Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > La dictature des uniformes

La dictature des uniformes

Les uniformes, toujours critiqués par l'opinion publique en France, marchent pourtant très bien à l'étranger, au Royaume-Uni ou au Japon... En 2007, l'uniforme en France avait été proposé, cette année je me propose d'en reparler. Pourquoi ne pas l'instaurer en France ? 

Vous en conviendre tous, l'éducation des enfants est primordiale, ce sont eux les futurs citoyens, les futurs actifs. Or, comment notre pays peut-il se développer économiquement si les travailleurs ne sont pas compétents ? Si l'Etat doit y participer en créant un environnement favorable à l'apprentissage en assurant un bon équipement dans les classes et un salaire décent aux enseignants pour que les intellectuels de notre société acceptent de retransmettre leur savoir, les familles, à commencer par les élèves ne doivent-elles pas également faire un effort ? 

Tout d'abord, l'élève doit intérioriser les attentes de l'école pour que l'éducation reçue à l'école soit réellement efficace : les parents se doivent de participer à l'acquisition du capital culturel de l'enfant et plus que tout, l'encourager à travailler. Car pour qu'un enfant travaille, vous le savez tous, il faut de la motivation. Savez-vous ce qu'est l'effet Pygmalion ? il s'agit d'une prophétie autoréalisatrice qui consiste à influencer l'évolution d'un élève en émettant une hypothèse sur son devenir scolaire. Dès lors, un élève qui se croie encouragé et apprécié par son professeur progresse bien plus qu'un élève continuellement méprisé et rabaissé par son enseignant ou son entourage. La motivation, là intervient l'uniforme... 

L'uniforme revêt un aspect très formel, sérieux, peut-être même sévère. Mais ce sérieux peut motiver l'enfant, puisqu'il se sentira plus encadré par son entourage, moins libre de faire les sottises habituelles. D'ailleurs, bon nombre d'études montrent que des élèves mieux habillés (c'est-à-dire chemise et pas de jeans) réussisent mieux que ceux portant une tenue pouvant être considérée quelque peu débraillée. Bien sûr, vous me direz que l'uniforme favorise l'établissement d'un conformisme qui doit absolument être récrié dans une démocratie, puisqu'il s'agit d'un retour vers un passé peu glorieux de la France, qu'il est contraire aux principes de la République garantissant la liberté et donc la liberté de choix de tenue vestimentaire. Mais est-il vraiment égalitaire de garantir cette liberté ? Cette liberté justement n'empiète-t-elle pas sur celle d'autrui ?

En effet, laisser libre ce choix conduit à refléter dans la tenue vestimentaire la catégorie sociale à laquelle chacun appartient. Certes il s'agit d'une vision simpliste mais : les plus riches dépensent bien plus que les pauvres en vêtements et choisissent vêtements de marques pour s'habiller. Ainsi, les enfants favorisés par le capital économique de leurs parents n'en profiteraient-ils pas pour exhiber leurs habits ou accessoires de marque à l'école et se montrer supérieurs à ceux ne pouvant s'en offrir ? Ce comportement, conséquence de cette liberté de choix des vêtements n'entraînerait-il pas une exclusion de certains groupes, chose dont un jeune enfant pourrait être très blessé ? Plus que l'exclusion, il pourrait se créer un climat tendu dans certaines écoles, qui serait défavorable aux études et à l'épanouissement des élèves. Est-il normal que dès la plus tendre enfance les groupes sociaux d'appartenance soient d'ores et déjà fixés pour l'avenir ? Certainement pas. Bien entendu d'autres facteurs influencent cela. Malgré le dicton "il ne faut pas se fier aux apparences", bon nombre de jugements un peu trop rapides y accordent une grande importance, et l'établissement d'un uniforme permettrait de régler de nombreux problèmes. 

  • L'uniforme garantit cet anonymat que le vêtement choisi par chacun dévoile.
  • L'uniforme permet (peut-être) d'améliorer les notes des élèves qui se sentiraient plus encadrés, plus sérieux à cause de l'uniforme qu'ils portent. 
  • L'uniforme crée un sentiment d'identification à l'école à laquelle chaque élève est scolarisé, qui lui permettrait de garder des repères, de lui donner le sentiment d'être intégré au groupe d'élèves qui y sont scolarisés. 
  • L'uniforme créerait un certain sentiment de responsabilité et faciliterait le choix des vêtements pour des oraux, il suffirait d'y aller en uniforme, lors des entretiens d'embauche, ils gagneraient en naturel ! 

Mais l'uniforme coûte cher aux familles me direz-vous... Ne s'agit-il pas d'un prétexte pour éviter la mise en place de l'uniforme dans les écoles ? Un uniforme, ça s'achète une fois par an, au pire deux, au mieux même 1 fois tous les trois ans. Pas trop de quoi rechigner n'est-ce pas ? Avez-vous vu les dégâts que provoquent le libéralisme et la liberté de choix des vêtements pour les enfants ? Revenons à la dictature des uniformes affreux à voir, bien horribles par rapport à tous ces vêtements de marque qui coûtent une fortune au final. Ces vêtements de marques ne sont qu'un moyen d'exhiber une fortune, de créer un groupe à part de gens riches, ce sont une honte, un scandale, à vomir... 

Revenons au communisme, à la dictature des uniformes !


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 23 février 2012 10:35

    Uniformes...

    Quel flot de paroles et d’écrits perdus pour si peu de chose.
    J’étais lycéen dans les années 1960. Les filles portaient, en alternance, une blouse rose ou blanche ; les garçons, grise ou bleue.
    Et l’on ne dissertait pas sur le sexe des anges...


    • Kookaburra Kookaburra 23 février 2012 11:01

      Dans les pays issus de la colonisation britannique, lAustralie, Nouvel Zélande, Afrique du Sud, le Botswana, Kenya, Canada, les Indes, Jamaïque etc. la question du voile et du vestimentaire à lécole ne se pose même pas, grâce à luniforme obligatoire. Il porte des avantages et pour les élèves et pour les enseignants, ce qui explique pourquoi ces pays ont préservé cet élément de leur passé coloniale. De 6 à 18 ans j’avais toujours porté l’uniforme. J’en été fier, comme d’ailleurs la plupart des enfants, parce que il crée un lien et, surtout, renforce l’esprit sportif dans les compétitions inter-écoles. Jamais je n’avais entendu un garçon ou une fille regretter de devoir porter l’uniforme de son école. Souvent les uniformes sont assez jolis. Mais, c’est lié à la culture, raison pour laquelle je suis convaincu que c’est une très bonne chose, mais en même temps je comprend que les Européens, en générale, sont également convaincus du contraire. J’ajoute que les profs devaient aussi se présenter à l’école vêtus convenablement. Jeune prof, j’arrivais une fois sans cravate, ce qui me valait un blâme du directeur. Quelle horreur ! diriez-vous. Je comprends, mais en même temps un tenu convenable aide à maintenir le respect élève-prof nécessaire. Mais c’est comme manger du cheval, pour vous normal, pour moi non. Nous sommes d’accord à ne pas manger les chats ou les chiens, eh bien pour moi c’est pareil pour les chevaux. Je répète, question de culture.


      • Jean-paul 23 février 2012 12:55

        Il n’y a pas que les pays de colonisation britanique ou l’on porte l’uniforme a l’ecole .En fait la France est un des rares pays ou il n’y a pas d’uniformes .


        • foufouille foufouille 23 février 2012 13:58

          "Mais l’uniforme coûte cher aux familles me direz-vous... Ne s’agit-il pas d’un prétexte pour éviter la mise en place de l’uniforme dans les écoles ? Un uniforme, ça s’achète une fois par an, au pire deux, au mieux même 1 fois tous les trois ans."
          le riche en aura plusieurs neufs
          le pauvre des uses
          et ca se lave ......


          • Iren-Nao 24 février 2012 10:46

            Je ne connais pas de pays asiatique ou la marmaille ne porte pas l’uniforme a l’ecole meme la ou c’est tres pauvre..

            J’ai 2 filsa l’ecole en Thailande.

            Le plus jeune a 4 ans et un uniforme plutot elegant. A 4 ans la coupe de cheveux est libre, mais on marche en rang et on chante la pomponette pour l’envoi des couleurs.
            On en fait un nazi pour le moins.

            L’aine a 16 ans et plusieurs uniformes selon les activites.
            Les cheveux doivent etre coupes selon les criteres de l’ecole, les garcons facon coupe incorporation, les filles au bol.

            Les fantaisies ne sont pas de mise.

            Horreur surement liberticide : a l’arrive a l’ecole il pointe avec l’ empreinte du pouce et Maman recoit instantanement un SMS annoncant son arrivee. Kif kif a la sortie.

            Les uniformes sont exclusivement fournis par les ecoles.,
            C’est assez peu cher car le climat est clement .

            Un coup de poing, la moindre mauvaise conduite envers un prof, et c’est l’exclusion. Idem si il est vu se mal comporter dehors .

            Le telephone portable est interdit a l’ecole evidemment.

            Le taux de reussite est remarquable. C’est pas vraiment bizarre.

            Iren-Nao


            • Uniforme scolaire 28 novembre 2014 16:56

              Au Québec, plusieurs écoles publiques et privées ont des uniformes scolaire , des garde-robe scolaire pour les étudiants et des vêtement de travail pour les professionnels. L’entreprise Arseno produits de ses uniformes et les étudiants ont surprenamment bien apprécié le vêtement car il est à la mode et non « démodé et déprimant ».


              • Uniforme scolaire 28 novembre 2014 17:34

                Et que pensez-vous des uniformes du domaine de la restauration, les grands chaines de fast-food ont besoin d’habiller leurs employé. C’est pour ça que plusieurs au Québec comme Normandin et McDonald font affaire avec l’entreprise Arseno pour leur vêtement de travail !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Antigone95


Voir ses articles







Palmarès