Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > La « crise » est un instrument de violence psychologique de l’État (...)

La « crise » est un instrument de violence psychologique de l’État dont on use et abuse selon les gouvernements

Des êtres humains en crise marchent côtes à côtes avec un État de crise économique sans précédent, les violences augmentent et les statistiques explosent... Les lois doivent évoluer pour une meilleure défense des victimes... Si les oreilles pour certains cela n'empêche pas les yeux des autres de se fermer sur une triste réalité...

On a commencé à parler de violences conjugales, de harcèlements sur les lieux de travail, de viols commis sur des enfants ; tout récemment même des enfants qui se violent entre eux (un mineur de 11 ans et une petite fille de 6 ans) qu'il faut bien s'entendre sur l'évidence que seule la question sexuelle ne peut résoudre. À l'évidence, aux vues de la multiplicité des atrocités recensées ces quatre dernières semaines, il serait plus sérieux de s'interroger avant tout sur le milieu environnemental et les conditions sociales qui conduisent une minorité de détraqués à commettre l'irréparable, non pas pour légitimer leurs actes crapuleux, mais pour essayer de parvenir aux meilleures conditions pour qu'ils ne puissent plus se réitérer…

Alors venons-en tout de suite au vif du sujet… Puisqu'une société gère des individus et qu'ils sont responsables devant elle, si la société ne parvient plus à maintenir ce lien social avec l'individu, n'y a-t-il pas, dans le risque de cet abandon, une possibilité pour que l'individu commence alors à développer en lui des pulsions identiques au même rejet que lui a infligé la société ? Cette violence psychologique rencontrée chez des individus prédisposés peut ou risque de devenir ou de se transformer en violence physique tournée envers sa propre personne ou exercée sur autrui… C'est dans cette ambivalence agressive des rapports, moins entre les humains qu'entre leurs groupes parlementaires - quel triste visage donne actuellement l'Ump hostile à la moindre critique sur les bancs de l'Assemblée où des grondements sourds se font entendre -, que se forgent les liens ténus ou distendus pour ceux ou celles qui trempent les pieds dans la compétition, l'austérité, l'économie trafiquée, le pouvoir politique institutionnel ou le simple pouvoir des réseaux sociaux… Il y a bien lieu de soupçonner une certaine violence psychologique que l'État utilise sur le citoyen pour simplifier la coercition et tenir ses sujets au bout de la baguette*… C'est un peu comme dans la différenciation qu'on peut faire entre ce qu'on doit faire croire et ce qui est vécu effectivement… Toute une panoplie se range derrière le discours politique pour mettre en évidence une certaine violence, non plus dans la tonalité mais dans le mot même, celui qu'on utilise pour s'adresser à son voisin ou à son concurrent… Rappelons-nous ces que trop stridents termes de "bataille", de "guerre des nerfs", de combat ultime, de pugilat** utilisés par les médias et les candidats - on finit par ne plus savoir exactement qui a commencé à parler comme ça ! - pour décrire les rapports entre des rivaux politiques et nous offusquer devant de tels armes empruntés aux langage militaire, sportif et presque familial ou familier selon qu'on considère ou ne considère pas qu'il faille "rendre coup pour coup" ou que "l'homme donne les ordres" à la femme comme c'est encore le cas dans de nombreux ménages ou milieux conservateurs ! Oui, bon, l'homme donne les ordres mais il ne fait pas tout, et certainement pas les enfants…

Quoi de plus ambigüe encore qu'il faille déceler dans ce "mariage d'amour" entre les Écologistes et le parti Socialiste, cette "alliance" pour les seconds tours alors que les premiers risquent dorénavant de ne pas être franchis aussi facilement qu'ils le furent parfois ? On est redescendu sur terre me direz-vous puisque maintenant on parle d' "accords en vue du second tour" où chacun tiens à garder ses différences, sorte de métamorphose langagière à travers laquelle se démontre une capacité réaliste à traduire les enjeux parce que si en politique on continue à utiliser un langage matrimonial c'est qu'il y a de l'intégrisme dans l'air, tout au plus le désir de renforcer des règles patriarcales devenus obsolètes par le mariage gay ! C'est tout aussi incongru que de vouloir "remettre l'église au centre du village"*** par exemple ou encore de dire "ça coûterait trop cher" une politique socialiste actuellement !

La majorité d'un gouvernement actuellement n'est pas forcément dans le consentement de son opposition elle aurait un peu trop facilement tendance à l'oublier trop rapidement et son aptitude à utiliser de la violence psychologique d'État n'a rien à démontrer aux méthodes de radiations édictées par ses réformes… Si dans un parti ou un réseau social l'entente est cordiale puisqu'établie sur les bases solides des idées consenties ce n'est pas le cas entre un pouvoir élu à la majorité qui impose, sous le couvert de sa démocratie, ses réformes, ses orientations auxquelles les autre n'auraient qu'à se plier. Qu'ils figurent dans les rangs de l'opposition ou qu'ils parviennent à s'imposer en tant que citoyen lambda le serfs sont mis à rude épreuve en ces temps de début de siècle et de crise mondiale dont on voudrait nous faire croire que personne n'est responsable… Alors la question se pose : est-ce l'État qui est le chef d'orchestre des crises ou les chômeurs qui ne travaillent pas assez gratuitement ou pour presque rien ? En tous cas la violence psychologique est là et elle est supportée plus ou moins bien selon qu'on exploite ou qu'on se fait exploiter allant jusqu'à même atteindre les foyers privés où les ruptures ne débouchent pas forcément sur des divorces consentis… Crise sociale, économique et familiale remplacent désormais le trop dérangeant "travail, famille, patrie" ! C'est peut être une avancée mais aussi une régression d'autant plus qu'on en accentue l'importance accordée à la seconde triade plutôt qu'à la première… Travail, famille, patrie c'est quand même Pétain et la collaboration, l'Ordre nouveau de l'époque de Vichy et tac, t'as remarqué, ça marche encore aujourd'hui l'ordre et le nouveau… Moi ça me dérange ! Et ça me chagrine que les droitiers n'aient pas eût le temps d'appeler cela autrement… Encore aurait-il fallût qu'ils restent un degré au moins en dessous de leurs ancêtres !

 

*cf mon article sur La politique du bâton : http://laurentgantner.over-blog.com/article-la-politique-du-baton-a-toujours-ete-le-cheval-de-bataille-des-pouvoirs-droitiers-85967412.html (bellaciao.org, 16 nov 2005)

** Le titre est pour l'article un gaz hilarant ! : http://www.youscribe.com/catalogue/presse-et-revues/actualite-et-debat-de-societe/debats-et-polemiques/le-titre-est-pour-l-article-un-gaz-hilarant-737978

*** L'Ump et le pouvoir divin en autodafé : http://laurentgantner.over-blog.com/article-l-ump-et-le-pouvoir-divin-en-autodafe-86704627.html


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • qu’a voté l ump a l’’assemblée hier projet de rugy (verts)

     L UMP A VOTE POUR ....LA CONTINUATION DES CONFLITS D INTERETS ET contre LA

    TRANSPARENCE DE LA VIE PUBLIQUE

    DONC ILS SONT POUR ET S ILS RESTENT...ON EST CUIT 70 affaires en 5 ans que des AFFAIRES (bonnes pour eux....et la finance internationale de MR ROCKFELLER

     de 2012 a 2017.................. PROGRAMME....FAIRE .DES AFFAIRES


    • iris 2 décembre 2011 10:35

      oui c’et urgent de virer nos politiques et élus actuels sinon c’est la misère noire pour le peuple à venir


      • Jean 2 décembre 2011 15:34

        IL est nécessaire, quitte à mettre dix ans, d’ unir les démocrates, qui oeuvrent chacun de leur côté (Etienne Chouard, Dominique Tonin, Yvan Blot, ..)

        Mon prosélytisme

        Le tirage au sort à étudier sérieusement (voir mes liens)

        Il faut en finir par la démocratie, et non un ersatz.

        La révolution a commencé en 1789, elle finira en 20..

        Aujourd’ hui,

        En finir avec les lobbies banquiers, pharmaceutiques, ..., medef, plus de prises pour eux sur les assemblées, plus de pouvoir personnel, de corruption (pas le temps, etc.)

        Depuis des siècles, nous sommes conditionnés à être dominés par des rois, pouvoirs personnels, ...

        On se fait croire à nous-mêmes qu’ il n’ y a pas d’ autres solutions (encouragés par l’ oligarchie et les obscurantismes religieux qui font bon ménage), des exemples contraires existent de plus en plus (démocraties même partielles) dans le monde, même si encore rares.

        Re : Il faut en finir par la démocratie, et non un ersatz.

        http://www.democratiedirecte.fr/

        http://www.dailymotion.com/video/xl...

        http://www.dailymotion.com/video/xi...


        Un parti sans étiquette
        pourrait rafler les voix des abstentionnistes, déçus etc.
        (y a du monde) ; un président alors élu est chef de la police et des armées, en outre il peut dissoudre les assemblées, donc bousculer l’ oligarchie et instaurer une nouvelle constitution, à la Suisse (même en mieux).

        On peut imaginer dans les petits bourgs, un conseil municipal sans élus, mais constitué des citoyens eux-mêmes, le maire est élu pour un court mandat en tant qu’ exécutant, et contrôlé.

        Les grandes villes ...un conseil de « tirés au sort », un maire élu (court mandat et non renouvelable ? ou une fois) exécutant et contrôlé.

        Idem au niveau de l’ Etat, un président élu (court mandat non renouvelable) exécutant des décisions d’ une constituante de "tirés au sort", aidé de ministres, et aux pouvoirs limités (par ex. urgence militaire avec compte à rendre), et très contrôlé.

        Bien étudier les thèses (liens) qui font leur chemin.

        Et les bienfaits de la démocratie, en perspective : les « jeunes » participent à la vie de la cité au lieu de brûler des voitures, parité homme/femme assurée (en moyenne par le tirage au sort), les luttes de classe disparaissent (ne reste que des sollicitations à la constituante), ... (liste non limitative)

        Manifestement un nouveau parti sans étiquette à voir...http://www.lepf.fr/



      • mettons en place UN CMR COMITE MONDIAL DE LA RESISTANCE a cette FAUSSE

        DEMOCRATIE...LE RESTE EST DU BLABLA DE MENTEURS EHONTéS ET CHEVONNéS. ...DE

         DE NOSPOLITIQUES

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès