Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > La Femme, élément moteur d’une croissance durable

La Femme, élément moteur d’une croissance durable

« Une nouvelle femme est en marche », de plus en plus de médias fleurissent de ces remarques qui si elles ne sont nullement féministes, mérite de souligner que la position de la femme est encore trop souvent isolée ou ignorée dans certaines régions du globe.

Il est vrai que certaines expériences prouvent et démontrent que les femmes ont un vrai rôle à jouer dans le développement culturel et économique de chaque nation.

En effet, au delà d’être une population fréquemment précarisée dans certains pays, les femmes constituent la matrice de référence des générations futures, auxquelles elles transmettent éducation et traditions.

Il est un mouvement qui accélère les choses, c’est lorsque les hommes participent et prennent conscience de la nécessité de soutenir cette démarche.

De cette necessité est née l’association EarthTalent, qui soutient et valorise la créativité solidaire internationale en faveur des femmes.

L’ambition d’Earth Talent est de contribuer à la construction de nouveaux paradigmes ayant une dimension internationale. L’association s’appuie en grande partie sur la force des réseaux sociaux comme vecteur potentiel de l’égalité des chances et des diversités. 

Une des pierres angulaires de cette ambition est de valoriser les initiatives et les talents au féminin dans le monde entier, dans un premier temps par le biais d’un réseau social permettant le partage et l’échange autour de projets de développement économique, social et culturel créé par ou pour les femmes.

Pour accélérer le mouvement, EarthTalent interpelle par les résultats issus du baromêtre CSA qu’elle a réalisé en mars dernier sur les ambitions des femmes à l’international. 

L’étude est inédite, 3500 femmes urbaines agées de 15 à 50 ans issues de 13 pays différents ! 

Une étude riche en enseignement qui malgré sa confidentialité mérite d’être quelque peu dévoilée.

Que veut dire avoir réussi sa vie quand on est une femme ? Sont-elles heureuses d’être une femme dans leur pays ? Quels sont leurs leviers d’actions ? Que pensent-elles des relations « homme-femme » ? Ont-elle le sentiment d’être reconnues et respectées ? Quelle est l’image de la femme dans leur pays ? etc…

En exclusivité, pour AgoraVox, voici un petit aperçu des résultats :

Près de 9 femmes sur 10 sont heureuses d’être Femme (max 97% pour la Suède et les USA - min 75% pour le Brésil) et déclarent que l’image de la femme s’est améliorée dans leur pays depuis 20 ans (89% dont une majorité de 15/24 ans)… Mais la plupart (66%) estiment tout de même que les rapports « homme-femme » sont encore déséquilibrés…

La notion de respect peut différer mais les résultats sont sans équivoque : la majorité des femmes interviewées se sentent avant tout respectées au sein de leur entourage (vie sociale et familiale) mais beaucoup moins, pour certaines, au sein de leur travail, dans les lieux publics ou dans les médias.

Pour améliorer cette reconnaissance, il faut, d’après elles, mener des actions auprès des entreprises (pour 67%), auprès des politiques (pour 65%) et auprès des hommes (pour 65%).

Enfin, les femmes interrogées sont massivement prêtes à s’investir pour se réaliser, quelque soit le moyen privilégié : la réalisation concrète avec ses mains, en passant par la participation à une organisation ou la création d’entreprise.

Si on s’attache plus particulièrement aux femmes polonaises par exemple, sachez que seulement 79% d’entres elles sont heureuses d’être femme (inférieur à la moyenne générale de 89%), mais 79% jugent les rapports « homme-femme » encore déséquilibrés (plutôt dominés par les hommes).

Quant à l’image de la femme dans leur pays, 88% trouvent qu’elle s’est améliorée depuis 20 ans et elles sont 71% à considérer que vivre de leur passion est essentiel pour réussir leur vie professionnelle. A méditer !

La rôle de la femme dans la transmission des savoirs & traditions et le développement économique d’un pays n’est plus à négliger et ces résultats prouvent certes, que les choses avancent mais également qu’il y a encore beaucoup à faire pour parvenir à une complémentarite « homme-femme » équilibrée. Il est urgent de recomposer un nouveau modèle de coopération pour un développement plus solide avant d’étre durable..

Dorothée Van der Cruyssen, fondatrice et présidente d’EarthTalent (www.earthtalent.net)


Moyenne des avis sur cet article :  1.89/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 26 août 2011 09:54

    Bienvenue sur Agoravox , merci pour votre article qui nous changent des articles habituels sur DSK , le chômage , les banques , la récession 


    Philippe 

    • Kalki Kalki 26 août 2011 12:09

      C’est à tort qu’on croit voir, dans l’angoisse sexuelle qui monte, une manifestation du puritanisme revisité : l’angoisse est d’une nature différente, elle n’est pas hystérique, mais phallique. L’ancien cycle répression/transgression qui caractérisait la loi du Père a été remplacé par un autre cycle, plus subtil, plus difficile à rompre : régression/manipulation. Le nouveau modèle du corps socialement reconstruit n’est plus l’automate, ni le robot : c’est le mannequin. D’où la conclusion évidente que la soi-disant libération du corps (utopie années 70) est une escroquerie : ce qui est libéré, c’est le corps hyperréel, négation des potentialités symboliques du corps réel.


    • Dominitille 26 août 2011 15:10

      Joli le chapeau. On vous l’a laissé en cadeau avant de sortir ?


    • Dominitille 27 août 2011 00:16

      Vous n’êtes pas très en forme côté humour.


    • devphil30 devphil30 26 août 2011 11:05

      Pas si objective que ça , j’avais pas vu le lien en bas de l’article :


      Dorothée Van der Cruyssen, fondatrice et présidente d’EarthTalent (www.earthtalent.net)

      Ce site est lié , financé par le groupe Bolloré 

      Philippe 

      • perlseb 26 août 2011 17:15

        Je trouve au contraire que beaucoup de femmes sont très matérlalistes (bijoux, désir de maison, attirance pour les grosses voitures, sécurité de l’argent). Beaucoup d’hommes faibles sont manipulés par les femmes qui ont donc une grande part de responsabilité dans la destruction de la planète.

        A quand le retour des femmes d’avant en plus instruites ? Femmes sobres de la campagne qui ne cherchent pas la vie superficielle proposée par les médias.


        • Dominitille 27 août 2011 00:20

          de quelle planète venez-vous ?

          les grosses voitures ce sont plutôt les hommes qui les aiment. Ils les aiment parfois bien plus que leurs femmes.
          Et les hommes d’aujourd’jui sont comment d’après vous ?


        • perlseb 27 août 2011 11:24

          Bien sûr que beaucoup d’hommes tiennent plus à leur voiture qu’à leur femme du moment. Normal, avec une grosse voiture, on peut en attraper un grand nombre, et c’est aussi pour ça que beacoup d’hommes aiment les grosses voitures. Si les grosses voitures, ça faisait ringard dans le regard des femmes, je crois que les choses évolueraient.

          Mais c’est vrai qu’il y a aussi beaucoup d’hommes très matérialistes, autant sinon plus que les femmes, et qui aiment les grosses voitures pour elles-mêmes. Je ne disculpe pas les hommes, mais je reste persuader que le rôle des femmes dans la destruction de la planète à travers la « concurrence » qu’elles imposent implicitement entre les hommes reste très important.

          Sinon je vis sur la même planète que vous et je constate partour autour de moi que les femmes en général aiment le pognon et la destruction que l’argent implique par l’achat (autant que les hommes, certes).


        • Dominitille 27 août 2011 18:36

          perlseb,
           Votre commentaire vaut autant pour les hommes que pour les femmes.
           Vous voudriez un monde plus propre mais c’est pratiquement peine perdue.
          Mais je suis d’accord au moins avec une chose, c’est bien mieux de vivre à la campagne, avec un peu d’argent tout de même pour payer les légumes et les oeufs chez le fermier du coin s’il en reste un.
          Si vous chezchez une femme sobre de la campagne, inscrivez-vous à l’émission « l’amour est dans le pré », vous trouverez peut-être sabot à votre pied. Tenez moi au courant.


        • Le Yeti Le Yeti 26 août 2011 20:30

          « déclarent que l’image de la femme s’est améliorée dans leur pays depuis 20 ans. »

          Hé oui ... Photoshop ... 20 ans déjà !
           smiley


          • jourdan 26 août 2011 22:21

            Du sexisme à l’état pur. Quand on valorise un sexe au détriment de l’autre c’est toléré voir encouragé, faites ça avec la race et vous êtes mort !!
            La femme ceci cela..... toutes ces pseudos valeurs féminines... tout ce que vous écrivez est très banal, et je ne vois pas pourquoi vous écrivez « femme » et pas « homme ».
            Valorisez l’humain et oubliez ces utopies « hommes » et « femmes ».
            L’humain debout face à l’économie, l’indifférence, la rapacité, la religion de l’objet ...
            Mais pitié pas de ces valeurs féminines en peau de lapin ! En portant sur la femme un regard différend de celui que vous portez sur l’homme vous êtes la premlière sexiste, alors ne venez pas déplorer le sexiste masculin !
            Les femmes lorsqu’on les regarde se conduisent, hélas, comme des hommes comme les autres.
            Et j’en suis une !


            • buliwyf 28 août 2011 17:50

              La femme n’existe pas.
              Toutes les tentatives de promotion et de différentiation pour un sexe ou l’autre sont des inepties à connotation sexiste.
              Il y a des êtres humains, des citoyens, des travailleurs...


              • Dorothée Van Der Cruysen Dorothée Van Der Cruysen 9 septembre 2011 18:02

                Merci à tous pour vos commentaires et l’intérêt que vous portez au sujet traité. 


                Vous l’aurez compris, un des principaux objectifs d’Earth Talent est de valoriser et accompagner l’autonomie des femmes. 

                Cette initiative s’inscrit dans la ligne des objectifs du millénaire de l’ONU pour le développement (N°1,5 et 6) et plus spécifiquement l’objectif N°3 qui est de promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes. 

                C’est dans ce sens que le groupe Bolloré a décidé de proposer un terrain exploratoire sur la complémentarité homme/femme au sein du groupe et au-delà. 

                Mais Earth Talent est également un lieu de discussion ouvert et tous les avis sont entendus, merci donc encore pour vos commentaires qui nous aident à avancer. 

                 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès