Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > La drogue dans les lycées et collèges : premier bilan du « plan stup (...)

La drogue dans les lycées et collèges : premier bilan du « plan stup »

Le problème n’est pas nouveau... Cela fait des années que le problème existe. Michèle Alliot-Marie veut donc sanctionner davantage les vendeurs de drogue, près des lycées et des collèges. C’est pour cela qu’elle s’est rendue au siège de la police judiciaire de Paris. Où elle avait présenté un premier bilan du "plan stup", qui a été lancé en automne 2007.

"Le plan stup" associe la police judiciaire, la police urbaine de proximité, les services de renseignement de la préfecture et enfin la GIR (Groupe d’intervention régional) qui mêlent tous les fonctionnaires de différentes administrations.

Il a été lancé en 2002 par Nicolas Sarkozy, alors qu’il était ministre de l’Intérieur et aujourd’hui relancé par Mme Alliot-Marie. Malgré les moyens mis en place et l’écart de la réforme des renseignements, par M. Gaudin, les GIR n’ont malheureusement pas atteint l’objectif donné.

A Paris, l’activité du groupement ne représente que 25 % des affaires de trafic de drogue. Toujours à Paris, 21 quartiers ont été retenus pour le "plan stup", dans 10 arrondissements. Qui est basé sur une approche "territoriale", d’après le préfet. Il semblerait qu’après neuf mois d’intervention la situation est devenue normale, d’après la police judiciaire.

"Il y a des zones où l’action de la police (...) nous permet de dire que la situation est sous contrôle", s’en était félicitée Mme Alliot-Marie. Parmi les quartiers cités, il y a le quartier de la Grange-aux-Belles, dans le 10e, la place d’Aligre dans le 12e, et enfin les Forges-Royales dans le 11e. Il y a aussi le déplacement du trafic, comme par exemple dans 18e, là où le trafic de crack semble avoir migré bien loin au-delà de la porte de Saint-Denis.

Pour une meilleure lutte contre l’ecstasy qui est particulièrement présente dans Paris, les dirigeants de boîte de nuit ont été réunis deux fois. Depuis, un établissement avait été fermé et quatre autres sont sous surveillance de la police. Entre octobre 2007 et le 30 juin 2008, plus de 700 personnes ont été interpellés pour usage et trafic, 7,5 tonnes de cannabis et 305 kg de cocaïne ont été saisis, ainsi qu’1,1 million d’euros.

Sur le plan national, 39 tonnes de cannabis, ainsi que 5,4 tonnes de cocaïne ont été saisies. Ce qui représente le double, par rapport à 2007. Mme Alliot-Marie a clos ce bilan en évoquant de nouvelles opérations, notamment pour faire face à la "percée des drogues de synthèse". Mais elle a surtout annoncé la possibilité, dans la prochaine loi de programmation sur la sécurité intérieure (LOPSI), de sanctionner davantage les dealers qui trafiquent autour des établissements scolaires, lycées et collèges.


Moyenne des avis sur cet article :  2.45/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Lisa SION 2 Lisa SION 8 août 2008 14:51

     Quoi, c’est pas encore réglé c’t’affaire,

    Attends, je rève, depuis quarente ans j’entends la même rengaine... ! Plus le temps passe, plus les poisons sont violents, moins l’Etat ne trouve de solutions, plus les mafias en profitent, plus les sectes s’installent, plus notre jeunesse en bave, et toujours pas l’once d’une voie salutaire à l’horizon ! Ce sont ceux qui n’y connaissent rien sur le sujet qui ont la parole et prennent les décisions, résultat, elles vont à l’encontre des souhaits exprimés, et les effets néfastes sont de plus en plus graves. L’eternel même débat s’engage régulièrement dans des commissions d’Etat, dans des émissions télévisées, depuis des décennies et toujours rien de concret. Pendant ce temps là, on voit des stars qui vont, avec un rail de coke dans le nez, saluer Ingrid Betancourt dans son noble combat contre la corruption et le trafic de drogue mondiale issue de Colombie...Pendant ce temps là, la musique de merde envahit la scène musicale en plein air ou en boites de nuit, au point que pour la supporter, il faut au moins une surdose d’exstazy et autres cochonneries issues parfois directement de la pharmacie du coin, autre empoisonneur légal...

    Moi, personnellement, cela ne regarde que moi, j’ai depuis longtemps décidé de ne pas m’en remettre au commerce international. Je produis, de façon totalement naturelle un pied contre un mur de pierre plein soleil. Résultat, il me fait trois cent têtes qui chacune me fait l’effet d’une bouteille d’un bon Champagne...et cela entièrement gratuit...
     

    Pourquoi aller payer plus cher des saloperies coupées avec n’importe quelle substance légale mais dangereuse, alors qu’il suffit de produire un pied chez soi ? Ce sont les mêmes qui interdisent la production autonome personnelle, et génèrent le trafic mondial et la résurgence de solutions parallèles nuisibles dont ils profitent à long terme.
     

    Pourrir la jeunesse française, c’est capter son héritage.

    L’Héroïne, la cocaïne étaient des substances légales au début du siècle dernier et ont fait les beaux jours des laboratoirs pharmaceutiques. Leur interdiction légale a entrainé le trafic mafieux qui ne cesse d’enfler, comme du temps célèbre de la "prohibition". La répression étatique coûte de plus en plus cher aux contribuables, et les résultats montrent la progression constante des chiffres en poids collectés, en jeunes affectés de plus en plus jeunes, et en conséquences sociales. 

    On ne peut pas comparer et il est dangereux de mettre dans le même panier "plan naturel sur balcon" et "complexité chimique de poisons divers et variés tous plus dangereux les uns que les autres mais conglomérés en cachets infames". 

    comme disait si bien La Fontaine, il faut séparer le "loup" du "chou et de la chèvre"...


    • LaEr LaEr 8 août 2008 15:30

      "5,4 tonnes de cocaïne ont été saisies. Ce qui représente le double, par rapport à 2007".
      La consommation de cocaine a explosé ces derniers temps... Ceci peut expliquer celà.

      Faut dire que la dream-team de l’Elysée est "active" ;) ....


      • roOl roOl 8 août 2008 16:52

        D’un autrec oté, heureusement qu’on trouve du cana a coté des ecoles, sinon comment supporterai t’on l’education nationale et ses programmes debilitants ?

        Le combat face au drogues est un combat qui etait perdu d’avance, il a été prouvé des milliers de fois que c’etait un combat illusoire.

        Légalisé, informé et controllé tout ca, comme on le fais deja avec l’alcool, qui est une drogue comme une autre, et arretons l’hypocrisie.


        • wizi 8 août 2008 20:08

          Produire soi même est la meilleure solution pour le canna, c’est clair.

          La répression, ça fait 40 ans qu’ils essaient, et la situation empire. En plus, cela coûte très cher, pour de l’argent qui aurait une meilleure utilisation ailleurs.

          En outre, les conséquences d’une arrestation sont largement plus grave pour un consommateur, que les conséquences de sa consommation. Qui plus est, cela favorise une mauvaise consommation pour fuir ses problèmes, car la repression augmente les problèmes des jeunes (relation avec les parents qui comprenne que ce que la TV dit avec des constantes associations crack/héro/canna sans dicernement...)

          En bref, comme sur bcp de sujet, le gouvernement fait le contraire de ce qu’il faut faire (répression à la charge du citoyen à la place de légalisation contrôllée).

          Le livret qui était donné aux lycée "savoir plus, risquer moins" était bcp plus efficace qu’une repression aveugle.

          Par contre, les drogues légales, comme les anti-dépresseurs, pas de répression dessus. Des mauvaises langues diraient même que les boites pharmaceutiques soutiennent les interdictions, pour préserver leurs bénéfices...


          • mikaboom 8 août 2008 21:09

             De toutes les facons, les jeunes francais, champion du monde de la consommation de stupéfiants sont de plus en plus crétins. Un jeu tout simple :

            Allez à Roquebrune, Menton ou Villefranche et amusez vous à différentier les jeunes francais des jeunes italiens....c’est simplissime....D’un coté ca ressemble à rien, limite routard-pue-la-pisse ou habillé avec un look simili-racaille, de l’autre coté, ca respire la bonne humeur et ca s’habille correctement.

            Autre jeu :

            Rendez-vous à Rennes le soir.....Pitoyable.


            • Lisa SION 2 Lisa SION 9 août 2008 04:02

               

              Votre constat est un peu raccourci, mais il y a du vrai. Je peux en faire de même au risque d’amalgamer, et je m’en excuse auprès de ceux qui ne sont pas concernés. Le profit du premier découle immanquablement de l’addiction des autres. En effet, un seul dealer, propre et net sur lui a vingt clients à son actif, appauvris et affaiblis par sa drogue. De là à dire que cet homme qui roule en coupé sport vit sur le dos d’une vingtaine de pauvres bougres, ce n’est pas obligé, mais ça arrive. Comme l’explique très bien cet article d’Agoravox la drogue n’est pas qu’un problème de banlieue HLM.

              Les meilleurs clients des dealers sont les fils et filles de bonne famille, ils sont plus concentrés sur la côte d’Azur et à Neuilly, qu’en Calabre. D’ailleurs, à l’inverse, il y a plus de trafiquants sur les côtes Calabraises

              qu’ailleurs. En somme, le constat exact que vous faites déclare envers le camps duquel vous témoignez du respect. J’espère que ce n’est pas qu’en vous moquant des drogués que vous comptez participer à cette discussion sur l’article. Comprenez que vous n’apportez pas de réelle solution au problème posé alors que c’est bien le but de l’auteur. Merci.

              Ce forum est un espace de débat civique et civilisé qui a pour but d’enrichir cet article


            • barbouse, KECK Mickaël barbouse 9 août 2008 11:39

              bonjour,

              est ce que quelqu’un parmis vous a déja vu les yeux d’un bébé rougis pas la cannabis

              ou vous en êtes encore a croire que c’est comme quand vous étiez jeune ?

              est ce quelqu’un sait ce que fait le THC, le tétra hydro cannabinol, à la biochimie d’un cerveau humain en pleine croissance ?

              http://pediatrics.aappublications.org/cgi/content/full/104/4/982

              Et d’autres études comme celles des docteurs Joy JE, Watson SJ, Benson JA, eds. Marijuana and medicine : Assessing the science base. Institute of Medicine . Washington DC : National Academy Press, 1999.
               

              Etude à partir d’une population de mères et d’enfants jamaïquains qui se conclue par :
               

              « On a pu mettre en évidence des déficits cognitifs modérés chez ces enfants lorsqu’ils étaient âgés de quatre jours et aussi à quatre ans ; mais ces déficits n’apparaissaient plus à cinq ans. De toutes façons, les expositions prénatales au cannabis ne restaient pas sans impact persistant. Mais, à titre de comparaison avec l’exposition prénatale à la fumée de tabac, on trouve dans la même étude pour les deux tranches d’âge de 5-6 ans et de 9-12 ans, une altération significative des tests évaluant le fonctionnement du langage, de l’habileté et de la cognition. »
               

              Ce qui en français courant veut dire un accroissement significatif des risques d’échec scolaire, avec de possibles troubles du comportement.
               

              Aussi pendant qu’en France, collectivement, médiatiquement, politiquement, on persiste à majoritairement traiter la cannabis comme une drogue douce, un problème de jeunes, un problème finalement moindre que l’alcool parce qu’il engendre moins d’addiction, a la limite d’être dépénaliser.
               

              L’enfant et le nourrisson dépendant de son environnement qui aujourd’hui absorbe du shit, du

              D-9-TetraHydroCannabinol, le principe actif du cannabis,

              par la respiration, par l’infusion dans son biberon effectuée par des parents inconscients ou même en cas d’allaitement parce que le THC passe pleinement dans le lait maternel si elle en consomme, le tout pendant une période où devant s’adapter à un nouvel environnement, il doit utiliser ses connexions synaptiques au maximum,

              cette enfant est aujourd’hui amputé d’une partie allant jusqu’à importante de son plein potentiel mental, avec en conséquence directe la vie et l’avenir que la société française propose à quiconque n’a pas le minimum d’étude ou souffre d’illettrisme.
               

              Et ce sans compter les possibilités accrues d’un développement de comportements caractérisés comme inconscients ou violents, avec en prime, faute d’avoir un cogito en plein état de marche, une plus grande difficulté pour discriminer les éléments abstraits, autant dire un terrain plus fertile pour les idées les plus simplistes, voir extrémiste.

              si vous arrivez a vous imaginer enfermé dans une pièce où on vous gaz avc non pas quelque chose qui vous tue physiquement, mais mentalement, juste assez pour vous empecher d’avoir toutes vos chances d’apprendre a lire, écrire, compter, penser, parler et mettre des mots sur ce que vous ressentez au point de n’avoir que ses mains et sa soumission a vendre sur le marché du travail,

              alors vous comprenez pourquoi il faut se battre contre ce qui tue les chances du fils d’ouvrier, de chomeurs, de banlieusard ou de ruraux, d’avoir pleinement sa chance d’un coté, et d’au moins vivre libre sans avoir a demander toute sa vie son chemin a ceux qui savent à sa place.

              amicalement, barbouse.


              • Lisa SION 2 Lisa SION 9 août 2008 14:37

                "...est ce que quelqu’un parmis vous a déja vu les yeux d’un bébé rougis pas la cannabis..." 

                Avec un tel exemple, même témoignant une réalité navrante, vous ne pouvez pas fixer une règle générale pour tous. C’est faire du catastophisme. Dites vous que le chanvre constituait la principale culture sur notre territoire il y a deux siècles et que c’est Dupont de Nemours qui l’a fait interdire pour imposer son Nylon. Par contre, sachez que quand un jeune de bonne famille cède à l’idée de goûter la cocaïne, comme la star qu’il fanatise, mais de bas de gamme, elle est coupée avec du ciment, de l’acide chloridrique, de l’enduit, du kérozène, et tout autre forme de produit à disposition en vrac. Je vous laisse imaginer la réaction de l’organisme quand il voit arriver ce mélange infame dans les poumons sachant qu’ils vont être admis dans le sang jusqu’au cerveau. C’est cette réaction d’alerte générale qui constitue le flash qui tétanise le pauvre cobaye et le persuade en une quelques secondes de la force du produit par l’éveil immédiat de tous ses sens réunis. Et cette envie d’être en permanence au top de ses capacités cérébrales entraine tous ceux qui l’ont connue à l’addiction à vie. Tout autre discours n’est que de la poudre aux yeux tendant à noyer le poisson et l’amalgame grossier de toutes les substances avec la plus naturelle que la nature a fait pour qu’on y goûte sans abus, est un grave outrage desservant et minimisant les pires produitsdans le grand panier de crabes communs. 

                Et veuillez dédramatiser, s’il vous plait.


                • Lisa SION 2 Lisa SION 9 août 2008 14:56

                  Pendant que j’y suis, sachez que tous les les artistes les plus géniaux, les écrivains les plus prolifiques, les chanteurs devant lutter contre le trac avant d’entrer en scène, tous les peintres nécessitant de la concentration ou de l’inspiration, tous les acteurs magnifiques de réalité, tous les autodidactes découvreurs de théories universelles, tous...ont eu recours à des boissons, des ablutions, des essences , des parfums, des décoctions de produits aujourd’hui interdits. La simple preuve, est qu’en en prenant vous même, vous entreriez en corrélation immédiatement plus complice avec l’oeuvre de l’artiste. L’Etat interdit ces substances naturelles et bénéfiques à petites doses, afin de préserver le peuple dans une ignorance culturelle et le contraindre à ne jamais savoir pour mieux l’employer...l’ignorance atteint son paroxysme quand on l’ignore soi même. 


                • barbouse, KECK Mickaël barbouse 10 août 2008 11:29

                  @ lisa sion

                  bonjour, je vais reprendre vos arguments, et les réfuter un par un,

                  "...est ce que quelqu’un parmis vous a déja vu les yeux d’un bébé rougis pas la cannabis..."

                  "Avec un tel exemple, même témoignant une réalité navrante, vous ne pouvez pas fixer une règle générale pour tous"

                  Etant donné que la biochimie d’un cerveau de bébé est la même pour tous, que le cannabis agit de la meme manière sur tous ces cerveaux, que tous ces bébés/ enfants en bas âge ne sont pas en situation de se défendre contre ce qui leur arrive là où ils respirent, je vous prie de croire qu’il y a matière a une règle générale pour tous.

                  "c’est faire du catastrophisme"

                  c’est comme vous le dites " constater une réalité navrante", je dirais simplement constater la réalité, moi j’ai déja vu des yeux de bébé rougis pas la cannabis, et ce n’est pas juste "navrant", mais criminel vis à vis de l’enfant. MAis c’est d’abord et avant tout un fait, ça existe, ça engendre des dommages médicalement prouver, et qui aime ses gosses a intéret à le savoir, surtout s’il fume du shit.

                  "Dites vous que le chanvre constituait la principale culture sur notre territoire il y a deux siècles et que c’est Dupont de Nemours qui l’a fait interdire pour imposer son Nylon."

                  parce que nous parlons d’une réalité contemporaine, du là, ici et maintenant, qui a un impact sur la vie d’aujourdh’ui bien supérieur en nombre au vue de la quantité de fumeur de canna aujourdh’ui, déja ou futur parent, que la réalité de la culture de chanvre il y a deux siècles n’en a, votre argument est inaproprié,

                  il y a 40 ans le shit qu’on fumais en 68 était ni ogm ni surchargée en THC comme maintenant, et ça n’a plus rien d’anodin comme "dans le temps".

                  "Par contre, sachez que quand un jeune de bonne famille cède à l’idée de goûter la cocaïne, comme la star qu’il fanatise, mais de bas de gamme, elle est coupée avec du ciment, de l’acide chloridrique, de l’enduit, du kérozène, et tout autre forme de produit à disposition en vrac. Je vous laisse imaginer la réaction de l’organisme quand il voit arriver ce mélange infame dans les poumons sachant qu’ils vont être admis dans le sang jusqu’au cerveau. C’est cette réaction d’alerte générale qui constitue le flash qui tétanise le pauvre cobaye et le persuade en une quelques secondes de la force du produit par l’éveil immédiat de tous ses sens réunis. Et cette envie d’être en permanence au top de ses capacités cérébrales entraine tous ceux qui l’ont connue à l’addiction à vie" dites vous.

                  je parle de shit, qui se fume, et se respire par le bébé ou l’enfant dans le même environnement. Je ne compare a rien d’autre, mais si je dois le faire, alors constater avec moi qu’un bébé a coté d’un parent qui bois un verre n’a pas d’alcool dans son propre sang, ni SON cerveau atteind. Qu’un bébé a coté d’un parent/adulte qui se met un rail dans le nez ou une seringue dans le bras n’a pas de cocaïne dans le sang et SON cerveau atteind, par contre, juste a coté d’un parent qui fume son pet, il respire, et là ETson sang ET son cerveau sont chimiquement atteind.

                  "Tout autre discours n’est que de la poudre aux yeux tendant à noyer le poisson et l’amalgame grossier de toutes les substances avec la plus naturelle que la nature a fait pour qu’on y goûte sans abus, est un grave outrage desservant et minimisant les pires produitsdans le grand panier de crabes communs". dites vous.

                  en matière d’amalgame avec d’autre substances dans un discours grossier, je vous trouve pas mal non plus, surtout que j’ai l’intime conviction que si vous étiez devant un bébé aux yeux rougis par le shit, votre réaction serai la même que la mienne, ok je fume, j’ai fumé, je continue, j’arrête, j’assume pour moi, c’est mon trip, etc... mais là non, ça non, il ne faut pas, il y est pour rien le môme, il ne "choisi pas" de gazé, il subit MA connerie.

                  "Pendant que j’y suis, sachez que tous les les artistes les plus géniaux, les écrivains les plus prolifiques, les chanteurs devant lutter contre le trac avant d’entrer en scène, tous les peintres nécessitant de la concentration ou de l’inspiration, tous les acteurs magnifiques de réalité, tous les autodidactes découvreurs de théories universelles, tous...ont eu recours à des boissons, des ablutions, des essences , des parfums, des décoctions de produits aujourd’hui interdits."

                  bon, tous le monde né bébé ignorant, vos idoles aussi. "Tous les artistes les plus géniaux" ont eut besoin d’apprendre leur art, les écrivains a écrire, les musiciens la musique, les peintres la peinture, les autodidactes a penser juste, quelle aurai été leur chance de le faire si dés la sortie de la maternité on leur avais fait respirer du shit tous les jours ou presque ? Si avant même d’apprendre a lire, écrire, compter ils avait la cervelle fatiguée et l’absence de volonté de celui qui n’est déja plus capable de se "prendre la tête" ?

                  tout ceux qui vous admirer ne serait tout simplement pas devenu ce qu’ils sont devenu en ratant l’étape " apprentissage de leur art", avant de passer à l’usage et l’expression de leur talents.

                  "La simple preuve, est qu’en en prenant vous même, vous entreriez en corrélation immédiatement plus complice avec l’oeuvre de l’artiste." dites vous ?

                  être en état "contemplatif" les sens modifiés chimiquement ne sert a pas grand chose sans apprentissage préalable en matière d’art. je peu vous garantir que quand on ne sait pas lire, on peut se jetter autant de pets, de verres, de rails et de seringues dans les bras que l’on veut, et rester devant un monument de la littérature, l’entrée en "corrélation plus complice avec l’auteur" devant des dessins que l’on ne déchiffre pas est trés trés lointaine.

                  "
                  L’Etat interdit ces substances naturelles et bénéfiques à petites doses", afin de préserver le peuple dans une ignorance culturelle et le contraindre à ne jamais savoir pour mieux l’employer...l’ignorance atteint son paroxysme quand on l’ignore soi même."dites vous.

                  étant donner la vision un peu "parano" de votre argument, je vais le découper un peu étape par étape.


                  "L’Etat interdit ces substances naturelles et bénéfiques à petites doses. "

                  pouvez vous me prouver que l’arrivée de shit dans la cervelle d’un nourrisson est "bénéfique a petites doses" et que si les parents sont trop cons pour le faire, il faut bien que quelqu’un le leur dise ou leur interdise ?

                  "afin de préserver le peuple dans une ignorance culturelle et le contraindre à ne jamais savoir pour mieux l’employer...l’ignorance atteint son paroxysme quand on l’ignore soi même."dites vous.

                  si conspiration pour garder "le peuple ignorant" il y a, elle est dans la manière de rendre cool et populaire la consommation de ce qui affaibli le mental des gens et leurs enfants, en l’occurance le shit.

                  En tirant sa latte sur son 5 feuilles, persuadé d’entuber le systeme et d’être un rebelle, on ne fait que s’affaiblir soi même, mentalement et intellectuellement, on crois tout comprendre sans se "prendre la tête", et finalement on passe sa vie a dépendre de ceux qui savent a notre place, du systême, sans jamais pouvoir faire autre chose que d’en profiter autant qu’on peut sans jamais le cassé, parce qu’on est incapable de vivre sans et même d’au moins essayer sa chance pour remplacer ceux qui le gèrent tellement on se sait pas fiable soi même autrement que pour enfumer...


                  amicalement, barbouse.



                  • Lisa SION 2 Lisa SION 12 août 2008 05:14

                    C’est vrai, je reconnais. Toute ma vie, j’ai fumé, très irrégulièrement puisque j’ai depuis longtemps planté, et les récoltes ont été irrégulières. J’ai avec le temps ; appris à entourer mon plant de toutes les petites attentions pour le rendre de plus en plus beau et fourni. Il me l’a bien rendu, étant aussi bon que les meilleurs Champagnes que je n’aurais jamais pu goûter. Le problème, et vous avez raison, c’est qu’il devient très difficile de travailler dans ces condition. On a bien plus envie de rire, de réfléchir, de répondre à ces nombreuses questions dont notre éducation a omis de nous enseigner les réponses, mais que la vie nous impose, on roule beaucoup moins vite et perturbons le trafic, on en oublie notre objectif et rendez vous au point de quitter les grands axes pour de petites voies secondaires...on vit pleinement le temps présent que l’on ralentit à son désir ( alors qu’on l’accélère avec la coke )...etc. 
                    Vous avez raison, la drogue est incompatible avec le monde du travail et nuit gravement au bon déroulement du régime absolu de la société de consommation. Elle réduit notre croissance et entrave le progrès moderne. Ugh !


                  • barbouse, KECK Mickaël barbouse 12 août 2008 13:27

                    @lisa sion,

                    la marche du progrès se résume souvent a l’envie des parents d’avancer dans une direction qui offre de meilleurs vies possible à leur enfants, c’est bousiller les chances de ses momes avec la fumée de shit que je dénonce,

                    la votre, la mienne, c’est encore autre chose, on en a fait ce qu’on en a put, on a choisi une partie de sa vie, mais le bébé aux yeux rougis, lui, c’est pas comme quand on a commencé a fumer adolescent, j

                    je suppose comme vous et moi, on ne nous a pas coller une infu dans le biberon, nos mamans ne gazaient pas, vos 9 mois comme les miens, vous y n’avez pas été attaquer par du THC, votre organisme a eut le temps de se construire un minimum avant d’y gouter.

                    là, ça frappe dans le potentiel d’une vie humaine avant même d’avoir sa chance de l’utiliser pour faire sa vie,
                    que ça vie on l’utilise aprés pour casser ou suivre le systeme, peu importe, mais qu’au moins on soit en pleine possession de ses moyens quand on commence a apprendre a lire, écrire, compter, les bases,

                    sans ça, vous pensez que vous seriez capable d’écrire sur l’aggora, avoir votre opinion, vos références, user de votre droit a dire merde, je fume, je veux pas qu’on me juge, je veux pas qu’on m’arrête, je fais ce que je veux de ma vie et de ma santé ?

                    C’est si difficile de dire " ok, sur le fond, moi je veux continuer a fumer tranquille sans qu’on vienne encore me faire la morale, l’addiction, le cancer, etC..., mais ok, pour les bébés, pour ce que ça fait sur leur vie, on se met d’accord, il faut faire en sorte que le fumeur de shit s’éloignent des gosses et des femmes enceinte. il y a d’autre endroit où fumer a trouver,

                    c’est pas une loi, la moral, etc... qui va empecher que ça arrive, c’est celui qui a le pet dans la main qui peut s’il est prévenu, simplement mieux choisir là où il fume, loin des gosses.

                    amicalement, barbouse.


                  • bv36 10 août 2008 11:52

                    L’exemple venant d’en haut, et les vertus citoyennes bafouées, il n’y a aucun avenir hormis le marché illicite que l’état laisse se développer. Lamentable, là comme ailleurs.
                    Ah les belles valeurs du fric et du libéralisme sauvage !


                    • Marcel Chapoutier Marcel Chapoutier 10 août 2008 20:46

                      Dans un pays ou il ya 45000 morts par an à cause de l’alcool (dont 5000 en voiture) chasser les fumeurs de pétards (les pétards très peu de dégas dans la société) donne la mesure de l’hypocrisie et de l’incompétence (pour ne pas dire la connerie épaisse) de nos drigeants actuels.

                      Craspine vous êtes lamentable pour écrire un papier aussi nul, je pense que la rédaction d’AV avait pas grand chose à se mettre sous la dent pour faire passer vos écrits insipides.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès