Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > La compétence interculturelle (1)

La compétence interculturelle (1)

« L'objectif du développement de la compétence interculturelle est de développer un ensemble de savoirs, savoir être et savoir faire avec des caractéristiques propres à chaque individu, caractéristiques qui s'appuient sur chacune des cultures, tout en les dépassant à la recherche d'un équilibre entre deux normes, autrement dit "interculturel", permettant à l'individu de comprendre et d'agir dans les deux espaces de communication. » (Audras et Chanier, 2008)

Pour rappel à propos du Socle commun de connaissances et de compétences :

Le "socle commun de connaissances et de compétences" présente ce que tout élève doit savoir et maîtriser à la fin de la scolarité obligatoire.

Introduit dans la loi en 2005, il constitue l'ensemble des connaissances, compétences, valeurs et attitudes nécessaires pour réussir sa scolarité, sa vie d'individu et de futur citoyen. Un livret personnel de compétences permet de suivre la progression de l'élève.

À compter de 2011, la maîtrise des sept compétences du socle est nécessaire pour obtenir le diplôme national du brevet (D.N.B.).

(source : Ministère de l’éducation nationale, http://www.education.gouv.fr/cid2770/le-socle-commun-de-connaissances-et-de-competences.html, décembre 2010)

Les sept compétences sont « La maîtrise de la langue française », « La pratique d’une langue vivante étrangère », « Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique », « La maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication  », « La culture humaniste », « Les compétences sociales et civiques » et « L'autonomie et l’initiative ».

Je prétends, à la lumière de mon étude sur « Les situations d’illettrismes des jeunes adultes », effectuée dans le cadre de mon mémoire de Master en Relations interculturelles (Université Paris III Sorbonne Nouvelle, décembre 2005), et après avoir longuement réfléchi sur les implications de mon travail, que la huitième compétence est celle qui recouvre tout le champ de ce que je nomme « La compétence interculturelle ».

Pour Fred Dervin (2004), la compétence interculturelle repose sur quatre principes :

  • Une ouverture à l’altérité (Porcher in Abdallah-Pretceille et Porcher 1999 : 226) et le développement de capitaux interculturels ;
  • Une connaissance de soi : “L’interrogation identitaire de soi par rapport à autrui fait partie intégrante de la démarche interculturelle” (Abdallah-Pretceille 2003 : 10) ;
  • Une négociation des rapports entre ses propres croyances, attitudes et significations et celles de l’Autre (Byram 1997 : 12), i.e. mettre fin à l’ethnocentrisme ;
  • Une compétence d’interaction et d’analyse. Autrement dit, il s’agirait plus de « compréhension » que de « connaissances » sur l’Autre.

Maintenant que cette huitième compétence est identifiée, je vais essayer de montrer, en quoi elle est fondamentale dans la structuration de chaque élève, de ce futur citoyen en construction, et ceci, toujours dans l’esprit de la mise en œuvre du Socle commun.

Jean Chol POIVRESSELLE


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque 3 mars 2011 22:46

    Deux demi-cultures ne font pas une culture.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès


Derniers commentaires