Etat. C’est bien sûr le contribuable qui paie ... 
              Le droit d’asile est souvent invoqué excessivement : 80% des pays du monde sont des pays dictatoriaux ou peu démocratiques. On ne peut pas accueillir tous leurs ressortissants sous prétexte d’asile !


              • NICOPOL NICOPOL 30 juin 2009 10:00

                Tout à fait d’accord avec vous.

                Encore une fois le thème de l’article n’est pas la problématique des sans-papiers, mais de leur récupération par des mouvements aux intérêts troubles et contradictoires.


              • Yohan Yohan 29 juin 2009 19:31

                Si les sans papiers font du bruit, c’est qu’ils savent qu’il y aura un bataillon de People et de bobos, prêt à venir à leur rescousse, Carole Bouquet & Co, des gens qui se gardent bien de les héberger et de leur donner du boulot, du moment qu’on les loge en banlieue au frais des cntribuables. Les sans papiers le savent bien, mais tant que ça sert leurs intérêts, pourquoi s’en priver....Les sans papiers connaissent très bien la ficelle, depuis qu’il suivent nos actualités avec leurs antennes paraboliques. A chaque fois que des sans papiers sont régularisés, une nouvelle fournée se prépare.
                Quaut à la CGT, ça ne m’étonne pas, les sans papiers sont pas dans leurs petits papiers syndicaux. Rien de nouveau sous le soleil de Paris


                • NICOPOL NICOPOL 30 juin 2009 10:13

                  Parfaitement d’accord. Nos amis sans-papiers ne sont pas (que) de pauvres migrants ballotés par les aléas d’une vie cruelle, ce sont aussi des réseaux parfaitement organisés, connaissant parfaitement les ficelles (et les failles...) du système français (politique, médiatique, artistique, intellectuel...) et en jouant parfaitement pour parvenir à leurs fins.

                  Tout cela est de bonne guerre, ce qui ne le légitime en aucun cas et n’empêche pas de le dénoncer. 

                  Comme vous dites, rien de nouveau sous le soleil... Si ce n’est, peut-être, un début de prise de conscience ?


                • homosapiens homosapiens 29 juin 2009 22:43

                  Quelle découverte !!! la cft aurait donc des méthodes musclées ? ouf heureusement
                  que vous etes là pour nous en informer.
                  Syndicat d’abrutis violents à la limitie du terrorisme industriel ou économique sui puissiant que tous les gouvernants baissent leur froc à la première tentative de réforme..
                  En tout cas pour une fois ils ont bien agit. On est dans un état de droit, pas de papier pas de séjour, et si ca énerve l’auteur de l’article, rien ne l’empéche d’aller payer de sa poche à lui les droits de ses parasites qui innondent et cancérisent notre société.
                  Marre des crasses de meules.


                  • homosapiens homosapiens 29 juin 2009 22:46

                    J’ai repassé 3 jours dans paris la semaine dernière, j’ai pas eu 10 minutes
                    sans qu’un rom, un clodo, une cloche ou je ne sais quoi vienne me faire chier
                    ou emmerdre d’autres passants ou voyageurrs...Gare, champs élysée, restau, hotel ils viennent nous faire chier toutes les 10 minutes et y a encore des cons pour leur filer du fric... qu’ils crevent,dégagent, retourne,t chez eux avec leurs 12 gosses..on s’en branle de leur problème dont nous ne sommes pas responsables.


                    • maxim maxim 29 juin 2009 23:23

                      moi la seule fois où je me suis retrouvé sans papier ,c’était aux WC,le rouleau avait disparu ,et là dans cette situation ,on est vachement emmerdé !


                      • maxim maxim 29 juin 2009 23:26

                        heureusement que j’étais pas dans les chiottes de la CGT ,parce que surpris sans papelard ...........je vous dis pas !!!


                        • LE CHAT LE CHAT 30 juin 2009 09:07

                          Viens chez moi , j’habite chez une copine , c’est bien pour dépanner quelques jours , après c’est vraiment l’incruste !


                          • Reinette Reinette 30 juin 2009 11:17

                            Ainsi donc, la CGT emploie pour cela des méthodes d’une extrême violence, mais qui ne doivent pas vraiment étonner de la part d’une mouvance révolutionnaire qui n’aspire qu’à prendre le pouvoir, et par la violence s’il le faut...


                            révolutionnaire qui n’aspire qu’à prendre le pouvoir ?



                            NICOPOL bonjour,

                            à la lecture de votre article, très intéressant mais plein d’inexactitudes, je pense que vous connaissez assez mal la CGT

                            - la Cgt n’est pas un parti politique mais un syndicat, et n’a donc jamais été une mouvance révolutionnaire 

                            - les dirigeants de la Cgt, depuis des lustres, s’arrangent parfaitement avec le pouvoir, de droite ou de gôche, peu importe, on collabore ; d’ailleurs, quand des mouvements de grève durent trop longtemps ou risquent de porter leurs fruits, elle est là pour stopper net les revendications de salariés syndiqués cgt ou ailleurs ayant des chances d’obtenir gain de causes ;

                            - la Cgt est également un employeur qui a recours a des méthodes dégueulasses et malhonnêtes pour se débarrasser de leurs salariés qui gênent, d’ailleurs quelques dossiers sont passés par les Prud’hommes (plusieurs cas en France)


                            - dans certaines manifs, le service d’ordre de la Cgt, depuis des lustres, s’est toujours fait remarquer par sa brutalité envers d’autres syndicats... rien de nouveau !


                            La Cgt est une soupape de sécurité pour le gouvernement  !


                            • armand armand 30 juin 2009 13:26

                              En somme...

                              C’est normal que tout être humain cherche une meilleure vie ailleurs, surtout quand il crève de faim.
                              C’est normal que toute communauté humaine, surtout lorsqu’elle est soudée par un processus de redistribution, ait un droit de régulation sur ceux qui entendent s’agréger à elle.
                              Maintenant, comment gérer l’affrontement entre ces deux normalités... c’est là la question


                            • NICOPOL NICOPOL 30 juin 2009 14:31

                              Bonjour Reinette,

                              Merci pour vos utiles précisions. Vous avez raison, je ne connais pas la CGT de l’intérieur, seulement ce qu’elle « communique » au travers de ses tracts, de ses slogans et du comportement de ses militants. Mais il me semble que c’est largement suffisant pour s’en faire une idée.

                              Permettez-moi quelques remarques :

                              " la Cgt n’est pas un parti politique mais un syndicat, et n’a donc jamais été une mouvance révolutionnaire « 

                              Une »mouvance« , c’est un terme générique qui ne désigne pas un parti politique mais une »famille de pensée« , une »idéologie« . Je pense donc que le terme s’applique à la CGT et ceux qui gravitent autour. Quant au terme »révolutionnaire« , il me semble légitime de l’appliquer à tout ceux qui souscrivent aux théories marxistes sur la lutte des classes et le renversement de la »bourgeoisie« par le »prolétariat". Je maintiens donc la formule.

                              "les dirigeants de la Cgt, depuis des lustres, s’arrangent parfaitement avec le pouvoir, de droite ou de gôche, peu importe, on collabore ; d’ailleurs, quand des mouvements de grève durent trop longtemps ou risquent de porter leurs fruits, elle est là pour stopper net les revendications de salariés syndiqués cgt ou ailleurs ayant des chances d’obtenir gain de causes"

                              Voir mon commentaire plus haut : je ne conteste pas ce que vous me dites sur la direction de la CGT, mais je parle surtout de la « base ». Celle qui, comme vous dites vous-mêmes, serait prêt à aller « plus loin » que lesdits dirigeants, qui ont pas mal d’intérêts acquis à défendre. Votre précision est donc utile sans contredire fondamentalement le point de vue exprimé dans l’article.

                              Je constate en tout cas qu’il n’y a personne sur AV pour défendre la CGT, au contraire c’est à qui l’enfoncera le plus !


                            • Reinette Reinette 4 juillet 2009 01:51

                              Nicopol

                              Désolée pour la réponse tardive


                              je voulais rajouter également que vu le petit nombre de salariés syndiqués en France (moins de 8% tous syndicats confondus), j’ai toujours été étonnée de constater que les médias soient si peu curieux de leur fonctionnement.

                              savez-vous, par exemple, que les journaux des syndicats, signataires des lois avec l’Etat, bénéficient des pubs des grosses entreprises. En gros, ce sont les entreprises qui payent les journaux de ces syndicats (Cgt, Cfdt, Fo, Cftc, Cgc) - Etonnant, n’est-ce pas ?

                              les deux syndicats de salariés réellement indépendants du pouvoir et des patrons en France sont la Cnt et Sud

                              Il y aurait un vrai travail d’enquête pour un vrai journaliste ! pourquoi ce silence ?

                              .


                            • Amina 30 juin 2009 14:36

                              bravo à la cgt qui sait faire le menage chez elle ! Nul doute que ceci va inciter les gens à passer à la methode forte pour se debarrasser d’immigrés illegaux et squatteurs.

                              à noter que personne ne s’est interposé pour empecher l’expulsion.

                              La cgt est l’exemple meme de l’attitude des socialo-bobos : « les pauvres/immigrés/racailles c’est bien chez les autres, mais pas chez nous »


                              • fonzibrain fonzibrain 19 juillet 2009 20:59

                                nicopol hello


                                tu as
                                oublié de me parler du livre de sylvie simon http://www.dailymotion.com/video/x93qw9_sylvie-simon-vaccin_webcam et de jane burgemeister qui a porté plainte au fbi en disant la grippe A est du bioterrorisme
                                je ne sais pas si tu comprend l’anglais


                                http://www.scribd.com/91177info

                                Actual files for viewing and downloading :

                                Evidence of the Use of Pandemic Flu to Depopulate USA

                                http://www.scribd.com/full/17044769?a...

                                Criminal Charges - Swine Flu Edits v2[1]

                                http://www.scribd.com/full/17044758?a...

                                These are the ones that have not been hacked/changed etc.

                                The Michael Jackson connection is total disinfo to turn it into a conspiracy.

                                I will be adding documents to this scribd account as I get them.

                                Please join Facebook Advocacy Group :http://www.facebook.com/group.php?gid... 

                                Original radio interview is here :http://www.blogtalkradio.com/Drew-Mal...






                                et surtout http://www.dailymotion.com/bookmarks/fonzibrain/video/x9wm43_h1n1-pandemie-vaccinale-variole-gri_news  c’est en français,ca dure 20 MINUtes ,dis moi ce que tu en penses
                                l’auteur est un médecin français je pense qu’il sait de quoi il parle

                                j’aimerai bcp que tu me répondes,ce qu’il dit est assez dingue




                                • tvargentine.com lerma 19 juillet 2009 21:12

                                  Voter pour la publication de mon article indépendant sur l’étrange gestion de la Mairie de Colombes (92) qui préfére interdire l’alcool que la BURGA

                                  http://www.tvargentine.com


                                  • fonzibrain fonzibrain 21 juillet 2009 18:47

                                    hello nicopol


                                    j’aimerai bcp que tu me répondes,
                                    je veux absolument que tu ai toutes les infos avant de te faire vacciner,
                                    la vie est tellement importante !!!

                                    serieux répond moi please,je sais que tu recois un mail si j’écris ici


                                    j’ai quelque doc à te montrer

                                    • Arcane 22 juillet 2009 15:29

                                      Nicopol,

                                      Ha bon, vous n’êtes pas psychiatre à ce que je vois ?!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès