Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > La démocratie occidentale menacée par la croissance démographique (...)

La démocratie occidentale menacée par la croissance démographique sud-planétaire

L’explosion démographique de certains pays du sud déclenche des guerres régionales autour des ressources frontalières. Dernièrement, ces conflits se sont multipliés, et le phénomène s’accélère. Le nombre de réfugiés de guerre accroît vertigineux. Bientôt ils seront aux portes de l’Occident d’ordre de millions, voire à long terme, d’ordre de milliards. Dès lors, soit la hiérarchie des droits fondamentaux sera profondément modifiée, soit la démocratie occidentale sera altérée.

Le constat

Selon un savoir de sens commun, la croissance démographique planétaire ne poserait pas des problèmes, car il y aurait encore suffisamment de ressources pour nourrir décemment tous les êtres, inclusivement les trois milliards supplémentaires prévus pour l’année 2100. Néanmoins, la réalité est plus complexe, et force est de reconnaitre que sur le fond l’augmentation de la population mondiale pose déjà des problèmes. Evidemment, à terme, ces problèmes vont s’aggraver davantage.

On constate en effet qu’il y a une certaine ambiguïté au sujet de ressources planétaires, tant en termes d’accessibilité, qu’en termes de quantité. Sur l’aspect de l’accessibilité, il faut noter qu’afin d’être fructifiées, certaines richesses matérielles, comme celles fossiles et minières, doivent être transformées en richesses financières. Or, cette transformation requiert des moyens, c’est-à-dire des technologies, ainsi que des réseaux de distribution. Dès lors, les choses se compliquent.

Notons à ce propos, qu’il y a de pays qui disposent de ressources fossiles et minières, mais qui ne disposent pas des moyens pour les exploiter. Inversement, il y a de pays qui ne disposent pas de ressources naturelles, mais qui disposent de moyens, c’est-à-dire technologies, savoir-faire et réseaux. L’ensemble des pays concernés constituent le système. L’ensemble des groupes pétroliers ou miniers constituent les acteurs du système. Enfin, l’ensemble des moyens, appelés également acquis socio-historiques, constituent les leviers de régulation. Or, les acteurs opèrent à l’aide de ces leviers la régulation de ressources.

Il revient à dire, que le fait de disposer des ressources fossiles et minières, n’implique pas systématiquement pouvoir bénéficier. Il faut de plus les technologies nécessaires pour pouvoir exploiter ces ressources, ainsi que les réseaux de transport et de distribution. Certes, la souveraineté confère à chaque pays le droit de gérer ses propres richesses. Cependant, la propriété privée sur les technologies et les brevets, permet aux groupes multinationaux de régulariser le marché des richesses fossiles et minières.

Dès lors, les pays moins avancés ne peuvent pas utiliser de leur propre gré les ressources de sous-sol. Ils sont encadrés par le système. Même si ces richesses appartiennent en tant que ressources de sous-sol à leurs détenteurs naturels, en tant que produits sur le marché international, elles appartiennent également aux détenteurs de moyens.

Par conséquent, et dans la triste réalité, les seules véritables richesses dont dispose effectivement les pays moins avancés, sont celles naturelles de proximité. Or, de l’instant que la population accroît au-delà d’un certain seuil, comme c’est le cas actuellement dans certains pays d’Afrique, l’équilibre population/ressource est rompu. Evidemment, cela porte sur la crise économique, puis sociale.

Concernant la quantité, on dit souvent que les ressources planétaires sont suffisantes pour que tout le monde vivre décemment. Or, ce n’est pas vrai. Tout dépendre de ce qu’on entend par décemment. Car si on veut faire vivre à la manière occidentale, il nous faudra 5 à 6 planètes équivalentes à la Terre. Inversement, dans la perspective théorique d’un partage équitable de richesses planétaires, la qualité de vie d’occidentaux doit baisser pour s’aligner aux pays du nord d’Afrique, ou du Moyen Orient. Or, les occidentaux n’accepteront jamais.

En effet, cette perspective est purement utopique, car dans la dure réalité aucun pays, et aucune catégorie sociale, n’accepteront de renoncer à leurs acquis, dit-on socio-historiques, au profit de pays moins avancés. De plus, aucune Institution, n’a ni le courage, ni les moyens pour réaliser une telle régulation des richesses. Il suffit de regarder les tendances de pays émergents, Chine, Inde, Brésil, où les catégories supérieures vivent à la manière occidentale, pour comprendre que le partage équitable de richesses planétaires est une pure illusion.

En outres, cette perspective est utopique, car comme on l’a déjà invoqué, les ressources de sous-sol n’appartiennent pas à la communauté internationale. Elles font l’objet d’une propriété, soit privée soit publique, de sorte que leur éventuelle redistribution au profit des populations en besoin se heurte aux droits fondamentaux. Sachant à ce propos que la propriété privée est défendue par l’article 17 de la Charte européenne de droits fondamentaux, ainsi que par la Déclaration universelle des droits de l'homme, tandis que la propriété publique est défendue par le principe fondamental de souveraineté de nations. Dès lors, s’attaquer à un droit fondamental, suppose remettre en question le modèle de démocratie occidentale.

 

Le contexte

Tristement, si auparavant on aurait pu envisager d’autres solutions, comme une maîtrise de la croissance démographique dans les limites du raisonnable, dans le contexte actuel seulement deux solutions semblent envisageables. Soit continuer dans la perspective actuelle, laisser le système s’auto-régulariser soi-même, avec le risque d’aggraver l’écart écrasant entre riches et pauvres. Soit s’attaquer à la propriété privée, en nationalisant les possessions de groupes multinationaux, mais cela signifie de remettre en question les droits fondamentaux, et donc la démocratie.

Pour mieux éclaircir notre raisonnement, il convient de préciser, que la démocratie occidentale repose sur des principes et des droits fondamentaux, notamment les libertés individuelles, la souveraineté des nations, la propriété privée, ainsi que l’égalité de traitement. Notons en passage que le terme « égalité matérielle » ne figure pas dans les droits fondamentaux. Ceux-ci constituent les éléments de forme de la démocratie.

Cependant, sur le fond, la démocratie occidentale repose sur deux piliers complémentaires, respectivement le progrès économique et le progrès social. Notons ensuite, que le progrès économique est redevable surtout à une économie dite libérale, dont l’impératif de compétitivité imposé par la pression concurrentielle du marché international, est le vecteur même de ce progrès. Pour sa part, le progrès social est redevable simultanément au progrès économique, et aux principes démocratiques sur lequel repose la société occidentale.

On remarque dès lors, et ce à l’encontre de tout savoir de sens commun, que la démocratie est inconcevable en absence d’une prospérité économique. En effet, car la démocratie repose sur une série d’Institutions, dont le rôle est de défendre les droits fondamentaux, ainsi que le principe d’Etat de droit. Il s’agit notamment d’une Armée fiable, ensuite des Institutions de Forces de l’Ordre, Justice, Police, et enfin des Instances de socialisation et d’éducation. Or, seulement dans un pays où l’économie est prospère, ces diverses Institutions existent véritablement, et fonctionnent de manière efficace. Ce qui explique d’ailleurs, que dans les pays moins avancés la démocratie est pratiquement inexistante.

Rappelons entre autres, que le succès du modèle socio-économique et socio-démocratique occidental repose sur un équilibre mutuel entre le nombre de la population et les ressources matérielles et immatérielles disponibles. Cet équilibre exige des ressources suffisantes afin d’entretenir l’ensemble d’Institutions cités auparavant. Une condition indispensable, en dehors de laquelle les Institutions fondamentales perdront de leur efficacité. A terme, cela se traduira soit par une dictature d’ordre politique, soit par une dictature d’ordre économique, dite capitalisme sauvage.

Or, dans le contexte actuel où les vagues d’immigrations affluent vers l’Europe, on constate que certaines Institutions nationales et Européennes, sont affaiblies, de par leur budget affaibli, car les ressources financières sont dirigées à l’accueil et à l’intégration de ces populations venues d’ailleurs. L’Union Européenne même, en tant qu’Institution, est affaiblie du fait de positions antagonistes prises par les divers pays face à ce phénomène d’immigration.

Manifestement, étant donné le contexte actuel, la démocratie occidentale est déjà menacée. L’impact de la croissance démographique sud-planétaire sur le modèle occidental de démocratie et de civilisation n’est pas anodin. Selon certaines opinions, les pays occidentaux pourraient intégrer ces migrants, en opérant une meilleure redistribution des richesses. Or, cela implique une forte régulation, soit de la part de l’Etat, soit de la part de l’Union Européenne. Si c’est l’Etat qui opère cette régulation, son action vient à l’encontre du droit fondamental de propriété privée. Si c’est L’union Européenne, son action vient à l’encontre de la souveraineté des pays membres. Ce qu’on a pu constater lorsqu’on a voulu imposer un quota d’immigrants.

Par-delà, cela, à terme, face à de vagues migratoires considérables, tenant compte des prévisions démographiques, cette intervention politique dans la régulation économique finira par tuer l’économie. Les stratégies d’ordre économique devant s’aligner aux préoccupations d’ordre social et politique, donnera lieu tout d’abord à une interdépendance accrue entre les acteurs politiques et les acteurs économiques. A terme cela portera sur une fusion subtile de deux camps d’acteurs, où décisions politiques et initiatives économiques se mélanges et se confondent. En règle générale les ingrédients de ce type de mélange, respectivement, le trafic d’influence, le détournement de fonds, la corruption, étouffe l’efficacité économique. L’exemple le plus éloquent étant ici le modèle économique pratiqué par l’ex Bloc communiste. De plus, cette expérience a prouvé que les inégalités sociales et matérielles ne disparaitront pas dans le cadre d’une régulation. Au contraire elles peuvent s’accentuer selon d’autres critères, comme l’accès ou non à l’appareil politique, véritable classe favorisée. Ayant comme référence ici la nomenclature communiste ou l’aristocratie médiévale.

Pareillement, si on regarde à l’échelle planétaire, l’impact de la croissance démographique est également considérable. Tout d’abord, la perspective d’une éventuelle régulation des richesses au niveau international semble difficilement réalisable, car au nom de leur spécificité culturelle, et donc au nom des rivalités qui existent entre les diverses ethnies, aucune société n’accepte de mettre ses ressources à la disposition de la communauté internationale pour que cette dernière opère une redistribution équitable. Ensuite, la perspective d’imposer à un Etat de changer sa politique migratoire, éventuellement d’accepter un quota migratoire, vient à l’encontre de sa souveraineté, donc à l’encontre d’un droit fondamental.

Manifestement, la croissance démographique est contreproductive et nuisible. Elle est contreproductive, car même si dans l’absolu on parvient à une régulation des ressources à l’échelle planétaire, à terme cette régulation devient fatale pour l’économie. De l’instant que le rapport population mondiale/ressources planétaires devient critique, à l’économie libérale se substituera une économie centralisée à planification indicative et incitative, puis, à terme, une économie centralisée à planification impérative. Ce qui porte inévitable sur un Pouvoir central et totalitaire. Elle est nuisible, car sous le poids du nombre, on sacrifie les droits fondamentaux et la qualité de vie.

 

L’effet

Apparemment, et tristement, les pays qui par laxisme ont dépassé le rapport population/ressources menacent la démocratie occidentale. Ignorant, à tort ou à raison, le fonctionnement du modèle socio-démocratique occidental, fondé entre outre sur la propriété privé, sur le bien-être, et surtout sur le développement technologique, ils proposent leur modèle. Un modèle fondé notamment sur la procréation, dont les conséquences viennent d’abord à l’encontre de leurs propres ressources naturelles, ensuite elles viennent à l’encontre des droits fondamentaux.

Dans un contexte d’explosion démographique entre 1960 et 2000, et en absence de ressources de proximité, ainsi qu’en absence des technologiques, ou des richesses immatérielles, il y a eu lieu dans un premier temps la multiplication des vagues d’immigration envers l’Occident. Puis, progressivement, les guerres autour de ressources frontalières avec les voisins respectifs se sont déclenchées. Dès lors, devenus réfugiés de guerre, ces gens mettent la pression aux pays occidentaux à travers les demandes d’asile. A terme, et face à la raréfaction des ressources naturelles, les guerres vont se multiplier, ainsi que le nombre de réfugiés de guerre. Plusieurs millions seront bientôt aux portes de l’Europe.

Que fera l’Union Européenne ? Accepter ces populations ? Ou modifier la hiérarchie des droits ? Sachant qu’en les acceptants il y a le risque d’une fracture potentiellement dangereuse entre la population européenne et ces hommes, vu qu’une intégration sera impossible de par leur nombre. Sachant également, qu’en s’attaquant à un droit fondamental comme la propriété privée ou la souveraineté d’un Etat, une fois ces droits altérés, toute la hiérarchie de droits fondamentaux sera bouleversée.

Néanmoins, quel que soit la décision, le modèle socio-démocratique occidental est d’ores et déjà altéré. La dynamique économique occidentale est également altérée, car une partie de ressources financières, jusqu’ici destinées aux recherches scientifiques et technologiques, est dirigée à l’accueil de ces populations. Sachant à titre d’info que la puissance économique occidentale repose sur sa technologie de pointe.

 

Conclusion

En somme, à l’appui de ces éléments il semble à forte raison que la croissance démographique à l’échelle planétaire bouleversera profondément la démocratie occidentale. Tout d’abord au niveau régional. Rappelons à ce titre, que dernièrement, aux rivalités ethniques se sont ajoutées les rivalités autour de ressources. En effet, car dans plusieurs régions du sud de la planète, la croissance démographique a dépassé largement l’état des ressources disponibles. Donc, les problèmes économiques vont s’ajouter aux rivalités ethniques, ce qui va accélérer le déclanchement des tensions autour de ressources, et implicitement, va multiplier les zones de conflits militaires. Or, si les pays occidentaux, ainsi que l’Union Européenne, ne changent pas leur politique en matière de droit d'asile, ils seront obligés d’accepter sur leur territoire plusieurs millions d’hommes, car il est fort probable que les hostilités se vor déclencher, ce qui leur donne droit d’asile. A terme ils seront d’ordre de milliards aux portes de l’Occident.

Evidemment, ces défis externes démographiques se répercuteront ensuite au niveau national, et sur le plan socio-économique. Rappelons qu’il y en Occident actuellement environ 100 millions d’hommes qui vivent en-dessous de seuil de pauvreté, dont environ 65% dans l’Union Européenne, et 35% en Amérique du nord. L’intégration de nouveaux arrivants ne ferait qu’augmenter ce nombre, et en passage baisser leur niveau de vie. L’économie sera ralentie, car ces hommes n’ont pas les qualifications nécessaires, mais leur besoin engloutira toutes les ressources destinées aux recherches scientifiques. Sans progrès économique, le progrès social s’arrêtera.

Du point de vue démocratique, le droit à la dignité humaine prévu dans le premier chapitre de la Charte européenne des droits fondamentaux, est d’ores et déjà bafoué, à l’image du nombre croissant de SDF. Ensuite, aux niveaux de libertés, le droit à la propriété privée prévu par l’article 17, serait altéré du fait d’une forte fiscalité nécessaire à la redistribution des richesses.

Enfin, sachant que ces populations sont souvent très attachées à leur culture et à leur confession, et étant donné les libertés prévues à ce titre, un clivage considérable risque à se produire entre occidentaux et les populations rentrantes en matière de conceptions relatif à la démocratie. En règle générale, la démocratie occidentale se caractérise par une harmonieuse synchronisation entre les diverses libertés individuelles et les diverses égalités de traitement. Or, cette synchronisation requiert la même connotation accordée à ces valeurs par l’ensemble des acteurs sociaux. Le problème est que ces gens qui viennent des horizons différents, et qui ont connu donc de socialisations différentes, ne convergent pas en matière de conceptions et de valeurs, ni entre eux, ni avec les occidentaux. Dès lors, la démocratie occidentale sera altérée. 


Moyenne des avis sur cet article :  2.04/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

57 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 8 décembre 2015 09:52
    « La démocratie occidentale »
    — fin de citation —

    appelez les choses par leur nom et écrivez plutôt :

    « l’hégémonie américaine »,

    ça sera plus clair.

    • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 8 décembre 2015 09:55

      @M de Sourcessure

      pour être complet, vous remplacez « sud-planétaire » par « BRICS » et votre article prend tout son sens.

      « l’hégémonie américaine menacée par la croissance des BRICS »


    • howahkan howahkan Hotah 8 décembre 2015 10:21

      @M de Sourcessure

       smiley..tout à fait.....

      je lis ceci : Même si ces richesses appartiennent en tant que ressources de sous-sol à leurs détenteurs naturels, en tant que produits sur le marché international, elles appartiennent également aux détenteurs de moyens.....

      voila dans cette phrase l’auto justification néo cons d’aujourd’hui et d’hier du colonialisme,du vol des ressources, des guerres etc..

      l’auteur « sociologue indépendant », auto pardonne sans le dire clairement, tout est subtilement cacher , pardonne toutes les exactions et crimes occidentaux,ainsi que la destruction de cultures et de société,privant les populations concernées de moyens de survivre selon leur propre désirs collectifs quelque ils soient...ainsi voler leurs ressources devient un jeu d’enfant...

      tout ceci pour ne pas dire : vos ressources on en a besoin sinon notre occident est fini, ,elles sont à nous,,donnez les nous ou on vous détruit...

      le tout saupoudré de la peur du nombre....

      c’est mon avis que je partage


    • mmbbb 8 décembre 2015 11:04

      @howahkan Hotah Ce sont sont les Chinois desormais qui s’implantent en Afrique Les africains vendent d’’eux memes leur meilleures terres arables au Chinois egytien Emirats Arabes Unis ...Quant a l’algerie pays ou la jeunesse ne travaille guere ce sont les Chinois qui batisseent les infrastructures Ce meme pays vie de la rente viagere du petrole du gaz et et est incapable d’avoir une bonne gestion Sa population a doublee et les jeunes n’ont connu que l’ Algerie independante Il faudrait un peu changer de logiciel et de regarder le monde contemporain L Afrique va voir doublee sa population et par exemple le delta de okavango servira de source d’eau A terme cet ecosyteme sera sacrifie Nous les anciens colonisateurs nous sommes en rien responsable de ces changement irremediable. L Europe verse des milliards au developpement de ce continent Ces sempiternelles remords sur le mechant colonisateurs commencent a etre un peu gavant Citation « La ou la France est etablie on l’aime la ou elle ne fait que passer on la regrette  » Je vous la donne en mille cette citation est d’un grand mechant colonisateur de droite raciste « Jean Jaures » 


    • howahkan howahkan Hotah 8 décembre 2015 11:56

      @mmbbb

      salut je sais pour une partie, un de mes beaux fils est soudanais de khartom et m’en parle de temps en temps...les chinois construisent des écoles, des dispensaires , des infrastructures etc etc....mais ils viennent sans doute d’une autre planète..lui me dit que cette sorte de coopération se passe très bien.....les chinois EUX ? respectant les us et coutumes du pays..

      il ne s’agit même pas de remords mais de faits..que toi comme d’autres essayez de réfuter car connaissant la culpabilité bien sur.. le fait colonial enjolivé ou pas reste un fait ,celui du voleur qui s’introduit chez quelqu’un les armes à la main et le prive de ses moyens de vivre et de subsistance par tous les moyens pour le voler et détruire le vivre ensemble comme cela est systématique en occident ,a un point si énorme que cela semble faire partie de soi même que de se battre contre les autres tout le temps.....voila le fait..le reste n’est que auto excuses minables...

      même Chirac le dit sur le colonialisme...


    • mmbbb 8 décembre 2015 12:32

      @howahkan Hotah Je tiens a remettre les choses en ordre. A l’ecole républicaine francaise ( vous etes quebecois ) néanmoins phagocytée par la gauche depuis des decennies, cet enseignement nous culpabilisait sur cette histoire coloniale en particulier entre autre et aussi d’etre occidental, Pardoxe des profs gauchos qui bouffaient du cures avaient la meme methode d’autoflagellation ( mea culpa mea culpa .. ) que les cathos qu ils exécraient Nous naissions et nous devions supporter tous les peches de nos aieux Par ailleurs ces memes profs tres honnetes intellectuellement nous resumaient l’algerie a la droite et OAS mais omettaient de cite Jaures Jules Ferry ( si Ferry avait ete de droite nul doute que les associations auraient braillees comme des porcs egorgés pour que les ecoles rue soient debaptises ) les socialistes Mollet et Mitterand Toute cette partie de l’histoire sous le tapis Mais a l’heure d’internet et le croisement des informations, aujourd hui le matraquage est plus difficile. Je ne me sens aucunement responsable et vous citez Chirac celui ci pleutre ne voulait pas lancer une polemique parce dans ce pays la gauche est un parangon de vertu c’est connu Sauf que l’on omet de dire que la politique sanitaire francaise n’etait pas si nulle etc Quant au Chinois vous les prenez pour des bisounours, ils s’ecartent de toute ingerence politique mais avancent leurs pions et creeront demain des dependances Quant a l Afrique c est elle qui a son destin en main Nous en occident nous devrions plutot penser a notre avenir puisque la france en partcilier n’a plus les moyens de s’occuper de la misere du monde et que demain nous seront les nouveaux pauvres de cette planeteDe surcroit cette nation rsique a terme d’exploser avec cette pousse migratoire les problemes sont chez nous et nous sommes assez idiots de nous etre laisses abaisses . Comme le dit Poutine la France sera colonisee par ses anciennes colonies !


    • Sarah Sarah 8 décembre 2015 12:48

      @mmbbb

       

      « et aussi d’être occidental »


      Vous n’avez pas à vous sentir coupable de ce que vous êtes. A la limite ces « profs gauchos » et ces « cathos » sont des racistes anti-occidentaux.


      « Nous naissions et nous devions supporter tous les péchés de nos aïeux »


      Les enfants ne sont pas coupables des éventuelles fautes des parents.


    • howahkan howahkan Hotah 8 décembre 2015 12:50

      @mmbbb

      l’occident, en gros, sans les ressources volées partout est fini.....en même pas un mois...

      tout le reste n’est que déclinaison de cela ..

      reste deux possibilités

      -collaborer,coopérer volontairement et partager ,organiser ce qui est vital par et pour tous....sans conflits
      - guerre, destructions,vols, tortures, massacres des civils hommes,femmes,enfants......

      l’occident choisit la deuxième option et n’assume pas ce choix car il sait que c’est le pire....alors il ment tout le temps sur ses vrais motifs....

      ceci est cependant superficiel........mais globalement nous ne sommes pas murs encore pour aller au delà du superficiel ......

      il y a une ouverture dans ce sens, pour le moment nous la refusons....car on est encore dans le « tout pour ma gueule » , entre autres calamités bien sur...

      ceci est refusé car alors « je » dois me remettre en cause..alors que je suis si génial....

      fin de communication en ce qui me concerne smiley


    • Sarah Sarah 8 décembre 2015 12:58

      @mmbbb

      « cet enseignement nous culpabilisait sur cette histoire coloniale en particulier entre autre »


      Histoire coloniale limitée à la colonisation de certains pays africains et asiatiques par les Occidentaux smiley


    • Sarah Sarah 8 décembre 2015 12:59

      @mmbbb (suite)


      La colonisation par les Occidentaux est déjà assez ancienne pour ne plus être une bonne excuse.


      Qu’ont fait les dirigeants des pays décolonisés de leurs pays ?


      Les Occidentaux ont-ils laissés des terres saccagées ou des terres défrichées, cultivées et irriguées ?


      Les Occidentaux ont-ils laissés des villes en ruine ou des habitations, des écoles, des réseaux d’eau potable, des égouts et des administrations ?


    • mmbbb 8 décembre 2015 13:09

      @Sarah c’est une enseignement tres orientes de l’ecole republicaine Par ailleurs cet enseignement est devenu une catastrophe helas Que d’energie perdue pour moi t pour ce pays Nous n’en serions pas la si nous avions eu un autre etat d’esprit Cordialement


    • Sarah Sarah 8 décembre 2015 13:13

      @howahkan Hotah

      « - guerre, destructions,vols, tortures, massacres des civils hommes, femmes, enfants...... »


      À quoi faites-vous allusion ?


      À la colonisation de l’Asie Mineure, de l’Arménie Occidentale et des Balkans par les Turcs ?


      À la colonisation du Moyen-Orient par les Arabes ?


      A la colonisation de l’Afrique du Nord, de l’Egypte au Maroc, par les arabo-musulmans ?


      À la colonisation de l’Espagne par ces mêmes arabo-musulmans ?


      À la colonisation de la Perse, et de l’Inde par les arabo-musulmans ?


    • howahkan howahkan Hotah 8 décembre 2015 13:24

      @Sarah

      on est en 2015...............je parle des vols actuels pas de cimetières...


    • mmbbb 8 décembre 2015 13:26

      @howahkan Hotah Ne soyez pas aussi caricatural L’ ALgerie souffre atuellement de la baisse du cours du petrole Quant nous francais nous deplacions une equipe de Louis Pasteur pour etudier Ebola les africains ne crachent pas sur ces chercheurs Quant a la technologie que le voulions ou non c’’est l’occident qui a la maitrise Que croyez que les labos fassent ; , par exemple pour les futurs ecrans plats, la recherche est tres active sur les pigments organiques afin de ne plus etre dependant des terres rares Ytrium et tutti quanti Les nano technologies offriront de belles perspectives. C’est plutot l afrique et le sud des pays emergeants qui risquent d’avoir quelques " problemes d’adaptation avec cette explosion demographique en particulier la nourriture l’eau et la pollution Votre propos est tres caricatural comme si nous devions porter a jamais ces fautes Raisonnement de courte vue qui frise la cretinerie mentale


    • sonin28 8 décembre 2015 19:47

      @mmbbb
      vos propos donne totalement raison a votre interlocuteur, votre ego surdimensionné d’occidentale vous rend complétement aveugle , nous parler d’ebola dont l’origine sont les labo occidentaux comme le sida c’est gonflé , la recherche ne sauvera pas l’occident de son egoisme, c’est une fosse que l’occident se crée de par son attitude arretez de rêver ...


    • sonin28 8 décembre 2015 19:48

      @mmbbb

      La croissance occidentale est a l’arret nous parler d’ecrans plats est une vaste plague ...


    • sonin28 8 décembre 2015 19:49

      @Sarah

      Les dirigeants mis en place par l’occident ou bien ceux qui pensent à leur peuple comme sankara tuer par des serviteurs de l’occident ?


    • mmbbb 8 décembre 2015 20:46

      @sonin28 Les ecrans utilisent des terres rares dont le prix explosera IL faudrait deja avoir quelques notions de culture generale que vous n’avez pas helas Apprenez a lite un tableau perodique des elements ( Mendeliev ) Idem pour la virologie avant d’osez ecrire des enormites documentez vous J’habite pres de Lyon il y a justement un laboratoire P 4 ( surete maximale ) qui etudie les virus les plus dangereux dont l’e virus d’ebola Deplacez vous et venez discuter avec les chercheurs Ce sont les occidentaux qui ont eradique la variole par une action conjointe de l OMS La variole est aussi un virus qui est conserve en laboratoire Vous atteignez la stratosphere de la betise Depensez des milliards dans le budget de l’education pour sortir des cretins a la chaine est desesperant


    • sonin28 8 décembre 2015 22:34

      @mmbbb
      oula monsieur nous vante les apprentis sorciers de ses labo, votre virus ebola provient de labo occidentale pas d’un africain qui copule avec un singe , c’est la ou je veux en venir ,alors excusez moi mais le pompiers pyromane je n’ai que faire de ses travaux ...


    • Jean-Michel Lemonnier Jean-Michel Lemonnier 8 décembre 2015 11:32

      Il aurait fallu commencer par vous entendre sur une définition de l’Occident. Selon l’une d’elles, c’est la Californie qui pourrait en être le centre, et toujours selon la même, l’Arabie Saoudite ou le Japon (immigration proche de 0 pourtant) en font partie...D’après celle-ci, votre article n’a, alors, plus de sens. Occident est, désormais, un concept sans totalité idéologique englobante...à moins qu’on évoque l’Occident chrétien, mais celui-ci a disparu...
      Quant à reprendre l’acronyme B.R.I.C.S., très en usage, il implique l’idée que cinq pays auraient des niveaux de développement, une influence (géo-)politique identiques, etc., or c’est faux.


      • Chirita-Bobic Nicolae Chirita-Bobic Nicolae 8 décembre 2015 12:02

        @Jean-Michel Lemonnier
        Bonjour, 

        En principe je ne répond pas aux réactions des lecteurs. 
        Ma réflexion est complexe, différente, et repose sur l’évolution socio-historique de l’humanité. 
        Ce qu’on constate aujourd’hui à travers le monde, n’est qu’un cliché de cette évolution. 
        L’éclaircissement se trouve dans mon livre « La Civilisation Germanique », dont inclusif la définition de l’Occident.
        Cordialement, 

      • sophie 8 décembre 2015 12:14

        @Chirita-Bobic Nicolae
        « En principe je ne répond pas aux réactions des lecteurs. ».....


      • Robert Lavigue Robert Lavigue 8 décembre 2015 12:21

        @sophie

        Par principe je ne lis pas les articles des auteurs qui en principe n’ont que faire des réactions des lecteurs...
        et j’achète encore moins leurs livres !


      • mmbbb 8 décembre 2015 13:56

        @Chirita-Bobic Nicolae Vous avez raison il ne faut pas vous abaisser Votre assertion (socio-historique de l’humanité. ) vaut pour n’importe evolution historique des societes quelques qu’elles soient.


      • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 8 décembre 2015 12:11

        Bonjour,
        Plus je regarde,je lis,j’écoute ,plus je désespère de l’intelligence Humaine !
        Sociologue ou sociopathe ?
        Du bla-bla voila la chose que j’ai entendu(lus)
        « La démocratie occidentale menacée par la croissance démographique sud-planétaire » !

        En fait , il n’y qu’à subir les faits,mais ils ne sont pas défendables.
        S’il y une menace c’est la démocratie occidentale menacée par la démocratie occidentale" ,un point c’est tout.
        Car quitte à vouloir coloniser ,et ramener tout ici directement dans son cocon, sans avoir donner a produire sur place, là se trouve les dégâts (ici la démographie a suivi le chemin du progrès).
        La raison est la peur d’avoir des biens loin des yeux et du cœur et de le voir partir par le vol d’une autre démocratie occidentale. Aujourd’hui nous voyons le résultat !
        Pauvres gens du monde ,ils en paieront encore de leurs vies et nous peut-être par voies de conséquences.
        Avec tous ces analystes de tous poils nous ne sommes pas sorti de la M.....



        • Sarah Sarah 8 décembre 2015 12:22

          Les dirigeants des pays africains nord-africains et moyen-orientaux, souvent corrompus, tyranniques, avides de profits personnels et incapables détournent la colère légitime de leurs population en accusant les Occidentaux de tous les maux dont ils sont responsables.


          En Afrique, certains pays font quant même de gros efforts de développement et de rationalisation mais ces efforts sont anéantis d’année en année par la hausse de la population.


          • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 8 décembre 2015 13:56

            @Sarah
            Bonjour
            " ces efforts sont anéantis d’année en année par la hausse de la population.« 
            Des efforts ? »hum !« pourtant de quelques pays qui soient , ils ne font pas d’effort pour des choses inutiles ,couteuses,absurdes. Il faudrait encore donner du temps ? »ah ! le temps c’est de l’argent,aie excuse moi de n’avoir toujours pas inclus cela dans ma pensée !
            La vie ,le progrès ne dépend que des moyens que l’ont veux bien mettre en œuvre.Le temps est réservé aux gens qui adulent le fric,mais se foutent des humains.
            La surpopulation coute cher et elle est dangereuse ,alors le quid c’est des approximations
            ,« ah !ah !, j’ai mal de ce mauvais rire malsain »


          • Sarah Sarah 8 décembre 2015 14:43

            Contrairement à ce qui est trop constamment affirmé, l’Afrique se développe, mais sa démographie est plus rapide que son développement.

            Certains chefs d’états en sont conscients. c’est ainsi que dans le discours prononcé le 9 juin 2008 lors de l’ouverture du deuxième congrès national sur la population, le président Moubarak d’Égypte déclara que la pression démographique était la «  mère de tous les maux », la huitième plaie d’Égypte en quelque sorte.

            Avec une population de 80 millions d’habitants concentrée le long du Nil sur quelques dizaines de milliers de km2, avec un indice de fécondité de 3,1 par femme et un taux de croissance naturelle de 18,5 pour 1000, la catastrophe est effectivement annoncée. le président égyptien est allé jusqu’à reprocher à ses compatriotes, et je le cite, de «  faire concurrence aux lapins ».

            Ils le disent eux-mêmes, alors ne soyez par plus royalistes que le Roi.


          • Sarah Sarah 8 décembre 2015 12:23

            Par ailleurs, à partir du moment où des dirigeants peu scrupuleux savent qu’ils pourront toujours envoyer leur surplus de population à nourrir et à loger vers l’Europe, pourquoi feraient-ils le moindre effort pour pour limiter leur natalité comme l’ont fait les pays occidentaux et la Chine ?


            • Aristoto Aristoto 8 décembre 2015 12:28

              encore un bloloss d’« analyste de mes de deux de ce monde qui fous le camps » d’écrivain raté du web qui vous nous refourguer sa camelote !!! Va donc te torcher le cul avec tes bouquin de merde !


              • sharonpierrot 8 décembre 2015 13:57

                @Aristoto
                encore un commentateur frustré de sa vie de con, même pas écrivain raté mais carrément en dessous qui veut nous refourguer son mal être à travers ses commentaires de merde !


              • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 8 décembre 2015 14:07

                @sharonpierrot
                Bonjour tu as un comportement abusif, chacun s’exprime comme il le peux,moi le premier.
                Mais il n’est qu’un constat,l’étude des humains que cela soit d’aspect sociologique ,comportementaliste et une suite de métiers les pires les uns aux autres,
                ne font que desservir l’humain et la voie vers le positif , le meilleur.
                Ils sont coupables en étudiant cela,a anéantir les humains,c’est une arme de destruction,et non pas une chose qui peux paraitre utile au bien commun.


              • Sarah Sarah 8 décembre 2015 12:30

                « Selon un savoir de sens commun, la croissance démographique planétaire ne poserait pas des problèmes, car il y aurait encore suffisamment de ressources pour nourrir décemment tous les êtres, »


                Ce n’est pas le sens commun qui affirme cela mais une certaine propagande pernicieuse.


                Nourrir, peut-être mais sûrement pas décemment.


                Une hausse démographique démente en Afrique et ailleurs, au détriment de la qualité de vie.


                Vivre ne consiste pas seulement à manger et à s’entasser dans des clapiers dans des villes surpeuplées.


                • mmbbb 8 décembre 2015 13:49

                  @Sarah C’est ce que je faisais remarquer à howahkan Hotah avec le delta Okavango qui deviendra avec cette pousse demographique exponentielle le reservoir d’eau des immenses cultures Mais cela a ne point douter detruira cet ecosyteme comme l’on fait les Russes aves la mer d’Arral mais ceci sera de la seule responsbilite des africains et non pas d’un pillage de ces satanes occidentaux . Il est vrai que les politiques, les religieux et les ecolos eludent cette question qui est pourtant au cente de cette problematique Par ailleurs ils n’evoquent jamais la condition humaine de ces populations qui n’est pas digne de la vie L’inde n’est pas une pays qui m attire il faut savoir raison garder alors Mais nous occidentaux nous en sommes rien responsable et si nous levions la voie nous serions accuses d eugenisme Salutations


                • Sarah Sarah 8 décembre 2015 15:02

                  @mmbbb

                  Les textes des années 1960 montrent l’Inde comme un pays surpeuplé et affamé, des gens squelettiques dans les rues ; 300 millions d’habitants.


                  Aujourd’hui, 50 ans seulement après, 1,6 milliard et pas de famine.


                  Comment ont-ils fait ? En déboisant massivement : il ne reste presque plus de forêt en Inde, Pakistan et Bengale compris et c’est un entassement et une pollution indescriptible.


                  Encore un peu et il restera plus un m2 boisé. Ils n’auront aucune marge. C’est suicidaire.


                  L’Afrique suit la même voie erronée. Comme en Inde, ceci est en partie dû à l’islam, qui interdit tout régulation des naissances et qui, au contraire pousse à faire le maximum d’enfants. 


                • Sarah Sarah 8 décembre 2015 15:22

                  @mmbbb (suite)

                  Si rien n’est fait pour arrêter cela, il seront bientôt 2 milliards.


                  -  1900, Afrique : 100 millions, soit un peu que moins que l’Allemagne actuelle,

                  - 1950-1960, indépendances : 275 millions,

                  - Entre les années 1960 et 1995, la production agricole a progressé en moyenne de 1,25% par an, soit 43,75% en trente-cinq ans, ce qui est remarquable. Mais, dans le même temps, comme la population croissait de 3% par an, soit 105%, l’écart entre les besoins et les moyens s’est considérablement creusé ; le phénomène ira en augmentant car un taux de 3% entraîne un doublement de la population tous les 20 ans,

                  - 1970 : 366 millions,

                  1990 : 630 millions,

                  - 2000 : 808 millions,

                  - 2010 : 1 milliard,

                  - 2015 : 1,17 milliard

                  - prévision 2050 : entre 1,8 et 2 milliards ; c’est suicidaire,

                  - prévision 2100 : 4,5 milliards.


                • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 8 décembre 2015 17:38

                  @Sarah
                  Nul n’est plus sourd que celui ou celle qui ne veux pas entendre !
                  Il suffit de reprendre les statistiques concernant les Français
                  Ne disait -on pas qu’il n’y avait plus assez de naissances ? une décroissance démographique terrible !
                  Oui ! cela n’as servi qu’à restreindre des droits alors que c’est tout le contraire.
                  Les chiffres nous en faisons ce que nous voulons.Principalement cela sert à nuire,pas plus difficile que cela.
                  La raison du plus fort est toujours la meilleur ? d’ailleurs qui croire, les statisticiens ne sont que les employés de toutes sorte de pouvoir ,principalement le payeur. Que pourrait-il attendre du peuple ,la gloire !peut-être .


                • berry 8 décembre 2015 21:29

                  @hervepasgrave !
                  Effectivement , les français ne font pas assez d’enfants.
                  Les chiffres mirobolants de la population française ne sont que le signe de notre envahissement par des populations du tiers-monde.
                   
                  Ce phénomène est caché le plus possible par les traitres qui nous gouvernent...
                  Quand les télés font des reportages dans les maternités, elles se félicitent de la natalité « française » et nous montrent des petits bébés bien blancs.
                  Propagande !
                   


                • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 9 décembre 2015 07:53

                  @berry
                  Bonjour,
                  Ce que j’écrivais hier ! Mais c’était pour jouer au jeu des sondages/statistiques.La seule chose qui ne peux être retenu la dedans ce serait plutôt « La raison du plus fort est toujours la meilleur ? d’ailleurs qui croire »
                  Car au bout du compte ce n’est que du calcul, des calculs.
                  D’ailleurs tout comme ta dernière phrase qui n’est pas des plus habile !
                  Quitte a regarder les média ;il faudrait avoir une lucidité personnelle. Que voyons nous d’ailleurs et qui est omniprésent dans tous les reportages et autres scènes,
                  Ce sont une vision d’étranger(non blanche,étant donné ta vision,si dessus) partout ,excessivement, avec quasiment des interviews qu’avec des gens typés.C’est aussi là ,un message subdiminable.
                  Quand nous voyons quelques personnes blanches du cru (ce qui est aussi faux,la couleur n’est qu’un facteur de tromperie) mais par compte quasiment toujours des réponses évasives,fuyantes,de approbations,des soit- disant ignorances « dans le style , »je ne sais pas ! etc..."
                  Alors, tout cela se ne sont que des calculs volontaires ou une grande erreur ? et nous trompes forcément.
                  Pourquoi faire simple,quand nous faisons compliqué !


                • Sarah Sarah 8 décembre 2015 13:32

                  À la question de l’article, je répondrai que la natalité excessive des pays du sud ne fait que les éloigner du changement démocratique, dirigés qu’ils sont pour la plupart par des tyrans.


                  Pire, les pays occidentaux, déjà pour la plupart non-démocratiques (ce sont presque tous des républiques), ne peuvent que s’éloigner de plus en plus de la démocratie et devenir de plus en plus tyranniques comme les sus-nommés.


                  Cf. le post remarquable de Mohammed MADJOUR : la France s’algérianise


                  (Au lieu d’aider ces pays à s’occidentaliser, la France soutient les tyrans et laisse à son tour instaurer chez elle le même type de système.)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès